Claymore

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!

Que pensez vous de Claymore?

excellent
48
70%
bon
11
16%
moyen
8
12%
ps terrible
2
3%
 
Nombre total de votes : 69

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Claymore

Message non lu par Sorrow » 09 mars 2011, 00:02

Berserk, c'est comme HxH, il y a beaucoup de fans fidèles, qui achètent dès la sortie d'un nouveau tome. Ce qui expliquerait qu'un tome récemment paru atteindra le top des ventes.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9586
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Claymore

Message non lu par Koiwai » 09 mars 2011, 03:08

C'est beau, un up sur une belle série avec un bel avis :D

Je répondrai juste à un truc

Sorrow a écrit : Claire n'est pas la seule Claymore attachante, loin de là, et aucun doute que tout le monde aura sa favorite parmi le casting impressionnant. J'aime beaucoup Galatée et Miria, par exemple, ainsi que les interactions entre Hélène et Denève.
Miria, vouiii *___*

... Ca méritait bien une réponse :arrow:
IMI a écrit :Le rythme VO ne s'est pas ralenti, c'est toujours d'un chapitre par mois et donc environ un tome tout les 4 mois.
Un tome environ tous les 6 mois, plutôt :wink:
shun a écrit :
IMI a écrit : C'est pas avec ça qu'ils vont garder leurs lecteurs.
parait pourtant que ça marche dixit l'éditeur et quand on regarde le top vente fr ça semble allez dans ce sens pour berserk.
Peut-être un effet d'attente qui place le retour tant attendu comme un véritable petit évènement.

Par exemple, de mon côté, je suis tout excité à l'idée de retrouver enfin les aventures des Claymore le mois prochain. D'ailleurs, j'ai relu les tomes d'une traite il y a peu pour me remettre dans le bain, ça se relit tout seul, et on apprécie encore plus la prise d'ampleur progressive de l'histoire.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9586
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Claymore

Message non lu par Koiwai » 28 avr. 2011, 14:26

Enfin le retour de Claymore...


Tome 17:

Un an et demi. Il a fallu attendre un an et demi pour pouvoir profiter de la suite des aventures de Claire et des autres. Et en un an et demi, le lecteur a largement le temps d'oublier les grandes lignes d'une histoire, et la série de Norihiro Yagi, tout aussi excellente soit-elle, ne fait malheureusement pas exception à la règle. De ce fait, il est préférable de relire les 16 premiers volumes pour profiter au mieux des deux ou trois tomes à venir, tout en sachant qu'il faudra probablement en refaire de même dans un an ou deux si Glénat persiste dans une politique éditoriale que, sur ce coup-là, on ne comprend pas forcément.

Quoi qu'il en soit, ce dix-septième tome reprend les choses là où elles étaient restées il y a de cela trop longtemps. L'abyssal Isley a été tué par les dévoreuses d'abyssaux, les redoutables nouvelles armes de l'Organisation. Mais l'Organisation n'est pas décidée à s'arrêter là: cette fois-ci, ce sont Alicia et Beth, les deux premiers numéros, deux guerrières jumelles mystérieuses, qui sont envoyées pour assassiner Riful et son compagnon Duff, au moment même où Claire arrive dans l'entre de l'abyssale, guidée par le sentiment qu'elle a de devoir rencontrer Raphaëlle, qui risque à tout moment de se réveiller suite à sa fusion avec Lucielle organisée par Riful...

Ainsi, Claire se retrouve au coeur des évènements: tandis que Riful semble bien mal partie, notre héroïne se retrouve plongée dans la conscience de Raphaëlle, qui semble-t-il, va lui révéler bien des informations. On se demande bien de quoi il en retourne, mais pour le moment, une chose est sûre: un changement s'est opéré chez Claire, qui semble avoir pleinement conscience du danger.
Pour le reste, l'action domine et arrive de partout. Riful doit faire face à Alicia et Beth ainsi qu'aux créatures de l'Organisation, tandis que l'horrible force issue de la fusion de Raphaëlle et de Lucielle s'éveille en semant d'emblée le chaos auprès des Claymores. Les scènes de combats sont bien présentes, conservent cette fluidité et cette mise en scène bourrée d'impact qui ont toujours fait leur force. EN en attendant d'en savoir plus sur les tenants et aboutissants de ce qui est en train de se jouer, la lecture reste un plaisir.

On le savait déjà: suite à la mort d'Isley, le monde était destiné à changer en profondeur. Et cela se confirme pleinement dans un dix-septième volume riche en rebondissements, puisque Claire et ses compagnes ne vont pas tarder à se retrouver propulsées au coeur d'une bataille dont tous les enjeux et toutes les forces leur échappent encore, autant qu'elles échappent également au lecteur, qui a toutefois bien conscience que ce qui est en train de se jouer constitue un grand tournant dans la série. Comme le dit Claire, c'est maintenant que commence le véritable enfer...
Image

Avatar du membre
chachaaaa
Messages : 148
Enregistré le : 04 mars 2011, 19:35

Re: Claymore

Message non lu par chachaaaa » 28 avr. 2011, 20:56

J'adore Claymore. Mais là je suis vraiment en train de me dire : " comment elles vont se sortir de ça ? ". Non parce que là c'est apocalyptique quand meme. Après justement ça fait monter la pression, et on a hate de savoir comment l'auteur va trouver une solution à cette situation assez catastrophique.

(oui, très constructif comme avis, je sais :arrow: )
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9586
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Claymore

Message non lu par Koiwai » 07 juil. 2011, 15:10

Tome 18:

Après avoir récupéré les émotions et les souvenirs de Raphaëlle, Claire se retrouve face à la version exaltée entre cette dernière et Lucielle. De son côté, Riful, l'abyssale de l'ouest toujours accompagnée de son fidèle Duff, doit affronter Alicia et Beth, les redoutables jumelles de l'organisation. De leur côté, Cynthia et Yuma sont mal en point mais n'ont pas dit leur dernier mot. L'issue de ces combats pourrait bien changer la face du monde de Claymore tel qu'on le connaît...

Par le biais de ces différents combats que l'on suit en parallèle, ce dix-huitième volume se place sous le signe de l'action et se lit à la vitesse de la lumière. Pour autant, pas question pour Norihiro Yagi de négliger ses différents protagonistes. Alors que l'action, parfaitement rendue par le trait de l'auteur, bat son plein, certains personnages, Cynthia et Yuma en tête, gagnent un peu plus en profondeur dans leur relation, ce qui n'est qu'une nouvelle preuve que le mangaka ne se cantonne pas à une seule héroïne.
La situation est critique pour les "anciens" personnages de la série, d'autant plus lorsque revient sur le devant de la scène un protagoniste que l'on n'avait pas vu comme ça depuis longtemps, et qui vient semer encore plus la zizanie en dévoilant une force colossale accumulée pendant des années: Priscilla est de retour, et là où l'on s'attendait à suivre des combats de longue haleine en parallèle, l'omniprésence et la surpuissance de cette demoiselle sur le retour viennent bouleverser à nouveau le récit et précipiter les choses. Qu'on se le dise, la fin de certains grands personnages de la série semble bien plus proche qu'on aurait pu le croire. Et dans le même temps, avec cette réapparition, Claire, de son côté, voit ressurgir en face d'elle sa cible ultime, et laisse éclater une haine accumulée pendant de très longues années. Le terrain pour un affrontement épique est préparé, et toute la dernière partie du volume se fait encore plus palpitante.

En enchaînant les coups de théâtres et en précipitant les choses, Norihiro Yagi crée à nouveau la sensation sur le lecteur, qui se retrouve happé par les événements et est fin prêt à assister à un duel qui a tout d'épique. Un volume d'excellente facture, qui promet beaucoup pour la suite !
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9586
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Claymore

Message non lu par Koiwai » 06 oct. 2011, 18:22

Tome 19: Naaaaoooooooooooon !! Pourquoi ?? :cry: [spoiler]Pourquoi Miria ? :cry:[/spoiler]


Alors qu'Alicia et Beth sont sur le point d'exterminer Riful, Claire retrouve enfin sur son chemin sa pire ennemie, Priscilla, qui dans ce chaos ambiant, recouvre enfin ses esprits et sème sans difficulté la mort autour d'elle. Désormais, les deux ennemies de toujours sont face à face, et Claire est bien décidée à l'emporter, même si, pour cela, elle doit tout sacrifier...

Action, tel est le mot d'ordre de ce volume, qui file à la vitesse de la lumière en ne manquant pas de happer avec lui un lecteur qui restera difficilement de marbre, tant la déferlante d'action bat son plein et se révèle intense. Le chaos général est bel et bien là, arrive de tous les côtés, le lecteur y est plongé tête la première, et l'on comprend que le monde est en train de changer en profondeur, avec la disparition confirmée ou supposée de certains protagonistes.

Pour autant, on se demande par moments si le fait que le lecteur se retrouve perdu au beau milieu de tout ceci est toujours voulu par l'auteur, tant certains passages se révèlent confus dans la lutte opposant les différentes forces, jusque dans la fluidité des combats parfois mise à mal, et dans l'aspect très soudain de certains rebondissements, qui sonnent la plupart du temps comme des coups de théâtre, mais sont parfois mal amenés.

Toutefois, ne boudons pas notre plaisir: d'un bout à l'autre, la lutte suicidaire de Claire est prenante, et s'achève d'ailleurs alors que la tension est à son maximum et que l'avenir de notre héroïne est totalement incertain. Non sans sadisme, Norihiro Yagi entretient à merveille le suspense de ce côté là, avant d'enchaîner sur un autre combat qui se profile ailleurs: celui de Miria, la Chimère, bien décidée à partir annihiler seule l'Organisation. Mais dans Claymore, se battre seul amène rarement de bonnes choses, et Miria risque bien d'en faire les frais, alors même qu'elle découvre en même temps que nous que l'Organisation n'est décidément pas en manque d'armes dévastatrices... C'est un fait: là aussi, Yagi entretient le suspense et la tension avec une cruauté sans égal, tant la dernière page de ce volume a de quoi faire hurler.

Avec des forces qui disparaissent et de nouvelles qui apparaissent encore dans tous les sens, le chaos ambiant se fait bien ressentir, et les deux énormes climax du tome nous scotchent. Avec tout ce qui se passe encore dans ce tome, on n'a aucune idée de ce vers quoi le mangaka va nous amener, et l'on a même un peu peur, de ce côté-là, qu'il ne parvienne pas à retomber sur ses pattes, mais pour le moment on tient encore un très bon moment de lecture, avec ce volume qui se lit en une poignée de minutes en faisant monter la tension, et ce même si la surenchère d'action dans tous les sens à tendance à lasser légèrement.
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Claymore

Message non lu par jojo81 » 06 oct. 2011, 18:38

Koiwai a écrit :Tome 19: Naaaaoooooooooooon !! Pourquoi ?? :cry: [spoiler]Pourquoi Miria ? :cry:[/spoiler]
[spoiler]D'un côté c'est parfaitement inutile. Sa mort n'apporte rien qui puisse servir aux autres claymores. Mais de l'autre c'est si bien fait. Elle est persuadée d'être face à Hilda, c'est vraiment touchant :cry:
Bon y'a plus Riful, Claire (?) et Miria... Il me reste Galathée et Hélène :)[/spoiler]
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9586
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Claymore

Message non lu par Koiwai » 06 oct. 2011, 19:31

[spoiler]Pareil pour Miria. Quid de l'utilité ? Montrer sa haine de l'Organisation qui la pousse à aller au casse-pipe ? Montrer les forces toujours plus impressionnantes de l'Organisation ? Ca me paraît bien peu pour sacrifier un tel personnage ? Mais comme tu le dis, le passage est tellement bien fait...
Peut-être que ça mort permettra aura pour conséquence une sorte de déclic chez les autres Claymore rebelles.

Et ce serait un beau coup de théâtre s'il tue vraiment son héroïne !! :o J'ai hâte d'en savoir plus de ce côté là ! Mais va falloir être très patient...[/spoiler]
Image

Avatar du membre
Kimi_
The Jelly
Messages : 1525
Enregistré le : 14 juil. 2011, 19:45
Localisation : Parti titiller les photons entre la Voie Lactée et Andromède.
Contact :

Re: Claymore

Message non lu par Kimi_ » 20 déc. 2011, 15:51

Claymore Vol 1

Traquer les démons et les exterminer, tel est la mission et le quotidien de Claire, jeune femme solitaire allant de villages en villages pour y laisser quelques carcasses en contrepartie d’une somme d’argent. Voila le point de départ de Claymore, série dans le plus esprit de l’heroïque fantasy qui s’annonce prometteuse.

Les références a Berserk sont des plus nombreuses : la morphologie de Claire, très distante, solitaire, portant une épée plus grande qu’elle et n’ayant pas beaucoup de compassion pour les villageois qu’elle croise. Tout cela fait beaucoup penser a Guts ayant quasiment les mêmes traits de personnalité. Le sigle présent sur le livret noir ainsi que sur l’épée de Claire est quasiment un copie a quelques détails près de la marque sur le coup de Guts.

L’histoire quant a elle, reste très classique. Faisant office de prologue comme pour Berserk, elle pourra être bonifiée par un ou plusieurs flashback, en espérant que celui-ci sera a la même hauteur que l’œuvre de Miura. Ce qui sera difficile a égaler.

Le coup de crayon de Yagi reste très joli, notamment vers la fin du volume (la double page entre Elena et Claire!). *___* Il n’empêche que l’environnement dans lequel se déroule Claymore reste très vide.

En définitive, ce premier volume de Claymore faisant office de prologue, il est assez difficile de donner une appréciation générale. Ce volume donne les bases du récit, laissant quelques mystères en suspend. La suite s’annonce d’ores et déjà prometteuse.

14/20.
Super Metroid

The operation was completed successfully. Clear time : 01:50.

Your rate for collecting items is 100%. See you next Mission.
[/b]
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Claymore

Message non lu par jojo81 » 20 déc. 2011, 16:21

Les références a Berserk sont des plus nombreuses : la morphologie de Claire, très distante, solitaire, portant une épée plus grande qu’elle et n’ayant pas beaucoup de compassion pour les villageois qu’elle croise. Tout cela fait beaucoup penser a Guts ayant quasiment les mêmes traits de personnalité. Le sigle présent sur le livret noir ainsi que sur l’épée de Claire est quasiment un copie a quelques détails près de la marque sur le coup de Guts.
Si Claymore fait un peu penser à Berserk au début, ne serait-ce que pour son univers typé fantaisie ou le caractère froid de Claire, Yagi s'éloigne bien de Miura au fil des tomes. Notamment à partir du huitième volume. D'ailleurs, à partir de là Claymore ne cesse de se bonifier et Yagi de nous surprendre.
L’histoire quant a elle, reste très classique. Faisant office de prologue comme pour Berserk, elle pourra être bonifiée par un ou plusieurs flashback, en espérant que celui-ci sera a la même hauteur que l’œuvre de Miura. Ce qui sera difficile a égaler.
C'est juste la base avec les présentations de l'univers et des personnages. Comme dit avant, il ne faut pas chercher un Berserk bis en lisant Claymore. Les deux manga n'ont pas grand chose à voir. Tu auras une expérience de lecture totalement différente.
Le coup de crayon de Yagi reste très joli, notamment vers la fin du volume (la double page entre Elena et Claire!). *___* Il n’empêche que l’environnement dans lequel se déroule Claymore reste très vide.
Au début c'est pas terrible, mais l'auteur affine son trait pour donner un résultat succulent. L'artbook de Claymore est juste magnifique *___*

Faut continuer Claymore, c'est le Bien ! :)
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Répondre