Deadman Wonderland

Pour nous faire découvrir un animé, un film asiatique ou donner des informations relatives à ces univers.
Avatar du membre
Luciole21
Génie lambda
Messages : 1152
Enregistré le : 17 janv. 2012, 22:26
Localisation : Inconnue

Deadman Wonderland

Message non lu par Luciole21 » 27 oct. 2012, 13:21

Image

http://www.manga-news.com/index.php/dvd ... Wonderland


« -Tu pense pouvoir me comprendre ?
-Je ne comprends rien ! Cependant, ce que tu fais ne va rien arranger ! »

« Il pleut non ? Je suis sûr...qu'un bel arc-en-ciel...va apparaître... »


Un jeune adolescent de 14 ans ordinaire mène une vie ordinaire. Aller au collège chaque jour pour y suivre des cours et s'amuser avec ses amis, tel devrait être la vie de n'importe quel Japonais de cet âge. Le jeune Ganta Igarashi ne dérogeait pas à cette règle routinière, du moins, pas avant une journée bien particulière. Notre adolescent ordinaire suivait un cours ordinaire en compagnie de ses non moins ordinaires amis quand un singulier individu masqué et vêtu de rouge massacra la totalité de sa classe sous ses yeux, puis disparu... Seul survivant de l'attentat, Ganta fut considéré comme responsable du meurtre de ses camarades, et envoyé dans la prison de Deadman Wonderland.

Adapté du manga éponyme de Jinsei Kataoka et de Kazuma Dôdô, l'anime de Deadman Wonderland sort en 2011, soit quatre ans après l’œuvre originale.

Quelques précisions sur les règles en vigueur à Deadman Wonderland et sur l'univers s'imposent.
Dix ans avant notre histoire, un tremblement de terre étrange a ravagé une bonne partie de la ville de Tokyo. A cette occasion, des individus ce sont vus dotés d'un pouvoir nommé « branche du péché », qui leur permet de manipuler leur sang à volonté, Ganta s’avérera être l'un d'entre eux. La prison privée de Deadman Wonderland, sous sa fausse allure de pénitencier utilisant les détenus pour faire marcher un parc d'attraction, a pour mission de capturer les Deadmen. Ces derniers sont alors enfermés dans une partie à part de la prison où ils se livrent des combats contre leur gré pour distraire une poignée d'élus.
Abandonné dans ce milieu hostile, Ganta n'aura de cesse de retrouver l'homme en rouge et de prouver son innocence.

L'anime peut s’appréhender de deux manières différentes : soit l'on a connaissance de l’œuvre originale, soit pas.
Dans les deux cas, il présente de nombreux défauts.
Tout d'abord, celui-ci adopte fatalement les imperfections de son modèle. À la lecture du manga, un certain manque de cohérence était déjà déploré, citons pelle mêle le fait que l'on se demande souvent si les protagonistes se trouve bel et bien dans une prison, tant le lieu n'y fait pas penser, que Ganta ne reconnaisse absolument pas son amie d'enfance, et qu'il ne se demande même pas pourquoi celle-ci se trouve en prison avec lui...
Un autre défaut hérité du manga est celui des spécificités vite abandonnées : par exemple, on ne fait très vite plus attention au système de cast (la monnaie en vigueur à Deadman Wonderland) ou aux bonbons qui permettent aux détenus de vivre plus longtemps.
Le scénario et les faits évoqués sont, à très peu de chose près, identiques à ceux du manga, et couvrent exactement les cinq premiers tomes de ce dernier, jusqu'à la fin de l'arc Scar Chain. Un autre problème en résulte donc : cette anime n’a pas de « fin » à proprement parler, l’intrigue principale n’est absolument pas terminée, une fois les douze épisodes visionnés. Le manga n’étant pas terminé à ce jour, cela peut paraitre normal, et une saison deux pourrait voir le jour et adapter la suite du manga.
Heureusement, cette adaptation parvient également à restituer l'ambiance sombre de la série, et ne souffre d'aucune censure.

L'adaptation est donc très fidèle, peut-être même trop, mais est-elle eu moins de qualité ? Rien n'est moins sûr.
L'un des pouvoirs d'une adaptation animée et d'amplifier l'impact des actions ou de certains faits, et ici, ce pouvoir est à double tranchant.
Les combats entre les Deadmen ont indéniablement plus de punch et sont un plaisir pour les yeux (à relativiser, faute à une animation loin d'être transcendante, mais nous y reviendrons), l'utilisation de la branche du péché, notamment s'en retrouve sublimée. Les personnages, plus vivants que jamais, font particulièrement honneur à ceux du manga : ainsi, Senji adopte une classe et un charisme parfait, et les deux facettes de la personnalité de Minatsuki se retrouvent dotées d'une dichotomie encore plus saisissante.
A l'inverse, le personnage de Ganta est plus détestable que jamais, passant son temps à se plaindre et à pleurnicher, ses quelques coups d'éclats ne lui permettant pas d’acquérir la sympathie du spectateur. De plus, on a parfois l'impression que le staff en fait trop, certaines scènes ou répliques, pourtant tirées du manga, semblent ici tout droit tirées d'une superproduction américaine, exagérément stéréotypées.

Pourtant, l'œuvre prend la peine de développer quelques pistes de réflexion intéressantes, notamment sur la cruauté du milieu carcéral. Si le personnage de Nagi à tout de l'écorché vif dont l'unique motivation restante est l'espoir, celui de Genkaku s'avère être son parfait opposé : pour lui, une personne morte est une personne libérée. Toutefois, et c'est là où Deadman Wonderland se démarque de la plupart de ses collègues du Nekketsu, tout ni n'est pas si blanc, ni si noir. Ici, pas de gentils ni de méchants au sens le plus manichéen du terme. Pour garder l'exemple de Nagi et de Genkaku, l'influence de l'environnement dans lequel ils sont enfermés aura façonné leur être de telle façon que ni l'un ni l'autre ne peut être considéré comme entièrement bon, ou entièrement mauvais. De plus, le fait d'être un « gentil », ou du moins d'être du côté du héros ne garantit pas la survie, ou la résurrection le cas échéant, la loi de Deadman Wonderland est la même pour tous, et elle est impitoyable. Ce côté plus mûre du Nekketsu entraînera des retournements de situation inattendus, et il est sans doute le point fort le plus marquant du manga.
Toutefois, le ton du manga reste tourné vers l'espoir d'un renouveau, une phrase de Nagi résume cet état d'esprit à la perfection : « Il pleut non ? Je suis sûr...qu'un bel arc-en-ciel...va apparaître... ».

Nous en arrivons donc à la réalisation, confiée au studio Manglobe, et là encore, le bilan est mitigé.
En terme de bande son comme d'animation, l'équipe de réalisation semble avoir été répartie de la manière suivante : quatre-vingt-dix pour-cent de l'effectif en charge du générique, les dix pour-cent restants se chargeant du reste. Bien sûr, j'exagère, mais là où le générique est d'une qualité irréprochable, tant musicalement que graphiquement, le reste de l'animation est tout simplement quelconque. Quelconque, voir assez mauvaise pour un anime datant de 2011, ou la tendance générale se rapproche de plus en plus d'un Fate Zero ou d'un Garden of Sinners. Le trais de Kataoka est assez bien reproduit, mais il est loin d'être aussi sublimé qu'il le mériterait, il est parfois même déformé (notamment le visage de Shiro, souvent peu harmonieux), et l'animation globale nous livre parfois des effets d'animation qui semblent nous repasser plusieurs fois le même gif.
Musicalement, c'est très diversifié, du black métal (si si, écoutez le début du combat contre Senji) à la musique d'ambiance lente et lancinante, mais c'est globalement en adéquation avec l'action en cours, et plutôt immersif.

L'édition de Dybex se veut décevante. Deux DVD glissés dans du carton qui s’abîme vite, un menu sans fioriture et pour tous bonus, de la pub pour d'autres séries de l'éditeur. Cela peut néanmoins s'expliquer par le fait que l'éditeur propose de visionner gratuitement la série en streaming légalement, une initiative appréciable est assez rare. Les sous-titres présentent également quelques incohérences qui n'aident pas à la compréhension : dommage, surtout quand on sait que l'édition ne propose pas de VF.

Inégale, voire décevante, cet adaptation de Deadman Wonderland peine à convaincre, malgré quelques atouts indéniables. Elle ne satisfera véritablement ni les fans du manga papier, qui auront une impression de travail parfois bâclé, ni les néophytes de la série, que la fin inexistante pourrait frustrer. À réserver à ceux qui souhaiteraient voir certains personnages forts prendre vie ou aux spectateurs pas trop exigeants, ne cherchant qu'un divertissement pour passer le temps, ces douze épisodes ne marqueront définitivement que très peu les esprits.
Image

Dernier coup de cœur manga : Chiisakobe (Minetaro Mochizuki)
Dernier coup de cœur franco-belge : Septs Nains (Lupano)
Dernier coup de cœur comics : Bone (Jeff Smith)
Dernier coup de cœur roman : La horde du contrevent (Alain Damasio)
Dernier coup de cœur film : Perfect Sense
Dernier coup de cœur jeux vidéo : Portal 2

Platineur débutant : http://www.psthc.fr/profil-psn-Coeluli. ... c7dbc3d294

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Deadman Wonderland

Message non lu par Einah » 30 oct. 2012, 18:46

J'ai connu la série grace justement au streaming de Dybex, que je plébicite pour ca d'ailleurs, rare sont les éditeurs qui le font gratuitement. Je jonglais aussi sur Nolife, car cette série y passait aussi en même temps.
Je me suis dit que j'allais découvrir une série et qui peut être me donnerai envie de lire le manga. Au départ, j'aimais vraiment bien le concept puis au fur et à mesure, je trouvais qu'il y avait une lassitude. Peut être comme tu le dis c'est du aux choses non expliquées. Je me disais que ca viendrait par la suite mais rien.
J'ai un avis assez mitigé de la série, je trouvais cela sympa à regarder mais pas au point d'acheter le manga ^^; Peut être qu'avec une saison 2, ca me donnerait envie s'il y a des explications.
Concernant l'édition DVD, je trouve cela cohérent par rapport au prix et je ne pense pas que ce soit lié au fait du streaming gratuit. Car Dybex la fait aussi pour FMA brotherhood et ils ont sorti différentes versions de coffret. Je pense juste qu'ils n'ont pas voulu faire d'énorme frais par rapport à une faible demande.
Image

Avatar du membre
Luciole21
Génie lambda
Messages : 1152
Enregistré le : 17 janv. 2012, 22:26
Localisation : Inconnue

Re: Deadman Wonderland

Message non lu par Luciole21 » 30 oct. 2012, 19:55

Faible demande liée au fait que les spectateurs les plus économes se contentent du streaming gratuit, mais sans doute également dût au prix en effet. Même si un petit effort au niveau des bonus aurait été le bienvenue ^^
Quand au manga, s'il n'est pas exempt de défauts, je le trouve personnellement meilleurs, et puis tu aura ainsi la fin de l'histoire :wink:
Image

Dernier coup de cœur manga : Chiisakobe (Minetaro Mochizuki)
Dernier coup de cœur franco-belge : Septs Nains (Lupano)
Dernier coup de cœur comics : Bone (Jeff Smith)
Dernier coup de cœur roman : La horde du contrevent (Alain Damasio)
Dernier coup de cœur film : Perfect Sense
Dernier coup de cœur jeux vidéo : Portal 2

Platineur débutant : http://www.psthc.fr/profil-psn-Coeluli. ... c7dbc3d294

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Deadman Wonderland

Message non lu par Einah » 30 oct. 2012, 20:17

Luciole21 a écrit :Faible demande liée au fait que les spectateurs les plus économes se contentent du streaming gratuit, mais sans doute également dût au prix en effet.
(edit je change ma phrase j'ai mal lu lol) Peur être. Maisje ne le trouve pas cher le coffret, non ?
Luciole21 a écrit : Même si un petit effort au niveau des bonus aurait été le bienvenue ^^.
C'est sur mais ca a auré été certainement plus cher. Après si un jour il y a une 2ème saison et que les ventes sont au rendez vous, il y aura peut être des bonus ^^
Luciole21 a écrit : Quand au manga, s'il n'est pas exempt de défauts, je le trouve personnellement meilleurs, et puis tu aura ainsi la fin de l'histoire :wink:
avec toutes les explications ??? vraiment tout ? lol
Image

Avatar du membre
Luciole21
Génie lambda
Messages : 1152
Enregistré le : 17 janv. 2012, 22:26
Localisation : Inconnue

Re: Deadman Wonderland

Message non lu par Luciole21 » 01 nov. 2012, 12:25

Certaines incohérences demeurent, mais globalement, on s'y retrouve de mieux en mieux ^^
Image

Dernier coup de cœur manga : Chiisakobe (Minetaro Mochizuki)
Dernier coup de cœur franco-belge : Septs Nains (Lupano)
Dernier coup de cœur comics : Bone (Jeff Smith)
Dernier coup de cœur roman : La horde du contrevent (Alain Damasio)
Dernier coup de cœur film : Perfect Sense
Dernier coup de cœur jeux vidéo : Portal 2

Platineur débutant : http://www.psthc.fr/profil-psn-Coeluli. ... c7dbc3d294

Evendjeline
Messages : 2
Enregistré le : 27 déc. 2012, 17:55

Deadman wonderland

Message non lu par Evendjeline » 27 déc. 2012, 18:38

Salut , qui connais Deadman wonderland ? si vous connaisait vous en penssez quoi ?

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Deadman wonderland

Message non lu par Wang Tianjun » 27 déc. 2012, 18:57

Tu trouveras un topic consacré à la version papier du manga ICI.

Si tu veux faire un topic exclusivement sur l'anime, il va falloir que tu sois un peu plus explicite (présentation de la série, visuels...)
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Deadman Wonderland

Message non lu par Koiwai » 27 déc. 2012, 19:06

Topic fusionné avec celui déjà existant (qui était 7 topics plus bas). Evendjeline, merci de ne pas créer de nouveaux topics sur des séries qui en ont déjà un. Pour t'aider, chaque section (mangathèque shônen, mangahtèque shôjo, anime, etc...) a en épinglé (en haut) un topic d'index répertoriant tous les sujets :wink:
Et bienvenue sur le forum, sinon :)
Image

Evendjeline
Messages : 2
Enregistré le : 27 déc. 2012, 17:55

Re: Deadman Wonderland

Message non lu par Evendjeline » 28 déc. 2012, 16:18

merci, et merci pour les conseil maintenant je sait comment savoir s'y il sont deja sur le forum :D

Répondre