Professeur Layton

Pour nous faire découvrir un jeux vidéo ou donner des informations relatives à cet univers.
Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Professeur Layton

Message non lu par Glass Heart » 15 avr. 2014, 18:50

Professeur Layton et l'Etrange Village

Image

mWLwQNPW5kE m0k7vsy4j_w

Chronique:

Professeur Layton et l'Etrange Village est le premier volet d'une longue et prolifique série de jeux de réflexion développée par Level 5. Le jeu place le joueur dans le rôle du Professeur Hershel Layton, célèbre archéologue et grand amateur d'énigmes. Accompagné de son jeune assistant Luke Triton, il arrive au petit village de Saint-Mystère où il doit résoudre une querelle d'héritage tournant autour de la Pomme d'Or, un artefact mystérieux que le défunt baron Reinhold aurait caché quelque part. Cette quête légendaire n'est que le début d'une aventure riche en péripéties alors que de nombreux mystères viennent obscurcir l'apparente tranquillité du village.

Ce premier volet de la série des Professeur Layton est un jeu pour le moins original. Présenté comme un jeu de réflexion, il nous propose diverses énigmes à la manière de Programme d'entraînement cérébral du Dr Kawashima dont la résolution d'un certain nombre permet ensuite au joueur de faire progresser l'histoire à mesure que nos héros découvrent l'étrange village de Saint-Mystère et ses non moins étranges résidents. L'interface de gameplay, très simple et intuitive, ressuscite la mode des jeux d'aventures point and click avec des phases d'exploration où le joueur doit découvrir et résoudre des énigmes en parlant aux habitants ou en examinant différents lieux. Si cette interface peut parfois laisser l'impression qu'elle manque quelque peu de consistance, ne servant qu'à amener les énigmes qui sont au centre du gameplay, elle a toutefois le mérite d'apporter un enrobage séduisant à ces dernières, permettant d'éviter une certaine lassitude grâce à une intrigue servant de fil conducteur pour encourager le joueur à aller jusqu'au bout de l'aventure.

Les énigmes en elles-mêmes, au nombre de 135 (120 dans l'intrigue principale et 15 à débloquer), sont de genres et de difficultés très variables. Certaines reposent sur de la logique ou sur de longs calculs, d'autres sur des astuces simples, et enfin les fameux minijeux casse-tête qui mettent la patience du joueur à rude épreuve. Si la difficulté peut énormément varier d'une énigme à l'autre, de manière générale, Layton se révèle toutefois un jeu relativement exigeant et prise de tête pour arriver au bout de l'intrigue principale. A noter qu'il n'est pas rare qu'une même énigme soit ressortie à plusieurs reprises dans des variantes de plus en plus difficiles. Si le jeu fait un effort pour que ces variantes soient suffisamment espacées, la dernière ligne droite du jeu a tendance à nous sortir un pot pourri des énigmes les plus frustrantes et finalement trop similaires entre elles. Heureusement, face aux plus ardues, le joueur peut acheter des indices en dépensant de précises pièces SOS. Il n'y en a que 200 dans le jeu disséminées un peu partout dans les décors, forçant le joueur à davantage d'exploration mais aussi à les utiliser avec parcimonie. En cas d'énigme résolue, le joueur se voit récompensé par un certain nombre de picarats (la valeur diminuant à mesure des tentatives) qui permettent d'établir une sorte de score et de débloquer des extras une fois le jeu terminé.

Bien sûr, on ne peut pas parler de Professeur Layton et l'Etrange Village sans parler aussi de son univers très particulier. Si l'influence du film "Les Triplettes de Belleville" a souvent été soulignée en ce qui concerne les character designs, on ressent aussi une très forte influence de la bande-dessinée franco-belge qui se ressent au niveau des personnages farfelus rencontrés par nos héros tout le long de leur aventure et par les nombreuses péripéties. Des séquences animées de qualité plus que correcte viennent également ponctuer l'aventure par moments, se mariant bien avec l'ambiance de bande-dessinée. Enfin, pour contribuer à l'immersion du joueur dans cet univers, les musiques donnent un air daté à l'ambiance, assez "vieille France" du XIXème siècle avec des airs d'accordéon, bien que ces thèmes musicaux ne soient malheureusement pas suffisamment variés (on a parfois l'impression que les deux/trois mêmes musiques nous accompagnent tout le long du jeu, ce qui peut devenir lassant à la longue).

En ce qui concerne l'intrigue en elle-même, on pourrait dire que ce premier opus de la série des Professeur Layton fait davantage figure d'essai. L'essentiel du jeu consiste à discuter avec les villageois et à résoudre leurs énigmes sans que cela n'ait véritablement d'impact significatif sur l'intrigue. Il s'agit surtout de s'imprégner de l'atmosphère des lieux et de leurs habitants, tout en s'interrogeant sur certains événements mystérieux qui surviennent au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire. Les joueurs les plus exigeants sur la narration devront ainsi attendre le dernier acte du jeu où les événements commencent à se précipiter et où certaines vérités sont révélées pour que cette progression jusque là assez décousue trouve enfin toute sa cohérence. Les révélations de fin de jeu permettent enfin à l'histoire de trouver son sens et, finalement, son âme avec un dénouement qu'on pouvait difficilement anticiper mais qui annonçait déjà en quelque sorte la série que Professeur Layton allait devenir par la suite.

Quelques quêtes supplémentaires viennent enrichir très légèrement l'expérience de jeu et permettent de débloquer quelques énigmes supplémentaires dans les extras. Au nombre de trois, la première d'entre elles consistent à réunir les parties d'un chien robot qui aide également le joueur à dénicher les pièces SOS et les énigmes cachées, tandis que les deux autres se présentent sous la forme de minijeux: l'un de réflexion, l'autre un puzzle. Toutefois, les éléments à collectionner pour remplir ces trois quêtes s'obtiennent généralement en résolvant certaines énigmes, ce qui en fait davantage un complément à ces dernières que des quêtes secondaires à part entière pouvant être menées en parallèle.

Si aujourd'hui, la série du Professeur Layton est synonyme de réussite artistique et commerciale, ce premier opus présente davantage l'apparence d'un essai. Le potentiel est là et le gameplay est déjà assez efficace, mais le concept n'est pas encore arrivé à sa pleine maturité. A l'image de son univers original et attachant, ce premier opus divertit le joueur tout en expérimentant divers choix de gameplay, de narration ou même tout simplement des choix artistiques qui ne sont pour l'heure qu'au stade de première tentative en vue de créer par la suite des jeux autrement plus ambitieux. Toutefois, on trouve assurément là un jeu très divertissant qui, s'il n'égale pas ses successeurs, n'en reste pas moins un classique des jeux de réflexion sur DS.


Graphismes: Un univers superbe visuellement et des character designs dotés de personnalité et d'un trait caricatural qui ne sont pas sans rappeler l'univers de la bande-dessinée franco-belge. Si les graphismes ne cassent pas trois pattes à un canard en soi et si les animations sont minimalistes, on se laisse surtout prendre par l'ambiance hors-norme de cet univers. De jolies petites séquences animées viennent compléter le tableau.

Jouabilité: Un hommage aux jeux d'aventure point and click à l'ancienne avec un gameplay qui met brillamment à profit les capacités de la DS. Que ce soit dans les phases d'exploration ou dans les énigmes, le gameplay est intuitif mais la progression dépend avant tout du degré de concentration et de réflexion du joueur. Les énigmes sont dans l'ensemble une réussite malgré une difficulté mal dosée par moments (mais là encore, tout dépend des joueurs).

Durée de vie: Très variable selon le temps que le joueur met à résoudre les énigmes. Comptez entre 10 et 15 heures au strict minimum, même si la plupart des joueurs mettront facilement entre 20 et 30 heures pour une première partie. Le titre dispose de plus d'un excellent degré de rejouabilité.

Bande-son: Très limitée. On a toujours l'impression d'entendre les mêmes musiques à longueur de temps, bien que celles-ci contribuent à l'ambiance. Le doublage anglais est assez correct, même si on regrettera bien sûr de ne pas retrouver les voix incontournables de Martial Le Minoux (Layton) et de Marie Zidi (Luke) dans ce premier volet.

Scénario: Assez décousue dans un premier temps, l'histoire préfère privilégier l'immersion du joueur dans l'univers et ses interactions avec les habitants tout en amenant les mystères au compte-goutte. Il faudra attendre l'approche du dernier acte du jeu pour que l'intrigue décolle enfin et que l'histoire trouve tout son sens avec un final riche en surprises et en émotions.

En résumé: Une première tentative plutôt convaincante pour une série de jeux qui ne cessera de s'embellir à mesure des opus. Le style même de jeu fait que certains joueurs accrocheront d'office et ne pourront pas décrocher de leur console avant d'être arrivés au terme de l'aventure, tandis que d'autres auront peut-être plus de mal à adhérer au gameplay. Ce premier opus de la série des Professeur Layton est avant tout une expérience, tant du côté des joueurs que des développeurs, et il possède un certain nombre de qualités et de particularités que l'on retrouve rarement dans d'autres titres avec un concept assez unique en son genre. En l'état, le jeu se révèle très divertissant et, s'il n'est pas encore au niveau de ses successeurs, c'est déjà un premier opus fort plaisant et une bonne introduction à cette série d'anthologie.

Verdict: Très Bon (15/20).

Répondre