Dragon Ball

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!

Votre avis

Titre culte, rien de moins
58
63%
Un chef d'oeuvre remarquable
12
13%
Un modéle pour tous les autres
15
16%
Autre avis (mais je m'engage à me flageller pendant des heures)
7
8%
 
Nombre total de votes : 92

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Dragon Ball

Message non lu par Erkael » 20 oct. 2007, 22:22

Image Image Image
Auteur: Akira Toriyama
Nombre de volumes au Japon: 42 (série terminée)
Nombre de volumes en France: 42 (ou 5743649 avec les multiples éditions)
Editeur France: Glénat (qui malgré son travail minable sur les couvs continue de prendre les gens pour des vaches à lait)


Y a t-il encore des gens qui ne connaissent pas l'histoire?
Dragon Ball c'est l'histoire d'un étrange petit garçon doté d'une queue de singe, Son Goku (prononcer gokou), d'une douzaine d'année, qui vit seul dans ses montagnes après la mort de son grand père. Un jour sa vie paisible va être chamboulée par la venue de Bulma une jeune fille très énergique (énervée/énervante) qui recherche les légendaires "boules de cristal", au nombre de 7, celui qui les réunit pourra invoquer un dragon, Shenron, qui réalisera n'importe quel vœu! Il se trouve que le seul héritage du grand-père de Son Goku est justement la boule à 4 étoiles! Une fois la curiosité de sa première rencontre avec une fille (être étrange qui n'a pas de kiki :lol: ) Son Goku partira avec Bulma à la recherche des autres boules de cristal...
Suivront de très nombreuses rencontres: Oolong, le cochon qui peut se transformer en ce qu'il veut, Yamcha le guerrier super timide, 1er véritable adversaire et 1er allié de Goku, Tortue géniale, le vieux maître pervers, Krilin, le moine raté qui n'a pas de nez :lol: , Chichi la princesse un peu hystérique, Pilaf le nain voulant être maître du monde... et j'en passe...
Suivront des tournois d'arts martiaux, très drôles pour les premiers, puis plus sérieux quand apparaîtra la première véritable menace pour la Terre: le démon Piccolo...

Puis Son Goku (et les autres bien sur) grandira, il aura un fils mais aussi des adversaires venant de l'espace, des prises d'arts martiaux, on passera aux boules d'énergie qui font exploser des planètes entières, des tyrans ridicules voulant dominer le monde sans armée on passera au monstre sanguinaire qui règne sur des galaxies, on aura des voyages (et donc des paradoxes) temporels, des morts et des résurrections, des Dieux, des entités démoniaques... on passe à un tout autre cadre à la fin... l'exemple de la série avec l'évolution la plus marquée!

Dragon Ball, père des shonens
Effectivement, tous les poncifs du genre on les doit à Mr Toriyama et son titre devenu culte sur toute la planète ! Il a posé les bases du shonen tel qu’on le connaît maintenant, et depuis peu on réussit à jouer avec ses codes de façon originale !
Si les stéréotypes des personnages complémentaires on les doit davantage à Saint Seiya et Yuyu Hakusho, tous le reste, de la quête initiatique avec recherche d’artefact, l’évolution des personnages, rencontres d’adversaires de plus en plus puissant dont les premiers deviendront des alliés… et surtout les tournois ! Sans oublier les transformations, les résurrection de personnages, les entraînements nombreux et l’augmentation de la puissance des héros de façon surréaliste…
Depuis Dragon Ball, tous les shonens orientés baston ont essayé d’avoir leur propre Végéta, mais jamais une opposition entre le personnage principal et son allié/ancien adversaire/contraire n’a été aussi forte et intéressante que celle opposant Goku et Végéta !
Souvent imité, voir plagié, rarement égalé, encore plus rarement dépassé tous les shonen doivent ce qu’ils sont à Dragon Ball, et tous les auteurs de shonen se doivent d’être redevable à Toriyama !

Un titre à plusieurs facettes
Si au départ Dragon Ball est un titre d’aventure avec quelques combats et beaucoup d’humour, il va très vite évolué, mais ce qui fait sa force c’est que ces évolutions vont être nombreuses !
On a donc la phase aventure comique avec des personnages très loufoques, très vite un tournoi va arriver mais on reste dans le comique, par contre on perd le coté aventure, qui reviendra après mais petit à petit. lL’humour se fait moins présent, Goku perdant peu à peu sa naïveté. Avec l’arc Piccolo, le manga se fait plus grave, la menace est réelle et des personnages très importants perdent la vie… c’est un choc. Ils sont ressuscités, tout le monde est soulagé !
Par la suite, on perd l’aspect « humain » du titre, la nouvelle menace venant de l’espace, on a alors droit à une grosse phase de combat sans humour ni aventure… heureusement l’arc Namec est là et on a alors droit au meilleur arc de la série, de l’aventure avec énormément de rebondissements, des alliances et des trahisons à tout va, des retours triomphants, et beaucoup de combats… et puis quel final !
Par la suite Toriyama va se compliquer les choses avec un personnage venant du futur, l’idée est bonne, elle fait son effet mais montre vite ses limites… Malgré beaucoup d’aller retour, on perd tout aspect aventure… Comment avoir de l’aventure quand les personnages peuvent désormais voler d’un bout à l’autre de la Terre en quelques minutes ? Cela devient redondant…
Le dernier arc essaie de retrouver la magie du début : tournoi comme quand Goku était jeune, naïveté des nouveaux personnages enfants, qui rappelle celle du petit Goku, semblant d’aventure à travers les dimensions…mais la magie n’est plus la même.

Une œuvre culte qui est loin d’être exempte de défauts :
Bien évidemment au bout de 42 tomes il est difficile d’éviter la redondance, mais le problème ne vient pas que de là… Toriyama en a beaucoup fait et trop vite. A trop faire évoluer les personnages rapidement, on en arrive vite à devoir trouver des adversaires absolument invincibles si on veut maintenir un semblant de suspens…
Forcément après avoir vaincu le maître de l’univers en devenant un guerrier légendaire qui n’apparaît que tous les 1000 ans, c’est difficile de rebondir. On a donc eu droit à une créature issu des cellules de tous les personnages mais pouvant se régénérer, comme ça elle est immortelle… et c’est le problème, les héros on beau la détruire elle se régénère, et la suivante et encore plus immortelle, et dans les oavs même constat… cela devient lassant…
Pour remédier à ça, les personnages s’entraînent plus qu’avant, deviennent encore plus fort et se transforment une nouvelle fois…
Autre gros problème : la mort des personnages est sensée être un moment fort… ça l’est au début, mais à force d’être ressuscité, cela n’a plus aucun effet, on sait très bien qu’il reviendra au volume suivant… et même quand il n’est pas ressuscité, c’est pas grave il a droit à une permission spéciale des Dieux pour revenir aider ses potes…
Du coup il n’y aura jamais eu le passage de flambeaux auquel tout le monde s’attendait…

Et pourtant, tant de qualités…
A commencer par l’originalité ! Car si maintenant on a l’impression d’avoir vu ça 100 fois, à l’époque ce n’était pas le cas. Toriyama à su adapter un conte Chinois et en faire une œuvre drôle, bourrée de bonnes choses.
Ce qui marque c’est que le personnage de Goku va évoluer d’une façon incroyable, et ce qui fait la force du titre c’est qu’il évolue en même temps que le lecteur. On découvre Goku enfant, naïf, et ne connaissant rien au monde, puis il devient adolescent, se fait des amis qui le suivront pendant des années, il rencontre la femme de sa vie, devient adulte et surtout devient père… on retrouve le jeune Goku dans son fils Son Gohan… et on repart pour un cycle, désormais Goku est un guide pleins d’expérience, qui connaît le monde, c’est alors son fils qui va grandir et découvrir le monde, lui aussi on le verra évoluer, on suivra son adolescence, et lui aussi plus tard deviendra père… on retrouve l’évolution généalogique qui est certes beaucoup plus poussé dans Jojo, mais Araki, lui même reconnaître l’influence de Dragon Ball dans son travail…
Car c’est un fait, nombreux sont les auteurs qui reconnaissent s’inspirer de Dragon Ball et aucun n’oserait avouer ne pas aimer ce titre, se serait cracher dans la soupe !
Si le titre est redondant comme je l’ai expliqué, il faut reconnaître tout le travail de l’auteur tout de même. Chaque arc à ses défauts mais aussi de grandes qualités… quel choc quand des guerriers débarquent de l’espace pour retrouver Goku et lui expliquer ses origines ; quel choc quand un personnage pouvant se transformer comme Goku débarque du futur; quel choc quand Végéta dont était persuadé qu’il avait tiré un trait sur sa rivalité avec Goku, retourne du coté obscur; quel choc lorsque Goku perd tout contrôle et devient le guerrier de la légende craint à travers tout l’univers ; quel choc quand on apprend que le petit garçon qu’on a connu et qui faisait tap-tap pour voir si les filles avaient un kiki, est désormais père…
Dragon Ball c’est un titre auquel on ne peut qu’accrocher, et qui obligatoirement va nous faire éprouver de nombreuses émotions… car c’est là l’essentiel d’un manga, ce qu’on ressent dans la lecture, quel intérêt de lire un titre si on n’y prend pas de plaisir ?
On en ressent obligatoirement en lisant Dragon Ball !
Image
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 20 oct. 2007, 22:25

Je me permets un double post pour commenter moi meme cet article...

Ca y est je l'ai enfin pondu, enfin le manga le plus célébre au monde a son topic sur le forum... et pourtant je ne suis pas trés content de moi! J'ai volontairement trés peu parlé de l'animé, je vais sans doute créer un topic dans la section aproprié, mais il me semble qu'il y a encore beaucoup de choses à dire...
J'ai l'impression de ne pas avoir réussi à rester cohérent dans mon développement, et de passer à coté de pleins de choses...

M'enfin le topic est là... peut etre que je reviendrai dessus plus tard...
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
nosfaya
Messages : 32
Enregistré le : 25 juin 2007, 19:33

Message non lu par nosfaya » 21 oct. 2007, 08:06

Ah oui bonne initiative d'avoir fait un article sur Dragon Ball, pour ma part ce manga m'a fait decouvrir le monde du manga en fait et j'en suis toujours fan. Donc s'etait obligé que je mette manga culte, mais maintenant je sais que si j'aurais decouvert d'autre manga avant celui ci je l'aurais trouver un peu lourd.

Le pire c'est l'anime, vraiment trop lourd de se regarder les episodes a la suite tellement il y a trop de blabla qui servent a rien. Le rythme du manga est largement mieu heureusement, mais je n'accroche pas a tout apres Cell, l'histoire avec Buu je trouve ça un peu nul en fait. Je parle pas de DBZ GT, mais bon c'est un opeu hors sujet la.

Enfin, il est obligé d'etre culte rien que pour les super saiyans et les kameha, c'est vraiment quelques choses quand même :D

Ah oui pour rebondir sur un truc que je deteste par contre dans dbz c'est la mort des personnages comme tu le dit, elles n'ont plus aucun impact. Le pire c'est les sacrifices inutile qui ne serve a rien. Tant de perso se sacrifie mais en fait ce n'a rien fait au grand mechant, j'ai du mal a supporter cette idée.

PS: Tres bon article en tous cas, en accord avec ce que je pense aussi.

shinob

Message non lu par shinob » 21 oct. 2007, 08:52

Bon article, mais il y a vraiment un point où je ne suis pas d'accord avec toi:
le personnage de Goku va évoluer d’une façon incroyable
Sa puissance évolue d'une manière incroyable, mais son "personnage" n'évolue jamais.
Il gardera toujours sa naïveté, qui s'exprimera sous différente forme selon son âge mais qui restera néanmoins toujours présente. Il sera père mais n'assumera presque jamais son rôle, préférant s'entraîner. Il restera toujours insouciant et rustre.

Vegeta, saïyen lui aussi, va évoluer: il perdra peu à peu son caractère asocial pour apprendre à vivre dans le monde des humains, et livrera son amour à sa famille juste avant sa mort. Il deviendra peu à peu loyal à la cause humaine (on est bien des trahisons sur Namek).

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Message non lu par Daigoro » 21 oct. 2007, 09:18

ouais mon 1er manga et surement le 1er d'autre gens !!!! vraiment un titre qui est et restera pour moi le ou l'un des meilleurs shonens par qu'il a une place de choix et il a vraiment ouvert la voie à tout ce qui se fait aujourd'hui...

sinon juste une question pour ceux qui ont la nouvelle édition en coffret : j'ai l'ancienne superbe édition de Glénat ( vous savez celle avec les jaquettes inexistantes et de couleur bleu pastel, rose pastel, jaune pastel ... :lol: ) est ce que la qualité de traduction et l'effrot vaut réellement le coup ou bien celle que j'ai est amplement suffisante ??
Image

shinob

Message non lu par shinob » 21 oct. 2007, 10:27

Je suis justement en train de faire cette édition daigoro (tout en ayant la vieille version) et j'en suis très content. Il y a eu un réel travail de réadaptation dans la traduction et dans les onomatopées.
C'est simple: J'ai fait une double lecture du volume 1 en vieille/nouvelle version: presque chaque bulle est différente, toutes les ono' sont retraduites (avec une police d'écriture différente), les dialogues sont polissés qu'avant. Et puis les coffrets, les tranches des livres qui forment une gigantesque frise... Un vrai régal pour les yeux! :wink:

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Message non lu par né un11septembre » 21 oct. 2007, 10:33

shinob a écrit :Bon article, mais il y a vraiment un point où je ne suis pas d'accord avec toi:
le personnage de Goku va évoluer d’une façon incroyable
Sa puissance évolue d'une manière incroyable, mais son "personnage" n'évolue jamais.
Il gardera toujours sa naïveté, qui s'exprimera sous différente forme selon son âge mais qui restera néanmoins toujours présente. Il sera père mais n'assumera presque jamais son rôle, préférant s'entraîner. Il restera toujours insouciant et rustre.
tu m'as emprunté quelques repliques, là ;)

J'avais soulever l'aspect Goku-papa-copain en temps de paix et general en temps de conflits. La seule autorité parentale dans la famille goku, c'est chichi ^^

Alors bien sur c'est un manga culte, bien sur, Toriyama est un genie (enfin presque) et les personnages sont attachants mais le probleme, en dehors de la redondance, est bien la surpuissance illimitée des personnages qui en devient rapidement absurde. L'idee de supersayan gorilles et des fusions sont carrement le fin-fond de l'absence d'inspiration
d'un Toriyama poussé trop loin par ses éditeurs.

La serie (ainsi que l'auteur) est victime de son succes et condamnée a repeter les même schemas de recits pour des lecteurs pas capables de lire autre chose ou trop contents des retrouver les mêmes personnages.

Mon opinion une bonne serie lisible jusqu'a Picolo voire namek pour les lecteurs les moins difficiles, mais le reste est hautement dispensable.

j'ai mis "un modele pour les autres" dans ce qu'il faut faire et ne pas faire d'une serie shonen ^^
Image

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Message non lu par Floo D Ace » 21 oct. 2007, 10:36

shinob a écrit :Je suis justement en train de faire cette édition daigoro (tout en ayant la vieille version) et j'en suis très content. Il y a eu un réel travail de réadaptation dans la traduction et dans les onomatopées.
C'est simple: J'ai fait une double lecture du volume 1 en vieille/nouvelle version: presque chaque bulle est différente, toutes les ono' sont retraduites (avec une police d'écriture différente), les dialogues sont polissés qu'avant. Et puis les coffrets, les tranches des livres qui forment une gigantesque frise... Un vrai régal pour les yeux! :wink:
+1 j'ai aussi fait une "double lecture" et c'est le jour et la nuit quand même, ils ont tout « retraduit » etc etc…pis comme dit le fait d’avoir les jaquettes avec la belle frise c’est vraiment un plus et si la frise des jaquettes te plait pas bhé (oui car Glenat pense à tout lol) tu peux prendre la frise sur les coffrets qui est sympa aussi.

shinob

Message non lu par shinob » 21 oct. 2007, 11:17

né un11septembre a écrit :tu m'as emprunté quelques repliques, là ;)
J'avoue... :lol:
Mais tout argument pertinent mérite d'être repris. Et pis si t'es pas content, fallait mettre un copyright. :wink: :arrow:

KuroKen
Messages : 11
Enregistré le : 11 sept. 2007, 11:55
Localisation : Paris

Message non lu par KuroKen » 21 oct. 2007, 11:32

mmmm le sondage est quelque peu tendencieux... Je voullais voter "affligeant", mais ca n'y était pas... :roll:

Répondre