Les éditeurs et le marché du manga en France

Pour débattre, partager des idées ou discuter sur un thème lié à l'univers du manga.
shinob

Message non lu par shinob » 26 déc. 2006, 20:24

shun a écrit :malgré tout, le plus inquiètant vient pour ma part de seebd, retard sur bon nombres de titres peu vendeur, report, annulation de sortie pour les 6 mois a venir sur certains titres qui font perdre de l'argent, ressortie des licences déjà acquises, diminution du nombres de sorties par mois ( ça c'est pas un mal ) et que ça soit côté manga avec kabuto ou côté manwha avec saphira par ex
J'étais pas du tout au courant! :shock:
J'espère que je pourrai lire la fin de rainbow, le seul titre que je fais chez eux.

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Message non lu par shun » 26 déc. 2006, 20:33

pour rainbow t'inquiète il continue, il se vend pas mal!

mais par ex chez kabuto on peut noter comme absent : daigo le soldat du feu ( annoncé qu'il ne sortira plus que 1 tome tout les 6 mois ), excell saga, le roi venu d'ailleurs, sarai, patlabor qu'on ne sait pas quand ils reviennent, soit près de 50% de leur catalogue.

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 27 déc. 2006, 18:44

shinob a écrit :Erky et marcy: bien sûr j'exagère un peu... Mais bon asuka étant soutenu financièrement par soleil, ils auraient pu sortir le dernier volume de mémoire du masque et les deux derniers volumes de crazy love même à perte, par respect pour les fans.
Le fait qu'ils ne l'aient pas fait, montre peut être (je suis dans l'extrapolation totale) qu'ils n'ont pas tant d'argent que ça, qu'ils galèrent un peu, et qu'in extenso c'est un peu la crise...
M'enfin je dis peu être des conneries! :)
Mon dieu mais dans quel monde tu vis mon ami :shock: ??
Ils pourraient avoir les moyens du Shah d'Iran ils vendront certainement pas à perte, et peu importe le respect des lecteurs... ils font du business et rien d'autre!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

shinob

Message non lu par shinob » 27 déc. 2006, 18:59

Mais beaucoup d'éditeurs vendent certaines séries à perte erky!!!
La plupart des éditeurs continuent à commercialiser des séries qui ne se vendent pas beaucoup... Ils arrivent à supporter cette perte en sortant des titres plus commerciaux...
Chez asuka ils sortent "mai hime" qui est une véritable bouse mais qui marchent pas mal...
Si les éditeurs arrêtaient les séries qui ne se vendent pas suffisamment, la moitié des séries en cours disparaitraient!!
Comment crois-tu que tu continues à acheter tous les deux mois karakuri circus? C'est une série qui se vend entre 500 / 1000 exemplaires par volume... :? Tu peux encore l'acheter car d'un autre côté delcourt distribue fruit basket, nana, coq de combat, yakitate japan... Les succès des uns compensent les échecs des autres.

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Message non lu par Floo D Ace » 27 déc. 2006, 21:21

shinob a écrit :Mais beaucoup d'éditeurs vendent certaines séries à perte erky!!!
La plupart des éditeurs continuent à commercialiser des séries qui ne se vendent pas beaucoup... Ils arrivent à supporter cette perte en sortant des titres plus commerciaux...
Chez asuka ils sortent "mai hime" qui est une véritable bouse mais qui marchent pas mal...
Si les éditeurs arrêtaient les séries qui ne se vendent pas suffisamment, la moitié des séries en cours disparaitraient!!
Comment crois-tu que tu continues à acheter tous les deux mois karakuri circus? C'est une série qui se vend entre 500 / 1000 exemplaires par volume... :? Tu peux encore l'acheter car d'un autre côté delcourt distribue fruit basket, nana, coq de combat, yakitate japan... Les succès des uns compensent les échecs des autres.
c'est vrai que bien souvent c'est le cas.......sa a beau etre des séries commerciale (parfois nul) mais bon faut bien quelles soient la pour "sauvée" nos ptite séries - commerciale...

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 27 déc. 2006, 21:50

Franchement je n'y crois que trés moyennement, à partir du moment ou la série est achetée, les éditeurs la sortent et ajustent les tirages pour ne pas vendre à perte... si (le génial) Karakuri ne se vend qu'à 1000 exemplaires et bien ils en éditent 1200 au lieu de 3000, et voila, probleme réglé... Ils ne font peut etre pas de bénéfices sur ces séries, ils les font sur d'autres mais il y a une différence entre ne pas faire de bénéfices et vendre à perte...

Et pour en revenir à Asuka, c'est léditeur Coréen qui ne veut plus qu'ils éditent, ça n'a rien à voir avec le fait de respecter les lecteurs ou non pour sortir le dernier volume...
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

shinob

Message non lu par shinob » 28 déc. 2006, 09:51

Erkael a écrit :Franchement je n'y crois que trés moyennement, à partir du moment ou la série est achetée, les éditeurs la sortent et ajustent les tirages pour ne pas vendre à perte... si (le génial) Karakuri ne se vend qu'à 1000 exemplaires et bien ils en éditent 1200 au lieu de 3000, et voila, probleme réglé... Ils ne font peut etre pas de bénéfices sur ces séries, ils les font sur d'autres mais il y a une différence entre ne pas faire de bénéfices et vendre à perte...

Et pour en revenir à Asuka, c'est léditeur Coréen qui ne veut plus qu'ils éditent, ça n'a rien à voir avec le fait de respecter les lecteurs ou non pour sortir le dernier volume...
Le problème c'est qu'il n'est pas forcément aisé de baisser un tirage, il faut (je pense) l'avis de l'éditeur jap ou coréen pour le faire. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'éditeur coréen a rompu son contrat avec asuka: il ne voulait pas que le tirage baisse. Quand un éditeur français signe avec un éditeur jap ou coréen les droits d'une série, il s'engage à un tirage minimum. Une baisse du tirage peut amener à une rupture de contrat je suppose.
Et puis baisser un tirage doit occasionner des frais auprès de l'imprimeur, et sûrement d'autres choses dont nous n'avons pas idée.
De la même manière acheter la licence d'un manga génère un coût. Il faut rentabiliser cet achat de licence en vendant le produit. Alors quand les bouquins ne se vendent pas... :?
D'où l'idée de rentabiliser les pertes en vendant des titres dont les ventes dépassent toutes les espérances... pour équilibrer le tout avec une certaine marge de bénéfices! :)

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Message non lu par Floo D Ace » 28 déc. 2006, 12:15

Erkael a écrit :Franchement je n'y crois que trés moyennement, à partir du moment ou la série est achetée, les éditeurs la sortent et ajustent les tirages pour ne pas vendre à perte... si (le génial) Karakuri ne se vend qu'à 1000 exemplaires et bien ils en éditent 1200 au lieu de 3000, et voila, probleme réglé... Ils ne font peut etre pas de bénéfices sur ces séries, ils les font sur d'autres mais il y a une différence entre ne pas faire de bénéfices et vendre à perte...

Et pour en revenir à Asuka, c'est léditeur Coréen qui ne veut plus qu'ils éditent, ça n'a rien à voir avec le fait de respecter les lecteurs ou non pour sortir le dernier volume...
Comme Shinob l'a dit c'est pas aussi facile bien souvent les editeurs FR ont un quota a respectés....c'est pour sa que c'est souvent la mizer.... :?

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Message non lu par samizo kouhei » 28 déc. 2006, 13:18

shinob a écrit :
Le problème c'est qu'il n'est pas forcément aisé de baisser un tirage, il faut (je pense) l'avis de l'éditeur jap ou coréen pour le faire. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'éditeur coréen a rompu son contrat avec asuka: il ne voulait pas que le tirage baisse. Quand un éditeur français signe avec un éditeur jap ou coréen les droits d'une série, il s'engage à un tirage minimum. Une baisse du tirage peut amener à une rupture de contrat je suppose.
Et puis baisser un tirage doit occasionner des frais auprès de l'imprimeur, et sûrement d'autres choses dont nous n'avons pas idée.
De la même manière acheter la licence d'un manga génère un coût. Il faut rentabiliser cet achat de licence en vendant le produit. Alors quand les bouquins ne se vendent pas... :?
La volonté de baisser les tirages est l'une des nombreuses raisons de l'arrêt de Jojo par J'ai Lu : la Shueisha aurait très mal vu la baisse du tirage de l'un de ses titres phares. Maintenant, quand on voit que l'arrêt de Jojo coïncide plus ou moins avec la fin des mangas chez J'ai Lu, difficile de ne pas faire le rapprochement.
De toute façon, J'ai Lu n'avait plus aucune locomotive pour amortir les pertes.
Ne nous leurrons pas, les titres vendeurs chez les petits éditeurs comme Asuka ou Také (Bamboo) sont souvent d'infâmes bouses racoleuses (Mai Hime et bientôt ses suites d'une part et GCU d'autre part). Du côté des grands, les locomotives sont plus nombreuses et de meilleure qualité.
Reste que je suis très pessimiste sur l'avenir des petits éditeurs comme Asuka, dans un contexte de stagnation des ventes de mangas (il fallait bien que ça arrive) : toujours plus de titres, mais des chiffres de ventes qui ne bougent plus trop, et dûs en grande partie à une trentaine de "best-sellers", qui vendent plus de 20 000 exemplaires au tome.

Avatar du membre
Barthelemew
Messages : 332
Enregistré le : 27 avr. 2006, 20:45
Localisation : Devant un bouquin

Message non lu par Barthelemew » 28 déc. 2006, 18:25

En tout cas je remercie bien Asuka pour les Tezuka qu'ils publient!
(en sommes nous devons remercier les "bouses" car elles nous permettent de lire de bon manga ? :/)
Image
Image
(\_/)
(O.o)
(> <) This is Bunny. Copy Bunny into your signature to help him on his way to world domination

Répondre