Atori

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9841
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Atori

Message non lu par Koiwai » 01 juin 2009, 23:39

Atori
[/size]
Image
La fiche sur Manga-news

Tome 1:

Atori est une lycéenne sexy à souhait (même si elle ne fait absolument rien pour l'être), gloutonne comme pas deux, et un brin nonchalante et solitaire. En apparence comme les autres, elle a pourtant perdu tout souvenir de sa vie avant le collège. De plus, pour pouvoir financer ses études et son loyer, elle chasse les monstres et démons grâce à son extraordinaire capicité à faire apparaître un sabre dans ses cheveux pour le compte d'une mystérieuse organisation appelée N.U.E.

Ce premier volume est, en quelque sorte, un tome d'introduction à l'univers de la série. Nous y faisons la connaissance d'une héroïne amusante de par son caractère, et qui arrive à se démarquer légèrement (très légèrement) grâce à cela et à sa capacité pour le moins peu banale (se battre avec un sabre caché dans ses cheveux...). Toutefois, ne nous leurrons pas, le personnage reste dans l'ensemble assez stéréotypé, tout comme les autres protagonistes qui viennent se greffer autour d'elle. Qu'ils soient humains ou non, amis ou ennemis, la plupart d'entre eux restent assez classiques, mais ont un éventuel potentiel qui pourrait rendre la suite intéressante, surtout si on le met en lien avec le début d'intrigue visible en fin de tome. Car, en effet, quelques évènements intrigants sont présents pour nous laisser envisager une suite plus riche au niveau de l'histoire. Ainsi, tandis que le lecteur est amené à se poser des questions sur l'énigmatique passé d'Atori, un complot ayant pour cible notre héroïne semble se mettre en place.
En plus de développer une certaine dose de mystère, l'ensemble est traité avec un humour assez basique exploitant pas mal le caractère glouton et décalé d'Atori, et une très légère dose de fan-service est également présente. Classique.

Du côté des dessins, ce n'est pas désagréable, mais l'ensemble manque d'une véritable touche personnelle. De plus, l'ensemble est doté d'une narration très classique et d'un découpage parfois confus.

Loin d'être mauvais, ce premier volume d'Atori reste cependant très basique, mais est doté d'un certain potentiel qui, espérons-le, sera pleinement exploité par la suite.
Image

Avatar du membre
Gwen
Messages : 303
Enregistré le : 20 nov. 2007, 17:21
Localisation : Naoned

Re: Atori

Message non lu par Gwen » 04 juin 2009, 21:16

Bien qu'étant conscient de la valeur de cette série, j'avoue être assez preneur de ce genre de série mêlant baston, humour et ecchi. Je tenterai le 1er volume à l'occasion.

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Atori

Message non lu par Otaku62 » 16 juin 2009, 19:18

Mon pote me l'ayant prêté je l'ai lu.Alors autant le dessin n'est pas classique autant l'histoire l'est.Une fille moitié démon moitié humaine qui part combattre ces semblables et fait partie d'une organisation les combattant c du réchauffé.
autant d'habitude je suis conquis par les choix de doki doki autant là,je suis perplexe...
Modifié en dernier par Otaku62 le 16 juin 2009, 20:05, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Atori

Message non lu par Wang Tianjun » 16 juin 2009, 19:19

Otaku62 a écrit : autant d'habitude je suis conquis par les choix de ki'-oon autant là,je suis perplexe...
Surtout quand c'est édite chez Doki-Doki ! :mrgreen:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Atori

Message non lu par Otaku62 » 16 juin 2009, 20:05

en effet... :oops:
j'édite!

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Atori

Message non lu par Floo D Ace » 25 juil. 2009, 13:52

Un peu mort ce topic, visiblement pas bcp de lecteurs.

Vol.1 :

Petite nouvelle dans le catalogue Doki Doki, Atori débarque et compte bien se faire une place dans les étalages !

Shiba Atori, jeune lycéenne tout ce qu’il y a de plus normale, enfin presque… En effet, en plus d’être mi-humaine mi-démon, Atori est chasseuse de démons à temps partiel. N’ayant aucun souvenir de son enfance elle cherche désespérément à en apprendre plus sur ses origines et son passé.

Un pitch plutôt attractif, même s’il reste sur un schéma assez classique tout de même. Un premier tome qui cherche avant tout à poser les bases et introduire le lecteur dans le monde d’Atori. Dès les premières pages la couleur est annoncée, au menu castagne et dérouillage de monstres en tout genre ! L’auteur prend son temps et présente dans un premier temps Atori, héroïne du manga qui possède un appétit sans limite semble-t-il. Pour le moment difficile de se faire un avis sur son personnage, qui pour l’instant est sens le « déjà vu » : gourmande, tête en l’air, qui ne connait rien de son passé. Concernant les amis qui l’entourent le constat est le même, les copines qui ne sont au courant de rien, le garçon intello qui voit des « choses étranges » sans oublier la presque obligatoire « mascotte ». Pareil pour ce qui est de la mystérieuse organisation N.U.E et la plantureuse « boss ». Sur ce niveau-là pour le moment l’auteur ne s’en sort pas vraiment bien, même si l’on peut espérer quelques changements intéressants dans les prochains tomes aux vues des révélations de fin de volume. L’histoire en elle-même a le potentiel pour fournir un bon moment au lecteur, maintenant reste à voir si l’auteur arrivera à la développer en conséquence. Car comme dit plus haut pour le moment, c’est vraiment un tome de démarrage (en même temps c’est un premier tome donc normal), introduction des personnages, de l’univers, de l’intrigue et mise en place de diverses interrogations. Petit mot sur l’humour, car il y en a, mais qui tourne généralement autour de l’appétit d’Atori ou des pitreries des mascottes, là encore espérons que l’auteur trouve un autre créneau. Parlons un peu des dessins, plutôt jolie dans l’ensemble, un style clair, peut être un peu maladroit dans le découpage lors des phases d’action. Des plans pas toujours « efficace » et qui rendent par moment l’action floue dommage. Notons aussi une petite dose de fan service, mais vraiment pas gênante, le tout s’introduisant parfaitement dans l’histoire sans faire tâche.

Doki Doki nous donne une édition de qualité habituelle aucun problème.

Le premier volume d’Atori qui s’il n’arrive pas vraiment à convaincre, il n’en vaudrait pas beaucoup pour attraper le lecteur dans ses filets. Gageons que le deuxième tome sera un cran au-dessus et permettra au manga de prendre son envol.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9841
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Atori

Message non lu par Koiwai » 26 juil. 2009, 23:30

Tome 2:

Dans ce deuxième volume, Atori continue d'affronter les mauvais démons qui se présentent sur son chemin, et sur ce point, on constate que le découpage est un peu plus limpide. Mais ce deuxième tome ne se contente pas d'enchaîner les combats (qui, par ailleurs, restent très brefs), loin de là: en effet, alors que Narumi apprend qu'Atori est une hybride mi-humaine mi-démon, notre héroïne se retrouve, suite à cela, plongée dans le doute car elle ne sait pas comment va réagir son ami. Notons également qu'a travers la petite aventure malheureuse d'Orié, l'auteur met en avant les difficultés auxquelles doit faire face Atori pour s'intégrer pleinement au monde humain et se faire des amis. Dès ce deuxième tome, quelques pistes et révélations sont déjà évoquées quant à la réelle identité et aux origines d'Atori. Tout ceci, par ailleurs, permet de mieux appréhender le caractère solitaire et teinté de mélancolie de notre héroïne. Enfin, le mystérieux complot ayant pour cible notre plantureuse héroïne n'est pas oublié, et quelques éléments sont là pour resserrer un peu l'étau.
Le tout reste saupoudré de quelque notes d'humour et de fan-service légères et qui savent rester discrètes quand il le faut.

Visuellement, le titre reste plaisant bien qu'assez impersonnel, si l'on excepte l'héroïne qui, curieusement, dégage un certain charisme.

Comme on s'y attendait, ce deuxième volume permet au titre de prendre un petit peu plus d'ampleur, et on ne doute pas que les volumes suivants vont continuer dans cette voie. A défaut d'originalité, ce volume 2 captive un peu plus le lecteur et approfondit un peu plus une héroïne qui, étonnamment, se révèle de plus en plus attachante.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9841
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Atori

Message non lu par Koiwai » 18 oct. 2009, 16:08

Tome 3:

Atori vient de subir une terrible attaque au sabre de la part de ses mystérieux ennemis et est à présent entre la vie et la mort. Hi-chan prend alors l'apparence de la jeune fille pour ne pas éveiller les soupçons au lycée, mais il en faut plus que ça pour duper Narumi, qui démasque la créature dans sa volonté d'avoir des nouvelles de sa camarade. Puis l'agresseur d'Atori fait son apparition au quartier général du N.U.E., et c'est par ses paroles que nous en apprenons plus sur le passé et le destin d'Atori, ainsi que sur les enjeux de la bataille pour les démons. Par la suite, Atori sort enfin de son coma, mais ses amis découvrent qu'elle semble avoir perdu son âme... Et pendant ce temps, le QG du N.U.E est attaqué...

Comme vous pouvez le voir, ce tome est riche sur de nombreux points. Les révélations sont au rendez-vous, les coups durs, les retournements de situation et l'action aussi, et tout ceci nous permet enfin de mieux cerner l'intrigue principale de la série, Atori étant destinée à jouer un rôle capital dans le destin du monde des démons et du monde des humains. Et au final, on se rend compte qu'il n'y a rien de bien original dans Atori, qui nous propose une énième bataille ayant pour enjeu le destin du monde. De plus, l'ensemble n'est guerre très passionnant. Les révélations et l'action sont là mais n'ont pas l'impact qu'elles devraient avoir, la faute à une narration assez banale, un découpage qui manque d'envergure et un coup de crayon soigné mais qui manque de personnalité.
Pas passionnant, mais pas mauvais pour autant, car on sent la volonté qu'a le mangaka Tashiro Takuya de nous offrir un divertissement de qualité. De plus, le capital sympathie que l'on ressent pour l'héroïne éponyme est toujours présent.

Très loin d'être un mauvais manga, Atori est un manga qui peine toutefois à sortir du lot, et qui vient se ranger dans la déjà très fournie catégorie des titres sympathiques à suivre mais dispensables et/ou qui s'oublient rapidement... A moins que la suite nous réserve de très bonnes surprises ?
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9841
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Atori

Message non lu par Koiwai » 17 janv. 2010, 16:23

Tome 4:

Dans ce quatrième volume, les révélations continuent de se dévoiler autour des origines et de la véritable identité de notre jolie et attachante héroïne. Ainsi, tandis qu'elle apprend qu'elle est la fille du Tenshu, qui règne sur le monde des démons, et alors qu'elle vient d'échapper à la mort après avoir été à moitié coupée en deux, des nouveaux dangers se présentent face à Atori.

C'est un fait: petit à petit, l'univers d'Atori s'étoffe. Les révélations pleuvent et se révèlent efficaces même si elles n'ont rien de particulièrement original et bien que l'ensemble soit parfois poussif à suivre, si bien que l'on a parfois du mal à bien savoir où l'auteur veut aller. Quoiqu'il en soit, certains protagonistes secondaires gagnent de plus en plus en intérêt, et Atori elle-même parvient à tirer son épingle du jeu grâce à son caractère toujours un peu dans la lune. Il en résulte un quatrième tome sympathique qui, alors que l'on dépasse ici la moitié de la série, nous annonce une suite toujours plus sympathique.

On n'a ici rien d'exceptionnel, mais l'ensemble parvient à se faire de plus en plus intéressant, d'autant que le coup de crayon de Takuya Tashiro gagne peu à peu en précision et en personnalité.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9841
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Atori

Message non lu par Koiwai » 12 avr. 2010, 22:30

Tome 5:

Après avoir été enlevée par un démon, Atori est plongée dans le monde de l'au-delà, mais est sauvée par Mitsurugi, celui-là même qui avait essayé de la tuer auparavant, et par Dôsetsu, qui y laisse la vie. Notre héroïne est à présent sur le point de rencontrer Yagyô, un des trois vénérables sages qui régnaient avant l'avènement du Tenshu, la mère de Atori...

Ce cinquième volume débute donc sur une rencontre importante, celle de Yagyô. S'il paraît amical au premier abord, tout le monde est d'accord pour affirmer qu'il vaut mieux garder un oeil sur lui. Voici un nouveau protagoniste qui reste pour le moment bien mystérieux, et qui devrait probablement jouer un rôle important dans les deux derniers volumes.
La suite du tome est riche sur bien des points, et l'on notera tout d'abord l'apparition du deuxième des trois vénérables sages, Senkio, dans un affrontement face au redoutable Tobari. Un affrontement qui, tout en présentant en Senkio un homme de confiance, permet de cerner un peu mieux Tobari.
Le mystère reste entier quant au troisième vénérable sage, Suiko: qui est-il ? Dans quel camp s'affichera-t-il ? Gageons que la suite nous en apprendra plus sur ce point.
En parallèle à tout ceci, c'est le personnage de Miyako qui tire également son épingle du jeu, à travers un flashback qui nous en apprend plus sur son passé dramatique ainsi que sur la nature et les origines de son mystérieux pouvoir.

Tout ceci dans la première moitié du volume... On peut dire que Takuya Tashiro enchaîne ici avec une certaine habileté les rebondissements, avant une deuxième moitié de tome qui, tout en comportant elle aussi quelques révélations, notamment sur les raisons du brusque changement de personnalité de Tobari, et surtout sur l'identité du Tenshu (par ailleurs complètement inattendue, bien joué de la part de l'auteur) dans les toutes dernières pages, repose les différentes ficelles de l'intrigue et permet au lecteur de mieux cerner les différents enjeux. Notons également les allusions de plus en plus présentes à la possible apparition de liens sentimentaux entre certains personnages. L'auteur développera-t-il également cet aspect ?

Petit à petit, les révélations s'enchaînent et se regroupent. Les différents éléments développés jusqu'à présent par Takuya Tashiro commencent à tous se rejoindre et révèlent le véritable potentiel de la série, autour d'une intrigue finalement plus complexe qu'on ne l'aurait cru au premier abord, et qui comporte encore pourtant nombre de pistes et de mystères à éclaircir. Ainsi, Atori, toujours servi par une attachante héroïne à l'écart, toujours un peu dans la lune même si elle est clairement plus mature, continue de voir son univers s'étoffer et de gagner en intérêt. Si la suite continue sur cette bonne lancée, le final pourrait se révéler excellent.
Image

Répondre