Magical Girl Site

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Magical Girl Site

Message non lu par Koiwai » 24 juin 2015, 20:17

Image

La fiche sur le site


Tome 1 :

Après un Magical girl of the end qui ne cesse plus de se bonifier au fil des tomes, Kentarô Satô revient aux éditions Akata avec son autre manga ayant pour thématique les magical girls : Magical Girl Site, une oeuvre qui contrairement à son aînée, ne se trouve pas dans la collection WTF mais dans la collection principale de l'éditeur. Et pour cause : cette nouvelle série propose un contenu moins taré, et puise ses bases dans un univers plus réel et un peu plus social.

Car ici, tout part d'une triste réalité sociale : celle des persécutions en milieu scolaire. Et la jeune Aya Asagiri les subit de plein fouet. Depuis toujours plutôt introvertie et d'apparence fragile et mignonne, elle subit au collège les pires humiliations de la part de certaines élèves de sa classe. Et quand elle rentre chez elle, elle n'a guère l'occasion de souffler, car elle doit subir les tortures immondes d'un grand frère qui passe complètement ses nerfs sur elle, jour après jour, pour évacuer le stress dû aux attentes que ses parents placent en lui.
Bref, depuis toujours, Aya n'a rien pour s'en sortir un minimum. Elle est seule, malheureuse. Profondément malheureuse, au point d'envisager le suicide... et c'est précisément pour ça qu'elle semble choisie par un étrange site internet pour... devenir une magical girl ?! Peu de temps après, elle trouve dans son casier une baguette magique plutôt particulière puisqu'elle a la forme d'un "féérique" pistolet. Et c'est là que les choses sérieuses commencent. Entre pardonner à ceux qui lui ont fait tant de mal ou les punir, elle a le choix, mais elle risque vite d'être dépassée par des enjeux plus grands encore...

Dès les premières pages, Kentarô Satô fait fort en proposant une entrée en matière brutale, où l'on découvre directement et sans adoucissement la cruelle situation d'Aya. Mais très vite, les choses s'emballent, et voici la jeune fille munie de sa "baguette magique" après seulement quelques pages. Elle n'a encore aucune idée de comment la contrôler et des conséquences que peut avoir ce petit objet, et les premiers essais se révèleront très rapidement aussi brutaux que sanglants !
Cette entrée en matière "choc" fait très bien son office mais n'est que le début d'une intrigue d'une tout autre ampleur. Car au fil des pages, Aya n'est pas au bout de ses surprises. Tout en liant amitié avec une alliée plus courageuse qu'elle en la personne de Tsuyuno Yatsumura (une camarade de classe forte et solitaire), elle est bien obligée de se poser de nombreuses questions au fil de ses découvertes sur le petit monde des magical girls, bien plus dangereux qu'il n'y paraît... Pourquoi le fait d'être malheureuse est le critère de choix des magical girls ? Quelles sont les origines de ces baguettes magiques aussi différentes que dangereuses ? Que recherche la "chasseuse de magical girls", une fille qui cherche à tuer les autres magical girls pour récupérer leurs baguettes ? Qui est l'administratrice du Magical Girl Site ? Qu'est-ce que la "Tempest", cette issue possiblement apocalyptique devant arriver au bout d'un compte à rebours visible sur le site ? Et qui en est l'instigateur/instigatrice ?

De nombreuses interrogations arrivent très vite avec clarté et enrichissent considérablement la série dès ce premier tome, ce qui annonce une suite encore plus prenante. En toile de fond, le background se met efficacement en place, autour des différents pouvoirs que procurent les baguettes, ou autour de certains protagonistes visiblement destinés à jouer un rôle plus important par la suite. Notamment, on a attend de voir celui du dénommé Hinomoto, adolescent qui en pince secrètement pour notre mignonne héroïne.

De par leur mélange improbable entre le look plutôt mignon des personnage et l'aspect brutal des événements, les dessins sont dans la lignée de Magical girl of the end (en moins barges toutefois) et offrent un rendu toujours aussi efficace.

Des débuts tonitruants et qui ne prennent pas de détour, des personnages bien mis en place, une intrigue limpide qui s'enrichit très vite... C'est donc une entrée en matière réussie pour Magical Girl Site, qui s'annonce comme un divertissement d'action e de suspense sur petit fond social on ne peut plus prometteur !
Image

Avatar du membre
cicipouce
Messages : 44
Enregistré le : 22 mai 2009, 04:06
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Magical Girl Site

Message non lu par cicipouce » 29 juin 2015, 14:09

Ce genre de petit manga me plait vraiment beaucoup ces temps ci ...

Une vengeance par ci, un petit macchabée par là ...

J'ai par contre pris la réaction à l'envers ... c'est l'extrait de Magical Girl Site qui m'a poussé à jeter un œil à Magical Girl Of The End ....
Et jusqu'à présent je me demande mais où vont-ils chercher des trucs aussi barré ?!?!
.(¯`•¸·´¯) * ƇιƇιǷѻμƇε *(¯`·¸•´¯).

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Magical Girl Site

Message non lu par Koiwai » 22 déc. 2015, 18:16

Tome 2 :

Au moment même où elles s'apprêtaient à soutirer des informations à la "chasseuse de Magical Girls" Rina Shioi, Aya et Tsuyuno ont vu celle-ci tomber dans le coma car elle a trop utilisé les pouvoirs des baguettes magiques en sa possession ! Pour la réveiller et enfin en apprendre plus sur la "tempest" et sur le compte à rebours, les deux jeunes filles ont désormais besoin de dénicher une Magical Girl qui aurait des pouvoirs de guérison... et pensent avoir trouvé la perle rare en la personne de Nijimin, l'égérie d'un groupe d'idols à la mode. Seulement, comment faire pour approcher une telle starlette... et celle-ci sera-t-elle seulement coopérative, ou montrera-t-elle un comportement aussi violent que celui de Rina ?

La réponse à ces questions arrive assez vite, dès lors que l'on part à la découverte de Nijimin, un nouveau personnage qui se montre plutôt haut en couleur, et que l'on apprend à connaître sous différents angles : le sien, celui d'Aya et Tsuyuno, et celui d'un fan hardcore de cette lolita membre d'un groupe d'idols plutôt... originales. En effet, c'est une véritable parodie de groupe d'idols que nous offre Kentarô Satô, l'auteur jouant à fond sur les clichés que peuvent véhiculer bandes de filles stéréotypées : entretien de l'impression d'appartenance aux fans, caractère assez extrême dans leur genre de ces fameux fans... pour un résultat délicieusement branque, délirant et en même temps un peu inquiétant, que le mangaka a finalement à peine besoin d'exagérer par rapport à la réalité. L'ultime point d'orgue de tout ça étant évidemment la nature de la "baguette magique" de la jeune fille, que l'on vous laisse découvrir !

En tout cas, tout au long de son entrée en scène barrée, la petite Nijimin s'annonce comme un personnage prometteur dans son genre, mais malgré toute l'ambiance exagérément choupi-mimi-kawaï amusante qu'elle peut apporter, des choses plus graves se jouent également en parallèle. Ainsi découvre-t-on un peu plus en détails les tourments d'Aya concernant son passé de brimée, et ceux d'un Kaname à la fois inquiétant tout en restant la victime des pression de son père, et voit-on s'enclencher des événements on ne peut plus inquiétants autour de Sarina et de Tsuyuno...

Concrètement, il n'y a pas vraiment d'avancée scénaristique autour du tempest et du compte à rebours dans ce tome, car Kentarô Satô s'y concentre sur ses différents personnages. Et il le fait avec délectation en alternant malicieusement les ambiances, entre l'aspect bien barré de certains moments, et l'aspect un peu plus grave, réaliste et social d'autres passages. Dans tous les cas, certains événements des derniers chapitres sont là pour entretenir comme il se doit le suspense et l'envie de découvrir la suite.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Magical Girl Site

Message non lu par Koiwai » 27 janv. 2016, 20:45

Tome 3 :

Quelle n'est pas la surprise d'Aya et des autres quand débarque dans leur classe une nouvelle élève... qui n'est autre que Nijimin ! La mignonne et ultra populaire idol a subitement décidé de mettre sa carrière entre parenthèses, pour suivre Aya et Tsuyuno dans leurs recherches sur la "Tempest" et sur Rina Shioi... et, ainsi, pour pouvoir tuer cette dernière, qui a assassiné sa meilleure amie. Autant dire qu'il ne vaut mieux par pour Aya et Tsuyuno que Nijimin découvre où se trouve Rina. Mais c'est sans compter sur Sarina : elle-même désireuse de se venger de nos deux héroïnes, elle les prend en chasse, armée de ses récents pouvoirs de magical girl, et non sans avoir révélé auparavant la "cachette" de Rina à Nijimin...

L'entrée de Sarina dans le cercle des magical girls et la soif de vengeance de Nijimin étaient, dans le précédent tome, des éléments susceptibles d'amener du lourd, et ça ne manque pas ! Car après deux premiers volumes très intrigants, Kentarô Satô donne ici un coup d'accélérateur autour de rebondissements dont l'ambiance enragée et de plus en plus chaotique n'a rien à envier à son autre série, Magical Girl of the End. Durant toute la première partie du volume, l'ambiance va crescendo, portée par la soif de vengeance quasiment folle de Sarina, mais aussi de Nijimin de son côté. On se laisse pleinement happer par cette accélération de rythme, d'autant qu'il faut saluer le travail éditorial sur l'adaptation des onomatopées, qui ont ici une grande importance et sont très bien intégrées.
Mais tout cela n'est pas gratuit, n'a pas pour unique intérêt le sens du divertissement : plus que jamais, Satô y expose surtout certaines réalités sociétales ayant fortement conditionné les personnages. L'ijime dont fut victime Aya et la situation de Tsuyuno trouvent un nouvel écho, dès lors qu'elles doivent se confronter à une Sarina qui n'est animée que par sa soif de vengeance, sa douleur d'avoir perdu ses amis... Et la confrontation, de face, portée par des paroles sincères, que se livrent à un moment Aya et Sarina n'en apparaît alors que plus forte. Qu'est-ce que cette soif de vengeance, que ce soit du côté de Sarina ou de Nijimin, pourrait apporter de bon à ces filles ? En tout cas, dans cette situation, on a tout le loisir de cerner l'évolution d'Aya, s'extirpant de son caractère effacé pour montrer tout ce que représente pour elle Tsuyuno, sa première véritable amie.

Le résultat est vraiment prenant, d'autant que l'auteur, en parallèle, sait encore apporter quelques notes d'humour quand même un brin inquiétantes (aaah, la triple personnalité de Nijimin, pouvant passer soudainement de gamine mignonne à souhait à vengeresse tarée, ou à jeune fille transie d'amour), et qu'il continue d'intriguer grandement sur la "Tempest", sur les conséquences de l'utilisation abusive de plusieurs baguettes magiques, sur l'objectif de Nana, et sur l'arrivée en fin de tome d'une nouvelle donne très intrigante. Mais ce qu'on retient surtout, c'est bien ce rythme fou assez dramatique, et la façon dont la naissance des magical girls et les événements puisent leur source dans les malheurs et les problèmes tristement réalistes des personnages...
Image

Répondre