Highschool of the dead

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9947
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Highschool of the dead

Message non lu par Koiwai » 13 nov. 2013, 01:56

Image

Lightning Boobs Pop :
Continuant de surfer sur le succès de High School of the Dead, les édition Pika nous proposent cette fois-ci de découvrir l'artbook de Shôji Sato, le dessinateur de la série. Sous le nom de Lightning Pop et une jaquette à la composition un peu bordélique, attendez-vous donc à une succession de jolies filles. Mais si vous connaissez l'auteur, ça, vous l'aviez déjà deviné...

Lightning Pop s'ouvre sur un mini poster recto verso de deux pages, dont le recto reprend l'illustration de la couverture, et dont le recto propose une illustration pulpeuse conçue par le petit frère de Shôji Sato (dont le trait est identique à celui de son grand frère, si c'est vraiment lui qui l'a faite).

C'est en suite une première partie assez courte qui vous attend. Celle-ci, le temps, le temps de 9 pages, vous offre des illustrations mettant en scène les personnages de HotD et de Triage X face à face, selon leur ressemblance. L'idée est plutôt amusante, mais il est franchement dommage que certaines illustrations soient bien mises en avant par leur taille, et d'autres non. Ainsi, les deux premières illustrations, présentant notamment Saeko et Rei de HotD, s'étalent chacune sur une double-page, alors que juste après celles mettant en scène Saya ou Hirano ont droit à une demi-page...

Les choses les plus intéressantes arrivent avec le chapitre suivant, offrant pendant une grosse cinquantaine de pages des illustrations de HotD. Préparez-vous donc à une déferlante de zombies sanglants et... euh... ah non. Pas de zombies, ou quelques-uns par-ci par-là en second plan. Ce qui nous intéresse dans cet artbook, c'est les nichons et rien d'autre, et Shôji Sato se fait donc un plaisir d'enchaîner des pages en couleur mettant en scène les plantureuses héroïnes dans diverses situations. Les choses démarrent d'ailleurs bien, avec une illustration en double-page inédite d'une Saeko classe (pléonasme) dans sa nudité, tout juste habillée de chaussures à talons et armée de son katana. Avis aux (a)mateurs. La suite ne change pas vraiment de registre, et vous y trouverez, entre autres, les filles de la série dans des uniformes en lambeaux, ou alors nues et aspergées de sang (celui-ci ressemblant plus à du ketchup, mais passons), ou encore dégustant un gâteau à leur manière, posant en bikini, ou s'apprêtant tout simplement à défoncer du zombie, et autres joyeusetés du meilleur goût (aaah, Saya en bunny...). Et pour rééquilibrer un peu la balance, les mecs de la série viennent pointer le bout de leur nez de temps en temps (mais eux ne sont jamais nus, allons). Vous trouverez également une page présentant succinctement des maquettes de couvertures, et une autre montrant des esquisses préparatoires des personnages. Qu'elles soient inédites, tirées du magazine de prépublication ou des volumes reliés, les illustrations ont le mérite de diversifier assez les personnages, même si Saeko, la fille la plus populaire de la série, a tendance à occuper plus d'espace. Par contre, le point un peu dommageable concerne une nouvelle fois les différences de taille entre les illustrations : certaines s'étalent sur une double-page, alors que d'autres sont limitée à un quart de page. Franchement, avoir seulement en format mini une illustration de Saeko faisant la vaisselle juste habillée d'un tablier, c'est scandaleux... On la veut en plus grand !

La troisième partie, proposant des illustrations de Triage X pendant une grosse vingtaine de pages, suit exactement le même schéma, a les mêmes spécificités, les mêmes qualités et défauts. Même topo pour la quatrième partie, qui s'intéresse pendant une dizaine de pages à la série Fire Fire Fire. Enfin, la cinquième et dernière partie est ausis basée sur ce schéma, et propose pendant une vingtaine de pages tout un tas d'autres travaux de l'artiste : illustrations originales ou reprenant des oeuvres connues (Excel Saga, High School DXD, BlazBlue, Maken-ki...), dessins de Futari Bocchi Densetsu (une one-shot plus ancien de l'auteur), le tout tantôt en couleur tantôt en noir et blanc.

Le gros plus réside clairement dans les nombreux commentaires de l'artiste. Pour chaque illustration du recueil, Shôji Sato a écrit des petits commentaires explicatifs, humoristiques ou soulignant tout simplement le fan-service assumé du bouquin, et a également inséré des petits textes revenant sur les origines de ses séries. Le tout s'achevant sur une petite interview de l'artiste revenant sur la conception de l'artbook, puis sur une sympathique conclusion rédigée par l'auteur lui-même.

Côté édition, c'est du tout bon : pour un petit prix de 14,95€, on a un plutôt bel objet de 130 pages imprimé sur du papier glacé, pour un rendu agréable. Seul bémol au niveau du sommaire : le titre de la quatrième partie est illisible (du bleu marine sur du noir...), mais ce n'est pas très important.

Lightning Pop constitue donc une belle petite anthologie des travaux de Shôji Sato, où vous aurez à coup sûr votre dose de boobs et de filles dans diverses postures et tenues. Dans les faits, le travail visuel de l'artiste reste très perfectible, pas diversifié pour un sou, bourré d'erreurs de proportion et peu varié dans les colorisations, mais si vous aimez son style pulpeux et sexy, il n'y a aucune raison de bouder votre plaisir, hormis en ce qui concerne ce problème franchement dommage de la taille variable des illustrations, ce qui parfois ne permet pas de profiter pleinement de certains dessins qui auraient mérité mieux.
Image

Avatar du membre
TheSpy22
Messages : 96
Enregistré le : 02 janv. 2013, 14:31

Re: Highschool of the dead

Message non lu par TheSpy22 » 09 déc. 2013, 18:30

Koiwai a écrit :
Lightning Boobs Pop :
Très bonne définition de l'artbook ^^

Bon sinon j'ai lu ça récemment :
MAJ : Un seul chapitre est sorti et le manga semble de nouveau en Pause. Plus d’informations prochainement.
Source : http://adala-news.fr/2013/02/reprise-du ... -au-japon/

Ce sont vraiment des branleurs...
Quoi que Rei Hiroe avec Black Lagoon a fait pire.
Image

Avatar du membre
Heiji-sama
Messages : 98
Enregistré le : 31 mai 2009, 03:40

Re: Highschool of the dead

Message non lu par Heiji-sama » 11 déc. 2013, 04:35

Ce sont vraiment des branleurs...
Le dessinateur a deux autres séries mensuelles en cours (ou il fait dessin et scénario).
Même dans les profondeurs de l'enfer
La fleur de l'amitié peut toujours s'épanouir
Laissant derrière elle, ses pétales comme souvenir
Elle se balance au gré des vagues
Puisse-t-elle un jour...s'épanouir de nouveau

Avatar du membre
TheSpy22
Messages : 96
Enregistré le : 02 janv. 2013, 14:31

Re: Highschool of the dead

Message non lu par TheSpy22 » 12 déc. 2013, 01:24

Heiji-sama a écrit :
Ce sont vraiment des branleurs...
Le dessinateur a deux autres séries mensuelles en cours (ou il fait dessin et scénario).
Oui je sais, mais de là à dire on est de retour, faire un chapitre et se barrer de nouveau, je vois pas trop l’intérêt...
Image

Avatar du membre
Kiraa7
El Muchacho
Messages : 751
Enregistré le : 29 sept. 2011, 22:48

Re: Highschool of the dead

Message non lu par Kiraa7 » 30 janv. 2014, 18:57

Highschool of the Dead #2

Notre bande de lycéens se révèle pleine de ressources, Hisashi s'impose en tant que leader et se montre courageux avec un sang-froid hors pair; quant à Kota qui maîtrise à merveille le maniement des armes, il passe du statut de petit geek rondouillard à celui de pro de la guérilla. Leur objectif immédiat est de traverser la ville dans l'espoir de retrouver leurs familles et sauver leur peau...

Nos héros ont bien compris que la situation actuelle n'est pas prête de s'arranger et décident donc de se serrer les coudes afin de lutter contre ce terrible fléau ! Ce grand désastre se propage désormais à travers tout le pays, les personnes encore humaines deviennent folles, certaines perdent complètement la raison et le danger se trouve partout maintenant. Heureusement Marikawa possède les clés d'un appartement d'une de ses amies, un moyen pour nos héros d'avoir pour l'instant une base, surtout que l'amie de Marikawa possède des armes redoutables ! Mais rester au même endroit lors d'une invasion zombie n'est jamais une bonne idée longtemps...
Dans toutes les histoires de zombie il est possible d'y retrouver une certaine trame récurrente : on commence par l'arrivé du fléau au sein de la population, peu à peu c'est le pays entier qui en est informé et suite à ça plusieurs personnages principaux se réunissent afin de constituer un groupe qui va lutter contre tout ce drame. Et bien Highschool of the Dead suit cette trame et nous en sommes donc là au stade où l'on voit clairement qui sont les héros, quel est le rôle de chacun et quels sont les plans pour la suite.

La force d'Highschool of the Dead, c'est justement de nous offrir un titre du genre série B complètement assumé de bout en bout avec des séquences surréalistes mais qui font leur effet. Les personnages sont également des clichés dont la gente féminine sert à rincer l'oeil du lecteur (oui car 4 nanas au bonnet J dans un groupe de 6 c'est sensé être rare en temps normal....), avec le héros téméraire, les filles de tout type (l'infirmière un peu paumée, la battante, l'intello gueularde et l'amie d'enfance du héros qui mélange un peu les genres) et enfin le petit gros qui lui est un fana d'armes et qui s'éclate à dégommer du zombie. On en rie presque des situations improbables, avec notamment ce gars là qui a fait une formation d'un mois aux Etats-Unis pour manier tout type d'arme à feu : comme par hasard !
Mais voilà, c'est ça qu'on aime dans Highschool of the Dead, et pour l'instant la série assume complètement son orientation avec un début de très bonne facture. C'est gore, le sang commence déjà à gicler en tout sens, on écrase du zombie avec des gros 4x4 et on fait des pauses boobs de temps en temps pour calmer l'action : il ne manque plus que le popcorn !

Bref un bon tome, et la suite risque de surprendre car les zombies se font de plus en plus nombreux !
Image

Avatar du membre
Kiraa7
El Muchacho
Messages : 751
Enregistré le : 29 sept. 2011, 22:48

Re: Highschool of the dead

Message non lu par Kiraa7 » 03 févr. 2014, 18:36

Highschool of the Dead #3

Après avoir tiré in extremis une fillette des griffes des morts vivants, Takashi et ses amis repartent en quête de leurs familles. Mais alors qu'ils font route vers la maison de Saya, ils se heurtent à une meute de zombies ! La situation semble désespérée, lorsque soudain...

Nos héros sont désormais parés aux combats et progressent à travers des hordes de zombies toujours plus grandes, seulement quelques imprévus ont rapidement lieu et il ne sera pas toujours possible d'écraser ces monstres avec leur voiture malgré sa résistance... Heureusement pour eux, alors que la situation semble peine perdue, voici qu'entre en scène les parents de Saya ! Ces derniers sont d'ailleurs de fortes têtes dans le pays et certains groupes élitistes se liguent contre eux.
Pendant ce temps, il se trame des choses étranges du côté des militaires...

Ce tome accentue les relations entre les différents personnages, que ce soit les héros ou les personnages annexes. En effet on suit par exemple le bus mené par Shido où les personnages n'ont plus aucun mérite et copulent tous entre eux sous la soif de contrôle et de manipulation de leur professeur. Nous sommes donc arrivés au stade où tous les groupes sont bien faits et bien distincts, entre ceux qui crient à la corruption de l'état, ceux qui cherchent à se battre, l'armée qui cache quelque chose ou encore les pauvres survivants qui tentent de ne pas se faire dévorer en fuyant constamment les zombies.
Si les personnages ont beau assouvir avant tout le fan-service, ceux-ci possèdent tout de même une forte mentalité qui se développe au fil des chapitres, ce qui est un très bon point ! Certains présentent des faiblesses, d'autres des qualités, et ce groupe de héros ne peuvent pas avancer sans se servir des talents des uns et des autres. Le sang gicle toujours autant sinon, et les seins toujours plus gros volent également dans tous les sens, pour le plaisir des plus coquins d'entre vous !

Highschool of the Dead continue donc sur sa belle lancée de série B purement assumée et divertit de la manière la plus convenable qui soit le lecteur. Cependant après 3 tomes, nous sommes désormais en mesure d'attendre un scénario un peu plus étoffé, espérant que cela se produise par la suite...
Image

Avatar du membre
Kiraa7
El Muchacho
Messages : 751
Enregistré le : 29 sept. 2011, 22:48

Re: Highschool of the dead

Message non lu par Kiraa7 » 03 févr. 2014, 18:37

Highschool of the Dead #4

Le monde entier a sombré dans le chaos... Les grandes puissances recourent à la bombe IEM (bombe à impulsion électromagnétique), détruisant définitivement une immense partie des appareils électroniques. Dans la panique, la barricade de la résidence Takagi cède, les morts vivants s'engouffrent dans la brèche et envahissent la demeure !

Le sort actuel du monde est peine perdue, l'armée entre vivement dans la bataille mais celle-ci ne suffit pas à anéantir le fléau et les statistiques disent que 5 jours suffiraient à transformer tout le Japon en pays zombifié... Nos héros, barricadés dans la grande maison de Saya, vont vite déchantés du fait que les zombies auront tôt fait de pénétrer dans la demeure suite une embrouille au sein de plusieurs personnes dont on taira les noms. Heureusement, notre bande de lycéens sont désormais tous armés jusqu'aux dents et peuvent se défendre, mais alors que ceux-ci se rapprochent du pont au nord de la ville, la situation ne fait qu'empirer...
Telle toute histoire de zombie qui se respecte, Highschool of the Dead continue dans les codes du genre en nous montrant qu'on ne peut définitivement pas rester au même endroit lors d'une invasion zombie et que l'on est forcément voué à se déplacer constamment. Alors que les morts-vivants peuplent les rues, la question est de savoir comment l'on peut survivre si aucun endroit est sauf dans le pays. La seule solution : se battre, et ne jamais cesser.

Si pour l'instant le scénario ne s'étoffe pas des masses, les auteurs ménagent leur suspens par petits coups en nous montrant tous les problèmes cachés liés à l'armée qui n'est d'ailleurs toujours pas en mesure de nous dévoiler l'origine de cette tragédie. Est un virus, une arme biologique ? Qui vivra verra...
En attendant, nous lecteur, on survit et la lecture s'avère toujours aussi plaisante avec des personnages qui se développent peu à peu et dont le charme fait toujours autant effet ! Un défouloir de qualité, vraiment !
Image

Avatar du membre
Kiraa7
El Muchacho
Messages : 751
Enregistré le : 29 sept. 2011, 22:48

Re: Highschool of the dead

Message non lu par Kiraa7 » 04 févr. 2014, 20:37

Highschool of the Dead #5

Takashi et sa bande ont trouvé refuge dans un grand centre commercial, mais d'autres personnes étaient là avant eux. La tension monte et un conflit risque d'éclater entre survivants, Kota intervient alors pour redonner du crédit à l'agent Kakaoka ! Celle-ci semble s'éprendre de son sauveur, mais...

Nos héros décident ainsi de s'installer provisoirement dans un centre commercial, un moyen pour l'instant à l'abri de tout zombie mais surtout un moyen de se nourrir et de trouver tout type d'affaire utile pour survivre. Cependant d'autres personnes avaient déjà eu cette brillante idée, et malgré le fait qu'une jeune policière soit là pour guider les gens, certains ont des idées plutôt néfastes en tête...
Cela n'empêche toutefois pas nos héros de se lier d'amitié à de nouveaux partenaires, mais dans un monde où rien ne va plus, une amitié peut vite être déstabilisée...

Les fans du jeu vidéo Dead Rising seront contents : il est l'heure du passage dans le centre commercial ! Cela dit celui-là n'est pas infesté de zombies et seules quelques personnes survivent tant bien que mal. Ce tome marque l'entrée en scène d'Asami, la jeune policière plutôt maladroite mais très attachante, et celle-ci va être la source de scènes plutôt assez intéressantes dans ce tome. Dans ce dernier le sujet des choix est assez bien traité aussi : faut-il prendre le risque de jouer sa vie pour en sauver une autre...? Highschool of the Dead joue donc ici sur un autre registre, celui de la survie en communauté et de comment cela évolue au fil du temps. Si le tout n'est peut être pas aussi puissant qu'un Walking Dead, il est intéressant de voir les auteurs tenter une mise en scène plus aboutie et moins bourrin, offrant dans une série non monotone.

Au final, nous avons un tome encore une fois très plaisant à lire, avec des personnages toujours aussi attachants et dont les relations évoluent (et peut être pas dans le bon sens pour certains !). C'est sanglant, improbable et les seins ont des proportions hors norme, mais tout ceci forment un cocktail détonnant !
Image

Avatar du membre
Kiraa7
El Muchacho
Messages : 751
Enregistré le : 29 sept. 2011, 22:48

Re: Highschool of the dead

Message non lu par Kiraa7 » 06 févr. 2014, 20:12

Highschool of the Dead #6

Alors que la jeune policière Asami est choquée par la mort de sa supérieure sensée être partie pour chercher des secours, Kota intervient pour la consoler. Mais la situation actuelle ne permet pas de perdre du temps à pleurer : en effet un adolescent complètement irresponsable met tout le monde en danger en ouvrant la porte aux zombies, pensant pouvoir les affronter, et c'est ainsi que ces monstres avides de chair fraiche envahissent le centre commercial...

La tragédie ne fait qu'empirer avec ce volume 6 d'Highschool of the Dead ! Alors que nos héros profitaient de la sécurité du centre commercial pour reprendre des forces, voici que ce lieu devient infesté de morts-vivants, avec autant de monstres qu'un premier jour de soldes ! Pas le temps de lambiner donc et c'est ainsi que Takashi et sa bande prennent la décision de fuir en compagnie de certaines personnes qui sont prêtes à les suivre en comparaison à d'autres qui préfèrent se cacher ou bien même se suicider. Mais il sera difficile de fuir sans le moindre souci...

Après un tome mettant en scène surtout des personnages humains, voilà que le genre zombie revient en masse, et il a très faim ! La bataille est rude, personne n'est là pour aider nos héros et ils devront recourir à une brillante stratégie afin de pouvoir s'échapper sans perte humaine. Nous voici donc avec un tome dopé aux vitamines où folie est le maître mot de la situation actuelle. Les auteurs nous offrent des scènes dignes des plus grands films de zombies pour notre plus grand plaisir et autant dire que la sauce prend très bien.

Le défouloir continue de plus belle avec ce volet et voir le centre commercial envahi de morts-vivants est un pur régal ! Certains personnages ont vraiment un charisme de plus en plus fort, et il en devient de plus en plus difficile de ne pas être intrigué face à ce qu'il va bien pouvoir se passer par la suite. Un très bon cru qu'est ce tome !
Image

Avatar du membre
Kiraa7
El Muchacho
Messages : 751
Enregistré le : 29 sept. 2011, 22:48

Re: Highschool of the dead

Message non lu par Kiraa7 » 08 févr. 2014, 17:55

Highschool of the Dead #7

Après avoir quitté le centre commercial, le groupe fait maintenant route vers les maisons de Takashi et de Rei. Mais sous le choc causé par la mort d'Asami, Kota perd les pédales... Au beau milieu de ce monde qui a sombré dans la décadence la plus totale, nos jeunes héros sont encore loin d'être tirés d'affaire !

Suite aux tragiques évènements arrivés au centre commercial, nos héros font à présent route vers le commissariat afin de retrouver le père de Rei; cependant Kota perd la boule suite à son récent crime et les tensions ne se font que plus grandissantes au sein du groupe. Takashi et sa bande ont désormais pour objectif de retrouver la famille de tout le monde, et leur aventure va bientôt les mener à l'école primaire, mais une personne pas forcément des plus amicales les attend déjà...

A ce jour ce tome est certainement un des meilleurs parus de la série. Pourquoi ? Car tous les personnages se manifestent pleinement dans leurs actions, même Marikawa et Alice se démènent pour ne pas être en retrait comme presque toujours depuis le début de la série. Si certains éléments sont vite oubliés (comme l'idée de mettre des préservatifs au bout des fusils pour les protéger) les auteurs nous livrent ici un récit qui prend un peu de maturité (j'insiste sur le "un peu" !) et il est vraiment plaisant de voir les personnages comme ça. Il est dommage de constater par contre que depuis 7 tomes nous ne savons rien de l'origine de ce fléau, mais au final est-ce là vraiment le but de ce manga ? Il est possible que les auteurs décident de ne pas livrer ce secret...
La fin annonce du lourd pour la suite, mais malheureusement la série est en pause depuis quelques années déjà et il faudra s'armer de patience avant de pouvoir avoir la fin du manga si les auteurs continuent sur un rythme aussi lent.

Un très bon volet pour cette série donc, avec des personnages forts qui y mettent tous du leur, et une histoire qui avance certes très lentement mais sûrement.
Image

Répondre