Mix

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9456
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Mix

Message non lu par Koiwai » 08 juil. 2014, 18:58

Image

La fiche sur le site


Tome 1 :

Malgré le succès mitigé de Mitsuru Adachi en France, on peut remercier Tonkam de persévérer sur les oeuvres de l'auteur, l'éditeur nous amenant cette fois-ci Mix, sa dernière série en date, qui prend pour cadre un univers assez connu des fans, puisqu'il s'agit de celui de Touch, quelques décennies plus tard.

Plus précisément, Mix nous plonge 26 ans après les événements de Touch, à la découverte de nouveau personnages : Tôma et Sôchiro Tachjibana, 13 ans, font tous les deux partie du club de baseball du collège Meisei, où ils aimeraient beaucoup percer respectivement en tant que lanceur et receveur s'il n'y avait pas en face Nikaidô, fils d'un riche PDG imposant sa loi dans le club grâce à la fortune de son père. Ils ne perdent néanmoins pas espoir et s'entraînent de façon régulière, quand ils ne sont pas occupés à se chamailler où à veiller sur leur petite soeur, Otomi, 12 ans, mignonne jeune fille qui entre au collège et attire pléthore de garçons. Parmi ces garçons, il y a un dénommé Ichiban Natsuno, qui rêve de devenir un premier rôle en baseball et s'intéresse de près aux trois frères et soeur Tachibana. Car ils ont beau avoir le même nom et être nés le même jour, Tôma et Sôichiro ne se ressemblent pas du tout, que ce soit physiquement ou mentalement (le premier est peu flemmard, le deuxième passe son temps à sortir avec des filles)... Que cache donc cette famille ? Les trois adolescents sont-ils vraiment frères et soeur ?

La réponse tombe très vite et, pour l'instant, n'apporte rien de spécial à la série, si ce n'est une relation un peu plus particulière entre les trois enfants de la famille Tachibana, et quelques vagues énigmes qui peinent à percer. En tête de ces énigmes, on se demande évidemment si l'oeuvre s'offrira un rapport plus étroit avec Touch ce qui n'est pour l'instant pas le cas. A vrai dire, dans ce premier tome, on se contente de voir les choses se mettre en place, et Mitsuru Adachi ne bouscule aucunement ses habitudes. Entre ses habituelles notes d'humour faites de références à ses précédentes séries, d'apparitions de son alter ego dessiné, de retrouvailles avec l'habituelle mascotte canine, et de petites répliques légères, l'auteur présente en son trio vedette des protagonistes agréables à suivre, et pose tranquillement un contexte qui ne demande qu'à s'approfondir autour du base-ball, de la famille Tachibana et de certains possibles sentiments.

Les fans d'Adachi seront donc en terrain conquis avec un premier tome qui pose gentiment et agréablement les bases, en attendant de voir le récit prendre un peu plus forme.

L'édition proposée par Tonkam est honnête, avec notamment plusieurs notes de traduction bienvenues sur le base-ball, sur certains termes typiquement japonais, et sur les références de l'auteur.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Re: Mix

Message non lu par né un11septembre » 11 juil. 2014, 10:47

agréable et sans surprise.
pour prendre un premier contact avec la biblio d'Adachi ou pour les fans inconditionnels (comme moi)
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9456
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mix

Message non lu par Koiwai » 17 sept. 2014, 18:13

Tome 2 :

Plombée par son "ace" imposé Nikaidô dont le père a le bras long, l'équipe de baseball du collège Meisei reste médiocre, malgré les talents que sont les frères Tachibana. Ce sont d'ailleurs eux qui, avec chance, parviennent à hisser l'équipe jusqu'au Tournoi de Tokyo. Mais le match suivant s'avère a priori compliqué, car le lanceur de l'équipe adversaire de Mizukami, un certain Takumi Nishimura, est un as des balles courbes difficiles à frapper. Pourtant, la première partie du match est étonnante : Nishimura a été mis sur le banc par le coach de Mizukami qui semble négliger Meisei, et Nikaidô, après avoir séché ou écourté ses entraînements, est aux abonnés absents.
Le match est rendu plaisant par le trait clair et le découpage fluide de l'action, mais surtout par les enjeux qui se confirment au sein de l'équipe, autour de Tôma et Sô qui confirment évidemment leur potentiel, mais également autour du poisons pour l'équipe qu'est l'orgueilleux Nikaidô. Meisei s'en tire beaucoup mieux sans ce dernier, alors quand il débarque enfin, le match prend une tout autre tournure...

En filigranes, Mitsuru Adachi ponctue son oeuvre d'un aspect plus quotidien toujours bien campé et qui rend la lecture d'autant plus agréable. Ici, on observe un peu les petits complexes des frères Tachibana l'un envers l'autre, là on assiste à des tests de fin de semestre qui se transforment en petite rivalité ayant pour enjeu Otomi... On observe celle-ci et Tôma emmenant Punch chez le vétérinaire, ou on découvre Gôro Oyama, un vieil ami un peu encombrant de Mr Tachibana.
Rien que du très classique vite passé en revue, mais du classique bien fichu, toujours ponctué des petites notes d'humour typiques du mangaka et de quelques petits clins d'oeil jamais envahissants à Touch (comme le dénommé Nishimura).

Une bonne petite lecture, toujours, qui parvient tout de même à immiscer doucement quelques enjeux plus importants au sujet du rôle de Nikaidô dans l'équipe, car on sent bien l'agacement de plus en plus persistant des autres joueurs de Meisei face à la situation...
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9456
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mix

Message non lu par Koiwai » 13 nov. 2014, 19:54

Tome 3 :

Même si le match a été perdu par Meisei, l'adversaire Takumi Nishimura a été impressionné par les frères Tachibana, et propose le plus naturellement à ces derniers d'intégrer le lycée Seinan avec lui pour former une équipe encore meilleure. Pas convaincus, Tôma et Sô se rendent quand même sur les lieux, et font la connaissance de l'entraîneur de l'équipe, le père de Takumi. Forcément, celui-ci rappellera des souvenirs à n'importe quel lecteur de Touch, d'autant que Mitsuru Adachi ne manque pas d'évoquer sa rancune envers Meisei. On reste toutefois plus intéressé par la petite opposition au rang d'ace qui se crée forcément entre Takumi et Tôma... pour un résultat qui ne va pas beaucoup plus loin, car un tout autre bouleversement à Meisei va changer la donne dans le club de baseball !
Il s'agit de l'un de ces rebondissements dont Adachi a le secret, une vérité qui arrive soudainement et paraît pourtant naturelle, d'autant qu'elle redistribue habilement les cartes. Le véritable fond de Nikaidô père et fils se dévoile, de même que celui du coach Kuroyanagi, et on suit ça avec plaisir, car c'est amené tout simplement, avec un ton assez léger qui sait surprendre juste suffisamment.

Au bout du compte, de nouvelles perspectives s'ouvrent pour les frères Tachibana, et c'est essentiellement de ça dont il sera question dans la suite du tome. Nouvelle année scolaire, nouvelles responsabilités pour Tôma et Sô, mais aussi nouveaux arrivants dans l'équipe de base-ball et dans l'entourage de nos héros. Parmi ces nouveaux visages, Mitsuru Adachi parvient le plus naturellement du monde à bien faire entrer en scène les principaux, Haruka (clin d'oeil à H2) et Nangô, tout comme il parvient bien, avec son sens habituel du non-dit, à laisser deviner certains sentiments naissants.

On a un peu affaire à un tome de transition, et en même temps à un tome qui donne l'impression de marquer le véritable début de l'intrigue. Le tout se lit tout seul, sans que l'auteur ne s'écarte de ses tonalités quotidiennes et légères, teintées de l'habituel humour fan-service ou d'auto-promotion, et des petites références bien présentes mais pas envahissantes à Touch (savoir vite fait ce qu'est devenu le lycée Sumikô fait un petit quelque chose). C'est finement joué, et on attend la suite avec toujours autant de plaisir.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9456
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mix

Message non lu par Koiwai » 05 mars 2015, 14:05

Tome 4 :

Désormais au lycée, les frères Tachibana démarrent une longue route, celle qui les mènera peut-être au Kôshien. Mais avant ça, en tant que première année il va d'abord leur falloir montrer ce qu'ils valent auprès de leur coach Ôyama, ami de leur père parfois un peu encombrant. Et pendant qu'il se préparent à un premier match amical contre la redoutable équipe du lycée Tôshu (qui a fini 8ème du dernier Kôshien), Otomi est obligée de se frotter à Arisa Mita, jolie demoiselle qui se pose toute seule comme sa rivale en tant que Miss Meisei.

Entre le futur match et l'arrivée d'Arisa, il ne faut qu'un pas pour que tout s'emboîte. Mitsuru Adachi joue sur de grosses ficelles (évidemment le champion de Tôshu a un lien de parenté avec Arisa, les choses sont bien faites), mais il le fait avec son habituelle malice. Le ton est léger, l'humour est toujours très présent avec la rivalité puérile qu'Arisa crée et la façon dont l'auteur met en avant sa longévité en tant que mangaka, la méconnaissance de certains en baseball alors que leurs proche le pratiquent... Et dès que le match commence, on sent que les choses sérieuses débutent malgré tout pour Tôma et Sôichiro, qui devront bien démontrer leurs capacités face à un adversaire sérieux.

Si le match est plutôt classique, il est donc amusant et rythmé. Surtout, il permet aux frères Tachibana de s'installer dans l'équipe, et offre l'occasion de mettre en place les Mita, deux personnages très bien campés et que l'on a déjà hâte de retrouver. Ajoutons à ça les petites intrigues autour de Nan-chan et du coach, et l'on obtient à nouveau un volume très agréable, pour une série qui gagne petit à petit ses galons.

Du côté de l'édition, s'il y a toujours des petites fautes d'inattention et des couacs de ponctuation (souvent absente), soulignons les nombreuses notes, utiles et pas trop encombrantes, sur les termes de base-ball et sur certains clins d'oeil de l'auteur. Si tout n'est pas parfait, on sent à travers ça que Tonkam veut être aux petits soins avec la série, et ça fait plaisir.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9456
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mix

Message non lu par Koiwai » 06 mai 2015, 16:47

Tome 5 :

Dans un match où l'équipe de Toshu, emmenée par Mita, prend l'avantage dès le début pour ne plus jamais le céder, l'équipe de Meisei voit pourtant naître un futur grand talent en la personne de Toma, qui, malgré l'inévitable défaite, parvient à bloquer tous les coups de l'adversaire. Après la fin de ce match qui semble enfin signer le renouveau tant attendu de Meisei, Toma voit soudainement sa popularité grandir. Il reçoit nombre de lettres d'encouragement... parmi lesquelles se glisse une énigmatique demande de rendez-vous de Haruna Ôyama, la belle adolescente qui semble intéresser Sô et Nan-chan...

Dans la deuxième moitié du tome, la mise en avant de Haruna est le principal intérêt. Aussi imprévisible que pétillante, elle emmène Toma dans une balade qui s'étire un peu mais qui reste plutôt amusante, et qui a surtout pour intérêt de développer encore un peu plus l'univers de la série. Ainsi découvre-t-on tranquillement et avec bonne humeur une amitié d'enfance un peu à sens unique, et qui ne manque pas de susciter quelques petites jalousies finement menées par un auteur qui ne perd rien de son talent pour les non-dits qui en disent long.

Mais Adachi est loin de se limiter à cela, puisqu'en parallèle il en profite également pour laisser entrevoir la situation familiale des Ôyama, la relation de Mita avec sa soeur, ou encore les petites tourments d'Otomi vis-à-vis de son défunt père...

Inutile de trop en dire : autour d'instants de tranche de vie parfois longuets mais toujours portés par l'humour léger typique d'Adachi, l'auteur en profite encore et toujours pour enrichir petit à petit son sympathique et attachant univers. Les informations sur les personnages continuent de se dévoiler par petites touches, leurs relations évoluent doucement... Après 5 tomes, Mix est une lecture toujours aussi agréable.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9456
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mix

Message non lu par Koiwai » 02 sept. 2015, 16:43

Tome 6 :

Nouveaux espoirs pour un renouveau de Meisei, les frères Tachibana continuent de se préparer pour les phases de qualification régionales pour le Kôshien, dans une première partie de volume qui, mine de rien, s'avère assez riche.
Tout en continuant de parsemer son oeuvre de notes d'humour légères et d'une ambiance ancrée dans la tranche de vie, Mitsuru Adachi lève une partie du voile sur le passé méconnu du défunt père de Sô et d'Otomi, et prépare le terrain du premier match des qualifications en mettant en avant les frères Akai. L'un est footballeur à Meisei et, comme beaucoup montre un certain intérêt pour Otomi. L'autre est le batteur vedette du lycée Kenjô, qui sera le premier adversaire de Meisei, et se présente comme un redoutable joueur mais aussi comme un garçon assez rustre, ce qui en fait une figure assez imposante dès ses premières apparitions. Entre ces deux frères, une certaine mésentente dont on se demande si elle aura son importance plus tard...

Puis le match commence dans une fin de tome assez prenante, entre deux équipes qui ont tout à prouver. La confrontation entre le lanceur Tôma et le batteur Akai offre déjà ses premiers éclats, tandis que l'humour léger reste de la partie grâce à Natsuno et Nikaidô.

En toile de fond, les petites références à Touch (notamment concernant l'ancien nom et l'ancienne popularité du lycée Kenjô) sont à nouveau un régal et restent suffisamment discrètes pour ne pas gêner les lecteurs qui n'auraient pas lu la plus célèbre oeuvre d'Adachi.

Mix continue de s'enrichir à son rythme, et offre en fin de tome un début de match très prometteur.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre