Brave story

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Brave story

Message non lu par Erkael » 14 juin 2009, 16:13

Vol 10: Nous voilà déjà à la moitié de cette excellente série, et il s’en ait passé des choses en dix volumes ! Et il continue de s’en passer dans celui ci.
Une fois n’est pas coutume, l’action de ce tome se centre quasiment en un seul lieu. Dans ce tome trois personnages sont mis en avant, à savoir Mitsuru, Book et Meena. On en apprend beaucoup sur cette dernière qui n’est définitivement pas n’importe qui et qui aura un rôle à jouer plus important que ce que l’on aurait pu croire, mais on retient surtout l’opposition de deux sigdras (ou ancien sigdra) : Mitsuru et Book ! Le premier ouvre finalement les yeux et se pose de nombreuses questions, éveillé par une jeune fille au cœur pur (comme souvent…), tandis que le second est plus décidé que jamais à racheter ses fautes.
A travers eux se sont deux peuples, deux visions du conflit qui s’opposent : les troupes du Nord ne faisant pas de quartier, implacable et obnubilés face aux troupes de la résistance, prêtes à sacrifier pour la justice bien que se sachant inférieur. Les deux guerriers sont donc le prolongement et la personnification de ses deux états de faits, ce qui rend leur affrontement encore plus symbolique.
Mais les perfidies de Onji, le grand prêtre sont percées à jour par la jeune princesse ce qui remet de nombreuses choses en questions. L’évolution de Mitsuru, bien qu’un peu rapide est véritablement un élément fort de ce titre, rarement un personnage aura été aussi charismatique et fascinant.
C’est seulement en toute fin de tome que l’on revient en plein conflits dans le sud et qu’enfin le leader des chevaliers de Shtenghell expose sa puissance.
Wataru est totalement absent de ce tome mais il n’en reste pas moins passionnant, car une nouvelle fois dense et apportant de nombreux éléments !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Brave story

Message non lu par Floo D Ace » 14 juin 2009, 17:06

Sympathique de voir une page remplie de pavées d'Erky et moi... :lol:

Edit : Oh merde mon post est allé en haut de page. :(

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Brave story

Message non lu par Erkael » 31 août 2009, 09:51

Vol 11: Le dernier des chevaliers de Shtenghell fait face seul aux généraux Sygdras, et il a fort à faire face à quatre d’entre eux…heureusement des renforts bienvenus font leur apparition…

Ce volume est un concentré d’action, on y trouve de nombreux affrontements, beaucoup de combats, énormément de rage et de fureur ; et malgré cela on trouve également des révélations sidérantes…les choses prennent formes, une des raisons des affrontements présents est dévoilée, et elle prend source loin dans le passé.
De nombreux affrontements, mais on reste avec un goût de frustration car aucun ne porte ses fruits, aucun personnages, qu’il soit dans le camp du Nord ou celui du Sud n’est vaincu, on a presque l’impression que toute cette action n’a servi à rien. Mais cela serait être dur et de mauvaise foi que de tirer une telle conclusion. Le fait que tout se passe en une unité de lieu et sur un temps assez réduit, vient apporter une grande intensité à cela, et puis on apprend pas mal de choses.
Coté évènements, on reste dans le même ton que depuis le début, entre éléments classiques du shonen, tel que l’intervention de certains personnages pile au bon moment, le power up, la naïveté du héros (qui commence là par contre à devenir pénible), la confiance en l’autre grâce à la force de l’amitié…tout en continuant à trouver un ton assez sombre, presque glauque par moment, le tout renforcé par un dessin très précis et d’une grande beauté.
Le découpage reste efficace, la mise en page l’est tout autant, et Kurokawa continue de faire du bon travail…bref on a là un bon tome, mais qui n’apporte pas autant de frissons que l’on en espérait.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Brave story

Message non lu par Erkael » 11 oct. 2009, 00:50

Vol 12: L’heure n’est plus aux grandes batailles livrées par des armées entières, désormais l’issue de la guerre se joue surtout dans le résultat d’affrontements de quelques hommes qui ont entre leurs mains le destin de leurs camps…Wataru est plus déterminé que jamais, mais la plus dure des épreuves qu’il ait eu à traverser l’attend encore : il va devoir tout faire pour sauver Kaori, mais le prix à payer est lourd !

L’essentiel du tome se situe là justement ; entre les retrouvailles de Wataru et Kaori et ce qui en découle. L’auteur nous propose donc un moment fort très bien rendu ou encore une fois le sacrifice et l’abnégation se côtoient, où le poids des actes est mis en avant…toute chose peut entraîner de lourdes conséquences, ce qui va être le cas ici.
Kee Keema et Zozo ont leur heure de gloire face à un adversaire de taille, mais il est dommage que les mêmes adversaires reviennent à plusieurs reprises, on aurait souhaité qu’après une défaite on ne les revoit plus, ceci venant encore alourdir un récit qui n’en à déjà pas besoin…il y a presque trop de personnages, on ne sait pas où tous se situent, ce qu’ils font, c’est dommage.
Une nouvelle entité, un nouvel ennemi fait son apparition, un peu sorti de nul part, on ne sait pas ce qu’il vient faire là, ce qu’il veut…sur le coup les évènements se précipitent un peu et on reste quelque peu perplexe…mais par contre quelle classe ! L’auteur a sorti le grand jeu ici.
On finit avec une ficelle classique du genre : le héros sur le point de baisser les bras qui retrouve courage et espoir après une petite phrase bien sentie de chacun de ses compagnons, le tout bien sur accompagné de pensées qui se tournent vers ceux qui ne sont plus là…

Assurément pas le plus grand tome de la série, on en sort pas réellement rassasié et satisfait, presque un peu frustré. On attend malgré tout la suite avec impatience !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Brave story

Message non lu par Erkael » 16 déc. 2009, 00:19

Vol 13: Un vent d’apocalypse souffle sur Vision ! La fin du monde est-elle proche ? En tout cas cela y ressemble, les ténèbres s’abattent sur le monde, une horde de démons l’envahie…l’avenir paraît peu radieux !
Il faut reconnaître qu’on ne s’attendait pas du tout à ce que les évènements tournent ainsi, ce virage catastrophique est une réelle surprise…Le magnifique récit d’héroic fantasy, la grande guerre qui avait commencé entre les deux royaumes, tout ça balayé par la vengeance d’un démon. En tout cas cela nous offre de beaux moments de bravoure où nos héros repoussent leurs limites pour faire face à la menace. L’auteur les dessine les visages ensanglantés, déformés par la rage et la colère…ils sont terriblement expressifs, et on ira presque jusqu’à partager cette rage. Et à ce niveau là, la palme revient à Book, qui n’a jamais été charismatique. L’auteur nous offre là un moment très fort, remarquablement mis en scène où ce dernier va briller plus que jamais et nous la jouer chevalier d’Athéna en brûlant son cosmos à son paroxysme. Blague à part, à la lecture de ce passage, l’intensité est belle et bien présente, et l’auteur elle aussi dépasse ses limites pour arriver à transmettre cette force.
La mise en page est toujours aussi excellente, et elle nous propose un parallèle entre Wataru d’un coté et Mitsuru de l’autre superbement bien trouvé.
Le récit prend un grand coup d’accélérateur et les choses se précipitent, à tel point que presque tous les personnages sont perdus…le conflit entre le Nord et le Sud est-il encore d’actualité ? Que doivent faire les généraux Sygdras ?
On rentre totalement dans ce tome qui remodèle totalement la série, cela ne sera plus jamais pareil après de tels évènements.

Et on finit avec une agréable surprise, classique certes dans le traitement (le retour d’un personnage qu’on avait oublié qui arrive pile au bon moment), mais qui reste efficace. La tension est à son comble…il n’y a plus qu’à attendre la suite !

Le dessin n’a jamais été aussi beau, un vrai régal pour les yeux, sans parler des magnifiques illustrations qui ornent les pages d’ouvertures de chapitre. Seul regret, l’absence des pages couleur disparus avec la version Française que nous propose Kurokawa qui fait à coté de ça un excellent travail.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Brave story

Message non lu par Erkael » 15 févr. 2010, 00:09

Vol 14: La grande bataille pour sauver Vision continue et un nouveau participant intervient : la Sygdra Hade ! Tout paraît perdu pour Wataru et ses amis…à moins qu’elle ne vienne les aider ! Le rapport de force s’inverse donc et l’espoir renaît.
Des retournements de situations comme celui ci on en vit beaucoup dans ce tome, et pour le coup cela en devient prévisible : un nouvel ennemi apparaît, et bien non c’est un allié ! Un nouvel allié apparaît, et bien non c’est un ennemi… Si l’effet fonctionne la première fois, l’auteur l’use un peu jusqu’à la corde dans ce tome. Mais il faut reconnaître que dans le feu de l’action on ne s’en rend pas réellement compte, et cela produit toujours son petit effet. On assiste donc à des grands moments de bravoures, à la fois épiques et clichés.
On assiste au retour du monde réelle en visitant les tréfonds de l’esprit de la pauvre Daimatsu, ce qui permet à l’auteur de nous en apprendre un peu plus sur elle…il aura fallu le temps mais le personnage paraît pour le coup beaucoup moins creux, les révélations assénées comme un coup de fouet à Wataru sont d’une rare violence…on retrouve ainsi un peu le ton des premiers tomes, adulte et dur, ton qui commençait à disparaître au profit d’un coté plus shonen conventionnel.
Enfin on retrouve Mitsuru qui ne cesse de bluffer son monde… Ce personnage est réellement une totale réussite, il paraît tellement insondable ; il est l’exemple parfait du personnage non manichéen prêt à tout pour parvenir à ses fins sans pour autant être mauvais.

Si globalement l’éditeur fait du bon travail, il faut tout de même signaler le mauvais rendu des pages qui étaient en couleur dans l’édition Japonaise et qui se retrouve en noir et blanc ici : elles sont terriblement sombres et cela ne rend certainement pas hommage au talent de l’auteur qui réalise des illustrations de toutes beautés mais dont on perd ici toutes les nuances!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Brave story

Message non lu par shun » 15 févr. 2010, 13:31

les pages couleurs étaient disponible dans la version réliée japonaise ?

tu peux me dire si le titre est devenu moins niais ? car les premiers tomes étaient assez enfantin.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Brave story

Message non lu par Erkael » 13 avr. 2010, 22:57

Vol 15: C’est quasiment l’apocalypse qui est en train de se jouer, qu’il s’agisse de Mitsuru face à Onji ou encore Wataru et ses compagnons face à Lupa, tous se battent pour l’avenir de Vision, bien que les objectifs divergent.
Ce qui prédomine dans ce tome c’est le danger de la situation, on a vraiment l’impression que le mal est sur le point de parvenir à ses fins, jamais la situation n’a paru aussi désespéré. Et qu’il s’agisse de Onji ou de Lupa, ce qui rend ce tome particulièrement attrayant c’est la parallèle qui est fait entre les deux (et on comprendra plus tard pourquoi), que les évènements se déroulent en même temps…cela permet à l’auteur de réaliser des planches superbes avec des visages qui se juxtaposent.

Alors que tout semble perdu, on rentre dans un flash-back qui va nous guider sur l’ensemble du tome, un retour en arrière où Lupa, admiré de tous, était le maître de Ronmel et de Katsu…peu à peu on comprend ce qui a conduit à en arriver là…on vit cela intensément, d’autant plus que la narration de l’auteur est remarquable, elle alterne passé et présent, tel ou tel dialogue renvoyant vers l’autre époque.
Soudain tout devient claire, les motivations de chacun, l’identité de Onji, et avec la conclusion qui nous est réservée dans ce tome on se dit qu’une page supplémentaire est tournée, on ne sait trop ce que nous réserve la suite mais on l’attend avec impatience.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Brave story

Message non lu par Erkael » 15 juin 2010, 00:34

Vol 16: On assiste en ce début de seizième tome aux dernières heures de la guerre opposant le Nord et le Sud, tous s’unissent contre Lupa, même ses anciens compagnons, et ce dans un seul but : récupérer ses pierres pour voir leurs vœux exaucés.
Mais cet ultime affrontement, que l’on croyait quasiment réglé, nous réserve encore quelques surprises, comme notamment la venue des puissants Dragons, gardiens de l’ordre de Vision. Il s’en dégage une certaine majesté, une impression de puissance écrasante qui fait de ce passage un moment fort.
Mais on vivra en suivant un moment encore plus fort avec la mort d’un personnage charismatique remarquablement mise en scène par l’auteur.
Le royaume panse ses plaies, la reconstruction commence, mais les pertes sont lourdes et pire que tout le moral de tous est au plus bas…pourtant il faut aller de l’avant pour Wataru, surtout que Mitsuru, de son coté, commence réellement en entrer en action…

La pause est de courte durée, et alors que l’on croyait que l’on aurait droit à plusieurs chapitres de transitions après cette terrible bataille, on rerentre de suite dans le vif du sujet pour un nouvel affrontement qui sera peut être le dernier…mais tout en concluant cette partie sur la guerre, l’auteur laisse quelques portes entrouvertes, comme le mystère accompagnant Makoto ou encore le sacrifice qui attend trois personnes, non encore désignés, pour sauver les trois mondes.
Bref il s’en passe des choses dans ce tome qui nous captive du début à la fin.

Le plus gros bémol vient une nouvelle fois des pages sensés visiblement être en couleurs qui ne le sont pas et qui pour le coup sont tout simplement atroces, voir illisibles ! Un très mauvais point pour l’éditeur !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Brave story

Message non lu par Erkael » 22 août 2010, 16:14

Vol 17: On s’approche peu à peu de la fin de la série, et désormais maintenant que Lupa est vaincu, Mitsuru est la dernière menace de Vision…du moins c’est ce que l’on croit !

On était resté dans le chaos le plus total, les golems invoqués par Mitsuru étaient en train de détruire la cité impériale et après la consternation renaissait l’espoir avec l’arrivée des Grands Dragons…mais on était loin d’être au bout de nos surprises !
La quasi totalité du tome nous expose la surpuissance de Mitsuru qui joue vraiment un ton au dessus des tous les autres personnages ; et désormais le doute n’est plus permis, ce personnage ne pourra être sauvé, il a été trop loin pour revenir du coté de la lumière.

Mais tout ne tourne pas qu’autour de lui, Wataru va encore évoluer et devenir plus puissant (et plus classe également) après un épisode tragique pour lui qui impliquera un nouveau sacrifice…mais cela ne suffira pas.
On assiste également au retour de plusieurs membres Sygdras, dont un en particulier pas vu depuis un moment que l’on avait presque oublié : Kenshiro (ou presque) ! Le même design, les mêmes expressions, le même mode de combat et la même invincibilité…sans doute un hommage à Hokuto no ken car dans le cas contraire cela serait un odieux plagiat !
Sa venu est censé provoquer la plus grande des surprises mais l’effet est tout simplement gâché par la couverture du tome qui l’annonce…vraiment dommage !
Quoi qu’il en soit cette série nous réserve encore des surprises et c’est tant mieux…quand on croit tenir le boss de fin un autre apparaît encore !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre