La saga SUIKODEN

Pour nous faire découvrir un jeux vidéo ou donner des informations relatives à cet univers.
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

La saga SUIKODEN

Message non lu par Erkael » 25 févr. 2007, 17:39

Image

Je me suis lancé dans une recherche pour approfondir un peu mes connaissances sur cette saga hors du commun qu’est Suikoden, afin de vous faire un dossier assez complet qui donnera envie à ceux qui ne connaissent pas cet univers de plonger dedans, quand aux autres j’espère qu’ils apprendront des choses, ou au moins que la nostalgie les envahira…

Avant de commencer à parler des différents jeux, je vais tenter de faire un petit topo de l’univers riche et complexe de la saga Suikoden, car à l’inverse de la série des Final Fantasy, tout est lié dans Suikoden !

La Chronologie :
« Au commencement il y eu les Ténébres.
Puis les Ténèbres laissèrent une Larme.
De cette Larme, les frères Epées et Bouclier naquirent.
Bouclier clamait qu’il pouvait se défendre contre toute attaque.
Epée clamait qu’elle pouvait tout trancher.
Les frères commencèrent une bataille légendaire.
A la fin, Epée et Bouclier se brisèrent.
Epée devint le ciel, Bouclier devint la Terre, et les étincelles de la batailles devinrent les étoiles.
Quand aux bijoux ils tombèrent au sol et devinrent les Vraies Runes, les runes dont toutes les autres runes naissent. »
Le monde de Suikoden est don créé par les fils des « Ténèbres », Epée et Bouclier, bien que beaucoup y voient un mythe. Le monde serait assez jeune...
La chronologie de Suikoden est extrêmement fouillé et complexe. Elle est basé sur de nombreuses guerres qui divisent les royaumes en divers états. Tout Commence par un héros du nom de Hikusaak qui crée le royaume de Saint Harmonia qui devient une théocratie adoptant une politique d’expansion. Il devient le grand prêtre d’Harmonia et base sa puissance sur les 27 Vraies Runes qui seront à l’origine de biens des guerres et massacres, nombreux étant ceux qui veulent les posséder.
Divers Royaumes sont créés, de nombreuses guerres venant éclatés ces royaumes, voyant apparaître de nombreux héros.
Les Vraies Runes sont aussi à l’origine de l’apparition des vampires, vivant tranquillement caché dans le village de la Lune Bleue dans un premier temps, jusqu'à ce que Neclord, un jeune vampire s’empare de Vraie Rune Blue Moon et quitte le village, tuant ainsi de nombreux vampires ou les poussant à aller étancher leur soif de part le monde. Ceci entraînant bien sur l’apparition de héros tel que les tueurs de vampires.
Après on rentre dans le détail, je vais essayer d’éclairer un peu tout ça avec la géographie du monde de Suikoden…
En premier lieu vient Suikoden IV, qui se déroule 150 ans avant Suikoden I. Suikoden II se situe 3 ans après le 1er alors que Suikoden III se déroule encore 15 ans après. Suikoden V est encore indéterminé dans la chronologie (sans doute entre le IV et le I)
La géographie permettra de mieux comprendre l’univers de Suikoden, étant donné que la chronologie est parsemé de guerre qui divisa les royaumes connus !

Pour plus de détails : http://www.rpgsoluce.com/dossiers/rpgs/ ... ologie.htm
Image
Géographie de Suikoden :

Une des particularités de l’univers de Suikoden est qu’on ne sait pas à quel point il est étendue, chaque épisode ne traitant qu’une petite partie de ce monde, parfois en en citant d’autres, mais toujours focalisé sur un conflit local.

La république de Toran : Premier royaume auquel on est confronté car c’est celui ou se situe l’action du premier épisode. Ce royaume appartenait autrefois au St empire d’Harmonia jusqu’à que le « Chevalier de la lune écarlate » Kranach Rugner proclame son indépendance après une guerre civile, instaurant la dynastie des Rugner, qui durera deux siècles, dont descend Barbarossa. Durant ce règne on le nommait l’empire de la lune écarlate. Toran se situe au sud de Dunan, et est ouvert au sud sur la fédération des îles et avec le royaume matriarcal de Falena.
On trouve la région d’Arlus ou se situe la capitale, Gregminster. Cette partie appartenait à Harmonia. La région de Gouran couvre la partie est de Toran. On trouve la région de Kunan au sud du lac Toran (qui donne son nom à ce royaume). Au nord du royaume, la région de Dana, au sud de Dunan, il faut traverser cette région pour se rendre à Jownstone. La région de Senan est une défense de frontière contre les cités-états de Jownstone. A 70% recouvert par le désert Karakas qui résulterait du combat opposant Crowley et Mazus. Au sein de Toran on trouve le royaume des chevaliers Dragon isolé au milieu des montagnes qui est un état indépendant. La région de Lorimar abrite le château de Neclord et le village de guerriers qui a aidé à lors de la guerre d’indépendance de Toran. A l’est on trouve la région de la Grande Foret, ou vivent reculés des hommes les elfes, les nains et les kobolds.

Dunan : Dunan se situe au nord de la république de Toran, au sud du royaume de Highland et à l’est des Grasslands. Elle tire son nom du Lac qui se situe au milieu de son territoire et sépare la région de Muse et celle de South Window. Ancienne monarchie, Dunan fut réformé après que Highland l’ait vaincu, pour devenir une confédérations de cités-états. Ces cités-états forment l’alliance de Jownstone, constitué des principales villes de Dunan devenues indépendantes. Ainsi elles résistent à Highland contre qui elles luttent. Elles cherchent aussi à envahir les Grasslands et ont dominés un temps l’empire de la lune écarlate de Toran. Des tensions affaiblissants l’alliance, Highland en profita pour attaquer ce qui entraîna la guerre pour l’unification de Dunan qui sert de thème à Suikoden II.
Dunan est constitué de la région de Muse qui est la plus large région de Dunan. Divisé elle même en deux régions, centrale et orientale qui ont deux cultures bien distinctes. L’alliance de Jownstone est traditionnellement dirigé par Muse de par sa position stratégique proche de Highland. La région de Greenhill, privilégiant le savoir, appartenait autrefois à Muse et s’en est séparé prônant la séparation de l’éducation et de la politique. Greenhill est à la frontière des Grasslands, avec qui ils ont eu quelques escarmouches. La région de South-Window, fut autrefois dirigé par la monarchie de Dunan. South-Window connaît des guerres de territoire avec Toran. La région de Two-river à l’est de Muse, était autrefois sous l’égide du royaume de Dunan, elle abrite humains et Kobolds mais aussi les Wingers, qui vivent au centre la cité de Two-river entre les deux branches de la rivières Lana. Enfin on trouve le royaume de la chevalerie de Mathilda qui fut originairement créé pour protéger l’alliance, mais devenant une force politique, il créèrent leur propres royaumes au nord-ouest de Muse. Avec pour voisins Highland et les Grasslands, Mathilda connaît de nombreux conflits.
On trouve également la république de Tinto, qui fut autrefois un membre de l’alliance mais qui garda son indépendance après la guerre de réunification. Tinto connaît des nombreux coflits avec les Grasslands.

Les Grasslands : Terrain de jeu de Suikoden III, il ne s’agit pas d’un royaume mais plutôt de vastes étendues de plaines regroupant plusieurs clans. Les plus puissants forment l’alliance des 6 clans basé sur la confiance des chefs de chaque clans. Les clans des Grasslands ne se font pas la guerre, mais cette alliance leur est nécessaire pour lutter contre les nombreux ennemis qui les entourent, Zexen à l’ouest, Harmonia et Dunan à l’ouest et Tinto au sud qui tous tentent de s’emparer de ce territoire. Une invasion d’Harmonia a déjà été repoussé par le héros du feu il y a 50 ans.
On trouve en premier lieu, au centre, un peu au sud, le clan Karaya, peuple de guerriers fiers et valeureux, seul clan à avoir pris part à la guerre d’unification de Dunan au coté de Highland. Le clan des Lézards, reptiliens humanoïde, peuple le plus puissant des Grasslands, assez belliqueux (avec les ennemis des Grasslands pas avec les autres clans) Ils vivent au centre des Grasslands au sein d’une grotte quasiment imprenable. Le clan des canards, il s’agit de… canards ! Peuple joyeux et accueillants, ils n’en sont pas moins de redoutables guerriers, tenaces et fidèles. Ils ont été les premiers à se rallier au héros du feu lors de la première guerre des Grasslands. Le clan Chisha est le plus pacifique des 6, éloignée des autres clans, les visiteurs y sont rares. Le clan d’Alma Kinan est le plus reculé et le plus mystérieux des clans, composé uniquement de femmes archères ou shaman, leur village est protégé par une barrière magique. Enfin le clan Safir, on ne sait quasiment rien de ce clan qui a été anéanti par Harmonia.
On trouve aussi les chevaliers libres de Kamaro qui représente un ordre indépendant. Ils se trouve au nord des Grasslands prés de la frontière des Terres Sans Nom. Ils entretiennent de bonnes relations avec les chevaliers de Mathilda.

La fédération de Zexen : Confédération créée par des marchands se trouvant à l’ouest des Grasslands, c’est une république qui s’est formé pour se détacher des Grasslands. Ils entretiennent des relations commerciales et diplomatiques avec Harmonia et Tinto. Ils souhaitent envahir les Grasslands et supprimer les clans qu’ils considèrent comme des sauvages, tout ça en accord avec Harmonia. C’est un état guerrier fier de sa puissante chevalerie craint par les 6 clans.

Le Saint Royaume d’Harmonia : Parmi les royaume existant encore celui d’Harmonia est le plus ancien, il fut créé en l’an –2 par le légendaire Ikusaak, qui est d’ailleurs à l’origine du calendrier utilisé. Il fonda ce royaume sur les ruines d’Aronia grâce à la Vraie Rune Cercle. Hikussak instaura également une religion sur la 27 Vraies Runes, au centre de toutes les conquètes de ce royaume qui étendra son territoire sur tout le continent nord. De part cette religion, le petit et les armées sont dirigés par des prêtres.
La population est divisé en caste allant de citoyens de 1er classe à citoyens de 3em classe. La première classe sont les Harmonians de pure souche, des aristocrates, tous blonds aux yeux bleus car il ne se mélange pas avec les autres classe de citoyens (toute ressemblance avec une idéologie facho connue n’est pas forcément une coïncidence). Ils ont de nombreux privilèges. Les citoyens de 2em classe sont de simples citoyens, connaissant aussi des privilèges mais bien plus modeste. Les peuples conquis peuvent devenir citoyens de 2em classe après de longues années de soumission à Harmonia. Enfin on trouve les citoyens de 3em classe qui sont les peuples vaincus, traités en esclave.
L’empire de la Lune Ecarlate se rebella et se libéra pour devenir indépendant, alors que Highland se vit accorder cette indépendance. Depuis quelques années des rumeurs prétendent que Hikusaak est mort (en tant que possesseur d’une Vraie Rune, avoir 500 ans n’est pas un problème), ce qui est démenti par les prêtres d’Harmonia, quoi qu’il en soit il y a bien longtemps qu’on ne l’a pas vu apparaître. Pour autant, Harmonia continue sa quête des 27 Vraies Runes, quitte à déclencher des guerres. Il en possédait plusieurs, dont certaines ont été volées.
Ce royaume est sans conteste le plus étendu et le plus puissant (et le plus dangereux) du monde de Suikoden, présent dans toutes les guerres, même celle ne le concernant pas à priori, le royaume s’immisce tôt ou tard.

La fédération des Iles-nations : Lieu ou se déroule l’action de Suikoden IV, la fédération date de l’année 305 du calendrier solaire, créé après la guerre de libération des îles opposant l’empire Kooluk et les îles de l’archipel, événement du 4em volet. Vu la géographie, forcément la fédération s’est spécialisé dans le commerce maritime, les principaux échanges se faisant avec Toran et l’empire de Lune Ecarlate, le royaume matriarcal de Falena et Gaïen.
La plus grande île est celle ayant joué un rôle primordiale, il s’agit du Royaume d’Obel, situé au centre de la confédération, pour laquelle elle tient lieu de capitale. Longtemps Obel fut opposé à l’empire Kooluk situé tout au nord de la confédération. C’est ici que fut proclamé l’alliance. A l’extrème ouest on trouve Razril, puissante île militaire qui appartenait à Gaïen et qui servait de dernière ligne de défense contre les envahisseurs venant de l’est, notamment Kooluk.

Le royaume matriarcal de Falena : Etant le lieu dans lequel se déroule l’action de Suikoden V, je ne peux pas encore en dire trop grand chose. Le royaume est exclusivement gouverné par des reines, les héritiers mâles allant au sain de la garde royale. Le roi étant le chef de cette ordre de guerriers, lui même choisit par la reine au cours d’un tournoi. Le pays est béni par la Vraie Rune Soleil et a longtemps abrité la Vraie Rune Nuit. La pays est parcouru par de nombreux fleuves, chaque ville ayant un port. De nombreuses ruines Syndar attestent une importante présence de cette race mystérieuse par le passé.
Falena est entouré par le nouveau royaume d’Armes au sud-est ayant une politique expansionniste, provoquant de nombreux conflits. Au sud la théocratie de Nagarea, expansionniste également mais aussi fanatique religieux s’opposant au régime matriarcal de Falena. Au sud-ouest le royaume d eZerland dont on (je) ne sait pas grand chose. Falena entretiens de bonnes relations hors du continent avec Toran Gaïen et la confédération de ïles.
Image
Les Vraies Runes :

Les Vraies Runes sont ce qui gouvernent le monde de Suikoden, ce sont elles qui régissent l’humanité. Chaque Rune est dotée d’un important pouvoir de création mais aussi de destruction. Les Runes Epée et Bouclier sont à l’origine de la création du monde (ensemble elle constitue la Rune du Début). Elles sont aussi à l’origine de toutes les rassemblements des 108 étoiles du destin. Les runes dites « mineurs » découlent des Vraies Runes.
Au nombre de 27, chacune d’entre elles est doté d’une volonté propre, elles peuvent ainsi choisir ou refuser leurs porteurs. Ces derniers détiennent alors un grand pouvoir, parfois difficile à contrôler, leur conférant la vie éternelle (à ne pas confondre avec l’immortalité, ils ne vieillissent pas mais peuvent bel et bien mourir). Il y a un rapport de domination entre la Rune et son porteur, bien souvent à l’avantage de la Rune, le porteur devant alors suivre le destin de la Rune contre sa volonté. A la mort de celui ci, la Rune cherche alors un nouveau porteur. Chaque porteurs ne peut posséder plus d’une seule Vraie Rune.
Bien sur un équilibre est respecté, si les Vraies Runes apportent de grands pouvoirs, les porteurs doivent aussi en subir la malédiction qu’elle soit directe (lors de son utilisation) ou indirecte (destinée du porteur)
Elles confèrent aussi le pouvoir incroyable de voir l’avenir, mais seul ceux qui les possèdent depuis longtemps en sont capables car il s’agit d’un pouvoir extrêmement dur à maîtriser.

1– La Rune du Commencement (ou du Début) (Vu dans l’épisode 2): Divisée en 2 parties que sont Bouclier Lumineux et Epée Noire, c’est la Rune qui est l’origine du monde, c’est par elle que tout a commencé. Ses deux parties étant opposés, les 2 porteurs de chacune d’elles sont donc condamné à s’affronter afin qu’un seul prenne possession des deux parties afin de reconstituer la Rune d’origine. Comme leur noms l’indique Epée Noire est plutôt une rune d’attaque alors que Bouclier Lumineux est une rune de défense, les deux étant extrêmement puissante… alors imaginez la puissance de la rune réunifiée… mais cela n’est jamais arrivé, jamais un porteur n’a surpassé l’autre. Elle symbolise la guerre mais ont aussi le pouvoir d’y mettre fin.
Porteur connus : Bouclier Lumineux : Genkaku (décédé) et Riou (Héros du second volet)
Epée Noire : Han Cunningham (décédé) et Jowy Bright
Riou et Jowy sont portés disparus ! (a noter que dans la fin alternative du 2eme opus, Riou parvient à unir la Rune du Commencement… mais cette fin ne semble pas avoir été retenue par Konami pour sa Chronologie)
2– La Rune Porte (Vu dans le 1er épisode) : Une rune d’une puissance incroyable qui permet de relier les différents mondes entre eux. Comme la Rune du Commencement elle fut scindé en 2 mais cette fois par l’action des porteurs. Protégé dans le village de la Rune Porte, celui ci fut détruit lorsque Harmonia tenta de s’emparer de la Rune, deux sœurs ayant réussi à s’enfuir la séparèrent pour diminuer les chances d’Harmonia de la récupérer : Leknaat prit la Rune Porte Arrière (sic) et Windy la Rune Porte Avant. Des siècles plus tard Leknaat (qui apparaît dans tous les épisodes et semble lié à la réunion des 108 étoiles) s’oppose à sa sœur qui utilise mal sa Rune.
Deux théorie s’oppose : Leknaat possède désormais la Rune réunifiée ou alors elle n’a toujours que sa moitié (ce que Luc laisse entendre) ce qui supposerait que Windy serait toujours vivante…
Porteurs connus : Leknaat et Windy
3- Soul Eater (Life and Death Rune) (Central dans le premier volet et présente dans le 4em) : Cette Rune symbolise la vie et la mort, elle s’approprie les ames des défunts autour de son porteur mais ne les détruit pas, elle les conserve en mémoire, son porteur pouvant alors plus ou moins communiqué avec eux (avec une certaine maîtrise). Windy tenta de s’en emparer 300 ans avant le 1er épisode et détruisit le village ou elle était cachée. Un jeune garçon, Ted, qui se la voit confié par son grand père, arrive à s’enfuir. Il va errer 150 ans avant de rencontrer le héros du 4em épisodes et faire alors parti des 108 étoiles. Puis encore 150 ans avant de retrouver Teel McDhol, le héros du premier à qui il confiera la Rune pour empêcher Windy de s’en emparer.
Porteurs connus : Ted et Teel McDhol
4- La Rune Souveraine (présent dans le premier volet) : Symbole du pouvoir absolu, elle est la rune qui se transmet de générations en générations aux souverains de Toran. Pour éviter que l’un d’entre eux ne règne éternellement, elle fut incrusté dans l’épée des rois. Elle protège son porteur de toutes attaques mentales (mais pas physique) Sa forme véritable est une hydre à trois tètes.
Porteurs connus : Barbarossa… on ne sait ou elle se trouve actuellement !
5- La Rune Bête (présent dans l’épisode 2) : Représentant la fureur animale, cette rune demeure un mystère car elle agit sans avoir besoin de porteur. Difficilement contrôlable, Sasarai, grand pretre de Harmonia la donna en cadeau à la famille royale de Highland qui la laissa dormir longtemps. Mais le maléfique Luca Blight décida de s’en servir, il sacrifia une population entière pour nourrir la rune de sang ce qui libéra une multitude de loup doré meurtriers. Elle apparut plus tard sous sa vraie forme, un gigantesque loup argenté à deux têtes. On ne sait ou elle se trouve à l’heure qu’il est.
6- La Rune Punition (présent dans le 4eme épisode) : Cette si particulière symbolise le châtiment et la rédemption. A l’inverse des autres au lieu de conférer la vie éternelle à son porteur, elle le consume peu à peu à chaque utilisation jusqu’à provoquer sa mort. L’utiliser à pleine puissance entraîne une mort immédiate. Lorsqu’il meurt le corps du porteur se volatilise et son âme est absorber par la rune. Celle ci va alors prendre possession de la personne la plus proche, lui conférant un pouvoir immense, les souvenirs des précédents porteurs mais aussi le conduit à une mort certaine. La rune fut longtemps enfermée mais la reine de Obel du s’en servir pour détruire une flotte ennemie et sauver son peuple. Causant sa mort, la rune passant alors de porteurs en porteurs les entraînant tous dans la mort, sauf le cruel Graham Cray qui se trancha la main pour s’en libérer. Mais subjugué par sa puissance il tentera de la récupérer. Lazlo, le héros du 4em épisode brisera la malédiction en réunissant les 108 étoiles et s’accordant la rédemption de la rune, ainsi que grâce à un lien particulier…Ainsi cette rune conféra la vie éternelle comme les autres, mais Lazlo ne doit pas s’en séparer sinon un autre cycle recommencerait…
Porteurs connus : Reine de Obel, fils de Graham Cray, Graham Cray lui même, père de Rakgi, Brandeau, Glen et Lazlo.
7- Rune Lune Bleue (présent dans le 2eme épisode) : Rune symbolisant la compassion et la destruction, elle transforme son possesseur en vampire, et est donc à l’origine de cette race dans le monde de Suikoden. L’existence de cette race commença il y a huit siècles avec Sierra, la première vampire de l’histoire. Immortelle mais rongé par une soif de sang, elle s’isole pour dominer la rune. Elle crée le village de la Lune Bleue vis une communauté de vampires, personnes étant condamné à qui elle a offert la vie éternelle. La rune ornant un autel bénissant tout le village. Neclord un jeune vampire s’empare de la rune et quitte le village, ce qui a pour effet de rendre aux vampires leurs soifs de sang, c’est ainsi qu’ils sont devenues une race maléfique. Sierra qui contrôle sa soif part à la recherche de Neclord qu’elle retrouve 400 ans plus tard, celui-ci n’ayant jamais vraiment possédé la rune, elle retourne d’elle même auprès de Sierra.
Porteurs connus : Sierra et Neclord
8- Rune Nuit (présent dans les 3 premiers épisodes de la série) : La Rune Nuit est vraiment une rune à part, elle symbolise le pouvoir de la nuit et de ses créatures tel les vampires ou les zombies. En cela elle semble lié à Sierra qu’elle connaît… car en effet, la rune s’est matérialisé sous la forme d’une épée parlante (ayant un même un caractère assez insupportable). Elle contrôle la vie et la mort de ses créatures, du coup rien de plus efficace pour chasser le vampire, car elle cherche à éliminer les créatures de la nuit semant le chaos. Dans les deux premiers épisodes Viktor est le porteur de l’épée, alors que dans le 3em on la retrouve porté par Edge. C’est l’arme la plus puissante du jeu (c’est quand même une Vraie Rune) et comme toutes les Vraies Runes elle confèrent l’immortalité mais dans ce cas c’est l épée qui est indestructible !
Porteurs connus : Viktor et Edge
9- Rune Dragon (présent dans les 2 premiers épisodes) : Cette rune permet l’existence des dragons dans le monde de Suikoden, en effet cette race viendrait d’une autre dimension, apparemment sans cette rune, ils ne pourraient y vivre. En cela son porteur à une lourde responsabilité, la vie de tous les dragons dépend de lui. Cette rune lui permet de tous les contrôler, en fonction de sa force mental. De la vie du porteur dépendant la vie des dragons, celui ci prend rarement aux combats de ce fait on ignore les autres pouvoirs de la rune !
Porteurs connus : Joshua, Milia
10- La Rune Cercle (seulement citée) : Symbolisant l’ordre et la continuité on sait peu de choses sur cette rune, excepté que c’est grâce à elle que Hikusaak, le « Vrai Héros » à fondé le royaume d’Harmonia béni par la rune. Dirigeant le royaume d’une main de fer depuis des siècles, Hikusaak via la puissance d’Harmonia recherche les autres Vraies Runes. Des rumeurs prétendent qu’il est mort, ce que les prêtres d’Harmonia démentent… On ignore les pouvoirs de la Rune (ça sent la révélation final ça !)
Porteurs connu : Hikusaak
11- La Rune du Changement (seulement citée) Cette rune est sans doute encore plus mystérieuse que la Rune Cercle (qui semblerait être son opposé). Elle symboliserait les changements à travers le monde. La légende raconte que son porteur était le chef des Sindars, peuple disparu ayant laissé de nombreux vestiges de par le monde. La malédiction de la rune aurait poussé ce peuple à se déplacer constamment (d’où les nombreuses ruines). La légende raconte que la malédiction sera levé quand les Sindars auront trouvé une « Terre Promise »… ce qui pourrait expliquer leur disparition… (là aussi révélation au dernier épisodes sans doute)
12- Eightfold Rune (présent dans les 3 premiers épisodes par l’intermédiaire de son porteur) : Encore un mystère que cette rune. Tout ce qu’on sait est qu’elle appartient à Yuber, qui est tout autant mystérieux (malgré ses apparitions dans les 3 premiers jeux, on ne sait presque rien de lui). Il semble pouvoir invoquer des démons et peut se téléporter… sans doute grâce à la rune… et c’est à peu prés tout.
Porteur connu : Yuber
13- La Vraie Rune du Feu (présent dans le 3eme épisode) : Symbole du feu, cette rune est d’une puissance redoutable, tant pour les ennemis de son porteur mais aussi pour ses alliés de par les dégâts qu’elle engendre. Elle appartenait au royaume d’Harmonia mais fut volé par des Grasslanders, « les porteurs de flamme » qui luttait contre l’invasion d’Harmonia. Son premier porteur voulant se libérer de sa destiné la scella en attendant qu’un nouveau héros viennent en prendre possession afin de libérer les Grasslands du joug d’Harmonia.
Porteurs connus : « Fire Hero » et Hugo
14- La Vraie Rune du Tonnerre (présent dans le 3em volet de la saga) : Symbole de l’électricité et de la foudre, cette rune possède une puissance offensive impressionnante. Appartenant à un village détruit par Harmonia pour prendre possession de la rune, elle se retrouva entre les mains de Geddoe, qui a fui le village avant de se joindre au Fire Hero pou lutter contre Harmonia. Il reprendra le combat pendant la 2em guerre des Grasslands.
Porteurs connu : Geddoe
15- La Vraie Rune de l’Eau (présent dans le 3em épisode) : Symbole de l’eau et de la glace, cette rune bien que pouvant causer des dégâts est surtout une puissante rune de soins. Son porteur (on ne sait comment il l’a acquis) était lui aussi allié au Fire Hero dans la lutte contre Harmonia. Il préféra scellé sa puissance, et c’est sa fille qui la retrouvera et en héritera lors de la 2em guerre des Grasslands.
Porteurs connus : Wyatt Lightfellow et Chris Lightfellow
16- La Vraie Rune de la Terre (présent dans le 3em volet) : Symbole de la Terre, c’est avant tout une puissante rune de protection assez peu porté sur l’attaque. Son porteur est apparemment né avec, créé par Hikusaak afin de servir de réceptacle à la rune.
Porteur connu : Sasarai
17- La Vraie Rune du Vent (présent dans le 3em épisode) : Symbole du vent, cette ruen est à la fois une puissante rune d’attaque et de soins. Tout comme Sasarai, son porteur fut crée pour être le réceptacle de la rune. Il tenta de fuir son destin en voulant détruire la rune en s’emparant des 4 autres Runes élémentaires e tira même jusqu’à invoquer l’incarnation de la Rune, un gigantesque oiseau. On ne sait ce qu’est devenu la rune.
Porteur connu : Luc
18- La Rune Soleil (présent dans le 5em épisode) : Symbolisant le pouvoir du soleil et de la lumière cette ruen était lié à la Rune Nuit. Ce lien fut brisé quand celle-ci s’incarna et entra en contact avec les hommes. Pour protéger la Rune Soleil, la Rune Aube et la Rune Crépuscule prirent vie.
Pour le reste, je connais pas encore Suikoden V… désolé

Les rumeurs sur les autres Vraies Runes :
- La Rune Saint : Rune possédé par l’elfe Stallion, qui lui permet de se déplacer à une vitesse hallucinante. Konami a démenti qu’il s’agissait d’une Vraie Rune
- La Rune Clignotante : En possession de Viki, 1 des 3 seuls personnages présent dans les 5 épisodes, lui confère le pouvoir de se téléporter, seule ou en groupe, de téléporter divers objets (comme attaque) et aussi de voyager dans le temps. De telles pouvoirs pourraient provenir d’une Vraie Rune mais rien n’est confirmée. De plus on la retrouve dans le 4em épisode qui se déroule 150 ans avant les autres, mais on ne sait si c’est parce qu’elle est immortelle ou parce qu’elle voyage dans le temps.
- Jeanne, autre personnage présent dans les 5 Suikoden (en fait elle est présente dans 7 jeux sur 8 !), apparaît immortelle et donc détentrice d’une Vraie Rune, mais on ne sait quasiment rien sur elle…

Voilà pour les Vraies Runes, en 5 épisodes, seulement 18 sur 27 sont apparues (et encore certaines ne sont que mentionnées) donc ça laisse présager encore pas mal d’épisodes (et c’est tant mieux !)
Image
Les différentes races :

Dans l’univers de Suikoden, bien que les humains soit majoritaire on rencontre de nombreuses races, certaines classiques, d’autres moins.

Humains : Race dominante du monde de Suikoden, les Humains se retrouvent au sein de tous les pays connus. Les Humains s’entendent généralement bien avec les autres races. Les relations dépendant du passé historique qui peut unir un peuple à une autre race. Le plus souvent ce sont eux qui sont à l’origine des guerres…

Elfes : Comme les elfes de la littérature c’est une race essentiellement tournée vers la terre et qui vit généralement dans une forêt. Les Elfes sont des créatures minces aux oreilles pointues. Leur existence est assez supérieur à celles des autres races d’où un mépris de leur part et un côté hautain. Les Elfes servent surtout d’archers et de magiciens lors des conflits et sont à peu près présent partout dans le monde. Les Elfes préfèrent vivre en autarcie et être loin de toutes autres civilisations.
On trouve une communauté au sein de la République de Toran. Ils jouent un rôle important malgré des tensions passés avec les humains et les nains. Les autres peuplades connues sont celles de l’île de Na-Nal, de l’Island Nations Federation et d’Elsaid. Ceux de Na-Nal vivent en autarcie n’hésitant pas à bannir tous ceux qui se mêleraient aux humains.

Nains : Il n’existe pour le moment que 2 communautés de nains connues. La première est celle de Toran. Les nains y sont réputés pour leur génie dans la fabrication d’armes diverses et variées mais surtout très puissante. Les Nains semblent assez méprisants à première vue mais savent être de fidèles alliés une fois leur confiance acquise. Ces Nains ne vivent pas sous terre mais dans un petit village un peu isolé, à l’extrême Est de Toran. Les Nains vivant à Falena vivent dans un campement souterrain, à côté de leur mine, préférant visiblement l’obscurité. Ces derniers sont par contre bien plus accueillant que les Nains du continent Nord mais tout aussi malin et ingénieux. Ils sont moins méprisants que les nains de Toran. Ceux de Falena bien au contraire garde un œil attentif à ce qui s’y passe et on d’ailleurs organiser la construction de leur mine de tel sorte qu’elle leur permet de jouer un rôle stratégique extrêmement important en cas de conflit.

Kobolds : Pratiquement ignoré dans Suikoden I, ils gagnent leurs lettres de noblesses dans le deuxième volet. Une race de type canine. Les Kobolds ressemblent à des chiens ayant une forme humanoïde. Ce sont de grands guerriers versés dans de nombreux domaines d’ordres militaires. Ils sont présents dans de nombreux pays et essentiellement à Dunan et Toran où ils existent des communautés Kobolds importantes. Celle de Toran cohabite essentiellement avec les Elfes de la Great Forest, les Humains de Pannu Yakuta et les Nains. Les Kobolds sont de grands guerriers et mettent fortement en avant leur fierté de combattants. Ils utilisent tout type d’armes et s’avèrent aussi des stratèges et des meneurs d’hommes de renoms. Ils constituent quand même des forces offensives brutes plus entraînée pour le corps à corps. C’est une race visiblement très équilibrée dans tous les domaines, à l’exception peut-être de la magie. Les Kobolds sont très bien intégré avec les Hommes.

Wingers : Ils sont en tout point identique à l’Homme sauf qu’ils possèdent une paire d’ailes de chauve-souris et ne sont présent que dans Suikoden 2 a l’exception de Landis dans le 3em.
Communauté vivant à l’origine dans les montagne de Dunan, les Wingers représentent un peuple qui fut assez rejetés. Ces derniers ayant servi durant la guerre opposant Highland contre Jowston, ils furent intégrés au sein de l’Alliance des Cités en récompense de leurs efforts. Ils s’installèrent à Two River. Ils durent ainsi cohabiter avec les Kobolds et les Humains mais eurent beaucoup de mal à s’intégrer. Les habitants perçurent en effet très mal cette arrivée. Ils furent victimes de préjugés et perçus comme des voleurs et des parasites.

Lézards : Race reptilienne uniquement présente dans Suikoden 3, les Lézards représentent une race très peu répandue. La seule peuplade connue vit dans une grotte immense appelée Great Hollow. Ils y forment le Lizard Clan, l’un des 6 clans des Grasslands et aussi l’un des plus puissants. S’ils méprisent beaucoup les guerriers de Zexen et les humains qu’ils ne connaissent pas, ils n’ont strictement aucune animosité envers les autres races qui composent les 5 clans restant. Il demeure chez eux un fort attachement pour tout ce qui vient des Grasslands. Les Lézards sont visiblement peu diplomates, impulsifs et préfèrent souvent faire parler les armes. Ce sont néanmoins des guerriers qui se battent avant tout pour l’honneur qui répondent à certains codes particuliers. Ils restent un peuple assez chaleureux, une fois qu’ils apprennent à connaître leurs prochains. Ils usent d’armes assez spéciales ressemblant à des faux dont la lame est positionnée en forme de croissant. Ils semblent beaucoup aimer les lieux humides et sombres à l’image de leur cité souterraine ce qui semble les rendre proche des nains sur certains aspects.

Ducks : Comme le nom l’indique, cette race ressemble à des canards. Tout comme les Lézards, les Canards constituent l'un des Six Clans qui gouvernent les Grassland et sont parmi les plus fort. Leur ville en bois se situe au milieu d’une étendue d’eau. Leurs maisons sont construits sur des pilotis et ils se déplacent sur des barques. Peuple amical et jovial, c’est sans aucun doute l’un des plus accueillant des Grasslands. Très peu enclin à se battre, ils n’hésitent quand même pas à prendre les armes et se révèlent d’excellents combattants réputés pour leur maniement de l’hallebarde et leur résistance physique.

Nay-Kobolds : Uniquement présent dans le 4em volet les Nay-Kobolds sont des humanoïdes dont l’apparence est semblable à celle des chats. Ils marchent debout mais malgré tout courbé. Ils vivent au sein de l’Island Nation Federation, sur l’île de Nay. Ils sont très peu nombreux et sont assez stupide dans l’ensemble mais ils sont très bien intégrés avec les Hommes. Ils partagent cette île avec d’autres humains mais restent assez à l’écart de ces derniers. Ils n’existent pas pour autant de tension entre les deux. Les Nay-Kobolds sont avant tout des commerçants.

Castors : Race vivant au sein du Royaume Matriarcal de Falena. Ils sont installés près du lac Ceras qui est indépendant de la rivière du Feitas. C’est là qu’ils y ont construit leur village qui sert visiblement aussi de barrage. Les Beavers n’aiment quand même pas se mêler aux humains qu’ils jugent brutaux et surtout bien plus puissants qu’eux. Ce sont d’excellents combattants sur les eaux causant des ravages impressionnants aux navires ennemis car très rapide et pouvant réduire en quelques seconde une embarcation en coupeaux de bois. Malheureusement, ils restent pour les batailles terrestres, des combattants plutôt médiocres.

Sindars : Peut-on parler des Sindars concrètement ? Pourtant ces derniers sont définis comme une race à part des humains mais mystérieuse. Les seuls éléments qu’on laissés les Sindars sont de vieilles ruines et de nombreuses légendes courant sur eux. Ils existent de très nombreuses ruines, dernières traces de leur civilisation visiblement très avancée, dans pratiquement tous les pays entrevues jusqu’ici. Leur plus forte imprégnation reste tout de même à Falena où l’on ne compte pas moins de 3 ruines importante ainsi qu’un lac artificiel renfermant un palais en parfait état ainsi que de nombreuses reliques et traces d’implantations. Ce serait eux qui aurait rendu vie au continent après sa destruction par la Rune Soleil. Toujours selon la légende, ce peuple n’aurait pas disparu mais se déplacerait constamment à la recherche de la Terre Promise, guidé par une des 27 Vraie Rune, la Rune du Changement. Beaucoup de légendes et théories donc pour un peuple qui reste très mystérieux, on en saura peut-être plus dans un prochain épisode.
(A noter que les Sindars sont également une peuplade Elfique créée par Tolkien appelée aussi les Elfes Gris, un clin d’œil évident et peut-être un indice sur cette espèce)
Image
Présentation générale du système de jeu

Voilà pour la présentation de l’univers ! Mais concrètement c’est quoi Suikoden ? C’est une série de RPG absolument passionnant. Chaque épisode voit une guerre civile sur un continent différent, et pour chaque épisode le héros, baigné sous la protection d’une étoile (la même pour chaque héros) doit accomplir son destin en unifiant le royaume et pour cela il devra réunir les 108 étoiles du destin ! 108 ça fait beaucoup mais ce qui rend la chose encore plus passionnante. La réunification des 108 étoiles n’est pas obligatoire pour terminer le jeu mais est grandement conseillé pour profiter pleinement de la fin. A noter que bien que plusieurs personnages reviennent sur plusieurs épisodes, il ne s’agit pas des mêmes 108 étoiles à chaque fois, ou du moins les personnages, bien que sous la protection des 108 étoiles, ne sont pas toujours les mêmes.
Parmi ces 108 étoiles, nombreux sont celles pouvant prendre par au combat, du coup ça fait pas mal de possibilités d’équipe à former. En effet une des particularités des Suikoden est de pouvoir former des équipes de 6 personnages (dans le 4 l’équipe se limite à 4…) avec un partir du 3 un personnage de soutien en plus. Les personnages peuvent ainsi former des combos pour lancer des attaques plus ou moins dévastatrices, mais pour cela il faudra chercher les compatibilités.
Le système de combat en soi est un système de tour par tour assez classique, on forme l’équipe, on avance, on tombe sur des combats aléatoires et nous voilà face à des choix classique : attaque, défense, magie, fuite, objets… Les magies sont peu nombreuses mais ça suit une certaine logique, par contre le nombre de Rune est assez conséquent…
Une des grandes forces des Suikoden est qu’il existe également deux autres système de combat, bien que beaucoup utilisés mais tellement pas bien pensé. Le premier, le plus simple est un système de duel ou 2 personnages se font face, ou l’on a le choix entre attaque, défense, et coup critique (qui est contré si l’adversaire défend)… le choix se fait en fonction d’indice que l’adversaire donne en parlant au cours du combat… excellent.
Enfin le système le plus passionnant est le système d’affrontement en armée, basé un peu sur le même principe mais avec d’avantage d’options, plus complexe et évoluant d’épisodes en épisodes…
On a vu qu’il faut regrouper 108 étoiles, mais il faut un endroit pour caser tout ce monde, les étoiles bien sur et l’armée que l’on constitue au fur et à mesure du jeu. C’est donc une constante dans les Suikoden, il faudra trouver un lieu pour loger l’armée, que ce soit une grotte, un château en ruine, ou un énorme bateau, il faudra gagner le droit de prendre possession de lieux. Et une fois que l’on a son chez soi, on peu suivre toute les étoiles vaquer à leur occupations, certaines vous proposant des petits jeux, d’autres remplaçant les magasins que l’on trouve dans les villes extérieurs, parmi les 108 étoiles on a toujours un forgeron qui augmentera la puissance de vos armes, un armurier, un vendeur de runes, un cuisinier, quelqu’un pour gérer les stocks, un chanteur… et j’en passe.
Autre point passionnant des Suikoden est les liens unissant les personnages, tel perso du 3 sera la fille d’un des persos du 1er…, un perso du 2 descend d’un des persos du 4… etc… il y a beaucoup de liens à découvrir !
Ajoutons à tout ça de nombreuses quêtes secondaires (déjà que la quête des 108 étoiles, c’est pas forcément gagné, de nombreux personnages charismatiques, un scénario béton dans un univers cohérent, des musiques envoûtantes et vous obtenez la série de RPG la plus attachante qui soit !
Image
Modifié en dernier par Erkael le 26 févr. 2007, 02:36, modifié 2 fois.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 25 févr. 2007, 17:41

SUIKODEN I
Image
Alors que la Playstation est encore une console bien récente, que Final Fantasy VII fait énormément parler de lui, un petit RPG sort presque dans l’indifférence générale, il s’agit du premier volet de la saga Suikoden, graphisme mignon, gameplay assez simpliste, durée de vie raisonnable mais pas démentiel et pourtant, ce jeu est une vraie perle, cachant un scénario d’une grande profondeur et proposant des sous quètes vraiment sympa… mais surtout, 108 personnages à trouver, du jamais vu !

Teel est le fils d’un des 6 grands généraux de l’empereur Barbarossa, il vit dans un grande maison avec Gremio, Cléo et Panh servant et mais ainsi que Ted, un garçon recueillit par Téo Mc Dohl, le père de Teel. L’empreur vous reçoit et vous confie une mission facile puis une autre mais Teel se retrouve très vite emporté par des évènements qui le dépassent, il rencontrera un contre de révolutionnaire voulant renverser Barbarossa… peut etre ont-ils raison, mais dans ce cas les aider revient à affronter son propre père, fidèle à l’empereur…
Voilà vite résumé le début du jeu, bien sur il se cache beaucoup de choses derrière tout ça, Teel va se retrouver mélé dans une guerre gigantesque ayant pour but l’appropriation des Vraies Runes !

La première petite révolution de Suikoden est le système de jeu à 6 personnages, ceic pouvant permettre de nombreux combos… mais qui dit plus de personnages dans son équipes dit plus d’adversaires en face… Les combats ne sont pas vraiment difficile, à part certains boss qui peuvent s’avérer pénible (c’est leur rôle). La prise en main est vraiment facile, les menus sont simples, de meme que la gestion de l’équipement. On a pas gérer les armes, chacuns des personnages gardant la meme du début à la fin, par contre on peut les reforger pour accroitre leur puissance, et pour cela il faudra bien sur recruter un forgeron, de même qu’il faudra un médecin, un navigateur…e t tout un tas de personnes pour améliorer et grossir les rangs de votre armée.

Le premier jeu concerne la Vraie Rune Soul Eater, le héros se retrouvant possesseur de tant de puissance malgré lui mais devant également en subir la malédiction, une femme Leknaat lui apparaît et lui explique son destin auquel il se doit de faire face ! C’est ainsi que commence cette grande quète à travers le vaste monde (qui n’est qu’un continent en fait) de Suikoden.
Le monde du premier volet nous plonge au cœur d’un univers d’Héroic Fantasy tout ce qu’il y a de plus classique, Elfes, Nains, Dragons… tous sont là… cela facilite la plongée dans cet univers.
On sent avec le recul que Konami n’avait pas encore entièrement développé tout l’univers de Suikoden, d’ailleurs peut être n’avait-il pas prévu de suites. Quoi qu’il en soit Suikoden pose bien les bases de la saga, on prend un réel plaisir à jouer à ce jeu, on se laisse guider par le scénario sans rechigner, les graphismes sont mignons sans être fous mais là n’est pas le plus important… bien que court (entre 15 et 20 heures) on se surprend à vouloir le recommencer une fois terminé, enfin de revivre cette aventure avec ces personnages si charismatiques et attachants.
Il faut préciser que la version européenne n’est disponible qu’en Anglais !
Image Image Image
SUIKODEN II

Image
Attention mesdames et messieurs voici venir le plus remarquable des jeux de la saga, le mythique Suikoden 2 !!
Sorti en 2000 en Europe avac prés de 2 ans de retard que le Japon, ce jeu a été une véritable bombe, il en a laissé beaucoup sur le carreau, peu s’en sont remis, moi y compris !
Cet opus se déroule 3 ans après les évènements du premier mais dans un royaume voisin, celui de Dunan, de ce fait le héros est différent, la trame diffère, bien qu’il s’agisse toujours de guerre entre pays. Le seul lien coté scénaristique sont les quelques références au évènements du premier (la république de Toran est désormais un royaume en paix qui prospère) mais surtout le fait de retrouver nombre de personnages qui ont conservé leur places au sein des 108 étoiles du destin (dont deux en particulier que je croyais ne plus revoir… snif)

Pour vite résumé l’intrigue, tout commence avec Riou le jeune héros et son ami Jowy, jeunes soldats du royaume de Highland, qui s’apprêtent à rentrer chez eux avec leur bataillon, mais ils sont attaqués de nuit par la république des cités-états… ils fuient mais très vite s’aperçoivent que derrière ce non respect du pacte entre les deux nations cache une conspiration d’une ampleur qui dépassent largement ces deux jeunes gens qui vont être séparé par le destin… Riou va rejoindre les rebelles alors que Jowy va grimper dans la hiérarchie de Highland. Comme toujours dans les Suikoden, le héros représente la faction faible qui n’est sensé n’avoir aucune chance de victoire, il va devoir recruter son armée, tache difficile dans cet opus ou les diverses cités-états sont divisé et se méfient les une des autres. Très vite il va falloir une demeure pour abriter cette armée, ce qui sera l’occasion de retrouver une vieille connaissance et de mettre fin à la personnel de plusieurs personnages principaux !
La toile de fond de ce volet est la dualité opposant les deux parties de la Vraie Rune Commencement, que sont Epée et Bouclier, qui sera bien sur mis en parallèle avec Riou et Jowy !
Le scénario de ce volume est une vraie perle, bien qu’un peu complexe (beaucoup de parties en présence) il se laisse boire avec une facilité incroyable… un en mot comme en cent : PASSIONNANT !
Coté graphisme, à l ‘époque Suikoden faisait de la résistance, Konami avait choisit de conserver la 2D, mais il n’empèche que c’était magnifique, superbement détaillé, très coloré sans tomber dans l’enfantin, le chara design de cet épisode est remarquable…
Image
L’ost de cet épisode est également très bon, sans atteindre les sommets d’un Valkyrie Profile, la musique vous emporte tout le long du jeu avec une mention spéciale pour l’intro et le final… d’ailleurs le simple fait de l’écouter en préparant ça…
Le système de jeu est resté en tout point le même, on retrouve toujours les 3 types de combats, les plus fréquents avec une équipe de 6 personnages, les duels sous forme de pierre/papier/ciseau et les grandes batailles opposant les armées qui elles par contre ont été grandement amélioré… un vrai régal je vous dit !
Bien que les sous quètes soit assez peu nombreuses, si vous voulez les 108 étoiles il faut bien compter entre 40 et 50 heures… mais 50 heures de bonheur on en redemande…
A noter qu’en commençant le jeu avec une sauvegarde faite à la fin du premier, non seulement certains noms sont conservés, mais il est aussi possible l’espace d’une quète de retrouver des personnages du premier !
Je vous le dis, cet opus est de loin le meilleur, non seulement de la sage mais tout RPG confondu, rare sont les RPG qui m’ont procuré autant de plaisir et d’émotions, Final Fantasy 7 et 10, Valkyrie Profile, Xenogears, Shadow hearts 2 et c’est tout, et encore il reste dans le haut du panier… Le seul opus de la saga pouvant lui tenir tête est le 3eme, certainement pas le 4… cependant le 5em à l’air incroyable…
Un des meilleurs RPG au monde sans exagérer, tout simplement !
Image Image Image


SUIKOGAIDEN 1 et 2

Image
Jamais sortie de l’archipel Nippon j’avoue ne pas savoir grand chose de ces deux jeux. Les Suikogaiden sont des jeux avec un scénario à choix multiples énoncés par images fixes (très belles soit dit en passant) et des textes à lire. Un peu à la manière des jeux de dragues nippons… mais là c’est du Suikoden !
Du coup il n’existe pas de version européenne, ni même de version américaine… donc à moins de lire le japonais, s’il n’est pas impossible d’y jouer, le faire sans rien y comprendre est stupide.
Ils sortent en 1999 et 2001 après le succés du 2eme épisode et se déroule à la même période, les 3 jeux se chevauchant, tels des histoires parallèles, on retrouve une grande partie des étoiles de Suikoden 2. Par contre dans ces jeux points de recherches d’étoiles !
Dans ces 2 épisodes, on dirige un personnage inédit à la saga, Nash, qui appartient au royaume d’Harmonia, et qui enquête sur les 27 Vraies Runes pour celui-ci. Nash qui est tout de même assez charismatique réapparaîtra dans Suikoden III (15 ans après donc) en tant qu’étoile du destin, il y jouera un rôle assez important !
Image Image Image
SUIKODEN III

Image
Connu dans nos vertes contrées de par son adaptation en manga, cet opus n’est pourtant jamais parvenu jusqu'à chez nous, sorti au Japon puis aux Etats Unis en 2002, il n’a jamais vu le jour en Europe et ne le verra sans doute jamais, ce qui est regrettable !
L’action de ce jeu se situe 15 ans après le second, dans les Grasslands, vastes étendues de plaines abritant des clans, unis pour affronter la fédération de Zexen… jusqu'à ce que le royaume d’Harmonia interviennent afin de récupérer les Vraies Runes Elémentales. Au sein des Grasslands survit la légende du héros du feu, porteur de la Vraie Rune du Feu qui 50 ans auparavant a repoussé Harmonia avec l’aide des porteurs de flammes ses compagnons, dont les porteurs des Vraies Runes de l’Eau et du Tonnerre ! Le traité de non agression arrive à son terme, et les Grasslands sont affaiblis par le conflit les opposant à Zexen… c’est dans ce contexte qu’évolue Hugo, le fils du chef de clan Karaya, Chris, la capitaine des chevaliers de Zexen et Geddoe, un mercenaire à la solde d’Harmonia, du moins en apparence !
On retrouve bien sur la mythique quête des 108 étoiles, mais on retrouve très peu de personnages des précédents volets, mais comme 15 ans se sont écoulés (ou 18 si l’on part du premier), on retrouve plutôt les fils, filles ou élèves des anciennes étoiles. A noter que Nash, le personnage introduit dans les Suikogaiden est ici une étoile du destin !
Le grand changement de cet épisode est vraiment de taille : le Trinity system, ici point de héros principal, on joue avec 4 personnages, avec 4 point de vue différent sur les évènements, Thomas qui alors qu’il est le moins important des 4, tient le rôle d’étoile principal (ces chapitres sont non obligatoire), mais surtout Hugo, Chris et Geddoe (d’ou Trinity system)qui tous trois peuvent devenir le nouveau Héros du Feu e fonction du choix du joueur. Tout est ici découpé en chapitres, 3 chapitres pour les 3 personnages précités et 2 pour Thomas… on peut les jouer dans l’ordre que l’on veut (faire les 3 chapitres de Hugo par exemple avant de faire ceux des autres ou faire le premier de chacun avant d’entamer le second de tel ou tel personnages.) Suivant que l’ordre que l’on choisit certaines scènes diffèrent quelque peu, puis une fois tous ces chapitres achevés commence alors le 4 chapitre ou l’on doit choisir son Héros du feu qui deviendra enfin le héros du jeu avec lequel on se dirigera vers la conclusion ! Ce système un peu déroutant est vraiment excellent ; par contre il faudra faire attention en recrutant les 108 étoiles car jusqu’au chapitre 4, celles recrutés par un Geddoe par exemple ne seront jouables que dans les chapitres de Geddoe…
Image
Cet opus apporte d’autres nouveautés, des positives et d’autres moins, à commencer par le système de carte du monde représenté par un parchemin sur lequel on désigne sa destination, ici finit la totale liberté de déplacement, ce qui est bien regrettable !
On retrouve toujours les 3 types d’affrontement mais avec quelques petites pointes d’amélioration. En premier lieu, on note en plus des 6 personnages présents dans les affrontements aléatoires, un personnage de soutien dont la capacité est variable, allant du soin, ou de l’augmentation des récompenses après combat… De plus le choix d’action des personnages n’est plus individuel mais ce fait par ligne d’attaque c’est à dire par groupe de 2, de ce fait une seule magie peut être sélectionné pour deux, il faudra donc éviter de mettre utilisateurs de sorts sur la même colonne.
Concernant les duels, une seule petite nouveauté, une jauge d’avantage qui évolue en fonction du déroulement du combat et qui augmentera diminuera la facilité avec laquelle vous pourrez vous défendre ou riposter.
Enfin, évolution importante pour les batailles entre armée, ici on choisit plus sa tactique mais on dispose ses troupes sur des cases qu’il faudra conquérir face aux troupes adverses, avec ici possibilité d’encercler l’adversaire, de retrait… etc. Au préalable on compose soi-même ses troupes, qui affronteront les adversaires, au joueur donc de composer des troupes équilibrés ou d’en privilégier quelques unes qui ouvriront la voie… Cela rajoute encore d’intérêt à se système de bataille… vraiment excellent !
Autre nouveautés vraiment intéressantes, le système d’entraînement de compétences, en effet chaque personnages combattant pourra apprendre des compétences magiques ou physiques, chacune de ces compétences sera plus ou moins compatibles avec tel ou tel personnages, ainsi « contre attaque » ne pourra être maîtriser par un magicien. De par ce système apparaît le temps que mettra un magicien à jeter un sort qui dépendra en plus de sa force magique, de son niveau de compétence concernant la magie en question.
Image
Concernant le coté technique de cet épisode, on commence par un autre changement : la 3D ! Cela devenait inévitable, il fallait tôt ou tard s’y mettre, et il faut reconnaître que l’on fait mieux. Les décors paraissent bien vides mais le reste est agréable, en particulier les personnages importants qui bénéficient d’un design vraiment très bon.
Pour la musique c’est tout autant mitigé, autant l’intro est sublime autant le reste des musiques du jeu sans être désagréable, sont loin de marquer les esprits, c’est vraiment dommage après avoir écouté celle des deux premiers volets.
Enfin, la durée de vie a encore augmenté par rapport au précédent volet, il faut bien compter 60 heures pour avoir les 108 étoiles sans compter le fait que l’on peut refaire les chapitres 4 et 5 en changeant le choix du porteur de la Vraie Rune Feu !
Malgré quelques défauts, tous ces changements font de Suikoden III un excellent opus, qui a su évoluer tout en gardant le coté dramatiques et passionnants des Suikoden !
Image Image Image
SUIKODEN IV

Image
En voilà un paradoxe bien étrange, alors que Suikoden 3 n’est jamais sorti, le 4, de loin le plus mauvais de la série, arrive chez nous seulement 6 mois après sa sortie au Japon.
Cette fois on fait un bond en arrière dans la chronologie, se déroulant 150 ans avant le premier, cet épisode est vraiment déroutant, et ce à bien des égards.
Lazlo est un jeune aspirant souhaitant devenir chevaliers de Gaien, grand royaumes au sein des iles-nations, après s’être vu confié nombres de petites missions, le voilà empêtré dans un conflit opposant les héritiers du royaume d’Obel, Gaien et le redoutable empire Kooluk. Considéré comme un traitre au sein de sa propre nations, Lazlo va tout faire pour réunir les 108 étoiles du destins et apporte la paix et l’unification des iles-nations. Au centre de tout ça, la redoutable Vraie Rune Punition possédant une puissance de destruction incroyable mais qui entraîne la mort de son porteur, et évidemment, le destin à voulu que Lazlo en hérite.
Voilà pour les premières heures de jeu, bien que le scénario de cet épisode soit bien fait, il reste le moins bon des 4, d’ailleurs soyons clair, il est le moins bon à tout les niveaux !
Graphiquement c’est assez pauvre et c’est surtout très terne ! Mon dieu comme c’est triste visuellement, mais ou sont donc les couleurs ? Le design des persos est de loin le plus mauvais de la série, les personnages souffre quasiment tous d’un manque de charisme effroyable, il y a en bien quelques-uns qui sortent leur épingle du jeu, mais pas des masses. On a l’impression que le character designer ne disposait que d’une palette de 3 ou 4 couleurs pour ses persos ; du rouge, du marron et du violet et ça y est on a toutes les couleurs pour les persos… imaginez comme c’est triste !
Niveau sonore, c’est assez pauvre aussi, c’est juste correct.
Image
Mais le pire est à venir : le système de jeu s’est grandement dégradé ! Vouloir innové n’est pas toujours une bonne chose. Concernant les combats aléatoires, on conserve le personnage de soutien mais on passe à 4 combattants au lieu de 6… et là je cris au scandale !! Qu’est ce que ça signifie, dans quel but ?? Du coup les combats deviennent beaucoup intéressants, voir même pénible.
Pour les batailles d’armées, finit les batailles opposant des troupes au sol, ici il s’agit de bataille naval. Cela respecte l’univers de ce 4em opus mais il n’empêche que cela n’a rien de passionnant, cela déroule un échiquier ou l’on déplace ses bateaux qu’il faudra positionner pour attaquer les adversaires avec les éléments de notre choix, au nombre de 5, chacun ayant un élément qui lui est supérieur ou inférieur, comme le pierre/papier/ciseaux mais avec 5 possibilités. Seul les duels restent inchangés.

Enfin, comble de tout, Suikoden 4 ne dispose de quasiment aucun donjon, il doit y avoir 2 grand maximum, vite torché… du coup inutile de dire que la durée de vie n’est pas bien longue, 30 à 40 heures grand maximum, et ce n’est pas le manque de rebondissements du scénario qui va la rallonger…
Heureusement il reste toujours la quête des 108 étoiles, mais vu la manque de charisme de la plupart… Se déroulant 150 ans avant le premier, on ne retrouve bien sur aucune étoile connu excepté 3, et là je dois avouer que ça m’a fait très plaisir ! Viki et Jeanne sont les deux seules personnages à conservé leur place au sein des 108 étoiles sur les 5 opus de la saga… quels secrets cachent-elles donc… très certainement une Vraie Rune… Et puis il y a… snif… vous verrez bien !

Bon franchement, Suikoden 4 n’est pas vraiment un mauvais jeu, le scénario est quand même intéressant à suivre, on finit par apprécier certains personnages… c’est juste que c’est un mauvais Suikoden !
Image Image Image
SUIKODEN TACTICS

Image
Tout comme les Suikogaiden, cet opus est vraiment à part dans la série… pour commencer comme son nom l’indique, il s’agit d’un tactical RPG, ce qui en soit n’est pas dérangeant, mais qui du coup coupe totalement avec le système du jeu de la série.

Rhapsodia reprend l’univers du 4em opus (quel dommage) sans doute Konami essaie t-il de se racheter pour ce triste jeu. Ce jeu se déroule donc dans les nations des îles et reprend une grande partie des étoiles de Suikoden 4. Cependant Konami a créé des personnages inédits, (bien plus classe que la plupart des persos du 4 en fait).
Le héros Kyril est la recherche d’informations sur les canons à runes et bien sur au fil des rencontres il va etre embarqué dans quelque chose d’assez énormes. Ici point de recherches des 108 étoiles de la destinée, point de Vraies Runes (mis à part la Rune Punition qui est au centre du scénario du IV)
On peut réunir une équipe pouvant aller jusqu'a 64 combattants si mes souvenirs sont bons, bon nombre s'obtiennent automatiquement mais pour pas mal d'entre eux, il faudra réaliser des quetes annexes assez abordable dans l'ensemble. Il y a dans le lot une mùajorité de combattants, allant de l'épéiste au lancier en passant bien sur par l'archer, chacun ayant des capacités propres; des magiciens bien sur, qui auront un role important au vu du systeme de jeu, et des personnages de soutien: des guerisseurs, d'autres qui boostent vos stats...Un des probleme de ce jeu est justement le trop grand nombre de personnages: difficile de faire évoluer autant de personnages quand on ne peut en utiliser que 10 durant une bataille. Justement le nombre de combattants que l'on peut utiliser varie suivant les missions... mais ce qui vous changera la vie plus tard dans le jeu et la possibilité de remplacer les personnages sur le terrain par ceux en attente (ceux qui sortent ne pourront plus revenir durant la bataille), du coup ça devient plus facile de tous les mettre à peu prés au meme niveau... mais trés vite la masse générale des persos se retrouvent surclassé par les adversaires si on fonctionne comme ça.
C'est là qu'interviennent les quetes annexes: en plus de doubler la durée de vie du jeu, elles permettent de faire pas mal de level up pour se mettre au niveau (voir meme se batir quelques tueurs!)

Concernant le systeme de jeu on se retrouve avec une compatibilité des persos avec les différents éléments poussés à 'extreme et ce qui fait la force de ce jeu! On reprend les meme que dans le reste de la saga, 5 éléments, chacun étant faible face à un autre et supérieur à encore un autre. Ainsi on se retrouve avec un cercle: feu - vent - terre - tonnerre - eau - feu...
Et plus on avance dans le jeu, plus on devra faire face à de nombreux terrains élémentaux, il faudra donc choisir les bons personnages compatibles avec les éléments présents (c'est pour cela qu'il est est important d'avoir un grand nombre de personnages puissants, on ne peut pas toujours utiliser les memes), et c'est là aussi que les mages prennent toute leur importance; utiliser un mage de feu sur un personnages sur des cases "eau" se révelera inutile (et perdre un tour n'est pas une bonne chose dans ce jeu). En plus de jeter des sorts d'attaques ou de défense, les mages peuvent changer les éléments du terrain en fonction de leur sorts.
Dans le meme esprit, chaque personnage ayant une compatibilité de base (qui pourra changer en fonction de l'équipement), il faudra faire attention ou on les dispose. Un perso de vent sur une case feu perdra des points de vie et sera moins résistants aux attaques et plus faible en attaque, alors qu'un perso de feu sur la meme case sera bien plus balaize et récuperera des points de vie.
Il faudra vite apprendre à maitriser ça car vos adversaires ne se generont pas eux avec ce systeme!

Concernant les graphismes c'est plutot jolie, sans etre exceptionnel non plus. Par contre c'est trés coloré, les décors sont toujours trés jolis, et le design des nouveaux persos est pas mal. Meme ceux issus de Suikoden 4 ont l'air plus charismatique dans ce jeu!
Un trés bon Tactical, mais qui en soit n'apporte pas grand chose à la saga Suikoden (mais un trés bon quand meme)
Image Image Image
SUIKODEN V

Image
Bon je ne m’étendrai pas sur cet opus, je ne le connais pas encore, tout ce que peux en dire est qu’il se déroule dans le royaume matriarcale de Falena, ou l’on incarne un jeune prince en disgrâce cherchant la vérité sur la Vraie Rune Soleil.
Une nouvel race fait son apparition, après les chiens (Kobolds) chats (Nay-Kobolds), les Lézard et les Canards, place maintenant au Castors !! Je ne sais pas si ils sont de vaillants combattants en tout cas ils ont design excellent ! D’ailleurs parlons en du design, le graphisme de cet opus à l’air très jolie sans être démentiel, par contre en ce qui concerne le design des personnages, là par contre on atteint un niveau encore jamais vu dans Suikoden, voir même ailleurs, parce que faire quelques personnages charismatiques c’est faisable mais en faire 108… !!!! Car bien sur, ici on retrouve la quete des 108 étoiles, visiblement on retrouve les 3 systèmes de combats, mais je ne sais pas comment va être traité le système des batailles (visiblement les bateaux ont été abandonnées), et surtout, merci Konami, on retrouve une équipe de 6 personnages !!
Va t-il détronné Suikoden II ? Tel est la question que je me pose à l’heure qu’il est !
Image Image Image Image
Pour Conclure !
Voilà, bien qu’a l’heure actuelle 5 Suikoden aient vu le jour (les Suikogaiden et le Tactics étant à part), cette magnifique saga recèle encore de très nombreux mystères, en particulier concernant Viki et Jeanne, mais aussi les Vraies Runes qui n’ont pas encore été traitées, ou celles uniquement mentionnées.
Je rêve d’un ultime épisode, regroupant les 27 Vraies Runes, mais surtout tous les héros, les différents porteurs de Vraies Runes et autres personnages important et charismatique de la saga seraient réunis pour former une ultime fois les 108 étoiles !
Voici les liens pour des principaux sites sur lesquelles j’ai trouvé des informations et des images pour enrichir ce dossier ! Merci à eux !
http://www.rpgsoluce.com/rpgsoluce/accueil/
http://novaslash.free.fr/index.php
http://www.suikosource.com/

Voilà, j’espère vous avoir fait partager ma passion pour Suikoden, en espérant que ce dossier n’est pas trop fastidieux à lire…
Image
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Tatta

Message non lu par Tatta » 25 févr. 2007, 18:32

Yeah , sympa le petit topo, moi j'ai fait que le 2 sur Ps1 à ce qu'il paraît les persos du I peuvent être transférés sur le II.

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Message non lu par samizo kouhei » 25 févr. 2007, 20:15

Bon, très bon dossier, mais je n'ai pas souvenir d'avoir promis un dossier ou un truc de ce genre. :oops:
Je suis globalement d'accord avec toi, même si je n'ai jamais joué au III.
Quant au V, pour l'avoir fini une fois et entrepris un nouveau dossier pour les 108 étoiles, je puis dire que c'est un excellent RPG, qui relève largement le niveau après l'horrible IV, mais qu'il n'atteint pas la dimension mythique du II, encore à l'heure actuelle un de mes RPG préférés, si ce n'est mon préféré aux côtés de FF VII.

Avatar du membre
Sogeking^_^
Messages : 217
Enregistré le : 24 févr. 2007, 10:21

Message non lu par Sogeking^_^ » 25 févr. 2007, 20:45

Sublime dossier pour une sublime saga .. dommage que les editeurs n'aient pas traduits certains jeux ... c'est quand même une honte de faire ça à notre epoque >__< laisser des jeux tout publics en Anglais

<__< ça me fais penser à Tales of Eternia sur PSP qui n'a pas été traduit alors qu'il l'avait été sur Supernes ...
dommage :-/

Bravo pour le dossier en tout cas :)

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 26 févr. 2007, 02:35

Merci à vous!
Ce dossier m'a pris pas mal de temps, mais je l'ai fait plus rapidement et avec plus de plaisir que mon mémoire l'an dernier :lol:

Samizo: en fait c'était pour Manga-no-umi, tu devais faire un dossier sur Suikoden et je t'avais demandé si je pouvais le faire... J'ai juste fait un copier-coller (entre temps j'ai fini Suikoden Tactics donc j'ai développé) mais comme je l'ai pas relu, j'ai gardé la meme intro... je vais l'enlever

J'attendais l'option "centrer" pour les images, pour poster ce dossier!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
iori yagami
Messages : 13
Enregistré le : 22 mai 2007, 10:21

Message non lu par iori yagami » 23 mai 2007, 17:11

Raah suikoden 2, mon premier rpg , ce fut une véritable révélation , j'ai tellement accroché à l'univers que je me le suis fait deux fois d'affilée :oops:

L'un des tout meilleurs rpg qu'il m'ait été donné de faire , juste un peu derrière l'ultime shadow hearts 2 8)

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 22 juil. 2007, 22:33

Je viens de finir Suikoden 5 avec plus de 140h de jeu (20 de moins que le 3 :lol: )... j'y suis resté un long moment (pas en terme d'heure mais en terme de semaines passé dessus)... c'est dur de plus avoir le temps de jouer aux RPG comme quand j'étais plus jeune... du coup je vais marquer unepetite pause avec un jeu plus court avant d'entamer un autre long RPG... et surtout je vais changer de style... (genre je vais faire un tactical)

Enfin bref, tout ça pour dire que Suikoden 5 est absolument génial! J'éditerai ma chronique pour le dévielopper plus longuement!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Message non lu par samizo kouhei » 23 juil. 2007, 16:32

J'ai fini la quête des 108 étoiles la semaine dernière, et force est de reconnaître que c'est cet épisode qui propose le meilleur background et les personnages les plus intéressants, mais le 2 reste de loin mon préféré.
Reste que je n'espérais pas que la série retrouve un tel nouveau après un IV pitoyable à tous points de vue (design, batailles, histoire, ...).

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Message non lu par Daigoro » 23 juil. 2007, 17:13

je savais qu'il y avait des jeux de ce manga célèbre pour ses sorties régulières :lol: ...

mais en tout cas, bravo pour ce post gigantesquement riche en infos, même pour ceux qui connaissent pas, c'est intéressant ! :shock:

encore une fois Erki nous prouve ses dons ... :wink:
Image

Répondre