Mirai Nikki - Le journal du futur

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Sorrow » 16 janv. 2011, 17:54

Fan service : littéralement, satisfaire les fans de l'oeuvre, généralement en flattant leurs plus bas instincts (filles à poil, plans culottes, etc.), et très souvent au détriment complet de l'histoire. Il peut aussi s'agir de la réapparation d'un personnage populaire, sans que le scénario nécessite son retour (Bleach est peut-être LE spécialiste du genre). Mais au final, le fan-service montre surtout un manque d'inspiration de l'auteur, ou bien une volonté d'étendre son titre un maximum. Crée souvent des incohérences ou des longueurs.

Fan Boy : personne "obsédé" par une oeuvre (ou un auteur), généralement de très mauvaise foi, voire agressif, quand on critique l'objet de son admiration. Capacité fantastique à occulter les défauts et à n'y voir que la perfection. Souvent difficile de discuter avec et troll en puissance dans certains cas. À distinguer du "fan", qui sait se montrer conscient qu'un titre a aussi sa part de défauts et reste ouvert d'esprit.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Laurent
Messages : 84
Enregistré le : 05 janv. 2011, 14:22
Localisation : Angers (49)

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Laurent » 16 janv. 2011, 22:07

Merci Sorrow pour l'explication.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9950
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Koiwai » 10 févr. 2011, 01:45

Tome 10:

Au sein des Twin Towers, Yukiteru, allié à Minéné, poursuit John Backs, le numéro 11, tandis que Yuno essaie d'éliminer Kamado, la numéro 8. Mais alors que la partie semble jouée, les choses ne se passent pas comme prévu: alors qu'Aru vient en aide à la numéro 8 pour des raisons on ne peut plus sombres, John Backs parvient à s'enfermer dans le coffre-fort d'une banque désaffectée. Pire encore, Minéné, qui n'arrive pas à pardonner à Yukiteru la mort de Nishijima, décide de se retourner contre lui...

Dans ce volume, l'action bat à nouveau son plein, portée par pléthore de rebondissements ne laissant aucun souffle au lecteur. Ainsi, les agissements d'Aru et la trahison de Minéné sont autant d'éléments apportant un dynamisme certain, d'autant que l'on retrouve ici une exploitation des chronographes un peu plus convaincante que ces derniers temps, notamment en ce qui concerne la tentative de trouver le code où est enfermé le numéro 11.

Le rythme reste donc effréné, peut-être un peu trop, puisque l'on regrettera que certains évènements, à commencer par le petit manque d'impact de la disparition de l'un des personnages les plus charismatiques de la série, paraissent un peu expédiés.

Quoi qu'il en soit, le volume reste plaisant à suivre et permet de mettre en valeur les derniers grands points du manga. C'est notamment le cas de Yuno, dont les agissements à la banque jettent à nouveau le trouble sur son identité. Est-elle la vraie Yuno, ou un imposteur ? A ce sujet, une réponse évidente se dessine d'ores et déjà grâce aux paroles de Deus. Un Deus qui, par ailleurs, est de plus en plus faible... Quant à Aru, au sujet duquel on en apprend plus, on se demande quel rôle il jouera exactement dans cette fin de série, mais on regrette d'ores et déjà la tournure assez mal amenée quant à ce qu'il ressent exactement pour Yukiteru.

Malgré le manque d'impact de certains évènements, on reste sur un bon volume, riche en rebondissements et en révélations ou débuts de révélations, et qui met bien en place tout ce qu'il faut avant le sprint final. A la fin du tome, le nombre de participants a encore diminué, Deus est au plus mal, et l'heure fatidique de l'affrontement inévitable entre Yukiteru et Yuno semble approcher... à moins que Sakae Esuno ne nous réserve encore l'un de ces coups de théâtre dont il a le secret.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9950
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Koiwai » 10 févr. 2011, 16:09

Paradox:

Après le spin-off Mosaïc qui mettait en avant le personnage de Minéné Uryu, le deuxième spin-off de Mirai Nikki débarque dans nos contrées. Intitulé Paradox, il met en valeur, cette fois-ci, le personnage ô combien énigmatique du "détective" Aru Akisé.

A cause d'une erreur de Murmur, Yuno n'intègre pas le jeu de Deus. De ce fait, cette dernière ne peut pas protéger Yukiteru, qui se fait abattre dès le début par le numéro 3. Ces évènements allant à l'encontre du principe de causalité, Murmur décide d'intégrer le jeu à la place de Yuno en tant que numéro 2, et confie la place de numéro 1 à Aru Akisé. Mais Aru ne va absolument pas suivre les conseils de Murmur et va semer la zizanie au sein du jeu...

Dans ce spin-off, on reprend l'histoire depuis le début pour en offrir une aternative où Yuno et Yukiteru sont remplacés par Murmur et Aru. Idée intéressante, mais qui montre très vite ses limites.

Si l'on s'attendait à voir le personnage d'Aru un peu plus développé, on déchantera bien vite, Sakae Esuno préférant avant tout montrer ce qui se serait passé si le jeune garçon avait participé au jeu. On revit donc quelques-uns des principaux moments de la série, comme la lutte contre Minéné dans le lycée, ou contre la secte Omekata, qui vont ici prendre une tout autre tournure: affrontement contre la numéro 9 changé, lutte contre le second de la secte Omekata , balade en amoureux avec la numéro 6, alliances avec d'autres porteurs de chronographes... Les différences s'accumulent mais ne passionnent guère car, justement, elle s'accumulent trop vite. On a bien du mal à vraiment se passionner pour les évènements, d'autant que le côté très expédié de la plupart des rebondissements ne permet pas de cerner entièrement les raisons poussant le héros de ce spin-off à agir de telle ou telle manière. Et ne parlons pas de cette notion récurrente de principe de causalité, dont on ne comprend jamais vraiment tous les tenants et aboutissants. Quant au rôle de Murmur, il est réduit au strict minimum, puisqu'elle est finalement confinée dans un rôle secondaire tentant vainement d'apporter de temps à autres quelques notes d'humour bancales. Et si l'on s'attendait à en apprendre un peu plus sur elle, notamment vers la fin du volume, il n'en est finalement quasiment rien.

Finalement, en apportant quelques précisions non négligeables sur certains éléments, les dernières pages sauvent un peu une lecture globalement assez poussive et bancale. A peu près sympathique à suivre, mais pas grand chose à en retenir, finalement.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9950
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 15:39

Tome 11:

L'heure est à la fin du monde. Alors que les événements étranges précurseur de l'apocalypse se succèdent, les porteurs de chronographes ne sont plus que 3, Yukiteru, Yuno et la numéro 8, auxquels vient s'ajouter un Aru bien décidé à jouer les trouble-fête. Yukiteru et Yuno prennent en chasse la numéro 8 pour la tuer, mais notre héros va rapidement se retrouver face à un cruel dilemme: selon Yuno, Aru, Kosaka, Hinata et Mao l'ont trahi. Et si tous les 4 se dressent bien face à notre héros, il semblerait que ce ne soit que pour le prévenir des manigances de Yuno. Qui dit vrai ? Quelle solution choisir ? Dans le chaos le plus total, Yukki risque bien de choisir une voie sans retour...

Après quelques faiblesses, Mirai Nikki revient ici au meilleur de sa forme en démarrant sur les chapeaux de roue. En début de volume, le personnage de Yuno paraît plus énigmatique et charismatique que jamais, et ses réels objectifs sont à nouveau remis en question, rendant le récit toujours plus tendu et imprévisible. C'est dans un climat de folie que Yukiteru, lui-même plus ravagé que jamais, commet l'irréparable.
La fin de la série approche, et alors que Yuno est à nouveau au centre de toutes les questions, l'heure est enfin venue de découvrir le fin mot de l'histoire quant à son identité. Et Sakae Esuno surprend une nouvelle fois. L'auteur n'a pas peur d'aller loin et reste totalement fidèle à l'ambiance barrée de son oeuvre, tandis que ce qui se révèle sous nos yeux est la preuve d'un récit mûrement réfléchi, qui ne laisse plus aucune place aux possibles incohérences que l'on craignait de plus en plus.
Et en filigranes, c'est la relation entre Yukiteru et Yuno, emprunte de passion et de folie, que l'auteur parvient à faire ressortir le mieux.

Après tout ceci, le lecteur reste abasourdi. A la fin du volume, la situation est critique. Les porteurs de chronographes ne sont plus que deux, l'étrange Murmur se dévoile enfin, et le terrain est prêt pour un dernier volume qui s'annonce apocalyptique.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9950
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Koiwai » 19 oct. 2011, 19:05

Tome 12: Après deux lectures, c'est certain, cette fin est un epic win !! \o/

Ils n'étaient plus que deux. Yukki et Yuno, seuls, face à face, pour la dernière ligne droite du jeu. Et pourtant, par un habile coup de Deus souhaitant contrer les sombres agissements de Murmur, Minéné Uryu, notre chère numéro 9, revient pour... protéger Yukki ?!

Alors que la dernière ligne droite est bel et bien lancée, Sakae Esuno n'est pas décidé à nous offrir une fin banale. Depuis le début, son oeuvre est barrée, imprévisible, jouissive, et le sera jusqu'au bout. Qu'on se le dise, le grand final de Mirai Nikki se déroulera dans une autre dimension, pour un résultat explosif, complètement ravagé jusqu'au bout et pourtant cohérent en tous points, même si, il faut bien l'avouer, il faudra s'accrocher un peu pour saisir les subtilités de cette histoire de cycles.

Dans tous les cas, difficile, pour quiconque a aimé la série, de ne pas rester comme ébouriffé par ce dernier acte de folie, où l'auteur, enchaînant encore et toujours des rebondissements imprévisibles en se basant sur les caractères allumés de ses personnages (Yuno en tête, plus que jamais, mais Murmur, par exemple, n'a pas grand chose à lui envier) et sur les chronographes, profite également du choc qu'il crée entre présent et passé pour pousser jusqu'au bout l'aspect retors de son histoire et de ses protagonistes.

Ainsi, revoir tous les personnages de la série les uns après les autres, voir leur avenir se modifier en fonction des événements et créer un véritable effet boule de neige sur l'ensemble de cette dernière ligne droite a de quoi bluffer et témoigne d'une mécanique bien huilée et d'une histoire bien pensée depuis le départ.
De même, on n'a jamais été aussi subjugué par la force de caractère qu'a acquise Yukki, mais surtout par cette chère Yuno, dont le tiraillement entre ses actes et ce que reflète son chronographe quant à ses véritables sentiments, en plus de témoigner à nouveau d'une parfaite exploitation des téléphones-journaux, met parfaitement en avant son esprit torturé et sa personnalité à la fois folle et complexe. En guise de cerise sur le gâteau, d'ultimes révélations sur sa relation avec ses parents débarquent, avant que cette relation ne soit sublimement mise en avant via la confrontation entre la Yuno du présent et la Yuno encore pure du passé.

C'est dans un chaos insondable, où ressort avant tout la force de la relation entre Yukki et Yuno, qu'arrive alors l'imprévisible conclusion de Mirai Nikki. Au coeur de ce volume foutraque au possible, Esuno n'oublie rien, ferme toutes les portes entrouvertes, nous en offre même plus qu'on ne l'espérait en remettant en avant tous les personnages disparus de sa série. En un volume, c'est un petit tour de force. Au gré d'un rythme effréné, à la bonne volonté d'un auteur qui a su conserver l'esprit de sa série jusqu'au bout en se surpassant même, la tension et l'émotion sont là à chaque instant, tout trouve une explication, et la fin se révèle pourtant tout en nuance, à la fois ouverte et satisfaisante.

Il fallait à Mirai Nikki, série barrée par excellence, une fin complètement folle, à la fois improbable et cohérente en tous points, à la fois tendue et douce-amère. Sakae Esuno l'a fait, s'est surpassé, le résultat est quasiment parfait.

Portée par tout cela, Mirai Nikki restera sans doute longtemps comme une oeuvre largement unique dans le monde du shônen, une curiosité totalement addictive pour peu qu'on lui laisse sa chance, et qui, assurément, nous manquera mais se relira avec grand plaisir.
Image

Avatar du membre
aloisio
Messages : 25
Enregistré le : 13 sept. 2010, 20:41

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par aloisio » 18 mai 2012, 10:51

Personnellement j'ai bien aimé les "2 fins". Globalement je considère que les 3 premiers et les 3 derniers tomes sont les plus prenants, au milieu il faut avouer que c'est un peu du remplissage où l'on découvre les propriétaires des autres chronographes qui d'ailleurs pour la plupart ne font pas long feu.

Il est clair que même si le personnage principal est censé être Yuki, sa mollesse (on dirait un peu Clark Ken dans Smallville, faut qu'il se sorte les doigts le mec ^^) liée aux mystères entourant Yuno font de Yuno le personnage phare du manga.

En somme c'est un bon manga mais il ne rentre pas pour autant dans mon top 3 ( Death note,21th century boys...)

ps : un modo pourrait-il supprimer ou modifier mon message sur le site concernant le tome 12, j'ai chié mon spoiler :arrow:

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9950
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mirai Nikki - Le journal du futur

Message non lu par Koiwai » 18 mai 2012, 11:35

aloisio a écrit :ps : un modo pourrait-il supprimer ou modifier mon message sur le site concernant le tome 12, j'ai chié mon spoiler :arrow:
C'est fait ! :wink:
Image

Répondre