Vos derniers films asiatiques visionnés!

Pour nous faire découvrir un animé, un film asiatique ou donner des informations relatives à ces univers.

Vous êtes plutot?

Cinéma Japonais
29
38%
Cinéma Coréen
16
21%
Cinéma Hong-kongais
10
13%
Autres (Thailande, Chine, Vietnam...)
0
Aucun vote
Pas de préférence
14
18%
Ah?? parce que c'est pas pareil??
8
10%
 
Nombre total de votes : 77

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4623
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Vos derniers films asiatiques visionnés!

Message non lu par Wang Tianjun » 30 août 2009, 10:34

ALLELUYA !!!! JE L'Ai VU !!!! :D :D :D :D


20th Century Boys : Chapitre 2 : Le dernier espoir

Image

Après la faible diffusion en France du premier film (9 copies en première semaine), voir le second volet fait encore plus office du chemin de croix. Fort heureusement, sur les trois cinémas le diffusant, il fallait qu'il y en ait un à Lyon ! Pour une fois que cette ville sert à quelque chose ! :D

Le premier film se consacrait aux cinq premier tomes du manga, en relatant l'époque 1997-2000, jusqu'au nouvel an sanglant. Ici, le second volet traite de toute la partie de 2015, qui s'écoule sur près de 10 tomes dans le manga ! Le rythme est un peu plus soutenu que dans le premier (on ne s'en plaindra pas :roll: ) et l'ambiance thriller est un peu plus prononcée que dans le premier. En revanche, la succession des scènes clés se fait avec des facilités de transition, et on a du mal à sentir la même intensité dramatique que dans le manga.
Il y a en revanche quelques adaptations du scénario qui pourront surprendre, au dela de simples raccourcis, en outre vers la fin du film, mais je n'en dirais pas plus ! :D

L'ambiance est toujours aussi bien retranscrite, le casting au top (surtout en l'absence de Toshiaki Karasawa :roll: ) et le budget conséquent du film est un peu plus justifié puisque de détails "futuristes" ont été ajoutés dans ce monde d'anticipation !

Personnellement, j'ai bien aimé le film, mais je pense qu'il divisera d'avantage les fans et les non-initiés que le premier

Pour un avis plus complet, je vous réfère à ma critique sur La Base Secrète ! 8)
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4623
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Vos derniers films asiatiques visionnés!

Message non lu par Wang Tianjun » 13 oct. 2009, 08:50

Dernier film asiatique vu au ciné : Thirst, Ceci est mon sang de Park Chan-Wook

Image

Synopsis :
Sang-hyun est un jeune prêtre coréen, aimé et respecté. Contre l'avis de sa hiérarchie, il se porte volontaire pour tester en Afrique un vaccin expérimental contre un nouveau virus mortel. Comme les autres cobayes, il succombe à la maladie mais une transfusion sanguine d'origine inconnue le ramène à la vie. De retour en Corée, il commence à subir d'étranges mutations physiques et psychologiques : le prêtre est devenu vampire. Mais la nouvelle de sa guérison miraculeuse attire des pélerins malades qui espèrent bénéficier de sa grâce. Parmi eux, Sang-hyun retrouve un ami d'enfance qui vit avec sa mère et son épouse, Tae-Ju. Il succombe alors à la violente attirance charnelle qu'il éprouve pour la jeune femme...

J'y suis allé un peu par hasard, mais je n'ai pas été totalement déçu. Le réalisateur de Old Boy revient ici avec une histoire de vampire, thème pas du tout à la mode en ce moment ! :twisted: Ici, la mutation en vampire est surtout présente pour symboliser le vice qui envahit peu à peu le moine, et les tentations qui s'offrent à lui. Dans un sens, sa complice Tae-Ju est bien plus maléfique que lui. L'attirance est plus qu'évidente entre les deux dès le départ, et on ressent une tension sexuelle tout le long du film, les attentes étant au final récompensées. A ce niveau, le film est également très cru, dans les scènes de sexes, mais également dans les scènes gores ! N'y emmenez pas votre petite soeur en pensant que c'est un Twilight bis, vous risqueriez de la traumatiser à vie ! :mrgreen:

Le film offre par contre un léger coup de mou dans sa deuxième partie, il faut dire que sa durée (2h13) y joue beaucoup. Le réalisateur nous perd un peu dans l'intention de ses personnages, entre ce prêtre qui lutte contre sa soif de sang et sa partenaire qui l'utilise à ses fins personnelles. Le final est un peu attendu, mais sa forme est plutot bien trouvée. En fait, on passe par toutes les émotions dans ce film, du pathétique au burlesque, du thriller à la passion érotique. Le jeu des acteurs est également remarquable ! Le film fait également dans la sobriété, mis à part quelques effets spéciaux un peu cheap (c'est presque si on voit les cables ! :lol: )


A noter que le film a reçu le prix du jury au dernier festival de Cannes.
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Audrey49000
Messages : 412
Enregistré le : 11 sept. 2009, 13:24
Localisation : Devant mon ordi si je suis connectée... 8-|

Re: Vos derniers films asiatiques visionnés!

Message non lu par Audrey49000 » 13 oct. 2009, 16:06

Réincarnation de Takashi Shimizu

Image

Certains se rappellent peut être cette image que j'ai postée dans le quiz image. (j'adoore Shun Oguri !! il est encore mieux dans Crows zero, mais c'est une autre histoire... ) Elle est extraite du film de Takashi Shimizu (le "papa" de Ju-On) intitulé Réincarnation (en VO Rinne). Le film est sorti en 2005-2006 au Japon mais en France, il a dû encore faire un passage éclair (il semblerait qu'il ait été diffusé lors du festival de Gérardmer mais s'il est sorti en salles à l'époque, ça devait être encore, comme la plupart des nouveaux films asiatiques, une vingtaine de séances réparties sur sept cinémas dont cinq parisiens... :evil: ). Je ne vais peut être pas faire trop de pub à l'enseigne mais je l'ai trouvé à une vingtaine d'euros à Planète Sat**** (je ne sais pas encore si vous autorisez ou non les marques ici... :P ), trop contente qu'il y ait une section 'films asiatiques'. :D
Pour une vraie fiche technique, je vous laisse le lien imdb : http://www.imdb.com/title/tt0456630/

Passons. L'histoire ? Encore un film d'horreur bien japonais -qui n'a pas été, heureusement, repris par les studios hollywoodiens pour donner un film fade trop étouffé par les effets spéciaux- avec des bases culturelles bien connues : la réincarnation (comme le titre l'indique :roll: ). Tout commence quand le réalisateur (fictif :) ) Matsumura décide de faire un film dont l'intrigue est le massacre des clients d'un célèbre hôtel japonais 35 ans auparavant. Il confie à une actrice débutante le rôle de la fille du meurtrier, elle aussi assassinée. Dès lors, elle se met à voir la petite fille et sa poupée partout. D'autres étranges disparitions ponctuent le film jusqu'à rentrer dans une sorte de reconstitution fidèle du fait divers.


L'édition J-Horror résume l'idée du film sur la page de garde du livret de 16 pages en donnant les définitions de Réincarnation et Cryptomnésie (en mots compte double au scrabble ça doit aider :arrow: ). Le livre se base sur ces deux principes liés au karma. Mais plus que d'exploiter une idée reçue très attachée à une certaine croyance religieuse, il offre une vision d'horreur qui bascule le simple concept à l'horreur. Non, mais vous imaginez si le principe de réincarnation était poussé à l'extrême et que vous étiez habité par votre dernière 'vie' ? (en gros c'est ça le film :D )
Comme c'est un film de Shimizu, c'est autre chose qu'un film d'horreur à l'américaine où l'on constate la lutte de créativité dans le ridicule, le rouge groseille des flaques de sang ou encore le film tellement numérisé qu'ils ont tous des têtes de tueurs à la peau trop clean. Ce qu'il a de bien ce "Rinne" c'est que, de la même manière qu'on regarde le Sixième sens, on peut regarder le film à nouveau, même après avoir découvert la subtilité qui fait l'intrigue lors du premier visionnage, juste pour constater que des pistes ont été laissées au fil de l'histoire. Et la fin... bon, c'est comme les fins des Ringu et Ju On, il y a quelque chose de bien dérangeant dans les principes qu'on peut tous avoir. (je ne vais pas trop m'étaler sinon, je vais finir par tuer l'intrigue... :arrow: )

Bref, c'est bientôt Halloween, et plutôt que de se contenter de distribuer des bonbons aux nenfants des voisins avec un costume bien ridicule, ayez vous aussi un peu de fun devant un bon film d'horreur asiatique bien flippant ! 8)
Image

Ichigo Ichie
"Il est plus facile de persévérer dans la souffrance que d'accepter un grand bonheur." Momoko, dans Kamikaze Girls
七転八起 "Tomber sept fois, se relever huit."
A trop prôner la tolérance, n'en devient-on pas un peu moins tolérant ?

IMI
Messages : 84
Enregistré le : 24 oct. 2010, 14:42

Re: Vos derniers films asiatiques visionnés!

Message non lu par IMI » 06 avr. 2011, 14:48

Celui là je veux le voir :D

Hier j'ai vu " Princess Aurora" Un film Coréen de 2005 qui n'est arrivé que récemment chez nous.
Image
Synopsis prit chez Allociné :
Une femme est retrouvée morte dans un centre commercial. Deux jours plus tard, un autre meurtre est commis. La police retrouve sur les lieux du crime une seule pièce à conviction : un autocollant du personnage du dessin animé Princesse Aurora...
Durant le film on suis une femme qui commet des meurtres (assez violant). Peut à peu les pièces du puzzle se mettent en place, on apprends pourquoi ces meurtres, et pourquoi ces victimes.

Le film est très beau, très violant et triste une fois qu'on est rendu à la fin :(

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Vos derniers films asiatiques visionnés!

Message non lu par Glass Heart » 01 août 2011, 19:43

Bon, je viens de voir Space Battleship Yamato (Space Battleship: L'Ultime Espoir en VF) qui vient de sortir en DVD.

Image

Je ne connais ni le manga ni la série mais je connais plusieurs autres oeuvres de Leiji Matsumoto, capable du meilleur (Galaxy Express 999, Galaxy Railways, Albator 78), comme du pire (le manga Capitaine Albator, Harlock Saga...). J'allais donc découvrir l'univers de ce fier cuirassé de l'espace et j'ai très vite trouvé mes repères tant on est proche de l'ambiance de ses autres oeuvres, et d'Harlock en particulier.

Mon constat est partagé. D'un côté, on sent clairement que Yamato est une véritable déclaration d'amour aux grandes oeuvres de space opera et de SF des années 80 (Star Wars, Aliens, Terminator...) par un réalisateur spécialiste des effets spéciaux. A ce titre, on sent que la mise en scène est pensée par rapport à ces effets visuels qui sont omniprésents et très bien employés. Cela offre un très beau spectacle avec des scènes de batailles hallucinantes à la mise en scène dynamique et, contrairement à la prélogie Star Wars ou au dernier Star Trek, on n'a pas l'impression qu'ils en font trop juste pour faire un bon gros blockbuster à péter la rétine.

Cependant, même si on sent que le film a certains moyens, je n'ai pas pu m'empêcher de trouver que la réalisation était parfois proche d'une série B. On est dans une sorte d'entre deux, un film qui a de l'ambition et une certaine efficacité, et malgré tout des limites de moyens alors que ces derniers sont de toute évidence déjà bien présents. Cela se ressent notamment au niveau des décors (la terre dévastée au début).

Au niveau du scénario, pas de grand surprise non plus, c'est très convenu. L'histoire est on ne peut plus classique (un vaisseau part dans l'espace trouver le moyen de sauver l'humanité et se confronte à un envahisseur extraterrestre. Du pur Harlock !) et elle retrouve les "stéréotypes de personnages" et les thématiques intemporelles si chères à l'univers de Matsumoto, mais le film a un peu perdu la magie au passage, préférant mettre le paquet sur les batailles à effets visuels. A part le personnage principal Susumu Kodai et quelques autres, la plupart des personnages sont creux et juste bons à être utilisés comme des pions dans des batailles où ils meurent en kamikazes (ça, on nous le ressort je ne sais combien de fois). Et là où c'est regrettable, c'est que ces batailles mettent plus en avant les effets visuels que les "exploits" des persos, au point que la plupart des morts sont hors-champ et que les personnages tombent souvent sans avoir véritablement eu leur "morceau de bravoure", comme s'il fallait juste qu'il y ait des victimes pour donner de la crédibilité à cette mission suicide décisive. C'est d'autant plus dommage que les acteurs sont tous convaincants et avec une belle énergie.

C'est là le gros problème du film à mon sens: les thématiques sont excellentes mais le coeur même de l'histoire est absent et la plupart des personnages meurent sans qu'on ait réalisé leur importance dans l'histoire (d'ailleurs une grosse facilité: Susumu connaissait déjà la plupart d'entre eux par le passé, ce qui lui permet d'être bouleversé par leurs morts... alors qu'on se demande encore qui ils sont).

Je parlais de Star Trek plus tôt et, si je n'aime pas particulièrement l'esprit bien "blockbuster" assez superficiel, c'est néanmoins un film totalement déjanté, qui ne se prend pas au sérieux une seconde et qui part dans des délires dans le seul but de divertir. Et c'est fun, vraiment ! Alors que là, le film se veut très sérieux, avec une ambiance apocalyptique... et pour moi en tout cas ça ne fonctionne pas.

L'aspect technique du film est donc assez honorable, mais il manque sérieusement du coeur à l'oeuvre. Alors que, paradoxalement, on sent clairement l'amour que porte le réalisateur au genre et l'hommage aux premiers Star Wars, mais cet hommage prend le pas sur tout le reste et on sent que le film est pensé par un spécialiste des effets visuels, plus que par un conteur.

Très franchement, je regrette d'avoir un avis aussi partagé car l'intention de base du projet était on ne peut plus sincère et que j'apprécie vraiment qu'on ait l'opportunité de découvrir ce film chez nous, mais voilà le résultat final n'est pas vraiment là à mon sens (bon, cela dit, il y a aussi du bon: les scènes de bataille sont réussies et très dynamiques, les effets spéciaux sont superbes et les acteurs sont tous convaincants. C'est déjà ça de pris !). Le film n'est tout simplement pas à la hauteur de ce que je pense qu'on était en droit d'attendre de l'adaptation d'une oeuvre de Leiji Matsumoto.

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Vos derniers films asiatiques visionnés!

Message non lu par Glass Heart » 02 août 2011, 16:22

La bande-annonce du film (Space Battleship Yamato):

http://www.dailymotion.com/video/xjdmc8 ... ed&start=3

C'est sûr que techniquement le film est vraiment magnifique et qu'on retrouve vraiment les sensations des tout premiers Star Wars (notamment de la grande bataille de l'Etoile Noire), mais ça aurait été bien d'avoir un meilleur scénario et de pas tout mettre dans les scènes d'action et les effets spéciaux.

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Vos derniers films asiatiques visionnés!

Message non lu par Glass Heart » 16 avr. 2013, 21:13

Police Story de Jackie Chan (1985)

x6y_c0gG0xQ

Casting: Jackie Chan (Inspecteur Chan Ka Kui), Brigitte Lin (Selina Fong), Maggie Cheung (May), Chor Yuen (Chu Tu), Charlie Cho (John Koo), Lam Kwok-Hung (Supérieur Raymond Li),
Bill Tung (Inspecteur Bill Wong), Charlie Cho (John Koo) et Lau Chi-Wing (Avocat Cheung).


L'Histoire

A l'issue d'une d'une folle course-poursuite, l'inspecteur Chan parvient à mettre la main sur le parrain des Triades Chu Tu et ses hommes. Promu, il se voit confier la protection de la charmante Selina Fong, secrétaire, complice et amante de Chu, placée sous liberté conditionnelle en échange de son témoignage à charge contre le baron du crime. Mais la jeune femme n'apprécie guère la compagnie de son embarrassant garde du corps et tente de s'en débarrasser. Chan n'a alors d'autre choix que de la convaincre que sa vie est réellement menacée par les hommes de Chu afin de la convaincre de passer aux aveux. Mais rien ne se passe comme prévu et Chan voit sa relation avec sa petite amie May battre de l'aile alors qu'elle le surprend en compagnie de la charmante Selina (en petite tenue) et que les quiproquos s'enchaînent.

Afin de se débarrasser de son ennemi, Chu s'arrange pour lui faire porter le chapeau dans une affaire de meurtre de flic. Devenu l'ennemi public n°1 et réalisant l'impuissance de la police hong-kongaise pour lutter contre le crime, Chan renonce à son honneur de policier pour assouvir lui-même sa vengeance envers l'homme qui a détruit sa vie.


Commentaires

Après une première tentative avortée de lancer une carrière américaine, Jackie Chan revient sur les écrans hong-kongais en 1985 avec Police Story, un tout nouveau film d'action bourré d'humour qui allait devenir le premier opus de sa saga emblématique. On retrouve ici Jackie dans ce qu'il sait faire de mieux: des cascades hallucinantes, des affrontements rapides et intenses, de la destruction en veux-tu en voilà, et surtout une bonne dose d'humour à laquelle l'acteur apporte toute sa fraicheur et sa bonne humeur. A ce niveau, le film nous met directement dans l'ambiance, les quinze premières minutes nous plongeant en pleine course-poursuite au cours d'une séquence devenue culte (et certainement la meilleure séquence d'action du film par ailleurs).

Comme souvent dans les films avec Jackie Chan, le scénario n'est pas particulièrement développé et il sert surtout de prétexte à amener les inévitables scènes d'action où l'ami peut s'en donner à coeur-joie à effectuer des cascades et à enchaîner les coups. Toutefois, en regardant Police Story, il est difficile d'éviter les comparaisons avec une autre oeuvre à l'ambiance assez similaire: City Hunter de Tsukasa Hojo. On retrouve beaucoup de l'esprit de City Hunter dans cet univers où la pègre règne impunie et où la police se révèle impuissante à lutter contre le crime, un homme désillusionné finissant par vouloir faire justice lui-même. On y retrouve aussi cet humour déjanté, une certaine touche d'érotisme et un univers rétro très 80's. En voyant Police Story, il était évident que Jackie Chan était prédestiné à tenir le rôle de Ryo Saeba. Malheureusement, si Jackie Chan a logiquement été amené à interpréter ce rôle légendaire, le film qui en résulta fut un véritable naufrage cinématographique.

Le casting est dans l'ensemble très convaincant et parfaitement à l'aise dans leurs rôles respectifs, Jackie Chan en tête. La seule prestation un peu faible de l'ensemble est celle d'une jeune débutante appelée Maggie Cheung, mannequin et ancienne Miss qui faisait ici quasiment ses débuts à l'écran dans le rôle de la jolie fiancée de Chan. C'était avant qu'elle ne devienne l'actrice légendaire et reconnue que l'on connait aujourd'hui bien sûr.

Dans l'ensemble, Police Story s'inscrit comme un très bon film d'action, drôle et sincère, qui ravira les amateurs du genre et les fans de l'ami Jackie.

Verdict: Très bon (15/20).

Répondre