City hunter

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!

Votre avis

Excellent
46
79%
Trés bon
10
17%
Bien mais pas top
2
3%
Mauvais
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 58

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: City hunter

Message non lu par shun » 20 févr. 2010, 22:48

maintenant il faut bien te dire que le premier tome ne représente pas le reste de la série, les 2-3 premiers tomes sont bien plus sérieux que le reste.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: City hunter

Message non lu par Erkael » 21 mars 2010, 20:03

Vol 28: Après la conclusion de la courte histoire voyant Ryo protéger une belle livreuse des attaques d’agents secrets d’un pays voulant l’éliminer, on enchaîne sur pas moins de trois histoires des plus réjouissantes qui se lisent avec plus d’intérêts que les classiques que l’auteur nous ressort depuis trop longtemps !

La première place Ryo comme protecteur de Umibozu, rien que ça ! D’anciens adversaires du colosse veulent profiter de son nouvel handicap pour se venger, et une belle inconnue vient demander l’aide de Ryo…comme si Umibozu avait besoin d’aide. Mais ce qui est amusant ici se sont les raisons qui vont pousser Ryo à accepter la mission. Un petite histoire sympathique qui fait bien plaisir ; comme la suivante. Une jeune fille des plus encombrantes vient s’incruster dans la vie de Ryo et Kaori…et cette lycéenne n’est pas n’importe qui, elle est liée a des personnages bien connus de la série. Là aussi on s’amuse beaucoup, les situations comiques et les quiproquos s’enchaînent. Mais ce qu’on retient surtout de cette histoire c’est que l’auteur s’attarde une nouvelle fois sur la relation entre Kaori et Ryo, on a enfin l’impression que les choses bougent un petit peu…mais tellement peu.

Et enfin, le meilleur pour la fin, on a droit au premier chapitre d’une nouvelle histoire qui met en scène un nettoyeur Américain : Mick Angel ! On va entamer du très lourd là, ceux qui ont lu la première édition le savent et ne peuvent que s’en réjouir !

Un volume chargé, empli de courtes histoires et qui lance le début de la fin…bref que du bon !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Jokk
Messages : 371
Enregistré le : 09 août 2008, 15:59
Localisation : Un peu plus loin sur le côté

Re: City hunter

Message non lu par Jokk » 08 avr. 2010, 15:09

Vol 29: Après une intro musclée pour nous présenter Mick, c'est un volume surtout centré sur Kaori que nous propose Hojo. On voit ses doutes de ne pas pouvoir assurer dans son boulot de City Hunter et surtout la peur d'être rejettée par Ryo. Ryo est beaucoup plus sérieux, Mick essaye de le séparer de Kaori et même s'il joue l'indifférent il ne trompe personne (sauf Kaori ).
La fin du volume nous promet de l'action et surtout du vilain! Esperons que le prochain tiendra ses promesses.
"Le seul tyran dont j'accepte le joug est la raison" Richard Rahl, Sourcier de Vérité ,Sorcier de Guerre, empereur de D'Hara, maître des Contrées du Milieu, époux de la Mère Inquisitrice.
Image

Avatar du membre
GabriHell
Messages : 38
Enregistré le : 08 déc. 2008, 11:12

Re: City hunter

Message non lu par GabriHell » 09 avr. 2010, 14:47

Excellente édition qui permet de retrouver Ryo. Le tome 29 est excellent. Mais si je me rappel bien les 3 dernier volumes sont assez "sérieux". Y a pas trop d'humour ce qui peut paraitre bizarre pour un City Hunter mais c'est très bien fait. En tout cas le dessin est toujours aussi somptueux.

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Re: City hunter

Message non lu par samizo kouhei » 09 avr. 2010, 16:56

Les 3 premiers tomes sont également très sérieux (Ryo pas du tout pervers, des morts, de la drogue) mais c'est vrai que ça fait un choc après 25 tomes d'humour bon enfant, de bouffonneries en tous genres, d'invincibilité de Ryo et d'une louchée de bons sentiments.

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: City hunter

Message non lu par Erkael » 11 avr. 2010, 17:16

City hunter deluxe 29: On peut dire qu’on l’aura attendu celui là!
Avec la venue de ce nouveau personnage, Mick Angel, nettoyeur Américain, ami de Ryo aussi pervers que lui, la série prend un tournant de grande importance : on retrouve le ton des premiers tomes, sombre et mélancolique, Ryo retrouve son sérieux et est prêt à tuer, car enfin, dans ce tome, les balles servent bel et bien à tuer !

Il est clair qu’un tel changement pourrait choquer, après tant de tomes comiques, où les grimaces de Ryo et ses incessants mokkori étaient légions, mais se serait oublié que la série a commencé de la sorte, plus sombre qu’on ne l’a connu par la suite. Et il faut le reconnaître ce ton va à merveille à Ryo ! Il se retrouve ici face à un adversaire de taille, son égal et cette fois plus question de prendre les choses à la légère. L’humour n’est pas absent pour autant mais il se fait plus discret et il est surtout porté par Mick Angel, celui ci préférant laisser le rôle sérieux à Ryo.
Mais le personnage principal de ce tome n’est autre que Kaori. Elle vacille entre ses deux tueurs, le premier qu’elle aime mais qui ne lui fait pas confiance et le second qui la considère à sa juste valeur…elle devient alors l’enjeu d’un duel entre deux tueurs de haut rang. Ce sont les interrogations, les doutes et les réactions de la jeune femme qui vont faire avancer ce tome qui nous séduit sur tout la ligne.
Une fois l’affaire réglée, c’est aussi au travers de Kaori que l’on vit un flash-back, la première rencontre de nos deux héros alors qu’elle n’était qu’une jeune collégienne.

Mais après cette accalmie, le temps reprend son cours et on assiste à une fin tragique qui marque bien le changement de ton : il va perdurer par la suite. La plus grande menace à laquelle Ryo a été confronté est sur le point d’apparaître !

Cerise sur le gâteau, on retrouve des pages couleurs…on avait presque oublié qu’il s’agissait de l’édition « Deluxe » tant cela faisait longtemps que l’on n’avait pas vu de pages colorisées. Elles sont peu nombreuses mais cela fait malgré tout plaisir.

Un tome excellent comme on aurait en avoir depuis le tout début !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: City hunter

Message non lu par Erkael » 13 juin 2010, 18:11

City hunter deluxe 30: Mes aïeux quel volume que celui ci ! Ca y est, on tient enfin le tome ultime de cette série de si grande qualité qui a malheureusement connue trop de baisses de régime !
Tous les éléments pour faire de cette série un chef d’œuvre sont présents dans ce tome : des personnages charismatiques, des confrontations haletantes et incertaines, une tension palpable et dramatique, ce sentiment qui nous pousse à croire que les héros se dirigent vers la mort, des révélations sur les personnages, en particulier Ryo et Umibozu,, un lien avec le passé qui revient hanter le présent, un adversaire sans commune mesure, une mise en scène remarquable sans oublier le coup de crayon exceptionnel de Tsukasa Hojo, génie parmi les génie ! Ajoutez à cela, l’élément supplémentaire qui fonctionne systématiquement quelque soit la série : tous les personnages forts rencontrés auparavant dans la série qui s’unissent contre un ennemi commun si redoutable…bref, un tome à tomber à la renverse !

Le tome précédent avait déjà placé la barre très haute avec un personnage particulièrement intéressant, donnant lieu à une confrontation maîtrisé et passionnante, et on était resté sur un choc qui revient pour ouvrir ce tome…choc qui donne le coup d’envoi d’un arc passionnant qui fera intervenir de nombreux personnages et qui lèvera enfin le voile de mystère sur Ryo ! Autrement dit, dés les premières pages on est happé par cette histoire et on restera plongé dedans jusqu’à la dernière page.

L’élément fort de ce tome est bien sur le ton que l’auteur retrouve, un peu comme celui que l’on avait dans les premiers tomes, ce même ton grave et sérieux que l’on avait perdu par la suite. Ici un coup de feu tue, fini les artifices où les personnages tirent dans l’arme pour désarmé l’adversaire, cet aspect plus réaliste mais aussi plus violent colle tellement bien à l’univers de cette série…on se rend compte avec ce volume que l’auteur n’aurait jamais du abandonner ce chemin. On replonge d’autant plus facilement dans cette ambiance de polar sombre, battu par la pluie, que l’auteur fait le lien avec les premiers tomes avec l’organisation Union Teope, ceux déjà responsable de la mort du frère de Kaori !
Pour autant, et c’est là aussi que c’est très fort, l’auteur continue à distiller son humour, moins présent évidemment, un peu moins lourd, mais il est bel et bien là, et il fonctionne parfaitement, il permet de faire redescendre un peu la tension, et c’est justement ce contraste avec ce ton si sérieux qui le fait fonctionner.

Mais ce qui fera le plus d’effet aux fans de la série sera de voir les personnages intervenir les uns après les autres, s’unissant contre ce formidable adversaire…ils sont tous là ! Ryo et Kaori bien sur, mais aussi Umibozu, Miki, Saeko, Mick Angel, Bloody Mary…une dream team !

Voici enfin LE tome de City Hunter que l’on attend depuis le début de la parution !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: City hunter

Message non lu par Erkael » 29 août 2010, 18:47

City hunter ultime 31: Après le tome exceptionnel qui a précédé le soufflet redescend malheureusement bien vite…on aurait tellement espéré que la série garde le ton qu’elle avait enfin trouvée jusqu’à la fin, mais avant de le retrouver l’auteur va revenir à ses premiers amours, à savoir les gags potaches !

On a droit au grand final entre Ryo et Kaibara, son père de substitution, ce qui provoque une scène vraiment forte entre le premier et Kaori, qui s’avouent enfin leurs sentiments : quoi de plus beau qu’une promesse de rester en vie pour l’autre ?
On regrette que les trois chapitres qui concluaient cette histoire ne se soient pas trouvés dans le tome précédent pour pouvoir en profiter davantage.
Et dés le chapitre suivant on retombe sur une enquête beaucoup plus classique, mais qui demeure très amusante malgré tout : Ryo connaît la pire des humiliations avec une blessure honteuse…une fissure anale ! Décidément pas une blessure de héros !
Une histoire amusante mais qui n’apporte rien de plus à la série, si ce n’est que nos deux héros retombent dans leurs travers à passer leur temps à se chercher des poux… Le problème c’est qu’aussi amusante qu’elle pouvait être cette histoire paraît forcément bien fade après ce qui a précédé !
Heureusement la fin du tome fait intervenir de nouveau un personnage charismatique que l’on retrouve avec grand plaisir, et qui laisse supposer une suite avec un ton plus grave.

Plus qu’un seul tome pour (re)découvrir la fin de cette série mythique !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: City hunter

Message non lu par Erkael » 17 oct. 2010, 23:40

Vol 32: Et voilà, même les meilleures choses ont une fin, ce trente deuxième tome marque la fin de cette grande série, culte s’il en est : City Hunter ! Panini aura permis aux plus jeunes de découvrir (et aux autres de redécouvrir)cette série dans une édition d’une tout autre qualité que celle de J’ai Lu.

On a là une belle fin mais en toute franchise on aurait pu s’attendre à une fin un peu plus épique. La première partie, occupant la moitié du tome, est une histoire pas tout à fait classique, mais pas non plus révolutionnaire par rapport à ce que l’on connaît déjà du titre.
On découvre donc la fin de l’histoire qui oppose Mick à Ryo pour le titre de City hunter, et accessoirement pour l’association (le cœur ?) de Kaori.
C’est l’occasion pour l’auteur de s’amuser à multiplier les délires avec cette fois non pas un, mais deux pervers, mais également de s’approfondir sur le personnage de Mick, décidément très attachant, mais aussi et surtout sur le lien de confiance unissant Ryo et Kaori. Un lien que les rancunes et les petites disputes ne sauraient émousser, un lien de confiance qui prouve que malgré sa bonne volonté, Mick ne saurait être le partenaire idéale pour Kaori. Nos deux héros se complètent et anticipent les actions de l’autre…ils sont les seuls à ne pas remarquer que cette osmose va au delà de la confiance entre partenaire professionnelle… mais ça y est, à l’issue de cette histoire, ils cessent enfin de se voiler la face sans se l’avouer mutuellement pour autant.

Et donc la seconde partie sera la dernière, et comment mieux finir que par un événement de l’ampleur d’un mariage…mais pas de ceux qu’on pourrait croire ! La plupart des personnages importants de la série sont donc là, pour célébrer cet heureux évènements, mais aussi pour permettre aux lecteurs de célébrer la fin de la série avec ceux qu’ils ont suivis durant de longues années (là aussi une relation de confiance, malgré quelques coups de gueules, mais une relation forte).
Evidemment les choses ne se passent pas comme elles auraient du, et le titre se termine donc dans le ton adéquat, où Ryo et Umibozu forment la parfaite alliance, presque du fan service, mais cela fait tellement plaisir à voir !

Les dernières pages seront sans un seul texte, on observe la situation des personnages, on comprend ce qu’ils sont devenus, ce qu’ils vont devenir, et ça y est, on tourne la dernière page et il n’y a plus rien…City Hunter est terminé !

Un dernier mokkori pour rendre hommage à cette série qui nous aura fait vivre tant de grands moments, que ce soit des instants de fous rires ou des moments d ‘émotions allant jusqu’au larmes !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: City hunter

Message non lu par hdix » 26 oct. 2010, 07:33

bouh ca y est ! c'est fini.

J'ai pris un réel grand plaisir à lire cette série culte. Je n'avais jamais eu le loisir de le faire avec la première édition, c'est maintenant chose faite.
Évidemment je connaissais la série animée au club do. mais le manga papier c'est quelque chose.
même si on peut lui reprocher une certaine redondance, mais je ne me suis pas lassé une seule seconde. au point que je suis maintenant triste que ce soit fini.

dermier mokkori
... /\
../...\
./.....\

Et au fait le tome X de city hunter n'est plus trouvable c'est normal ?? c'est quoi ce bazard ? sachant qu'ils vont sortir le Y, ils vont nous ressortir le X ou pas ?? pfff merci panini :evil:
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Répondre