L'Attaque des Titans

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 2076
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

L'Attaque des Titans

Message non lu par Takato » 25 juil. 2014, 10:19

Image
Auteur : Hajime Isayama
Editeur : Pika
Statut : En cours

Fiche Manga News

Synopsis : Il y a plus d’un siècle de cela, les Hommes vivaient en paix. Mais, un jour l’Humanité a presque été entièrement décimée par des êtres gigantesques, les Titans. Personne ne sait d’où ils viennent ! Une seule chose est sûre, ils semblent animer par un unique but : dévorer les humains, un par un !
Depuis, les derniers rescapés ont bâti une place forte, une cité cernée de hautes murailles au sein de laquelle vivent aujourd’hui leurs descendants. Ignorants tout du monde extérieur, ils se pensent au moins à l’abri des Titans ! Mais leurs vies basculent le jour où surgit un Titan démesuré…


Tome 1 :

Plus d’un siècle auparavant, un terrible prédateur pour l’humanité s’est fait connaître : Les titans traquent les humains sans relâche et les dévorent, si bien que le genre humain déclinant, il a dû se barricader derrière de gigantesques remparts. Pendant plus d’un siècle, les Hommes ont vécu en paix, jusqu’au jour où un Titan plus grand que la normale détruit le mur… La révolte du genre humain commence alors.

Voici l’une des séries les plus attendues de ces derniers mois ! En effet, l’Attaque des Titans, Shingeki no Kyojin de son nom nippon, a su créer le buzz durant ces dernières semaines. Le titre intrigue depuis quelques temps, et l’arrivée de l’anime chez Wakanim mêlée à l’annonce de la licence manga chez Pika n’ont fait qu’attiser les flammes du phénomène. Et pour profiter pleinement de ce titre prometteur, l’éditeur Pika nous permet de déguster non pas un seul mais les deux premiers tomes, de quoi savourer les débuts de la révolte de l’humanité !

L’Attaque des Titans nous projette dans une ère aux allures d’époque féodale teintée d’influences su siècle des Lumières. L’humanité vit recluse derrière trois gigantesques murs qui forment un lieu de sureté, abritant les Hommes des Titans qui ont pour seule raison d’être de dévorer les humains. Un jour, un Titan colossal détruit l’un des murs et permet à ses congénères de pénétrer le camp humain. Le jeune Eren Jäger assiste, impuissant, à l’effroyable spectacle de sa mère se faisant dévorer par un Titan. Le déclic a lieu, le jeune homme décide d’entrer dans l’unité d’exploration de l’armée pour exterminer cet ennemi de l’humanité.

L'attaque des titans n'est pas un shônen comme les autres. Ici, la peur est au cœur du récit, et l'humain aura rarement été si impuissant. Ce premier tome introduit l'univers de la série, le concept des titans et les méthodes de combat face à ces derniers. Et pour un premier volet, celui-ci s'avère particulièrement dense, énormément d'évènements ont lieu sur ces quatre premiers chapitres ! De la première attaque des titans jusqu'à l'engagement du héros pour terrasser ces derniers, impossible de s'ennuyer. Ce tome 1 se paie aussi le luxe d'introduire une première véritable bataille mettant les différentes têtes d'affiches du titre. Rarement un premier tome n'aura été si complet !

Si le thème de la révolte de l'humanité face à des « monstres » peut être vu d'un mauvais œil pour le manque d'originalité, c'est le traitement du récit par son auteur qui fait toute la différence. Les Titans représentent le véritable intérêt du titre, et pour cause : Apparence humanoïde, corps disproportionné, affichant des faciès inquiétants, capable de dévorer un humain d'une seule bouchée, et presque immortels par dessus le marché ! A chaque attaque de ces monstres, la peur guète le lecteur comme les personnages. Une peur magnifiquement représentée par l'auteur de part les évènements et le dessin. Ainsi, un ami de notre cher Eren pourra servir de denrée à l'un des monstres à la page suivante... Pas question de morts héroïques pour le moment, les hommes sont du bétail, et les disparitions sont cruelle. Shônen, certes, mais L'attaque des titans se montre particulièrement ferme sur ce point là. La panique des différents protagonistes est, elle, magnifiquement représentée par les agissements des personnages, leur psychologique et le dessin de l'auteur, rien que ça ! La peur est dépeinte dans tout le volume, pas uniquement lors des séquences d'action. Ainsi, au fil des années, le genre humain s'est forgé une politique très stricte : interdiction de sortir des murs, et ceux qui s'y risquent ne seraient que des fous. Rien n'est plus important que d'être à l'abri des titans. Et lorsque les attaques ont lieu, la panique est totale. Par son dessin, le mangaka nous présente des héros certes combattants, mais apeurés et paniqués. Ici, n'importe qui pourrait servir de hors d'œuvre à ces bêtes ! A ce titre, le cliffhanger qui termine se tome en fera criser plus d'un... sauf ceux qui ont vu les premiers épisodes de l'anime proposé par Wakanim ! Car pour le moment, aucune réelle surprise tant les évènements des deux supports se ressemblent. Il faudra attendre la suite sur le long terme pour voir différentes variations.

La galerie de personnages n'est pas des plus surprenantes jusqu'ici. Eren est un héros téméraire qui souhaite se venger de ces monstres, Mikasa sa « grande soeur » de cœur froide mais puissante et désireuse de protéger le dernier membre de sa famille, et Armin est le naïf de service dont l'intelligence fait mouche, mais certainement pas les prouesses physiques. D'autres personnages nous sont bien sûr présentés mais ce premier tome étant ce qu'il est, il est difficile de savoir si un tel aura un rôle majeur dans la série, où s'il servira de repas aux titans lors du chapitre suivant !

La patte graphique d'Hajime Isayama en choquera certains, notamment ceux qui ont privilégié l'adaptation animée. Les personnages sont moins lisses, leur design est plus approximatifs et certains héros se ressemblent énormément, si bien qu'il sera parfois dur de les distinguer. Seulement, le mangaka excelle lorsqu'il s'agit de mettre en scène les titans. Physiques disproportionnés, faciès humains inspirant la terreur, air satisfait lorsqu'il s'agit d'avaler leurs proies... Les titans font peur, c'est un fait ! Les séquences d'action s'avère aussi très dynamique, ce grâce au concept de l'armement tri-dimensionnel mais aussi grâce au trait de l'auteur. Les séquences d'action sont d'une grande intensité, autant dire que ce premier tome nous met pleinement dans le bain !

L'adaptation de Pika est très convaincante. La traduction de Sylvain Chollet semble sans défaut, ce dernier nous propose une transcription fluide des textes, que ce soit dans les dialogues où dans les explications des mécaniques de la série entre deux chapitres. Pika a aussi fait du beau boulot en terme d'impression et de qualité de papier, une très bonne copie pour cet éditeur aux petits soins avec leur nouveau bijou !

Phénomène sur la toile s'il en est, L'attaque des titans s'annonçaient comme LA série shônen de l'été. Et tel est le cas. Ce premier tome est une réussite en tout point : d'une grande densité, riche en mystères et en action, cette introduction est des plus réussie, et le mangaka parvient à créer une intensité incroyable sur la fin de ce premier volume ! Le cliffhanger de fin de tome se révèle insupportable pour ceux qui n'ont pas touché à l'anime mais fort heureusement, Pika nous met à disposition les deux premiers tombes d'emblée ! La révolte du genre humain commence de la meilleure des manières grâce à un premier tome impressionnant, en tous points !


Tome 2 :

Après que le titan colossal ait une nouvelle fois détruit le mur, la cite se retrouve envahie. Les camarades d’Eren tombent au combat et, pire encore, notre héros est avalé par un titan, sous les yeux de l’impuissant Armin ! La fin de l’humanité est-elle arrivée ? A moins qu’un miracle se produise...

Avec la conclusion intenable du premier tome, Pika a bien fait de sortir ce second opus simultanément. Car autant se le dire : Ce nouveau tome est aussi riche en évènements et aussi palpitant que le volet précédent ! Bien sûr, les conséquences du terrible drame survenu à la fin du premier volume retombent, et c’est un Armin désemparé que nous retrouvons. Le début de tome s’amuse à dépeindre une ambiance désespérée : de jeunes recrues meurent et se fond dévorer, Armin ne sait plus comment réagir et en apprenant la nouvelle du décès d’Eren, celle-ci n’est plus que l’ombre d’elle-même. Bien sûr, le lecteur reste choqué. « Pourquoi ?! », voilà la question que nous nous posons à la lecture ! Eren, pourtant protagoniste de l’œuvre, est mort, il s’est fait dévoré sous nos yeux. N’était-il par le véritable protagoniste de l’histoire ? Ou alors, quelle pirouette scénaristique nous permettra de revoir le jeune homme ? Dans l’attente de ces réponses qui n’arriveront qu’à la toute fin du volume, nous suivons quatre nouveaux chapitres où l’intensité prime, le désarroi domine, et où l’issue est imprévisible.

Cette absence d’Eren a pour mérite de faire briller d’autres personnages. D’abord, un retour sur le passé d’Armin et Mikasa a lieu, ce qui permet notamment de mieux comprendre l’état d’esprit de la sœur adoptive du héros et les différentes répliques de cette dernière lors du premier tome. Nous avons ainsi droit à un flashback, plutôt intéressant bien que convenu, qui a le mérite de ne pas trainer en longueur tout en étant suffisant, justifiant par la même occasion la relation entre Eren et Mikasa.
Mais ces retours dans le passé ne sont qu’une infime partie de ce volume où l’action domine. Et la non-présence d’Eren permet de mettre en avant les nouvelles recrues comme Jean. Chacun a droit à sa petite heure de gloire, que ce soit Armin et son esprit ingénieux, Mikasa et ses capacités exceptionnelles, ou Jean qui s’avère intrépide. On s’attend alors à une rude bataille entre ces jeunes soldats et la horde de titan, une bataille désespérée, mais voilà qu’un nouveau rebondissement a lieu, et quel rebondissement ! Ceux qui regardent l’anime en parallèle le savent, la série se lance véritablement avec cette pirouette scénaristique qui vient accentuer le mystère régnant autour des titans. Et ce rebondissement, aussi invraisemblable soit-il, ne sera pas gratuit. Hajime Isayama nous prouve déjà qu’il maîtrise son récit et ne laisse rien au hasard, c’est donc avec un immense plaisir que nous suivons cette première véritable lutte contre les titans. Et comme de coutume, les dernières pages du volume laissent place à un évènement qui fera se remettre en question le lecteur. L’attaque des titans partirait-il dans le n’importe quoi ? Ou le talent scénaristique de l’auteur est-il si remarquable qu’il nous réserve de bonnes surprises ? Bien sûr, la réponse est la meilleure possible, mais il faudra attendre le prochain tome pour détenir la vérité.

On constate un premier progrès dans le dessin, tant l’auteur parvient à rendre ses planches un peu plus dynamiques et les titans toujours plus monstrueux. Le seul bémol concerne le design des personnages, certains ont tendance à trop se ressembler, il serait ainsi bon que l’auteur parvienne à d’avantage les démarquer. Néanmoins, L’attaque des titans brille aussi par ce coup de crayon atypique, souvent cause de controverse, mais dont les détracteurs ne parviennent pas à apprécier ce parti pris qui fait le bonheur des fans.

En définitive, un second tome qui confirme l’enthousiasme que l’on avait à voir ce titre débarquer chez nous. Ce volume ne nous laisse pas respirer et s’avère particulièrement riche, l’introduction de l’auteur se fait ainsi avec un grand plaisir ! Entre un mystère autour des titans toujours grandissant, une mise en scène époustouflante et des rebondissements palpitants, L’attaque des titans s’imposerait presque comme un incontournable, déjà ! Reste aux volumes à venir de confirmer ces qualités, mais on fait déjà entièrement confiance à Hajime Isayama.


Tome 3 :

Grâce aux jeunes soldats, les titans ont été repoussés, mais un plus grand chamboulement a eu lieu : Le titan qui s’en prenait à ses congénères n’est autre qu’Eren, pour le moment inconscient de son pouvoir. La soucis, c’est que de nombreux soldats ont vu Eren sortir du corps du titan et est ainsi devenu l’ennemi numéro 1. Epaulé par Mikasa et Armin, ces derniers sont sur le point d’être abattus pour haute trahison envers l’humanité…

Le rythme ne ralentit pas pour l’Attaque des Titans puisque l’action entamée depuis le tome 1 ne faiblit pas. Dans le tome 2, nous assistions à la première véritable grande bataille de la série face aux titans, mais aussi à la transformation d’Eren en géant. Ce troisième opus reprend les choses là où on les avait laissé et traite justement de « l’après » transformation du héros. Ce dernier effraie les soldats qui voient en lui un ennemi à abattre, l’auteur visite alors les sentiments des recrues anonymes de l’intrigue pour exposer leurs faiblesses. Le manga ne se focalise ainsi pas seulement sur Eren, Mikasa et Armin qui forment le trio principal, et c’est tant mieux.

La grande partie du volume propose des rebondissements intéressants. D’une part, nous en apprenons un peu plus sur la transformation d’Eren qui représente l’ingrédient shônen de base, à savoir le pouvoir démesuré du héros. Nous connaissons maintenant l’origine de cette force et le mangaka soulève un élément phare sur d’éventuelles révélations à venir, mais ce ne sera visiblement pas pour de suite.
La deuxième grande partie de cet arc se dessine alors dans la suite de ce tome. Après une bataille face aux titans, l’enjeu sera tout autre : Nos héros vont devoir se jeter dans la gueule du loup et user du pouvoir d’Eren afin de reconquérir le district de Trost dont sont originaires les protagonistes. L’auteur prend son temps pour développer la situation et son univers. Les scènes d’action et de lutte face aux titans, bien que présentes, se font plus rare et le tome se focalise grandement sur des discussions sur la mise en place du plan de Dot Pixis, la psychologie des soldats, mais aussi celle d’Armin. Jusqu’ici, le personnage (pourtant cité comme membre du trio principal), s’est montré inutile. Sans attendre, Hajime Isayama change la donne et donne de l’envergure à son personnage qui, pour la première fois, fait preuve d’audace. Mieux encore, Armin fait un véritable travail sur lui-même en surmontant sa couardise, comme quoi le mangaka n’allait pas rester sans réagir face aux défauts du jeune soldat.

Pour ceux qui suivent l’anime via Wakanim, l’intrigue est sans réelle surprise puisque l’adaptation est fidèle au manga. On notera que ceux qui dénonçaient des longueurs dans l’anime ne sont finalement que de mauvaises langues, le manga prenant simplement son temps pour développer divers éléments de l’histoire comme le ressenti des soldats ou la mise en place du plan de reconquête de Trost.

Du côté des dessins, Hajime Isayama affine son trait et fait d’avantage preuve de précision. On regrettera cependant une non-prise de risque dans la construction des planches, ce qui nous empêche d’apprécier tout le potentiel graphique de l’auteur.


Tome 4 :

Contre toute attente, Eren parvient à se ressaisir et bouche le mur grâce à l’immense rocher : Le district de Trost est sauvé, et l’humanité a remporté sa première victoire face aux Titans. Mais rien n’est encore gagné pour notre héros dont la transformation en géant fait des émules. Alors que ce dernier doit être jugé, nous revenons sur la formation du héros en tant que soldat, et les multiples rencontres qui vont en découler.

Donnant toujours dans le spectaculaire, l’Attaque des Titans conclut dignement son premier arc scénaristique dans le début de ce quatrième opus. On assiste ainsi à de nouveaux retournements de situation, pas des plus surprenants, qui confirment la nature shônen du récit, bien que Pika essaie de le vendre en tant que seinen. Depuis le premier volume, les évènements se sont enchainés, et le lecteur n’a jamais eu vraiment le temps de souffler. Néanmoins, en plus de trois volumes, l’avancée de l’humanité ne fut pas négligeable : L’auteur a narré la première victoire du genre humain contre son prédateur de manière intense, tout en développant les divers concepts de la série et en introduisant les premiers personnages véritablement importants. Autant dire que tout cet acte a été manié d’une main de maître !

Ainsi, après plus de trois volumes où l’action s’est faite incessante, il est temps d’entamer une phase de transition qui mènera à l’arc suivant. Pour cela, Hajime Isayama décide de narrer une phase importante de l’histoire, celle de la formation d’Eren en tant que soldat. Mais plus que l’entraînement de notre héros, ce sont deux éléments qui sont d’avantage mis en avant : la présentation des différents camarades d’Eren, mais aussi la psychologie de tout ce petit monde, tant au niveau des caractères que des motivations. Le tout, s’il tranche avec l’action connu précédemment, apporte ainsi une dimension différente. Le récit est calme, loin des batailles connues, mais est loin d’être dénué d’intérêt. Nous apprenons à connaître les différents soldats qui ont agi lors du combat précédent, comme le personnage de Jean qui semblait sortir tout droit de nulle part. Il est ainsi plaisant de découvrir des personnages moins stéréotypés que le trio phare, certains ont même des caractères farfelus qui s’avèrent déroutant. Et tant que nous parlons de nouveaux personnages, deux nouvelles figures importantes se dévoilent en dehors de ce flash-back : Le major Erwin et le vice-caporal Livai, tous deux des protagonistes qui brilleront au cours du second arc scénaristique, ceux qui ont visionné l’anime proposé gratuitement par Wakanim le savent bien. Ceux qui, en revanche, se contentent du manga devront attendre le prochain volume pour découvrir d’avantage les leaders du bataillon d’exploration.

La fin du volume amorce la prochaine partie et annonce la tonalité de la suite du récit : Eren intègrera le bataillon d’exploration, corps armé qui part à la chasse aux Titans, et il ne sera certainement pas le seul. Pour en arriver là, tout ne sera pas sans embuches, aussi c’est avec une certaine impatience que nous attendrons le cinquième volume qui entamera une toute nouvelle phase de l’histoire.
Ainsi, ce quatrième volume s’avère plus calme mais néanmoins essentiel : Le premier arc s’achève, la formation d’Eren en tant que soldat est narrée, et nous découvrons une poignée de nouveaux personnages qui faisaient jusque-là office de figurants. Une phase de transition donc, mais très bien menée et qui permet de souffler quand on connait la suite du récit.


Tome 5 :

Eren est libéré de sa cellule, mais c’est uniquement pour faire face à un défi qui décidera le sort de sa vie : son jugement auprès de la Justice. D’un côté, les Brigades Spéciales souhaitent un examen de son corps avant de le condamner à mort tandis le Culte du Mur réclame son exécution sur le champ. Mais une présence dans la salle va faire pencher la balance, celle du Caporal Livaï et du Major Erwin, deux pointures du Bataillon d’Exploration qui souhaitent prendre Eren sous leur protection.

Avec ce cinquième tome, le second arc de la série débute officiellement et pour le moment, on se contente de suivre les évènements qui vont mener aux nouvelles hostilités, sans que l’on comprenne véritablement les enjeux de cette nouvelle partie du manga. Nous avons ainsi affaire à une phase de transition qui passe par plusieurs étapes : Le jugement d’Eren, puis l’insertion du Bataillon d’Exploration dans l’histoire.
La phase du jugement est l’occasion de dévoiler le ressenti de l’humanité quant au talent caché d’Eren. L’auteur procède de manière habile : il était évident que notre héros ne s’en tirerait pas comme ça et s’attirerait certaines foudres, le mangaka en profite donc pour faire de cette étape la transition mener au nouvel arc autour du Bataillon d’Exploration. La scène du jugement, bien connue de ceux qui ont visionné l’anime, est un moment d’intensité bien mené bien que certains points soient prévisibles. Hajime Isayama insiste sur certains axes politiques qui pourraient bien lui servir à l’avenir comme le Culte du Mur qui sera mieux exploité à l’avenir, pourquoi pas en tant que groupuscule extrémiste auteur de complications ?

Mais le grand intérêt de ce volume, c’est la présentation de l’escouade du Bataillon d’Exploration qui accueille Eren. Nous faisons ainsi connaissance de certains de ses membres, globalement hauts en couleur, aux caractères variés. Entre le Major réfléchi et charismatique, la dingo des titans, le prétentieux de service, la bonne camarade et le taciturne badass, le panel de personnages s’élargit un peu plus. Et si Livai se présente comme un personnage vraiment stéréotypé, les autres membres de l’escouade viennent diversifier la galerie de personnages. L’auteur insiste sur ces quelques compagnons qui nous apparaissent vraiment sympathiques, même les plus grandes gueules d’entre eux. Finalement, les compagnons de promotion d’Eren sont très peu présents dans ce cinquième opus qui se contente d’en faire migrer certains vers le Bataillon d’Exploration. Reste à voir si ces derniers seront effacés par le charisme des nouveaux arrivants, il ne tient qu’à l’auteur d’exploiter correctement tout ce petit monde.

Durant les trois premiers quarts du tome, pas de titan (si on ne prend pas en compte le court prologue du volume qui aura certainement un impact ultérieurement). Pourtant, l’arc se lance véritablement sur la fin de cet opus et nous décelons enfin les enjeux de cette partie ! Le Bataillon d’Exploration procède à un tour d’horizon en guise de repérage pour les nouvelles recrues, mais voilà qu’un ennemi surprenant se met sur leur chemin ! Par de changement comparé à l’anime donc, et ceux qui connaissent l’intrigue se rappellent de cette tension palpable quand on ne connaît pas la suite des évènements. De nouveaux mystères sont introduits dans cette série qui n’en manquait pas, et le lecteur découvrant ce second arc avec ce volume 5 ne peut s’imaginer de la tournure des évènements ni de l’enjeu qui en découlera. Le suspense est à son comble, Hajime Isayama l’entretient à merveille, et le lecteur n’a qu’une hâte : ouvrir le sixième opus !


Tome 6 :

Le titan femelle s’est lancé à la poursuite d’Armin, Jean et Reiner. Selon leurs déductions, ce nouvel ennemi est à l’image d’Eren : un humain dans un corps de titan ! L’opération prend alors une tournure chaotique… Quelles sont les véritables intentions des dirigeants de l’opération ?!

Ce sixième tome ouvre véritablement le second arc de la série, célèbre chez les fans de la série puisqu’il constitue la deuxième moitié de l’adaptation animée. Ainsi, ceux qui ont suivi le simulcast de l’anime chez Wakanim ne seront pas dépaysés puisque cette même adaptation respecte à la lettre le déroulement de cet opus.

En revanche, ceux qui découvrent l’histoire par la version papier seront aux anges. Après un tome 5 qui présentait le bataillon d’exploration et plantait le cadre de cette nouvelle partie de l’histoire, voilà que la tension est de nouveau présente ! Cette fois, l’action ne se confine pas à l’intérieur de la citadelle et s’exporte bien à l’extérieur des murs. Ceci n’empêche pas au récit de s’avérer particulièrement intense grâce au nouvel enjeu présenté. Cette fois, l’ennemi est unique et il est un titan de sexe féminin, un autre spécimen qui serait en réalité un humain possédant le même pouvoir qu’Eren. Dans un premier temps, ce n’est pas le héros de la série que l’on suit, ni même Mikasa, mais bien trois de ses compagnons de promotion, ce qui permet de faire plus ample connaissance avec eux, en particulier Reiner et Jean. Bien que l’action ne tourne d’abord qu’autour des trois personnages, l’intensité est belle et bien présente. Cette séquence entretien le doute quant aux attentions de ce nouvel ennemi. C’est ainsi que le lien est fait avec la deuxième partie du tome…

Eren étant le centre de l’histoire, la suite du tome nous entraine dans une course-poursuite haletante entre les membres phare du bataillon d’exploration et le titan femelle. La tension est à son comble tant l’échappatoire pour nos héros semble incertain. Jouant avec nos nerfs, Hajime Isayama jongle entre l’action présente et quelques scènes de flashback qui revient sur les premiers instants de la cohabitation entre Eren et le bataillon, ce qui a pour but de rendre ses membres bien plus attachants alors qu’ils étaient presque des inconnus jusqu’ici. Cette nervosité va crescendo et ne s’estompe que sur les toutes dernières pages du volume. Par cette chute, le mangaka apporte une finalité à ce qu’il préparait : les intentions obscures du major Erwin, la présence de ce titan féminin… L’auteur nous prouve une fois de plus qu’il maitrise son récit sur le bout des doigts, et on ne peut que l’en féliciter !

Ainsi, après un volume 5 plus calme qui introduisait le second arc de l’histoire, le récit repart à cent à l’heure et nous laisse aucun répit. De la première page à la dernière, l’action est à son comble, et c’est sur la toute fin du volume que nous cernons véritablement les intentions de l’auteur. La maitrise de l’histoire s’avère toujours aussi remarquable, les nouveaux personnages sont attachants et l’intensité omniprésente… que demander de plus ? Autant dire que l’attente du tome 7 sera longue, très longue…


Tome 7 :

Guidant ses nouvelles recrues, le bataillon d’exploration a entrepris une excursion hors des murs. Rapidement, les troupes ont été prises en chasse par un mystérieux titan femelle hébergeant un humain, semblable à Eren ou au titan colossal. Malgré de grands sacrifices, le stratagème du Major Erwin a permis d’attirer le monstre dans les bois et de le neutraliser, seulement…

Au vu de la finalité du tome précédent, on pouvait s’attendre à ce que l’arc du titan femelle arrive à son terme. Or, Hajime Isayama parvient à tirer sur la ficelle en proposant des retournements de situation inattendus qui viennent prolonger la bataille tout en instaurant un climat différent du précédent volet, entamant un petit retour à l’ambiance sombre des trois premiers opus.
Comme pouvaient s’y attendre certains, le plan de capture du titan prend une tournure inattendue et la bataille reprend de plus belle. Ceux qui attendaient désespérément un affrontement avec Eren sous sa forme de colosse seront ravis, et ceux qui demandaient un retour à la boucherie pure et simple aussi. On commence à connaître le mangaka et le fait qu’un personnage prenne de l’ampleur ne garantit pas systématiquement sa survie. Cet opus en est la preuve puisque de manière surprenante, l’hécatombe reprend et quelques personnages auxquels on a pu s’attacher depuis des chapitres déjà deviennent victimes de la bataille. La mise en scène d’Hajime Isayama est d’autant plus cruelle que ce dernier insiste sur ces décès, paraissant injustes et engendrant la colère et les remords d’Eren. La dimension dramatique est fortement appuyée dans ce volume, renforçant l’intensité de la bataille.

Car si depuis le tome 4 les scènes d’action sont un peu plus absentes ou alors moins dantesques que dans les trois premiers volumes, les rixes dantesques reprennent de plus belle dans cet opus. Les débuts du tome ont beau instaurer beaucoup de dialogues afin de faire monter la pression et mettre au clair les enjeux scénaristiques, la bataille contre le titan femelle occupe une place importante dans ce volume et devient spectaculaire. Que l’on aime ou non le style graphique d’Hajime Isayama, force est de constater que sa mise en scène est impeccable. Dynamique au possible, celle-ci ne manque pas de couper le souffle, de rendre intense la joute présentée, coupant le souffle du lecteur qui n’aura aucun remord à revenir sur certaines cases magnifiquement dessinées. A cette intensité, ajoutant le fait que par un simple art de mise en scène, l’auteur rappelle sans cesse les morts qui ont eu lieu quelques pages auparavant, rappelant au lecteur l’horreur de la lutte face aux titans.

En clair, nous n’avons pas connu de volume si prenant et explosif depuis les tout premiers. Forcément, les séquences de dialogue sont moins nombreuses, l’histoire n’avance pas vraiment, mais on reste ébahit par l’habilité de l’auteur à mettre en scène des séquences d’action intense et dramatique. Pour l’heure, l’attaque des titans reste un shônen aussi remarquable que spectaculaire qui n’a pas volé son titre de shônen de l’année à notre tournoi 2014 !

Gageons que pour ceux qui ont suivi l’anime chez Wakanim, le récit du manga a presque rattrapé l’adaptation. Le volume est sans surprise pour ceux qui ont suivi la série télévisée, il leur reste ainsi à apprécier les talents graphiques et de mise en scène de l’auteur. Le huitième tome devrait clore l’arc du titan femelle et proposer des choses inédites au lecteur de manga comme pour l’amateur de l’anime. Vivement !


Tome 8 :

De retour à la citadelle après le cuisant échec face au titan femelle, le Bataillon d’exploration se voit forcer de remettre Eren aux Brigades spéciales. Pour ne pas tomber entre leurs mains, il fuit avec Mikasa et Armin, et demande une escorte auprès d’Annie…

L’arc du titan femelle tire sa révérence sur ce volume, et de manière surprenante. Alors qu’on pensait la bataille close, Hajime Isayama nous mène de surprise en surprise pour nous révéler l’identité de l’ennemi, et mener face à lui l’assaut final. L’écriture de cette séquence est exemplaire, car maintient la tension tout le long durant, jusqu’à aboutir à la révélation tant attendue. La surprise est de taille, même si certains auront peut-être deviné la vraie nature de l’ennemi, et permet d’amorcer un nouveau combat empli d’adrénaline ! Et cette fois, l’action se concentre autour des personnages que nous connaissons bien plutôt que de faire intervenir tout le Bataillon d’exploration. Plus qu’une guerre face aux titans, nous avons affaire à un règlement de compte où tout se joue à cent à l’heure, et où Eren n’est pas nécessairement la carte maîtresse. Voir la roue tourner, après tant d’instants de désespoir, à ce quelque chose d’appréciable, si bien qu’on en vient à éprouver une certaine pitié pour l’ennemi.

Concernant le personnage d’Eren, force est de constater que le personnage évolue, aussi bien psychologiquement que dans le maniement de son pouvoir. Les apartés, parfois longuets, ont le mérite de développer les personnages moralement, un traitement appréciable afin que les protagonistes quittent enfin les sentiers battus.

Ceux qui ont vu l’adaptation animée ne seront pas surpris du déroulement du volume, sauf peut-être dans l’agencement du combat contre le titan femelle qui est bien plus court et un brun moins épique que dans le dernier épisode animé, mais qui a le mérite de mettre l’accent sur d’autres personnages qu’Eren qui n’est pas la seule vedette du Bataillon d’exploration.

La fin du tome a une aura particulière puisque le manga devance désormais l’adaptation animée. Pour ceux qui suivent l’assaut contre les titans depuis ses premiers pas en France, l’heure est maintenant à la surprise, et elle est de taille ! Comme si l’excellent duel de fin d’arc du titan femelle ne suffisait pas, le mangaka nous propose une révélation aussi curieuse que perturbante. Il nous en dit peu, assez pour se rendre compte de l’importance des intrigues parallèles, mais pas assez pour obtenir un semblant de vérité. C’est d’une part frustrante, mais confirme que l’auteur sait où il va, et que la bataille contre les titans ne se résume pas à éradiquer des prédateurs colossaux. Et puisque le mangaka aime l’intensité, la dernière page augure du très bon pour le nouvel arc… Nos héros ne sont pas au bout de leurs peines, et une nouvelle bataille les attend !

Volume intense, surprenant et rappelant les complexités de l’intrigue, ce huitième volume conclut un arc majeur de la série et permet enfin de découvrir le récit faisant suite à l’anime. Chaque nouveau tome ne sera que découvert désormais, d’autant plus que le nouveau cycle narratif promet une grande dose d’action et d’horreur face aux titans. On reste curieux de voir de quelle manière Hajime Isayama traitera son nouvel arc et lui donnera une dimension, histoire de ne pas proposer un simple affrontement contre les titans. Mais on fait confiance au mangaka qui maîtrise son scénario !
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10146
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: L'Attaque des Titans

Message non lu par Koiwai » 27 juil. 2014, 11:17

Moi qui trouvais la série sympathique mais prévisible à 100% sur ses 6 premiers tomes, elle a commencé à me surprendre avec le tome 7, mais c'est bien le tome 8 qui m'a mis la claque tant attendue !

L'auteur amène très bien la grosse révélation sur le titan féminin, en entretenant très joliment le suspense et l'action, et j'avoue que tout ça m'a fendu un peu le coeur car [spoiler]j'adore Annie ! Je me demande ce que l'auteur va faire du personnages par la suite.[/spoiler]

De plus, Isayama distille à merveille de nouvelles pistes qui promettent d'enrichir le scénario, et les dernières pages balancent un suspense du tonnerre !


Maintenant que la parution du manga est arrivée au niveau de là où s'arrêtait l'anime, je vais enfin pouvoir commencer à regarder ce dernier quand j'aurai le temps (je n'ai vu que les deux premiers épisodes avant de le mettre en pause, histoire de découvrir l'histoire avec le support original).
Image

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 2076
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: L'Attaque des Titans

Message non lu par Takato » 27 juil. 2014, 11:53

Maintenant que la parution du manga est arrivée au niveau de là où s'arrêtait l'anime, je vais enfin pouvoir commencer à regarder ce dernier quand j'aurai le temps (je n'ai vu que les deux premiers épisodes avant de le mettre en pause, histoire de découvrir l'histoire avec le support original).
Tu vas acheter le coffret intégral toi aussi ? 8)

Sinon, je partage ton point de vue concernant le spoil, j'espère qu'Isayama ne va pas tout bonnement "abandonner" le personnage et conserver un fil conducteur dans son récit.
Le manga ayant rattrapé l'anime, je suis vraiment impatient de découvrir la suite "inédite". D'autant que je me suis spoilé comme un imbécile en achetant il y a un an le tome 10 en japonais, et je suis tombé sur une méchante révélation (qui n'avait besoin que du visuel pour être comprise). L'intrigue va vraiment avancer je pense, j'ai hâte de lire les trois prochains volumes !
Image
Image

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: L'Attaque des Titans

Message non lu par Rogue Aerith » 27 juil. 2014, 18:57

J'ai dévoré (hum... :mrgreen: ) l'anime en quelques jours. Des lustres que je n'avais pas aimé un anime comme ça, depuis...Fullmetal Alchemist (la première version, puis Brotherhood).
J'ai particulièrement apprécié le côté sans concessions, notamment parce que l'auteur fait disparaître des personnages charismatiques quand il veut (mais apparemment, il s'est plaint d'avoir la pression des lecteurs depuis qu'il connaît le succès). La [spoiler]disparition de l'équipe de Levi toute entière[/spoiler], c'était vraiment très fort !

J'ai donc voulu me mettre au papier : et là, ça a été le drame. Graphisme ABSOLUMENT REDHIBITOIRE. J'ai feuilleté du tome 1 au tome 5, et franchement, les visages sont dégueus, les proportions n'en parlons pas (les tailles des bras et des jambes), et il n'y a pas de dynamisme dans le découpage des cases (pour les phases avec l'équipement tridimensionnel, c'est plus que regrettable). Le fossé avec l'anime est gigantesque. J'ai tenté de faire abstraction de cette différence...colossale, mais rien n'y a fait, je n'ai pu me résoudre à commencer le papier. Pourtant, je ne fais pas partie des lecteurs de mangas fermés...Karakuri circus, Jojo's, Dorohedoro, j'en ai fait des séries spéciales niveau graphismes... Mais là, ce n'est pas spécial, c'est moche.

Autre drame : comme Takato, en voulant voir ce que la saison 2 pourrait nous réserver quand elle sortira, je me suis spoilé comme un pov' keunard un élément capital.

Je verrai si je retente l'expérience des premiers tomes, mais je ne vois pas pourquoi ça changerait...trop laid :roll:
Image
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1555
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: L'Attaque des Titans

Message non lu par hdix » 28 juil. 2014, 14:40

Rogue Aerith a écrit :
J'ai donc voulu me mettre au papier : et là, ça a été le drame. Graphisme ABSOLUMENT REDHIBITOIRE. J'ai feuilleté du tome 1 au tome 5, et franchement, les visages sont dégueus, les proportions n'en parlons pas (les tailles des bras et des jambes), et il n'y a pas de dynamisme dans le découpage des cases (pour les phases avec l'équipement tridimensionnel, c'est plus que regrettable). Le fossé avec l'anime est gigantesque. J'ai tenté de faire abstraction de cette différence...colossale, mais rien n'y a fait, je n'ai pu me résoudre à commencer le papier. Pourtant, je ne fais pas partie des lecteurs de mangas fermés...Karakuri circus, Jojo's, Dorohedoro, j'en ai fait des séries spéciales niveau graphismes... Mais là, ce n'est pas spécial, c'est moche.
aaaah merci, je me sens moins seul.
Personnellement, suite à tous les avis positifs lus par ci par là, je me suis lancé dans l'édition papier ( pas les animes, je ne regarde plus d'anime, trop long, trop lent, pas le temps, si je suis devant ma tv c'est pour jouer)
Mais alors, je me suis forcé à aller jusqu'au tome 5 et j'ai lâché, je peux pas. l'histoire est intéressante certes, mais les dessins, stop quoi, c'est pas moche, c'est plus que ca, et c'est pas un effet de style du genre je me démarque des autres, non non, moi ca me donne l'effet de "je ne sais pas dessiner alors je gribouille des trucs... difforment, avec des yeux qui disent fuck aux autres...etc..."

Alors moi aussi j’essaie d’être ouvert dans mes lectures, et de ne pas lire que des mangas au design aseptisé comme certains disent ( et pourtant à plus c'est fin net et précis, à plus j'apprécie) mais là non, c'est de la torture visuelle. enfin quand on lit des mangas ( ou bd) c'est parce qu'on aime lire des histoires dessinées, donc qu'on aime les dessins non ?? ( parce que sinon on lit des romans) bref je pense que l'auteur aurait mieux fait de se cantonner au scénario et de laisser les dessins à qqu'un d'autre. dommage, mais moi je passe la main.
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10146
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: L'Attaque des Titans

Message non lu par Koiwai » 06 sept. 2014, 13:09

Juste comme ça, Armin de L'Attaque des Titans vu par Kiyohiko Azuma, l'auteur de Yotsuba&! :

Image


Je trouve ça assez incroyable. On reconnaît tout de suite Armin, mais Azuma se l'est bien réapproprié, et offre une illustration à des années-lumière de ce qu'il fait sur ses séries. Faut vraiment être fan d'Azuma et avoir longtemps observé ses dessins pour reconnaître son style (que j'ai reconnu aux yeux et au nez du personnage), ça prouve quand même une sacrée maîtrise *___*


Mais pendant qu'il fait ça, il n'avance pas sur Yotsuba&! >< :arrow:
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10146
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: L'Attaque des Titans

Message non lu par Koiwai » 06 sept. 2014, 18:24

Tome 9 lu, c'était très bieeeen :o

Après un tome 8 surprenant, Isayama utilise le rebondissement de la fin de ce même tome 8 pour développer dans ce 9ème opus bon nombre de mystères qui trouvent petit à petit une explication.

Déjà, il y a le début de tome autour de Mike, mis en scène de façon prodigieusement horrible, et qui fait entrer en scène une nouvelle sorte de titan qui relance énormément de choses !

La suite du tome se construit via la mise en parallèle de ce que font chacun des groupes de leur côté, et Isayama gère bien son truc. Je trouve remarquable la manière qu'il a d'offrir de plus en plus d'importance à des personnages qui, au départ, étaient secondaires. Dans ce tome, j'ai adoré Sasha que l'on cerne un peu plus, ou aussi Conny et ses craintes, et j'espère qu'ils gagneront encore en importance. Mais évidemment, ce sont les personnages liés à la petite révélation du révérend qui intriguent le plus, à savoir [spoiler]Christa et Ymir[/spoiler], mais Reiner est lui aussi de plus en plus étrange dans son comportement. Lui aussi, j'ai hâte de voir ce qu'il va nous réserver.
Vu le nombre de personnages secondaires dans la série, il y en a un paquet qui peuvent gagner encore en intérêt ensuite et nous surprendre. Depuis deux tomes j'ai vraiment le sentiment qu'Isayama a bien tout pensé, qu'il a toutes les cartes en mains pour balancer du lourd de façon imprévisible, et du coup j'attends la suite avec impatience !

Par contre, certains personnages me gonflent un peu tant ils sont peu perspicaces. On devine quand même très vite la vérité sur le mystère de l'arrivée de titans derrière les murs roses, et voir que les personnages ne pensent pas à cette possibilité alors que c'est évident m'agace un peu. D'autant que l'auteur insiste quand même assez lourdement là-dessus par moments, notamment avec [spoiler]le titan qui prononce le nom de Conny[/spoiler].
Image

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 2076
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: L'Attaque des Titans

Message non lu par Takato » 06 sept. 2014, 23:07

Pfiouuuuuuuuuu, Isayama enchaîne les volumes excellents... Mais où s'arrêtera-t-il ?! Pas avec le suivant en tout cas, mais je me tais. (Je vais de ce pas refeuilleter mon tome 10 japonais tellement je trépigne d'impatience :mrgreen: ).

Tome 9 :

Le combat contre Annie, le titan femelle, s’est achevé par l’enfermement volontaire de cette dernière dans un cocon de cristal. Mais la rude bataille a dévoilé une vérité effrayante : derrière les parois de la citadelle se cachent des titans emmurés vivants. Et comme si cette découverte ne suffisait pas, un groupe de géants a franchi le mur Rose…

Nous y voilà. Nous avons désormais atteint un stade de l’histoire non adapté par l’anime. Nombreux sont les lecteurs qui ont aussi craqué sur l’adaptation animée, aussi ce tome 9 nous permet de découvrir des évènements inédits du récit. Un nouvel arc s’ouvre alors, celui-ci étant pour l’instant entouré de mystères. Des titans ont pénétré la zone humaine, un nouvel assaut qui va entrainer bien des questionnements, des révélations, et des rebondissements.

En fait, ce volume ne contient quasiment pas d’affrontements contre les titans à proprement parler, mais il insiste beaucoup plus sur l’intrigue générale de la série, le mystère même des titans et la situation géopolitique de l’histoire. Tout le long du tome, Hajime Isayama distille les informations sur plusieurs fronts. Certaines renvoient aux fameux titans emmurés vivants, d’autres à la nature de ces géants… Nous est habilement mené et avec de tels chapitres, nous n’avons plus de doute sur le fait que le mangaka connaît son histoire, ou du moins les informations qu’il cherche à développer. La plus grande surprise de ce volume survient en tout début, avec l’apparition d’un nouveau titan très particulier qui remet en question énormément d’éléments de la série. Puis, d’autres indices viennent nous aiguiller dans cette direction… Que sont les titans ? Nous n’en savons rien, pour le moment, mais on commence à se faire notre petite idée.

L’intrigue politique de la série est placée sur les devants de scène via ce neuvième volume. Le Culte du mur, la Famille Royale… des éléments déjà évoqués à plusieurs reprises et qui ne semblaient pas occuper tant d’importance que ça. Finalement, l’auteur nous prouve le contraire en apportant quelques révélations surprenantes qui pourraient bien apporter de nouveaux enjeux plus que conséquents dans le déroulement du récit. Avec toutes ces pistes évoquées, on se rend compte plus que jamais que l’Attaque des Titans a un scénario véritablement dense, et que découvrir tous les tenants et aboutissants du récit demandera un certain temps.

Ce tome propose assez peu d’action, mais beaucoup de discussion. Chose inédite depuis le début de la série, Eren, Mikasa et Armin sont assez effacés et laissent la place à des personnages plus secondaires qui le méritaient. Ainsi, nous suivons un moment Connie et Sasha, cette dernière se payant le luxe d’un flashback qui permet de découvrir le background de la demoiselle et la manière dont elle a évolué, tandis que Connie sert essentiellement à épaissir le mystère autour des titans. La série comportant de nombreux personnages, le fait que l’auteur fasse parfois une halte pour procéder au développement de personnages est quelque chose que l’on apprécie.

Après lecture de ce tome 9 de l’Attaque des Titans, on est quelque peu secoués. Le volume ne présente pas beaucoup d’action, mais l’épaisseur du scénario ne fait que se confirmer. Beaucoup de petits indices semblent glissés à chaque chapitre, épaississant le mystère mais titillant notre envie de connaître la suite. L’attente du tome 10 sera longue, sans compter que celui-ci devrait apporter de nombreuses certitudes. C’est donc une nouvelle claque pour le manga de Hajime Isayama, prouvant que son titre n’a pas besoin de faire dans la surenchère d’action et de gore à outrance pour représenter un divertissement de qualité.
Image
Image

Avatar du membre
Luciole21
Génie lambda
Messages : 1152
Enregistré le : 17 janv. 2012, 22:26
Localisation : Inconnue

Re: L'Attaque des Titans

Message non lu par Luciole21 » 07 sept. 2014, 11:53

Un tome génial en effet, j'ai vraiment envie de lire la suite (sans doute la série que je suis dont j'attends le plus le tome suivant avec Alice in Borderland). Mais je suis pas forcément d'accord pour dire que les personnages ne sont pas perspicaces. Le lecteur a une vision d'ensemble, mais au cœur de l'action, c'est plus difficile de cerner le problème, avec le stress lié à la situation et peut-être un blocage psychologique face à un cas de figure désastreux (je veux dire encore plus que ça l'est déjà...).
Image

Dernier coup de cœur manga : Chiisakobe (Minetaro Mochizuki)
Dernier coup de cœur franco-belge : Septs Nains (Lupano)
Dernier coup de cœur comics : Bone (Jeff Smith)
Dernier coup de cœur roman : La horde du contrevent (Alain Damasio)
Dernier coup de cœur film : Perfect Sense
Dernier coup de cœur jeux vidéo : Portal 2

Platineur débutant : http://www.psthc.fr/profil-psn-Coeluli. ... c7dbc3d294

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 2076
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: L'Attaque des Titans

Message non lu par Takato » 07 sept. 2014, 14:19

Je suis d'accord avec Luciole, je ne trouve pas que les personnages de l'Attaque des titans soient les plus couillons qui soient. Comme il l'a souligné, nous avons une vision d'ensemble mais les protagonistes font face aux évènements parfois indépendamment, sans connaître tous les éléments que le lecteur prend en compte sur les différents fronts. Puis dans le tumulte, difficile de prendre le recul adéquat pour apprécier justement la situation. :)
Image
Image

Répondre