Hunter X Hunter

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!

Votre avis!

Excellent
42
49%
Trés bon
21
25%
Bien mais pas top
13
15%
Mauvais
2
2%
Minable
7
8%
 
Nombre total de votes : 85

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Hunter X Hunter

Message non lu par shun » 07 juil. 2010, 20:34

en tout cas la technique de netero est impressionnante et ma fait un peu penser a shaman king pour le coup. par contre ça semble pas avoir beaucoup d'effet contre le roi.

bon tome, même si les histoires du poulpe me gave.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Hunter X Hunter

Message non lu par Erkael » 04 juin 2012, 01:44

Vol 28: Après encore de longs mois d’attente interminable, voilà enfin le vingt huitième tome de cette série que l’on attend tous avec une impatience non dissimulée.
Il se passe encore de nombreuses choses dans ce tome mais force est de constater que l’attente, si longue entre chaque tome, nuit gravement à l’intérêt général de la série… Si les choses avancent pas mal au niveau de l’intrigue, on ne peut s’empêcher d’être déçu, voir perplexe tant on aurait souhaité une avancée encore plus significative, on aurait vraiment voulu voir se profiler la fin de cet affrontement qui dure depuis si longtemps le voir se diriger vers sa fin, mais malgré tous les retournements de situations, il semble qu’il va encore se passer mille choses.
Pourtant à bien y regarder, cet affrontement n’a réellement commencé qu’au volume 25, soit seulement trois tomes…mais en terme de date, cela a commencé en Janvier 2009…c’est à dire depuis plus de trois ans et demi…forcément qu’on perd le fil, et que l’intérêt s’en ressent.

Donc après une piqûre de rappel, après avoir relu ou au moins feuilleté le volume précédent, on reprend la trame où on l’avait laissé c’est à dire en plein milieu de l’affrontement entre le roi et Netero, et c’est justement cet affrontement qui va occuper la grande majorité du tome. Il est tout simplement exceptionnel, et nous réserve quelques surprises bien senties. Pour le reste beaucoup de dialogues entre les autres personnages, et à ce stade, avec une attente aussi longue (au risque de se répéter), cela passe moins bien qu’à l’accoutumé…
Kirua retrouve Pamu, ce qui était un des objectifs fixé par les héros, mais on l’avait oublié, on ne retenait que les affrontements et leurs enjeux… D’ailleurs ces retrouvailles sont assez particulières et mal maîtrisé, du moins c’est ce qui en ressort.

On note une conclusion assez spécial où l’auteur se lâche, il nous propose un grand délire lyrique où la lumière illumine les personnages, où les anges viennent chanter à leurs oreilles…vraiment très particulier là encore et très peu drôle à ce stade !
Pourtant cette fin n’est pas anodine et les choses ne seront plus comme avant, un grand pas a été fait…on aurait préféré en faire plusieurs, mais on ne peut nier que les choses ont tout de même avancé.

On attend désormais la suite, en espérant que l’attente sera moins longue puisque désormais le Japon a deux tomes d’avance sur nous, peut être que Kana nous fera une bonne surprise, d’autant plus que dans le prochain volume c’est Gon qui reprend la vedette…enfin !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Hunter X Hunter

Message non lu par Rogue Aerith » 02 juil. 2013, 14:01

Hunter X Hunter 1-28

Profitant d'une bonne occasion, et ayant vraiment apprécié le premier tome il y a quelques années, j'ai décidé il y a quelques mois d'acquérir 28 tomes d'un coup. Résultat très, pour ne pas dire extrêmement, mitigé. Il y a de très bons moments, mais aussi de très mauvais, et je trouve la série vraiment très inégale, très hétérogène. Je ne parle pas de l'ambiance générale, qui change du tout au tout entre les 3 arcs principaux, York shin/Greed island/Kimera ants : ça, c'est déstabilisant, mais pas désagréable, au contraire. Après, on peut aussi faire un excellent manga déjanté avec une ambiance homogène (pour avoir lu toutes les parties de Jojo's bizarre adventure, c'est le cas). Non, pour ce qui concerne ma déception, je parle de défauts, de détails, qui mis bout à bout, m'ont fortement déplu. Je pense que, contrairement aux autres lecteurs, le fait de lire les 28 volumes quasiment d'une traite (moins de 2 mois) fait apparaître leurs défauts, là où un lecteur dans l'attente est peut-être moins à même de les déceler. Quand je vois que 10 ans ont été nécessaires à Togashi pour conclure l'arc Kimera ants, et que je me le suis englouti en 1 mois (sauf la fin, tomes 29 et 30, dont je me fous royalement vu que vous l'aurez compris, j'ai revendu la série), cela change certainement la donne. Je vais être clair : je suis anti-troll, tout ce qui suivra sera donc du pur ressenti. Et les fans ne vont pas aimer. Qu'on me lynche ou non, peu m'importe, j'ai des choses à dire. Je ferai néanmoins le tri entre des critiques subjectives, que je pense liées à mes goûts, et les critiques objectives, c'est-à-dire les défauts intrinsèques et évidents que tout lecteur devrait repérer.

Défauts (subjectifs) :

Je vais très rapidement mettre de côté l'argument des graphismes, dont on fait souvent le reproche systématique à l'auteur : je ne suis pas de ceux-là. Pourtant, ce problème ne saurait être écarté et je ne cache pas avoir été trop souvent énervé par le trait : un combat avec Hisoka dans la tour (à l'état de brouillon) dans les premiers tomes, le début de l'arc Kimera ants peu maîtrisé, la fainéantise de Togashi qui se contente de crayonner vite fait certains décors ou certains habits (voir le pantalon de Morau, c'est quasiment toujours le cas) qui me font dire que ce mangaka refuse d'utiliser les trames, mais aussi et surtout, quelques cases totalement brouillonnes qui rendent l'action incompréhensible lors des combats (c'est heureusement peu souvent le cas, mais ça m'est arrivé 4-5 fois sur 28 volumes, ce qui n'est pas négligeable).
En fait, ce qui m'a le plus gêné, c'est avant tout le chara-design. Là, je vous le dis, c'est clairement une affaire de goûts, et je comprends tout à fait que certains puissent apprécier. Il n'y a qu'à voir ma discussion avec Sorrow il y a quelques mois, montrant que tous les goûts sont dans la nature : lui affirmant que le chara-design de Hiromu Arakawa dans Fullmetal était rédhibitoire, moi affirmant la même chose pour les personnages de Kekkaishi, peu charismatiques. Dans Hunter X Hunter, je le trouve très inégal : autant j'ai pu adorer certains personnages même avec des looks assez spéciaux (Gon, Hisoka, Kurapika, Leolio, Kuroro Netero, Laser, Morau, Knuckle, Shoot, les Zoldik), autant parfois ce n'est vraiment pas passé. Pour moi, hormis Hisoka et Kuroro donc, les membres de la Brigade ne m'ont jamais fait aucun effet. Les pouvoirs sont très intéressants, certes, mais le chara-design, quelle horreur... Un chara-design plus travaillé, plus mature, aurait tout changé : pourquoi ne pas nous faire profiter du design hyper-crayonné présent sur les pages de transition entre les chapitres ? Cela aurait été tellement plus classe ! Là, j'ai de la peine à l'écrire, mais même les méchants de Black cat sont plus charismatiques que ça. Et ne parlons même pas des Ants, fourmis qui ont pris l'apparence des êtres dévorés : j'adhère pas, cela part dans tous les sens, dans toutes les apparences, et cela nuit à l'ambiance générale (le comble pour les hommes grenouilles contre qui se bat Kirua). Et que dire des entraîneurs, dont on dirait que Togashi les a voulus volontairement anti-charismatiques, avec Wing, totalement transparent, ou Biscuit, hommage au Sailor moon de son épouse plus qu'autre chose.

Défauts (objectifs) :

Oui mais voilà, si encore Hunter X Hunter ne me paraissait avoir que des défauts liés à mes goûts, je ne serais pas aussi sévère. Car de réels problèmes se posent tout au long de la lecture. Quatre en particulier, qui me font dire que Hunter n'est pas aussi extra que beaucoup le disent.

Primo, Hunter X Hunter est un shonen bavard, où les stratégies sont mises en place en amont et abondamment expliquées. Cela n'est, clairement, pas un défaut en soi ! J'étais très curieux de découvrir cet aspect, qui me plaisait a priori beaucoup ! Mais il y a un problème. Bavard ? Oui. Utile ? Dans certains cas, vraiment pas. Plutôt prétentieux, je dirais même. Dans l'arc York shin, le plus apprécié globalement par les lecteurs d'après ce que j'ai pu lire sur la toile, Kurapika est mis en avant comme stratège excellent, mais ses explications stratégiques sont parfois très accessoires, coupent le rythme de l'histoire, et, surtout, l'ensemble ne casse pas trois pattes à un canard... Comprendre que j'ai déjà vu mieux ailleurs, notamment dans Jojo's ou d'autres shonens plus commerciaux, et que les auteurs n'avaient pas besoin d'en faire des tonnes niveau dialogues explicatifs pour que le tout soit plus efficace qu'ici... Un écueil largement évité dans Greed island, mais bien présent dans l'arc Kimera ants. Si la stratégie de combat face au roi et à sa garde est assez géniale, ce n'est pas le cas de l'ensemble des stratégies développées pendant l'arc. Et puis bon, c'est sympa un shonen bavard, mais quand c'est à une quantité pareille, ça casse vraiment le rythme.

Deuxio, en parlant du rythme justement, comment faire abstraction de cette « voix off » horrible pendant l'arc Kimera ants ? C'est chiant, c'est lourd, et ce n'est sans doute pas traduit de la façon la plus dynamique qui soit.

Tertio, on m'avait vendu HXH comme du shonen très original... mouais. Il n'y a qu'à partir de Greed island (et encore) que Togashi se lance. Les débuts restent effectivement très classiques. Dans l'arc de l'examen des Hunters, les épreuves relèvent bel et bien du shonen pur et jouissif, sans être non plus particulièrement originales (super le coup du « on défonce le mur » pour éviter de perdre du temps...). Pareil pour l'entraînement dans la tour, qui n'a rien de très original, hormis les géniaux pouvoirs de Hisoka et l'introduction du nen. Pareil pour l'entraînement avec Biscuit : rien de transcendant.

Enfin, et c'est sans nul doute ce qui m'a le plus déçu : elle est où la psychologie si riche et si travaillée des personnages ? J'avais lu partout que les personnages de HXH étaient parmi les plus intéressants rencontrés dans un shonen. N'importe quoi ! Oui, il y a de la complexité : Hisoka particulièrement (heureusement qu'il est là celui-là), Kirua (pas trop mal non plus) mais pour le reste, c'est néant les gars, faut pas abuser ! L'évolution de Gon est caricaturale (changement de caractère à partir du moment où Kaito se fait avoir), Kuroro est parfaitement sous-exploité (et que l'on ne me dise pas qu'il faut attendre le prochain arc, 20 tomes pour en savoir plus sur un personnage, très peu pour moi), Pufu est juste insupportable dans les tomes 27 et 28, Nov et Morau apparaissent comme des gros durs auprès de Netero puis font moins les malins quelques pages après dès qu'ils se retrouvent confrontés aux Kimeras... Ai-je été le seul à être décontenancé par le changement radical de caractère de Nov, tout en maîtrise pendant plusieurs tomes, et devenant une vraie loque dès lors qu'il croise le nen de Pito ? On aura beau me dire que c'est pour renforcer la puissance de Pito, ça la fout mal quand même. Le pire, ce sont les interrogations existentielles du roi à la fin de je ne sais plus quel tome : cela m'a rappelé mon enfance, avec quasiment les mêmes dialogues de Mewtwo dans le premier film Pokémon (« que suis-je », « quel est mon nom ») ! A la lecture, j'ai hésité entre rire ou continuer les quelques tomes qui me restaient. De plus, les personnages restent d'après moi tout à fait sous-exploités car Hunter X Hunter reste en fait très mystérieux. L'auteur n'en dit pas beaucoup : pas de flash-back pour Kurapika, gros mystères autour des Zoldik, gros mystères autour de la Brigade et de tous ses membres. Tout ça, ça fait beaucoup de personnages que Togashi a introduit sans s'en occuper vraiment. J'ai l'impression tenace que la qualité de cette série ne pourra être appréciée qu'une fois terminée. Et pour avoir tout ce que j'estime être manquant, il faudrait que Hunter dépasse 40 tomes, ce qui n'est pas près d'arriver, et surtout, Togashi a l'air de s'en foutre vu ce qu'il a prévu pour le nouvel arc.

Ces quatre défauts font que je n'ai que rarement senti l'intensité dramatique des situations. Il n'y a bien que l'arc Greed island qui soit au-dessus du lot, et les chapitres de combat entre Netero et le roi dans le tome 28. Rajoutez à cela quelques défauts ponctuels (je me souviens d'un chapitre durant l'arc Kimera ants qui sonnait comme une métaphore à peine voilée du régime nord-coréen, mais bien moraliste), et vous aurez compris que HXH n'est pas un shonen si génial que ça.

Je trouve qui plus est l'adoration des fans totalement exagérée, en faisant le shonen le plus surestimé qui soit. Alors évidemment, les fans, on les connaît, ils défendent One Piece alors même que certains tomes sont mauvais (tomes 40-44 et tomes récents), même chose pour Naruto. Quand je lis que Hunter redéfinit les codes du shonen, je dis oui, pourquoi pas, avec cette ambiance éclatée et ce côté bavard. Mais quand je lis que l'arc Kimera ants donne un éclairage sur la nature humaine, se rapproche plus de seinen que du shonen, que le lecteur se pose plein de questions à la limite de la métaphysique, je dis STOP le délire de fan, faut pas pousser mémé dans les orties. Je me suis très souvent remis en question, pour savoir si je ne passais pas tout simplement à côté du manga et des nombreuses interrogations qu'il est censé amener. Je ne vois toujours pas ce que j'ai manqué. Pourtant, des questions, je m'en pose beaucoup, à la lecture de seinen comme de shonen (voir ma collection).

J'attire d'ailleurs votre attention sur les critiques extrêmement inégales entourant l'arc Kimera ants, certains ayant adoré, et c'est un euphémisme (Takato si tu me lis, ou encore les critiques dithyrambiques d'Animeland), d'autres infiniment moins, et relevant d'ailleurs les mêmes défauts que moi. Il n'y a qu'à lire les commentaires négatifs sur le site (tomes 28-29-30), qui ne viennent pas de trolls, mais de personnes témoignant bien du fait que l'intensité narrative fait, selon eux, défaut. Je ne peux que plussoyer Erkael dans sa critique du tome 28 (les retrouvailles ratées entre Kirua et Pamu), ou Shun (moi aussi, le poulpe m'a royalement emmerdé).

Je me montre assez dubitatif sur l'avenir de la série au regard du rythme de parution de l'auteur, qui ne m'est d'ailleurs jamais apparu très sympathique quant à ses commentaires sur les rabats de couvertures. Combien de fois peut-on lire qu'il donne tout ce qu'il a, qu'il fait tout ce qu'il peut... je serais curieux de savoir ce qu'en pensent ses collègues du Jump soumis à un rythme de parution nuisant d'une part à la liberté artistique, et instaurant d'autre part des conditions de travail que Stakhanov lui-même aurait rejetées. Sauf si Togashi est malade, je trouve ça très indécent de sa part de se plaindre tout le temps là où ses collègues du Jump supportent ce rythme.

J'attends de voir vos réactions. Mais au regard des avis très différents négatifs que j'aie pu lire, je me situe clairement dans ceux qui pensent que Hunter ne mérite pas tant d'éloges, loin de là même.
Image
Image

PH57
Messages : 11
Enregistré le : 27 janv. 2013, 17:27

Re: Hunter X Hunter

Message non lu par PH57 » 02 juil. 2013, 19:59

Une chose est sure ton avis est extrêmement mitigée concernant la série! Je commencerai par quelque chose de positif concernant ton commentaire. Ton opinion est très bien exprimé et développé et j'aimerai parvenir à exprimer mon avis aussi clairement.

Je suis en total désaccord avec pratiquement tout ce que tu as dit.

Greed Island est la partie que j'ai le moins aimée.
Tu compares la série à Black Cat pour la dévaloriser alors que j'ai adoré Black Cat (simple et efficace)...

Togashi fait partie de mes auteurs favoris pas seulement pour Hunter mais pour toute son oeuvre. Pour moi ce type dégage une aura au travers de ses dessins comparables justement au personnage de Shonen ayant ces aptitudes naturelles et n'ayant pas besoin de faire grand-chose pour se Issé au sommet de leurs arts.
Sa plus grande force : les méchants ! Element essentiel au bon Shonen.
Hisoka, la brigade fantôme et je te renvoie à Sensui et Toguro de Yu Yu Hakusho également.
La force de Togashi à mon sens réside justement dans le fait de pouvoir alterné le simple Shonen de base (simplicité du personnage de Gon par exemple) et les situations complexes mettant en scène le caractère très recherché de certains personnages (je pense par exemple au moment de la restitution de Kuroro à la brigade avec le rôle que je joue Hisoka).
On retrouve cette alternance dans ses dessins parfois très crayonnés et réalistes et parfois enfantins ! On aime ou on n'aime pas tu aurais pu juger cela dès le premier tome et te diriger vers le nouvel animé qui est particulièrement bien réalisé et fidèle a l'histoire.

Lorsque tu parles d'éclairage sur la nature humaine, je ne pense pas que l'auteur (bien qu'il soit très peu communiquant) se vante de ce genre de prouesse. Les fans quand il aime ils en font beaucoup et on le sait. J'en profite pour dire que je trouve très originale l'idée de ses chimères entre les différents animaux et etre humains pour cet arc. Qu'est-ce qu'il doit s'amuser à dessiner ce genre de personnage ! Et qu'est-ce qu'on s'amuse à les découvrir au fil des chapitres.

Quant aux thèmes qui restent au suspense et qui ne sont pas développés, n'est ce pas la faiblesse et la force de tous les mangas du Jump ? Ils sont notés par le lecteur à chaque chapitre et l'histoire évolue en fonction de la note donc forcement des portes reste ouvert. Dans One pièce par exemple même si laserie (que j'adore également) est partie pour 200 volumes je mets Oda au défier de développé tout ce qu'il a commencé.

Je ne comprends pas que tu t'insurges autant pour cette série alors que bien d'autres sont surestimés actuellement à mon gout.

Enfin tu parle de manque de respect pour les autres auteurs. Je parlerai de performance justement! Les autres doivent jalousés son nombre d'heures de travail! Qui oserai présenté ce genre de planche (tome 28, 29) au staff éditorial du Jump ?? Quelle performance de resté au top des ventes avec si peu de volume paru, le jump lui accorde toujours sa confiance. J'aimerai moi aussi en avoir plus, que sa soit plus travaillé mais c'est tout ce qui fait son charme. Il ne t'a pas paru sympathique moi il m'a paru PUNK et j'adore ça !

J'ai essayé de m'exprimer correctement, c'est un peu brut et brouillon.

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 2076
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: Hunter X Hunter

Message non lu par Takato » 06 juil. 2013, 05:23

Rogue, je t'ai lu, et je ne t'oublie pas : Je "répondrai" après Japan Expo, à tête reposée ! Plus qu'une réponse, je vais plutôt expliquer pourquoi Hunter X Hunter est mon shônen favoris avec JoJo et Dragon Ball, et pourquoi l'arc Kimera Ant reste mon préféré. ;)
Image
Image

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Hunter X Hunter

Message non lu par Rogue Aerith » 06 juil. 2013, 13:58

Takato a écrit :Rogue, je t'ai lu, et je ne t'oublie pas : Je "répondrai" après Japan Expo, à tête reposée ! Plus qu'une réponse, je vais plutôt expliquer pourquoi Hunter X Hunter est mon shônen favoris avec JoJo et Dragon Ball, et pourquoi l'arc Kimera Ant reste mon préféré. ;)
C'est impatient que j'attends de voir ça ^^ Bonne Japan les gars.
Image
Image

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Hunter X Hunter

Message non lu par Sorrow » 08 juil. 2013, 16:08

Rogue Aerith a écrit :Je trouve qui plus est l'adoration des fans totalement exagérée, en faisant le shonen le plus surestimé qui soit.
En même temps, tu connais l'âge moyen des fans de manga aussi, et leur manque de références dans plus de 90%.^^ Genre ceux qui disent que Dragon Ball est le meilleur manga qui soit alors qu'ils ne l'ont même pas lu en entier, juste regardé la série TV, entre autres. Plus l'aspect "hype" des gros titres populaires qui annihile tout semblant de réflexion ou de contestation. Il ne faut jamais sous-estimer l'effet de "l'impression de lire un manga super". Non, l'avis des "fans" en général, ça ne veut pas dire grand chose, et il vaut mieux raisonner en termes de gens que tu connais ou de petites communautés pour te faire une idée.
N'oublions pas non plus qu'il est sorti à la même époque que Naruto et qu'il fait partie du catalogue de base de Kana, et que le fait que la série est en cours contribue à garder la communauté active (là où un Slam Dunk a depuis longtemps disparu des rayons, alors qu'il est sorti à la même époque).

Néanmoins, ça ne veut pas dire que le titre est forcément surestimé non plus. Tout dépend de ce que les gens "trouvent" dans le titre qui les accroche et les fait "vibrer".

Bref, soit dit-en passant, ton avis se tient et je comprends tes réserves sur la série. Personnellement, sans être un fan ultime (je n'ai pas la série dans ma collection, je l'emprunte à mon frère quand je veux la lire), je trouve que HxH se distingue surtout par son "ambiance". C'est un peu dur à expliquer... Ce qui me plaît, c'est le côté à la fois très linéaire (chaque action de Gon est voué à la recherche de son père, que ce soit par l'examen des Hunter, les enchères de York Shin, Green Island, et l'arc Kimera Ants découle du choix de Gon à la fin de l'arc précédent) et pourtant très "libre" dans l'exécution. L'auteur ne semble pas vraiment avoir de focus, mais pourtant il se passe toujours quelque chose, ça bouge en permanence, même pendant les phases de dialogue. HxH est certes très bavard, mais ça me dérange moins que dans d'autres titres, parce que j'ai l'impression que ces phases permettent de donner de l'envergure au monde, ne pas le confiner à un vague décor où les acteurs interagissent, à lui conférer de la vie, notamment en développant une mythologie ou en mettant le focus sur d'autres personnages, et surtout les ennemis. "Bleach" en serait l'exact opposé quelque part, avec des vagues décors vides et uniquement des personnages qui se tapent sur la tête. Dans HxH, les héros évoluent dans un monde qui existe, qu'ils découvrent au fur et à mesure de leurs aventures, mais qui est là depuis le départ et qui apporte de la vie à l'oeuvre.

HxH pour moi, c'est simplement du Togashi dans sa construction des personnages, dans son dessin, dans l'ambiance qu'il installe. C'est parfois un peu gore, l'ambiance est particulière à l'auteur, mais ça reste du titre de divertissement accessible à tous les âges. C'est populaire dans le bon sens.
Finalement, HxH c'est un peu un trip auquel on accroche sans trop savoir pourquoi. C'est décousu, très bavard, un peu poseur aussi, et il est douteux que la série se conclue de façon satisfaisante. Néanmoins, cela reste une série que j'apprécie, avec certains moments que j'ai trouvé particulièrement marquant et des bonnes séances de combat. Cependant, je crois que c'est tout ce qui entoure l'univers de la série au niveau de sa mythologie qui fait que j'y reviens avec plaisir de temps en temps. Maintenant, je me suis arrêté de lire à la fin du grand combat contre le roi, donc je ne sais pas trop ce que ça donne par la suite. Malgré tout, c'est une des rares séries que je continuerai à apprécier de lire, même sans jamais avoir la fin. Preuve quelque part que le plus important dans l'affaire ce n'est pas l'histoire en elle-même, juste l'ambiance qui s'en dégage, le fait de suivre un moment certains personnages, et peu importe qu'on ne sache pas ce qu'ils deviennent, on est juste content de les avoir rencontré. Ca n'engage que moi, mais c'est la raison principale pour laquelle j'apprécie la série. Pas pour une quelconque approche psychologique des personnages supposément très profondes (ce n'est pas le cas), mais pour l'aspect "vivant" de la lecture et une logique par rapport à la façon dont le monde fonctionne. Par exemple, ça me paraît parfaitement sensé de ne jamais savoir tous les mystères autour des Zoldik, parce que c'est ce qui les définit et leur confère une aura, pareil pour la Brigade-fantôme et autres. On les suit un moment, et les chemins se séparent à un moment, comme dans la vraie vie. Je crois que c'est cette composante "relax" et sans but réel mais cohérente que j'apprécie, le fait de ne pas avoir toutes les réponses, parce que ce n'est jamais le cas. J'aime bien les phases d'exposition dans les moments dramatiques, mais j'aime bien aussi les auteurs qui contournent ces conventions pour nous proposer autre chose. Maintenant, la tranche-de-vie sans but avoué, c'est un peu ma came, donc forcément je m'y retrouve bien avec Togashi en général. :)

Rogue Aerith a écrit : Mais quand je lis que l'arc Kimera ants donne un éclairage sur la nature humaine, se rapproche plus de seinen que du shonen, que le lecteur se pose plein de questions à la limite de la métaphysique, je dis STOP le délire de fan, faut pas pousser mémé dans les orties.
Là, j'ai envie de dire que c'est une réaction typique des gens qui veulent justifier leurs lectures sans avoir à la comprendre réellement. Apprécier le shônen de nos jours dans l'inconscient collectif d'une tranche grandissante de la population manga, c'est presque être un kévin narutard en puissance. Cependant, si tu dis que ça se rapproche davantage du seinen, tout de suite les gens pensent que c'est génial. Parce que le seinen, c'est adulte, donc c'est bien sûr forcément mieux maîtrisé, mieux raconté, mieux, mieux... Sauf que d'une part, c'est un ramassis d'imbécillités (la cible du lectorat n'a rien à voir avec la qualité d'une oeuvre), d'autre part ça ne veut rien dire en soi "davantage se rapprocher du seinen". Les gens disent ça uniquement pour se donner une contenance et donner l'impression qu'ils lisent une oeuvre "adulte".
Sauf qu'ils donnent exactement l'impression inverse, et prouvent leur immaturité et le fait qu'ils ne sont pas adultes justement. Et parce que j'adore cette citation de C.S. Lewis :

Les critiques qui utilisent le terme "adulte" comme un gage de qualité et non pas une simple constation, ne peuvent pas être des adultes eux-mêmes. S'inquiéter de renvoyer une image d'adulte, d'admirer ce qui est adulte simplement parce que c'est considéré comme adulte, de rougir de honte à la possibilité d'être considéré enfantin... Ces comportements sont la marque de l'adolescence et de l'enfance. À ces deux périodes, ce sont des attitudes saines et nécessaires, avec modération. Les jeunes doivent souhaiter grandir. Mais passé cette étape, cette obsession d'être adulte est la preuve d'un retard de développement. Quand j'avais dix ans, je lisais des contes de fée en cachette et j'aurais été très gêné si quelqu'un m'avait surpris. Maintenant que j'ai 50 ans, je lis ces mêmes histoires sans aucune honte. Quand je suis devenu un homme, j'ai laissé de côté ces comportements enfantins, y compris la peur de ce qui est enfantin et le désir de devenir le plus adulte possible.

La "crainte" d'être jugé sur ses lectures, le besoin qu'elle soit validée par le plus grand nombre, j'ai l'impression que c'est un phénomène croissant en manga. Il suffit de lire les commentaires du tournoi seinen (et les autres aussi) et de certaines news pour s'en convaincre.

Dans tous les cas, j'aime bien lire tes avis négatifs, Rogue. On sent toujours bien que ça n'engage que toi, ce n'est jamais agressif, toujours mesuré, et tu cernes toujours bien les problèmes personnels que tu as avec l'oeuvre. Même si on n'est pas d'accord avec toi, il est assez aisé d'avoir une discussion posée et constructive. Je le souligne, parce que c'est quand même assez rare que pour être signalé. :wink:
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Hunter X Hunter

Message non lu par Rogue Aerith » 08 juil. 2013, 19:35

Sorrow a écrit :HxH pour moi, c'est simplement du Togashi dans sa construction des personnages, dans son dessin, dans l'ambiance qu'il installe.
Tout à fait.
Sorrow a écrit :Dans tous les cas, j'aime bien lire tes avis négatifs, Rogue. On sent toujours bien que ça n'engage que toi, ce n'est jamais agressif, toujours mesuré, et tu cernes toujours bien les problèmes personnels que tu as avec l'oeuvre. Même si on n'est pas d'accord avec toi, il est assez aisé d'avoir une discussion posée et constructive. Je le souligne, parce que c'est quand même assez rare que pour être signalé. :wink:
Déformation professionnelle, mais ça fait plaisir à lire. Mais bon, ça m'arrive aussi de pester contre certaines choses. Depuis un an, j'arrive toujours pas à me faire à l'idée que nous n'aurons pas droit à une réédition de Karakuri circus, ou à la suite de Genshiken, faute de ventes. Et ce alors même que les éditeurs inondent le marché de dizaines de titres sans intérêt pour espérer vendre des tomes 1 et 2 en masse, puis, le plus souvent, plus rien (de petites centaines d'exemplaires des tomes suivants quoi). Tu le crois ça ?!

Pour rester dans le sujet, j'ai souri (sadiquement) face à la chronique du tome 30 par Erkael. Quand je lis qu'il est assez malvenu que les Hunters du zodiaque ne se soient pas manifestés contre les Kimera ants, en dépit des milliers (ou millions ? je ne me souviens plus) de victimes, je ne peux que plussoyer. Les Hunters ont beau être élitistes et joueurs, et finalement peut-être, n'avoir rien à faire de l'Humanité, je trouve l'introduction sur le tard de ceux du zodiaque dans la série assez illogique. Cette série n'était décidément pas faite pour moi, en dépit de ses quelques qualités :wink: .
Image
Image

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Hunter X Hunter

Message non lu par Glass Heart » 06 nov. 2013, 15:25

Reprise possible de Hunter X Hunter en Décembre (à confirmer):

http://www.crunchyroll.com/anime-news/2 ... manga-soon

Edit: La rumeur était fausse, le magazine n'a rien annoncé de tel finalement.

http://www.animenewsnetwork.com/news/20 ... en-jump-50

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Hunter X Hunter

Message non lu par Erkael » 20 déc. 2013, 03:46

Vol 32: Voilà un volume réellement perturbant que celui ci!
L’auteur en avait conclu avec les Kimera Ants, il était parti sur une nouvelle phase centrée sur le soin de Gon et sur l’élection du nouveau président des Hunters, pour ces deux évènements il a commencé à mettre en place des éléments, comme à son habitude, riches et élaborés, c’est bien connu, Togashi est bien incapable de faire les choses simplement ; mais personne ne s’en plaint car ce que l’auteur met en place est toujours fortement passionnant !

Autant la lecture de ce trente deuxième tome est prenante, autant à l’issue de ce dernier on a l’impression que tout ça n’a servi strictement à rien ! En effet, d’un coté on découvre la petite sœur de Kirua, la seule à pouvoir soigner Gon, mais au prix de conditions très particulières et très lourdes, pour qu’au final ces conditions ne s’appliquent pas et qu’il soit soigné tout simplement !
De l’autre coté, on continue de suivre l’élection, pleine de rebondissements pour qu’au final tout se conclue trop rapidement et d’une manière bien peu satisfaisante ! Pour le coup on a vraiment l’impression d’avoir été pigeonné par Togashi qui nous a servi une transition certes de qualité, mais uniquement une transition alors qu’on pensait déjà être dans un nouvel arc scénaristique.

Au final cela a surtout servi à introduire le conseil des Hunters, conseil qui risque d’avoir un réel rôle à jouer dans la nouvelle partie qui nous est annoncée en fin de tome ! Et cette fois on en est sur, c’est bel et bien une nouvelle phase de l’histoire qui commence, et qui ne s’annonce pas trop mal au vu du peu d’éléments dont on dispose pour le moment (si ce n’est que Togashi semble avoir décidé de renoncer à créer des personnages charismatiques) !

Un autre élément qui déçoit dans ce tome, ce sont les retrouvailles entre Jin et Gon, la raison d’être du titre à la base, ce pourquoi Gon a commencé son périple…et bien ces retrouvailles sont totalement bâclées et sans intérêt ! Quel gâchis !

Il faut également mentionné le chapitre qui va réellement clore toute cette partie…un chapitre sans dialogue, où on profite uniquement de moments silencieux…mais loin d’être clair pour la plupart ! C’est bien simple on se demande à quoi correspondent certaines d’entre elles…là encore c’est assez frustrant !

On s’attendait à beaucoup mieux que ce tome juste moyen… La suite s’annonce plus prenante, mais en attendant on reste sur notre faim !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre