Les triplées

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9838
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Les triplées

Message non lu par Koiwai » 15 oct. 2008, 01:48

Les triplées
Image
La fiche sur manga-news

Les Triplées, nouveau titre du catalogue de Doki Doki, nous propose de suivre les espiègleries des trois soeurs Marui dans leur école. Chacune d'elle a un caractère bien particulier: la froide Hitoha a un don pour plomber l'ambiance et passe son temps à lire des magazines pour adultes. Futaba, quant à elle, est une jeune fille sportive mais terriblement maladroite, et qui est passionnée par les poitrines féminines. Enfin, Mitsuba est la plus mâture des trois, mais est une sadique dans l'âme.

Doki-Doki compare ce manga aux Petites fraises. Et en effet, on retrouve un point commun avec le manga de Kurokawa: un humour souvent très douteux. Mais dans les Triplées, cet humour est encore plus présent et bien plus visible. Ainsi, le fait qu'une gamine de 11 ans lise des magazines érotiques, qu'une autre soit une fan de seins, ainsi que bien d'autres choses, provoquent régulièrement des répliques clairement orientées vers la chose et dotées d'un double-sens dont on se passerait bien. Et quand on sait que nos héroïnes n'ont que 11 ans, on ne peut qu'être choqué devant cet aspect vraiment honteux du titre. Pour le coup, on peut se demander ce qui est passé par la tête des éditions Doki-Doki lorsqu'ils ont acquis le titre.

Mais, si l'on arrive à oublier cela, les Triplées est un titre qui devrait plaire aux amateurs d'humour déjanté. En effet, cet aspect est lui aussi très présent, beaucoup de scènes flirtant avec l'absurde et le non-sens le plus total.
La mise en scène sert plutôt bien cet aspect de l'oeuvre, et les dessins, bien que parfois brouillons, se révèlent plutôt mignons.

Quel dommage que cet humour plus que douteux soit présent ! Car, sans cela, les Triplées aurait fait une sympathique comédie déjantée. Mais au final, il faut bien avouer que la pilule passe assez mal, malgré une édition tout à fait correcte de la part de Doki-Doki.
Image

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Re: Les triplées

Message non lu par samizo kouhei » 15 oct. 2008, 18:49

A ne pas confondre avec ces sales bourges de Triplés from Neuilly.

Image

Sinon, rien que le pitch est puant et nauséabond (dans la veine des Petites Fraises mais en moins subtil encore) ... :roll: Ou tout du moins montre que oui, il y a de fortes différences culturelles entre Japon et Occident, et que tout manga n'est pas exportable en France. Après les mangas crypto-pédophiles, à quand les mangas révisionnistes en France ? :roll:

Avatar du membre
Kuro
Messages : 468
Enregistré le : 26 févr. 2007, 08:36

Re: Les triplées

Message non lu par Kuro » 15 oct. 2008, 19:53

Ca aurait pu être un titre très sympa, vu le caractère déjanté des 3 fillettes, mais hélas, ça tombe très vite dans le vulgaire. Ceci dit certaines scènes sont assez comiques ( la corde, ou le concours de dessins )... Je dois dire que j'ai beaucoup plus ri en en parlant avec une amie l'ayant acheté aussi, qu'en l'ayant lu, mais ça valait la peine :lol: ...
Image

Avatar du membre
Gwen
Messages : 303
Enregistré le : 20 nov. 2007, 17:21
Localisation : Naoned

Re: Les triplées

Message non lu par Gwen » 15 oct. 2008, 20:18

A la vue des quelques pages présentes sur le site de l'éditeur, je m'attendais à un truc déjanté et fun, mais visiblement ce titre part plutôt dans le douteux. En tout cas, merci pour l'article, il va m'a permis d'éviter de gaspiller mon argent!
A propos des gags limites pédo, j'ai l'impression qu'il existe un certain nombre de mangas sur le sujet. Quelqu'un sait comment est perçu la chose au Japon?

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Re: Les triplées

Message non lu par Blacksheep » 15 oct. 2008, 20:21

Beurk beurk beurk
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
Gwen
Messages : 303
Enregistré le : 20 nov. 2007, 17:21
Localisation : Naoned

Re: Les triplées

Message non lu par Gwen » 16 oct. 2008, 10:08

Tu me rassures, parce qu'avec cette invasion de titres de la sorte, je commençais à me poser des questions :|

Avatar du membre
Saylor-Jupiter
Messages : 57
Enregistré le : 29 févr. 2008, 18:28
Localisation : Paris et fier de l'être !

Re: Les triplées

Message non lu par Saylor-Jupiter » 30 janv. 2009, 21:18

Franchement , je comprend pas pourquoi tout le monde qualifie ce titre de "pédo"
Il est vrai que l'histoire est assez tordue mais c'est justement ça qui doit être marrant et honnêtement , je trouve l'histoire vraiment sympa , bien qu'a première vue j'étais douteux !
De plus , les persos sont attachants à leur manière ! (et certes , celle qui m'a fait le plus rire est la benjamine "hitoha" mais toutes les trois me font rire ! )
Bien sûr , dans le domaine du comique , il y a des mangas bien mieux et je classerai jamais ce manga n°1 dans mon estime mais bon c'est une histoire marrante à sa façon quoi ...
Surtout que le dessin est , je le reconnais , plutôt décourageant mais aussi c'est le premier manga de l'auteur (ou un des premiers) donc faut bien lui laisser le temps de trouver son style !
Image

Avatar du membre
ney
Messages : 81
Enregistré le : 11 juil. 2008, 01:54

Re: Les triplées

Message non lu par ney » 29 août 2009, 22:13

Je trouve surtout qu'il y a une sorte d'acharnement sur ce titre qui est pourtant sympathique et sort des sentiers battus.
Dire que ce manga est de mauvais goût , ca me fait franchement sourire surtout voyant toutes les merdes yaoi qu'on se tapent depuis un bon moment.

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Re: Les triplées

Message non lu par samizo kouhei » 30 août 2009, 09:59

Ha mais le yaoi, CDLM aussi ! :mrgreen:

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Re: Les triplées

Message non lu par Blacksheep » 27 déc. 2009, 23:25

Les triplées 5

Les triplées, ce sont les sœurs Marui, des gamines de 11 ans complètement déjantées. Voici donc leurs frasques les plus délirantes proposées par la mangaka Sakuraï Norio. La série se veut une parodie des « séries mignonnettes » selon l'éditeur, ou plutôt du Moé si l'on fait référence au titre japonais. Le Moé, là où on s'attache sentimentalement à un personnage. Et les sœurs Marui sont tellement insupportables que c'en est impossible. C'est ça la parodie, non ?

On a donc Futaba, sportive décérébrée qui passe son temps à dessiner des gros seins (?), Hitoha amatrice de sentaï et taciturne qui pourtant lit des revues pornographiques (??) puis enfin Mitsuba, la seule à peu près normale, préoccupée par son poids et sa popularité. Rien de bien subtil là dedans ni ensuite. Le titre ne se veut absolument pas réaliste, c'est de l'humour absurde, mais est-il pour autant nécessaire et justifiable pour l'humour de mettre dans des positions douteuses à fort caractère sexuel des fillettes de 11 ans ? On parle de culottes, de seins, on dévie sur la pédophilie (le père des filles passe toujours pour un pervers), une relation amoureuse avec le prof, le sexe, le sadomasochisme, la scatophilie... Heureusement quelques personnages comme Shin'ya ou Yoshioka se comportent comme des enfants normaux. Même Yûdaï qui cherche à voir sous les jupes des filles est la plupart du temps crédible : c'est de son âge.

Cette fois, on aura donc des épisodes de St-Valentin, de chocolat, de Gatchi-Rangers, de pesée scolaire au milieu desquelles viennent se glisser des histoires de pipi dans la neige, de vibromasseur humain (Vibre ô ma sœur, un titre de chapitre sans équivoque), de professeur puceau. D'ailleurs pourquoi était-il nécessaire de préciser que leur jeune professeur est encore vierge ? On se souviendra d'un passage où Hitoha enrhumée se retrouve reliée depuis la bouche à la braguette de son prof par un long filet de morve blanc. Le pire ayant sans doute été atteint dans les volumes précédents avec la mère de Miku qui demande à être humiliée façon SM par les triplées... C'est fin !
Des passages qui vous font soulever un sourcil en vous faisant vous demander « que suis-je en train de lire ? » Plus d'humour quand on reste dubitatif devant de telles situations.

Contrairement à Titeuf qui exploite le même filon sur la vision du sexe par les enfants, les triplées en savent autant voire plus que les adultes. Là où Titeuf parle de sexe avec des mots d'enfants et un regard naïf, les triplées savent tout. D'autant plus que si les allusions sexuelles sont au départ suggérées, elles sont de plus en plus explicites au fil des tomes. C'est ça la parodie ?! Et si vous pouvez mettre un tome de Titeuf entre les mains de vos bambins en est-il vraiment de même avec cette série ? Car n'oublions pas qu'il s'agit d'un shônen destiné aux adolescent, aux côté de Full Ahead Coco ou Clover, en regard de son magazine de prépublication. Le problème est-il du à la différence de culture ? Pas tant que ça, si on se réfère aux pages bonus où l'auteur subit les accusations de son éditeurs qui trouve certains passages clairement pervers (ce qui ne l'empêche pas de les publier).

Pourtant quand Sakuraï Norio évite la facilité des blagues scabreuses, la série peut se montrer amusante. Shin'ya est drôle par ses réactions face aux absurdités des triplées, l'infirmière est drôle par sa maladresse, Hitoha est drôle quand elle devient sombre, Yoshioka est amusante quand elle s'imagine des amourettes entre ses camarades... C'est caricatural et déjà-vu mais l'auteure n'aurait-elle pas pu/du privilégier cette voie ? Sans compter que le dessin de l'auteur est plutôt agréable bien que limité (elle semble peiner à représenter des personnes ayant passé la trentaine).

Le comble du mauvais goût est, pour ce tome, atteint avec l'illustration de fin de volume où l'on peut voir l'une des gamines, Miku, en nuisette transparente et porte-jarretelles sans culotte... N'y avait-il pas mieux à faire ?
Il faudrait être bien naïf ou manquer de bons sens pour n'y voir que de l'humour bon enfant. Un humour qui s'exporte mal, c'est un fait culturel avéré. Et on en a encore la preuve avec cette série.
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Répondre