Histoires courtes et one-shots de Toriyama

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6383
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Histoires courtes et one-shots de Toriyama

Message non lu par Erkael » 25 oct. 2008, 18:32

HISTOIRES COURTES
Image Image Image
On ne présente plus Akira Toriyama, auteur génial de Dr Slump et de Dragon Ball, le shonen lui doit beaucoup, nombre de mangakas se sont inspirés de Dragon Ball qui a marqué tout une génération !
Mais son travail est loin de se limiter à ces deux titres, auteur prolifique il est à l’origine de nombreux one-shot ainsi que de nombreuses histoires courtes, qui se trouvent ici regroupés en recueille tout simplement intitulés « Akira Toriyama Histoires Courtes ». Comptant trois volumes, ces histoires sont classé par ancienneté.

Le problème inhérent à ce type de recueille étant bien entendu l’inégalitée des histoires ! On va du très bon, avec des personnages qui auraient presque mérités qu’un manga leur soit consacré au plutôt mauvais, en passant par le juste réussi et l’anecdotique !
Bien entendu les plus anciennes sont globalement les moins intéressantes, l’auteur prenant de l’expérience au fil des années, cela se ressent dans ses histoires, sans parler de son graphisme qui évolue constamment (contrairement à ce que l’on pourrait croire), des traits ronds et épais il passe aux traits plus anguleux et plus fins, les arrières plans étant de plus en plus dépouillés et se ressemblant de plus en plus, mais en contre-partie, les histoires gagnent en intérêt et en profondeur (toutes proportions gardées).

Les premières histoires, pré-Dragon Ball, ont un style vraiment à part, qui reste bien entendu celui de l’auteur, mais avec le recul c’est d’autant plus impressionnant de voir comme il a évolué. On se retrouve avec des histoires vraiment courtes donc, sans queue ni tête, totalement farfelues où il ne faut pas chercher de cohérence. On retrouve l’ambiance décousu de Docteur Slump, ainsi que les graphismes ronds et déformés, on est encore loin du style beaucoup plus anguleux qui apparaîtra sur la fin de Dragon Ball. L’humour est très spécial, mais il fonctionne, il empreinte de nombreuses références (dont certaines pourraient échapper aux lecteurs occidentaux).

A chaque volume, ou plutôt à chaque histoire, l’auteur a évolué, ce qui se ressent dans le traitement, l’absurde s’atténue quelque peu, les affrontements (toujours traités de manière comique cependant) sont plus présents, puis l’absurde revient, mais de façon plus maîtrisé.
C’est assez amusant de faire un parallèle avec Dragon Ball (qui de toute façon à occupé l’auteur pendant une grande majorité de sa carrière) : au départ l’auteur nous propose un conte humoristique, assez déjanté, puis le sérieux prend le pas, on ne trouve plus qu’action et combat puis comme pour faire plaisir aux fans il tente de retrouver le fraîcheur de ses débuts dans la dernière partie avec un humour bon enfant mais plus contrôlé…et bien c’est la même chose ici !

De même il est intéressant de s’attarder sur les commentaires de l’auteur qui revoit avec un regard parfois nostalgique, parfois dur, son travail de l’époque.

On ira pas jusqu’à dire que ces volumes sont indispensables pour tout fan de Toriyama qui se respecte mais pas loin. Quoi qu’il en soit, à défaut d’être toujours réussi, cela à la mérite d’être enrichissant !


NEKOMAJIN

Image
Recueille de sketchs courts, équivalents chacun à la longueur d’un chapitre normal, ce one-shot nous présente un personnage bien étrange de l’univers de maître Toriyama !
Nekomajin est un chat farceur, très porté sur le combat et possédant une puissance hors du commun.

Ces courtes histoires n’ayant ni queues ni têtes ne sont que des prétextes à des délires du maître, se présentant comme une parodie de Dragon Ball, sa plus célèbre série, on trouve dans les premières histoires un humour qui rappellera plus celui de Docteur Slump.
D’ailleurs la raison d’être de one shot peut également être sa principale limite : aucun scénario, juste des délires comiques, les chapitres ne tiennent presque pas compte de ceux qui ont précédés ; et l’humour en lui même est très particulier, typique de Toriyama, on aime ou pas, mais il est spécial, très axé pipi-caca-prout…c’est en cela que cette parodie se rapproche plus d’un Docteur Slump que d’un Dragon Ball.
Pour autant on trouve certaines situations vraiment amusantes, et c’est toujours sympa de trouver des personnages connus dans des situations incongrues, c’est le cas notamment de Vegeta qui se retrouve en plein combat contre le chat farceur, et lassé de ce grand n’importe quoi, Vegeta prétexte un coup de fil (alors que son opérateur n’a pas de réseau sur Terre) pour quitter le manga en se promettant de ne plus participer à un titre humoristique…amusant !

Le dessin est assez inégale, pour les premières histoires il est rond et collant parfaitement au style, rappelant une nouvelle fois le style de l’auteur à l’époque de Docteur Slump, alors que par la suite, Toriyama retrouve son style beaucoup plus anguleux tel qu’il était dans les derniers volumes de Dragon Ball.

On rencontre de nombreuses guest-star dans ce titre, en particulier Gokuh qui n’est autre que le héros et le maître de Nekomajin !

Glénat, qui n’est pas prêt d’abandonner son monopole sur les œuvres de Toriyama, nous propose une édition de qualité, avec en début de volume les pages d’ouvertures de chaque histoire en couleurs (justifiant sans doute son prix élevé).

Rien d’indispensable avec ce titre, mais ne s’agissant que d’un one-shot, pourquoi ne pas se faire plaisir pour un bon moment de détente, en particulier si on apprécie le travail du maître !


KAJIKA
Image
Ka­ji­ka, un jeune gar­çon pour le moins turbulent, tue un jour un re­nard par jeu, sans véritable raison. ce denrier lui lance alors une malédiction: devenu un homme-re­nard, Ka­ji­ka va devoir sau­ver la vie de mille ani­maux s'il veut re­de­ve­nir hu­main. Après 5 ans, 990 a,imaux ont été sauvés par le jeune garçon. C'est alors qu'il vole au secrous d'une jeune fille agres­sée des ya­ku­za. Celle-ci lui demande alors de ra­me­ner le der­nier oeuf de dra­gon exis­tant sur l'île où ils vi­vaient. Mais l'af­freux Gi­ba­chi, le chef des yakuza, est prêt à tout pour s'emparer de l'oeuf...

Derrière ce scénario clas­sique, Akira Toriyama n'innove pas le moins du monde et reprend les ingrédients qui ont fait le succès de Dragon Ball: un héros naïf doté d'une queue d'animal qui poursuit une quête et rencontre une jeune fille peureuse et inutile, des boules d'énergie, des combats contre les méchants... Tout, jusqu'à l'univers dans lequel évoluent les personnages, rappelle fortement l'oeuvre-phare du maître.
Malgré tout, action et humour sont au rendez-vous, servis par un coup de crayon précis et dynamique.

En somme, Kajika peut-être considéré comme un concentré de Dragon Ball, jamais original mais assez distrayant. A réserver avant tout aux fans.

(Critique de Kajika réalisé par Koiwai)
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6383
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Histoires courtes et one-shots de Toriyama

Message non lu par Erkael » 21 déc. 2008, 19:32

Ajout des "Histoires courtes"!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
orin
Messages : 32
Enregistré le : 27 déc. 2008, 12:10
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Histoires courtes et one-shots de Toriyama

Message non lu par orin » 27 déc. 2008, 14:05

Grand fan de Dragon Ball, j'ai pu lire tous ces one-shots
Histoires courtes, Nekomajin, Cowa, Kajika et Sand land
Et pour moi c'est loin d'être indispensable. Seuls Kajika et Sand Land sont vraiment intéressants et offre un vrai scénario avec de bons personnages. Pour le reste, ça ne vaut pas le coup, en particulier Cowa
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Histoires courtes et one-shots de Toriyama

Message non lu par shun » 27 déc. 2008, 14:06

orin a écrit : Seuls Kajika et Sand Land sont vraiment intéressants et offre un vrai scénario avec de bons personnages. Pour le reste, ça ne vaut pas le coup, en particulier Cowa
sa tombe bien ce sont les seuls que j'ai! ( dire que j'ai ces one shot là mais pas dragon ball lol )
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Histoires courtes et one-shots de Toriyama

Message non lu par Koiwai » 27 déc. 2008, 14:28

orin a écrit : Et pour moi c'est loin d'être indispensable. Seuls Kajika et Sand Land sont vraiment intéressants et offre un vrai scénario avec de bons personnages. Pour le reste, ça ne vaut pas le coup, en particulier Cowa
Marrant, mais c'est tout le contraire pour moi :)
Kajika et Sand land sont les deux que j'ai le moins appréciés, je n'y ai vu que des sous Dragon Ball (titre que je n'aime déjà pas, à part les... 5 ou 6 premiers volumes) dotés de scénarii vus et revus et de personnages complètement stéréotypés et sans grand intérêt.
Et j'ai beaucoup aimé Cowa, ses personnages drôles et farfelus, et son scénario là aussi assez classique mais bien plus efficace.
Cowa est, de très loin, mon titre préféré de Toriyama après Dr Slump. Je trouve l'auteur bien plus convaincant dans l'humour que dans la baston.
Image

Avatar du membre
orin
Messages : 32
Enregistré le : 27 déc. 2008, 12:10
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Histoires courtes et one-shots de Toriyama

Message non lu par orin » 27 déc. 2008, 15:13

Koiwai a écrit :
orin a écrit :Je trouve l'auteur bien plus convaincant dans l'humour que dans la baston.
voilà pourquoi nos avis divergent, pour moi c'est clairement l'inverse ^^
Image

Avatar du membre
Harknass
Messages : 457
Enregistré le : 07 nov. 2007, 17:25

Re: Histoires courtes et one-shots de Toriyama

Message non lu par Harknass » 27 déc. 2008, 19:53

Je preferre Cowa aussi, Akira Toriyama retource a ses sources:l'humour et les one-sots.
Un très bon One-Sots qui vaut le coup clairement.Sand Land est un bon manga aussi, de l'humour et de la baston, Nekomajin aussi est un bon one-sots. Le moins bon selon moi est Kajika, un dérivé de Dragon Ball, mais sans l'âme de Dragon ball.
Sinon les Histoires Courtes, je conseille surtout le tome 3, où l'auteur nous dessine d'excellente histoire(Cashman, Go Go Ackman!....)....
Akira Toriyama est excellent ....
Image

Ixnay
Messages : 113
Enregistré le : 14 mai 2008, 07:45

Re: Histoires courtes et one-shots de Toriyama

Message non lu par Ixnay » 27 déc. 2008, 21:14

"one sots" :mrgreen:

D'accord avec Koiwai : Sandland et Kajika sont les moins bons et Cowa est vraiment sympa.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Histoires courtes et one-shots de Toriyama

Message non lu par Koiwai » 13 janv. 2009, 00:07

Hop, petite chronique de Kajika :) Erky, si tu veux l'ajouter en tête de topic :wink:

Ka­ji­ka, un jeune gar­çon pour le moins turbulent, tue un jour un re­nard par jeu, sans véritable raison. ce denrier lui lance alors une malédiction: devenu un homme-re­nard, Ka­ji­ka va devoir sau­ver la vie de mille ani­maux s'il veut re­de­ve­nir hu­main. Après 5 ans, 990 a,imaux ont été sauvés par le jeune garçon. C'est alors qu'il vole au secrous d'une jeune fille agres­sée des ya­ku­za. Celle-ci lui demande alors de ra­me­ner le der­nier oeuf de dra­gon exis­tant sur l'île où ils vi­vaient. Mais l'af­freux Gi­ba­chi, le chef des yakuza, est prêt à tout pour s'emparer de l'oeuf...

Derrière ce scénario clas­sique, Akira Toriyama n'innove pas le moins du monde et reprend les ingrédients qui ont fait le succès de Dragon Ball: un héros naïf doté d'une queue d'animal qui poursuit une quête et rencontre une jeune fille peureuse et inutile, des boules d'énergie, des combats contre les méchants... Tout, jusqu'à l'univers dans lequel évoluent les personnages, rappelle fortement l'oeuvre-phare du maître.
Malgré tout, action et humour sont au rendez-vous, servis par un coup de crayon précis et dynamique.

En somme, Kajika peut-être considéré comme un concentré de Dragon Ball, jamais original mais assez distrayant. A réserver avant tout aux fans.
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6383
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Histoires courtes et one-shots de Toriyama

Message non lu par Erkael » 13 janv. 2009, 00:49

C'est fait je l'ai mis en tete de topic (mais je t'ai crédité :wink: )

Merci!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre