Love & collage

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!

Que pensez-vous de ce manga ?

Excellent
6
50%
Bien mais pas top
3
25%
Moyen
3
25%
Vraiment pas terrible
0
Aucun vote
Nul
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 12

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9886
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Love & collage

Message non lu par Koiwai » 13 mars 2009, 00:57

Tome 8:

On prend les mêmes et on recommence dans ce huitième volume, à peu de choses près.

Kazurou Inoue continue d'exploiter au maximum le caractère fétichiste d'Hachibé. De nouveaux personnages possédant l'une des pièces du puzzle de notre héros apparaissent le temps d'un chapitre, d'autres protagonistes refont leur apparition, et bien entendu, les habitantes de la pension sont toujours présentes. L'humour est donc toujours au centre de l'oeuvre. Mais malheureusement, on y retrouve le début de lassitude que l'on pouvait ressentir il y a deux tomes, les gags peinant à se renouveler, même si quelques passages restent hilarants.

Heureusement, les changements opérés dans le volume précédent continuent de se faire ressentir ici dans une moindre mesure, et nous avons régulièrement droit à une remise en avant des sentiments de Hachibé pour Sakurako, et vice-versa.
Mais en plus de cela, ce tome est l'occasion de voir apparaître un nouveau personnage qui sera sans doute destiné à jouer un rôle important par la suite: Taniyama, un ami d'enfance et prétendant de Sakurako, qui se révèle lié de près à l'un des traumatismes de la jeune fille.
Enfin, nous en apprenons un peu plus sur l'enfance de Hachibé, et notamment sur les circonstances qui l'ont amené à assumer pleinement sa passion perverse.

Un volume un peu poussif au niveau de l'humour, mais qui permet d'approfondir un tout petit peu plus les personnages de Hachibé et Sakurako.
Image

Avatar du membre
Machin
Messages : 346
Enregistré le : 31 déc. 2008, 14:18

Re: Love & collage

Message non lu par Machin » 13 mars 2009, 06:56

Impossible de trouver le Volume 8 hier matin j'étais triste. Je vais devoir attendre quand je vais y retourner ^^
Image
Image

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Love & collage

Message non lu par Sorrow » 01 avr. 2009, 22:20

Tome 8

Un tome un rien en deça des précédents. La faute à qu'il n'y a aucun épisode vraiment marquant tout du long. J'espérais que l'ancien petit ami de Sakurako allait emballer un peu la machine, mais finalement, il n'a pas fait grand-chose et n'a guère eu d'impact. Au prochain volume peut-être ?
L'épisode où Hachibe s'enfuit avec les lèvres de ses rêves n'est pas mal, l'histoire de sumo est amusante, le passé d'Hachibe vaguement intéressant... Tout cela est sympathique, mais rien ne se détache vraiment. Heureusement, le dernier chapitre pourrait remettre la série sur de bons rails pour les volumes à venir.

Une série toujours très sympathique, de toute façon bien supérieur aux autres titres du genre. et à quatre volumes de la fin, la série devrait commencer à s'emballer sous peu. En tout cas, impatient d'avoir la suite.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Love & collage

Message non lu par Otaku62 » 02 avr. 2009, 10:36

eh ben moi je suis pas fan du tout de ce titre très pastiche de love hina avec le garçon entouré de jolies filles qui vont tous à un moment donné tombé amoureuse de lui...

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Love & collage

Message non lu par Sorrow » 02 avr. 2009, 11:23

Le titre n'a pas grand chose à voir avec Love Hina, à part que un garçon vit dans une pension avec des filles.
Hachibé n'est pas un véritable loser qui se retrouve dans des situations du genre "Aïe, je suis tombé par terre... Oh, une culotte..." -_- ...
C'est un pur pervers d'accord, mais qui a énormément de respect pour les objets de son admiration, et qui, rappelons-le, tombe amoureux très tard dans le manga, et ne joue pas la girouette et n'est pas indécis, passant son temps à se morfondre et à se plaindre en se posant 10.000 questions. Plutôt balèze, sympathique, généreux, dynamique, et prend des initiatives, c'est loin d'être un abruti à la Kentaro...
Je dirais même que, à part sa passion pour le fétichisme, c'est un exemple à suivre dans certains cas :) .
Et sur les quatre filles, une est profondément amoureuse de lui, mais il ne s'intéresse pas à elle dans ce sens-là; une autre est une cinglée milliardaire qui ne peut pas supporter l'échec, même si ses sentiments commence peu à peu à évoluer; une autre a l'air vaguement intéressé, mais ça m'étonnerait que ça aille plus loin; et la dernière est attirée par lui, mais n'ose pas être totalement sincère, mais lui est amoureux d'elle, et le dit clairement (même si il a du mal à gérer la situation avec ses penchants :) ). Et ce sont les seules jusqu'à présent.
De plus, le fan-service est super restreint malgré le thème. l'humour est toujours privilégié. Et ça, c'est très fort.

Non, définitivement, Love et collage est bien meilleur, et n'a rien à voir avec un titre comme Love Hina.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Machin
Messages : 346
Enregistré le : 31 déc. 2008, 14:18

Re: Love & collage

Message non lu par Machin » 02 avr. 2009, 11:48

Sorrow a écrit :Le titre n'a pas grand chose à voir avec Love Hina, à part que un garçon vit dans une pension avec des filles.
Un petit peu quand même les personnages ont un caractère ressemblant mais c'est carrément pas pour me déplaire surtout après un magnifique tome 7 et un bon tome 8 bref après Midori Days je suis devenu un fan de l'auteur qui a su varier les genres avec cette très bonne série qu'est Love & Collage.
Sorrow a écrit :Non, définitivement, Love et collage est bien meilleur, et n'a rien à voir avec un titre comme Love Hina.
Non tu peux pas dire ça :p. Love Hina est un mythe pour moi aujourd'hui l'une des séries que je préfère avec Parallel (Chez Panini).
Image
Image

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Love & collage

Message non lu par Sorrow » 02 avr. 2009, 15:51

Les filles sont peut-être typées et présentent des ressemblances à certains mangas (comme le prouve la première impression de l'ami d'Hachibé, otaku de son état, dans ce tome 8 ). Sakurako=Naru; Yukari=Shinobu; La Kendoka=Ootori...
Mais sont tout de même bien plus actives et "réalistes" que celles de Love Hina, je trouve. Et au moins, celles qui tombent amoureuses du héros ont une raison plus ou moins compréhensible... (même si je sais que l'amour fait fi de la raison dans beaucoup de cas... Et c'est dit sans ironie, je le sais d'expérience. Mais à ce point-là...) et sont plus sincères avec elles-même.
Quand à vouer un mythe à Love Hina, j'imagine que c'est l'effet nostalgie (premier manga, et tout ça). Je peux comprendre, Mais je suis trop jeune pour pouvoir ressentir ce genre de choses encore^^. En manga tout du moins.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Machin
Messages : 346
Enregistré le : 31 déc. 2008, 14:18

Re: Love & collage

Message non lu par Machin » 02 avr. 2009, 16:28

L'héroine ressemble fortement a l'héroine de Love Hina (Et Negima :p) aussi bien physiquement que le caractère elle est peut être un peu moins lâche. En attendant j'attend de voir la fin de Love & Collage pour voir si tout me plaît dans cette série pour le moment c'est le cas.

Le comble c'est que j'ai pas Love Hina dans ma collection ^^ (A part 3 tomes qu'on m'a filé, une bonne occaz un jour peut être).
Image
Image

Avatar du membre
Gwen
Messages : 303
Enregistré le : 20 nov. 2007, 17:21
Localisation : Naoned

Re: Love & collage

Message non lu par Gwen » 09 avr. 2009, 20:26

Tome 8 terminé. Il confirme bien ce que je pensais depuis quelques volumes : quelle inventivité de la part de l'auteur!
Au début, ça commence comme du Love Hina et par la suite ça prend une direction tout autre. Pendant 3-4 tomes, je trouvais l'idée de base originale sans accrocher plus que ça, mais là, j'ai eu comme un déclic. Chaque chapitre, bien que reprenant des situations déjà vues est vraiment traité avec originalité. Par exemple, le traditionnel rendez-vous amoureux au parc d'attraction arrive à être vraiment drôle. Même des gags parfois redondants ont toujours quelque chose de différent.
Malgré un début moyen, une fois dans le rythme, on en redemande!

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9886
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Love & collage

Message non lu par Koiwai » 16 mai 2009, 15:51

Tome 9:

Ce neuvième tome ne change pas la recette de la série, voyant ainsi plusieurs histoires indépendantes, s'étalant parfois sur deux chapitres, exploitant le caractère de notre héros de manière toujours aussi convaincante. Le type d'humour, toujours aussi idiot, parfois sans queue ni tête et légèrement pervers, fonctionne à nouveau fort bien grâce à la capacité qu'a Kazurou Inoue de renouveler ses idées. Même si le fond-même de celles-ci ne sont pas toujours très originales, le style de l'auteur les rend souvent très amusantes, à l'image des histoires parodiant Battle Royale ou le concept de l'enquête policière.
Mais l'humour, depuis deux tomes, n'est plus le seul leitmotiv de la série, et cela se ressent encore ici: par bribes, les sentiments réciproques de Hachibe et de Sakurako sont mis en avant. Yukari, quant à elle, se montre de plus en plus pressante envers notre héros, auquel elle avoue ses sentiments ouvertement. Tsubame continue de veiller sur les pensionnaires à sa manière. Enfin, Hachibe, entre deux élans fétichistes, conserve la franchise, la générosité et, quelque part, la dignité qui en font un héros finalement atypique pour une oeuvre de ce genre. Au final, parmi les personnages principaux, seule Ôtori est un peu en retrait dans ce volume. Notons également, dans ce volume, la première apparition de la mère de Sakurako.

Un volume aussi plaisant que les précédents. Alors que l'on pouvait craindre, au vu de certains passages des volumes précédents, de ressentir de plus en plus de lassitude, il faut bien reconnaître que Kazurou Inoue a su, jusqu'ici, éviter assez bien cela.
Image

Répondre