Yuma à la conquête du monde

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9802
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Yuma à la conquête du monde

Message non lu par Koiwai » 12 janv. 2009, 23:59

Yuma à la conquête du monde
ImageImage
La fiche sur Manga-news

Tome 1:

Yuma Takanashi, lycéenne dynamique et amatrice de RPG, partcicipe à une loterie qui lui fait gagner un étrange manuscrit. Celui-ci la propulse dans un autre monde étrange, un univers fantasy en papier mâché où elle se retrouver chargée de ressusciter Delltoria, le dieu du mal ! Pour accomplir s mission, elle est aidé par plusieurs créatures plus mignonnes que monstrueuses, et ayant la particularité d'être tous faiblards: la fée Tylek, le coffre-fort Mimi et le squelette Andy.
Pourchassée par un nombre incalculable de justiciers en tous genres, Yuma parviendra-t-elle à accomplir sa mission ?

Chez le même éditeur, Yuma à la conquête du monde se place directement dans la lignée de Role Playing Girl. Nous avons affaire ici à une sympathique parodie de l'univers RPG, qui prend plaisir à nous dépeindre des monstres ridicules tellement ils sont mignons et inoffensifs, et à inverser les rôles puisque Yuma est dans le camp du mal ! Tandis que les justiciers et chevaliers ont pour seul objectif l'acquisition de trésors et de points de XP.
L'ambiance est légère et bon enfant, l'humour fait plutôt muche malgré plusieurs passages un peu lourds, les personnages sont amusants et attachants, les références aux jeux vidéo sont présentes... Tout ceci fait de Yuma à la conquête du monde une oeuvre sans prétention qui, sans être indispensable, fait passer un moment agréable au lecteur.
Seuls les dessins, assez impersonnels et pas toujours très jolis, peinent parfois à convaincre. Mais dans l'ensemble, rien d'insurmontable.
Un premier volume agréable pour cette série courte. L'édition de Ki-oon est satisfaisante.


Tome 2:

Panique à bord pour Yuma et ses compagnons: Sir a trahi son camp et décide de ressusciter lui-même le Dieu du Mal Delltoria !! Vaincue, Yuma est contrainte de retourner dans son monde d'origine, mais se verra offrir une deuxième et ultime chance de tourner la situation à son avantage.

Avec ce deuxième volume, les aventures farfelues de Yuma s'achèvent déjà. Quelques rebondissements ont lieu avant d'arriver à une fin assez satisfaisante bien que classique, à l'image de la totalité de l'oeuvre.
L'humour est bien entendu toujours présent, restant assez léger mais un brin répétitif. On ne rit pas aux éclats, mais on sourit parfois, et dans tous les cas, on n'a pas le temps de s'ennuyer face à la brièveté du récit.
Au niveau des dessins, cela reste toujours aussi classique, mais globalement efficace, si l'on excepte quelques scènes assez confuses.

Ce petit shonen sans prétention, qui parodie très gentiment l'univers RPG, est très loin d'être indispensable, mais reste agréable à suivre.
Image

Répondre