Gundam la saga!

Pour nous faire découvrir un animé, un film asiatique ou donner des informations relatives à ces univers.
Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Gundam la saga!

Message non lu par Glass Heart » 12 déc. 2011, 00:29

Je vais profiter de Noël pour me lancer.

Alors donc, Gundam SEED en premier (ça, je suis fixé !). Mais, Takato, tu me déconseilles vraiment Gundam SEED Destiny à ce point ? Elle est vraiment si mauvaise que ça ?

Et sinon, entre Gundam 00 et Gundam Wing, laquelle me conseillerais-tu plutôt de voir après SEED (j'imagine que les deux séries doivent en plus être très différentes) ?

J'avoue que je ne me suis pas du tout renseigné sur les scénarios respectifs de ces différentes séries pour avoir le plaisir de la découverte, mais du coup je ne sais pas trop vers lesquelles me diriger.

Merci par avance et désolé de te déranger à nouveau avec ça !

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Gundam la saga!

Message non lu par Glass Heart » 07 janv. 2012, 22:41

Bon, alors finalement, voilà ce que je me suis pris:

-Les intégrales de Gundam Seed et de Gundam Seed Destiny.
-L'intégrale de Gundam Wing et le film Gundam Wing: Endless Waltz.
-La saison 1 de Gundam 00.
-La trilogie de films Mobile Suit Gundam.
-Le film Char contre-attaque.
-Le film Gundam 0083: Le Crépuscule de Zeon.
-Le film Gundam F-91.

Je pense acquérir aussi les coffrets de la saison 2 de Gundam 00 par la suite, mais je regrette que tout ne soit pas réuni en un seul coffret à 17 ou 30 euros comme les autres (les Anime Legends). Il y a aussi les Blu-Ray des quatre films de Gundam Unicorn qui pourraient m'intéresser, mais ils coûtent tellement chers (pratiquement 200 euros pour quatre films :? ) que je ne suis pas du tout sûr de mon coup là. Est-ce que ces films en valent la peine ?

Sinon, comme tu me l'as conseillé Takato, je viens de commencer Gundam Seed. Pour l'instant, ça me plait bien, l'univers a quelque chose d'envoûtant qui me rappelle un peu ma première impression sur Code Geass (donc c'est plutôt bon signe). Merci ! :wink:

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1857
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: Gundam la saga!

Message non lu par Takato » 08 janv. 2012, 00:39

Quelle rasia sur les produits Gundam de Beez, je te félicite ! :mrgreen:

Pour Unicorn, je ne saurais te répondre, je n'ai pas encore pu m'acheter les Blue-ray... mais ça ne saurait tarder ! Par contre, je suppose qu'il faut quand même une certaine connaissance de l'Universal Century pour s'y attaquer...

Et dans la mesure du possible, essaie de te procurer la saison 2 de 00 qui est selon moi très bonne ! Et ravi de savoir que SEED te plaît, je serais curieux de lire tes impressions une fois le visionnage terminé. Et aussi curieux de savoir ce que tu vas penser de Destiny qui est pour moi une grosse daube !
Image
Image

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Gundam la saga!

Message non lu par Glass Heart » 08 janv. 2012, 02:15

Et dans la mesure du possible, essaie de te procurer la saison 2 de 00 qui est selon moi très bonne !
Je me la prendrais aussi. Je vais juste attendre un peu pour mes finances, mais je le ferais assez vite. Dommage qu'elle n'ait pas fait partie des Anime Legends.
Et ravi de savoir que SEED te plaît, je serais curieux de lire tes impressions une fois le visionnage terminé. Et aussi curieux de savoir ce que tu vas penser de Destiny qui est pour moi une grosse daube !
Je te dirais tout ça. :wink: Pour l'instant, je viens de finir l'épisode 3. Une histoire encore un peu classique pour l'heure, mais l'univers et l'ambiance fonctionnent à merveille, la plupart des personnages m'ont déjà conquis, et des intrigues intéressantes se mettent en place avec une véritable implication émotionnelle des deux personnages principaux (et je pressens que d'autres personnages sont plus importants qu'ils ne le laissent paraître pour l'heure). Et, en guise d'ouverture, cette première grande bataille a le mérite de plonger efficacement et assez rapidement au coeur de l'action.

Tel que c'est parti, si les personnages gagnent en complexité et l'intrigue en profondeur par la suite, je sens que je vais adorer. En tout cas, cette introduction est très prometteuse.

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Gundam la saga!

Message non lu par Glass Heart » 19 janv. 2012, 18:43

Bon, je viens de terminer la série Gundam Seed.

Alors, au final, une très bonne série, bien sympathique et très prenante. Je vais attendre un peu d'avoir davantage de recul et de mettre un peu d'ordre dans mes idées pour développer mais, en gros, si l'histoire demeure assez classique (c'est la manière dont elle est traitée ensuite qui lui donne sa saveur, je trouve, mais je développerais ce point plus tard), je trouve néanmoins vraiment très intéressante la manière dont les créateurs de la série réussissent à nous raconter des choses sur notre monde, notre histoire, en la transposant dans un univers fantastique très inspiré de Star Wars et en lui donnant une tonalité shakespearienne.

Gundam Seed, c'est l'histoire d'une course à l'armement dans un univers futuriste où un climat de tension et de haine entre deux groupuscules politiques et idéologiques opposés domine. La guerre fait rage et la véritable hantise est le recours à l'arme nucléaire, véritable hantise de la Guerre Froide (et, évidemment, des japonais qui en ont été les principales victimes). A défaut de cette "peur incarnée", il y a les Mobile Suits, gigantesques machines de combat, qui sont en fait l'alternative juste en dessous en matière d'armes.

Très bon pitch: simple, efficace et mine de rien subtil (au moins, on sait précisément ce que représente le Gundam).

L'angle d'approche choisi est également très intelligent bien qu'assez classique: la jeunesse, pleine de rêves et d'aspirations pour l'avenir, se retrouve prise au coeur du conflit et doit se battre pour défendre cet avenir face... à des jeunes gens exactement comme eux. Car cette guerre emporte ce qu'il y a de meilleur en ce monde et détruit des vies, et cela nos héros vont l'apprendre au prix forts. Qu'ils aient vécu dans le mensonge d'une paix illusoire ou qu'ils se soient impliqués pour défendre des rêves et des convictions, la réalité du monde va vite les rattraper. Mais, de ces souffrances et de ces confrontations, va inévitablement naître la flamme d'un rêve ultime, partagé par tout ces jeunes: celui d'un avenir de paix où ils n'auront plus à se battre et où leurs aînés ne seront plus dominés par la folie haineuse. Mais, dans un conflit aussi envenimé, cela est-il seulement réalisable ?

Si cette histoire semble très classique, heureusement, le traitement réussit à créer un tout très divertissant, et la série s'attache notamment à nous faire aimer la plupart de ces personnages, chacun possédant ses qualités et ses failles (y compris des personnages que l'on pense faibles et qui arrivent pourtant à instaurer des relations de force à leur avantage). Et cela installe une véritable portée émotionnelle qui donne une vraie force et une véritable efficacité à l'histoire. Elle peut être racontée simplement, on pourrait en avoir fait rapidement le tour, et pourtant les développements et les rebondissements arrivent à dynamiser sans cesse l'intérêt, et à faire durer une série sur 50 épisodes sans créer trop de longueurs alors que tout aurait pu tenir en 20.

Après, bien sûr je ne trouve pas que tout soit réussi, loin de là, mais je développerais ça plus tard pour mettre davantage d'ordre dans mes idées.

Par ailleurs, j'ai senti pour ma part une différence d'intérêt entre la première et la deuxième partie (différence qui coïncide presque avec la séparation en deux coffrets). Autant la première installait l'univers, l'ambiance, les personnages et des développements de personnages prometteurs, on restait pour autant dans une espèce de statut quo où on était dans l'attente d'événements qui brisent justement ce statut quo, qui bouleversent complètement l'intrigue. Et cela survient dans la seconde moitié, vraiment prenante, qui ne cesse de gagner en intensité. Ca reste classique, parfois même prévisible, mais ça prend quand même bien les tripes.

A part ça, l'animation est de très bonne qualité (un animé vieux de 10 ans qui n'a pas si mal vieilli), le character-design est vraiment très attractif et les musiques sont généralement convaincantes (après, il n'y a pas non plus de morceau qui m'ait emporté dans de grandes envolées comme Code Geass, mais ça fonctionne bien avec le contexte).

J'ai notamment adoré les openings Believe et Realize de Nami Tamaki et le premier générique de fin (surtout sa version instrumentale qui est vraiment magnifique).

Bon, voilà en gros pour le moment. J'en sors à peine et je n'ai donc pas encore suffisamment de recul pour tout bien traiter, mais oui, c'était bien une série qui valait le coup. Je ne l'ai pas trouvé excellente pour ma part, mais vraiment très bonne, et c'est surtout du très bon divertissement, bien mené et intelligent (à défaut d'être plus original).

Je vais entamer Gundam Seed Destiny à présent (et peut-être aussi les films de l'Universal Century) et je développerais davantage mon avis sur Gundam Seed plus tard.

En tout cas, merci Takato !
Modifié en dernier par Glass Heart le 20 janv. 2012, 01:01, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1857
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: Gundam la saga!

Message non lu par Takato » 20 janv. 2012, 00:49

Très bonne critique Glass ! C'est toujours un plaisir de lire les avis de ceux qui découvrent la saga ! j'espère en tout cas que ce premier visionnage t'aura offert une bonne approche de la série et que tu enchaîneras sur d'autres oeuvres ! Je serai curieux de lire tes futurs avis sur Destiny, voir si la série peut choquer aussi un jeune connaisseur...

Sinon, j'en profite pour poster ma chronique sur le second coffret "Anime Legend" de SEED !

Gundam SEED - Coffret Anime Legend 2

L'archangel a bénéficié d'un cours moment de répit sur le territoire d'Orb qui, bien que neutre, développe un armement des plus conséquents dont Kira s’avérera être un atout dans la finalisation de celui-ci. Mais le vaisseau des forces terriennes doit reprendre sa route vers l'Alaska et à peine la terre quittée, de nouvelles batailles font rages, et celles-ci pourront être plus cruelles que jamais, entraînant de grands chamboulements dans le déroulement de la guerre...

Après une première moitié de série qui narrait les premières batailles de l'Archangel et surtout développait cette rivalité non désirée entre Kira et Asran, voici 25 nouveaux épisodes venant conclure la série, et force est de constater que le ton et le rythme vont radicalement trancher avec la première partie... Si le début de la série mettait en scène les horreurs de la guerre, notamment la perte d'un être cher, que ce soit civil ou compagnon d'armes, les morts décrites n'avaient jamais une réelle répercussion sur la rivalité de nos deux jeunes héros... Ainsi, les 29ème et 30ème épisodes viennent y remédier, donnant la mort à deux personnages plus ou moins importants, ce qui mènera à une lutte à mort entre les deux protagonistes, une lutte qui chamboulera leurs destinées mais aussi celle de la guerre... La suite de la série n'est que surprise et retournements de situation en tout genre ! Entre complot, trahisons et quête du bon chemin vers la paix, des personnages changeront de camp, de nouveaux clans se formeront, et des figures qu'on aurait jamais soupçonné voir ensemble s'allient, pour le plus grand bonheur de certains spectateurs ! Cette second partie de Gundam SEED est donc un festival de rebondissement, du grand spectacle en somme, mais pas que. L'évolution de la relation dégradée entre Kira et Asran est toujours à l'honneur, et celle-ci ne cessera d'évoluer grâce à des tierces personnages dont le rôle grandira petit à petit. A côté de ça, le spectateur aura aussi droit à de nombreuses révélations tant attendue, toutes étant généralement surprenantes...

Une fois l'épisode 35 atteint, on se demande bien de quelle manière va se terminer la série. Les chamboulements sont tels que le schéma assez linéaire de départ se retrouve totalement perturbé, et il est difficile de s'imaginer de quelle manière va se terminer le conflit, et donc la série. Néanmoins, à partir de ce moment, les éléments menant à la bataille finale se mettent en place. De nouvelles machines destructrices font leur entrées, ainsi que de nouveaux pilotes, les camps se rassemblent petit à petit et certains dirigeants complotent dans l'ombre et révèles d'obscurs desseins... Le final de la série n'est donc pas rose, loin de là. Nombreux sont les personnages, importants ou secondaires, qui meurent. Un en particulier aura droit à un adieu de toute beauté, la mort la plus héroïque de la série et l'une des plus épiques de la saga, une mort qui provoquera sans doutes les larmes chez les spectateurs les plus sensibles... La fin, quand à elle, est menée de manière assez rapide mais justifiée. Après tant de sacrifice, la paix est enfin instaurée, et les survivants vont pouvoir retrouver un paisible quotidien, un quotidien dévoilé à travers l'épisode de cinq minutes qui permet de clore cette remarquable série de manière moins brutal que dans l'épisode final d'origine.

Néanmoins, si la série rompt définitivement avec le tout premier opus Gundam dont elle s'inspirait ouvertement, il est un point qui fâche de nombreux fans de la saga : la puissance des robots. Passé l'épisode 30, les nouvelles machines présentées trahissent la notion de "real robot". On a parfois l'impression que nos héros ne sont fragiles que fasse à d'autres pilotes de Gundam et que les malheureux aux commandes de simples Mobile Suits ne font que de la figuration, condamnés à se faire zigouiller par Kira ou un tierce pilote de Gundam. Toutefois, ça reste encore léger à ce stade comparé au carnage (dans le mauvais sens du terme) que sera Gundam SEED Destiny qui insultera l'entièreté de la saga... Néanmoins, ce petit défaut ne gâche pas le plaisir de visionnage de ces 25 derniers épisodes de haute qualité !

Techniquement, Gundam SEED est une série qui n'a pas trop mal vieilli. Les couleurs sont très vive, les batailles plutôt dynamique, mais on regrette que certains plans soient repris en permanence. Néanmoins, la réalisation est de bonne facture et rend justice à ce scénario très efficace. Côté musique, on salue toujours la très bonne bande original de Toshihiko Sahashi qui alterne thèmes mystérieux et musiques épiques. La présence de deux nouvelles insert songs est aussi la bienvenue, d'autant plus que ces deux musiques sont de toute beauté. La palme revient à "Akatsuki no Kuruma" qui apport à la fin d'épisode 40 une ambiance tragique mais épique à la fois... tout simplement prenant ! Côté génériques, c'est une baisse de régime. Si le troisième et dernier générique de fin présenté est très beau et calme, venant rompre avec le rythme des derniers épisodes, les deux derniers génériques d'ouvertures sont sympathique à l'écoute la première fois, mais nettement moins par la suite... C'est clairement le genre de J-Pop dont on finit par se passer volontiers.

Au final, Gundam SEED a réussi son pari haut la main : Faire un remake de la toute première série Gundam en s'en démarquant dès la moitié, proposant un contexte un peu moins complexe mais tout de même travaillé, permettant aux non initiés d’appréhender la saga. Sur ses 50 épisodes, Gundam SEED aura su passionner, émouvoir, faire vibrer, de quoi laisser une excellente première impression à ceux qui découvriraient Gundam par ce titre. On était alors en droit d'espérer une suite animée de cette qualité, mais l'effet sera contraire, et Gundam SEED Destiny ne sera finalement qu'une mauvaise blague...
Image
Image

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Gundam la saga!

Message non lu par Glass Heart » 20 janv. 2012, 13:31

il est un point qui fâche de nombreux fans de la saga : la puissance des robots. Passé l'épisode 30, les nouvelles machines présentées trahissent la notion de "real robot". On a parfois l'impression que nos héros ne sont fragiles que fasse à d'autres pilotes de Gundam et que les malheureux aux commandes de simples Mobile Suits ne font que de la figuration, condamnés à se faire zigouiller par Kira ou un tierce pilote de Gundam. Toutefois, ça reste encore léger à ce stade comparé au carnage (dans le mauvais sens du terme) que sera Gundam SEED Destiny qui insultera l'entièreté de la saga...
Pour ma part, je pense que c'est parce que je ne connais pas encore suffisamment bien la saga, mais ça ne m'a pas fait tiquer ces robots surpuissants. Par contre, il y a un certain nombre d'éléments qui m'ont paru un peu bizarres et que je n'ai pas trop compris:

[spoiler]-Qu'est-ce que le Seed ? Comment se fait-il que seuls Kira, Asran et Cagalli (deux coordinateurs et une naturelle) soient les seuls pilotes à le posséder ?
-Comment se fait-il que certains pilotes ressentent la présence d'autres pilotes ? Au début, je pensais que seuls Mu La Fraga et Raw Le Creuset se sentaient car ils partagent un lien fort, mais finalement Kira y arrive aussi, et d'autres personnages dans Gundam Seed Destiny.
-Comment Andrew Watfield (ou nom dans le genre) a pu survivre à l'explosion avec juste une simple cicatrice ? Ca ne parait pas crédible du tout pour une série qui se veut un peu "réaliste". Et apparemment, il n'est pas le seul personnage à avoir survécu de manière quasi-impossible si l'homme masqué de Gundam Seed Destiny est bien qui on est amené à penser, mais là peut-être que ce sera expliqué plus tard.[/spoiler]

Quant à Gundam Seed Destiny, je vais attendre un peu avant de me faire une vraie idée mais, ayant vu les cinq premiers épisodes, c'est vrai que j'ai trouvé ça assez merdique quand même. Il y a quelques éléments qui semblent intéressants, mais ils ne prennent pas le temps d'être véritablement traités. L'histoire s'enchaîne n'importe comment et la part belle est faite aux batailles... que je trouve vraiment très confuses (alors que je n'avais aucun problème avec celles de Gundam Seed, parfaitement lisibles). Comparé à la bataille d'ouverture de Gundam Seed qui était juste excellente, avec une véritable ambiance de destruction, là j'ai juste vu un combat de robots et je n'ai à aucun moment ressenti le danger qui planait sur la colonie spatiale.

Ah, et puis le Gundam Lego, j'accroche vraiment pas, mais là c'est subjectif.

Pour être honnête, je me suis quand même vraiment ennuyé tout de long et j'ai dû me forcer à aller au bout du premier DVD. Ca commençait pourtant bien avec une séquence d'ouverture très réussie, mais c'est au final la seule scène que j'ai vraiment appréciée. Et les réintroductions de Cagalli et d'Asran, complètement foirées ! Ils se retrouvent impliqués dans l'histoire n'importe comment et on se demande ce qu'ils foutent là.

J'espère que le deuxième DVD apportera enfin ce qui manque à cette série pour le moment: un scénario. Et des batailles plus lisibles, aussi.

Bon, je suis peut-être un peu dur, mais c'est dire à quel point j'ai été déçu. Des derniers épisodes de Gundam Seed aux premiers épisodes de Gundam Seed Destiny, la chute est vertigineuse. :?
Modifié en dernier par Glass Heart le 20 janv. 2012, 14:59, modifié 3 fois.

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1857
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: Gundam la saga!

Message non lu par Takato » 20 janv. 2012, 13:42

Un scénario dans Gundam SEED Destiny ? Mon pauvre ami... cette série ne possède pas de vrai scenar, ce n'est qu'une succession de situations diverses, toutes plus confuses et incohérentes les unes des autres.

Sinon, je vais essayer de répondre à tes questions :

[spoiler]-Qu'est-ce que le Seed ? Comment se fait-il que seuls Kira, Asran et Cagalli (deux coordinateurs et une naturelle) soient les seuls pilotes à le posséder ?

On ne sait pas vraiment car le SEED n'est qu'évoqué dans la série, et on n'avons pas de vrai explication à son sujet. Franchement, difficile de répondre à ça tant c'est le flou total.

-Comment se fait-il que certains pilotes ressentent la présence d'autres pilotes ? Au début, je pensais que seuls Mu La Fraga et Raw Le Creuset se sentaient car ils partagent un lien fort, mais finalement Kira y arrive aussi, et d'autres personnages dans Gundam Seed Destiny ?

Simple volonté de faire comme la première série Gundam où Char et Amuro, New-types, arrivaient à sentir mutuellement la présence de l'autre. Sauf que si pour les new-types le tout sera justifié, ce qui peut aussi l'être pour Mwu et Raw, ça reste plus incompréhensible pour Kira.

-Comment Andrew Watfield (ou nom dans le genre) a pu survivre à l'explosion avec juste une simple cicatrice ? Ca ne parait pas crédible du tout pour une série qui se veut un peu "réaliste". Et apparemment, il n'est pas le seul personnage à avoir survécu de manière quasi-impossible si l'homme masqué de Gundam Seed Destiny est bien qui on est amené à penser, mais là peut-être que ce sera expliqué plus tard.

SEED et sa suite sont des pros des "résurrections miracles", tu en verras pas mal dans Destiny. Aucune explication donnée, il paraît que ces résurrections sont la cause du mécontentement des spectateurs (que je pense assez jeune, à l'époque) qui se sont plaint à Sunrise.[/spoiler]

Et il est vrai que les 5 premiers épisodes de Destiny partent un peu dans tous les sens sans intéresser. Mais profite, car les 13 premiers épisodes sont encore les plus cohérents de la série...
Image
Image

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Gundam la saga!

Message non lu par Glass Heart » 20 janv. 2012, 14:22

Un scénario dans Gundam SEED Destiny ? Mon pauvre ami... cette série ne possède pas de vrai scenar, ce n'est qu'une succession de situations diverses, toutes plus confuses et incohérentes les unes des autres.

Et il est vrai que les 5 premiers épisodes de Destiny partent un peu dans tous les sens sans intéresser. Mais profite, car les 13 premiers épisodes sont encore les plus cohérents de la série...
Eh beh, ça promet ! :?

Et merci aussi pour tes réponses ! Dommage quand même que la série se soit laissé aller à ce genre de facilités au lieu de chercher des explications qui se tiennent un minimum à ces éléments. Ca aurait pu servir la mythologie, alors que là ça semble n'être présent que par la volonté du saint-esprit ou je ne sais quoi. Bon, cela dit, ça ne m'a pas non plus gâché le plaisir de la série heureusement (enfin, le dernier élément que j'ai soulevé, si un peu quand même ! On ne peut pas non plus faire n'importe quoi !).

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Gundam la saga!

Message non lu par Glass Heart » 28 janv. 2012, 18:53

Bon alors, avec le recul, mon avis sur Gundam Seed.

La série repose sur un conflit entre deux superpuissances antagonistes et ennemies, les naturels de l'Alliance Terrestre et les coordinateurs de ZAFT. La première grande partie de la série repose sur la fuite d'un vaisseau de l'Alliance, l'Archangel, qui lutte désespérément pour survivre et accomplir sa mission, poursuivi par un vaisseau de ZAFT commandé par l'énigmatique Raw Le Creuset.

Le spectateur est placé dans la perspective de Kira, un jeune coordinateur qui se retrouve bien malgré lui à rejoindre les rangs de l'Alliance Terrestre. Tous ces choix sont loin d'être anodins car ils ont une grande influence sur la manière dont nous, spectateurs, appréhendons la série. Ainsi, en assistant à la vue des occupants de l'Archangel et en voyant Kira lutter ardemment pour sa survie et celle du vaisseau, nous sympathisons naturellement avec ces personnages, tandis que nous percevons l'autre camp de manière négative.

Ainsi, bien qu'Asran se présente comme un personnage assez sympathique, nous avons le sentiment qu'il se trouve dans le camp des méchants et que son conflit avec Kira relève de sa responsabilité. Tout cela n'est pas aidé par l'inquiétude et la cruauté qui émanent de Raw Le Creuset, ainsi que les pulsions psychopathes de deux des trois pilotes combattants aux côtés d'Asran. Alors que dans le camp d'à côté, nous trouvons le capitaine Ramius et le lieutenant Mu La Fraga, tout deux très sympathiques. Tout est donc fait pour que le spectateur prenne le parti de l'Archangel, et donc de l'Alliance Humaine, plutôt que de celui de leurs adversaires chez ZAFT.

Pourtant, nous savons pertinemment dès le début qu'aucun clan n'est véritablement clean et qu'en fait, c'est plutôt l'Alliance Humaine qui est en faute, ZAFT ayant la légitime défense de son côté, bien que cette dernière serve davantage d'argument pour justifier leurs actions. Mais, placés dans la perspective de Kira et de l'Archangel, nous prenons position pour l'Alliance Humaine malgré tout, présentés sous une meilleure lumière initialement et voyant l'Archangel lutter pour survivre face aux assauts de ZAFT.

C'est là, à mon sens, l'un des premiers reproches que je ferais à cette série: alors même que l'on sait que la situation est plus complexe qu'il n'y parait, il y a malgré tout un bon et un mauvais camp dans la manière dont la série nous est présentée. Et bien sûr, comme le spectateur n'est pas naïf, il se doute bien qu'il y aura un moment où le véritable visage de l'Alliance Humaine nous sera jeté à la figure.

Cela arrive durant la seconde moitié de la série, les deux clans se révélant tout aussi corrompus l'un que l'autre, non pas seulement à cause de la haine d'autrui qui domine dans leurs populations, mais aussi à cause de l'hypocrisie et des complots de leurs dirigeants respectifs. Ce nouveau visage de l'Alliance Humaine est principalement endossé par le personnage d'Azraël, caricature du commercial pourri jusqu'à la moelle qui devient aussitôt méprisable. Le visage de ZAFT, quant à lui, ne change pas, toujours incarné par la froideur et l'implacabilité de Patrick Zala, père d'Asran.

Cela arrive à un moment où plusieurs des principaux protagonistes de chaque camp, à savoir les personnages les plus positifs, traversent une période de désillusion et doivent trouver leur nouvelle place dans le conflit. Bien sûr, comme ce sont tous de bons personnages incarnant une jeunesse qui déteste la guerre et qui n'en peut plus des magouilles de leurs aînés, le choix est aussi évident que prévisible.

En définitive, un scénario très prévisible, où les surprises fonctionnent sur le moment mais restent néanmoins assez classiques.


Heureusement, à défaut d'avoir une histoire originale, Gundam Seed a une histoire très classique mais elle la raconte bien (ça vaut toujours mieux qu'une histoire avec des idées originales mais abordées n'importe comment). Simple et efficace !

Tout d'abord, la narration de la série est juste exemplaire ! Autant l'histoire pourrait très bien être racontée en 20 ou 25 épisodes, autant la série met 50 épisodes à la développer. Et on ne se lasse pas ! A part les épisodes résumés, chaque épisodes apporte véritablement quelque chose à l'intrigue qui approfondisse les personnages et leurs relations ou qui complexifie les enjeux humains de l'intrigue (il y a les grandes lignes, et il y a toutes ces petites nuances qui font la saveur de la série). Grâce à cela, on finit par s'attacher à un grand nombre de personnages, y compris à certains qui nous apparaissaient comme négatifs de prime abord, et cela devient déchirant de les voir s'entretuer au nom de ce conflit absurde.

La série est aussi passée maître dans l'art des cliffhangers. Chaque fin d'épisode met en scène un rebondissement ou installe un suspense qui donne aussitôt envie de poursuivre (et j'ai dû souvent me retenir d'enchaîner parfois). Juste exemplaire !

Toutefois, je poserais quelques bémols sur ce bilan: autant je comprends que certains personnages doivent jouer le rôle des méchants et apparaître antipathiques pour servir l'histoire, autant il y a des personnages qui semblent n'avoir été crées que pour remplir un vide alors qu'ils auraient sérieusement gagné à avoir une vraie personnalité. Je pense notamment aux trois pilotes d'Azrael sur la fin, vides, sans saveur et dont le vocabulaire se limite à placer des "Enculés !" à tout bout de champ.

Je placerais aussi un gros bémol sur la fin de la série qui sont à la fois gros et qui n'apportent pas grand chose à l'intrigue.Je pense notamment au lien entre Mu La Fraga et Raw Le Creuset, un grand n'importe quoi !

En ce qui concerne une révélation importante sur Kira, je ne peux m'empêcher de constater un beau gâchis. Alors que cette révélation n'a aucune saveur en soi mais qu'elle pourrait devenir intéressante de par ses implications plus tardives, la série... ne propose pas d'épilogue. Ainsi, au lieu de nous en montrer les conséquences et d'illustrer la "malédiction" de Kira, la série ne fait que les suggérer durant une scène de combat. Ce n'est pas le bon moment, ce n'est pas le bon dialogue (pour cette scène de combat), et c'est donc l'exemple typique d'une idée très mal exploitée alors qu'elle aurait pu servir le scénario. Au final, ça n'apporte rien et c'est une révélation vraiment bidon car sans conséquence (du moins avant Gundam Seed Destiny, mais je les considère comme deux séries à part).


En terme de réalisation, sans surprise (mais dans le bon sens du terme), on a droit à une très bonne animation qui donne un vrai souffle épique aux scènes de batailles. Ces dernières sont spectaculaires, fluides, lisibles et surtout jamais gratuites (même si les dernières batailles de la série ont la fâcheuse tendance à aller un peu dans la surenchère). Le rythme de la série est aussi exemplaire, sachant précisément quand mettre une scène de bataille, combien de temps la faire durer et quand se permettre de s'attarder sur le développement des personnages pendant des périodes plus calmes. Au final, tout cela contribue à faire une très bonne série d'action davantage portée par ses personnages que par une surenchère de scènes d'action (ici, au contraire, les scènes d'actions servent plutôt le développement des personnages, ce qui est une excellente chose).

La musique, impeccable également. Concernant les openings et endings, ça variera selon les goûts, mais les thèmes de la série sont vraiment agréables, bien que peu soient réellement mémorables (après un certain temps, il n'y en a que trois ou quatre dont je me souvienne vraiment, contrairement à une série comme Code Geass dont la plupart des thèmes m'ont vraiment marqué). Mais surtout ces thèmes accompagnent remarquablement bien l'action, ce qui est quand même la vocation première d'une ost. Le contrat est donc rempli.


Pour terminer, si Gundam Seed ne remportera certainement pas la palme de l'originalité, je reste cependant admiratif devant son exécution qui arrive à rendre la série véritablement prenante. Il y a quelques maladresses, certes, notamment dans la dernière ligne droite, mais le constat global reste très positif. Et la simplicité de l'histoire peut également être une force, permettant une plus grande accessibilité (contrairement à une autre série de méchas très connue: Evangelion) et un aspect commercial attractif mais suffisamment travaillé pour conquérir à la fois les fans et le grand public.

Bon, maintenant, je vais poursuivre Gundam Seed Destiny. J'avoue que cette série me perturbe, je ne sais pas trop si je l'aime bien ou si je la déteste. J'ai surtout l'impression d'une série qui a de vraies idées mais qui les développe n'importe comment (au secours !).

Répondre