Fairy Tail

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Fairy Tail

Message non lu par Erkael » 07 janv. 2014, 23:41

Vol 35: Difficile de faire mieux que le tome qui a précédé, tant ce dernier était grandiose à tous les niveaux, ce sera donc sans surprise que ce trente cinquième opus s’avère être un peu en dessous, mais moins bien qu’exceptionnel ne signifie pas mauvais, loin de là ! Il est juste très bon et c’est déjà largement suffisant !

Le tome précédent s’achevait sur la cuisante défaite de Lucy qui avait été fortement malmenée par la magicienne de Saber Tooth. Forcément dans de telles conditions, les rancœurs et les animosités s’éveillent, et il en faut peu pour qu’une violente lutte éclate entre Fairy Tail et la guilde précitée. C’est donc dans ces conditions que commence ce nouveau tome où on va suivre la suite du tournoi.

Le nombre d’équipes participant étant désormais impaire avec l’éviction de Raven Tail, la mise en place des duels devient donc fortement compliquée. Les organisateurs demandent donc à Fairy Tail de fusionner leurs deux équipes… Encore une grosse surprise pour le lecteur qui voit apparaître devant lui la plus puissante union de magiciens qu’on ait vu jusque là dans ce titre (bien qu’il manque Mirajane, Gildarts et Gerald, mais c’est chipoter). Du pur bonheur pour les lecteurs dans ce qui s’apparente tout simplement a du fan service, bien plus élégant tout de même que celui auquel nous a habitué l’auteur avec tous ces personnages féminins bien courts vêtues dont nous aurons d’autres exemples dans le présent tome.

Avec cette nouvelle équipe les duels peuvent commencer. Et cette fois il ne s’agit plus réellement de duels à proprement parler mais d’affrontements par binômes. La première rencontre, moment comique du volume nous montre Ichiya sous un angle encore jamais vu, ce qui a pour effet de le rendre bien plus crédible qu’il l’était jusqu’à maintenant, bien que cela ait peu d’incidences sur l’ensemble du titre. Le combat qu’on attend est celui qu’on devine grâce à la couverture : Natsu et Gajil face aux dragons jumeaux de Saber Tooth…un combat mettant en scène quatre chasseurs de dragons, une lutte symbolique pour la suprématie du titre de chasseur de dragons bien que Wendy et Luxus en soient écartés.
Comme on pouvait s’y attendre, l’affrontement va occuper une grande partie du tome, à savoir une bonne moitié, et il faudra en rester là en attendant le cinquième et dernier jour du tournoi qui verra un immense affrontement où tous les participants vont s’affronter dans un gigantesque survival match…on en bave déjà d’impatience !
Mais l’auteur, ménageant son suspens continue de distiller des éléments de ci de là en prévision d’évènements d’une ampleur autrement plus importante : Gerald toujours à la recherche de Zeleph qui fera une étrange rencontre dans le dernier chapitre, des références aux dragons qui ne sont peut être pas si loin qu’on le pense, et un étrange aparté laissant supposer la mort prochaine de plusieurs personnages… L’effet est sans appel et on trépigne d’impatience en attendant la suite.

Le tome se clôture sur deux chapitres beaucoup plus légers narrant des évènements se déroulant en dehors du tournoi. Le premier réunit tous les personnages dans une piscine à la suite du troisième jour du tournoi…sans intérêt si ce n’est placer du fan service bien pathétique. Et le second nous montre Gildarts vivant sa vie de mage solitaire, un chapitre sans le moindre texte qui s’avère bien sympathique.

Un tome surprenant, qui en plus de proposer des éléments présents passionnants, distille des éléments pour le futur du titre… Excellent, rien de moins !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Fairy Tail

Message non lu par Erkael » 13 mars 2014, 19:05

Vol 36: Les quatre premiers jours du tournoi des sorciers sont terminés, celui ci touche bientôt à sa fin, mais avant cela il y aura bien des choses à régler : des revanches à prendre, des comptes à régler, des mystères à percer, et en particulier, celui qui nous intéresse le plus, la vérité sur ce cimetière des Dragons trouvé par Gajil !

Le tome s’ouvre donc sur les conséquences directes des événements du tome précédent. D’un coté nous avons les chasseurs de dragons de Saber Tooth, à savoir Sting et Rog qui doivent rendre des comptes à leurs chef, de l’autre nous avons nos héros qui explorent le cimetière des dragons en espérant y trouver des réponses.
Dans les deux cas l’auteur arrive à nous surprendre en nous proposant des choses totalement imprévues qui paraissaient impossible à anticiper. Les mages de Saber Tooth se rebellent après un événement dramatique, et nos héros font face à un ancien dragon qui va leur révéler bien des choses.
A noter qu’une nouvelle fois l’auteur fait mouche en proposant un design remarquable pour la créature qui apparaît dans ce tome.

Bien entendu les choses n’en restent pas là. La cinquième journée commence et avec elle son lot de surprises. Bien entendu Mashima va une nouvelle fois nous prendre à contre pied et les événements qui se présentent à nous ne sont pas ceux qu’on aurait pu attendre. L’effet est une nouvelle fois saisissant.

Une troupe de nos héros vont s’infiltrer dans le palais pour sauver l’une des leurs jusqu’à faire face à un groupe de mages soit disant redoutables, pendant que l’équipe officielle de Fairy Tail (dont certains membres ont changés) se lancent dans la grande bataille qui va opposer tous les participants du tournoi dans un immense « Battle royale » où le but est simple: vaincre et éliminer tous les adversaires qu’on croisera. La course aux points reprend ses droits et le lecteur reste encore une fois bouche bée par une telle maîtrise de la part de l’auteur !

Un tome à l’image de tous ceux qui ont composés cette partie jusque là, à savoir de grande qualité, réservant son lot de surprises et proposant des moments tout simplement épiques !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Fairy Tail

Message non lu par Erkael » 02 mai 2014, 00:55

Vol 37: Tout se précipite dans ce tome une nouvelle fois centré sur l’action !
On avait laissé nos héros en plein milieu d’affrontements : d’un coté les cinq participants au tournoi officiel, de l’autre, tout une troupe qui s’est retrouvée divisée pour faire face à cinq puissants mages de l’ombre.

Tout commence par les oppositions mises en place dans le tome précédent, c’est à dire celles mettant en scène la troupe menée par Natsu s’étant infiltrée dans le palais face à des mages aux pouvoirs redoutables protégeant justement le palais… Contre toute attente ce sera rapidement expédié, prouvant une nouvelle fois la supériorité des membres de Fairy Tail. Pour être honnête, c’est même un peu rapidement expédié, à tel point qu’on se dit que si l’auteur ne leur avait pas trouvé d’adversaires et s’était contenté de les laisser explorer les sous sols du palais, c’était pareil. Le véritable intérêt viendra de la surprise qui suivra : un personnage entrera en scène, un personnage délivrant une terrible prophétie nous ramenant aux premières images de cette partie avant même que le tournoi ne commence, nous promettant drames, destruction et morts. Cette prophétie annonce une attaque massive de plusieurs milliers de dragons, et pour cela Mashima nous offre une double page magnifique mettant justement en scène les dragons, annonciateur de chaos ! Et si toutes les pistes à peine explorées par l’auteur depuis le début menait enfin à tout ceci ?
Avec ce qu’il nous propose ici, ceux qui l’ont lu, penseront forcément à son précédent titre Rave, où déjà l’auteur nous avait totalement bluffé avec une maîtrise des paradoxes temporelles et par la fabuleuse surprise allant avec qu’on n’avait pas vu venir.

Mais pour l’heure les combats continuent au sein du tournoi et là aussi on a droit à du lourd : les trois plus puissantes mages des cinq guildes restantes vont s’affronter dans une bataille à trois qui ne manque ni de charme ni de frénésie ! La mise en scène de l’auteur est toujours aussi impressionnante et il arrive réellement à impulser un dynamisme rare à ce combat d’une incroyable lisibilité. Erza, Kagura et Minerva vont donc occuper la plus grande place dans ce tome, tout comme elles occupent la couverture.
Et bien entendu, Mashima, maîtrisant toujours autant son récit, ne laisse pas les autres participants de coté et commence à mettre en place les futurs affrontements qui occuperont le ou les prochains tomes, et on attend avec impatience ce qui s’annonce comme un autre combat à trois…

A priori on pourrait penser qu’il ne se passe pas grand chose dans ce tome, mais l’auteur tout en nous proposant beaucoup d’action continue de faire avancer sa trame qui rejoint les éléments préalablement posés ça et là.
Un très bon volume, comme les précédents et très certainement comme les suivants !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9820
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Fairy Tail

Message non lu par Koiwai » 16 juin 2015, 07:20

Image

Fairy Tail – artbook Fantasia :

Que l’on soit fan ou non de Fairy Tail, que l’on aime ou pas son style, difficile de ne pas reconnaître en Hiro Mashima un talent certain de dessinateur, si bien qu’il méritait sans nul doute son artbook. Paru au Japon en août 2012 et en France en avril 2013, Fantasia se consacre entièrement à des illustrations couleur de Fairy Tail, la plus célèbre série de l’auteur, pour une centaine d’images compilées sur 92 pages.

Illustrations de couvertures de magazines, de revers de jaquettes, de cartes postales, de posters, de jeux vidéo, d’ouverture de chapitre… Les dessins proposés ici proviennent de supports variés, et le gros point positif et sans doute qu’on en dénombre un bon paquet qui étaient inédits en France. Plusieurs autres font dans le déjà vu (les illustrations de tomes en tête) mais sont en grand format, histoire de profiter au mieux des détails. Et l’on saluera d’ailleurs le fait que la majorité des illustrations soient en pleine page, voire en double-page pour les plus impressionnantes.

Concernant le contenu, on connaît tous le goût de Mashima pour le fan-service, et cela transparaît très souvent ici ! Impossible de nier que le mangaka met sans cesse en valeur les formes de ses héroïnes, y compris sur les illustrations plus sérieuses, et que dans ce registre il le fait très bien en variant beaucoup les tenues des filles. Et même sans ça, un paquet d’images sont purement fan-service et clairement bien grattées. Mais avouez que voir Lucy et les autres miss en chemisier sans rien en dessous, en bunny, en maillot de bain, en idol… ça a de quoi beaucoup plaire. Mais que ces dames se rassurent : les mâles de Fairy Tail sont aussi de la partie à de nombreuses reprises, même si clairement moins que les filles.

Histoire de mieux mettre en valeur les personnages, les décors sont à plusieurs reprises absents. Et quand ils sont présent sur les illustrations de plus forte envergure, ils sont plutôt classiques mais sont efficaces et profitent d’une colorisation soignée et d’un travail de composition honnête.

Au-delà des boobs et des torses nus qui dominent clairement le tout (surtout les boobs, hein), certaines illustrations témoignent clairement de tout le talent de dessinateur de Mashima : celles où l’auteur varie un peu plus son style. De ce point de vue là, certaines images un peu « chibi » sont plaisantes à voir, mais on restera surtout bluffé par les illustrations plus sérieuses et intenses, en tête les toutes dernières (pages 88 à 91), dont l’aspect un peu « croquis » offre des ambiances fortes. On en vient carrément à regretter qu’il n’y ait pas un peu plus d’illustrations de ce genre…

En fin de livre, trois pages nous permettent de découvrir avec plusieurs détails, en 21 étapes, la technique de mise en couleur de Mashima, avant que les 4 pages suivantes n’offrent quelques dessins préparatoires en noir et blanc. Suit une interview de Mashima de 3 pages, et enfin les classiques commentaires d’auteur sur chaque illustration de l’artbook, et une petite postface. Tout ceci constitue clairement du bonus sympathique. Même si l’on ne peut pas dire que les commentaires du mangaka sur ses illustrations soient très intéressants (à chaque fois, juste quelques mots qui ne nous apprennent rien sur la conception des illustrations). L’interview, elle, est un peu consensuelle dans son ton, mais comporte un certain nombre de petites informations à même de ravir les fans.

Il y a donc ici tout ce qu’il faut pour satisfaire les amateurs du travail graphique de Hiro Mashima, d’autant que le prix de 14,50€ reste on ne peut plus honnête pour un grand format bien imprimé comme celui-ci, et que le nombre assez important d’illustrations inédites en France est un réel atout. Le petit regret pourrait venir du manque de variété (globalement, les boobs dominent), alors même que certaines illustrations assez impressionnantes (les pages 90-91 en tête) sont un parfait exemple de toute la force émotionnelle que l’auteur est capable de dégager quand il ne se perd pas trop dans l’amas de fan-service qu’est devenu Fairy Tail. Fantasia nous le confirme donc : au-delà de son goût pour les nichons, Hiro Mashima est clairement un dessinateur de grand talent, et qui, parfois, gâche sans doute un peu trop ce dont il est capable.
En tout cas, au moins une chose est sûre : ce premier artbook de Fairy Tail est clairement indispensable à tout bon fan de la série !
Image

Répondre