Le ecchi / hentaï

Pour débattre, partager des idées ou discuter sur un thème lié à l'univers du manga.

Lisez-vous du Hentaï?

Oui, et j'assume!
29
40%
Oui, mais sous le manteau!
2
3%
Ça m'arrive d'en feuilleter...
23
32%
Non, ça ne m'intéresse pas
17
23%
Non, c'est pour les puceaux ou les pervers!
2
3%
 
Nombre total de votes : 73

shinob

Le ecchi / hentaï

Message non lu par shinob » 04 sept. 2008, 17:01

Création de ce topic pour connaître le rapport que vous entretenez avec les oeuvres hentaï ou ecchi.
En achetez-vous?
Pourquoi en lisez-vous?
Comment percevez-vous ceux qui en achètent?
Pensez-vous qu'un titre érotique est forcément dépourvu de qualités scénaristiques et ne jure que par la racole?
Ecchi / hentaï, même combat, même perception de deux genres pourtant différents?

N'hésitez pas à en dire d'avantage que ce que j'ai écrit plus haut. Je répondrai pour ma part un peu plus tard. :wink:

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Re: Le ecchi / hentaï

Message non lu par Blacksheep » 04 sept. 2008, 18:50

En achetez-vous?
Très rarement. Il faut vraiment qu'il y ait de la valeur ajoutée soit un minimum de scénario. C'est ce que j'ai cru avec Yellow heart mais ce fut un échec. Ou un dessin magnifique : pour ma part Satoshi Urushihara (j'explique plus loin).

Pourquoi en lisez-vous?
T'as pas peur des réponses toi :lol: :lol: :lol:
Je reviens sur Urushihara : pour le dessin tout simplement. Monsieur "téton" a un trait magnifique et sait dessiner de très jolies filles sans en faire des vaches à lait, ce que j'ai en horreur, ou des gamines de 8 ans. Parce que OUI J' AI HORREUR DES GROS SEINS! Le reste il faut l'admettre ne vole pas très haut : il n'y a quasiment pas d'histoire. L'avantage c'est que le monsieur évite (mais pas toujours) les situations nauséabondes de pédophilie et d'inceste.

Comment percevez-vous ceux qui en achètent?
Comme la dernière proposition de ton sondage, la plupart du temps :roll:

Pensez-vous qu'un titre érotique est forcément dépourvu de qualités scénaristiques et ne jure que par la racole?
Non! Je vais faire un grand écart mais "l'empire des sens" est un véritable film d'auteur mais "avec du porno dedans". Malheureusement, rare sont les titres papier qui arrive à ce niveau. Mis à part le récent Maka Maka qui sans casser des briques propose quelque chose de soft, vraiment érotique, "propre" et qui émoustille suffisament sans rentrer dans le détail -certains chapitre ne présente même pas de scènes de nudité. On ajoute à ça une jaquette "déshabillable", bonne idée même si pas pratique.
Néanmoins un titre comme step up arrive à tourner à 40 tomes avec toujours la même chose : un mouvement de va et viens... ça doit suffire. :lol:

Ecchi / hentaï, même combat, même perception de deux genres pourtant différents?
Il me semble avoir lu que pour les japonais c'est pareil ecchi correspond en fait à la prononciation du H de Hentaï. C'est un abus de chez nous, comme la volonté d'appeler yaoï tout titre qui contient une relation homo masculine. Mais dans notre classification franco française on pourrait rapprocher le ecchi de l'érotique et le hentaï du porno... mais ça marche pas.
J'ai horreur du ecchi, pourquoi ? parce que c'est un genre qui a le cul entre deux chaises!!!!!! La plupart du temps le ecchi se borne à montrer des petites culottes, des poitrines voire des fesses, sans jamais montrer l'acte. Ce qui devrait pourtant frustrer le lecteur alors autant passer au hentaï. Bref j'ai du mal à comprendre qu'on puisse lire ce genre tout en sachant que même si on en verra bcp ça n'ira pas plus loin. :?
Le hentaï ne joue pas les hypocrites, il montre, comme "Ulala" -même si elle est classifié ecchi par tai fu. Mais très peu de titres pourraient arriver chez nous, les moeurs sexuelles des japonais s'accompagnant d'une morale bien moins stricte... Et puis si c'est pour voir de grandes gerbes laiteuses éclaboussant 2 grosses mamelles... y a des sites pour ça 8) :lol:
Après il est vrai que ces bédés sont le reflet de leurs ainés cinématographique : un seul but clairement défini. Du coup forcément le scénario en patit, il faut arriver au but rapidement "oups j'ai perdu ma culotte, quelle godiche!" Yaré Yaré Dazé ouais! :roll:
Reste le cas Asatte dance qui propose -d'après ce que j'ai compris, je n'ai pas lu- une vraie histoire avec des scènes érotiques dedans, un peu à la manière de "l'empire".
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
Kihlar
Messages : 80
Enregistré le : 19 nov. 2006, 17:35

Re: Le ecchi / hentaï

Message non lu par Kihlar » 05 sept. 2008, 13:15

Les eichi, j'ai jamais lu.

Alors que les hentaï déjà plus. Commele copain du dessus, j'aime bien voire quelques fesses de temps en temps, mais dès que ça tombe dans le SM ou le limite pédophile j'aime pas. Si il y a un scénarion en revanche volontiers, mais comme c'est plutôt rare, beinj'en lis pas souvent.

Quand à ceux qui en font une consomation régulière, ça dépend....je me souviens de mon beau-fils qui au début de son adolescence achetais step up love story et qui ensuite me posait des questions sur la sexualité. Dans ce cas pourquoi pas. Après ceux qui en bouffe 40 par mois...bein c'est leur choix, mais au risque de me faire des ennemis...je crois que comme dans tout une consomation abusive c'est jamais très sain.

Avatar du membre
kynoo
Messages : 427
Enregistré le : 25 mars 2007, 18:59

Re: Le ecchi / hentaï

Message non lu par kynoo » 05 sept. 2008, 13:53

Aucun intérêt pour les productions hentaï / ecchi pour ma part, puisque toute cette littérature est calibrée pour titiller le lecteur mâle et ado.
N'étant ni l'un ni l'autre, difficile pour moi d'y trouver un quelconque intérêt.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9913
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le ecchi / hentaï

Message non lu par Koiwai » 05 sept. 2008, 14:08

shinob a écrit :Création de ce topic pour connaître le rapport que vous entretenez avec les oeuvres hentaï ou ecchi.
En achetez-vous?
Bah oui, et je prends plaisir à le dire, les réactions selon les personnes pouvant être assez différentes :lol:
Pourquoi en lisez-vous?
C'te question... :lol:
Parce que j'aime beaucoup pouvoir admirer les courbes féminines (mais pas trop non plus... tout comme Blacky, je suis allergique aux gros seins ^^) qui sont présentées à l'intérieur. Cela dit, je suis très difficile en ce qui concerne les hentai, et souvent déçu: j'adore le hentai quand il s'en dégage une certaine "sensualité" :oops: Si c'est un truc de cul tout con, j'aurai tendance à me faire chier en le lisant (ce fut le cas pour Yellow Hearts, Air Heads ou Rouge Passion... à côté de ça, j'ai bien aimé Evergreen et Maka-Maka et je suis Peach avec beaucoup de plaisir).
Il y a aussi des auteurs que j'affectionne particulièrement. Par exemple, s'il y a un jour du Tony Taka (dont je possède un artbook hentai ^^") en France , je me ruerai dessus. Urushihara est aussi un auteur dont j'aime beaucoup le style graphique, et j'ai hâte de voir ce que vaut Oh ! Great dans le genre, quand sortira Naked Star (s'il sort un jour vu qu'il est sans cesse repoussé...)
Et sinon, je ne fais rien de douteux avec :lol: J'en lis pour le simple plaisir des yeux (et certains sont vraiment très plaisants :oops: )
Comment percevez-vous ceux qui en achètent?
Je n'en pense rien, je ne me permettrais pas de juger les gens qui en achètent sans apprendre de leur bouche l'usage qu'ils en font.
Pensez-vous qu'un titre érotique est forcément dépourvu de qualités scénaristiques et ne jure que par la racole?
Le scénario est, à mon avis, souvent limité, mais on peut toujours avoir de bonnes surprises, comme l'a été Maka-Maka (qui, en ayant pourtant l'air de ne pas avoir de scénario, arrive à développer des idées intéressantes et à rendre ses deux héroïnes terriblement attachantes).
Plus personnellement, s'il n'y a pas l'ombre d'un scénario ou si les scènes de sexes sont très mal intégrées à l'histoire (ou au semblant d'histoire), je sais que ça ne me plaira beaucoup moins.
Ecchi / hentaï, même combat, même perception de deux genres pourtant différents?
Je rejoins assez Blacky. Cependant, je suis plus friand que lui de titres ecchi, tant que c'est bien amené :D Etre en présence de scènes qui n'en dévoilent pas trop pour laisser aller l'imagination du lecteur, ça a aussi son charme :D
Image

Avatar du membre
tokkoshi
Messages : 10
Enregistré le : 04 sept. 2008, 22:27
Localisation : Sud de la France

Re: Le ecchi / hentaï

Message non lu par tokkoshi » 05 sept. 2008, 14:49

En achetez-vous? non

Pourquoi en lisez-vous? ...

Comment percevez-vous ceux qui en achètent? Ils ont le droit d'acheter ce qu'ils veulent :)

Pensez-vous qu'un titre érotique est forcément dépourvu de qualités scénaristiques et ne jure que par la racole? La plupart du temps oui sauf pour un manga "Step up, love story" seul manga ecchi avec un réel scénario et sur lequel on peut imputer une certaine pédagogie de la sexualité

Ecchi / hentaï, même combat, même perception de deux genres pourtant différents? aucune idée la dessus :arrow:
Ki o tsukero !!! Ike Akamaruuuu !!!

Image
Image

Image
Image

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Re: Le ecchi / hentaï

Message non lu par né un11septembre » 07 sept. 2008, 22:49

En achetez-vous? oui, comme j'achete du yaoi, du shojo, de la bd fr-b et du comics. puisque je lis de tout. quand j'achetais plus de bd, j'ai aussi acheté du Manara, Crepax, du Varenne, Sierperi, Magnus, Willie, G. Levi, Forest et bien d'autres parce que ce sont de bons dessinateurs et pas necessairement parce qu'ils ont fait de la bd erotique. Le genre m'importe finalement peu dans la mesure ou c'est une histoire bien construite et bien dessinée.
Ces auteurs ne sont pas moins défendables que des dessinateurs comme Reiser, Vuillemin ou la plethore des dessinateurs qui ont illustrés les couvertures d'elvifrance. Je ne renie aucun sous-genre non plus et peu de choses me choquent: Magnus presente dans necron une heroine nympho et necrophile et un androide obsede et cannibal mais c'est plutot humoristique et crade qu'emoustillant, gwendoline de Willie est un modele du style "bondage" des années 50 (femmes, et parfois hommes, attachée et soumise par de cruelles maitresse dominatrices bardées de tout ce qui peut faire le jue du fetichisme), Crepax met en scene des femmes dans le style des actrices des années 20 (cheveux courts à la louise brooks) ou adapte les romans d'autres auteurs jugés pornographes (comme l'histoire d'O de Pauline Réage). Manara est, en plus du dessinateur erotique que l'on connait, un auteur animé par l'esprit contestataire de mai 68 et un des meilleurs illustrateurs des visions de Fellini avec lequel il a beaucoup collaboré. Sierperi, outre Druuna et est un dessinateur trés habile dans le western, la sf ou les representations historiques. Bref, j'en ai acheté, j'en achete encore et je ne m'en priverai pas si c'est original.

Pourquoi en lisez-vous? L'essentiel du fanstasme typique japonais n'est pas le mien, je ne flashe pas (terme interessant ce "flasher' puisqu'en anglais ça signifie jouer les exibitionistes ^^) sur les jupes ecossaises et les marinières. Je lis du ecchi ou du hentai pour peu qu'il y ait un scenario ou des mises en situation originales (et je ne parle pas d'un prétexte d'histoire en 1 ticket de metro à des scenes de fourrage de lolyceennes godiches refusant du bout des levres ce qu'on leur fait). Je lis pour y trouver des choses amusantes et inventives et même du sentiment. C'est souvent plus par curiosité aprés avoir jugé de l'equilibre entre scenes erotique/porno et le reste du volume que je me decide ou non à l'acheter.
Je vais d'ailleurs développer mon exemple sur un seul auteur: U-jin
Angel est une parodie plutot moche de Orange road (serie déjà fort moche graphiquement), le prototype de la serie que je me refusais de lire quand c'est sorti. Du cul à repetition et de l'humour au même niveau. Je suis revenu sur la serie recemment (au moment de la sortie de sakura) parce que j'ai finalement estimé que c'était un manque dans ma collection et qu'il était plus difficile de les retrouver (il ne m'en manque plus qu'un). Je les ai lus sans beaucoup d'enthousiasme et oubliés aussi vite.
Sakura m'a beaucoup plus plu dans la mesure ou il y a du sexe mais avec du rose autour... heu je veux dire du sentiment autour. :oops: Amour, hesitation, trahison, frustration et l'amour authentique qui est supposé triompher à la fin. J'aime ce marivaudage à plus ou moins long terme. ça a un coté fleur bleue qui rend les personnages attachants et le lecteur "témoin" et non "voyeur" (rien de moins interessant que de regarder 2 personnes s'emboiter sans aucun sentiment, sauf pour se fortifier le poignet).
Sur la lancée de sakura et plein de confiance, j'entame "l'amour en cours" et je tombe des nues (c'est une image: je ne fais pas succomber d'amour des filles à poil :lol: ). le dessin est moins bon, le scenar' aussi rase-motte que dans love hina et juste pretexte à l'exhib' de godiches supplémentaires. Bref tout ce que je n'aime pas. autant dire que quand j'ai ouvert "peaches" j'ai été tout de suite sur de ne pas l'acheter.
Je trouves normal qu'on parle de sexe et qu'on en montre si c'est utile à l'histoire mais pas qu'on le represente comme une simple et inconsequent concours de celui ou celle qui degoulinera de la plus grosse quantité de fluides corporels divers et variés aprés de méga orgies à faire palir les romains et les grecs.

Comment percevez-vous ceux qui en achètent? 'm'en fiche sauf quand ils reviennent sans pudeur sur leurs lecture sans que je l'ait demandé (ce qu'ils font chez eux ne me regarde pas et je ne veux pas le savoir) et trop de ce genre de lecture dénote surement d'une grande misère sexuelle. Il n'est rien d'interdit entre adultes consentants et discrets.

Pensez-vous qu'un titre érotique est forcément dépourvu de qualités scénaristiques et ne jure que par la racole? non, mais il est inevitable qu'une serie avec un personnage feminin fort, même non érotique, soit commercialement plus viable qu'avec un perso masculin (de natacha à navis dans sillage en passant par barbarella, drunna, deunan dans appleseed, ou les gunsmith cats) pas mal de series l'ont prouvées. et les dessinateurs ne sont pas dupe. La qualité d'une bd tient toujours à son scenario et son dessin quel que soit le cheminement des presonnages.

Ecchi / hentaï, même combat, même perception de deux genres pourtant différents? J'estime que l'auteur qui montre est toujours perdant face à celui qui suggere dans la mesure ou il devoile SON fantasme sans solliciter MON imagination. Le sexe et sa representation sont des choses qui sont cerebrales. Une petite culotte emoustille ou pas. tout dépend de se qu'on s'imagine à partir de cela. Je continue à faire la simple distinction ecchi= erotique= culotte et pas de representation de l'acte lui-même, Hentai=pornographie=scene de sexe explicite avec representation des organes.
Blacksheep a écrit :Urushihara : pour le dessin tout simplement. Monsieur "téton" a un trait magnifique et sait dessiner de très jolies filles sans en faire des vaches à lait, ce que j'ai en horreur, ou des gamines de 8 ans. Parce que OUI J' AI HORREUR DES GROS SEINS! Le reste il faut l'admettre ne vole pas très haut : il n'y a quasiment pas d'histoire. L'avantage c'est que le monsieur évite (mais pas toujours) les situations nauséabondes de pédophilie et d'inceste.
J'aime bien le dessin d'Urushihara mais il devrait se limiter à l'illustration parce que niveau scenario de serie en serie c'est de plus en plus pauvre et il n'est pas loin du gros nichon non plus. Ce sont des jolies poitrines mais ça deborde parfois :lol:
kynoo a écrit :Aucun intérêt pour les productions hentaï / ecchi pour ma part, puisque toute cette littérature est calibrée pour titiller le lecteur mâle et ado.
N'étant ni l'un ni l'autre, difficile pour moi d'y trouver un quelconque intérêt.
Je comprends trés bien ton point de vue mais le sexe est aussi présent dans les josei. tu pourrais developper ton point de vue sur la representation du sexe dans le manga en général. Une serie comme dernier soupir en parle le represente et donne une vision au feminin de la sexualité. Les hommes mangaka ne sont pas les seuls à parler ou montrer des sentiments ou du sexe.
tokkoshi a écrit : La plupart du temps oui sauf pour un manga "Step up, love story" seul manga ecchi avec un réel scénario et sur lequel on peut imputer une certaine pédagogie de la sexualité
C'est clairement du hentai pas du ecchi et si tu bases ta sexualité sur un "truc" comme step up, tu vas developper encore longtemps des cals a la main, à mon avis :lol:
Image

Avatar du membre
kynoo
Messages : 427
Enregistré le : 25 mars 2007, 18:59

Re: Le ecchi / hentaï

Message non lu par kynoo » 08 sept. 2008, 09:51

né un11septembre a écrit :
kynoo a écrit :Aucun intérêt pour les productions hentaï / ecchi pour ma part, puisque toute cette littérature est calibrée pour titiller le lecteur mâle et ado.
N'étant ni l'un ni l'autre, difficile pour moi d'y trouver un quelconque intérêt.
Je comprends trés bien ton point de vue mais le sexe est aussi présent dans les josei. tu pourrais developper ton point de vue sur la representation du sexe dans le manga en général. Une serie comme dernier soupir en parle le represente et donne une vision au feminin de la sexualité. Les hommes mangaka ne sont pas les seuls à parler ou montrer des sentiments ou du sexe.
Mais je n'ai rien contre le sexe dans la BD ou dans les œuvres de fiction en général, pour peu que ce soit représenté comme un ingrédient faisant partie de la vie. Le sexe fantasmé, sublimé à la manière des productions porno m'ennuie - m'agace - me dégoûte - me révolte (selon le type de porno que j'ai sous les yeux).
Je ne pense pas avoir lu assez de titres shôjo et josei pour faire une synthèse sur la représentation du sexe dans les manga, mais en général je me suis peu retrouvée (point de vue sentiment, ressenti) dans ce que j'ai lu.

Je me souviens notamment d'une scène qui m'a bien heurté dans Nana : au cours d'une énième dispute, Nana et Takumi finissent au lit, mais c'est plus un rapport subi que souhaité pour Nana. Takumi lui dit d'ailleurs (c'est de tête hein, et en plus j'ai revendu mes volumes donc je ne peux pas vérifier) que son rôle à elle est de subir ses colères et ses accès d'humeur sans broncher.
Sa petite affaire terminée, il vaque à ses occupations, et Nana se dit que ben oui, finalement c'est ça la vie et que si c'est le rôle que Takumi lui réserve il est dans l'ordre des choses qu'elle l'accepte.
Mais la vie continue, et pas un instant Nana ne semble affectée par ce moment que je qualifierais a minima d'éprouvant.
Ceci dit, hormis cet exemple malheureux, le sexe dans Nana est présenté comme allant de soi entre des jeunes gens consentants, donc pas de souci.

J'ai aussi testé Kaikan phrase de Shinjo Mayu, ayant entendu parler d'elle en termes dithyrambiques, mais j'ai tiré des yeux :shock: en découvrant la trame de fond : un chanteur à minettes au menton pointu s'attache une jeune fille en fleur comme parolière parce qu'elle écrit des textes suintant la sensualité par tous les pores. Admettons. Seulement, pour préserver sa créativité, il faut ab-so-lu-ment qu'elle reste vierge tout en étant émoustillée le plus souvent possible, mais c'est sans compter un rival qui hait le chanteur à minettes. Résultat, toutes les 10 pages, la nana est tantôt titillée à mort, tantôt enlevée et manque à un cheveu d'être violée sans que ça la traumatise plus que ça. En gros, la fille est juste un os que deux clebs se disputent... et ça lui plaît, à cette cruchasse.

Je n'ai pas du tout aimé les titres d'Ebine Yamaji, même si je reconnais que les relations décrites sont plus équilibrées que dans les exemples ci-dessus.
tokkoshi a écrit :Step up love story [...] une certaine pédagogie de la sexualité
Han... J'y ai plutôt vu une certaine idéologie des rapports homme/femme. Le côté (é)pédagogique ne m'a pas sauté aux yeux : tout cela m'a l'air bien bateau mais je suis sans doute mal placée pour en juger.

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Re: Le ecchi / hentaï

Message non lu par né un11septembre » 08 sept. 2008, 14:50

oui, je me doutais que ça devait être une série dans ce genre là, kaiken phrase.

J'ai quand même une préference pour les mangas relationnels comme Melle Oishi ou les Nananan qui explorent le rapport sentimental et la place du sexe dans la relation. le partenaire avec lequel on couche n'est pas necessairement celui avec lequel on fonde famille, ni celui qui equilibre votre vie.
Image

Avatar du membre
oyooooo
Messages : 1318
Enregistré le : 17 janv. 2005, 14:05
Localisation : Lille!

Re: Le ecchi / hentaï

Message non lu par oyooooo » 09 sept. 2008, 19:37

Je préfère voire le sexe dans les Josei où soit il est traité avec humour et légèreté, soit avec réalisme comme un évènement naturel de la vie amoureuse.
Je ne trouve donc aucun intérêt a voir des gourdes écarter les cuisses ou des gars attirer comme par magie toutes les filles en chaleur du coin.
Après je n'ai pas beaucoup lu de Hentaï/Ecchi, donc pour ce qui est du scénario je ne sais pas, mais en tout cas dans ce que j'ai lu il n'y en avait pas. Je n'aime pas l'image que ça véhicule même si il ne faut pas prendre ça au premier degré, donc je préfère éviter^^
Après comme le dit Kynoo je ne suis pas le public visé et je ne juge pas ceux qui en lisent.
Ma collection.
"Etre heureux, c'est savoir se contenter de peu, mais 15 fois c'est encore mieux"
Epicure
^^ わたしは いつまでも こいする です, しのび ^^

Répondre