Jojo's bizarre adventure

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
crackmaniak
Messages : 11
Enregistré le : 13 sept. 2009, 08:08
Localisation : chez moi

Re: Jojo's bizarre adventure

Message non lu par crackmaniak » 27 sept. 2009, 18:18

Je suis un nouveau lecteur de JOJO , preuve que votre propagande marche. Je n'ai donc pas pu lire les anciennes saisons, à mon grand désespoir, je ne peut donc pas comparer cette partie par rapport aux autres. Ah oui aussi, J'ADORE JOJO'S BIZARRE AVENTURE (ou plutôt Golden Wind) :D :D :D
Donc maintenant se que je pense du tome 14:
Encore un tome de baston, et pourtant Jojo est toujours aussi fascinant grâce à ses combats originaux et stratégiques. Certaines situations sont assez confuse, notamment à cause d'un dessin très chargé. Les personnages ennemis sont vraiment trés intéressant. Enfin; toujours une ambiance aussi unique, mélange de glauque et de raffinement. Mention spéciale pour la fin hilarante (vive les éboueurs) :twisted:
Seul bémol, le tome est trop rapide à lire (snurf).
VIVE JOJO :wink: (J'ai fait le résumé de se que je pense de la série, à la place de parler du tome) :oops:
Modifié en dernier par crackmaniak le 06 nov. 2009, 21:52, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Jojo's bizarre adventure

Message non lu par Erkael » 12 oct. 2009, 21:16

Golden wind 15: On reprend le tome en plein milieu d’un combat, alors que celui que l’on croyait être le plus dangereux des adversaires pour Giorno et ses compagnons est éliminé, très vite on se rend compte que son acolyte est tout aussi redoutable…et c’est Bluono qui en fait les frais. Pour le coup il faut reconnaître que Araki nous propose un affrontement assez confus, certaines choses se déroulant sous nos yeux intrigués restent assez obscures, y compris la condition de Bluono qui même dans un titre comme Jojo paraît poussive. Quoi qu’il en soit on savoure chacun des retournements de situations.
Si la première partie de ce tome se centre sur un affrontement ; la deuxième est riche en évènements, et pas des moindre ! A commencer par l’intervention du Boss himselfet sous sa véritable apparence, rien que ça ! Et enfin l’identité du mystérieux individu voulant s’allier à la petite troupe est révélé…et quel surprise !!! Ca y est tous les acteurs sont en place, le dernier acte peut commencer, et gageons qu’il sera le plus intense et le plus surprenant…et déjà cela commence avec un retournement de situations totalement imprévu et inattendu…bref Araki sait ménager son suspens, et si depuis quelques temps la confusion règne un peu avec des pouvoirs parfois complexes, cela ne gâche rien à son talent de narrateur !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Re: Jojo's bizarre adventure

Message non lu par samizo kouhei » 22 nov. 2009, 11:23

Je n'avais pas posté mon avis sur le tome 15. Honte à moi ! :oops:
Du coup, tir groupé :
Golden Wind 15 & 16 : Les derniers sbires du Boss sont tombés. Place maintenant à Diavolo lui-même. Giorno et sa bande reçoivent l'aide d'une vieille connaissance bien amochée et qui se sacrifie d'ailleurs pour donner une chance aux héros de confondre le manieur de King Crimson, mais le tome 15 se finit de manière assez déconcertante ...
Le tome 16, quant à lui, consiste uniquement dans une nouvelle guerre psychologique haletante, où les 2 camps font preuve de ruse pour parvenir à mettre la main sur un incroyable pouvoir. Quel suspens !

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Jojo's bizarre adventure

Message non lu par Otaku62 » 22 nov. 2009, 11:30

samizo kouhei a écrit :Le tome 16, quant à lui, consiste uniquement dans une nouvelle guerre psychologique haletante, où les 2 camps font preuve de ruse pour parvenir à mettre la main sur un incroyable pouvoir. Quel suspens !
+1
ça fait longtemps que je n'avais pas vu autant de retournement de situations dans un tome.Bref un tome à 100 à l'heure!
Vivement la conclusion dans le prochain tome qui nous promet encore de belles surprises en perspective..

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Jojo's bizarre adventure

Message non lu par Erkael » 03 déc. 2009, 01:50

Golden Wind 17: La voilà la fin d’une des plus passionnantes parties de Jojo’s Bizarre adventure, en tout cas celle qui partage avec la troisième, les personnages les plus charismatiques. Et tout comme cette saison mythique de Stardust Crusader, cette cinquième partie se solde par la mort de plusieurs membres de l’équipe initiale.
Des personnages hauts en couleurs, un boss puissant et effrayant, un combat épique et désespéré, des sacrifices héroïques…tout les éléments sont réunis pour donner une fin épique de haut niveau.

La lutte finale contre Diavolo fait rage, une ultime course pour s’emparer de la flèche et de son pouvoir, et tous sont prêts à tout donner…Araki n’est pas avare en retournements de situations et en surprises, il sait ménager son suspens comme il l’a toujours fait pour au final nous proposer quelque chose de totalement inédit : la transformation totale du stand d’un de ses héros. (le cas Echoes dans la quatrième partie est encore à part)…Une transformation radicale, le stand en question devient encore plus classe, avec un design remarquable (dommage qu’il n’apparaisse que si tard et donc si peu), et surtout Araki en fait en quelque sorte le stand ultime (d’ou le fait qu’il n’apparaisse que si tard).

Ce qui gâche un peu la fête c’est la confusion qui règne, outre le fait que l’action en elle même ne soit pas toujours des plus claire, les deux pouvoirs des deux stands les plus puissants restent assez flous. Le problème se pose depuis le début ou presque pour King Crimson, mais le nouveau Stand est encore pire, on ne comprend pas réellement son pouvoir ou plutôt il nous apparaît d’une simplicité presque honteuse de la part de Araki qui n’est jamais tombé dans la facilité jusque là.

Mais là où on tire une nouvelle fois notre chapeau à l’auteur c’est dans sa conclusion. Au lieu d’en rester là, au lieu de nous expliquer ce que deviennent les survivants, il fait un bond dans le passé afin d’insister sur le poids du destin, comme si tout était écrit, que les sacrifices des personnages que l’on avait appris à apprécier étaient inévitables… C’est assez difficilement définissable, on ressent presque un apaisement, comme si leurs morts n’avaient pas été vaine, comme si il n’y avait rien à regretter.

La dernière image en dit long sur le devenir des personnages, encore une fois Araki fait preuve de génie, il synthétise le futur de ses héros en une magnifique double page…du grand art !
Golden Wind est terminée…vive Stone Ocean !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Re: Jojo's bizarre adventure

Message non lu par samizo kouhei » 27 janv. 2010, 10:40

IKKIsama sur Mangaverse a écrit :Image
Une enquête sur un tableau à la réputation sulfureuse peint il y a deux cents ans par un peintre japonais, répertorié au Louvre mais introuvable. Une enquête haletante au cœur du plus grand musée du monde.
Rohan Kishibe est un jeune mangaka. Pendant ses vacances, il fait la connaissance d’une jeune femme, Nanasé, qui loue une chambre chez sa grand-mère. Le voyant dessiner, elle lui parle d’un tableau, certainement le tableau le plus étrange au monde : celui de Nizaémon Yamamura, peint avec la couleur la plus noire jamais créée, dont la matière aurait été extraite d’un grand arbre, vieux de plus de 1 000 ans. Un tableau maudit, car le peintre fut condamné à mort par son Seigneur pour avoir abattu cet arbre vénérable. Le tableau échappa de peu à la destruction et fut acheté par un conservateur du Louvre, deux cents ans auparavant. À la fin de l’été, Rohan rentre chez ses parents et oublie cette histoire. Dix ans plus tard, devenu un professionnel reconnu, Rohan entend parler à nouveau de ce fameux tableau noir. Profitant d’un séjour à Paris, il décide alors d’aller le voir au musée du Louvre. Las, le tableau, s’il apparaît bien dans les répertoires du musée, semble avoir disparu…
128 pages en couleurs au format BD. Sortie le mois prochain pour une vingtaine d'euros.
DO WANT !
http://musee.louvre.fr/bases/editions/f ... ouvre.html

Avatar du membre
Manga-Shueisha
Messages : 18
Enregistré le : 24 avr. 2010, 13:56

Re: Jojo's bizarre adventure

Message non lu par Manga-Shueisha » 05 mai 2010, 13:36

La meilleure série au monde tout simplement !
Rohan Au Louvre, fin de Golden Wind, début de Stone Ocean...
Désolé Wang Tianjun, pour moi, c'est l'année Araki ^^ !

Image
Erkael ! Revient sur le forum ! Tu nous manque !

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Jojo's bizarre adventure

Message non lu par Erkael » 05 mai 2010, 18:18

Merci de la pertinence de ton commentaire :mrgreen:
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Manga-Shueisha
Messages : 18
Enregistré le : 24 avr. 2010, 13:56

Re: Jojo's bizarre adventure

Message non lu par Manga-Shueisha » 05 mai 2010, 19:37

Désolé, j'avais peu de temps devant moi. Je vais développer un peu plus ce commentaire.

Au début, j'ai eu la réaction que bon nombre de gens on dû avoir avec ce manga la première fois qu'ils ont vu quelques images. "Beurk ! C'est quoi ces dessins tout moches, ça a l'air pourri, ce truc devrait pas exister !". J'm'y suis quand même attardé et j'ai trouvé ça génial ! Le dessin est mieux passé à mon goût jusqu'à ce que je n'y vois plus que des qualités ! Mais surtout, c'est les combats que j'ai trouvé absolument énormes ! Ce n'est plus un combat de force, mais un combat d'esprit ! J'ai trouvé ça énorme et pour moi, Jojo est devenu un incontournable !

J'aurais pu en parler plus longtemps, mais je n'ai pas encore beaucoup de temps !
Rohan Au Louvre, fin de Golden Wind, début de Stone Ocean...
Désolé Wang Tianjun, pour moi, c'est l'année Araki ^^ !

Image
Erkael ! Revient sur le forum ! Tu nous manque !

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Jojo's bizarre adventure

Message non lu par Raimaru » 12 mai 2010, 21:17

Il est 22 heures, je m'ennuie, donc c'est parti mon avis sur JJBA !!

Phantom Blood

Très mauvaise partie. Le style de Araki est déjà reconnaissable, mais il l'exploite mal. C'est le festival du mauvais goût, entre des personnages ridiculement baraqués, un sens de la mode très particulier, le visage des péquenauds anglais , ainsi que les scènes de boucheries risiblement extrêmes :mrgreen: Néanmoins, c'est tellement space que ça éveille la curiosité. Next !

Battle Tendency

Déjà, comparé à la première partie, le héros se démarque. Joseph est génial ! Mais le style de l'auteur n'est toujours pas plaisant. On est tout de même plus captivé par les rebondissements de l'intrigue.

Stardust Crusaders

Là, ça change tout de suite ! Le style évolue dans le bon sens, on commence à apprécier les poses débiles des protagonistes :mrgreen: L'intrigue est un peu (très en fait) linéaire, mais on est embarqué dans l'aventure qui aboutit au meilleur combat final de shônen :mrgreen: Et puis l'auteur a mis en avant un Français, ce qui éveille mon côté chauvin 8)

Diamond is Unbreakable

Ça n'engage que moi, mais je trouve qu'on est encore un cran au dessus de Stardust Crusaders. Au début, j'étais pas très emballé. Je trouvais qu'Araki ne racontait que ce qu'il aimait en oubliant le lecteur, mais au fur et à mesure qu'on avance dans la lecture, l'histoire est super développée et mélanger le slice of life avec de l'enquête policière dans un shônen de baston, c'est pour le moins original :mrgreen:

Golden Wind

Encore en cours de lecture, mais c'est la partie que je préfère. Persos charismatiques + cadre italien + ambiance années fin 90/début 2000 = excellent :mrgreen: C'est encore linéaire, mais j'aime la linéarité. C'est plus facile pour nous faire voyager. Enfin, les combats sont vraiment énormes et pour une fois, les héros n'hésitent pas à éliminer leurs adversaires, ce qui change un peu de la mièvrerie habituelle de certains shônen. A noté aussi que c'est globalement une bonne histoire de mafia, dans le sens où on aborde un peu tous les sujets qui fâchent (drogue, règlements de compte...)

Mais pour moi, apprécier JJBA passe par la lecture chronologique de toutes les parties. Si certains se demandent envcore s'ils peuvent acheter Golden Wind sans connaître le reste, ça va vous paraître moyen comme série, car vous avez loupé tout ce qui a constitué l'univers de la série.
Image

Répondre