Bilan Lecteur Manga 2011

Pour débattre, partager des idées ou discuter sur un thème lié à l'univers du manga.
Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Bilan Lecteur Manga 2011

Message non lu par Wang Tianjun » 09 déc. 2011, 23:49

Allez, la fin d'année approche, il est temps de faire le point sur nos achats de l'année ! (pour constater le désastre financier, entre autres :mrgreen: )

Cette année, je me lance le premier, même si je suis convaincu que quelqu'un d'autre l'aurait fait sinon. En avant !!

Pour faire simple (mais pas court pour autant ^^"), je vais respecter ma logique de l'an dernier, avec quelques réaménagements subtils. Le comparatif sera d'autant plus simple, pour constater si j'ai bien tenu ma résolution ou pas (cf ma signature)...

C'est parti !!


_____________________________________________________________________________________________________________________


I : Rayon Nouveautés :

Beaucoup d'attentes... récompensées !
ImageImageImage
Je continue de ne pas avoir beaucoup d'attentes sur les prochains titres. En me forçant bien, seul Peace Maker me faisait de l'oeil avant son arrivée, en tant que bon fan de l'auteur et ayant découvert le titre pendant la rédaction du dossier ARMS. Pour l'instant, c'est très prometteur, même si je ne suis pas encore aussi emballé que sur sa première oeuvre.
Etant de plus en plus prompt à la nostalgie, les rééditions de Saint Seiya en version deluxe et de Kimagure Orange Road ont été de véritables aubaines pour moi. Même s'il faut reconnaître qu'elles ont parfois pris un coup de vieux, je découvre ces deux titres dans leur version papier avec beaucoup de plaisir. Concernant Saint Seiya, c'est même objectivement très très moche, mal raconté et bourré d'exagérations... et pourtant, je m'éclate à la lecture en prenant le tout au second degré ! Comme quoi, il m'en faut peu parfois ! :mrgreen:

Beaucoup d'attentes... et quelques déceptions.
ImageImage
Là, je sens que je ne vais pas me faire que des copains !! :twisted:
Mais oui, soyons sincères : je n'accroche pas à Saint Young Men autant que je le voudrais, alors que j'avais placé beaucoup d'espoirs en lui. Je suis très bon public quant il s'agit d'humour, mais là, je ne rentre pas dans l'ambiance du titre alors que tout y est. C'est un peu mon My Girl de 2011 ^^", mais je ne désespère pas d'y accrocher, surtout que le rythme très lent permet de ne pas m'étouffer.
Quant à All Rounder Meguru, je me suis fait avoir par la bonne réputation de l'auteur, tout bêtement. Peut-être est-ce du au fait de l'embouteillage de la Japan Expo, mais rien n'est sorti de ma lecture, aucune émotion, aucun ressenti. C'est à peine si je me souviens de ce qu'il s'y est passé ! Dans ces conditions, difficile de me lancer dans les volumes suivants. Un jour, à tête reposée, je retenterai l'expérience, promis...

Les surprises qui ajoutent du sel à la vie.
ImageImageImageImage
Deux éditeurs à l'honneur dans cette section (mais pour l'un des deux, ça va chauffer par la suite). Tout d'abord, avec Bride Stories, véritable petit bijou venu de nulle part, aux dessins somptueux, et avec un univers qui ne me disait absolument rien au départ mais qui m'a conquis instantanément ! Toujours chez Ki-oon, Run Day Burst est la série que je n'aurais jamais du faire en temps normal, mais qui m'a réconcilié avec les grosses ficelles du shonen ! C'est survitaminé, c'est dynamique, c'est déjanté, ça ne se prend pas la tête, bref... je fonce !
Dans le même style "rentre-dedans", mais dans un décor très différent, Shinjuku Fever a été mon plus gros coup de coeur de la rentrée. D'ailleurs, j'ai l'impression d'être seul au monde pour défendre ce titre, donc autant y aller à fond ! Un mélange des genres vraiment atypique, avec des personnages très positifs et immédiatements attachants, et un héros tellement naïf qu'il en devient d'une incroyable sincérité ! Je voudrais tellement que cette série trouve son public !! Allez, un petit effort, jetez-y un oeil pour faire plaisir à Wangounet !!! :D :D :D
Quant à Fight Girl, j'avais carrément un a-priori négatif sur ce que j'imaginais être un "nouveau Switch Girl" avec moins de panache. Découvert en fin d'année à l'occasion de la venue de l'auteure sur Lyon, j'ai finalement été très emballé par l'humour du titre, qui a également le mérite de ne pas se prendre la tête comme les séries précédemment citées.

Pour quelques minutes de bonheur...
ImageImageImageImageImage
Le marché du manga va de plus en plus vers des formats courts... et il m'arrive de suivre le mouvement. Parfois, pour rester dans la continuité d'auteurs que j'idolâtre (Histoires Courtes d'Urasawa) ou dont j'apprécie simplement le style malgré quelques défauts (Hideout, A Lollypop or a Bullet).
Evidemment, je ne pouvais pas passer à côté du Chien gardien d'étoiles, au risque de me faire lyncher par le reste de la rédaction, Koiwai en tête ! :mrgreen: Même si je n'ai pas été aussi conquis que certains, ce fut un moment de lecture très agréable. Cependant, concernant les formats courts, outre les Made In dont je parlerai plus tard, mon coup de chapeau va à la Collection Classiques de Soleil, une initiative vraiment très intéressante. La qualité est un peu inégale selon les adaptations, mais la collection dispose quand même de quelques perles !

Pas mal, mais peut mieux faire...
ImageImageImageImageImage
"Quoi ? Comment ? Amanchu n'est pas dans tes coups de coeur de l'année Wang ?"
Eh non, mais je fais le difficile ! :mrgreen: Là encore, je reconnais les qualités du titre, mais il y a un "je ne sais quoi" qui fait que je n'arrive pas à me plonger (ah ah ah...) dans l'aventure. Peut-être qu'inconsciemment, Amanchu ne restera qu'une série de consolation par rapport à Aria, allez savoir...
Nura, Toriko et X-Blade sont trois shonens assez classiques dans la forme. Ils disposent tous de leurs qualités et défauts respectifs, sont assez sympathiques... mais je pourrais me débarasser d'eux du jour au lendemain, ça ne me ferait pas grand chose. Pour Genkaku Picasso, c'est un peu différent vu son format court : j'irai jusqu'à son terme, sans trouver la série mauvaise, mais sans l'encenser pour autant.

ImageImageImageImageImage
Toujours dans la même catégorie (oui, elle est bien remplie !), voilà Sprite et Sucide Island, deux seinen de chez Kazé Manga, qui ont été des semi-déceptions. Tous deux ont un fond très intéressant, mais ont du mal à aller au bout de leurs idées. Je reste intrigué sans être pleinement convaincu... réponse en 2012 ?
Quant à Yegrina et Space China Dress, ce sont deux manhwa fort sympathiques, mais qui me laissent exprimer beaucoup d'inquiétudes... d'en voir la suite un jour ! M'enfin, si ça devrait s'arrêter demain, je réagirais au mieux avec un haussement d'épaules.
Enfin, un petit clin d'oeil à Booken manga, qui propose un catalogue de rêve pour les amateurs d'actions, mais qui peine à me convaincre tant leurs titres ont tendance à se ressembler. Pour ma part, seul The Breaker sort vraiment du lot.

Mais pourquoi j'ai acheté cette... chose ?
ImageImage
Eh oui, bonnet d'âne pour Ki-oon ! L'époque où j'étais un fanboy de toutes les productions de l'éditeur me semble bien enterrée maintenant ! ^^"
Voilà donc deux blockbusters qui ne m'ont pas fait plus d'effet qu'un pet de lapin. Tout d'abord, The Innocent... que nous avons déjà tous oublié :lol: , et Judge, "le" titre 2011 de l'éditeur que j'ai voulu essayer ayant acquis Doubt... Je n'ai pas tellement envie de développer d'avantage sur ces titres, préférant garder mon temps à la défense d'autres oeuvres dans ce bilan ! :twisted: :twisted:



II : En cours...

Un succès qui ne se dément jamais !
ImageImageImage
Sans surprises, j'ouvre le bal avec Ashita no Joe, qui s'est imposé en deux ans comme mon titre le plus attendu parmi mes séries en cours ! Réticent au départ, conquis par la suite, j'ai fini d'être séduit avec la partion du cinquième opus qui m'a mis une de mes plus grosses claques dans ma vie de lecteur. J'attends la fin autant que je la redoute, et il me sera bien difficile de lui trouver un remplaçant... mais nous n'y sommes pas encore ! ^^"
Pour le reste, je suis toujours avec passion mes deux auteurs préférés que sont Urasawa et Fujisaki, respectivement dans le chaleureux Happy! et l'angoissant Shi Ki.Très différentes dans leurs genres, ces deux oeuvres savent toujours m'emporter dans leurs univers !

ImageImageImageImage
Oldies but goodies... les classiques ne démentent pas leur qualité, et les éditions perfect de glénat suivent leurs cours, avec une mention spéciale pour Dr Slump qui me fait toujours autant rire, surtout avec l'arrivée d'Obotchaman et Turbo ! Dragon Ball et Kenshin sont dans leurs parties les plus intenses (quoi que, pour Kenshin, je ne suis sur de rien ^^") et Dragon Quest est en plein dans la bataille finale... Bref, que demander de mieux ? :D

ImageImageImageImage
On continue dans le bon gros shonen, avec bien sur l'indétrônable One Piece, fort logiquement de la partie avec sa gigantesque bataille (même si je suis moins fan du foutoir engendré). Blue Exorcist est un titre toujours aussi sympathique et dans la bonne voie du succès, et j'apprécie de plus en plus Gintama, surtout grâce à l'initiative de Kana d'accélérer brusquement la parution !
Et bien sur, je me devais de finir cette rubrique par Letter Bee, dont j'oubliais trop souvent de parler, jusqu'à ce que le tome 12 me réveille... Vous n'avez pas fini d'en entendre parler en 2012 !! :D :D :D

Loin des yeux, près du coeur...
ImageImageImageImage
Je passe ici aux séries dont le rythme est devenu si lent que chaque tome est un évènement en lui-même.... A commencer, fort logiquement, par cet éditeur de m... qu'est devenu Pika. Oui, le constat de ces quatre titres cote à cote me fait mal au coeur ! :x Avec notamment aucun volume en 2011 pour le premier d'entre eux. :cry:

ImageImageImage
Pour ces trois-là, le bout du tunnel n'est plus très loin, ce qui rend l'impatience des derniers tomes encore plus insupportables. Notamment pour Syndrome 1866, qui s'est vu ralenti sur la fin... que c'est cruel...
Bien sur, je rajoute à cette liste d'autres titres évènementiels qu'il n'est même plus la peine de mettre en avant, comme Blood Alone, Giga Tokyo Toybox, Gunslinger Girl, Real, Vinland Saga, Yotsuba,... parmi tant d'autres !

Des hauts et... débats.
ImageImageImageImageImage
En vérité, la liste des séries pouvant me décevoir d'un volume à l'autre est plus imposante (Air Gear et son grand portnawak, Dossier A et son mystére à rallonge, Gurren Lagann et son fan-serv parfois trop prononcé, Ikigami qui n'avance pas,...), mais j'ai décidé de n'en mettre que quelques-unes en avant, à commencer par Gunnm Last Order qui fit son grand retour en 2011. Comme prévu, le tome 13 fut particulièrement insipide... mais j'ai repris un peu d'espoir sur la série sur les deux suivants. Toujours chez Glénat, Les Gouttes de Dieu peut diviser le lectorat par son schéma super-répétitif et ses coincidences de plus en plus énormes... reste que le titre est assez plaisant à lire selon les moments. Revenu chez Ki-oon après une petite absence, Jusqu'à ce que la Mort nous sépare est aussi une demi-déception, avec un flashback très prenant mais suivi de nouveaux évènements moins réjouissants. Quant à Switch Girl, on a l'habitude de l'inconstance de la série, même si elle s'est amélioré sur les derniers épisodes sortis. Ou pas ?

Arrêtées en plein vol !
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Eh oui, cette année j'ai décidé de grandir un peu, en mettant un frein aux séries les moins passionnantes de ma collection ! Il était temps, mais je pourrais écrémer d'avantage...
Pour les trois premières, Library Wars, Pandora Hearts et Bakuman, c'est avant tout une question d'affect : j'ai beaucoup de mal à être convaincu par les trois univers proposés.
En revanche, je suis autrement plus sévère sur Bakuman, Liar Game et, bien sur, Wolf Guy, le titre le plus infâme de tous les temps !! :twisted: Je ne pouvais plus assumer de continuer des trucs aussi pourris !!! :mrgreen:
Concernant Naru Taru, Le coffre aux esprits et Kings of Shogi, la décision est moins implacable, d'autant que pour les deux premiers, je suis proche de la fin. Mais si je dois les compléter, cela se fera uniquement par le biais de l'occase. Idem pour Cyborg 009, stoppé non pas pour sa qualité intrinsèque (encore que...), mais pour une politique éditoriale que je ne peux accepter.


III : Voilà, c'est fini...

Rest In Peace...
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
L'année 2011 a été une véritable hécatombe au sein de ma collection !! Je retiendrais surtout la fin d'une très longue saga qui, quoiqu'en puisse en penser, restera une de mes séries préférées, j'ai nommé le très contesté Enfer et Paradis ! Et je me devais également de mettre en avant Pluto, pour une fois qu'Urasawa sait offrir une fin maitrisée et convenable... :)
Pour le reste, c'est un peu pêle-mêle, mais j'ai apprécié les fins de : Bamboo Blade, malgré un dernier arc un peu lourdingue; Detroit Metal City, série inégale mais au dernier tome maîtrisé; Evil Heart avec une conclusion que l'on n'attendait plus, bien qu'elle ne m'ait pas emballé autant que je ne l'aurais voulu; Life, qui exorcise enfin ses derniers démons même si ça doit se faire dans la douleur; Mirai Nikki, toujours plus déjanté et "too much"; Otaku Girls, sympathique de bout en bout; Le Prince des Ténèbres qui a mis le temps pour s'imposer, lentement mais surement; et Tsukihime, dans un final avec beaucoup d'émotion, même si ce n'est pas ce que je retiendrai de la série.
J'anticipe un peu sur la conclusion de Full Ahead Coco, qui va énoooooormément me manquer !! Malgré le pénultième tome en-dessous, ce grand final est particulièrement jouissif, et j'espère que le dernier tome sera à la hauteur du reste de la saga...

Tout ça pour ça ???
ImageImageImageImage
Si Ki-oon a déjà la palme de mes plus mavais démarrages de titres en 2011, il réalise le doublé avec les fins les plus ratées de l'année ! Et il y a eu du très lourd, avec Diabolic Garden qui n'a jamais vraiment commencé non plus (mais dont je dois être le seul lecteur français à avoir à peu près apprécié le premier tome ^^" ), Over Bleed et Hell Blade qui s'arrêtent quand tout commence, et Baptist qui.... que.... non, en fait, j'y ai toujours rien compris ! :twisted: (D'ailleurs, je ne suis pas spécialement pressé de terminer The Bullet Saint, des mêmes auteurs...)

ImageImageImageImageImageImage
Dans le registre des fins où je n'ai pas compris grand-chose, on retrouve Bokurano, qui mériterait bien une relecture complète. Sa parution erratique et sa traduction à la ramasse ne l'ont pas forcément aidé à se conclure au mieux... Même chose pour Omega Complex, qui avait le potentiel pour être le meilleur global-manga existant, mais interrompu sans autre forme de procès, même si les auteurs ont fourni un travail conséquent pour conclure en beauté. Le Voyage de Ryu m'a perdu dans ses délires scientifco-philosophco-prisedetete, mais ce n'est que du pipi de chat face à l'immense fou rire procuré par le final de Guin Saga !! Du grand foutage de gueule !! :lol: Même si on a enfin réussi à voir le bout de Saiyuki Reload, la série méritait une bien meilleure fin, surtout lorsque les chances de voir un jour la suite sont si faibles...
Enfin, je me devais de saluer un de mes plus gros calvaires enfin achevés, je veux bien sur parler de Special A, avec un dernier opus qui n'est étonnamment pas si mauvais, je dois bien le reconnaitre... ^^"


IV : Anciennes séries

A la recherche du temps perdu
ImageImageImageImageImageImage
En comparaison avec l'an dernier, j'ai commencé beaucoup moins de titres "anciens" pour compléter les manques de ma collection. A vrai dire, je pense avoir rattrapé ce que j'estimais être le plus urgent, et plus rien ne me presse vraiment...
On commence avec deux cadeaux (empoisonnés ?) de ma chérie : Moonlight Act, qu'elle m'a volontairement légué, n'ayant pas accroché à l'univers de Fujita, et Robot, dont les trois premiers volumes furent un joli cadeau de St-Valentin otak' ! :D Cependant, si je suis aujourd'hui à jour sur la première, je délaisse la seconde pour l'instant, surtout lorsque Glénat se décide à tout sortir en bloc... :roll: Je reste chez Glénat avec deux chats pas comme les autres, Chi d'un côté et What's Michael de l'autre. Deux séries pour lesquelles j'ai les trois premiers volumes, trouvés en occase, et que je complèterai à mon rythme...
En tant que grand fan de Nodame Cantabile, il fallait bien qu'un jour je craque pour Tensai Family Company ! Après avoir écumé en vain les librairies, c'est finalement par le net que j'ai trouvé la perle rare ! Idem pour Ascension d'ailleurs, pour laquelle il fallait bien que je franchisse le pas pour la venue de l'auteur...

Bon, ça c'est fait... et ?
ImageImageImage
Comme l'an dernier, le fait d'aller vers l'occase ne m'a pas empêché de prendre des trucs assez dispensables... A commencer par Brave 10, shonen qui fait un véritable four chez Panini au point que tout le monde en a oublié l'existence... à part moi ! :mrgreen: Vendu comme un nouveau Enfer et Paradis (argument qui m'a attiré, oui, je suis faible), c'est finalement plus un ersatz de SDK qu'autre chose... :twisted:
Concernant Excel Saga, ça faisait longtemps que la série me narguait en occase... et le fait de revoir l'anime m'a poussé à franchir le pas ! Mais clairement, le niveau n'est pas du tout le même... :?
Enfin, Evangelion était lui aussi souvent présent sur les étagères, il fallait bien que je craque un jour où l'autre. A moi les joies des attentes interminables pour chaque nouvel opus !!

Les légendes sont éternelles...
ImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Mon objectif principal dans cette année 2011 était de me racheter une "culture" manga, en repartant vers des genres plus variés, sans oublier les fondamentaux ! C'est ainsi que je me suis enfin engouffré dans l'univers de Tezuka, dans lequel j'avais fait une brève incursion via Astro Boy, mais qui s'est véritablement révélé à moi, notamment grâce à Ayako (dans son édition Delcourt 25 ans) et L'Histoire des 3 Adolf. J'y ai découvert une maturité et une modernité dont je ne soupçonnais absolument pas l'existence ! Vraiment, ça m'a remis les idées en place.
Dans un tout autre registre, qui fait pâle figure à côté du Dieu du Manga, j'ai continué mon tour d'horizon des oeuvres de Katsura avec, entre autres, Vidéo Girl AI et Zetman.
Comme évoqué dans le bilan de l'an dernier, j'ai eu la chance de trouver les 18 premiers tomes de Lone Wolf & Cub à 3€ pièce.... si depuis, je galère pour trouver les suivants à un prix décent, la série fut mon compagnon préféré pendant les longs voyages en train ! :)
Un autre auteur qui m'intrigue fortement est Usamaru Furuya. Avant d'entamer Litchi Hikari Club ou Je ne suis pas un homme, j'ai attaqué par les fondamentaux avec La Musique de Marie et Tokyo Magnitude 8. Mais je trouve le tout un peu inégal, bien qu'intéressant.
Enfin, l'année 2011 a été l'année "Made In", avec une pléthore de titres choisis dans le label. Cela m'a notamment permis de découvrir les univers de Fumiyo Kôno ou Ino Asano, et quelques perles comme Kylooe ! En revanche, le genre étant assez ardu à lire, les titres s'entassent un peu sans que je me prenne en main pour m'y attaquer...


V : Regards vers l'avenir ?

Je me laisse toujours porter par les séries sans trop regarder à l'avance, sans compter que les propositions des éditeurs me séduisent de moins en moins. La prise de risque est plus faible, les nouvelles acquisitions se font plus discrètes... Bref, l'anticipation me déprime un peu ^^". Mais pour 2012, je retiens tout de même :
- Billy Bat, bien sur, car je ne peux me passer de ma dose de suspens Urasawien, au risque de subir les mauvaises surprises de Pika
- Pour rester dans Urasawa, je surveillerai évidemment la sortie de L'air du Temps, de mon ami Drucci, un ouvrage que j'attends avec beaucoup d'impatience ! :)
- Waltz, pour retrouver l'un des personnages les plus réussis du Prince des Ténèbres, en espérant que les auteurs réussissent encore à me surprendre.
- Thermae Romae, qui jouit déjà d'une superbe réputation, en espérant que ce ne soit pas, pour moi, un Saint Young Men bis...
- puis, dans le désordre, pourquoi pas Btooom!, Sanctum, Bonne Nuit Punpun, The Arms Peddler, I am a Hero ou encore la réédition de Wingman.

Du côté de l'amélioration de ma collection en anciens titres, je continuerai à mon rythme de compléter les oeuvres de Tezuka, notamment Bouddha Deluxe et Phénix. Adepte du style de Kaoru Mori, j'espère aussi trouver une belle intégrale d'Emma à un prix décent ! :)
Et pour le reste, j'attends de faire de belles retrouvailles avec Nodame Cantabule, Gunslinger Girl, le Pavillon des Hommes, Blood Alone, Ubel Blatt,... et tant d'autres !!!



Au final, si je compare mon bilan par rapport à celui de 2010 : un regard plus critique, beaucoup moins de tentatives sur les nouveautés ou uniquement sur des one-shot ou séries très courtes. Un bon noyau dur de valeurs sures se compose en grande partie de vieux titres, ce qui me conforte à rester dans la nostalgie grâce aux rééditions mutliples, et des choix plus réfléchis dans le monde de l'occase pour pallier mes plus gros manques. J'ai sans doute encore beaucoup de choses à élaguer pour revenir à un rythme d'achat plus "humain" (mais ça, le porte-monnaie le décidera pour moi), mais l'apogée de ma frénésie d'achats est déjà derrière moi...


Allez, si je ne vous ai pas trop assommé d'un coup.... à vous !!! :D
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
VpourViennetta
Messages : 143
Enregistré le : 11 mars 2011, 15:05
Localisation : Vers Terra…
Contact :

Re: Bilan Lecteur Manga 2011

Message non lu par VpourViennetta » 10 déc. 2011, 14:37

Passer après un bilan aussi riche et aussi bien construit, ça donne des complexes. Mais ça donne aussi furieusement envie de faire pareil !

Des nouveautés du passé…

Image = :D Image = :? Image = :evil:

L'année 2010 m'avait déjà mis en transe avec la sortie de titres que jamais je ne m'attendais à voir débarquer en France (Ashita no Joe et Cyborg 009, entre autres, des mangas que je rêvais de lire il y a encore 10 ans). Kamui-den était le titre que j'attendais le plus, c'est aussi celui qui m'a le plus déçu. Une construction scénaristique maladroite et prétentieuse : grosses ficelles tout sauf crédibles, redondances, ellipses foireuses, apartés de l'auteur qui passe son temps à se justifier, à expliciter du trivial ou à promettre que ça va se corser par la suite ; quelques incohérences dans le dessin passablement agaçantes (mais oui, le bras du monsieur a repoussé le temps d'une case). Au final, une lecture assez pénible. Non, je ne suis pas incommensurablement déçu. Alors là, pas du tout… :cry:
Gros coup de cœur pour Une vie dans les marges, un monument dont je ne connaissais même pas l'existence deux mois avant avant sa sortie par Cornélius. Sûrement ma lecture de l'année. Reste le cas du Voyage de Ryû, un titre qui m'aura vraiment emballé pendant trois volumes et demi avant de se conclure sur un bide cinglant. Difficile d’émettre un jugement bien clair sur la série dans son ensemble, mais la déception finale prévaut pour l'instant. Une chose est sûre, Ishinomori n'est pas mon ami. J'essaierai peut-être un dernier titre du monsieur en 2012, mais rien n'est moins sûr. Hormis ça, j'ai hâte de voir ce que 2012 nous réserve côté oldies et j'attends avec impatience la sortie de 2001 Nights.

… et des rééditions à foison

Image = :D Image = :) Image = :) Image Image

Des rééditions donc qui m'auront permis de réaliser que Planètes, c'est chouette, que Spirale, c'est d'la balle et que La rose de Versailles, ça défouraille (ou que ça mérite un oscar) ! :mrgreen:
Plus sérieusement, je connaissais ces titres de réputation et… je regrette de ne pas les avoir découverts plutôt.
Je reste assez neutre concernant Kimagure Orange Road et Au temps de Botchan. L'un étant éclipsé par son adaptation animée, l'autre ayant un rythme de parution relativement lent.
Espoir pour 2012 : une réédition de Devilman.

Tezuka, toujours Tezuka
Image = :D Image = :) Image = :(

Soyons clair, je n'ai jamais crié au génie à chacun de ses mangas. Sur une œuvre aussi vaste, il y a nécessairement des fioritures. Mes lectures de cette année me confortent sur ce point. Avaler la Terre m'a convaincu, Phénix (et surtout sa dernière partie, « Le soleil ») m'a fait voyagé et Demain les oiseaux m'a laissé de marbre. En 2012, Sous notre atmosphère et Prince Norman sont dans ma ligne de mire. J'ai adoré le papier de Koiwai sur le premier (l'enthousiasme de Jojo sur son blog a fini de m'achever) et le second est un pari (mais j'ai bon espoir).

Lectures venues d'outre-Atlantique
Image = :? Image = :?

Initiée avec Terra e…, mon aventure avec les mangas édités aux États-Unis s'est poursuivie en 2011. Si Terra e… m'avait littéralement retourné, dans le bon sens qui plus est, Andromeda Stories par l'auteur de Terra e…, et A drunken Dream and other stories, un recueil d'histoires courtes signé Moto Hagio, auront eu le mérite de confirmer ceci : la France est la plus illustre des terres d'accueil du manga et les USA ne sont pas un eldorado.
En clair, deux titres sympas, sans plus. On trouve tout de même quelques histoires hallucinantes dans A drunken dream and other stories, mais noyées dans d'autres plus anecdotiques.
Je tenterai peut-être de commander Twin Spica (Futatsu no Spica) en 2012.

Achats divers
Image = :D Image = :) Image = :) Image = :? Image = :? Image = :?
Image = :(

Un zoo en hiver a tenu ses promesses. Onmyôji est vraiment une lecture singulière, mais après un temps d'adaptation et un peu d'investissement, le manga vaut vraiment le coup (et le coût).
Pour le reste, il faut croire que j'en attendais trop. L'homme sans talent est vraiment très difficile d'accès. C'est une lecture intéressante, mais peu divertissante (gros problème quand on lit des mangas avant tout pour se divertir). L'école emportée ne m'a pas emporté bien loin. On aurait dit un catalogue de cataclysmes, sans aucun temps de pause. En somme, on a une bonne histoire, mais qui s'avère bien mal menée.
Pour finir, les titres de Yûko OSADA. Hormis Gear Rally qui contient de très bonnes histoires courtes, le reste (C[si:] et Magara) m'a bien endormi, malgré les qualités de l'auteur au dessin. Bref, le shônen où ça se baffe est un genre avec lequel je suis définitivement en froid.
Au final, pas de mauvaises pioches, mais des pioches décevantes. On prend d'autant plus conscience de la difficulté à choisir des titres au milieu de la pléthore disponible en France. En 2012, je me dirigerai vers des valeurs sûres comme Bonne nuit Punpun, La maison en petits cubes, Billy Bat, quelques mangas d'Adachi et quelques one-shot bien sentis.

C'est là que les amis entrent en scène
Image = :D Image = :) Image = :) Image = :) Image = :? Image = ???

Les amis sont toujours de bon conseil. Le journal d'une disparition, Undercurrent, La musique de Marie et Shiori et Shimiko sont des mangas sortis depuis un bon moment déjà. À l'issue d'une conversation qui au départ n'avait rien à voir, on finit par vous en dire du bien (ou par vous dire du bien de l'auteur) et vous vous jetez à l'eau. Par la même, vous concluez fièrement votre bilan annuel par du lourd. Déception cependant pour Pluto. Là encore, j'en attendais peut-être trop. Une relecture permettra de m'en assurer.
Quant à Hôshin, je resterai volontairement indécis. D'une part parce que j'attends d'avoir tout lu avant de me faire une idée assez claire sur le titre et d'autre part pour torturer une certaine personne dont le pseudo commence par Rai- et finit par -maru.
Plus que jamais, je garderai une oreille attentive aux conseils qu'on pourrait me donner en 2012.

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Bilan Lecteur Manga 2011

Message non lu par Raimaru » 10 déc. 2011, 17:39

V, espèce de... :twisted:
J'espère que tu apprécieras Hôshin. C'est la moindre des choses quand on met 7/10 à l'animé tout pourri :arrow:

D'ailleurs, à propos de Nura, on m'a prêté les tomes, et je le mets déjà dans mon worst 5, tellement je me suis ennuyé. Je les ai même rendus à mon pote sans les finir, c'est dire... Même, je trouve ça à la limite du tolérable de sortir un shônen pareil de nos jours, quand on voit que des trucs d'il y a 20 ans sont plus originaux. Enfin, ce n'est que mon avis, je pourrais pas tellement faire toute une analyse cartésienne sur le pourquoi de cette déception. Je me suis emmerdé, c'est tout :mrgreen:

Sinon, mon bilan 2011. Il est pas très grand, mais je pense surtout que c'est parce que j'achète de plus en plus des articles chers à l'unité. Ce qui donne l'impression que j'achète moins. Enfin, le voilà :

Je les ai attendais, c'est pas mal, mais j'en veux +.

ImageImage

Lors de son annonce l'année dernière, je me suis peut-être montré un peu trop enthousiaste en ce qui concerne Amanchu!. Le tome 1 m'a bien plus, mais je pense que c'est surtout dû au fait de revoir du Amano en France. Le problème, c'est que si on prend la recette tranches-de-vie d'Aria et qu'on y retire l’univers merveilleux de Neo-Venezia, il ne reste pas grand chose. On y voit même plus les défauts...
Pour Jésus et Bouddha, je trouve génial le concept de démystification de deux personnalités divines. La magie opère opère très bien quelques temps, mais dès le début du tome 2, on voit qu'on a fait le tour. Et du coup, une fois l'effet de surprises passé, on ne peut constater qu'un humour très faible... Et c'est malheureusement tout ce qui reste.

Alea Jacta Est ~ j'ai acheté, j'ai lu, je suis déçu.

ImageImage

Il n'y a pas grand chose à dire de K-on !. C'est juste la promotion du néant.
Concernant Saint Seiya, c'est assez particulier. L'animé n'est jamais parvenu à mes yeux étant plus jeune. J'ai dû voir un ou deux épisodes, mais je n'ai jamais suivi la série. Moi, c'était plutôt Dragon Ball et City Hunter. Du coup, je pensais pas du tout lire le manga, mais la qualité de l'édition deluxe m'a convaincu. De ce point de vue, il n'y a rien à dire. Mais l'histoire en elle-même... qu'est-ce que c'est faiblard ! Même pour l'époque. Bah tiens, rien que City Hunter et Dragon Ball sont la preuve qu'on pouvait faire mieux déjà à ce moment-là. Malgré tout, je ne déteste pas la lecture, je ne saurais pas dire pourquoi. Mais il est clair que la série ne croule pas sous les qualités intrinsèques.

One shot un jour, one shot toujours

ImageImageImageImage

Quatre one shots m'ont fait de l’œil cette année. Tout d'abord, le Chien gardien d'étoiles, qui est LA bonne surprise de l'année. Un manga simple et touchant comme on voudrait en voir plus. dès le synopsis, j'ai su que j'allais aimer. Ensuite, un Bus Passe, par l'auteur de My Girl. Certains ont été déçus. Il est vrai qu'après My Girl, on attend beaucoup de l'auteure. A titre personnel, le one shot répondait tout juste à mes attentes, j'ai adoré. Même constat que pour le Chien gardien d'étoile, simple et touchant. Le dessin sublime en plus. Ensuite, la Fin du monde, avant le lever du jour d'Asano qui lui est tout à fait à la hauteur de mes espérances. D'après moi, Asano excelle le plus dans le genre histoires-courtes. Car il parle du mal-être de la jeunesse japonaise, et ça ne concerne pas qu'une personne, mais des milliers. Et dans les histoires-courtes, il arrive à nous faire attacher en quelques pages à un personnage, avant de passer au suivant. Enfin, les Histoires Courtes de notre cher Urasawa. Alors oui, tout n'est pas parfait. Oui, c'est expérimental. Mais le vrai fan d'Urasawa ne peut se passer de ce one shot. Comme je l'ai dit sur La Base Secrète, maintenant que je l'ai lu, je me rends compte à quel point il est indispensable pour aborder de manière exhaustive Urasawa. Bref, c'est mon livre de chevet.

Le carton de grand-père se déballe tous les ans.

ImageImageImageImageImage

Comme chaque année, je me mets à des séries sur le tard. En cette année 2011, ce fut Pineapple Army par fanboyisme d'Urasawa, again. Mais bon, c'est clairement le manga le plus dipensable de l'auteur. Pas terminé en France, dessin approximatif, n'est pas le scénariste... Undercurrent, ou pourquoi j'aime la collection Made In de Kana. Une expérience émotionnelle, comme d'habitude. J'ai aussi commencé Ghost in the Shell au vu de la popularité légendaire de son auteur, Shirow Masamune (nom pour lequel je n'arrive jamais à savoir quel est le nom de famille). Un sacré manga qu'on tient. L'auteur va très loin dans les théories scientifiques, je lui reconnais cette énorme qualité. Le problème est de savoir si le plaisir n'en pâtit pas... Je ne suis pas sûr de relire la série à cause de ça. Par contre, je parle des deux premiers tomes, qui correspondent au premier one shot de l'auteur. La deuxième partie, je n'arrive pas à la lire tellement elle est indigeste. Toujours dans le cyberpunk, j'ai commencé très tardivement Gunnm. J'avoue avoir un peu de mal à comprendre l'engouement autour de cette série... N'est-ce pas parce qu'elle était plus intéressante que les autres à l'époque où elle est sortie ? En tout cas, je peine à ressentir la moindre émotion dans cet univers de brute. Enfin, acquis après un an de retard sur la parution français, et 40 ans sur la parution japonaise (=b), Ashita no Joe, qui s'est vite imposé comme mon manga préféré toutes catégories confondues. Une énorme claque dans la gueule, qui nous rappelle que les personnages les plus complexes, et donc ceux que l'on est amené à aduler ou haïr, sont ceux qui ne sont pas le fruit du marketing. Joe en est l'étendard. Je redoute déjà la fin à venir et le vide qu'elle va laisser...

Now loading ~

Image

Sorti en début d'année et acheté tout récemment, je suis en train de lire le Voyage de Ryû, qui m'étonne de par sa maturité pour son époque et son public visé. A suivre...

Il est mort, vive lui !

Image

Seule série commencée l'année passée et terminée cette année, jamais un tome de Pluto ne m'a déçu. On a beaucoup discuté les qualités de cette série récente d'Urasawa. A mon avis, l'auteur a été victime de sa réputation, car il a su nous pondre des trucs incroyables avec Monster et 20th, et aussi de toute la com' qui a été faite autour de la série. Mais pourtant, Pluto est une série représentative de ce que le manga peut donner de meilleur, sans aucun doute.

Un coup tous les ans seulement pour mieux souffrir.

ImageImageImage

Trois excellentes séries au rythme de parution ponctuel mais lent. Chaque sortie est un petit bonbon qui fond sur la langue. Vinland saga 10 a déçu un certain nombre de lecteurs, car la pause de Thorfinn se prolonge un peu trop. Ce n'est pas faux. Malgré tout, Yukimura parvient à nous tenir en haleine grâce à son rêve mythologique. C'est ce genre d'évènements qui font qu'on reste scotché devant, encore et encore. En revanche, petit tome pour Real. Il ne se lit tout seul, mais il n'est concrètement rien passé. Gageons que le prochain nous chamboule un peu plus. En tout cas, on a bonne raison d'y croire vu le final du tome. Enfin, c'est aussi un tome 10 cette année pour Yotsuba&!, qui nous fait part pour l'occasion d'un tome particulièrement excellent, mon préféré pour ma part. Plus que jamais ses réactions émerveillent le lecteur.

Et l'animation bordel ?!

ImageImageImageImage

2011 marque l'année de ma conciliation avec l'animation japonaise. Je me suis rendu compte que les classiques, c'est-à-dire les seuls animés qui m'intéressent, sont tout à fait accessibles. Nicky Larson et Gurren Lagann, je connais très bien, et j'ai enfin acheté les DVDs. Je me régale comme un enfant dans un magasin de jouet, surtout en ce qui concerne Gurren Lagann. Ça fait un an que je bave devant les DVDs sans en avoir les moyens (beaucoup trop cher !). L'intégrale Anime Legend à 25€ apparait comme le messie. J'ai aussi tenté des trucs que je connaissais peu ou pas. Cowboy Bebop, ça fait longtemps que je me dis que je dois commencer. J'ai commencé et il s'est imposé comme mon animé préféré à égalité avec Gurren Lagann. L'univers futuriste et mélancolique m'a subjugué. J'ai aussi sauté le pas pour Excel Saga que je suis en train de mater. C'est typiquement un animé d'humour nippon sur lequel je ne rigole pas comme une baleine, mais où je prends quand même mon pied.

Show must go on !

ImageImageImage

En 2012, je compte explorer des auteurs dont je ne connais qu'une parcelle du travail, mais que j'adore. Tsukasa Hojo avec City Hunter, Cat's Eyes, Family Compo, Takehiko Inoue avec Vagabond et Slam Dunk, et Akira Toriyama en moindre mesure. Il y a aussi quelques sorties que je ne manquerais pas, notamment Bonne Nuit Punpun et Billy Bat, en bon fan des auteurs. Thermae Romae m'intéresse aussi. Ratman a un semblant de potentiel que j'aimerais voir, mais je me méfie quand même. Je suis d'ailleurs le seul à y croire, j'ai l'impression. Je compte aussi poursuivre mon élan en matière d'animation : Evangelion, l'Autre Monde, Samurai Champloo, Durarara ! et j'espère une sortie DVD de Baccano, dont on m'a dit tant de bien. Et aussi, mon rêve illusoire : une sortie française de Yokahama Kaidashi Kikou. Mais je n'y crois plus :(
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Bilan Lecteur Manga 2011

Message non lu par hdix » 11 déc. 2011, 13:59

Aller à mon tour, cette année je le fais. L’année dernière j’ai eu la flemme.
Bon j’ai toujours le même problème, savoir ce que j’ai acheté cette année :? mais amazon est mon ami avec l’historique de mes commandes \o/
Et je repars sur le modèle de wang

I : Rayon Nouveautés :

réussi en un coup
Image
seul one shot de cette année, lecture très agréable et poétique, dans la veine de ce que j'aime lire concernant cette époque

pour rigoler mais finalement bien apprécié
Image
ca se lit sans prétention, et pourtant je ris assez pour que ca me plaise, c'est débile déjanté et invraisemblable mais vive les seins \o/ :oops:

pas mal mais attendais mieux
Image
c'est bien, je lis ca avec plaisir, mais effectivement je m'attendais à mieux. pour autant j'apprends plein de chose sur cette époque.

a jeter tout pourri
Image
pourtant on m'avait prévenu :cry:



II : En cours...

les attendus avec impatience à chaque sortie
ImageImageImage
la palme à vinland saga, dont je remercie cette communauté de m'avoir fait découvrir. superbe, haletant, un vrai plaisir à chaque lecture. Broken blade grosse découverte l'année dernière, et ca continue sur sa lancée. une vrai bonne série sur les méchas, j'adore. tokyo toybox, une série que j'apprécie bcp étant assez fan des jeux vidéos, mais pas seulement, les personnages sont attachants et l'histoire interessante. dommage que le rythme de parution casse l'ambiance

ceux qui savent se faire apprécier quand même
ImageImageImageImage
vampire bund je ne regrette toujours pas mon achat, ca se lit, c'est pas la série la plus bouleversante que j'ai lu mais une des meilleure avec des vampires. saint seya ca reste une déception, même si j'apprécie, ca reste beaucoup trop brouillon, redondant, larmoyant, avec des tirades nian nian encore bcp trop présentes mais c'est saint seya avec ses chevaliers mythiques que j'aime tant. kekkaishi très jolie découverte également grasse à MN qui m'a réconcilié avec les shonens, dommage que e rythme de parution casse tout. JCQLMNS je ne regrette toujours pas d'avoir pris le risque de commencer cette série dès le début. même si j'aimerais que ca prenne un peu plus d'envergure dans le scénario, et que ca ne s'embourbe pas dans des complications scénaristiques inutiles et incompréhensibles. à suivre

ca commence à être long
Image
du naruto quoi, c'est pas mauvais, mais ca devient lourd et trop long.

ca se fait bcp trop attendre
ImageImage
vagabond sniff :cry: rien en 2011 c'est désolant. ikigami c'etait bien mais j'ai oublié :?

III : Voilà, c'est fini...
celle que je vais pleurer longtemps
Image
tsukihime, quelle série.. je ne saurais pas dire pourquoi, mais j'ai réellement accroché aux personnages surtout arcueid, et à l'histoire pourtant pas assez développée à mon gout. mais c'est un tout, l'ambiance, la narration, les dessins... arcueid. sniff adieu :cry:

et les autres..
ImageImageImageImageImageImage
pluto, excellent, série qui m'a fait découvrir Urasawa :oops: (oui oui je suis pas en avance. bcp apprécié, mais surtout à ma deuxieme lecture d'une traite où on appréhende l'histoire complétement différemment, et bcp de choses deviennent claires, et certains détails ratés apparaissent. FMA, très bon shonen. qui aurait mérité une lecture plus soutenue pour ne pas perdre le fil. peut etre aurais je le temps de les relire.
Summer wars, série très courte, et tant mieux car je pense que ca aurait donné n'importe quoi ^^, c’était sympa, rafraichissant mais pas transcendant. Bambi aaaah bambi, découverte sous les conseils avisés de ce forum. et j'ai adoré, c'est barré, déjanté, violent, sanglant, mais c'est chouette ^^ graphisme hors norme mais franchement très agréable une fois habitué. enfer et paradis acheté cette année en occaz puis fini les 3 derniers tomes. série sympa car j'avais envie de baston et des filles sexy. ben j'ai trouvé, par contre histoire bcp trop alambiquée à la fin. evil heart, assez décevant les 4 premiers tomes. j'ai bcp plus apprécié les 2 suivants. étant pratiquant d'art martiaux, j'attendais un peu plus d'apprentissage du sport (certaines choses ne sont ni réalistes ni vrais) mais bon, dans l'ensemble une bonne lecture grâce aux derniers tomes.

y en a marre
Image
fini parce ce que j'en pouvais plus. série brulée avec des gousses d'ail.


IV : Anciennes séries


ImageImageImageImage
yotsuba, quelle série, elle fait parler le forum, mais elle a bien raison, cette fille aux bouclettes vertes est trop tordante. acquisition des 3 premiers tomes d'occaz en tout début d'année, j'ai acheté la suite dans la foulée, une grande partie en anglais pour qd même profiter de l'histoire. j’espère que la réédition pourra me permettre de la compléter. série vraiment très rafraichissante et pleine de bonne humeur. Planètes, suite à la découverte de vinland saga, quand j'ai su qu'ils rééditaient planètes, j'ai sauté dessus, et je ne le regrette pas, j'aime bcp. auteur que je vais suivre. SOIL ca c'est apres la découverte de bambi, et vu vos critiques positives sur soil, ben je me suis lancé, je n'en suis comme tome 3 mais j'accroche déjà bien, même si c'est un peu plus glauque que bambi. je la mets dans cette catégorie, car je ne l'ai découverte que cette année. 20th century boy immense lacune rattrapée. je suis vraiment content de l'avoir trouvée en occaz en intégrale cette année. un vrai plaisir de lecture de bout en bout. même la fin ne m'a pas dérangée. je ne comprends pas pourquoi elle est tant critiquée. fier qu'elle fasse partie de ma collection dorénavant.



V : Regards vers l'avenir ?

niveau nouveauté pas grand-chose voir rien du tout, comme toutes les années. Et d’une parce que je ne sais pas ce qu’il va sortir car je ne regarde pas. Et de deux car je ne fais tellement plus confiance aux jaquettes et aux synopsis que de toute façon je n’achète pas à la sortie. J’attends de pouvoir feuilleter ou avoir des avis.
par contre niveau série ancienne, je suis toujours à la recherche d'eden en intégrale. l'habitant de l'infini, et encore cette année quand j'aurai le temps et que j'y penserai, je les chercherai en occaz sur la toile ^^"



VI : Lectures empruntées
ImageImageImage
dans les plus appréciées, il y a sprite, grosse surprise que j'ai vraiment apprécié, le dessin, l'ambiance et la narration m'ont accrochés malgré qque défauts de cohérences. family compo deluxe découverte et appréciée il y a peu, des passages assez drôles pour le moment en espérant que ca ne tombe pas dans la répétition comme un peu city hunter.
en attente de monster qu'on doit me prêter impatient :lol:

sinon réaction sur les autres bilans, ben comme toujours je connais à peine la moitié des séries citées ^^"
finalement même si mes achats se sont un peu diversifiés, je suis encore loin de m'essayer à tout.

Mais surtout (et même si ce n’est pas manga) cette année aura été sous le signe de BATMAN pour moi, Image
je me suis tout de même fait quasi l’intégralité des comics (tout du moins canoniques) en une seule petit année O_o
J’hallucine un peu moi-même. Mais ca prouve que le marché du manga est saturé et que je ne trouve plus beaucoup de séries qui m’intéressent, que les prix sont exorbitants, et celles que je fais ont un rythme tellement lent que je me suis penché sur autre chose pour compenser. C’est dommage mais je ne suis pas sûr que ca s’arrange dans les années à venir.
C’est comme ca, le bilan de cette année n’aura pas été manga mais comics et plus particulièrement dark knight.
c'est tout
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Bilan Lecteur Manga 2011

Message non lu par Sorrow » 11 déc. 2011, 18:13

Avec ce bilan, je me rends compte que mes habitudes de lecture s'en sont retrouvées bien modifiées... En effet, je suis incapable de me souvenir quelles séries j'ai commencé cette année, et quelles autres non.
De manière générale, je ne cherche pas spécialement de nouveautés, je suis moins l'actualité, et j'opte davantage vers un repli sur les séries que j'ai en cours. Et c'est déjà pas mal, et je m'en porte tout aussi bien. Peut-être ai-je enfin trouvé l'équilibre que je visais il y a de cela bien longtemps, qui sait.

Enfin, essayons tout de même.


1) Prise d'otages


Un évènement m'a néanmoins marqué cette année au niveau manga, et pas dans le bon sens du terme :


Image

Je me plains rarement des éditeurs. Ceux que je n'aime pas, je n'achète pas chez eux, point. Cependant, quand un changement insidieux et imprévisible (ou pas) se produit, je me retrouve finalement à rejoindre le clan de ceux qui gueulent parce qu'ils en ont marre d'être pris pour des pigeons.
Ainsi, Kekkaishi, série emblématique pour moi à bien des niveaux, se retrouve relégué au rang de série sur le fil des nimbes éditoriales. Je me répète, mais la perte de Chollet a la traduction a vraiment été un gros coup dur pour mon plaisir de lecture. Ceux qui disent que j'exagère, imaginez le remplacement du chanteur dans votre groupe préféré. C'est la même chanson, mais plus du tout la même sonorité ou la même sensibilité, bref, la même harmonie.
Alors si en plus on me rajoute des délais de huit à dix mois entre chaque volume, c'est la bérézina. D'accord, la série ne se vend pas bien, mais à ce point-là ? À tel point qu'il faut espacer le payement de près d'un an pour un volume qui se lira en 30 minutes et nous laissera grandement sur notre faim, puisqu'on arrive en plein climax ? Certes, ce n'est pas la seule série à subir cette politique de publication brutale et vicieuse, qui va faire drastiquement baisser les ventes, mais à chacun son cheval de bataille. Un système à la Kana pour Gintama n'étant sans doute pas à l'ordre du jour, il va falloir prendre son mal en patience, et assumez le fait de payer pour une édition lamentable par rapport à la précédente.

La perte d'une sortie régulière de Kekkaishi a sans doute joué sur mon éloignement du média, c'est une possibilité.


2) Souffle du désert


Dans les surprises nettement plus agréables, l'une sort nettement du lot, tant j'ai été soufflé par ce que j'ai vu, tant j'ai été touché devant le spectacle, tant ça faisait bien longtemps que je n'étais plongé dans une oeuvre de cette manière. Et non, ce n'est pas un manga :


Image

Profitant d'une offre Amazon "3 pour le prix de 2", je m'achetais enfin les films du studio Ghibli qui manquaient à ma vidéothèque. C'est ainsi qu'en surfant sur les choix proposés en rapport avec le studio, je tombais sur un Ghibli que je n'avais pas encore vu, parce que dans la collection UK des films du studio (donc pas de piste française mais en zone 2) : Whisper of the Heart, aussi connu sous le nom de Mimi wo Sumaseba, ou encore, Si tu tends l'oreille.
D'abord hésitant parce que je voyais la figure du Baron apparaissant dans "Le Royaume des chats", film sympathique du studio mais de loin le moins marquant pour moi, je me décidais néanmoins, vu le prix en plus, à le tenter, histoire d'avoir une vue d'ensemble.
Et là, gros choc... Une pure merveille d'émotion, de sensibilité, de plein de petits détails, de personnages passionnés et touchants, un rythme lent qui nous permet de vivre l'histoire aux côtés des personnages, et des scènes d'anthologie. Une aura particulière se dégage de ce film, je ne vois pas d'autres mots, et c'est littéralement beau à pleurer, de part l'authenticité de l'ensemble et de l'émotion qui s'en dégage. Les mots me manquent pour décrire ce que j'ai ressenti au visionnage du film.
Mon Ghibli préféré, sans la moindre hésitation, un de mes films préférés toute catégorie confondue, et mon meilleur souvenir dans le domaine manga/animation cette année.


3) Piliers

J'ai beau dire, il y a tout de même des titres en cours de parution que j'attends avec une certaine impatience à chaque sortie. Petit tour d'horizon des plus méconnus ou en tout cas des plus boudés :


ImageImageImageImageImage


Fujita est un auteur génial, et pis c'est tout. Moonlight Act vient confirmer tout le bien que je pensais de ses titres. Son style, son découpage, ses histoires, tout est à un haut niveau, et on n'a jamais l'impression de lire une oeuvre pour enfants, mais bien une excellente bande dessinée, qui s'adresse à tous les âges et à tous les genres, et débordant de charisme et d'inventivité. Bref, superbe, et le travail éditorial dessus renforce encore plus le plaisir, avec une traduction aux petits oignons et des couvertures qui claquent par rapport aux japonaises, ainsi qu'une excellente qualité d'impression. Kaze s'est vraiment imposé comme un de mes éditeurs préférés. Et vivement janvier pour que ce ne soit plus ces tâcherons d'Interforum qui s'occupent de leur livraison (pas encore eu mon tome 5 à cause de ça, donc une commande Amazon va s'imposer, tant pis).
Dans un autre style, je suis tombé sous le charme de Julietta Suzuki avec son Divine Nanami. Le trait élégant et clair, le charme de ses histoires, l'attachement à ses personnages, un humour délicat... Je suis vraiment fan, et j'espère que d'autres de ses oeuvres nous parviendront en temps voulu.
Ca faisait longtemps que plus rien ne m'intéressait chez Glénat, mais Dream Team s'est vraiment imposé comme un titre fort. En manque depuis longtemps en titre sportif de qualité et dans la veine réaliste de Slam Dunk, je suis emballé par les trois premiers volumes de ce manga de basket avec ses personnages rebelles mais pas tant que ça, et au final juste un peu paumés face à l'immensité de la vie et qui cherchent un moyen de s'exprimer. À lire, vraiment.
Parmi les pépites enfouies dans certains catalogues qui ne trouveront sans doute jamais leur public, Simple comme l'amour figure en bonne place. D'un graphisme peu sexy pour des gens qui ne lui jetteraient qu'un regard à la va-vite, ce titre culte de Fusako Kuramochi est peut-être parmi ce que j'ai lu de meilleur en matière de narration et de psychologie adolescente. Le titre est une merveille d'humour, d'instants quotidiens, de rêverie et de nostalgie, avec souvent un dur retour à la réalité. Vraiment accessible, le dessin a surtout beaucoup de charme, bien qu'il s'éloigne grandement des canons du genre, bien plus lisses, et l'inventivité du découpage de l'auteur est soufflant, variant souvent complètement d'un chapitre à l'autre. Indispensable pour ceux qui ont aimé les titres Fumiyo Kouno et Une Sacrée Mamie, dans tous les cas.
Dans un autre style que Moonlight Act, Toriko s'est imposé à moi comme un shônen grand public à suivre de près. Le monde des gourmets, la faune et la flore, l'esprit d'aventure, la surpuissance du héros principal... L'esprit d'aventure retrouvé, je suis déjà conquis, et prêt à en voir plus. Une lecture parfaite pour s'évader et rêver à des contrées lointaines.


J'aurais pu en citer d'autres : Magi, the labyrinth of magic, Nura, le seigneur des yôkai, Bride Stories, Les Vacances de Jesus et Bouddha, Rinne, Ascension ainsi que les grands classiques qu'il fait bon retrouver, tels Yotsuba et Le Pacte des Yôkai, et d'autres que j'oublie.
Au final, je prends encore beaucoup de plaisir à la lecture du média manga et à la découverte, mais de façon moins sérieuse, avec des séries plus légères mais de qualité, qui me permettent juste de m'évader, et avec un petit titre plus sérieux pour compenser et garder le plaisir intact. Mais j'en ai fini avec cette course à la nouveauté et à cette recherche permanente des titres marquants ou jugés indispensable par la communauté.


4) Une longue Route

Du chemin a été fait, et j'ai encore pas mal de titres à me procurer, mais je vais prendre mon temps pour en arriver là. Je ne juge plus aucune série (que je ne possède pas encore) réellement indispensable, et j'aimerais bien en revenir au plaisir simple d'entrer dans une librairie, et de tomber par hasard sur un titre, et de décider si oui ou non je vais l'acheter rien que par le graphisme, le résumé, et l'éditeur, sans me baser sur des critiques ou des histoires de réputation. Je crois avoir assez d'expériences dans le domaine pour pouvoir le faire, et c'est la réponse que j'ai trouvé pour maintenir un certain enthousiasme dans ce média. Bref, ce sera une autre façon de lire du manga, et ce ne sera pas plus mal.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Kimi_
The Jelly
Messages : 1525
Enregistré le : 14 juil. 2011, 19:45
Localisation : Parti titiller les photons entre la Voie Lactée et Andromède.
Contact :

Re: Bilan Lecteur Manga 2011

Message non lu par Kimi_ » 11 déc. 2011, 21:22

Mon post va faire tâche par la rapport aux autres, notamment en terme de longueur mais bon, tant pis. ^.^'

Chapitre premier : Les nouveautés ou la chose dont Kimi se fout royalement. (ou presque)

Je l'avoue, l'année 2011 n'a pas été révolutionnaire en terme de nouvelles oeuvres, même si beaucoup me tentent tout de même. ^.^

1. One-shot

Tout d'abord, le one shot occupe la plus grande partie des nouveautés avec... 4 acquisitions cette année. :mrgreen: Qui sont pour la plupart d'entre elles positives. (Hideout, Histoires courtes de Naoki Urasawa, Rohan au Louvre & Litchi Hikari Club) D'ailleurs LHC, a été mon gros coup de coeur et j'attends de pied ferme le préquel. ^^ Reste The Innocent, sorti en début d'année que j'ai gagné malencontreusement sur Facebook et qui ne s'est pas montré réjouissant au final. Seuls les graphismes sauvent l'oeuvre de la peine de mort.

2. Autres

Pour le reste j'ai eu également une bonne surprise, Amanchu!, sorti chez Ki-oon qui s'est avéré être un véritable bol d'air frais. Sinon il y a aussi eu Psyren que j'ai obtenu lors du diner Manga News. Celui-ci ne m'a pas marqué mais je compte suivre dans un futur lointain (très lointain). Il me fait d'ailleurs penser a Mär de Nobuyuki Anzai dont la fin était complètement chiante et dénuée d'intérêt...

Second chapitre : Les séries en cours (ce qui occupe 40% de l'emploi du temps de Kimi)

On va dire que je me suis lâché cette année en terme de séries en cours, j'ai tout d'abord continué Moonlight Act qui confirme son titre d'indispensable en terme de shônen, bien loooin des shônen aseptisés du genre Naruto/Bleach/Fairy Tail. :) J'ai également continué la suite de Soul Eater il y a quelques mois (et que je n'ai pas encore lue) ^^' Il y a eu également en début d'année le retour en force du trente troisième volume de Berserk, attendu comme le Messie par les fans de Miura dont je fais parti. J'ai également acheté les six premiers volumes de Shi Ki lors de la Japan Expo (que je n'ai toujours pas lu une fois de plus ^^') ainsi que les cinq premiers volumes de Claymore. On m'a dit que la remssemblance avec Berserk était flagrante, je vérifierai cela par moi-même. ^^ Pour terminer j'ai également commencé Ashita no Joe avec les deux premiers volumes qui attend sagement d'être lus. J'oubliais, j'ai commandé le premier volume de Bambi d'Atsushi Kaneko. Oui après avoir lu bon nombre de vos avis j'ai craqué... ^^'

Troisième chapitre : Les séries empruntées (ce qui occupe 60% de l'emploi du temps de Kimi)

J'ai également fait fort cette année pour les séries que j'ai emprunté, tout d'abord a cause de l'ouverture de ma médiathèque qui possède d'un étalage conséquent manga (le paradis quoi) :mrgreen: J'ai donc pu m'essayer a Une sacrée mamie (mon gros coup de coeur) Monster, Kamichu, Charisma, Le Monde de Misaki et autre Tales of Symphonia. Toutes ces lectures et été plaisantes hormis ToS, que je n'ai pas trouvé aboutie et trop folichonne. Ma chérie m'a également passé beaucoup de ses mangas (principalement du yaoi). A savoir : Totally Captivated, Acid Town, Under Grand Hotel et la suite des BexBoy. La encore, je me suis bien amusé en voyant des protagoniste se faire exploser l'oignon a tire larigot... :mrgreen: J'ai tout de même une grosse préférence pour Under Grand Hotel. Je ne pourrais pas vous dire pourquoi mais le mieux serait que vous le lisiez. :mrgreen: Sinon il y a eu Love & Collage, un shônen très sympa et très délirant qui m'a fait passer des moments de franche rigolade. Il me reste aussi les quinze premiers volumes de Negima de Ken Akamatsu...

Quatrième chapitre : L'avenir ?

Je ne pense pas acheter beaucoup de nouvelles séries l'année prochaine, même si quelques une d'entre elles me font de l'oeil. Je pense notamment a Btooom!, Oyasumi Punpun, Le Labyrinthe des raisoirs ou encore Palepoli. Je continuerai bien entendu Moonlight Act ainsi que Shi Ki, Ashita no Joe, FMA ou encore One Piece. Je compte aussi me prendre les oeuvres de Tsutsui (Reste/Duds Hunt/Manhole) juste avant la sortie de sa quatrième série en France. Je compte aussi me prendre Dreamland, Head Trick ou encore Josh & Delirium de Dimitri Lam. Il y en aurait encore beaucoup en réserve mais je compte m'arrêter la.

C'est tout pour ma pomme. :mrgreen:
Super Metroid

The operation was completed successfully. Clear time : 01:50.

Your rate for collecting items is 100%. See you next Mission.
[/b]
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Bilan Lecteur Manga 2011

Message non lu par jojo81 » 13 déc. 2011, 15:16

Les one shot:
ImageImageImageImageImage
Pour moi 2011 marquait avant tout le retour d'Inio Asano dans nos librairies. Ce retour s'est effectué avec La fin du monde, avant le lever du jour, un recueil d'histoires courtes. Si la qualité d'édition est discutable, il ne fait aucun doute que le mangaka excelle dans ce genre de récit. Ensuite il y a eu mon gros coup de cœur de l'année: Litchi Hikari Club d'Usamaru Furuya. Une œuvre dont la tension monte au fil des pages et qui traite de sujets qui nous touchent. Il y a évidemment eu le second volume de Kylooe. Je n'ai pas autant aimé que le premier, mais ça a été une bonne claque. Comme beaucoup ici, j'ai adoré Le chien gardien d'étoiles, un manga social touchant et profondément humain. Pour terminer avec mes one shot coup de cœur, je vais citer Sous notre atmosphère d'Osamu Tezuka. J'en attendais beaucoup, mais pas autant. J'ai été saisi par ces histoires courtes dans des genres variés, un peu mindfuck, parlant de l'Homme.
ImageImageImageImageImage
J'attendais aussi beaucoup le retour de Fumiyo Kono chez Kana. Ca c'est fait avec Une longue route. J'ai beaucoup aimé, Fumiyo Kono oblige, mais ce n'est pas un coup de cœur. J'ai trouvé le manga un cran en dessous de ce qui a été publié de l'auteure jusqu'à présent. Après je cite Full Ahead ! Coco - Extra dans les one shot, car je ne pouvais pas passer outre la longue saga de Hideyuki Yonehara. Un volume indispensable pour tout fan de la série qui nous propose de voir les débuts de l'équipage de Crazy Bart. Ensuite il y a eu Un bus passe de Mizu Sahara. Une petite déception tout de même pour ce manga. J'ai trouvé la plupart des histoires du recueil banales, pas crédibles, et niaises. Mais après ça reste du Mizu Sahara, donc de la qualité. Cette année il y a eu un one shot que j'ai assez apprécié chez Ki-oon: Hideout. Un manga horrifique à la narration maitrisée, mais dans lequel j'ai eu du mal à me plonger, le caractère des personnages n'aidant pas. Pour finir, je suis un peu obligé de citer Wanted d'Eiichiro Oda. Cette année, que ce soit en France ou au Japon, One Piece a plus que jamais explosé la concurrence. C'est donc logiquement que Glénat a publié ce recueil d'histoires courtes où les bases de One Piece sont dévoilées. En le lisant je me suis dit qu'Oda n'aurait aucun mal à enchainer après One Piece.
Les séries:
ImageImageImageImageImage
Je vais commencer par l'un de mes gros coups de cœur de l'année: Bride Stories. Un manga graphiquement impressionnant qui nous plonge avec douceur dans un lieu et une époque qui nous sont inconnus. On découvre ces personnes à travers leurs rites et coutumes. C'est tout simplement magnifique. Il y a bien évidemment Soil, la série que j'attendais la plus en bon fan d'Atshushi Kaneko. Je n'ai pas été déçu par ce thriller à l'ambiance toute particulière. Parmi mes coups de cœur, on compte aussi Amanchu. Ce n'est certes pas au niveau d'Aria, de la même auteure, mais c'est beau, amusant et doux. C'est amplement suffisant pour que j'adhère. Il y a aussi eu en fin d'année Princess Jellyfish, un manga sur les otakus très amusant, mais aussi parfois un peu triste. Le seul reproche que j'ai à faire dessus, c'est que les hommes n'ont pas leur place dans cette histoire. Pour terminer avec mes coups de cœur, je cite Toriko, le gros shonen de l'année. Une ambiance old school, un univers énorme, des personnages charismatiques, il n'en fallait pas plus pour que j'accroche. J'espère que l'histoire ne va pas partir dans le n'importe quoi.
ImageImageImageImageImage
J'avais un peu peur, mais j'ai beaucoup aimé GTO - Shonan 14 days. Le retour d'Onizuka au meilleur de sa forme. Si le personnage est toujours aussi amusant, je regrette que certaines situations soient trop grosses pour être crédibles. Autre retour, celui de Hiroki Endo avec All Rounder Meguru. Un manga sur les arts martiaux avec une touche de mafia. L'aspect didactique est bien mis en avant, mais j'espère que ça va laisser la place à une histoire plus noire par la suite. J'ai beaucoup aimé Sprite sorti chez Kaze. Un bon récit de SF dans lequel on se plonge rapidement. Le côté fantastique de la série est vraiment intrigant, j'ai hâte de voir comment ça va évoluer. J'ai bien accroché à Magi - The labyrinth of magic. Un bon shonen dans l'univers des Milles et une nuits. Le côté aventure du titre m'a fait penser à des mangas comme Dragon Quest et Full Ahead ! Coco. Du tout bon donc. Pour finir avec ce paragraphe, je vais citer Genkaku Picasso d'Usamaru Furuya. Avec trois nouveaux titres publiés, 2011 était vraiment l'année Furuya. Dans ce shonen, j'ai beaucoup apprécié la manière dont l'auteur nous parle des problèmes liés à l'adolescence.
ImageImageImageImageImage
Sorti cette année, j'ai bien aimé Nanja Monja. Un seinen fantastique proche de la nature. Il y a eu aussi Beelzebub, un bon shonen rappelant un peu Yuyu Hakusho. C'est toujours agréable à lire mais j'espère qu'une intrigue plus sérieuse va débuter. J'ai aussi aimé Les vacances de Jésus et Bouddha. Ce seinen humoristique m'a fait bien sourire, mais je n'ai jamais ri aux éclats en le lisant. Je me suis même un peu ennuyé parfois. Il y a aussi Vamos Là ! que j'ai aimé. Un bon récit sur l'adolescence auquel je reproche des caractères pas vraiment naturels et des situations pas crédibles. Mais ça mis de côté, c'est du tout bon. Et je vais terminer le bilan de nouveautés avec K-on !. Un yonkoma très drôle, sans être à la hauteur d'Azumanga Daioh dont il s'inspire un peu trop. Je préfère largement l'adaptation animée qui prend plus son temps, mais le manga est très plaisant à lire.
Les regrets:
ImageImageImageImageImage
Voilà en gros les mangas que je regrette de ne pas avoir lu, faute de temps ou d'argent, avant de faire mon bilan. Tout d'abord Je ne suis pas un homme d'Usamaru Furuya. J'aime beaucoup l'auteur, c'est d'autant plus dommage de ne pas l'avoir lu. Mais je compte rattraper ça dans les jours qui viennent. Ensuite il y a un manga historique chez Lézard Noir qui m'intéressait: Soldats de sable. C'est un one shot que j'espère trouver prochainement en librairie. Divine Nanami est un shojo fantastique qui m'attirait aussi. Ca tranche avec le côté alternatif du reste de cette sélection. Je souhaitais aussi lire Une vie dans les marges dont j'entends le plus grand bien. En plus j'aimerais vraiment découvrir Tatsumi. Et pour finir, je voulais lire un manga dont les avis que j'ai pu recueillir sont partagés: Sans même nous dire au revoir. Je voudrais bien me faire mon propre avis là dessus, et je suis de toutes façons intrigué par cette licence made in.
ImageImageImageImageImage
Attention, la partie qui fait mal. Si je me suis résigné à l'idée de ne pas connaitre la fin d'Aria et la suite de Moonlight Mile, il y a eu quelques gros absents en 2011. Le premier est bien évidemment 7 Seeds. Ca me désole de voir la parution de ce manga bloquée depuis plus d'un an avec un éditeur qui ne communique pas là dessus. Le josei de Yumi Tamura est juste le manga au scénario le plus ambitieux que j'ai lu, c'est d'autant plus frustrant. Ensuite, pas de Genshiken non plus, alors que la parution a repris au Japon. J'espère que Kurokawa publiera la suite malgré l'annonce de l'arrêt de comm' du manga. J'en doute fort, mais la non publication de cette suite me dégoutterait vraiment (plus qu'un arrêt de 7 Seeds par exemple...). Ensuite, pas de Vagabond cette année. Takehiko Inoue ayant mis sa série en pause, il faudra attendre un peu avant de voir la fin. Ca ne me gène pas particulièrement tant je n'ai pas envie que l'aventure se termine. Pas de nouvelle de Me and the Devil Blues. Je sais bien que j'espère dans le vide, mais je prie pour que la série reprenne au Japon. Des mangas comme ça, on n'en fait pas deux ! Et pour terminer, j'espère toujours qu'Akata publiera Moon, la suite de Subaru. Là aussi, j'ai l'impression d'espérer en vain...
L'avenir:
ImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImage
Voilà, j'ai limité au maximum mes perspectives d'avenir, mais en gros 2012 s'annonce comme une bonne année. Tout d'abord il y a Bonne nuit Punpun, la série longue d'Inio Asano dont j'attends beaucoup, et je doute d'être déçu. Ensuite le tome 0 de Bambi, qui devrait répondre aux quelques questions laissées en suspend à la fin du manga. Classique de chez classique, Billy Bat de Naoki Urasawa, assurément une valeur sûre pour moi. J'attends aussi beaucoup de Btooom ! de Junya Inoue, l'auteur qui m'avait passionné avec Otogi Matsuri. Côté découverte totale, je vais me lancer dans Thermae Romae et I am a hero, deux mangas qui me bottent bien, surtout le premier. Même si c'est surtout le film qui m'intéresse, je ne pourrai pas passer à côté de La colline des coquelicots. Je vais tout de même tenter de me rendre au cinéma avant d'aller faire un tour en librairie. J'attends, comme pas mal de monde, la nouvelle édition de Jojo's bizarre adventure. J'espère juste que le format ne me rebutera pas. Je vais aussi lire Les enfants de la mer de Daisuke Igarashi. Ce sera certainement l'occasion pour moi de découvrir cet auteur qui me fait envie depuis quelque temps. Pour finir, je vais débuter Kuroko's basket, un long shonen sur un sport que j'apprécie beaucoup.
ImageImageImageImage
ImageImageImage
Si le marché français du manga est vaste et varié, il reste néanmoins quelques titres que j'aimerais découvrir. J'ai sélectionné ceux qui me tiennent les plus à cœur. Tout d'abord Umibe no onna no ko d'Inio Asano, parce que ma soif de lire l'auteur est insatiable. C'est la même chose pour Pippira sho de Fumiyo Kono, dont on nous parle comme un manga clef de l'auteure. J'espère aussi qu'IMHO publiera Bokura no Hikari Club, qui sert de préquel à Litchi Hikari Club. J'aimerais également lire Neko mix Genkitan Toraji de Yumi Tamura. Mais j'ai d'avantage envie de lire le tome 11 de 7 Seeds... J'ai aussi espoir qu'un éditeur se lance dans Yokohama Kaidashi Kikou. C'est vraiment le genre d'histoire qui me plairait... Sinon, deux mangas ont particulièrement attiré mon attention: Uchu Kyodai et Shingeki no Kyojin. Le premier est certainement le manga que j'attends le plus en France. C'est apparemment un récit de SF réaliste et j'ai bon espoir qu'il soit dans la veine de Planètes et Moonlight Mile. Le second est un shonen qui cartonne au Japon. J'ai vraiment envie de découvrir l'univers particulier de ce manga.
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Répondre