Code Geass - Hangyaku no Lelouch

Pour nous faire découvrir un animé, un film asiatique ou donner des informations relatives à ces univers.
Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1963
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: Code Geass - Hangyaku no Lelouch

Message non lu par Takato » 16 août 2011, 17:00

Glass Heart a écrit :Une nouvelle saison de Code Geass devrait paraître dès l'Hiver 2012.

[...]

Première figurine issue de la série. Il s'agit de Lelouch avec un nouveau design.

Image
Je me permet d'apporter quelques rectifications !

Il ne s'agira pas d'une nouvelle saison Code Geasse mais une nouvelle série. Il semblerait que Sunrise souhaite faire de Code Geass une sorte de Gundam décliné en diverses séries (même si il est encore un peu tôt pour dire ça vu que cette nouvelle série n'est que la deuxième de la franchise).

Ensuite, la figurine n'est pas issue de la nouvelle série puisqu'elle représente Lelouch dans ses vêtements de fin de saison 2. ;)
Image
Image

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Code Geass - Hangyaku no Lelouch

Message non lu par Glass Heart » 16 août 2011, 17:11

Il ne s'agira pas d'une nouvelle saison Code Geasse mais une nouvelle série. Il semblerait que Sunrise souhaite faire de Code Geass une sorte de Gundam décliné en diverses séries (même si il est encore un peu tôt pour dire ça vu que cette nouvelle série n'est que la deuxième de la franchise).
Ah, ok ! C'est la manière dont ils le décrivaient comme "la nouvelle saison de Code Geass" qui m'a induit en erreur. Ca et le fait que des persos semblent revenir d'après les images.
Ensuite, la figurine n'est pas issue de la nouvelle série puisqu'elle représente Lelouch dans ses vêtements de fin de saison 2.
Ah ok ! En fait, j'en suis encore au début de la saison 2 (j'ai découvert Code Geass tout récemment mais j'adore) et comme c'est un produit dérivé crée en prévision de la nouvelle série, j'ai cru qu'ils avaient changé le design de Lelouch. Donc il est déjà comme ça à la fin de la saison 2.

En tout cas, merci de ces rectifications ! :wink:

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Code Geass - Hangyaku no Lelouch

Message non lu par Glass Heart » 25 août 2011, 16:26

Une question bête mais... Est-ce que Clamp s'occupe toujours des designs ? J'ai failli ne pas reconnaître Lelouch.

Image

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1963
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: Code Geass - Hangyaku no Lelouch

Message non lu par Takato » 25 août 2011, 17:59

Je crois que l'image que tu as posté provient du manga spin-off Code Geass : Shikkoku no Renya et non du futur anime Code Geass : Bôkoku no Akito. L'auteur du manga n'est pas Clamp mais pour Bôkoku no Akito, le groupe de mangaka devrait s'occuper du chara-design. ;)
Image
Image

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Code Geass - Hangyaku no Lelouch

Message non lu par Glass Heart » 25 août 2011, 19:44

Takato a écrit :Je crois que l'image que tu as posté provient du manga spin-off Code Geass : Shikkoku no Renya et non du futur anime Code Geass : Bôkoku no Akito. L'auteur du manga n'est pas Clamp mais pour Bôkoku no Akito, le groupe de mangaka devrait s'occuper du chara-design. ;)
Ah d'accord ! Je pensais que c'était une image dérivée de l'animé.

Bah, content de savoir que les Clamp rempilent (j'ai eu peur tout à coup) ! :)

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Code Geass - Hangyaku no Lelouch

Message non lu par Glass Heart » 08 sept. 2011, 14:04

Une tentative d'analyse sur un des points que je trouve très intéressant de Code Geass: les relations entre Lelouch et les filles de la série. Si vous avez des remarques ou si vous voulez rajouter des éléments, n'hésitez pas car je n'ai pas le sentiment que ce soit encore vraiment complet (et ça pourrait aussi m'aider à avancer dans ma propre interprétation dans la série).

Bien entendu, c'est du gros spoiler donc, si vous n'avez pas vu la fin de la série (magnifique par ailleurs), Lelouch vi Britannia vous ordonne: oubliez ce que vous venez de voir ! ( :lol: )

[spoiler]Shirley Fennette: Shirley est l'image de la relation amoureuse normale, celle qui arrive naturellement. Shirley aurait certainement été avec Lelouch si ce dernier n'était jamais devenu Zero. En choisissant cette voie, Lelouch a rompu avec la possibilité d'une vie normale et, de ce fait, Shirley ne peut plus l'atteindre. Le Lelouch qu'elle voit à l'académie n'est plus qu'une façade et, lorsqu'elle découvre son véritable visage, elle en est effrayée.

En fait, il est clair suffisamment tôt dans la série que Zero ne peut que faire souffrir Shirley. Le père de cette dernière est tué parmi tant d'autres soldats et la découverte de l'identité de Zero ne facilite pas les choses à la jeune fille: le garçon qu'elle aime a tué son père. De plus, c'est là qu'elle réalise que Lelouch lui échappe totalement. Réalisant que la vérité lui est insupportable et qu'elle est au bord de la folie, Lelouch juge qu'il vaut mieux pour elle qu'elle oublie tout, espérant ainsi la ramener à sa vision innocente et mensongère comme avant.

L'unique raison de l'acte de Lelouch est qu'il voulait la protéger des répercussions des actes de Zero et il avait raison: dès lors que Shirley recouvre la mémoire et tente de le rejoindre, elle est aussitôt tuer. Shirley est définitivement la fille d'un monde normal, ne pouvant survivre dans le monde de Zero. C'est aussi d'une certaine manière un des nombreux sacrifices que Lelouch doit faire afin de bâtir un autre monde: détruire son propre monde, détruire la fille qu'il aime et qui l'y rattache. Les derniers mots de Shirley, si naïfs et poétiques, expriment bien l'idée que les existences de Lelouch et Shirley sont à jamais liés, si l'histoire venait à se répéter.


Kallen Kozuki Stanfield: Kallen est différente de Shirley dans le sens qu'elle n'est pas intéressée par Lelouch mais par Zero qu'elle admire plus que tout. A l'image de Lelouch, Kallen vit une vie mensongère à l'académie Ashford afin de cacher ses activités de résistante. Il est suffisamment clair que l'attirance de Kallen envers Zero est liée au fait qu'elle voit en lui l'homme qui porte les rêves de son frère, et que d'une certaine manière elle l'assimile à son frère. Après tout, n'importe qui pourrait se cacher derrière le masque.

Cela soulève les contradictions de Kallen: elle est tentée de voir qui se cache derrière le masque, inconsciemment parce qu'elle espère que ça serait son frère, mais elle a en même temps peur de cette vérité et essaye de s'en éloigner.

Lorsque Suzaku révèle l'identité de Zero, Kallen est profondément choquée: non seulement l'homme en dessous du masque n'a rien à voir avec son frère, mais en plus c'est quelqu'un qu'elle connait bien et qu'elle n'apprécie pas forcément. Elle réalise que Lelouch/Zero est en fait bien différent des deux hommes qu'elle pensait connaître.

Lorsqu'elle se porte au secours de Lelouch dans la saison 2, si elle avance l'histoire du Geass, il est évident aussi qu'elle n'a toujours pas accepté l'idée que Lelouch soit Zero et l'exprime suffisamment bien en disant qu'elle ne croit qu'en Zero, au point de l'absurdité.

Ce n'est que plus tard, quand elle réalise que Lelouch a tout fait pour Nunnally et qu'il a perdu ce point de repère, qu'elle réalise que, dans le fond, Lelouch ne l'a pas tellement trompé que ça et qu'il ressemble effectivement à son frère. Elle décide donc de le soutenir, lorsqu'elle retrouve un Lelouch qui a perdu toute force de combattre et limite sur le point de la violer. Il n'est plus Zero et elle fuit, dévastée.

Par la suite, on voit clairement que Kallen a finalement accepté que Lelouch soit Zero lorsqu'elle est beaucoup plus à l'aise avec ce dernier. Par contre, elle ressent de manière évidente la relation privilégiée et très intimiste entre Lelouch et C.C., allant jusqu'à soupçonner qu'ils ont fait des choses ensemble pendant qu'elle était retenue en otage.

Lors de la dernière ligne droite de la série, les événements font que, lorsque les chevaliers noirs se retournent contre Lelouch, Kallen lui montre une loyauté sans faille, étant prête à mourir avec lui. Réalisant cela et qu'il n'y a aucune échappatoire, Lelouch lui fait croire qu'il s'est effectivement joué de tout le monde, et d'elle en premier lieu, cela afin d'éviter qu'elle ne meurt pour lui, l'encourageant à vivre comme il l'avait fait autrefois pour Suzaku.

Bien qu'assistant à l'émergence d'un Lelouch diabolique, Kallen veut croire jusqu'au bout en lui, jusqu'à ce qu'il n'y ait vraiment plus d'espoir et qu'elle considère que le Lelouch qu'elle aimait n'était effectivement qu'une façade pour un démon diabolique. Anéantie par cette vérité, elle décide alors de le détruire, et probablement de se suicider après. Ce n'est que plus tard, en découvrant ce qu'il en est réellement, qu'elle arrive finalement à trouver la paix intérieure.


C.C.: Certainement la relation la plus ambigu de Code Geass, mais aussi la seule qui se soit concrétisée à un certain degré. Initialement, C.C. est intriguée par Lelouch mais ne reste qu'un simple témoin, ne s'investissant pas réellement dans sa mission de Zero. Les relations entre Lelouch et C.C. ne sont pas particulièrement bonnes, même si Lelouch voit en elle quelqu'un à qui il peut parler librement.

Après la défaite de Mao, Lelouch commence progressivement à réaliser ce que C.C. a pu endurer, tandis que la jeune femme réalise les meilleurs aspects du jeune homme, améliorant considérablement leur relation. Lelouch est également le premier homme depuis bien longtemps à connaître son véritable prénom, ce qui, contre toute attente, apporte de la chaleur à la jeune femme. C.C. s'implique alors progressivement dans la mission de Lelouch, allant jusqu'à lui servir de doublure ou à diriger les chevaliers noirs lors de sa disparition. Elle devient une sorte de commandant en second pour les chevaliers noirs, alors qu'ils ne voyaient en elle que la maîtresse de Zero lorsqu'elle était présente dans leurs rangs sans être vraiment active.

Lelouch voit en C.C. une sorte de figure maternelle de substitution. Pour C.C., c'est différent. Autrefois, elle était une jeune femme qui aspirait à être aimée. Après avoir reçu son Geass, elle fut aimée de tous, mais cet amour ne pouvait pas être sincère. Trahie par celle qu'elle aimait comme une mère et ne pouvant se fier à l'amour des autres, elle s'est détachée de ce sentiment et a vécu longtemps sans cet amour, finissant par rejoindre ces sorcières immortelles dont la vie n'a plus de sens et qui attendent l'heure de mourir.

C'est finalement Lelouch qui lui rendra goût à la vie. Elle le réalise lorsqu'elle se rend compte que les batailles ont à nouveau une importance pour elle et qu'elle est confuse par ce qu'elle ressent pour Lelouch (comme une jeune fille qui découvre le sentiment amoureux). Il est à noter que Lelouch a été testé quelque part lorsque C.C. a perdu la mémoire. Au lieu d'abuser d'elle ou de la voir comme une chose devenue inutile, il a pris soin d'elle et la voyait comme une personne, et il n'a pas hésité à se jeter en avant pour la protéger dans le monde de C.

Lelouch l'a sauvé, non pas en la tuant, mais en la sauvant de son envie de mourir. La vie a à nouveau une importance pour elle et elle se bat pour protéger celle de Lelouch et la sienne.

Il y a aussi de nombreux signes sur la véritable teneur des relations entre Lelouch et C.C. De toute la série, ces deux personnages ont toujours partagé la même chambre et il n'y avait toujours qu'un seul lit. De plus, alors que C.C. était habillée de son manteau blanc quand elle était avec Lelouch pendant la première saison, dans la seconde, à un certain stade, elle n'hésite plus à se trimballer en sous-vêtements devant lui, avec une grosse peluche entre les mains. Il est important aussi de noter que, dans ces moments où les deux personnages sont en parfaite intimité, seule dans la pièce, on a parfois droit à quelques plans aux cadrages peu orthodoxes exprimant bien là où se situe l'attention (la tension même) entre ces deux personnages.

Vers la fin, la phrase de Suzaku à C.C. est aussi évocatrice: "Je serais son épée. Sois son bouclier.". Pour le protéger de sa souffrance, Suzaku utilise la manière forte, et c'est à C.C. qu'il revient de le "réconforter à la manière douce" (à croire qu'il n'y a que cette manière de le réconforter qui marche durant la saison 2 :lol: ). Elle entre alors dans la chambre et se tient sur l'unique lit, dos à dos, en lui tenant la main de manière on ne peut plus évocatrice.

Quant aux deux baisers échangés dans les dernières minutes de la saison 1 et lors du premier épisode de la saison 2, on peut les voir comme un baiser de séparation puis de retrouvailles entre deux amants. La séparation précède de peu le moment où Zero redevient Lelouch le simple étudiant, le baiser de retrouvailles marque celui où Lelouch retrouve la mémoire et redevient Zero. C.C. peut donc être vue comme la personne la plus importante pour Lelouch avec Nunnally.

Au final, loin de maudire C.C. pour le Geass comme cela aurait normalement dû être le cas, Lelouch la voit comme la personne qui lui a permis d'avancer dans son destin et de vivre pleinement.

Lors des derniers moments de la série, Lelouch accompagne toujours C.C. à travers le petit oiseau en papier fait par Nunnally, symbole de bonheur.


Rollo Lamperouge: Il est important de le noter car Rollo tient un statut bien particulier, d'autant par les ambiguités amour/haine et mensonge/sincérité qui existent dans les relations entre ces deux personnages, celui qui manipule finissant par devenir celui qui est manipulé.

Rollo n'a jamais connu personne avec qui il ait eu une relation "vraie" avant de rencontrer Lelouch, amnésique à ce moment et conditionné pour penser que Rollo est son frère à la place de Nunnally. Avant même que Lelouch lui montre qu'il a retrouvé la mémoire, il se rend compte que Rollo tient énormément à l'unique cadeau que Lelouch lui ait offert, une décoration en forme de coeur, alors même que cette décoration est normalement plus adaptée aux filles. C'est le premier signe que Rollo tient réellement à Lelouch et il va en user pour le manipuler.

Rollo est conscient que Lelouch le manipule, mais comme il le dit, tout ce temps passé avec lui est vrai. En effet, bien que Rollo lui soit d'une utilité, il est clair que Lelouch se comporte souvent naturellement avec lui, même s'il prétend le contraire.

Le problème, c'est que l'amour que Rollo voue à Lelouch devient un peu trop fort. Il prend grand soin de son frère et est très hostile à toutes ces filles qui approchent Lelouch. Lorsqu'il découvre que Shirley connait l'identité de Lelouch et qu'elle est malgré tout prête à être avec lui, la voyant comme une menace sérieuse, comme une fille pouvant lui retirer son frère chéri, il l'assassine sans la moindre hésitation.

Mais plus que tout, Rollo est conscient qu'il est surtout un substitut à Nunnally et qu'une fois que Lelouch l'aura retrouvé, il risque de tout perdre en lui étant devenu inutile. Il est pris dans un vrai dilemne: Lelouch le garde auprès de lui car il a l'espoir de retrouver Nunnally un jour, mais en même temps il ne peut permettre que le frère et la soeur se retrouvent au risque de finir seul. Dans les deux cas, il est perdant. Son seul espoir est de tuer Nunnally tout en laissant croire à Lelouch qu'elle est toujours en vie, mais ce plan échoue quand Nunnally semble être réellement tuée aux yeux de tous.

Dès lors, Lelouch le rejette froidement. Mais Rollo a à ce stade réalisé qui est réellement Lelouch et le fait qu'il porte un masque en permanence. Il décide de se sacrifier pour protéger la seule personne qu'il ait réellement tenu et son sacrifice donne la force à Lelouch de ne pas baisser les bras (quelque part, la preuve d'amour que Kallen aurait pu faire à Lelouch à ce moment a finalement été remplie par Rollo).

D'une certaine manière, quoiqu'il arrive, Rollo devait aussi forcément disparaître de la vie de Lelouch comme Shirley. Il n'était à la base qu'un imposteur et n'y avait pas sa place. L'ironie a fait que son sacrifice est devenu l'un des plus importants pour Lelouch et qu'il ait été au final une des personnes qui ait eu le plus d'importance dans son existence, lui permettant de continuer à avancer alors que la route semblait se finir pour lui. En cela, Rollo est devenu vrai et Lelouch l'a accepté comme tel, le reconnaissant comme son frère lors d'un dernier hommage, lui laissant le cadeau qu'il chérissait tellement.

Si cette relation n'est à priori pas amoureuse de prime abord, elle est malgré tout excessive et a une vraie répercussion sur l'évolution de Lelouch et ses autres relations, confortant sa place dans cette liste.[/spoiler]

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Code Geass - Hangyaku no Lelouch

Message non lu par Glass Heart » 16 oct. 2011, 15:11

Je viens d'acquérir les deux nouveaux coffrets de Code Geass et j'ai envie de partager un peu mes impressions sur ces "intégrales" (et puis, qui sait, ça pourrait peut-être en intéresser quelques uns).

ImageImage

Tout d'abord, un point positif: le prix. Chacun des coffrets peut se procurer pour 60 euros, ce qui fait qu'on peut acquérir l'intégrale de la série pour 120 euros. Pour une (excellente) série de 50 épisodes, le prix est enfin honnête et je pense que beaucoup de fans attendaient cette baisse des prix (à l'époque où il fallait acquérir six coffrets, trois par saison, l'ensemble coûtait 300 euros).

Concernant le coffret lui-même, en fait c'est une grosse boite en deux tranches, l'une contenant les trois livrets qui accompagnait l'ancienne édition et l'autre contenant les six DVD répartis sur trois boitiers. Pour retenir les livrets et les boitiers afin que tout ne s'écroule pas quand on ouvre le coffret, Kaze a eu l'idée curieuse d'intégrer... des rubans en forme de noeuds. Ce qui veut dire que, chaque fois qu'on ouvrira le coffret pour prendre son contenu ou le remettre, il va falloir défaire et refaire des noeuds sans cesse avec ces rubans. Pour le reste, comme vous pouvez le voir sur le visuel, un loquet permet de maintenir le coffret fermé, mais je le soupçonne aussi de maintenir les deux tranches ensemble.

Bref, au niveau du coffret, je le trouve superbe à regarder de l'extérieur (les illustrations sont superbes) mais il est finalement loin d'être pratique dès qu'il s'agit de l'ouvrir pour en récupérer le contenu (des noeuds, encore des noeuds ! :lol: ). J'ai pas envie de passer pour un râleur qui exige la perfection dès qu'il achète un collector, surtout que Kaze a fait des efforts au niveau du prix pour une fois, mais ce n'est pas tout à fait ce qu'on pourrait être en droit d'attendre d'un coffret collector (enfin, dans le cas présent, le terme précis est "intégrale", mais je vois pas trop la différence).

Heureusement, concernant le contenu (identique à l'ancienne édition, je crois), les coffrets valent enfin pleinement leurs prix.

Comme je l'ai dit précédemment, chaque coffret est accompagné par les trois livrets de l'ancienne édition (qui sont eux-mêmes des compilations de trois livrets apparemment). Ces livrets d'une soixantaine de pages comportent de nombreuses interviews des comédiens et de l'équipe et des articles intéressants sur l'univers de Code Geass (dont certains qui développent des points restés assez vagues dans l'animé), très bien fournis et bien illustrés, ce qui fait que ce sont d'agréables petits guide books qui accompagnent efficacement les DVD de la série. Sur ce point, ça commence enfin à ressembler à un collector.

Enfin, au niveau des DVD, chacun des deux coffrets contient donc 6 DVD répartis sur trois boitiers pour un total de 25 épisodes (l'intégrale d'une des deux saisons qui composent la série). Les boitiers sont magnifiquement illustrés à grand renfort d'illustrations et les DVD de la première saison sont également sérigraphiés avec des illustrations mettant en scène les personnages de la série. Pour les DVD de la saison 2, on a simplement droit à une sorte de fond violet avec le titre de la série.

Chaque DVD contient les épisodes de la série en VF et VOst. Là, je ne suis pas un expert, mais l'image et le son me semblent de bonne qualité pour des DVD, en tout cas c'est agréable à regarder et à écouter. Par contre, en ce qui concerne le son, c'est peut-être une impression mais le son de la VF me semble de meilleure qualité que celui de la VO (même si, franchement, le son de la VO est très bon également).

Après, mais là c'est purement subjectif, mais je suis un énorme fan de la VO et j'ai énormément de mal à écouter la VF de la série qui n'a juste pas la même tension dramatique ni même la même charge émotionnelle à mon sens, comme quoi l'interprétation des comédiens a véritablement son importance. Je reconnais par exemple volontiers à Thierry Bourdon qu'il fait de son mieux dans le rôle de Lelouch/Zero et qu'il s'en sort pas trop mal (comparé à d'autres), mais il n'a ni le naturel ni l'impact de la prestation puissante de Jun Fukuyama à mon sens.

Quant aux sous-titres de la VOst, je trouve pour ma part que Kaze a fait du très bon boulot. Je ne peux, certes, pas juger de la traduction même, mais la lecture est fluide, agréable et les dialogues me semblent toujours bien adaptés à la situation. En fait, je les trouve même plus pertinents et plus complets que les dialogues de la VF qui me semblent moins naturels et parfois même un peu à côté de leurs pompes (j'ai comparé les deux versions sur quelques scènes emblématiques).

Au niveau des bonus, nous avons droit aux openings et endings "karaoké" avec sous-titres français et japonais (lorsqu'on visionne les épisodes, les sous-titres traduisent le générique), à des commentaires audios des comédiens japonais et de l'équipe de la série sur certains épisodes et à neuf pictures dramas par coffret. Sur les DVD de la saison 2, nous trouvons aussi des galeries de concepts-arts (d'un intérêt très relatif pour être honnête).

Concernant les commentaires audio, je n'ai pas encore pris le temps d'écouter en profondeur, mais quatre ou cinq intervenants (comédiens et membres de l'équipe) commentent ensemble les épisodes. Les intervenants tournent d'un commentaire à l'autre, à l'exception de Jun Fukuyama (Lelouch) qui a l'air d'être présent à chaque fois. La bonne humeur a l'air de mise et tout ce beau monde a l'air ravi de se retrouver pour partager leurs expériences respectives sur la production de la série.

Aux niveaux des pictures dramas, pour ceux qui ne verraient pas ce dont il s'agit, ce sont des scénettes d'environ cinq minutes doublées par les comédiens de la série et réalisées à partir d'images fixes qui permettent dans l'idéal de compléter un peu certains aspects de la série (à la manière des scènes coupées d'un film, même s'il s'agit là de vraies séquences). Au nombre de neuf par coffret (18 au total), ils ont chacun un numéro particulier qui permet de les situer dans la chronologie des événements (nous avons ainsi droit entre autres à un flash-back sur l'arrivée de Lelouch et Nunnally au temple Kururugi sept ans auparavant, une scène au cours de laquelle Suzaku évoque ses doutes quant à Lelouch vers la fin de la saison 1, et à une sorte d'épilogue alternatif à la fin de la saison 2 que je trouve personnellement plus convaincant la version retenue dans l'épisode final).

Après, certes, l'intérêt de ces pictures dramas reste cependant très variable. Certains permettent d'aborder d'autres aspects de l'histoire pour compléter la vision du spectateur, d'autres sont davantage tournés vers le fan-service et d'intérêt plus douteux.

Pour terminer sur les pictures dramas, je citerais l'unique point négatif les concernant. Si je félicite l'initiative de Kaze de les avoir inclus dans les DVD, je trouve cependant regrettable qu'ils ne soient disponibles qu'avec le doublage VF. J'avoue ne pas comprendre pourquoi la VOst n'a pas été insérée avec et je trouve que ça nuit un peu à leur intérêt d'avoir cette VF imposée au lieu de pouvoir choisir sa version.

Bon, voilà en gros mes impressions personnelles sur les deux coffrets "intégrale" de la série Code Geass. Je suis pleinement satisfait de mon achat car c'est une série que je trouve personnellement magistrale (ma série animée préférée) et que je suis généralement très satisfait du contenu supplémentaire, bien complet, bien fourni, digne d'un vrai collector. Ma principale déception, ce sont vraiment les coffrets eux-mêmes qui, s'ils en jettent de l'extérieur, font en réalité vraiment toc à mon sens. Mais pas de quoi me faire regretter d'avoir pris ces éditions, d'autant que je trouve que c'était vraiment l'occasion attendue de pouvoir acquérir ce chef d'oeuvre à un prix raisonnable au vu du nombre d'épisodes proposés et de la très haute qualité de ces derniers.

Voilà, en résumé, mes impressions sur ces nouveaux coffrets.

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Code Geass - Hangyaku no Lelouch

Message non lu par Glass Heart » 05 nov. 2011, 22:11

La saison 3, Akito the Exiled, s'illustre à travers deux nouvelles illustrations présentant Akito Hyuga, Layla Malkal et un nouveau personnage féminin inconnu.

http://kurisu.imouto.org/sample/a348eb7 ... sample.jpg

http://kurisu.imouto.org/sample/9cc84ad ... sample.jpg

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Code Geass - Hangyaku no Lelouch

Message non lu par Glass Heart » 12 janv. 2012, 14:55

Deux grosses news !

En gros, un film en projet pour Lelouch of the Rebellion, Akito the Exiled est aussi un film qui sortira en salles cet été, un OAV pour Nunnally of the Wonderland, un jeu vidéo en ligne et une comédie musicale.

Yukawa et Kawaguchi réaliseront apparemment le film de Lelouch of the Rebellion.

Kazuki Akane (Vision of Escaflowne) réalisera le film Akito the Exiled avec Clamp et Takahiro Kimura au character-design et Akira Yasuda au design des méchas. Miyu Irino sera la voix d'Akito Hyuga et Maaya Sakamoto celle de Reina Marukaru. Le film se déroulera durant les événements de Lelouch of the Rebellion.

Ce n'est pas cité dans les news ci-dessous, mais Maaya Sakamoto chantera aussi le thème principal d'Akito the Exiled, avec la même équipe que pour le thème d'ouverture de Vision of Escaflowne à la composition.

News 1 (Généralités):
"Code Geass Lelouch of the Rebellion" Movie Project, Social Game, Musical, and More Announced (Update 2: New Details)

At an early presentation to Japan's press before the big Code Geass presentation later today, many future Code Geass Lelouch of the Rebellion projects were detailed. In no particular order:

It was announced that a theatrical movie project for Code Geass Lelouch of the Rebellion has begun. No further details have yet been revealed. Update 2: An official blog report has revealed a few more details. Project directors Yukawa and Kawaguchi stood on stage and talked of a dream of making a Code Geass Lelouch of the Rebellion movie while the monitor showed "Project Begins."

It was announced that Code Geass Lelouch of the Rebellion will be coming to Japan's Mobage social gaming network. Registration for the game begins today and the game will go live in the Spring. The official site for the game is http://www.geass-game.jp

It was announced that Code Geass Lelouch of the Rebellion will be getting a musical in addition to the already announced stage-play. The musical is title Code Geass Lelouch of the Rebellion -Majin ni Sasageru Prelude-. The musical will feature an all male cast and will be performed from 6/28 to 7/8. The official site for the musical is http://www.geass-musical.net

The website has announced that Code Geass Lelouch of the Rebellion: Nunnally of the Wonderland will be getting an OVA. The OVA will be shipped on DVD and Blu-ray with a 40 page picture book sometime in 2012. The official site is http://geass.jp/nunnally.

The website has a coming soon box which will in the future announce a project called コードギアス双貌のオズ (Code Geass Soubou no Ozu). The following picture is hidden in the source code.


Update 2: An official blog report has revealed that Soubou no Ozu is a new printed media project which involves both Hobby Japan and Newtype Ace. The new Knightmare Frames involved in the project will be turned into figures.

Lastly, the website has announced that Code Geass Lelouch of the Rebellion will be coming to pachinko parlors in Japan.

http://www.crunchyroll.com/anime-news/2 ... -announced
News 2 (Akito the Exiled):
"Code Geass Boukoku no Akito" Project Details Emerge

At an early presentation to Japan's press before the before the big Code Geass presentation later today, it was announced that Code Geass Boukoku no Akito (Code Geass Akito the Exiled) will be screened in theaters early this summer.

Miyu Irino will voice Akito Hyuga while Maaya Sakamoto will voice Reira Marukaru. Kazuki Akane will direct the project while CLAMP and Takahiro Kimura return for character designs and Akira Yasuda returns to do the Knightmare designs. Akito the Exiled tells the events of what happens in Europe at the same time as Lelouch of the Rebellion takes place.

According to AnimeAnime.jp's Sudo Tadashi, it was said in interviews that this is the first work that will be screened in theaters early this summer.

The official website for the project has opened up at http://www.geass.jp/akito/

http://www.crunchyroll.com/anime-news/2 ... ils-emerge

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Code Geass - Hangyaku no Lelouch

Message non lu par Glass Heart » 12 janv. 2012, 15:23

Et le trailer d'Akito the Exiled ! :shock:

kYwcMey3BJo
Modifié en dernier par Glass Heart le 13 janv. 2012, 13:13, modifié 1 fois.

Répondre