Revenge Classroom

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9529
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Revenge Classroom

Message non lu par Koiwai » 25 mars 2015, 14:35

Image

La fiche sur le site


Tome 1 :

Dans sa classe au collège, Ayana est devenue le bouc-émissaire, celle qui se prend toutes les brimades, des plus succinctes aux plus graves. Insultes, menaces, violences, racket, viol... Elle a déjà tout subi, mais est toujours restée plutôt passive... jusqu'au jour où un énième accident fait exploser toute la haine qui s'était accumulée en elle. C'est décidé : dans l'ombre, elle se vengera de tous les élèves de sa classe, les uns après les autres...

Portant très bien son nom, Revenge Classroom nous plonge dans un récit de vengeance qui donne le ton dès les premières pages, violentes et montrant très rapidement la haine engrangée par Ayana. Et pourtant, sur le coup, il est difficile d'être pleinement convaincu par cette entrée en matière et par les vengeances qui s'ensuivent.
Au premier abord, le portrait qui est fait d'Ayana apparaît clairement trop rapide : le début expédie le fait qu'elle a subi des brimades pendant longtemps, et il ne faut qu'une vingtaine de pages avant de la voir changer du tout au tout, passer de proie passive à vengeresse rongée par la haine. De ce fait, ne vous attendez pas à pouvoir vraiment vous immerger dans ce qu'elle ressent : si l'on comprend bien qu'elle a subi les pires choses, la voir haineuse dès le départ empêche toute réelle empathie, d'autant que ses pensées s'avèrent très primaires et répétitives (les formules du type "je n'ai pas le choix" ou "je dois me venger" à répétition sont lourdes).
Quant aux vengeances en elles-mêmes, elles manquent cruellement de travail, chaque chapitre se contentant de nous présenter un nouveau cas sur lequel Ayana va appliquer ses sentences. Traquant ses proies pour mieux cerner leurs faiblesses et leurs secrets, la jeune fille met ensuite au point des petits plans ponctuées d'idées intéressantes, mais qui paraissent beaucoup trop faciles, trop cousus de fil blanc, et dont l'issue est parfois un peu ridicule dans son côté too much, à l'image de la vengeance sur la déléguée Yuko Takishima. De même, côté visuels, les auteurs jouent clairement la carte de la surenchère sur les expression haineuses d'Ayana, dont le regard apparaît presque démoniaque, ce qui plaira ou pas selon les goûts.

Et pourtant, on aurait tort de s'arrêter à cette première impression de récit pas surprenant, répétitif et too much, car Revenge Classroom finit petit à petit par surprendre et déranger. Ne lésinant sur rien pour accentuer l'ambiance sombre et malsaine de leur série, les auteurs offrent des cas allant assez loin, avec notamment un séducteur se jouant des filles pour mieux profiter d'elles voire les violer, ou des lycéennes exerçant des activités proches de la prostitution. Mais à côté de ça, d'autres cas, à l'image de Yuko ou d'Ai, s'avèrent beaucoup plus ambigus. S'il y a d'un côté des adolescents ayant réellement fait vivre le pire à Ayana, il y en a d'autres qui ont été simplement contraints de s'éloigner d'elle à cause de leurs propres soucis, voire certains qui ont cherché à la protéger secrètement. Mais Ayana, rongée par la haine, ne fait aucune différence et abat implacablement ses châtiments en dérangeant de plus en plus le lecteur... jusqu'à ce que tout finisse par déraper, inévitablement, dans une fin de volume qui lance réellement la machine. Dans sa haine aveugle, Ayana finit par perdre le contrôle de sa vengeance, entraînant des conséquences... mortelles, et qui auront sans aucun doute un impact terrible sur elle-même. La haine aveugle était-elle la meilleure solution pour elle ?

Concrètement, au premier abord ce premier tome a tout d'une série B au schéma répétitif, aux dialogues basiques et aux réactions too much, les auteurs faisant dans la surenchère pas fine pour marteler leur propos. Mais a bien y regarder, l'oeuvre dévoile en filigranes des choses surprenantes, ne manquant pas de déranger, le tout se terminant sur un très bon cliffhanger. Les auteurs ont fait des choix d'abord peu emballants mais qui finissent par offrir au récit tout son cachet (notamment l'absence d'empathie pour Ayana et sa vengeance aveugle, qui finissent par déranger dans le bon sens du terme), et l'oeuvre est clairement assez intrigante pour qu'on ait envie de voir de quoi la suite sera faite.

Côté édition, on pourra regretter l'absence de mention "pour public averti" alors qu'il est quand même question, en vrac, de violence, de prostitution, de mort ou de suicide (même si rien n'est montré crûment, c'est clairement abordé). L'édition n'en reste pas moins plaisante.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9529
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Revenge Classroom

Message non lu par Koiwai » 27 juin 2015, 13:05

Tome 2 :

En exerçant sa vengeance contre ses camarades de classe, Ayana a involontairement provoqué la mort de deux filles qui étaient en réalité de son côté. Un climat d'angoisse s'installe alors dans la classe, et Daisuke Kawamoto en profite pour agresser une nouvelle fois notre héroïne... Comment réagira Ayana face à tout ça ?

La réponse arrive très vite : malgré les coups durs, la jeune fille reste déterminée à accomplir sa vengeance en en faisant tomber dans ses pièges, les uns après les autres, ses camarades de classe. Le schéma du tome 1 reprend cons es droits avec une partie sur Hayato Igarashi, un petit gars enveloppé qui profite de sa richesse pour "acheter" ses amis. Outre le cliché qu'est ce personnage, on reste également un peu déçu par la teneur très lisse de cette vengeance, alors qu'on s'attendait un voir les choses sortir de ce schéma basique après la fin du tome 1.
La suite, grosso modo, suit encore la même route avec une autre vengeance sale, sadique et amplement méritée sur Daisuke. Une nouvelle fois, le plan de vengeance est très basique, peu travaillé et trop facile (et puis quelle bonne idée de laisser comme ça, en plan, l'endroit où a lieu la vengeance...), et le ton résolument too much de la série (à commencer par les rires sadiques bien exagérés des personnages) ne plaira pas à tout le monde.

Néanmoins, il y a dans ce tome plusieurs éléments qui, en filigranes, entretiennent bien l'intérêt, enrichissent le fond et l'aident à sortir un tant soit peu de son schéma linéaire, à commencer par les agissements mystérieux de Ren Tokiwa et Miho Tsukamoto, deux personnages qu'il est pour l'instant impossible de cerner... On se demande également si Ayana continuera d'exploiter ses camarades de classe les plus faibles qui voient désormais en elle une meneuse, comme Ai, Shota (dont on découvre la situation familiale en fin de tome) et Naoto. Enfin, l'acte de Mari Yuki reste intéressant, et Ryo Takeura, malheureux éconduit de notre héroïne, relance de plus belle le parfum de mort dans les dernières pages.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
cicipouce
Messages : 44
Enregistré le : 22 mai 2009, 04:06
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Revenge Classroom

Message non lu par cicipouce » 29 juin 2015, 14:11

Ce tome était vraiment savoureux ...
Et la fin ?! Superbe !!

J'attends le tome 3 avec impatience, j'espère que l'auteur ne va pas me décevoir parce que la vengeance est un plat qui se mange glacial !!

MUAHAHAHAAHAHAHAH ... lol
.(¯`•¸·´¯) * ƇιƇιǷѻμƇε *(¯`·¸•´¯).

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9529
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Revenge Classroom

Message non lu par Koiwai » 30 juin 2015, 17:02

Tome 3 :

Aidée de ses sbires Ai et Shota, Ayana a exercé sa vengeance sur un Daisuke ensanglanté et humilié. Mais leur stupeur est totale lorsqu'ils apprennent que Daisuke a été retrouvé mort dans la nuit, percuté par un camion alors qu'il chutait d'un pont. Personne ne sait que celui qui l'a poussé n'est autre que Ryô, absent des cours depuis un moment. Et face à ce nouveau drame, le climat d'angoisse au sein de la classe s'accentue plus que jamais. Certains, comme Yuya, émettent clairement des regrets. D'autres y voient une malédiction et commencent à perdre pied. D'autres encore s'en fichent simplement, comme Mai Natsume. Et parmi tout ceux-là, il y a Shota, qui panique de plus e plus face à une situation qui dégénère...

La mort de Daisuke est l'événement qui finit de briser la classe... Et pourtant, ce n'est encore que le début des horreurs. Car malgré ce nouvel imprévu mortel, Ayana reste déterminée à accomplir sa vengeance, d'autant que le décès d'Emi et de Yuko lui a ancré dans la tête une nouvelle façon de voir les choses : leur mort est pour elle le signe qu'elle doit désormais aller au bout. Et pour ça, elle devra plus que jamais manipuler le faible Shota...

Concrètement, le scénario de Karasu Yamazaki reste truffé de facilités (par exemple, comme Mari retrouve-t-elle si facilement Ayana après lui avoir pris son vélo ?), d'inégalités (notamment la vengeance sur Mai qui est expéditive et ne sert qu'à éveiller les soupçons de Kasuga) et de focus pas assez développés (en tête, celui centré sur la relation d'Ayana avec sa mère). Mais après un deuxième tome qui restait un peu trop linéaire, de nombreuses pistes prennent enfin un peu plus de consistance : la séparation de la classe dans trois collèges différents, le retournement de veste de Mari, la relation passée de notre héroïne avec l'énigmatique Miho, le but nébuleux recherché par Ren... Plusieurs personnages gagnent clairement en intérêt. Mais ce que l'on retient surtout, c'est la chute d'un autre protagoniste : Shota. Traumatisé à partir de la mort de Daisuke, il perd pied peu à peu, encore enfoncé par les manipulations d'Ayana, et alors même que ce gentil garçon n'avait d'autre but que d'offrir du bonheur à ses deux petits soeurs. Il ne sait plus que faire face à une situation qui lui échappe complètement, si bien qu'il finit par commettre le pire dans une fin de volume plus horrible que jamais...

Une fois les défauts passés, on constate que Revenge Classroom se relance autour d'un schéma qui brise un peu plus sa linéarité, d'une ambiance plus sombre et malsaine que jamais, de personnages qui gagnent un peu plus en intérêt, et d'une héroïne devenue qui s'enfonce encore plus dans la poursuite de sa vengeance...
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
cicipouce
Messages : 44
Enregistré le : 22 mai 2009, 04:06
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Revenge Classroom

Message non lu par cicipouce » 20 juil. 2015, 16:15

Un pétage de plomb que je n'avais pas vu venir, je m'attendais plus à un suicide avec lui, ces sœurs et sa grand mère mais ça !!
C'est inattendu !!

Les choses se compliquent pour Ayana parce que ce petit gars va devenir un sérieux problème mais cette fille a de la ressource !!
.(¯`•¸·´¯) * ƇιƇιǷѻμƇε *(¯`·¸•´¯).

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9529
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Revenge Classroom

Message non lu par Koiwai » 17 sept. 2015, 19:09

Tome 4 :

Shota a légèrement perdu pied et a joliment décapité Kazuma, au grand dam d'une Ayana qui voit ses plans de vengeance complètement chamboulés par ce sanglant coup de folie. Aussi décide-t-elle, après avoir enterré le corps de Kazuma, d'enfermer Shota dans le sous-sol de l'immeuble désaffecté. A présent, il lui faut se remettre de cet événement horrible qu'elle n'a jamais souhaité. La disparition de Shota risque d'alarmer la police, et pour l'instant elle ne peut plus agir comme elle le veut. Mais plusieurs de ses camarades de classe continuent de s'activer de leur côté, pour une situation qui devient de plus en plus critique...

L'acte meurtrier de Shota plonge Ayana dans une situation plus délicate que jamais, et tout ceci n'est qu'un début. Elle ne peut plus agir pour l'instant, dans un quatrième tome où elle est plutôt passive et voit affluer autour d'elle de nouveaux problèmes sans qu'elle puisse faire grand chose. Bien sûr, il y a le danger que représente la police, qui est désormais décidée à approfondir son enquête. Mais ce n'est pas tout : elle et Mari deviennent la cible de deux camarades souhaitant les faire tomber dans un piège, puis la fin du volume révèle toute l'horreur de la situation familiale de notre héroïne, qui n'est clairement pas aimée par ses parents...

Si, concrètement, la vengeance d'Ayana avance peu dans ce tome, c'est surtout parce que les auteurs cherchent à complexifier un peu plus la situation autour des camarades de classe de la jeune fille. Kentaro et Yuki finissent par découvrir l'horrible vérité au sujet de Ryo, par l'intermédiaire de Yuya. Mais ce dernier, une fois ses deux camarades repartis, dévoile lui aussi un petit secret... De son côté, Ai, alliée d'Ayana qui semble de plus en plus éperdue, n'est pas loin de perdre pied à son tour, la faute à une jalousie mal placée envers Mari. Ren continue de s'activer en se montrant toujours aussi terrible dans ses actes, de même que Mao et Shiori qui semblent bien décidées à en finir avec notre héroïne. On se demande également quel rôle aura Masaharu. Mais la principale énigme reste Miho, dont les agissements, les paroles puis le manque de considération qu'elle semble avoir envers elle-même ne cessent d'intriguer...

Karasu Yamazaki et Ryu Kaname font bouger un peu chacun de leurs pions. les élèves de la 3ème 3 du collège Shirasaki sont tous, petit à petit, pris dans une spirale infernale enclenchée par la vengeance d'Ayana, vengeance qui désormais lui échappe. Certains cas sont vraiment trop basiques (à commencer par les motivations d'Ann et Yui pour faire ce qu'elles font), d'autres intriguent ou inquiètent beaucoup plus... En tout cas, il fallait bien tout ça pour sortir Revenge Classroom d'une certaine linéarité et pour entretenir l'intérêt au-delà de la vengeance d'Ayana. A présent, on attend de voir ce que vont donner les agissements des différents personnages.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre