Mirai Nikki - Le journal du futur

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9837
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Koiwai » 16 juin 2009, 22:42

Mirai Nikki - Le journal du futur
Image
La fiche sur Manga-news

Tome 1:

Yukiteru Amano est un lycéen très renfermé, qui, plutôt que de vivre activement dans le monde réel, préfère s'y poser en observateur et rejoindre les amis fantastiques qu'il s'est créés. Son principal passe-temps est de mémoriser tout ce qu'il observe au quotidien dans son téléphone portable. Mais un jour, Deus, l'un de ses amis qu'il croyait imaginaire, lui offre un étrange pouvoir: son téléphone portable est désormais capable de lui révéler à l'avance les évènements qu'il va vivre. Si, dans un premier temps, Yukiteru profite de ce pouvoir, par exemple en améliorant ses notes en classe, il découvre rapidement que ce "cadeau" de Deus fait partie d'un jeu auquel participent 11 autres personnes... et au bout duquel il n'y aura qu'un seul survivant.

C'est ainsi que débute Mira Nikki, shonen de Masae Ekuno, qui voit ici son premier titre paraître dans nos contrées.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que les choses se mettent rapidement en place. Très vite, Yukiteru obtient son pouvoir, se rapproche de Yunô, une camarade de classe faisant également partie du jeu et qui sera son alliée et, à la moitié du volume, les principales ficelles du jeu sont dévoilées, et c'est un survival game qui se profile, dont le vainqueur pourra devenir un dieu et prendre la place de Deus. Chacun des participants est doté d'un téléphone ayant des spécificités et informations propres, semblant liées aux propres obsessions de chacun, et qui devront être utilisées pour éliminer les autres. Enfin, quiconque casse son téléphone est instantanément condamné à mourir.

Avec tout ceci, l'action est forcément au rendez-vous, mais n'est pas le seul moteur du titre, qui semble voué à aborder assez profondément les personnalités des joueurs. Ce que l'on remarque dès la deuxième moitié du tome, qui entre déjà dans les choses sérieuses, avec un premier gros combat face à la numéro 9 du jeu, une ennemie maniaque des bombes qui ne fait pas dans la dentelle et serait prête à raser toute l'école de Yukiteru pour arriver à son but: devenir une déesse. Nous avons donc ici le type même du personnage prêt à tout pour atteindre l'objectif du jeu. Mais à côté de cela, les deux autres joueurs apparaissant dans ce premier tome semblent avoir des objectifs bien différents. Ainsi, Le numéro 4 est un inspecteur de police qui avoue clairement vouloir faire cesser ce jeu et protéger Yukiteru. Mais le personnage le plus intéressant est pour le moment Yunô: follement amoureuse de Yukiteru si bien qu'elle en fait une véritable obsession, elle ne semble pas avoir d'autre but que de protéger celui qu'elle aime et qu'elle a tendance à stalker. Quant à notre héros, si son caractère complètement détaché du monde et son côté craintif font, au début, qu'il participe au jeu sans trop savoir comment réagir, il semble commencer à évoluer et à gagner confiance en lui dès la fin de ce premier volume.
Si le concept même du survival game peut rappeler un titre comme Battle Royale, la comparaison s'arrête là. Sakae Esuno arrive à offrir une bonne dose d'originalité en nous peignant des personnages qui semblent tous un minimum dérangés ou obsédés par quelque chose, et en faisant tout passer à travers les téléphones portables.
Bien sûr, le titre est très loin d'être parfait: le scénario comporte plusieurs incohérences et facilités (mais comment donc la numéro 9 a-t-elle réussi à placer toutes ces bombes dans l'école sans se faire prendre ?). Mais le titre, malgré son côté parfois très simpliste, possède un charme certain qui arrive à le rendre plaisant à suivre.

Sur le plan technique, le trait manque parfois d'assurance et n'est pas spécialement beau, mais parvient à se montrer très dynamique et expressif. La narration et la mise en scène, quant à elles, se révèlent particulièrement dynamiques et intéressantes et entretiennent un certain suspens, notamment dans le fait qu'elles ne semblent pas destinées à se focaliser uniquement sur Yukiteru.

Même sil est loin d'être parfait, ce premier volume de Mirai Nikki parvient facilement à éveiller la curiosité du lecteur. Espérons que le tome 2 (qui est sorti en même temps que le premier) sera capable de confirmer cela.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9837
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Koiwai » 17 juin 2009, 21:39

Tome 2:

Après avoir contré les agissements de la numéro 9 dans le lycée, Yukiteru se rapproche de Yunô. Mais une fois chez elle, il ouvre une porte qu'il n'aurait jamais dû ouvrir et découvre une terrible vérité sur la jeune fille, qui semble destinée à bouleverser le cours du jeu. Puis, tandis que notre héros se défie de la jeune fille bien malgré elle, le numéro 4 les rejoint et les emmène voir la numéro 9, qui a été capturée par une secte fanatique... Mais sur place, une surprise peu joyeuse les attend...

Ce nouveau volume voit apparaître deux autres joueurs, les numéros 6 et 12, qui semblent tous deux nourrir des ambitions différentes et être assez peu sains d'esprit. Mais ce n'est rien à côté de Yuno, qui, sous ses airs de jeune fille jolie et sage et dans le seul but de protéger et de pouvoir vivre son amour aveugle avec Yukiteru, serait capable d'éliminer sauvagement quiconque s'oppose un minimum à son désir. Encore plus que dans le volume 1, aucun personnage de la série ne semble totalement sain d'esprit, et entre Yunô, la numéro 9 maniaque des bombes, le numéro 12 qui se prend pour un super-héros et la numéro 6 qui reste bien mystérieuse, tous semblent pouvoir sombrer dans une semi-folie d'un moment à l'autre. Et au milieu de tout ceci, Yukiteru continue d'évoluer et de se demander ce qu'il fait là, tandis que l'étau se resserre autour de lui.

Bourré d'action et de retournements de situation, ce deuxième volume, qui fait déjà avancer considérablement l'histoire et dans lequel les choses ne traînent pas, se lit tout seul et intrigue toujours autant grâce à ses personnages pour le moins perturbants (et perturbés, surtout), pour peu que l'on pardonne les quelques incohérences et facilités scénaristiques.
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Wang Tianjun » 18 juin 2009, 19:15

J'ai eu une assez bonne impression lors de la lecture de la preview, et donc j'ai acheté les deux premiers tomes de Miraï Nikki sans poser de questions.

Cette série présente en effet un bon casting de personnages dérangés : Yukitetru le héros renfermé sur lui-même, Yunô l'amoureuse "folle", quelques psychopathes,... et pour l'instant le traitement de chacun est assez bien équilibré, même si le couple des deux premiers héros est quand même plus mis en lumière. Et Yunô est très intéressante par son amour "sans bornes", au point de détruire tout ce qui se met en travers de la route qui la mène vers Yuki. J'ai été notamment choqué vers la fin du tome 1 :
[spoiler]lorsque le n°9 prend des classes en otage en leur interdisant de bouger, et que Yunô brise l'interdit, tuant ainsi tous les autres...[/spoiler]
Ce manga ne fait pas dans la dentelle par moment, et montre que la folie de ses personnages n'a pas de limites.

Mais ce que j'ai trouvé de plus pertinent, c'est la gestion du destin : en effet, les héros savent plus ou moins toujours à l'avance ce qui va leur arriver, du moins, en théorie. Généralement, ils font tout pour modifier ce qui doit se passer (surtout quand ils apprennent qu'ils vont mourir, tu m'étonnes), et du coup les évènements prennent véritablement des tournures imprévisibles. Les retournements de situations sont vraiment surprenants et bien amenés.

Certes, on peut déceler certaines maladresses, mais le thème de départ et le caractère de ses personnages font de Miraï Nikki un titre a essayer de toute urgence !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
hazukiti
Messages : 11
Enregistré le : 14 juin 2009, 08:22
Localisation : graissessac (herault)
Contact :

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par hazukiti » 18 juin 2009, 20:20

sa donne vraiment envie de le lire
je l'avais vu en rayon mais il ne mavais pas trop attirer
mais vous m'avais vraiment donner envie de le voir

merci pour le resumer et votre avis
Image

Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par ShadO » 23 juin 2009, 12:33

J'ai lu le premier tome et pour le moment j'en ai un avis assez mitigé.

Le scénario est assez sympa, le côté Battle Royale, même si sa devient un peu classique est toujours agréable à suivre qui plus est le principe du journal du futur apporte une nouveauté non négligeable et intéressante. J'ai bien aimé le héros, il change des héros classiques et j'ai trouvé ses émotions, peurs, etc très bien retranscrites. Bref, toute la première moitié du tome m'a bien plu.
Yuno et le n°3 sont pas mal, j'ai pas trouvé sa fantastique mais sa va, par contre l'arrivée du n°9 et tout ce qui s'en suit j'ai pas du tout accroché. Peut-être parce que s'était un peu trop confus? Je sais pas, je sais pas vraiment expliquer pourquoi mais sa ne m'a pas emballé. Par exemple la scène dont Wang parle à la fin du tome 1 est en effet assez forte, mais lors de ma lecture elle ne m'a pas marquée plus que sa, peut-être parce qu'elle n'est pas assez mise en avant? Un peu perdue dans pas mal d'action?
Je relirai sans doute ce tome lorsque j'achèterai le deuxième, histoire de me refaire une meilleure idée parce qu'il y a vraiment un beau potentiel à exploiter, mais aussi encore des progrès à faire de la part de l'auteur :)
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9837
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Koiwai » 09 sept. 2009, 11:21

Tome 3:

En protégeant Yukiteru, Yuno est capturée par Tsubaki, cette dernière étant bien décidée à l'utiliser pour faire sortir de sa cachette notre héros. Comment réagira Yukiteru ? Laissera-t-il Yuno se faire violer et mourir sous ses yeux, ou aura-t-il un élan de bravoure pour la sauver ? La réponse ne se fait pas attendre.
Après la réapparition de la mère de Yukiteru, elle aussi assez spéciale dans son genre, et l'incrustation de Yuno chez eux, la suite du volume se centre sur une autre arrivée au sein de la demeure de notre héros: la mère de Yukiteru recueille Rei, un petit garçon de 4 ans dont les parents sont morts durant l'incident de la secte. Mais très vite, il s'avèrera que Rei est le propriétaire du chronographe numéro 5, et est bien déterminé à éliminer Yukiteru et Yuno en redoublant d'ingéniosité...

Après la fin de la partie avec Tsubaki, qui nous montre un Yukiteru commençant à sortir de sa torpeur et à évoluer, ce troisième tome voit donc apparaître un nouvel adversaire, qui sous ses airs d'enfant, se montre particulièrement ingénieux et dangereux. Une nouvelle fois, les rebondissements et retournements de situation improbables sont très nombreux, et la très bonne idée des téléphones portables dévoilant des informations, ainsi que la possibilité qu'ont les héros de sans cesse changer le futur, rendent le tout sans cesse imprévisible et passionnant. L'action, également fort bien servie par une mise en scène percutante, est donc plus que jamais de la partie.
Mais au coeur de tout ceci, Sakae Esuno continue de mettre en avant ses protagonistes. Ainsi, si on a l'impression que Tsubaki et Rei sont un peu survolés au niveau de leur psychologie profonde, ils restent très intéressants de par leur aspect complètement atteint et décalé. De ce point de vue là, on retient surtout Rei, qui se montre particulièrement dérangé pour un gamin de 4 ans, dans la volonté qu'il a d'enchaîner les procédés ingénieux pour tenter d'éliminer les personnes qu'il apprécie (oui oui, qu'il apprécie). Mais une nouvelle fois, c'est le duo Yukiteru/Yuno qui attire toute notre attention. Au coeur de l'action, et tandis que Yukiteru montre de plus en plus de cran et de présence d'esprit, les deux personnages se rapprochent de plus en plus, si bien qu'on pourrait à présent presque les considérer comme un couple, pour le plus grand bonheur de Yuno... plus folle que jamais dans son amour pour notre héros, puisqu'elle n'hésite pas à tenter d'abattre au couteau puis au marteau Rei alors que Yukiteru souhaiterait la solution plus douce de la destruction du chronographe, et déclare qu'elle aurait utilisé une solution radicale si la mère de notre héros s'était opposée à son union avec son fils... Enfin, la jeune fille panique quand on lui fait prendre conscience qu'à un moment ou à un autre du jeu, Yukiteru et elle devront s'affronter puisqu'il n'y aura qu'un vainqueur à la fin.
Notons également que, dans l'ombre, le numéro 4, toujours aussi mystérieux, continue de veiller sur Yukiteru et semble s'être trouvé une partenaire.

Toujours bourré de retournements de situation imprévisibles et à couper le souffle, et porté par des personnages sérieusement atteints (Yuno étant peut-être, dans son genre, le personnage de manga le plus fêlé qu'il m'ait été donné de voir), Mirai Nikki est toujours aussi efficace. Certes, les facilités scénaristiques et incohérences sont toujours de la partie (mais où Rei a-t-il été cherché son poison ?), mais au final, on les accepte très facilement car cela colle parfaitement à l'univers de la série. EN bref, il suffit d'accepter d'entrer dans le trip de l'auteur pour prendre un immense plaisir durant la lecture.
Image

Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par ShadO » 16 sept. 2009, 18:31

Décidément, la série monte vraiment en puissance petit à petit, le tome 2 m'avait convaincu, le 3 encore davantage.

Yuno s'impose vraiment comme l'un des personnages les plus réussis qu'il m'ai été donné de voir dans un manga ( et dans un shonen en plus! ), elle est vraiment flippante cette fille c'est pas croyable, hache, marteau, couteau, tout y passe... Je serais curieux de la voir à l'œuvre avec quelque chose d'encore plus gore pour voir tiens...
Et alors que je pensais avoir eu mon compte en personnages timbrés l'auteur nous sort un nouvel ennemi encore une fois superbement réussi et dérangé, je me demande où il va s'arrêter, d'autant plus que la mère de Yuki semble également bien atteinte elle aussi dans son genre...

En plus de sa l'auteur entretient bien le suspens en nous mettant en avant les mystérieux petits jeux des N°4 et n°9, je me demande bien ce qu'il mijote cet inspecteur tiens.
Bref, que du bonheur!
Image
Image

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Otaku62 » 23 sept. 2009, 11:11

A force de voir la pub sur le site et à force de constater de bonnes critiques ici,je me suis décidé à prendre le premier tome de ce manga.
Le prélude visible sur le site est très loin de montrer ce que vaut le 1er tome.En effet,même s'il présente le personnage principal il ne présente pas le principal de l'histoire à savoir le survival game qui s'ouvre entre les propriétaires des journaux du futur...
Et à partir de là,l'histoire offre une approche plus violente qui contraste avec le graphisme très enfantin des personnages...
Bref,un premier tome qui entre bien dans l'action et dans la psychologie des personnages...Si le manga ne s'éternise pas on peut avoir un shonen d'une très bonne efficacité...

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9837
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Koiwai » 07 nov. 2009, 16:34

Tome 4:

Dans l'attente de la rénovation de leur collège, les élèves sont éparpillés dans d'autres établissements. Yukiteru et Yuno se retrouvent dans le même collège, mais pas dans la même classe. Notre héros y voit alors une occasion pour s'intégrer à sa nouvelle classe et s'y faire des amis, ce qui ne plaît pas du tout à Yuno qui le lui fait bien comprendre. Malgré tout, Yukiteru se lie d'amitié avec quatre collégiens. Du moins, c'est ce qu'il croit, car les apparences peuvent être bien trompeuses... Et quand, en plus, il se retrouve confronté au numéro 10 et à sa horde de chiens très particuliers, rien ne va plus...

Dans ce nouveau volume, Yukiteru et ses compagnons doivent donc faire face aux manigances du très fourbe numéro 10. Un ennemi particulier puisqu'il n'apparaîtra que très peu et ne se salira jamais lui-même les mains, préférant profiter de la crédulité de ses proches pour mettre son plan à exécution. Nous avons également ici l'apparition de nombreux nouveaux personnages, les nouveaux amis de Yukiteru. Et bien entendu, ceux-ci seront directement mêlés à la nouvelle bataille du jeune garçon.

Hallucinant. Il est hallucinant de voir avec quelle facilité Sakae Esuno est capable de mettre en place une multitude de retournements de situation, tout en se débarrassant du superflu. L'auteur ne s'embarrasse jamais avec des informations inutiles. Son récit est brut, direct, ce qui, couplé à l'ingénieux système des téléphones prédisant l'avenir, ne cesse de surprendre, de prendre au dépourvu le lecteur, qui retient son souffle de la première à la dernière page.
Et bien entendu, le tout est porté par des personnages plus ravagés que jamais, entre le numéro 10 et sa horde de canidés qu'il élève de manière très particulière, le nouvel ami de Yukiteru qui se prend pour un détective en puissance, et une Yuno plus ravagée que jamais et qui n'hésiterait pas, une fois de plus, à sacrifier la vie de ses camarades pour sauver celle de Yukiteru, voire à tuer sauvagement quiconque serait susceptible de s'opposer ne serait-ce que d'un cheveu à son union avec celui qu'elle aime.
Par ailleurs, en fin de volume, la relation entre nos deux héros prend à nouveau un tournant inattendu. Quant à la toute dernière page, elle nous promet une suite qui va enfin s'intéresser aux véritables intentions d'un personnage qui, jusqu'à présent, intriguait énormément. Cela suffit pour nous donner envie de lire la suite au plus vite.

En attendant, Mirai Nikki est toujours aussi excellent après quatre volumes, voire encore meilleur. Le récit peut régulièrement paraître simpliste et doté de quelques incohérences, mais cela rentre totalement dans le trip de l'auteur, qui nous offre ici ce que l'on attendait: un excellent divertissement doté d'une ambiance qui lui est propre, sans temps mort, bourré d'action, de retournements de situations inattendus, de suspense et d'une petite dose de mystère, et porté par une impressionnante galerie de personnages tous plus atteints les uns que les autres.
Image

Avatar du membre
-nay-
Messages : 132
Enregistré le : 04 nov. 2009, 02:33

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par -nay- » 08 nov. 2009, 16:07

J'ai terminé le tome 4 hier soir, voici donc mes impressions un peu à chaud et totalement subjectives :mrgreen:

J'ai été légèrement déçu par ce tome, non pas qu'il soit mauvais (le tome est très bon, ce qu'à d'ailleurs très bien résumer le post ci-dessus) mais il ne m'a pas mis la même claque que les trois premiers. Difficile de dire pourquoi, après le tome 3, j'avais peut-être envie de voir plusieurs numéros... D'un autre côté, on a le droit à de nouveaux personnages gravitant autour de Yukkiteru dont le très charismatique Akisé. Du coup, on se focalise un peu moins sur la relation Yuno/Yukkiteru, oui j'ai tendance à oublier que ce n'est pas elle le personnage principal, c'est peut-être là la raison principale de ma petite déception :roll:

[spoiler]Je regrette aussi que ce nouveau possesseur de chronographe ne soit qu'un prétexte pour introduire un nouveau noyau de personnages et meurt finalement sans qu'on apprenne grand chose de lui.
J'ai eu aussi l'impression que l'auteur en faisait parfois un peu trop, l'abus de rires à la Higurashi étant dangereux pour la santé et je me demande où Yuno achète ses cutters parce que bon, la lame à l'air drôlement solide quand même ^^' )[/spoiler]

Plus objectivement, le tome est vraiment bon et tient le lecteur en haleine tout du long grâce à ses retournements de situation, à son rythme soutenu et à ses personnages totalement frappés de la cafetière ! Le trait du mangaka est toujours aussi efficace et en total contraste avec la violence de certaines scènes (on reste dans du shonen, rien de véritablement choquant non plus ^^')
Et pour ne pas changer, la suite annonce du très lourd ^^

En fait j'en viens réellement à me demander pourquoi j'ai été déçu :arrow:
Image
Image

Répondre