Dragon from Russia

Pour nous faire découvrir un animé, un film asiatique ou donner des informations relatives à ces univers.
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Dragon from Russia

Message non lu par Erkael » 16 mars 2013, 20:40

Image
Au même titre que le film de Christophe Gans, Dragon from Russia est une adaptation de Crying Freeman…mais non officielle !
Asian Star, nous offre la possibilité de découvrir des classiques du cinéma d’Asie à petit prix…mais cette fois ils auraient pu s’abstenir !

La première partie du film n’a absolument rien à voir avec le manga dont le film s’est inspiré, il faut attendre la seconde moitié pour s’y retrouver, et là plus de doute possible, c’est bel et bien une adaptation de l’excellent Crying Freeman. Mais quel ratage !
En présentation du film, en bonus, Jean Pierre Dionnet nous fait une présentation du film et évoque son réalisateur, Clarence Ford, qui est tantôt considéré comme le « pire tachon de Hong Kong » (d’après ses dires), tantôt comme un réalisateur intéressant ! Il n’y a bien que ceux qui veulent vendre ce film qui peuvent le considérer comme intéressant ! Tout est mauvais dans ce film, de la musique aux acteurs (et cette pauvre Maggie Cheung qui se retrouve au milieu) en passant par le maquillage (purement affreux) et les chorégraphies…mais le pire reste sans aucun doute la réalisation !
Les plans sont filmés n’importe comment, les scènes s’enchaînent sans la moindre cohérence, tout y est brouillon, des personnages sortis de nulle part débarquent sans raison particulière si ce n’est pour rajouter une scène d’action (raté)…il n’y a aucune cohérence dans le scénario, le fait de s’éloigner du manga dans la première partie aurait pu être intéressant si cela avait bien fait, mais on en est loin.

Ce film n’est pas mauvais il est catastrophique ! C’est une série Z même pas amusante à regarder. Passez à tout prix votre chemin ; même si le prix n’est pas élevé…et même si cela avait été gratuit !
Il n’y a rien à sauver, mis à part la belle édition habituelle de la collection Asian Star (dont il doit s’agir sans nul doute du plus mauvais film)
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre