La saga Digimon

Pour nous faire découvrir un animé, un film asiatique ou donner des informations relatives à ces univers.

Et si Digimon faisait un jour son retour en France, vous souhaiteriez...

L'intégrale des trois premières saisons dans leur version originale.
5
24%
L'intégrale des trois premières saisons dans une nouvelle version française plus fidèle à l'originale.
4
19%
La diffusion de Digimon Frontier (la saison 4).
2
10%
La diffusion de Digimon Savers (la saison 5).
2
10%
La diffusion de Digimon Xros Wars (les saisons 6 et 7).
2
10%
Les mangas (Digimon Adventure V-Tamer, Digimon Next, etc...).
1
5%
Les jeux vidéos, le nouveau Digimon World sur PSP en tête !
1
5%
Les autres produits dérivés (jeux de cartes, etc...).
0
Aucun vote
Digimon, c'était sympa à l'époque, mais je ne pense pas que ça m'intéresserait encore.
4
19%
 
Nombre total de votes : 21

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1399
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: La saga Digimon

Message non lu par Takato » 03 sept. 2013, 13:02

Tiens, il n'y a pas eu de film véritablement long dans la saga ? J'étais presque sûr qu'il existait un métrage de 1h30 autour de Savers. o_o
Je suis assez étonné que le film le plus long soit le premier d'Adventure 02...
Image
Image

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: La saga Digimon

Message non lu par Glass Heart » 03 sept. 2013, 14:59

Tiens, il n'y a pas eu de film véritablement long dans la saga ? J'étais presque sûr qu'il existait un métrage de 1h30 autour de Savers. o_o
Je suis assez étonné que le film le plus long soit le premier d'Adventure 02...
Non, le seul film qui ait vraiment une durée de long-métrage (du haut de ses 1h20), c'est Digital Monster X-Evolution, le film en images de synthèse et c'est justement le seul qui ne soit pas dérivé d'une série animée.
Je suis assez étonné que le film le plus long soit le premier d'Adventure 02...
Et c'est loin d'être le meilleur en plus. :( Les films de Digimon Adventure de Mamoru Hosoda (Digimon Grand Prix inclus) et les deux films de Digimon Tamers sont assez réussis. Le reste, totalement oubliable (et tout particulièrement les deux films de Digimon Adventure 02).

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1399
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: La saga Digimon

Message non lu par Takato » 03 sept. 2013, 17:12

Le reste, totalement oubliable (et tout particulièrement les deux films de Digimon Adventure 02).
"La revanche de Diaboromon" ne vaut rien ? Le film m'intriguait quand même pas mal. :/
Image
Image

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: La saga Digimon

Message non lu par Glass Heart » 03 sept. 2013, 17:53

"La revanche de Diaboromon" ne vaut rien ? Le film m'intriguait quand même pas mal. :/
Le film ne vaut pas grand chose honnêtement. Le traditionnel schéma typique du méchant surpuissant à battre sans plus d'originalité, nouvelle évolution exclusive à la clé pour le fan-service. On ne retrouve pas l'originalité du film de Mamoru Hosoda dans cette suite.

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1399
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: La saga Digimon

Message non lu par Takato » 03 sept. 2013, 18:04

Glass Heart a écrit :
"La revanche de Diaboromon" ne vaut rien ? Le film m'intriguait quand même pas mal. :/
Le film ne vaut pas grand chose honnêtement. Le traditionnel schéma typique du méchant surpuissant à battre sans plus d'originalité, nouvelle évolution exclusive à la clé pour le fan-service. On ne retrouve pas l'originalité du film de Mamoru Hosoda dans cette suite.
C'est bien dommage. Parce que le film de Mamoru Hosoda avait beau inclure la dose fan-service à travers la fusion de Wargreymon et Metalgarurumon, le tout (de par la mise en scène) est rendu assez mystique en version originale pour donner de la beauté à la séquence. Après, je suis bien curieux de savoir comment Diaboromon ai pu revenir, après la branlée qu'il a essuyé. :lol: (ce qui logiquement aurait dû engendrer sa destruction).
Image
Image

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: La saga Digimon

Message non lu par Glass Heart » 03 sept. 2013, 18:22

Après, je suis bien curieux de savoir comment Diaboromon ai pu revenir, après la branlée qu'il a essuyé. :lol: (ce qui logiquement aurait dû engendrer sa destruction).
Je ne me rappelle pas qu'il y ait d'explication particulière au-delà du fait qu'il ait simplement survécu et qu'il se soit à nouveau multiplié pendant les trois années qui séparent les deux films (oui, ça fait un peu lourd à digérer, mais bon...).

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: La saga Digimon

Message non lu par Glass Heart » 07 sept. 2013, 22:07

L'opening de Digimon Fusion vient de tomber et... bah, c'est le pire opening qu'ils nous aient jamais fait. Ils se sont surpassés là, ça ne ressemble à rien. :shock:

_-8u3VcrR1g

A l'époque, ils faisaient quand même des openings plus sympas que ça. :(

bueeN9lMe0g tXryMS-htlk
Pour "Digimon Fusion"... quelle horreur ! D'un côté, c'est pas plus mal que les séries ne sortent plus en France, si c'est pour se taper ces... trucs qui décrédibilisent d'avantage la série...
Houlà, oui ! Si Digimon doit revenir un jour en France, par pitié que la localisation se fasse à partir de la version japonaise ! Parce que ce... truc, je le sens vraiment pas (et les quelques extraits promotionnels qui circulent me laissent de marbre, entre le retour des blagues à deux balles, les musiques qui ne ressemblent à rien, et les personnages qui ne peuvent pas la fermer deux secondes, bref exactement comme à l'époque) ! :cry:

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1399
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: La saga Digimon

Message non lu par Takato » 06 oct. 2013, 11:29

Hop ! Maintenant que j'ai plus de temps et que j'ai acquis les 5 coffrets Digimon manquant à ma collection, je poursuis mes chroniques de la série ! :)

Coffret 3

Les Digisauveurs ont vaincu Myotismon mais n’ont pas le temps de savourer leur victoire : Le Digimonde est en proie à une nouvelle menace qui le déforme totalement, celles des Maîtres de l’Ombre qui ont pris le contrôle de toutes les zones du monde digital. Sans attendre, nos 8 héros et leurs Digimon partent faire face à ces derniers adversaires…

L’édition de la saga Digimon par L.C.J se poursuit à travers ce nouveau coffret réunissant 23 nouveaux épisodes. D’emblée, quelque chose choque : Le packaging ne se présente plus comme un joli digipack glissé dans un carton solide, mais désormais comme 5 boitiers amaray slim qui trouvent place dans un carton souple et par conséquent fragile. On se doute bien sûr d’un choix prix pour économiser les coûts de production d’une série peu rentable et si c’est là l’unique moyen d’avoir accès à une édition complète DVD des trois saisons diffusées en France, qu’il en soit ainsi.
Dans un premier temps, nous nous délectons de l’arc final de la première saison de la saga, le plus sombre de tous : L’arc des Maîtres de l’Ombre. Cette fois, nos héros n’ont pas un, mais bien quatre dangereux ennemis à abattre. Et cette fois, il s’agit de quatre Méga Digimon, bien plus puissants que Myotismon lui-même. Autant dire que la tension est palpable dès le début.

Ainsi, cette partie de l’histoire se présente comme un arc linéaire ou chacun leur tour, les Maîtres de l’Ombre viendront défier nos héros. La formule est peu originale, mais cet arc est ponctué par divers ingrédients qui viennent lui donner une saveur qu’on aime retrouver dans Digimon. D’abord, les personnages ne cessent d’évoluer et gagner en maturité. Cette fois, cela passe par des disputes entre les uns et les autres, voir un éclatement complet du groupe des Digisauveurs. La quasi-totalité des protagonistes se remet ici en question, doute à propos de son symbole. Le tour est réellement très bien mené, et la dimension psychologique de cet arc permet d’affirmer qu’avec Digimon Adventure (qui est, rappelons-le, le titre original de cette première saison) est loin d’être un anime prenant la jeunesse pour des imbéciles et propose une trame solide. D’ailleurs, nous avons aussi droit à quelques révélations à propos de l’histoire et du rôle des enfants, mineures certes, mais qui permettent d’épaissir la trame de la série qui trouvera encore plus de consistance dans la seconde saison.

Les combats de cet arc ne sont pas les plus impressionnants qui soient et utilisent toujours les mêmes recettes. Nous avons désormais vu l’ensemble des digivolutions proposées par cette série (ou presque), les affrontements ne présenteront donc pas de réelles surprises et seront rapidement bouclées. Les scénaristes ont réellement profité de ces quatre adversaires pour proposer des situations diverses et variées, développer les personnages, et même faire revenir certaines créatures alliées ou ennemis à nos héros. De ce côté, l’histoire amène une dimension dramatique plus grande que précédemment : la quasi-totalité des amis rencontrés jusqu’à présent font leur retour, mais la bataille contre les Maître de l’Ombre signera la mort de certains d’entre-eux. La mort de l’un des plus charismatiques Digimon de la série est d’ailleurs un moment fort, permettant une nouvelle remise en question de la part de certains personnages. Bref, Digimon n’a plus grand-chose du dessin animé enfantin qui est sans arrêt comparé à Pokémon, et ce dernier arc prouve une nouvelle fois la maturité de la série et apporte une très bonne conclusion à l’œuvre. Toutefois, l’histoire entamée par Digimon Adventure ne s’achève pas et se poursuit dans ce troisième coffret avec sa suite directe, la saison 2 nommée Digimon Adventure 02.

Cette fois, nous nous projetons trois ans après la fin de la première saison. Les anciens Digisauveurs sont désormais lycéens et ont pris leur retraite en tant que sauveurs du Digimon. Seulement, le monde digital souffre d’une nouvelle menace, très différente des précédentes : Un humain s’est autoproclamé Empereur des Digimon et utilise ses pouvoirs de Digisauveur pour asservir les différentes créatures et provoquer souffrance et désolation. Tai lui-même n’est pas en mesure de l’arrêter puisque, pour une raison inconnue, il ne possède plus le pouvoir de faire se digivolver Agumon. C’est alors qu’entre en scène une nouvelle équipe de Digisauveurs, aux nouveaux Digivice, nouveaux compagnons Digimon, et useront d’anciennes techniques de Digivolution pour contrecarrer l’Empereur…

On prend les même, et on repart ? Pas tout à fait… La saison 2 débute par la présentation des nouveaux Digisauveurs qui seront au cœur de l’action. Si nous connaissons certains comme TK et Kari qui ont bien grandi, nous faisons la connaissance de Davis, Yolei et Cody dont les caractères ne sont pas si éloignés de certaines figures de la première équipe. Toutefois, les anciens héros sont toujours de la partie mais font d’avantage office de soutient et de mentor. La symbolique du changement de génération se trouve d’ailleurs dans le premier épisode où Tai donne ses lunettes de leader à Davis, le nouveau grand héros de l’équipe. Mais pour le moment, il faut avouer qu’on a du mal à changer de héros. Si nous connaissons bien TK et Kari, Davis s’avère être un Tai moins charismatique souvent victime de pitreries. Quant à Yolei et Cody, on attend de les découvrir d’avantage pour pleinement les apprécier, il ne fait nul doute que ce sont des personnages à fort potentiel.

La grosse nouveauté de cette saison 2 réside d’abord dans le premier ennemi à vaincre qui, pour la première fois dans Digimon, est un humain ! Ken est un personnage visiblement complexe, que nous découvrons au fur et à mesure dans le parallèle entre le Digimon et le monde des humains. Le fait que le premier antagoniste soit humain apporte ainsi de nombreuses qualités à la série : Vers les derniers épisodes du coffret, on tend à se faire un avis nuancé du personnage. Et s’il n’était pas une simple pourriture, comme le furent tous les ennemis de la première série ? Comment en est-il arrivé là ? Les réponses nous seront données… Mais pas maintenant !

Aussi, nous assistons à un nouveau modèle de digivolutions liés à des digi-œufs que nos héros acquerront assez rapidement. L’intérêt ici semble de coordonner avec le fait que les anciens Digisauveurs ne puissent faire évoluer leurs compagnons, l’origine des œufs de digivolution n’étant pas encore donnée. Toutefois, le design des nouvelles créatures s’avère très réussi, en particulier Flamedramon qui bénéficie d’un design peu imposant mais terriblement efficace !

Là où ces épisodes se révèlent bien moins passionnants que dans la première série, c’est dans le rythme proposé : Les premières digivolutions surviennent très rapidement, la suite ne fait qu’accentuer la cruauté de l’Empereur et appuyer la mission de destruction des mystérieuses « Toures Noires » à travers différentes aventures qui feront régulièrement revenir d’anciens amis, humains ou Digimon. Pourtant, c’est bien sur les deux derniers épisodes du coffret que l’intensité montre d’un cran. A partir de là, il semble évident que la vraie lutte compte l’Empereur début, et que Digimon Adventure 02 se lance véritablement !
Il n’y a rien à rajouter que ce qui a été dit en début de chronique quant à l’édition de L.C.J. Concernant les visuels, ce coffret souffre des mêmes tares que les deux premiers, à savoir des visuels sélectionnés presque aléatoirement. En revanche, la mise en avant de la seconde génération des Digisauveurs sur le coffret coïncide avec l’introduction de la saison 2, ce qui est un très bon point.
L’édition ne propose bien-sûr que le doublage français et la version occidentale massacrée par Saban et Fox Kids. Seulement, l’adaptation franchit un nouveau cap à partir de la saison 2 : les dialogues n’auront jamais été aussi ridicules, toute la complexité de l’intrigue passant ainsi à la trappe. L’exemple le plus frappant concerne le début de l’épisode 9 où le passage grave autour de Ken ne devient qu’une vaste plaisanterie. On a alors peur pour la suite de la série, voir la troisième saison. Pour les fans aguerris, un petit tour du côté des DVD japonais s’annonce presque indispensable !

Ainsi, ce coffret achève Digimon Adventure d’excellente manière, à travers un arc riche en évènements, intense, mature et dramatique. Digimon Adventure 02 s’ouvre doucement mais n’a pas encore dévoilé tout le potentiel de cette suite. Il faudra alors se ruer vers le quatrième coffret pour découvrir pleinement les richesses de cette saison 2 ! Définitivement, le seul vrai bémol reste une adaptation occidentale catastrophique, tentant de faire passer Digimon pour ce qu’il n’est pas : Un anime très enfantin où les blagues absurdes fusent en permanence. Néanmoins, le fait qu’une telle édition « intégrale » sorte en France, en DVD, relève déjà du miracle.
Image
Image

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: La saga Digimon

Message non lu par Glass Heart » 06 oct. 2013, 15:07

Très bonne chronique avec un avis très complet ! Bravo ! :wink:
Si nous connaissons certains comme TK et Kari qui ont bien grandi, nous faisons la connaissance de Davis, Yolei et Cody dont les caractères ne sont pas si éloignés de certaines figures de la première équipe. Toutefois, les anciens héros sont toujours de la partie mais font d’avantage office de soutient et de mentor. La symbolique du changement de génération se trouve d’ailleurs dans le premier épisode où Tai donne ses lunettes de leader à Davis, le nouveau grand héros de l’équipe. Mais pour le moment, il faut avouer qu’on a du mal à changer de héros. Si nous connaissons bien TK et Kari, Davis s’avère être un Tai moins charismatique souvent victime de pitreries. Quant à Yolei et Cody, on attend de les découvrir d’avantage pour pleinement les apprécier, il ne fait nul doute que ce sont des personnages à fort potentiel.
Tu as parfaitement mis le doigt sur un des gros travers de la saison 2: les personnages ne sont pas particulièrement intéressants. Déjà parce que, dans le fond, on retrouve certains stéréotypes de la saison 1, et ensuite parce qu'ils sont de toute façon beaucoup moins intéressants et complexes que ne l'étaient leurs prédécesseurs. Daisuke est une pâle copie de Taichi, reprenant son rôle sans avoir la même ambiguité. Miyako et Iori... Bah, ils restent tout le long de la série tels qu'ils sont au début, il n'y a pas d'évolution particulière. Pareil pour Takeru dont l'évolution s'est achevée à la saison 1. Seule Hikari a un ou deux épisodes qui exploitent la part d'ombre de son personnage, mais pas grand chose là non plus.

Etrangement, ce sont les personnages des méchants qui sont les plus intéressants, à commencer par Ken dont le rôle initial reflète une des thématiques intrinsèques de l'univers: les digimons étant des données, doit-on les considérer comme une forme de vie, comme une existence réelle ? Ken et Yuu (dans Xros Wars) ne sont pas de mauvaises personnes, mais la pensée contraire les amène à commettre des actes abominables contre leur prochain dont ils refusent de reconnaître l'existence, ce qui ouvre aussi la porte plus tard à des possibilités de rédemption quand ils ouvrent les yeux et réalisent l'horreur de leurs actes (il est d'ailleurs intéressant de voir que c'est le même type d'événement qui provoque cette prise de conscience dans les deux cas). Et c'est certainement l'un des rares personnages de la série qui ait une évolution digne d'intérêt (d'où la connerie de massacrer sa personnalité initiale en en faisant un petit con prétentieux qui passe son temps à se foutre du monde au lieu du personnage frustré du monde réel qui refoule cette frustration en lui avant de la déchaîner violemment dans le "monde virtuel" de la même manière qu'il jouerait à un jeu comme GTA).

Et puis, d'autres comme BlackWarGreymon, superbe anti-héros, ou Okikawa dont le statut de grand méchant de la série cache en réalité quelque chose de très profond. Autant les héros principaux sont fades, autant on se prend d'affection et de compassion pour les méchants. Enfin, sauf le boss final ! Là, par contre, c'est du meurtre et les fans de la première saison en sont souvent sortis écoeurés !
Seulement, l’adaptation franchit un nouveau cap à partir de la saison 2 : les dialogues n’auront jamais été aussi ridicules, toute la complexité de l’intrigue passant ainsi à la trappe. L’exemple le plus frappant concerne le début de l’épisode 9 où le passage grave autour de Ken ne devient qu’une vaste plaisanterie. On a alors peur pour la suite de la série, voir la troisième saison.
La saison 3 a aussi été censurée mais elle s'en sort quand même un peu mieux. Le passage des droits en cours de route de Saban à Disney et le ton particulièrement sombre et dépressif de Digimon Tamers ont réussi à limiter la casse, on va dire (par contre, c'est sûr que ça n'a plus tellement la tonalité "Evangelion" que Konaka avait apporté à la version japonaise, ils ont quand même fait en sorte de formater la version américaine pour en faire un concurrent à Pokémon comme avec les deux saisons précédentes alors que ce n'est clairement pas du tout dans l'esprit de la série). Mais ils ont quand même réussi à placer des blagues à deux balles de temps à autres.

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: La saga Digimon

Message non lu par Glass Heart » 06 oct. 2013, 17:30

Petit bonus pour Digimon Adventure:

bx3AoqinpX4

Voilà, ça complète la liste des évolutions. :mrgreen:

Répondre