Les éditeurs et le marché du manga en France

Pour débattre, partager des idées ou discuter sur un thème lié à l'univers du manga.
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 13 déc. 2006, 18:49

Il y a du pour et du contre dans ton dernier post Shinob

Pour commencer quand les éditeurs auront rattraper le Japon sur les gros shonens en ben il en sera sorti d'autres, donc encore plus de titres à éditer...
Ensuite quand tu dis que seuls les gros éditeurs dominent le marché en représentant un % trés important des ventes, c'est vrai, mais moi je prends le probleme à l'envers, il y a encore quelques temps, ils représentaient 100% du marché, ce n'est plus le cas aujourd'hui, nous ne sommes plus obligés de ne donner notre fric qu'a Glenat, Kana, Tonkam ou J'ai Lu (pour simplifier)

Ce reste trés Shojo, shonen er seinen... et alors n'est ce pas normal pour un marché Fraçais ou la culture de la BD est peu destiné aux adultes à l'inverse du Japon. Il n'y a que depuis Miyazaki que les gens ont compris que les "dessins animés" sont aussi fait pour les adultes, alors avant que les gens comprennet qu'un adulte puisse lire de la BD sans passer pour un demeuré devant sa famille ou ses collegues, il faudra encore quelques temps (le temps que notre génération prennent le pouvoir, donc ça viendra forcément). On peut se peut se poser la question: existe t'il beaucoup de bd franco-belges homosexuelles? Je suis loin d'etre un spécialiste de a question, mais franchement je ne penses pas... du coup pourquoi le Yahoi aurait plus sa place sur notre marché?
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
slayer
Messages : 607
Enregistré le : 21 juin 2004, 17:10
Localisation : Palaiseau

Message non lu par slayer » 13 déc. 2006, 19:13

Ca me fait plaisir de participer surtout qu'en ce moment j'ai pas trop de boulot. J'arrive a sortir du taf avant 19h.

Quand je parlais que le marché de l'édition, je faisais référence a sa globalité. En effet, vendre des livres n'est pas extremement rentable.

Je parlais du marché du manga comme un segment du marché de l'édition. Ce segment du manga par rapport aux autres segments de l'édition (roman, livre de cuisine, documentaire et tout ce que tu veux...) est bcp plus rentable. D'ou forcément un intérêt des éditeurs pour le manga.

De plus je ne vois la France comme Eldorado du manga mais plus la France comme gros consommateurs de BD en général. Par contre je suis d'accord avec toi concernant la concentration a venir des éditeurs vers 2008-2009.

D'accord avec Erkael. Le marché reste Shonen Seinen Shojo car les autres ne marcheraient probablement pas. Je n'ai jamais vu de BD homosexuel ou meme par catégorie sociale. La BD en France n'englobe pas autant de domaine que le manga au Japon.

Si mes souvenirs sont bons (Shinob, tu m'arretes si j'ai faux) , des recettes de cuisines sont disponibles sous forme de manga au Japon. En France je ne vois pas de BD traitant de la facon de préparer la dinde aux marrons. :wink:
"L'amitié n'exige rien en échange, que de l'entretien."
Georges Brassens

http://www.pacte-ecologique-2007.org/nicolas-hulot/
Image

shinob

Message non lu par shinob » 13 déc. 2006, 22:20

Erkael:
Pour commencer quand les éditeurs auront rattraper le Japon sur les gros shonens en ben il en sera sorti d'autres, donc encore plus de titres à éditer...
Peut être, mais ces séries seront beaucoup moins populaires (n'est pas blockbuster qui veut), n'oublions pas que le vivier japonais d'excellentes séries est (presque) tari. Et puis toujours plus de séries saturera d'autant plus le marché... On n'est pas sorti de l'auberge!
Ensuite quand tu dis que seuls les gros éditeurs dominent le marché en représentant un % trés important des ventes, c'est vrai, mais moi je prends le probleme à l'envers, il y a encore quelques temps, ils représentaient 100% du marché, ce n'est plus le cas aujourd'hui, nous ne sommes plus obligés de ne donner notre fric qu'a Glenat, Kana, Tonkam ou J'ai Lu (pour simplifier)
J'ai jamais dit le contraire. Mais là n'est pas la question. Je voulais juste montrer à slayer que le marché du manga n'était porté que par quelques séries qui réalisent des ventes énormes... Mon argumentation visait à démontrer une certaine stabilité du marché.
Perso je m'en fou de savoir à quel éditeur je donne mon fric. Je paies pour lire un bouquin dont l'histoire me plait et qui dans la mesure du possible bien adapté. Je me moque un peu de savoir qui le publie.

Par contre il serait intéressant de savoir si les lecteurs français de manga reporteraient leur intérêt (et leur pognon par la même occasion) sur d'autres séries moins populaires si les blockbusters sortaient irrégulièrement...
On peut se peut se poser la question: existe t'il beaucoup de bd franco-belges homosexuelles? Je suis loin d'etre un spécialiste de a question, mais franchement je ne penses pas... du coup pourquoi le Yahoi aurait plus sa place sur notre marché?
Tu ne peux justifier l'absence de yaoi et de yuri en montrant du doigt la production de BD franco-belge... On peut pas comparer des carottes et des navets. Et puis force est de constater qu'il y a une demande pour ce genre de manga.

slayer:
Le marché reste Shonen Seinen Shojo car les autres ne marcheraient probablement pas. Je n'ai jamais vu de BD homosexuel ou meme par catégorie sociale. La BD en France n'englobe pas autant de domaine que le manga au Japon.
Pour les BD homosexuelles (a savoir si elles existent ou non) je vais me renseigner...
Mais néanmoins je persiste: je ne pense pas que vous pouvez baser votre argumentation sur une comparaison entre deux genres qui n'ont pas grand chose à voir...
Si mes souvenirs sont bons (Shinob, tu m'arretes si j'ai faux) , des recettes de cuisines sont disponibles sous forme de manga au Japon. En France je ne vois pas de BD traitant de la facon de préparer la dinde aux marrons.
Alors là j'en sais rien du tout! La prochaine fois que je vais à Bookoff ou à Junku à Paris je me renseignerai.

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Message non lu par shun » 13 déc. 2006, 22:51

naruto s'essoufle ? on en est encore loin!
y'a peu de temps le titre était encore tiré a 120 000 ex, le dernier tome est passé a 130 000 ex, le n°1 et 2 font parties du top 10 des meilleurs ventes manga depuis plusieurs mois ( x milliers d'ex vendu ). et ça ne fait que monter pour ce titre, même si ça va tout doucement se stabiliser ( quoique avec la diffusion sur fr3 ça risque de remonter )

shinob

Message non lu par shinob » 13 déc. 2006, 23:25

shun a écrit :naruto s'essoufle ? on en est encore loin!
y'a peu de temps le titre était encore tiré a 120 000 ex, le dernier tome est passé a 130 000 ex, le n°1 et 2 font parties du top 10 des meilleurs ventes manga depuis plusieurs mois ( x milliers d'ex vendu ). et ça ne fait que monter pour ce titre, même si ça va tout doucement se stabiliser ( quoique avec la diffusion sur fr3 ça risque de remonter )
Shun je n'ai pas dit naruto, mais narutomania, il y a une nuance! :wink: Plus sérieusement il me semblait avoir lu sur mangaverse que les ventes de ce titre stagnaient depuis quelques temps...

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Message non lu par shun » 13 déc. 2006, 23:29

vi mais bon, les ont dit et la réalité souvent... la réalité c'est sa présence indétrônable du top des ventes.

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 13 déc. 2006, 23:55

shinob a écrit :Erkael:
Ensuite quand tu dis que seuls les gros éditeurs dominent le marché en représentant un % trés important des ventes, c'est vrai, mais moi je prends le probleme à l'envers, il y a encore quelques temps, ils représentaient 100% du marché, ce n'est plus le cas aujourd'hui, nous ne sommes plus obligés de ne donner notre fric qu'a Glenat, Kana, Tonkam ou J'ai Lu (pour simplifier)
J'ai jamais dit le contraire. Mais là n'est pas la question. Je voulais juste montrer à slayer que le marché du manga n'était porté que par quelques séries qui réalisent des ventes énormes... Mon argumentation visait à démontrer une certaine stabilité du marché.
Perso je m'en fou de savoir à quel éditeur je donne mon fric. Je paies pour lire un bouquin dont l'histoire me plait et qui dans la mesure du possible bien adapté. Je me moque un peu de savoir qui le publie.

Par contre il serait intéressant de savoir si les lecteurs français de manga reporteraient leur intérêt (et leur pognon par la même occasion) sur d'autres séries moins populaires si les blockbusters sortaient irrégulièrement...
Moi aussi je m'en fous de savoir à qui je file mon fric (à partir du moment ou je dois le donner :cry: ) ce que je voulais dire, c'est vrai que j'ai mal formulé) c'est qu'il n'y a pas si longtemps les fans de mangas ne faisaient vivre que quelques grosses boites, maintenant ils en ont font vivre davantage, et comme tu l'as dit toi meme, les infrastructures ne sont pas comparables, le seul avantage des petites boites c'est que par conséquent elles ont besoin de moins de fric pour survivre, et peut etre avec le temps espérer se développer!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

shinob

Message non lu par shinob » 14 déc. 2006, 02:08

shun a écrit :vi mais bon, les ont dit et la réalité souvent... la réalité c'est sa présence indétrônable du top des ventes.
Je souhaite revenir sur autre point shun.
Un titre tiré à 120000 exemplaires ne veut pas dire qu'il se vend à 120000.
Le chiffre que tu donnes n'indique donc en rien les ventes réelles de naruto.
Modifié en dernier par shinob le 14 déc. 2006, 11:25, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Message non lu par Daigoro » 14 déc. 2006, 06:29

en vente réelle FMA : 60.000ex, one piece 65.000 et naruto 65.000 ex depuis le n° naruto est passé devant One piece
Image

Avatar du membre
slayer
Messages : 607
Enregistré le : 21 juin 2004, 17:10
Localisation : Palaiseau

Message non lu par slayer » 14 déc. 2006, 17:44

les éditeurs ne font pas n'importe quoi avec le tirage d'exemplaires. Si ils tirent Naruto a 120 000 (ou 65 000) exemplaires c'est qu'il a de grandes chances que les 120 000 partent et pas forcément au moment de sa sortie (ca peut s'étaler dans le temps).

Naruto stagne mais beaucoup envient sa place de n°1.
"L'amitié n'exige rien en échange, que de l'entretien."
Georges Brassens

http://www.pacte-ecologique-2007.org/nicolas-hulot/
Image

Répondre