Ga-rei, la bête enchaînée

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Ga-rei, la bête enchaînée

Message non lu par Sorrow » 22 août 2009, 01:26

Ga-rei, la bête enchaînée
ImageImageImageImageImage

Auteur : Hajime Segawa
Éditeur : Pika
Traducteur : Xavière Daumarie
lettrage : Pika Graphics
Nbr. de volumes au Japon : 12 (terminée)
Nbr. de volumes en francophonie : 12 (terminée)


Nimura, un jeune lycéen voit des esprits errants depuis son plus jeune âge. Ce n’est pas facile à vivre surtout quand ces esprits apparaissent aux moments les plus inopportuns, comme un rendez-vous amoureux ! Un jour, il croise une jeune fille, Kagura, qui possède le même pouvoir. Après un combat féroce contre un esprit particulièrement néfaste, elle lui explique qu’elle exorcise les esprits ainsi que certains yôkai pour le compte du gouvernement. Elle est aidée dans cette mission par une sorte de dragon enchaîné à son propre corps. Elle lui propose alors de se joindre à elle ! (résumé manga-news)


Bleach chez Pika ?

Ce résumé vous est familier ? Normal, il est difficile de nier qu'il ressemble beaucoup à celui de Bleach, manga qui s'est enfoncé depuis bien des volumes dans la médiocrité des combats sans passion. Un lecteur exigeant ou déçu par le titre chez glénat passerait sans doute son chemin sans hésiter. Un tort ? Il est trop tôt pour le dire. La base est certes la même, mais Ga-rei n'a pas grand chose à voir dans le traitement avec le titre de Tite Kubo.

À noter que cette fiche se base sur le premier volume.

Image

Deux héros au sens propre

L'histoire s'articule autour de deux personnages.

Kensuke Nimura : le narrateur de l'histoire. Lycéen qui peut voir les esprits depuis son plus jeune âge, il se fait embarquer bien malgré lui dans leur poursuite et destruction. Un garçon qui n'a rien de spécial : ni trop pleurnichard, ni pervers, ni spécialement puissant d'entrée de jeu (personne ne s'exclame de sa puissance extra-ordinaire)... Bref, un personnage normal, suffisamment sympathique pour l'instant, dont on attend de voir l'évolution. Un personnage auquel on peut facilement s'identifier, le lecteur étant lui aussi plongé d'un coup dans un monde de surnaturel et de combats.

Kagura tsuchimiya : la véritable héroïne, celle par qui le scénario arrive. Lycéenne possédant un bête spirituelle surpuissante enchaînée à son corps et à son âme. Elle combat les yôkai et autres esprits pour le compte du ministère japonais de l'environnement. Jeune fille mignonne, sympathique, à l'air un peu bêbête par moment, elle semble cependant posséder un grand courage et une volonté de fer, nécessaire quand on sait qu'elle combat de dangereux esprits et que la bête enchaînée à son corps pourrait la détruire à la moindre erreur.

On voit tout de suite qui mène la danse, et qui détient le pouvoir. Et pour une fois, ce n'est pas le garçon, qui se contente d'être le narrateur ! Rien de très original dans leur caractère respectif, mais une relation intéressante et qui change un peu du genre. Le reste des personnages est encore très en retrait, comme les amis de Kensuke ou les membres de l'agence de lutte contre les cataclysmes naturels (l'agence dépendant du ministère de l'environnement). Difficile de dire si ils auront un rôle plus importants par la suite. À suivre.
Mais le duo de héros est déjà diablement sympathique et complémentaires. Ca commence bien.

Image

Combats déchaînés trop facile celle-là

Du côté des affrontements, on peut dire que c'est plutôt original, dynamique, et surtout expéditif. Pas étonnant quand on voit la puissance du Ga-rei (aussi appelé Shiro, Byakuei et ancien Inugami, il faut suivre...), qui ravage tout en deux secondes. Visuellement, ça en jette. Tactiquement, cela reste à voir, à moins qu'il ne dispose d'autres capacités cachées. On n'en sait pas non plus beaucoup plus sur Kensuke et son art du sabre, pour Noriyuki Izuna, pour Yomi... En fait, on ne sait pas grand chose sur tout ça. Les pouvoirs sont sans aucun doute basé sur le spiritisme, l'exorcisme et des techniques bouddhistes entre autre, mais il n'y a aucun principe bien défini pour l'instant. On ne sait rien sur les capacités des personnages, ou sur leurs forces, ou quoi que ce soit. Mais en même temps, pas la peine d'en faire des tonnes, et on peut apprécier les combats pour ce qu'ils sont, sans trop se casser la tête avec des tactiques, des principes, etc. Ce n'est pas toujours nécessaire de tenter de donner une explication à des forces qui, à la base, n'existent (probablement) pas. Cela a son charme et ne gêne en rien notre appréciation de l'action.

Image

Démarrage en trombe

Une chose est sûre, Ga-rei ne s'embarrasse pas d'introduction. Dès le deuxième chapitre, nos deux compères font face au (premier) grand méchant de l'histoire, dénommé Yomi, jeune fille mystérieuse, qui semble avoir un lien fort avec Kagura. L'auteur ne s'attarde pas avec des chapitres introductifs à nous présenter les personnages, ou l'agence, ou l'univers, ou les capacités,... On est plongé sans transition dans le scénario, au même titre que Kensuke, dont la seule raison de participer à tout ça réside entièrement dans la personne de Kagura. On a donc en résumé la petite amourette entre les deux héros (à sens unique évidemment), l'agence de lutte contre les cataclysmes naturels, les plans de Yomi, et surtout, la nature de la bête enchaînée. Largement de quoi développer dans les prochains volumes et nous donner envie de pousser la lecture.

Image

Au-delà de la pensée objective...

Sorti de toute considération purement objective et analytique, j'ai beaucoup apprécié ce premier tome de Ga-rei. En tout cas suffisamment pour que cela me pousse à suivre la série avec intérêt. Le titre avait attiré mon attention lors de son annonce, sans que je sache vraiment pourquoi. Et l'envie m'est restée de m'y essayer, sans raison particulière, juste sur un sentiment. Allez comprendre.
Sans doute parce que je suis déjà sensible à tout ce qui a trait aux yôkai et aux esprit japonais; j'aime bien quand l'histoire fait intervenir une héroïne intéressante et attachante en lui donnant un rôle prépondérant; l'idée de départ me semblait prometteuse... tout cela fait pencher la balance vers une bonne impression, probablement.
Le dessin m'est très agréable, me rappelant à la fois Kekkaishi et Soul Eater, de bonnes références en ce qui me concerne.
Et les combats m'ont l'air intéressants à suivre, mettant en scène des bêtes monstrueuses, yôkai et autres démons.
De plus, l'auteur a réussi son coup, il m'a donné envie d'en savoir plus sur son scénario en un seul volume, ce qui n'est pas toujours le cas, loin de là. Espérons qu'il tiendra ses promesses. Mais un seul volume décidément, c'est trop léger pour porter un jugement clair.

Au final, je ne suis pas déçu d'avoir fait confiance à mon instinct. Même si je ne crois pas que Ga-rei va révolutionner le shônen de baston ou quoi que ce soit, il apporte suffisamment de sang neuf pour qu'on ne se sente pas (trop) blasé à la lecture. Pour peu qu'on ne soit pas hermétique au genre. Un titre qui mérite qu'on y jette un oeil, tout simplement.

Image

Remarques :

- Un animé est paru sous le nom de Ga-rei Zéro, qui relate le passé commun de Kagura et Yomi, avant que cette dernière ne passe du côté démoniaque. L'anime s'arrête là où le manga commence, mais c'est bien le manga qui a commencé avant l'anime.

- Du côté de l'édition de Pika, correcte dans l'ensemble. Rien à signaler du côté de la traduction; les onomatopées ne sont pas traduites; l'impression est correcte, sauf que j'ai quelques pages mal cadrées, mais rien de grave. Et le titre est bizarrement classé en seinen, à la manière d'un Alive-Last evolution. On se demande tout de même sur quoi ils se basent pour mettre tel titre dans que telle catégorie...
Modifié en dernier par Sorrow le 26 févr. 2012, 21:33, modifié 21 fois.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Niouki
Messages : 104
Enregistré le : 16 juil. 2009, 21:39

Re: Ga-rei, la bête enchaînée

Message non lu par Niouki » 22 août 2009, 12:08

Encore une série qui me fait terriblement envie, surtout avec ses graphismes! L'histoire, reste à voir, je vais laisser les tomes sortir un peu et voir d'autres avis. Merci à toi pour cette fiche ;p

EDIT : Pour ce qui est de la classification en seinen, c'est peut-être à cause des morts qu'il y a dedans, sinon je ne vois pas de quoi ça peut provenir, peut-être qu'on verra pourquoi dans les prochains tomes!
Image
Image
"Une guitare, c'est comme si l'Humanité s'exprimait en six cordes.", Beck

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Ga-rei, la bête enchaînée

Message non lu par Wang Tianjun » 24 août 2009, 11:59

Oooooh la jolie chronique que voilà ! :o Je vois que les vacances sont bénéfiques à certains :mrgreen:

Une fois encore, j'aurais surement jamais repéré le titre sans ta chronique. Un nouvel effet Kekkaishi à craindre ? ou pas :lol:
Enfin, ça tombe bien, je viens de voir que la preview est également disponible, et je viens d'y jeter un oeil. Pas de quoi faire une chronique bien longue, mais tout de même, je tente !

Du côté des dessins, outre les couvertures que je trouve fort plaisantes, le graphisme a l'air assez moderne avec une bonne fluidité et un design épuré, mais plus fourni pour les spectres. J'ai en revanche un peu de mal avec la tête du héros.
Difficile de se faire un premier avis sur le scénar avec cet unique chapitre, mais malheureusement il y a déjà l'usage de deux gros clichés, le "premier baiser accidentel" suivi d'un plan culotte tout aussi classique :? ...

Bref, j'irais feuilleter ça plus longuement en librairie, et peut-être me laisser tenter par ta faute (ce ne serait pas la première fois :mrgreen: )
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Ga-rei, la bête enchaînée

Message non lu par Sorrow » 24 août 2009, 15:47

Wang Tianjun a écrit :Oooooh la jolie chronique que voilà ! :o Je vois que les vacances sont bénéfiques à certains :mrgreen:
Yep, j'ai augmenté ma vitesse d'écriture, il ne me faut plus qu'une demi-heure pour pondre une chronique potable. :mrgreen:
Je me prends beaucoup moins la tête pour écrire, ce qui n'en est que plus agréable. Reste à savoir si l'envie va rester, dans ce cas-ci, c'était juste pour décompresser un peu de l'allemand^^.
Wang Tianjun a écrit :Une fois encore, j'aurais surement jamais repéré le titre sans ta chronique. Un nouvel effet Kekkaishi à craindre ? ou pas :lol:
Trop tôt pour le dire, ça^^. Et puis non, je peux pas assumer deux séries comme cela à la fois^^. Trop tôt pour vraiment dire si ça vaut le coup ou pas. La série a des fans grâce aux scans, mais c'est tout ce que j'en sais. J'attends patiemment de voir ce que ça donne. Mais j'ai un bon pressentiment.
Wang Tianjun a écrit :Du côté des dessins, outre les couvertures que je trouve fort plaisantes, le graphisme a l'air assez moderne avec une bonne fluidité et un design épuré, mais plus fourni pour les spectres.
Les couvertures attirent le regard, sans hésiter. Pas tant la première, mais la deuxième est pas mal du tout, j'aime bien les couleurs de la trois, et la dix est très jolie aussi. Côté dessin, ben comme dit dans la chronique, j'y retrouve un peu du Kekkaishi et du Soul Eater, dans l'utilisation du noir et de l'encrage. Juste mon type de dessin.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9865
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Ga-rei, la bête enchaînée

Message non lu par Koiwai » 24 août 2009, 21:57

Otaku62, j'ai supprimé ton post et édité les posts suivants en conséquence.
Ta petite remarque ironique n'avait rien à faire là. Tout avis un minimum argumenté, même s'il ne l'est pas sur un tome complet, est le bienvenu et peut être pertinent, contrairement aux remarques que tu as faites ici et sur le topic de Kekkaishi (que je m'en vais de ce pas modérer également).

En ce qui concerne Ga-rei, je dois dire que je pensais zapper ce titre sans même le feuilleter vu que le synopsis ne m'attire pas du tout, mais les avis émis me titillent un peu. Selon les avis sur les volumes suivants, je me lancerai peut-être sur la série :)
Image

Avatar du membre
Niouki
Messages : 104
Enregistré le : 16 juil. 2009, 21:39

Re: Ga-rei, la bête enchaînée

Message non lu par Niouki » 25 août 2009, 12:06

Les couvertures attirent le regard, sans hésiter. Pas tant la première, mais la deuxième est pas mal du tout, j'aime bien les couleurs de la trois, et la dix est très jolie aussi. Côté dessin, ben comme dit dans la chronique, j'y retrouve un peu du Kekkaishi et du Soul Eater, dans l'utilisation du noir et de l'encrage. Juste mon type de dessin.
Ça c'est vrai, je n'avais pas vu les couvertures suivantes, tout simplement par manque de curiosité car il m'aurait suffit d'aller consulter google image, mais tu m'as mis l'eau à la bouche en me montrant les couvertures suivantes! La deuxième et la troisième, que je trouve vraiment belles!

Wang, tu dis que tu n'aime pas la tête du personnage principal (peut-être que l'histoire ne sera pas centrée que sur lui au fil de l'histoire ?), mais je sais combien une histoire peut être passionnante même si les graphismes ne me plaisent pas forcément.
Image
Image
"Une guitare, c'est comme si l'Humanité s'exprimait en six cordes.", Beck

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Ga-rei, la bête enchaînée

Message non lu par Otaku62 » 25 août 2009, 20:06

Koiwai a écrit :Otaku62, j'ai supprimé ton post et édité les posts suivants en conséquence.
Ta petite remarque ironique n'avait rien à faire là. Tout avis un minimum argumenté, même s'il ne l'est pas sur un tome complet, est le bienvenu et peut être pertinent, contrairement aux remarques que tu as faites ici et sur le topic de Kekkaishi (que je m'en vais de ce pas modérer également).

En ce qui concerne Ga-rei, je dois dire que je pensais zapper ce titre sans même le feuilleter vu que le synopsis ne m'attire pas du tout, mais les avis émis me titillent un peu. Selon les avis sur les volumes suivants, je me lancerai peut-être sur la série :)
Ok.J'ai été un peu énervé et ça a peut être joué un peu avec mon comportement qui n'est pas aussi rentre dedans d'habitude...
Je tiens donc à exprimer mes plus sincères excuses à Sorrow et à Wang si mon comportement à pu les blesser...

Pour en revenir à ce topic,j'ai acheté le manga car en lisant la preview sur le site,le graphisme m'avait titillé...En effet le trait est assez original se situant entre celui de XXX Holic et celui de Sayonara Mr Désespoir...L'histoire de base semblait classique mais comme l'a relevé Sorrow il y a assez d'ellipses dans l'histoire au niveau de l'organisation qui emploie nos 2 héros et les forces du mal...
Même l'héroïne ne nous a pas tout dévoilé sur elle...
En bref,une série recommandé surtout pour ceux qui aiment Bleach ou qui l'ont aimé... :mrgreen:

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Ga-rei, la bête enchaînée

Message non lu par Floo D Ace » 25 août 2009, 23:20

Otaku62 a écrit : En bref,une série recommandé surtout pour ceux qui aiment Bleach ou qui l'ont aimé... :mrgreen:

Hum c'est bien loin de Bleach............j'argumenterais prochainement. L'un des seul manga que j'attendais en France avec impatience.

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Ga-rei, la bête enchaînée

Message non lu par Otaku62 » 26 août 2009, 10:10

Floo D Ace a écrit :
Otaku62 a écrit : En bref,une série recommandé surtout pour ceux qui aiment Bleach ou qui l'ont aimé... :mrgreen:

Hum c'est bien loin de Bleach............j'argumenterais prochainement. L'un des seul manga que j'attendais en France avec impatience.
tu m'intrigues là...j'ai hate de voir ton argumentation...

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Ga-rei, la bête enchaînée

Message non lu par Wang Tianjun » 26 août 2009, 22:04

Bon eh bien voilà Sorrow, t'as gagné, tu m'as encore fait commencer une série ! :mrgreen:
Bon cette fois, ce ne sera pas l'avis que sur la preview... :wink:




Ga-Rei 1

Dans le monde déjà très surchargé du shonen combat/fantastique, il est véritablement difficile de tirer son épingle du jeu. Avec cette idée de départ somme toute classique, et qui rappellera des titres comme Bleach ou Kekkaishi, on peut se demander ce qu’il adviendra de Ga-Rei. D’autres éléments ont également un air de déjà-vu, ne serait-ce que le caractère de nos deux héros. Kensuke est plutôt râleur et a du mal à accepter son don qui lui pourrit l’existence depuis toujours. C’est par lui que l’on découvrira ce monde surnaturel caché dans les profondeurs, et devant lequel il est dépassé. Un personnage assez banal, ni trop attachant, ni trop agaçant, même si on aimerait le voir esquisser quelques sourires de temps en temps ! Mais notre attention se portera d’avantage sur la belle Kagura, celle par qui l’histoire arrive et qui a les honneurs de la première couverture. Jeune fille très volontaire, elle est déterminée à suivre la destinée que lui a imposé son clan, en étant liée à un monstre, et malgré toutes les souffrances que cela peut endurer. Son passé semble également comporter de nombreuses zones d’ombres que nous nous hâtons de découvrir.

D’autres personnages tout aussi charismatiques viendront s’ajouter au récit, et dès la fin du tome leur nombre est déjà conséquent. Il faut dire que Kagura fera très vite découvrir à Kensuke l’agence du gouvernement et les membres qui la composent, chacun semblant avoir un don particulier. Mais pour l’instant, peu d’informations sont apportées quant à l’origine de ces divers pouvoirs. Il n’empêche que les combats sont très prenants et dynamiques. Une intrigue principale se met en place également très rapidement pour sortir d’une sempiternelle chasse aux monstres routinière, avec l’apparition de ce qui semble être la grande méchante de l’histoire : Yomi. Etant la source des différents problèmes rencontrés jusqu’ici, elle semble également liée au passé de Kagura.

Tout va donc très vite dans cette série, et le graphisme est à l’image de ce rythme effréné. Outre le dynamisme des combats, le trait de Hajime Segawa est plutôt moderne et fluide. Les personnages ont un design parfois très épuré, amenant une ambiance urbaine-graffiti qui s’adjoint à leur style vestimentaire (chemise ouverte, débardeur, collier et sacoche en bandoulière pour Kensuke,…), alors qu’on pourrait s’attendre à quelque chose de plus traditionnel pour une histoire de monstres. En revanche, les spectres sont bien plus détaillés, et l’auteur ne nous épargne pas des détails morbides comme des vers sortant de globes oculaires ou des bébés zombies… Cela justifiera peut-être la classification Seinen qu’a choisi l’éditeur Pika pour cette série.

Certes, Ga-Rei ne brille pas par son originalité : la trame du scénario est classique, le couple de héros déjà vu ailleurs, et quelques scènes et attitudes relèvent du cliché (baiser volé, plan culotte,…). Malgré tout, quelque chose de plaisant se dégage à la lecture de Ga-Rei, sans que l’on ne sache ce qu’il en est vraiment. Le dynamisme particulier des combats, associé à un dessin moderne et abouti, saura satisfaire les amateurs d’action et de combats surnaturels. Le scénario est également très prometteur, même si comme le héros, on surnage parfois dans l’enchainement des situations et l’arrivée des personnages. Espérons que la série confirme cette bonne impression dans les tomes à venir !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Répondre