Samourai Usagi

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Samourai Usagi

Message non lu par né un11septembre » 01 sept. 2009, 10:51

Samourai Usagi
[/color][/b]

scénariste/ dessinateur: Teppei Fukushima
éditeur: Glenat
8 tomes (série finie au Japon)

Image
Tome 1:
Ce premier tome présente une histoire bien sympathique et agréable à lire.
Gosuké Udagawa est un jeune garçon qui fait l’apprentissage des armes dans un dojo, mais âgé de 15 ans seulement et de basse extraction, il est le souffre douleur de ses sempaï et relégué aux basses taches du dojo. Il s’avère, par contre, extrêmement doué le sabre à la main. Déjà marié à la sœur d’un camarade et soucieux de s’élever dans la société, il va se mettre en tête de monter son propre dojo.
Un dessin caricatural qui donne aux jeunes protagonistes de l’histoire des frimousses marrantes. L’épouse du héros qui fabrique des masques de lapin à longueur de journée, est un peu loufoque et apporte une touche de gaité supplémentaire.
Le cheminement de la narration parait assez conventionnel avec un personnage qui veut prouver sa valeur hors du carcan des institutions établies. La jeunesse des personnages indique sans détour le public visé et l’ensemble est clairement calibré pour ne pas offenser un œil adulte. C’est drôle, léger et bien réalisé. Un très bon choix de la part de Glénat que de traduire ce manga
16/20
Image

Ýsu

Re: samourai usagi

Message non lu par Ýsu » 01 sept. 2009, 14:18

IL y a aussi Usagi Yojimbo avec un Lapin, on peut comparer les deux ? Lequel des deux est le mieux ? =)

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: samourai usagi

Message non lu par Floo D Ace » 01 sept. 2009, 17:17

Ýsu a écrit :IL y a aussi Usagi Yojimbo avec un Lapin, on peut comparer les deux ? Lequel des deux est le mieux ? =)
C'est clairement pas le même genre d'après mes souvenirs. :roll:

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Re: samourai usagi

Message non lu par né un11septembre » 02 sept. 2009, 07:15

ce n'est absolument pas la même chose. samourai usagi (samourai lapin) est un sympatique shonen en 8 tomes avec des personnages rigolos.

usagi yojimbo (lapin gare du corps) est une saga encore en cours qui est publiée depuis plus de 25 ans par un auteur amèricain, Stan Sakai, et qui sur le modele du personnage de miyamoto musashi raconte les aventures d'un lapin sur la voie du sabre dans un univers anthropomorphique.
Le serieux apporté à la documentation dans le second est irreprochable. Malgré son aspect cartoonesque, Usagi yojimbo est à rapprocher de vagabond et lone wolf and cub pour les histoires classiques et de kitaro le repoussant et otogi matsuri pour la partie fantastique. usagi yojimbo joue avec une grande liberté de ton (du à son postulat anthropomorphique) sur tout ce qui constitue le Japon au 17ème (Histoire, légendes, théatre, art de vivre,...). c'est comme un guide de l'époque Edo.

un point que partage les 2 titres, c'est que le manque de violence graphique (comme celle que l'on trouve dans un lone wolf ou un satsuma) rend sa lecture adéquate pour un public fort jeune.
Image

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Re: samourai usagi

Message non lu par né un11septembre » 17 sept. 2009, 08:14

j'ai enfin réussi à acheter le manga. Si ce n'est que je trouve l'impression du manga trés claire au point de presque effacer les traits fins du dessinateur, je trouve ce manga bien sympa ^^
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: samourai usagi

Message non lu par Koiwai » 08 juin 2010, 22:00

Lecture commencée il y a peu, et gros coup de coeur, pour ma part, pour ce petit shônen sans prétention particulièrement attachant :) Dans le foulée, ma chronique du tome 3:

Provoqués en duel par le dojo Neko, qui souhaite lui aussi devenir le meilleur dojo du pays, les membres du dojo Usagi, épaulés par Ryosei, le petit frère de Maro, s'engagent pour le fameux tournoi... Quelle en sera l'issue ?

La première partie du volume voit donc se dérouler le tournoi contre le dojo Neko. Et si vous vous attendez à un tournoi de shônen d'action banal, sachez que vous faites fausse route ! Dans les deux premiers tomes, Teppei Fukushima a déjà prouvé que l'action était très loin d'être le moteur de son histoire, et il le montre à nouveau ici, en apportant à nouveau, avant toute chose, un humour burlesque de chaque instant, directement ancré dans le feu de l'action, à l'image d'un Maro restant toujours aussi inexpressif même quand il combat. Et à côté de ça, l'auteur continue de travailler avec une subtilité inattendue ses personnages. Ainsi, l'aboutissement du tournoi voit, en vrac, le lecteur en apprendre plus sur les origines du caractère si renfermé de Maro, permet d'approfondir également la psychologie de Ryosei, pour lequel on n'attendait pas forcément un énorme travail, et voit les touchantes convictions de Gosuke - qui, loin de chercher la célébrité, ne souhaite plus que jamais que devenir un bon mari auprès de sa si attachante petite femme - se répercuter directement sur la mentalité du couple vedette du dojo Neko.

Dans la deuxième partie du tome, Gosuke et Masayuki se voient obligés de rembourser une dette de plus en plus colossale suite à l'emprunt qu'ils ont fait auprès d'un usurier, le fudasashi Kashiro Hanaya. Et comme toujours dans la série, si l'on s'attend au départ à quelque chose d'assez classique pour un shônen du genre, avec une lutte contre un ennemi peu scrupuleux (ici, l'usurier), nos préjugés sont rapidement démentis. Et contre toute attente, Fukushima prend un malin plaisir à dresser le portrait de Kashiro et de son attachante petite fille, nuançant grandement le personnage.

Il faut bien avouer qu'au départ, on ne s'attendait pas vraiment à avoir avec Samourai Usagi un titre foncièrement original. Et alors que l'on pensait trouver ici un shônen d'action parmi tant d'autres, on est sans cesse surpris. A l'instar d'un manga comme Bamboo Blade, les scènes d'action sont réduites à quelques coups, laissant place à un humour de chaque instant, porté par les bouilles et les caractères très typés des différents personnages, caractères qui ne se révèlent jamais totalement gratuits puisqu'ils trouvent souvent leurs origines dans le passé-même des protagonistes, comme le prouve ici l'excellent personnage de Maro.

Le coup de crayon de Teppei Fukushima fait le reste: volontairement caricatural, souvent à la limite du SD, le trait du mangaka se base avant tout sur les visages, tous très marqués et très différents, des personnages. Dès lors, chaque protagoniste se voit doté d'un charme qui lui est propre. La variété est ici bel et bien de mise, et ce style facilement reconnaissable annonce un jeune mangaka à suivre de près.

Toujours frais et amusant, plus profond qu'on aurait pu le croire sans pour autant se vouloir sérieux, dépourvu de la moindre prétention, Samourai Usagi est un titre qui se bonifie à chaque nouveau tome, une série de plus en plus attachante qui prouve que le Shônen Jump peut encore proposer des petits titres éloignés des clichés du magazine.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Samourai Usagi

Message non lu par Koiwai » 11 juin 2010, 23:42

Tome 4:

Le début de ce tome voit d'abord la suite et fin de l'histoire centrée sur l'usurier Kashiro Hanaya. Suite aux manigances d'un client peu scrupuleux qui parvient à faire disparaître sa dette et tente de s'échapper en kidnappant la fille de Kashiro, la situation est critique... Mais alors que Masayuki propose de laisser tomber l'usurier dans ses malheurs, Gosuke ne peut s'y résoudre... Bien que classique dans sa conclusion et la façon dont Gosuke retourne la situation, tout ceci reste divertissant, tout en réaffirmant les principes de notre attachant héros et en faisant évoluer la relation entre Kashiro et sa fille.

Par la suite, c'est un autre problème qui se dresse face à Gosuke, et pas des moindres, puisqu'il a été repéré par Seizaemon Kiyoki, le stratège du Bakufu, et qui ne vit que pour punir par la mort les samourai en désaccord avec la moindre petite règle du bushido. Alors qu'il se prépare à vivre en tête à tête avec Shino la fête de la lune, Gosuke reçoit la visite inattendue de Kiyoki. Mis à l'épreuve, notre héros tente de faire bonne figure et s'en sort tant bien que mal... Mais difficile de cacher une femme qui passe son temps à créer des masques de lapin ! Alors que Kiyoki cherche à présent à éliminer cette jeune fille qui est tout sauf présentable, et désire détruire ce dojo mené par un garçon portant une grande considération pour sa femme, considération jugée comme s'écartant des principes-mêmes des samourai, Gosuke doit se préparer à affronter ce terrible adversaire. Et si le combat n'a pas encore lieu, il annonce en Kiyoki celui qui pourrait bien être le grand ennemi de la série. A côté de ça, on retrouve toujours un Gosuke touchant, fidèle à ses principes, à sa volonté de devenir un bon mari pour Shino. Malgré tout, notons une baisse de régime du côté de l'humour: moins présent, cet élément qui a tant apporté aux trois premiers volumes n'avait pas vraiment sa place ici, et espérons qu'on le retrouvera rapidement.
En attendant, la fin du volume annonce quelque changements bienvenus, puisque deux nouveaux personnages arrivent au sien du dojo, et que le départ de l'un des apprentis de Gosuke est annoncé.

Clarifiant légèrement le fil rouge en présentant un redoutable ennemi, voyant débarquer deux nouveaux apprentis, annonçant le départ d'un autre, et se focalisant toujours plus sur les principes de Gosuke, ce quatrième tome, moins riche en humour, permet néanmoins d'apporter beaucoup de nouvelles choses à la série. La suite s'annonce intéressante !
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Samourai Usagi

Message non lu par Koiwai » 15 juin 2010, 00:18

Tome 5:

Une rencontre officielle inter dojos, organisée par Tessa, qui désire discrètement évaluer les véritables capacités du dojo Usagi, va débuter, et la première épreuve consiste à... faire la cour aux demoiselles ! Une épreuve qui collerait parfaitement à ce cher Masayuki... qui vient de quitter nos amis ! Bien décidés à faire revenir le grand frère de Shino, Chiyokichi et Maro se lancent à sa poursuite, mais rien n'y fait, et Masayuki et Chiyokichi finissent par se brouiller... Finiront-ils par se réconcilier ? Et l'influence d'une amie d'enfance de Masayuki ne pourrait-il pas l'aider à revenir sur sa décision ?
Pendant que le tournoi continue lentement de populariser le dojo Usagi, c'est un travail sympathique qu'apporte à nouveau Teppei Fukushima sur ses personnages. Et cette fois-ci, c'est Masayuki qui est à l'honneur. Ainsi, par l'intermédiaire de l'influence de son amie d'enfance, nous en apprendrons plus sur une facette de son passé qui a largement contribué à faire de lui ce qu'il est aujourd'hui. Alors que l'on ne s'y attendait pas forcément, ce dragueur paresseux, qui était le membre du dojo le moins intéressant jusqu'à présent, se révèle surprenant de par certaines de ses actions, et gagne à son tour une certaine profondeur, et ses propres faiblesse mêlées à sa sincérité en font ici un personnage plus attachant qu'auparavant. Tout ceci sans que l'auteur n'ait besoin de se forcer, et c'est sans doute là l'une de ses grandes forces: la narration coule de source, les évènements viennent naturellement, le ton léger et drôle de la série n'est jamais trahi.

Après cela, la deuxième épreuve débute, et il s'agit d'un face à face entre dojos. Mais alors que les membres du dojo Usagi vont devoir affronter le dojo du Rempeikan, un groupe d'exilés vient semer un désordre qui annonce un sixième volume toujours aussi riche en rebondissements.

Pour le reste, on est toujours aussi séduit par un humour qui revient en forme après un volume 4 un peu plus sérieux, un humour parfaitement renouvelé par l'arrivée au sein du dojo Usagi de Hanzo Kazama, un samourai non dépourvu de véritables talents et de bons principes, mais doté d'une certaine stupidité et d'un visage de brute agressive qui lui valent bien des problèmes ! Quant à l'autre nouvel arrivant, Tasuke Honami, le mystère qui plane sur lui intrigue, mais la toute dernière page du tome annonce d'ores et déjà qu'il sera à l'honneur dans le sixième opus.

Ne trahissant jamais son esprit frais léger et amusant, Samourai Usagi, toujours porté par des personnages tous attachants qui gagnent toujours plus en intérêt, continue de divertir efficacement, avec un style à des années-lumière des blockbusters qu'est capable de nous offrir le Shônen Jump.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Samourai Usagi

Message non lu par Koiwai » 08 août 2010, 23:15

Tome 6:

L'heure est venue pour Tasuke de se confier à Gosuke et aux autres membres du dojo sur son récent passé au sein de Kobukan. Après Masayuki, c'est donc au tour de l'un des deux nouveaux venus d'être travaillé un peu plus en profondeur, les éléments donnés ici permettant de mieux comprendre l'objectif du jeune homme et son lien exact avec les "exilés", ayant usurpé l'identité des membres du dojo Rempeikan, et se dressant comme les prochains adversaires du dojo Usagi lors de la deuxième journée des éliminatoires du tournoi officiel interdojos. Par ailleurs, à travers les souvenirs de Tasuke, ces futurs ennemis se voient eux-même un peu plus développés, notamment en ce qui concerne leur objectif: se venger des samouraïs qu'ils haïssent plus que tout... mais pour quelles raisons ?

Face au danger que représentent les "exilés", les membres du dojo Usagi prennent conscience qu'ils doivent devenir plus forts, et c'est avec cet objectif en tête qu'ils vont suivre Tasuke, qui va les guider dans une forêt sur les traces d'un étrange forgeron qui les soumettra à un entraînement particulier...
On connaît déjà tous le coup de l'entraînement pour devenir plus fort, digne de tout shônen d'action, et pourtant, Teppei Fukushima séduit à nouveau, en proposant ici un entraînement pour le moins original, où chacun des membres du dojo devra sortir vainqueur d'une épreuve qui lui est propre, et qui se révèlera à chaque fois volontairement décalée et farfelue. Ainsi, le ton du manga n'est, une nouvelle fois, jamais trahi: au beau milieu de cet entraînement, la légèreté reste de mise, grâce à l'habituel humour de la série, jamais sur le devant, souvent incrusté au second plan de manière naturelle.
Pour cet entraînement, Gosuke devra faire équipe avec Hanzo. L'occasion pour le lecteur d'admirer tout le courage et la détermination de l'autre nouveau venu de la bande, mais également l'occasion d'apprendre la raison qui le pousse à vouloir devenir toujours plus fort. Et une nouvelle fois, l'humour sera de mise tant la raison apparaît simple. Et pourtant, derrière cette simplicité, le mangaka, sans détours, nous délivre à nouveau un petit message riche de sens: pourquoi la volonté de devenir plus fort devrait-elle toujours être la conséquence d'un passé exceptionnellement dramatique ? Voici là une autre de ces petites originalités qui parviennent à démarquer Samourai Usagi de pléthore d'autres shônen d'aventure.

Après cet entraînement délicieux, l'heure est venue pour nos héros d'affronter les "exilés". Deux premiers matchs auront lieu dans ce tome. Le premier opposera ce cher Maro, toujours aussi inexpressif mais pourvu de sa nouvelle arme, à Suzume, une gamine complètement hystérique maniant habilement 4 faucilles. Le combat fait rage, Maro déployant des techniques invraisemblables face à sa redoutable adversaire. Un peu de stratégie, un peu d'action, un peu d'humour, et le tour est joué: le combat, bien rythmé et qui a le mérite de ne pas être trop long et d'éviter de tourner en rond, est un plaisir à suivre, l'auteur se payant même le luxe de travailler la redoutable Suzume. Ainsi, le lecteur a le sentiment de mieux comprendre sa haine des samouraïs après un combat au final aussi inattendu qu'amusant et touchant. Et, de par ce nouveau mélange d'action, d'humour et d'émotion qui glisse comme une lettre à la poste, Samourai Usagi séduit à nouveau, juste avant que le deuxième combat ne commence: Tasuke se retrouve opposé à Tsuruya. L'expérience du jeune homme pour anticiper les mouvements de son adversaire l'aidera-t-elle à échapper aux techniques d'acupuncture de son ennemi ? Au fil d'un nouveau combat court et bien rythmé, Fukushima développe à nouveau l'ennemi, et en profite pour mieux nous laisser cerner l'objectif des "exilés", loin d'être si éloigné que ça de celui de nos héros, puisque les deux partis cherchent avant tout à briser les règles strictes établies par le Kobukan...

Ainsi, après le combat, ce sixième volume nous laisse dans le flou quant à la suite que Teppei Fukushima offrira à nos héros dans le septième et déjà avant-dernier volume de la série. Une alliance entre le dojo Usagi et les "exilés" pourrait-elle se créer pour faire tomber le Kobukan ? Ou devons-nous nous attendre à tout autre chose ? En attendant de le découvrir, cet antépénultième tome est dans la droite lignée des précédents: ne s'éternisant jamais sur les nombreux évènements, sans temps morts, porté par des personnages attachants et par un style plutôt mignon et expressif dans lequel se fond un humour léger omniprésent, l'ensemble séduit sans le moindre mal.

Sans prétention, Samourai Usagi possède, à l'instar d'un titre comme Kekkaishi (osons la comparaison), ce petit truc en plus, cette fluidité narrative qui rend ce parfait mélange de tons si savoureux, et qui reste la marque des auteurs à suivre de près.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Samourai Usagi

Message non lu par Koiwai » 18 nov. 2010, 19:00

Encore une excellente série qui fait un bide :cry:


Tome 7:

Le tournoi impérial se poursuit, et de ce fait, le duel entre le Dojo Usagi et les Exilés aussi. Après deux premiers combats, les deux adversaires ont un point chacun. Il reste trois combats... Qui en sortira vainqueur ? Nous ne le saurons pas encore dans ce tome, qui s'achève au beau milieu du dernier combat. Avant cela, Teppei Fukushima nous invite à suivre les deux autres duels, l'un opposant Chiyokichi à l'imposant Uzura, et l'autre voyant Masayuki affronter Otori. Et si l'on se retrouve ici avec un volume se suivant de manière linéaire à cause du principe du tournoi, le mangaka parvient à nouveau à rendre le tout très plaisant, grâce à une bonne gestion de ces duels.
On y signalera d'abord l'aspect assez court et intense. Chaque combat dure assez peu longtemps et est dynamisé par un travail visuel fluide, et des rebondissements multiples qui prêtent parfois à sourire, comme toujours depuis le début de la série. Ici, ce sera surtout le cas avec l'invraisemblable château de sable de Chiyokichi. De plus, chaque combattant possède sa propre manière de combattre, sa propre arme, parfois loufoque, ce qui rend chaque affrontement réellement différent de son prédécesseur.
Mais surtout, l'action ici présente ne reste qu'un bon prétexte à l'auteur pour continuer de travailler comme il l'a toujours fait ses personnages, qu'ils soient alliés ou ennemis. Et si le premier combat mettra surtout en avant la bonté de l'adorable Shino et les liens étroits entre nos héros, le deuxième lève enfin le voile sur l'identité du mystérieux Asuka, tout en nous présentant un Masayuki plus sérieux au combat que jamais.
Ressort de tout ceci un vrai attachement pour la plupart des protagonistes, et ce dans les deux camps.

Dans tous les cas, chaque affrontement voit les membres du Dojo Usagi rester très cléments envers leurs ennemis, voire bienveillants. Cela pourrait-il changer la vision très négative que les Exilés ont toujours eue des samourai ? Il semblerait bien que oui. Mais lorsque Gosuke devra à son tour entrer dans le combat en affrontant Mozuku, parviendra-t-il à son tour à changer la mentalité du chef des Exilés ? Nous le saurons dans le dernier tome.

En attendant de le savoir, cet avant-dernier volume de Samourai Usagi reste un véritable plaisir à lire. En s'appuyant sur son trait personnel et attachant et sur son humour léger, l'auteur nous offre des duels d'excellente facture qui, bien loin de n'être que de simples combats comme il en pullule dans tout shônen d'action, comportent un réel intérêt en développant les personnages et en les faisant évoluer. Au final, on est toujours aussi conquis par ce petit shônen diablement attachant.

Reste une seule question: comment l'auteur finira-t-il sa série dans le prochain tome ? S'il semble d'ores et déjà évident que nous n'aurons pas droit aux étapes suivantes du tournoi, on espère surtout que Fukushima parviendra à bien gérer les derniers évènements de son récit et à nous amener une fin satisfaisante. Au bout du compte, nos héros réussiront-ils à changer les mentalités des samourai et du Kobukan ? Faisons donc confiance à ce jeune auteur talentueux que l'on suivra volontiers de près, en espérant que nous n'aurons pas une conclusion bâclée suite à un non-succès comme savent si bien les provoquer les éditeurs japonais, ce qui serait d'autant plus dommage quand on constate que Samourai Usagi reste l'une des meilleures surprises récentes issues du Shônen Jump.
Image

Répondre