Karakuri Circus

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!

Votre avis sur Karakuri Circus

Excellent
26
62%
Trés bon
2
5%
Bien mais pas top
4
10%
Mauvais
10
24%
 
Nombre total de votes : 42

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Karakuri Circus

Message non lu par Erkael » 07 mai 2006, 12:37

Image Image Image

Auteur : Kazuhiro Fujita
21 volumes en France (série interrompue)
43 volumes au Japon (série terminée)
Editeur France: Delcourt


Un jeune garçon est poursuivi en pleine rue par des hommes en noir qui semble lui vouloir du mal, c’est alors qu’ un homme semblant maîtriser le kung-fu intervient et sauve le jeune garçon. Mais étrangement les hommes en noir sont d’une résistance incroyable, une superbe jeune femme contrôlant une marionnette entre alors en scène et détruit les hommes en noir qui ne sont eux même que des marionnettes.

Voilà vite résumé le début de ce manga génial qu ‘est Karakuri Circus, au départ cela semble être un shonen tout ce qu’il y a de plus classique, mais très vite on découvre que ce titre contient beaucoup plus que les simples éléments du shonen.

Allons un peu plus loin

Masaru est un jeune garçon introverti, pleurnicheur, longtemps il n’a vécu qu’avec sa mère, ignorant tout de son père, jusqu’à qu’il hérite de la colossale fortune de ce derniern ce qui évidemment ne plait pas aux autres héritiers de fameux milliardaire. Ceux ci engage alors des tueurs pour éliminer Masaru. En fuyant il rencontre Narumi, jeune homme d’une force incroyable, maîtrisant parfaitement les arts martiaux, mais souffrant d’une étrange maladie, la maladie de Zonopha, maladie aussi étrange que rare et mortelle. Cette maladie oblige celui qui en souffre à faire rire leur entourage sous peine d’étouffer. Mais Narumi ne peur lutter contre les tueurs utilisant des marionnettes.
Entre alors en scène Shirogané, une superbe française contrôlant elle aussi une marionnette, le redoutable Arlequin. Shirogané est aussi froide que belle, elle semble inexpressive et prête à se sacrifier pour sauver Masaru, sans que l’on sache trop pourquoi, elle prétend juste avoir été envoyé par le père de ce dernier.

Bien vite Shirogané et Masaru vont évoluer au contact de Narumi, tous deux vont apprendre à profiter de la vie, et vont très vite s’attache à lui, qui va devenir un grand frère pour Narumi et l’homme aimé par Shirogané.
Mais les choses vont se compliquer, un autre clan de marionnettiste enlève Masaru pour son argent. Narumi et Shirogané vont partir le récupérer mais nous ne sommes pas dans un shonen classique, la fin n’est pas toujours heureuse !

Une profondeur incroyable

Karakuri Circus est un titre qui possède une richesse émotionnelle incroyable, c’est impressionnant comme l’auteur arrive à nous faire accrocher à ses personnages aussi vite, personnage profondément humain car emplie de doutes et de faiblesses, ceux ci évoluant dans un monde dure la mort les côtoie régulièrement.
L’histoire est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît au départ, et les héros vont vivre toute sorte d’aventures qui si elles ne sont pas forcément essentielles pour le scénario, vont faire évoluer les personnages.
On va ainsi suivre la vie de Masaru et Shirogané, effondré par la tristesse, ils vont rencontré une petite troupe de cirque et vont évoluer humainement, ensemble ils vont essayer de faire revivre ce petit cirque pour apporter du bonheur aux gens, les rencontres vont alors se succéder, et pendant un temps on va même oublier l’histoire principale, mais c’est tellement bien fait qu’à aucun moment cela ne dérange, on lit ça avec un plaisir incroyable.

Une histoire à tiroirs

L’action n’est pas en reste, un peu plus tard, l’auteur réintroduit une menace, mais cette fois elle ne concerne pas que Masaru, des automates doués de vie propres voyagent à travers le monde en répandant la maladie de Zonopha.
On découvre alors un ordre luttant contre ce fléau, des marionnettistes appelés les Shirogane !!
On va alors suivre en parallèle les aventures de ces Shirogane et celle de Masaru avec sa petite troupe de cirque, sans qu’aucun lien ne semble être fait… jusqu’au denier volume sortie en France, le 14, ou petit à petit tous les éléments qui nous ont été donnés depuis le départ semble se lier comme un puzzle complexe.

Conclusion

Ce titre est tout simplement un des meilleurs mangas que j’ai lu, un chef d’œuvre incontournable, chaque volume apportant un réel plaisir, on se surprend de l’intensité des émotions que fait ressentir la lecture de ce titre.
Le découpage en acte, fait avancer l’histoire petit à petit sans que jamais on ne s’ennuie, de plus les histoires avançant parallèlement semblant être à mille lieues l’une de l’autre, intrigue et passionnent en même temps.

Lisez Karakuri Circus, c’est un ordre !
Modifié en dernier par Erkael le 15 oct. 2006, 17:22, modifié 2 fois.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
slayer
Messages : 607
Enregistré le : 21 juin 2004, 17:10
Localisation : Palaiseau

Message non lu par slayer » 07 mai 2006, 13:03

Moi je trouve tout simplement ce manga aussi excellent.
"L'amitié n'exige rien en échange, que de l'entretien."
Georges Brassens

http://www.pacte-ecologique-2007.org/nicolas-hulot/
Image

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Message non lu par samizo kouhei » 07 mai 2006, 18:15

Un manga exceptionnel à plus d'un titre : rarement un manga n'aura proposé autant d'action et d'intensité au fil de ses pages. De la violence, des bons sentiments, de l'humour, ce manga aurait tout pour cartonner, si les gens ne trouvaient pas leur bonheur dans des titres aussi aseptisés que Naruto... :roll:
Car à l'instar de Jojo, le dessin peu orthodoxe pourra en rebuter plus d'un et fait que la série est un échec commercial. C'est passer à côté d'un titre intense qui propose à la fin du tome 3 un rebondissement hallucinant... et ce n'est rien à côté de la révélation du tome 7, qui nous donne droit à une narration éclatée très bien menée.

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Message non lu par Floo D Ace » 07 mai 2006, 19:16

moi j'lai pas encore lus donc j'ai pas encore voté par contre c'est vrai que j'en entend souvent parlé en bien...maybe quand une de mes collection seras finis mais pour l'instant j'ai déja 2 collection que je vien de commencé lol donc d'abord faut que je ratrape l'édition française..

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 15 oct. 2006, 17:24

Volume 16: Ce titre est toujours aussi passionnant, on voit la fin du flashback sur l'origine des marionnettes, Narumi dans un état second, empli de rage et au final des révélations lourdes de conséquences... tout cela juste avant l'assaut contre les marionnettes (qui semble mal engagé à 1 contre 100)
Un chef d'oeuvre!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Barthelemew
Messages : 332
Enregistré le : 27 avr. 2006, 20:45
Localisation : Devant un bouquin

Message non lu par Barthelemew » 15 oct. 2006, 17:28

je trouve ce manga excellent autant par l'histoire que par son graphisme :) bien que j'ai quelque tomes de retard (j'en suis au 9 :P )
Image
Image
(\_/)
(O.o)
(> <) This is Bunny. Copy Bunny into your signature to help him on his way to world domination

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Message non lu par samizo kouhei » 28 oct. 2006, 16:40

Karakuri Circus 17 : Place à la baston entre les marionnettes et les Shirogané ! C'est très sombre avec quelques notes d'humour, ça charcle dans tous les sens, et on se rend compte que les Shirogané ne valent pas forcément mieux que leurs ennemis mortels niveau humanité.
De la baston typique des shônen, donc, mais avec une noirceur et une violence bien particulières au titre.

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 01 nov. 2006, 16:47

Toujours aussi exceptionnelle avec ce volume 17, cette série n'en finit pas d'étonner!
Alors qu'on semblait se diriger vers un classique affrontement type "tournoi", avec 20 Shiroganés d'un coté et 20 automates de l'autre, les choses ne se déroulent pas du tout comme n'importe quel autre auteur les aurait traités, en 1 moitié de volumes, 5 participants de chaque coté ont été éliminés.
On apprend que les Shiroganés sont plus de 30 000 et surtout, on a encore droit à des révélations sur Lucille et son entourage (il ne s'agit pour le moment qu'un début de révélation, le volume s'arrétant là)

Karakuri Circus c'est la vie!!!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Shirogane
Messages : 28
Enregistré le : 03 nov. 2006, 09:25

Message non lu par Shirogane » 03 nov. 2006, 11:18

Qu'on mette au bûcher celui qui a voté mauvais pour Karakuri Circus !

Avatar du membre
Rockin
Messages : 12
Enregistré le : 18 juin 2006, 15:37
Localisation : Ikkoku-Kan

Message non lu par Rockin » 03 nov. 2006, 17:31

Shirogane a écrit :Qu'on mette au bûcher celui qui a voté mauvais pour Karakuri Circus !
Ca doit être quelqu'un qui l'a pas lu XD!

J'en suis un tome 15: c'est foutrement prenant, j'ai rarement vu un scenar' pareil dans ce type de manga (En même temps, j'y connais rien en Nekketsu :lol: )

Répondre