Hoshin, l'investiture des dieux

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!

Votre avis sur Hoshin

Excellent
7
41%
Trés bon
7
41%
Bien mais pas top
3
18%
Mauvais
0
Aucun vote
Minable
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 17

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Message non lu par Daigoro » 06 nov. 2005, 17:36

moi j'ai du mal avec les dessins bien que le scénario soit super sympa
Image

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Message non lu par Floo D Ace » 06 nov. 2005, 19:25

Naruto a écrit :moi j'ai du mal avec les dessins bien que le scénario soit super sympa
bah mon pti Naruto...j'trouve ke le dessin justement donne un certain "charme" (bon c d propo de gay mé bon)..au manga justement....lé pied taille 72 c tjr marant m2r :lol:

Avatar du membre
Sogeking^_^
Messages : 217
Enregistré le : 24 févr. 2007, 10:21

Message non lu par Sogeking^_^ » 26 févr. 2007, 13:32

J'up un peu ce topic :p car Hoshin est pour moi mon premier manga papier >__<
En fait depuis 3 ans je suis concentré un max sur les animes :) mais je laissé un peu passer au travers les mangas papiers (la belle erreur ...)
Je commence donc une collection depuis Décembre 2006 :D ! (en commençant donc par cette série :) (10 tomes en ma possession)

Dès le départ, on ne peut qu'accrocher au style graphique, même si j'ai commencé quelque années après leur sortie, je trouve le 1er tome très réussi visuellement :D
Que dire de plus à part que j'accroche vraiment l'histoire qui au départ ne m'emballais pas plus que ça >_< surtout à cause des prénoms en chinois et les allusions faites au légende chinoise :)
Mais peu à peu on s'y fait et on ne s'arrête plus ^_^
Je vais commander dans la semaine les 13 tomes qu'il me manque ^__^ pour pouvoir ensuite commencer avec une autre série ;)


Si vous avez de bons conseils sur un bon manga FINI en France :) (je préfère lire les mangas finis .. car je déteste attendre O_O)

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6401
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 26 févr. 2007, 20:05

Je t'invite à faire un peu le tour du forum, tu trouoveras surement ton bonheur, ou alors pose ta question dans le topic "si vous avez des question".
C'est pas que j'ai pas envie de te répondre mais c'est pour éviter le hors sujet sur le topic Hoshin :wink:
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Aldébaran
Messages : 33
Enregistré le : 12 févr. 2010, 13:41
Localisation : Jura suisse
Contact :

Re: Hoshin, l'investiture des dieux

Message non lu par Aldébaran » 15 févr. 2010, 10:06

En dehors du manga, j'ai également acheté le roman L'Investiture des Dieux dont il est inspiré.

Il y a quand même pas mal de différence.

[spoiler]Dans le roman, le roi Zhou est dès le début un tyran capricieux et impulsif, totalement irrespectueux des traditions. C'est d'ailleurs en commettant un blasphème envers la déesse Nuwa. Pour le punir, elle lui envoie l'esprit renard, qui tue Daji et prend sa place. L'esprit renard entraîne alos Zhou loin du trône pour passer ses journées à forniquer.
Taigong Wang est beaucoup moins sympathique que dans le manga. Son hobby préféré est de couper les têtes (beaucoup de personnages qui sont envoyés dans la tour de déification ont été condamnés à mort et décapités par Taigong).
Shen Gongbao est beaucoup moins puissant. En revanche, c'est un maître de la manipulation. Il finit dans la tour.
Wenzhong est un habitué des dépressions, laissant souvent ses bras droits agir sans lui.
Zhao Gongming est peut-être le personnage le plus puissant et le plus valeureux du roman. D'ailleurs, vu la manière dont il meurt, on pourrait croire que c'est lui le héros et Taigong le méchant.
Les grand maitres des Kun-Lun ne meurent pas.

Les personnes qui finissent dans la tour sont prévues à l'avance : Taigong a la liste complète dès le début (pas la moitié comme dans le manga) et toute personne qui y figure meurt (une différence avec le manga, où Shen Gongbao est sur la liste, mais il ne meurt pas). Ce destin immuable fait qu'on sait parfois plusieurs chapitres à l'avance que certains personnages vont mourir.[/spoiler]
Même mort, je continuerai le combat.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Hoshin, l'investiture des dieux

Message non lu par Wang Tianjun » 15 févr. 2010, 11:48

Haaaaan quelqu'un a ressucité le topic Hoshin alors que je n'ai jamais osé le faire !!!! Merci Aldebaran !!! *.*

En revanche (*oublie le fanboyisme et met sa casquette de modo*) j'ai édité ton message avec une balise "spoilers". Car en disant ce qui se passe dans le roman en précisant que c'est à l'inverse du manga... laisse présager des évènements de ce dernier ! :mrgreen:

Bon, ma tentation est très grande de faire un pavé maintenant que le topic est décoincé..... c'est malin :P :wink:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Aldébaran
Messages : 33
Enregistré le : 12 févr. 2010, 13:41
Localisation : Jura suisse
Contact :

Re: Hoshin, l'investiture des dieux

Message non lu par Aldébaran » 15 févr. 2010, 12:04

Par contre, je vais te décevoir : Wang Tianjun a un rôle mineur dans le roman.

[spoiler]Il apparaît dans quelques chapitres au milieu des autres Grands Immortels de Jinao avant d'être tué par Qinxu Daode, le maître de Huang Tianhua[/spoiler]
Même mort, je continuerai le combat.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Hoshin, l'investiture des dieux

Message non lu par Wang Tianjun » 15 févr. 2010, 12:12

J'aurais peut-être du le préciser, mais j'ai également le roman en ma possession !!! :mrgreen:

[spoiler]Et c'est même pire que ça, Wang Tianjun n'existe même pas, il est remplacé par un certain "Yu Yi" qui comme tu le mentionnes se fait rapidement éliminer... mais du coup je préfère me dire que ce personnages est une des seules créations totalement originales de l'auteur ![/spoiler]

Bon et arrête de me provoquer, je risquerais de plus pouvoir m'arrêter :twisted: :twisted: :wink:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Aldébaran
Messages : 33
Enregistré le : 12 févr. 2010, 13:41
Localisation : Jura suisse
Contact :

Re: Hoshin, l'investiture des dieux

Message non lu par Aldébaran » 15 févr. 2010, 13:19

Wang Tianjun a écrit :Bon et arrête de me provoquer, je risquerais de plus pouvoir m'arrêter :twisted: :twisted: :wink:
Je vais me gêner :twisted: :twisted: :twisted:

[spoiler]Pour Wang Tianjun, même s'il ne porte pas le même nom dans le roman, on peut quand même considérer que c'est le même personnage. Après tout, Taigong Wang n'est presque jamais appelé par ce nom-là, mais par Ziya.[/spoiler]
Même mort, je continuerai le combat.

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Hoshin, l'investiture des dieux

Message non lu par Raimaru » 15 févr. 2010, 13:46

Bon, du coup, je vais faire ma 'tite critique du manga ^^

Hôshin, un shônen classique pas si classique que ça. Erkael a déjà trouvé les mots justes : "un shônen qui utilise les codes traditionnels, mais qui jongle avec".
Déjà ce qui peu faire la force ou le malheur de ce titre, c'est la multitude de personnages qui sont pour la plupart très intéressants. Certains seront rebutés, d'autres subjugués. Pour ma part, les trois personnages que je préfère sont :

- Shen Gongbao. Sous ses apparences de clown, il est l'incarnation de l'immortel invincible. Il est n'est allié avec personne au final, mais il sait tout sur tout. Mais surtout, il n'intervient que lorsque bon lui semble, et ces actions sont toujours géniales.

- Zhao Gongming. Le personnage le plus exubérant du titre. Il est celui pour moi qui représente le mieux l'univers de Hôshin. Et je me rappelle encore du tome 12, où il est le véritable personnage principal du volume, j'étais mort de rire XD Je précise que dans le volume, l'auteur a fait une blague que jamais aucun mangaka n'a refaite à ma connaissance, c'est du made in Fujisaki, et donc c'est un volume d'anthologie.

- Wang Tianjun. Je ne l'inclue pas par flatterie envers notre rédacteur, rassurez vous. C'est juste un personnage hors-normes, car son histoire est des plus intéressantes, mais c'est aussi le seul protagoniste qui est toujours sérieux et qui n'entre jamais dans les délires de l'auteur.

Après ce petit speech (peut être inutile >_>), j'ajouterais que les amateurs de shônen de baston seront servis. Les combats sont spectaculaires et dantesques, ce qui va de pair avec le charisme des personnages.
L'auteur, toujours dans son délire, fait prendre un virage très SciFi à partir des tomes 18/19 (malgré quelques marques auparavant, comme le baobei de Tianhua). Déconcertant ? Oui. Inintéressant ? Pas le moins du monde ! C'est mon arc préféré, et là encore, l'auteur ose des mélanges étranges et pourtant réussis.
Quant au design, on peut repprocher à l'auteur d'accentuer exagérément les chaussures et les gants de ces personnages, mais attention ! Ce n'est pas un défaut graphique ! C'est juste son style. Un style reconnaissable entre mille. Sinon, il est vrai qu'une bonne partie de l'histoire est assez mal dessinée à mon goût. J'adore le style, mais c'est parfois un peu brouillon. En revanche, pour les derniers tomes, il s'est donné à fond, et c'est un plaisir pour les yeux.

En définitive, un manga à lire absolument ! Prenant, magnifique, fabuleux.
Image

Répondre