Détective Conan

Pour nous faire découvrir un animé, un film asiatique ou donner des informations relatives à ces univers.
Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Détective Conan

Message non lu par Glass Heart » 16 nov. 2014, 15:46

Lupin III VS Detective Conan: The Movie

Image

Studio: TMS.
Année de production: 2013.
Durée: 1h50.


Casting: Minami Takayama (Conan Edogawa), Wakana Yamazaki (Ran Mouri), Naoko Matsui (Sonoko Suzuki), Rikiya Koyama (Kogoro Mouri),
Wataru Takagi (Genta Kojima et Inspecteur Wataru Takagi), Ikue Ohtani (Mitsuhiko Tsuburaya), Yukiko Iwai (Ayumi Yoshida),
Megumi Hayashibara (Ai Haibara), Kenichi Ogata (Professeur Hiroshi Agasa), Atsuko Yuya (Inspectrice Miwako Sato),
Kazuhiko Inoue (Inspecteur Ninzaburo Shiratori), Chafurin (Commissaire Juzo Megure), Kappei Yamaguchi (Kaito Kid / Kaito Kuroba),
Yumi Touma (Jodie Starling), Iemasa Kayumi (James Black), Yuu Sugimoto (Yumi Miyamoto), Rie Tanaka (Naeko Miike), Ishiin Chiba (Détective Chiba),
Unsho Ishizuka (Inspecteur Ginzo Nakamori), Kanichi Kurita (Lupin III), Kiyoshi Kobayashi (Daisuke Jigen), Miyuki Sawashiro (Fujiko Mine),
Koichi Yamadera (Inspecteur Koichi Zenigata), Daisuke Namikawa (Goemon Ishiwaka XIII), Miyu Irino (Emilio Baretti), Natsuna (Claudia Belucci),
Tetsuo Kanao (Luciano Carnevale), Seiyo Uchino (Alan Smithee) et Hikaru Midorikawa (Keith Dan Stinger).


IBjiAht9CIU


L'Histoire

Lupin III et sa bande sont de retour au Japon. Ils sont "recrutés" par l'étrange Alan Smithee, qui a pris Fujiko Mine en otage, pour dérober un somptueux joyau, le Cherry Sapphire dans une banque de Tokyo. La police du district est aux abois et reçoit l'aide de l'inspecteur Zenigata, le nemesis de toujours de Lupin. Les agissements du gentleman cambrioleur et de ses acolytes attirent l'attention de Conan Edogawa qui est cependant sur une autre affaire: Emilio Baretti, un jeune prodige de la chanson arrivé au Japon pour y donner un concert, a reçu une menace de mort lui demandant l'annulation de l'événement. La brigade Megure et le détective Kogoro Mouri sont sur le coup, mais Conan remarque que le garde du corps d'Emilio n'est autre que... "papa" (Daisuke Jigen), l'un des complices de Lupin avec qui il avait déjà eu affaire par le passé. Alors qu'Emilio échappe à la vigilance de sa belle manager en compagnie de Sonoko Suzuki et de Ran Mouri pour tenter de forcer l'annulation du concert, Conan tente de comprendre le lien entre l'affaire du vol du Cherry Sapphire par Lupin et la présence de Jigen auprès d'Emilio. A quoi joue réellement le gentleman cambrioleur ? Seront-ils alliés ou ennemis cette fois-ci ? Et surtout, va t-il pouvoir tenir leur promesse en devenant celui qui permettra l'arrestation de Lupin III et de toute sa bande ?

Commentaires

Lupin III VS Detective Conan est un film événement servant de cross-over entre les deux franchises à succès. Il fait suite à un précédent cross-over sous forme de TV Special qui marqua la première rencontre entre Lupin et Conan Edogawa et auquel ce film multiplie les références car leurs deux intrigues sont directement liées et il est très vivement conseillé de l'avoir vu avant de se lancer dans ce long-métrage cinématographique. Mais contrairement au Special qui était un divertissement assez honnête avec une intrigue suffisamment développée et un emploi des personnages respectant l'esprit des deux univers, ainsi qu'un humour ayant un certain mordant, ce second volet est davantage un gros fan-service misant sur l'univers et les personnages des deux franchises à renfort de scènes d'action et d'humour virant bien souvent à la parodie. Si les fans de Lupin III devraient être en terrain connu, ceux de Détective Conan seront en revanche perplexes de voir de nombreux personnages devenir des caricatures d'eux-mêmes, l'esprit du film étant délibérément loufoque. Il y a bien une intrigue un peu plus sérieuse derrière les événements mais elle sert davantage de prétexte (même si elle réserve aussi un final nettement supérieur au reste du film), le coeur du film étant un ensemble de sketchs faisant interagir les personnages des deux univers.

L'un des problèmes qu'on pouvait trouver au TV Special était l'inégalité entre les deux univers. Conan Edogawa était clairement le personnage principal, proéminent tout le long du programme, tandis que Lupin III faisait quasiment de la figuration, certains de ses comparses (Fujiko Mine, Daisuke Jigen) ayant même plus de temps de présence à l'écran que lui. Le film a bien pris conscience de ce problème et tente d'y remédier de la manière la plus stupide qui soit: passée une scène d'introduction sous la forme d'une course-poursuite spectaculaire entre les deux héros, Lupin est l'absolu centre d'intérêt de toute la première demi-heure du film, centrée autour de ses exploits alors qu'il déjoue la vigilance de l'inspecteur Zenigata et de quelques personnages secondaires de l'univers de Conan. Durant cette demie-heure, il fait littéralement son show, il mène la danse tout du long, et c'est à peine si on voit quelques scènes montrant Conan surveiller de loin ses agissements. Passée cette demie-heure, et malgré la volonté de maintenir l'égalité entre les deux héros, Conan entre en scène et là tout bascule: le jeune détective devient le centre d'intérêt de tout le reste du film, et son véritable protagoniste de ce fait. C'est d'autant plus ironique qu'à l'origine, l'histoire devait nous raconter une aventure de Lupin dans laquelle les personnages de l'univers de Conan s'immisçaient, mais ici le détective vole littéralement la vedette à sa co-star, ayant finalement une présence à l'écran bien plus forte que ce dernier et un intérêt bien plus grand aussi. Le problème est que rien n'est fait pour nous mettre dans la perspective de Lupin dont les réelles intentions demeurent un mystère jusqu'à la fin du film, de ce fait on est naturellement entraîné dans la perception du personnage de Conan qui tente de découvrir la vérité et on s'attache bien plus à ses efforts pour y parvenir.

L'intrigue du film n'est pas franchement très intéressante, malgré son final nettement au dessus du reste, et elle sert surtout à amener différentes séquences amenant les personnages des deux univers à se côtoyer. Mais comment concilier deux univers et deux ambiances si différents ? Réponse: en tournant les personnages de Détective Conan en dérision. Le gros problème du film, c'est que l'univers de Détective Conan n'est pas du tout pris au sérieux et que ses personnages semblent contaminer par l'esprit déjanté de celui de Lupin, devenant pour beaucoup des guignols dont les personnalités et les agissements sont des caricatures de ceux qu'ils sont réellement, Conan étant peut-être le seul personnage relativement sérieux du film. Si on arrive à prendre ça pour une parodie, on peut adhérer à l'humour complètement barré du film (les meilleurs morceaux étant assurément les interactions entre Conan et Jigen qui reprennent leur jeu de "père et fils" du film précédent de manière encore plus poussée et hilarante), mais ceux qui s'attendaient à une vraie rencontre entre leurs deux univers ne pourront que constater le massacre de l'esprit de l'oeuvre de Gosho Aoyama. Si les personnages issus de l'univers de Lupin III se contente des cinq principaux, du côté de Détective Conan c'est l'overdose complète de fan-service. Le film vire à du gros remplissage alors qu'ils tentent de caser le plus de personnages possibles, y compris ceux qui n'avaient rien à y faire (Kaito Kid qui ne fait qu'une très brève mais remarquée apparition au début du film, le FBI qui sort littéralement de nulle part lors du final et qui sont vite oubliés, juste le temps d'apprendre que le très sérieux James Black est en réalité un vieux pervers qui fantasme sur Fujiko...). C'est du grand n'importe quoi, un foutoir monumental !

Maintenant, la réalisation et l'animation sont du niveau des autres films de Détective Conan, c'est à dire excellentes, et le mélange des designs des deux univers fonctionne beaucoup mieux que dans le téléfilm précédent. Les musiques offrent des reprises mémorables des thèmes des deux séries mais, pour le reste, rien de bien inoubliable. Heureusement, l'ensemble du casting des deux séries s'est vraiment donné à fond pour permettre au public de profiter pleinement de cette rencontre événement. On notera d'ailleurs que le casting de Lupin III a changé depuis le TV Special de 2009, plusieurs des comédiens historiques ayant laissé leur place à d'autres célébrités du doublage japonais plus jeunes.

Cette déclinaison cinématographique de la franchise cross-over Lupin III VS Detective Conan n'est ainsi pas la réussite espérée, loin de là. Le film ne vise pas plus haut que le (très) gros fan-service dopé aux scènes d'action et à l'humour. Si ça passe plutôt bien du côté de Lupin III, les fans de Détective Conan auront en revanche beaucoup plus de mal à retrouver leurs marques, entre une intrigue principale sans grand intérêt et des personnages familiers qu'on ne reconnait plus tellement ils s'autoparodient. Cela étant, ce film peut constituer un divertissement fort sympathique si on adhère à l'esprit, avec quelques gags franchement hilarants, mais on regrettera principalement une évidence: ce film a été fait pour de mauvaises raisons et il exploite les univers des deux franchises comme des vaches à fric. Il n'y a pas de réelle envie de les faire cohabiter, pas de réelle ambition narrative à mêler ainsi les deux univers autour d'une grande intrigue, juste l'intention de proposer un gros produit commercial et divertissant destiné à faire du chiffre et qui amusera certainement le public mais qui le laissera cependant un peu dubitatif au bout du compte. Une rencontre manquée qui ne tient pas les promesses du très sympathique TV Special qui l'avait précédé.

Verdict: Passable (11/20).



Mise à jour de mes notes pour les films et les dramas:

Le Gratte-Ciel Infernal (Film 1): 12/20
La Quatorzième Cible (Film 2): 16/20
Le Magicien de la Fin du Siècle (Film 3): 17/20
Mémoire Assassine (Film 4): 18/20
Décompte aux Cieux (Film 5): 14/20
Le Fantôme de Baker Street (Film 6): 14/20
Croisement dans l'Ancienne Capitale (Film 7): 19/20
Le Magicien du Ciel Argenté (Film 8 ): 12/20
Stratégie en Profondeur (Film 9): 18/20
Le Requiem des Détectives (Film 10): 13/20
Jolly Roger et le Cercueil Bleu Azur (Film 11): 15/20
La Mélodie de la Peur (Film 12): 19/20
Le Chasseur Noir de Jais (Film 13): 15/20
L'Arche du Ciel (Film 14): 10/20
Les Quinze Minutes de Silence (Film 15): 18/20
Le Onzième Attaquant (Film 16): 12/20
Un Détective Privé en Mer Lointaine (Film 17): 08/20

Lupin III VS Détective Conan (TV Special): 15/20
Lupin III VS Détective Conan: The Movie: 11/20

Lettre de Défi à Shinichi Kudo: Le Prologue des Adieux (Drama 1): 07/20
Le Retour de Shinichi Kudo: Confrontation avec l'Organisation Noire (Drama 2): 10/20
Lettre de Défi à Shinichi Kudo: Le Mystère de l'Oiseau Légendaire (Drama 3): 13/20
Lettre de Défi à Shinichi Kudo (Drama Series): 13/20
Shinichi Kudo et l'Affaire de Meurtre du Shinsengumi de Kyoto (Drama 4): 09/20
Modifié en dernier par Glass Heart le 07 déc. 2014, 01:47, modifié 2 fois.

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Détective Conan

Message non lu par Glass Heart » 12 janv. 2015, 19:10

Le trailer du 19ème film officiel de Détective Conan: Les Tournesols de l'Enfer.

ytDn6QEZmPU

Sinon, les opening et ending actuels du manga que je trouve magnifiques personnellement. :)

wBaOIgTxhZI WDJHyoNjFYs

Il faudra aussi que je poste mes avis sur le 18ème film "Le Sniper Dimensionnel" et le téléfilm spécial 20ème anniversaire "La Disparition de Conan Edogawa". Après une succession de long-métrages assez médiocres ces dernières années (le niveau a cruellement baissé par rapport à ce que la franchise cinématographique était encore quelques années auparavant), on revient enfin à de l'excellent niveau avec deux purs joyaux du thriller, dont un chef d'oeuvre inattendu. :)

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Détective Conan

Message non lu par Glass Heart » 01 févr. 2015, 18:50

Le retour de la série Détective Conan quasiment confirmé sur J-One en simulcast. :)
"Détective Conan" revient ENFIN en France avec de nouveaux épisodes diffusés sur J-One ! Ca commence avec une soirée spéciale le 6 février de 21h10 à 23h40 !

https://www.facebook.com/planete.jeunesse?fref=nf
La série compte à ce jour 766 épisodes, 19 films et une quinzaine d'oav et de TV Specials au Japon.

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Détective Conan

Message non lu par Glass Heart » 08 févr. 2015, 17:04

Détective Conan - Episodes 761-765 (ADN)

Image


http://animedigitalnetwork.fr/video/detective-conan


Casting: Minami Takayama (Conan Edogawa), Rikiya Koyama (Kogoro Mouri), Wakana Yamazaki (Ran Mouri), Megumi Hayashibara (Ai Haibara), Wataru Takagi (Genta Kojima et Inspecteur Wataru Takagi),
Ikue Otani (Mitsuhiko Tsuburaya), Yukiko Iwai (Ayumi Yoshida), Ryo Horikawa (Heiji Hattori), Yuko Miyamura (Kazuha Toyama), Kenichi Ogata (Professeur Hiroshi Agasa), Chafurin (Commissaire Juzo Megure),
Norio Wakamoto (Inspecteur Goro Otaki).



Ca y est ! Détective Conan est enfin de retour en France avec une diffusion en simulcast sur J-One et sur ADN peu après la diffusion japonaise. Et pour l'occasion, ce n'est pas un mais cinq nouveaux épisodes qui ouvrent le bal, inaugurant la diffusion avec une soirée spéciale diffusée vendredi dernier sur J-One. Ces épisodes sont ensuite arrivés progressivement sur ADN durant le week-end.

Détective Conan est une série débutée en 1996 d'après le célèbre manga de Gosho Aoyama qui compte actuellement 85 volumes au Japon dont les 77 premiers sont disponibles en France chez l'éditeur Kana (le 78ème est prévu pour les prochains jours). La série compte à ce jour plus de 760 épisodes, 18 films avec un 19ème est en cours de production, un film cross-over avec la série Lupin III, et de multiples oav et specials, recette d'un succès qui dure maintenant depuis vingt ans et qui ne s'est jamais estompé, figurant régulièrement dans les meilleures audiences des séries animées au Japon. En France, il y avait toutefois bien longtemps qu'on n'avait plus suivi les aventures de Conan en animé, malgré une diffusion très remarquée sur France 3 à l'époque dans une version censurée et affublée d'un doublage français médiocre. L'arrivée de Détective Conan sur ADN est donc aussi inattendue qu'inespérée par les fans, même si le simulcast concerne les derniers épisodes diffusés au Japon et non les premières saisons de l'animé.

De fait, un petit résumé s'impose pour resituer l'action dans son contexte. Shinichi Kudo est un célèbre détective lycéen de 17 ans qui aide la police à résoudre des affaires compliquées. Un jour, alors qu'il surveillait la transaction douteuse menée par des individus vêtus de noir comme des corbeaux, on lui fait ingurgiter de force un étrange poison expérimental qui aurait dû le tuer mais qui l'a finalement ramené à l'âge d'un jeune écolier. Dans sa nouvelle condition, Shinichi s'est inventé l'identité de Conan Edogawa afin de loger chez son amie d'enfance Ran Mouri dont le père Kogoro tient une agence de détective. C'est là sa seule chance de retrouver la trace de ses agresseurs afin de leur dérober le poison pour en synthétiser un antidote: faire passer Kogoro, un empoté notoire, pour un super-détective afin qu'on lui confie des enquêtes de plus en plus importantes. Avec l'aide de son ami le professeur Hiroshi Agasa qui lui invente toutes sortes de gadgets farfelus, Conan est en mesure de continuer à résoudre toutes sortes d'affaires complexes en y attribuant le mérite à Kogoro. En parallèle, il rejoint les bancs de l'école primaire où il fonde avec ses nouveaux camarades le club des Detective Boys, réussissant progressivement à gagner l'attention de la police. Avec le temps, Conan est en mesure de confronter à plusieurs reprises les hommes en noir sur de nombreuses affaires, mais aussi de rencontrer de précieux alliés dans sa lutte contre leur organisation. C'est notamment le cas de sa camarade de classe Ai Haibara qui est en réalité une ancienne complice des hommes en noir et la scientifique ayant conçu la mystérieuse drogue APTX-4869, le fameux poison rajeunissant qu'elle a elle-même ingurgité en pensant mettre fin à ses jours. Pourchassée par ses anciens alliés après qu'elle ait trahi l'organisation suite au meurtre de sa soeur aînée Akemi Miyano, Ai loge désormais chez le professeur Agasa tout en vivant dans la peur que les hommes en noir ne retrouvent un jour sa trace et qu'ils n'éliminent tout son cercle de connaissances. Mais surtout, Conan fait la connaissance d'agents du FBI en mission d'infiltration au Japon pour traquer les membres de l'organisation criminelle.

Plus récemment, Hidemi Hondo, une espionne de la CIA infiltrée dans l'organisation sous le nom de code de "Kir", a vu sa loyauté mise en doute après que ses complices aient soupçonné des contacts avec des agents du FBI. Pour dissiper leurs soupçons, elle est chargée de l'élimination de l'agent du FBI Shuichi Akai, l'ennemi juré des hommes en noir, tandis qu'ils la surveillent par le biais d'une caméra vidéo. Au prix de la vie d'un de leurs meilleurs éléments, le FBI est en mesure de conserver un implant au sein de l'organisation afin de les renseigner sur leurs faits et gestes. C'est ainsi qu'ils apprennent l'entrée en scène du mystérieux Bourbon, le détective de l'organisation. Au même moment, des individus étranges font leur apparition dans l'entourage de Conan, attisant la méfiance d'Ai: l'étudiant en ingénierie Subaru Okiya qui prend ses quartiers dans la maison vacante de Shinichi Kudo juste à côté de celle du professeur Agasa, la détective lycéenne Masumi Sera qui intègre le lycée de Ran, et enfin le détective privé Touru Amuro qui travaille à temps partiel dans le café Poirot en bas de la rue de l'agence de détective, devenant l'assistant personnel de Kogoro Mouri. Au terme d'un long travail d'enquête au détour de plusieurs affaires, Conan est en mesure d'identifier l'identité civile de Bourbon parmi ces trois individus, une révélation qui surviendra dans le tome 78 à paraître le 13 Février prochain et que je m'abstiendrais donc de dévoiler pour laisser la surprise aux lecteurs. Bien que Conan ait réussi à déterminer sa véritable identité, Bourbon demeure dans les parages, incarnant toujours une menace pour nos héros, et notre jeune détective n'a pas encore fait toute la lumière sur les intentions et les véritables rôles des autres intervenants de cette affaire. De nombreuses zones d'ombre demeurent et le danger reste très présent alors que Bourbon se rapproche de la vérité sur Conan et Ai et qu'il commence à douter très sérieusement de la mort de Shuichi Akai, son éternel rival.

C'est donc dans ce contexte très particulier que reprennent les aventures de notre jeune héros avec les épisodes diffusés sur ADN, 760 épisodes après le début de la série. Les cinq épisodes proposés nous racontent deux affaires intégrales et la première partie d'une troisième.

"Kaga Hyakumangoku Mystery Tour" (épisodes 761-762) : Le détective Kogoro Mouri est invité avec Ran et Conan à prendre part à l'élaboration d'un jeu de pistes touristique dans la ville de Kanazawa. Il est invité à expérimenter les énigmes conçues par l'office de tourisme, dévoilant les noms des différents lieux à visiter. Mais d'étranges incidents surviennent tout le long du parcours, prélude à la découverte d'une tentative de meurtre laissant la victime plongée dans le coma.

"Conan et Heiji, le code de l'amour" (épisodes 763-764) : En marchant dans la rue, Conan et les Detective Boys croisent la route d'un trafiquant de drogue poursuivi par les stups. Dans la confusion, ce dernier égare son carnet indiquant la date et le lieu de la prochaine livraison sous la forme d'un code. Conan et son ami et rival, le détective lycéen Heiji Hattori de la ville d'Osaka, tentent de déchiffrer le code afin de déterminer le lieu de l'échange où ils devront identifier le client du dealer.

"Le tournoi de cerfs-volants de la Tamizu, 1re partie" (épisode 765) : Conan et les Detective Boys participent à un tournoi de cerfs-volants organisés par la ville au bord de la Tamizu afin de promouvoir les activités de leur club. Ils deviennent les témoins d'un étrange accident qui pourrait en fait être une tentative de meurtre déguisée lorsque l'un des participants tombe dans le fleuve, manquant de se noyer. Cet homme avait des problèmes avec d'autres participants suite à une affaire d'adultère et les raisons sont suffisantes pour justifier l'hypothèse d'un crime camouflé.

C'est donc à ces trois intrigues que revient l'honneur de réintroduire la série en France. Malheureusement, comme on pouvait le craindre, ce ne sont pas forcément les épisodes les plus à même d'introduire la série auprès d'un nouveau public car, pour les quatre premiers, il s'agit d'affaires un peu spéciales reposant sur des codes liés aux particularités de la langue japonaise, le genre d'intrigues qui risque de ne pas parler beaucoup au public français, surtout à ceux qui ne connaissent pas encore trop la série et qui risquent d'être vite rebutés par une narration assez prise de tête. Il est assez regrettable pour le coup qu'on ne soit pas tombé sur une affaire de meurtre plus standard où nos héros tentent de démonter le mode opératoire du meurtrier, ce qui aurait été beaucoup plus accessible et intéressant pour un public non initié à la langue japonaise ou à certaines connaissances locales. La troisième affaire, cependant, semble s'annoncer plus accessible, même si ce premier épisode s'attarde essentiellement sur les événements menant au drame, l'enquête étant pour l'épisode de la semaine prochaine.

Malgré ces quelques réticences initiales, il est indéniable que l'univers de Détective Conan fait son effet avec ses personnages attachants, leurs petites péripéties quotidiennes prenantes qui mènent à la découverte de nouvelles affaires et puis, bien que relativement dures à suivre quand elles reposent sur des connaissances typiquement japonaises, les intrigues n'en restent pas moins passionnantes à suivre avec un suspense très présent. En plus de ça, l'animation est d'un très bon niveau, l'interprétation des comédiens est excellente et les génériques de la série signés par Mai Kuraki et Valshe sont très réussis, tour à tour épiques et mélancoliques. Il y a suffisamment dans ces épisodes pour capter l'intérêt des néophytes et pour les convaincre de laisser sa chance à cette série qui, si on prend la peine de s'y attarder, se révèle hautement addictive. Un pari sur le long-terme donc et l'avenir nous dira si l'initiative audacieuse d'ADN de prendre en cours de route une série aussi longue et prestigieuse se révélera payante. C'est en tout cas tout le mal qu'on leur souhaite car il y avait longtemps que les fans attendaient de redécouvrir les aventures du plus attachant des jeunes détectives sur notre territoire, la franchise ayant précédemment connu pas mal de déconvenues avec les sorties dvd des 30 premiers épisodes de la série et des cinq premiers films il y a plusieurs années, respectivement chez AB et chez Kaze. Peut-être que ce simulcast était la chance attendue par la série pour pouvoir enfin redémarrer en France.

Quoiqu'il en soit, les fans peuvent se réjouir: Détective Conan est bien de retour et, si ces premiers épisodes ne sont pas parmi les plus intéressants, on peut facilement espérer qu'avec le temps on aura droit à de nombreuses intrigues bien meilleures. La version manga se porte garante de l'énorme potentiel de la série et de l'importance de l'univers gigantesque conçu par Gosho Aoyama qui ne manquera pas de s'illustrer sous tous ses aspects à mesure des nombreux épisodes à venir.

Répondre