DORAEMON

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

DORAEMON

Message non lu par né un11septembre » 06 juil. 2007, 13:59

DORAEMON

Image
Scenaristes/ dessinateurs: Fujiko F Fujio
Genre: shonen. Famille: Element perturbateur et anachroniques dans la maisons (Lum, Taruru, ... )
Durée: 39 ou 45 tomes (selon que kana integre ou pas les "daichuen doraemon)


Origine au Japon et ses auteurs: le debut de Doraemon date de 1970 pour l'éditeur Shôgakkan.
La serie est imaginée par deux auteurs qui signent du pseudonyme commun Fujiko F. Fujio: Fujimoto Hiroshi et Abiko Motel.
La série obtient rapidement un succès énorme, qui dépassa largement l'archipel nippon.
Le total de vente depasse aujourd'hui largement les 60 millions d'exemplaires vendus et Doraemon fait l'objet d'un merchandising effréné.
Image
Le chat robot occupe 39 volumes de Tentomusi Comics, à quoi s'ajoute une dizaine d'histoires longues (ce qui me fait penser que "Melle manganews" qui annonce 45 tomes, inclus les "daichuhen doraemon" à la serie regulière). Les personnages se sont decliné en DA diffusé sur quelque chaine francophone.

Fujiko F. Fujio sont des auteurs prolifiques. Les catalogues courants proposent une quarantaine de volumes de leurs oeuvres en plus des Doraemon. Leur sucés fut, en 1964, Obake no Q-tarô, (en abrégé Oba Q), un petit fantôme dans la tradition des friendly ghosts américains, (Casper, Timmy, etc.) Cette serie préfigure Doraemon.
Le reste de leurs creations compte des histoires pour adultes, souvent à thème fantastique ou de science-fiction, et même une autobiographie romancée Manga no Michi ou "comment on devient dessinateur de manga".

Le point de départ:
Doraemon est un chat robot du 23ème siècle qui sort un jour du tiroir du bureau de Nobita (en réalité une machine à voyager dans le temps). La vie du petit garçon s'en trouve transformée car le chat est en réalité un jouet perfectionné du futur disposant, pour amuser les petits enfants, d'une technologie élaborée. Les parents de Nobita devront s'habituer à ce que leur fils fasse pousser du riz sur le tatami et passe le week-end au Pleistocène pour donner à manger aux dinosaures.
Image

Doraemon, grand-père de tout les intrus perturbateurs:
Doraemon possède sur le ventre une poche kangourou contenant un invraisemblable attirail. Parmi les inventions que le chat robot proposa, par exemple, un jour à son jeune maître, figure l'extracteur de sommeil, très utile pour un écolier japonais, de bonne heure confronté à une scolarité difficile. L'extracteur retire proprement le sommeil sous forme de bulles, après quoi, on n'est plus fatigué. L'appareil fonctionne aussi à l'envers. Si l'on tire les bulles de sommeil sur quelqu'un, il s'endort. L'affaire finira en conte à dormir debout.
Image
Citons aussi le pondeur universel qui fait pondre des oeufs aux coucous d'horloge, le rayon transformeur, les tranches de pain pour digerer les matières scolaires, le miroir flatteur (TM Blanche Neige), le rayon à changer les hommes en loups-garous, les aimants universels qui attirent ou repoussent les gens...
Les inventions se retournant bien sur pratiquement toujours contre leur utilisateur (comme dans "taruru le magicien") et trouvent rarement resolution en fin d'histoire (a la manière des histoires de "Lum").

Le tiroir du bureau de Nobita est une "time machine" qui se pilote comme un vulgaire fantasticar, le long d'un tunnel temporel fleuri d'horloges molles à la Dali.
ImageL'une des premières expéditions en tiroir amène Nobita et le matou dix ans avant. Le but de l'expédition était (l'avertir les parents de Nobita que leur nouveau né ne sera pas un génie et qu'il est donc superflu de lui imposer des rythmes scolaires trépidants) ^^.

Le style
Le style est quelque peu vieilli et parfois grossier dans les premiers tomes mais on a ici affaire a une serie hilarante, trés inventive et graphiquement bien superieure a Shin chan, par exemple. De là, avec un visuel simple, Fujiko F Fujio arrivent a rendre les decors et les époques les plus variés et de façon trés agreable.
Image

39 ou 45 tomes?
Trente neuf volumes de catastrophes causées par le bienveillant robot à moustaches sont suffisants, même pour un lecteur insatiable.
Les auteurs renouvelèrent la série en lançant chat et garçon dans des "histoires complètes". Encore celles-ci fonctionnaient-elles initialement comme des séries de nouvelles. Ce fut la série des "Daiehuhen Doraemon".
Nobita eut les honneurs du titre, à la place du chat. Petit sacrifice au principe de l'identification du jeune lecteur.
La transition se fit en douceur. Exploration du sous-sol en taupe mécanique à la David Innes (le heros de Pellucidar, la serie d'Edgar Rice Burroughs) et visites à la préhistoire avaient préfiguré ces romans d'aventure.
Les ingrédients d'explorations de grande envergure étaient déja réunis avec le tiroir temporel et les casquettes à helice.
Fujiko et Fujio se décoincent dans la série des Nobita, avec parfois de vraies trouvailles visuelles. Le fond de la mer, dans le volume quatre de la série, est décrit comme un autre monde. Sitôt arrivés sur les grands fonds marins, les auteurs ne dessinent plus l'eau autour des enfants et du chat que comme une sorte de vapeur.
Le Pacifique ou l'Atlantique nord deviennent un espace nouveau, où les explorateurs juvéniles s'installent dans une maison capsule analogue à celles que Toriyama offre à SonGokû et à ses copains.
La série des Nobita finira à son tour par ronronner (ce qui, après tout, est normal dans une histoire de chats).

En conclusion:
une trés agreable serie, inventive à lire entre 2 tomes de l'hysterique "Lamu" et pour son venerable caractère de "classique" du manga.

(l'essentiel des images et informations proviennent de l'article d'Harry Morgan paru dans mangazone 4: special robots)
Modifié en dernier par né un11septembre le 06 juil. 2007, 14:57, modifié 3 fois.
Image

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Re: DORAEMON

Message non lu par Blacksheep » 06 juil. 2007, 14:19

né un11septembre a écrit : Doraemon fait l'objet d'un merchandising effréné.
Sans doute ce qui a motivé kana (je suis mauvaise langue? :? )
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Message non lu par né un11septembre » 06 juil. 2007, 14:55

un peu mauvaise langue, oui.

Je crois qu'il y avait une demande de la part des lecteurs francophones pour cette serie qui a beaucoup de qualités et peu de defauts ^^
Image

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Message non lu par samizo kouhei » 06 juil. 2007, 15:31

Je reposte mon avis sur le tome 1.

Doraemon 1 : Après une sortie retardée de plus d'un an et un passage éclair sur M6, voilà enfin le tome 1 d'un des personnages les plus connus au Japon. Les chapitres, de taille variable, relatent les aventures de Doraemon, le chat venu du XXIIème siècle, et du jeune Nobita, garçon lambda des années 1970. Les chapitres reposent sur les inventions farfelues que sort Doraemon de sa poche pour résoudre les problèmes de son jeune maître un rouge à lèvres qui permet de complimenter, un crayon qui fait les exercices tout seul, ...) et les conséquences quand le héros abuse de ces gadgets, ce qui est l'occasion pour Doraemon de jouer au moralisateur, sans que cela ne devienne lourd. Une lecture sympathique mais qui ne devrait rester anecdotique.

Quant au "merchandising effréné qui aurait motivé Kana", c'est faire la mauvaise langue : la série animée a fait un passage éclair sur M6 et la parution elle-même a été reportée de près d'un an.
Twitter : @SamizoKouhei

Avatar du membre
kanakori
Messages : 54
Enregistré le : 04 juin 2007, 20:30

Message non lu par kanakori » 06 juil. 2007, 17:16

je prefere l'animé au manga, ca fait qulques annés que je regarde pas, mais ça me rappelle plin de choses :roll:
[...As-tu déjà vu le diable?...]

Shirogane
Messages : 28
Enregistré le : 03 nov. 2006, 09:25

Message non lu par Shirogane » 06 juil. 2007, 17:21

Pas encore lu mais ce sera fait sous peu. En tout cas, le texte de "né un 11 septembre" très intéressant ma foi. :)

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Message non lu par Daigoro » 06 juil. 2007, 18:54

un article très précis, félicitations néun pour ce post digne de paraître dans un mag'... :wink:

sinon un très bon manga que je recommande à tous ceux qui aiment bien le rétro et les gags de situation avec des délires loufoques...

le seul truc rebutant ce serait peut être le nombre de volumes, mais bon...
Image

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Message non lu par né un11septembre » 06 juil. 2007, 19:00

Daigoro a écrit :un article très précis, félicitations néun pour ce post digne de paraître dans un mag'... :wink:
sinon un très bon manga que je recommande à tous ceux qui aiment bien le rétro et les gags de situation avec des délires loufoques...
le seul truc rebutant ce serait peut être le nombre de volumes, mais bon...
Merci! :)

t'es pas forcé de faire toute la serie. c'est pas 20th century boys ^^
c'est ce qui est bien avec ce genre de mangas. si tu connais les personnages, peu importe si il te manque des volumes.
comme tu n'as pas besoin de tout les gaston lagaffe pour commencer a les lire non plus. ^^
Image

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Message non lu par Daigoro » 06 juil. 2007, 19:03

c'est vrai, mais c'est tellement bon...

perso pour moi le nombre de volumes importe peu - du moment que ca tourne pas à la sauce Kyo ... :twisted: - voire même je raffole des séries bien longues où on a le temps de s'accrocher aux persos et d'aller avec eux dans des péripéties originales...
Image

Avatar du membre
gohu
Messages : 133
Enregistré le : 10 mai 2007, 08:23
Localisation : Paris

Message non lu par gohu » 06 juil. 2007, 23:17

Daigoro a écrit :perso pour moi le nombre de volumes importe peu - du moment que ca tourne pas à la sauce Kyo ... :twisted: - voire même je raffole des séries bien longues où on a le temps de s'accrocher aux persos et d'aller avec eux dans des péripéties originales...
Sauf que dans ce cas je pense qu'il n'y a aucune évolution des persos donc on doit quand même tourner en rond, non?

Sinon ça reste une série pour enfants donc ça ne me dit rien de commencer, mais je jetterait un coup d'oeil à l'occasion pour "savoir ce que c'est". Ya tellement de références à Doraemon, notamment une dans GTO où Onizuka à les mains collés dans des boules de bowling qui m'a marquée à vie :lol:
"Yuzo-kun?"

Répondre