Mahoromatic

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9792
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Mahoromatic

Message non lu par Koiwai » 02 sept. 2009, 12:21

Mahoromatic
Image
La fiche sur Manga-news

Tome 1:

Sortie au Japon entre 1999 et 2004, Mahoromatic est une série de Bunjuro Nakayama (Shina Dark) pour le scénario et Bow Ditama pour les dessins, qui a eu droit a plusieurs adaptations animées au sein du célèbre studio Gainax, et a donc connu un certain succès.

Mahoro est une androïde connue comme ayant été la meilleure combattante durant une guerre qui a opposé les humains à une armée extraterrestre. Après la guerre, la société qui l'a créée lui annonce qu'elle n'a plus que 398 jours à vivre, et la laisse libre de choisir comment elle veut les passer. Mahoro devient alors la domestique de Suguru, un jeune lycéen comme les autres. C'est le début d'une vie à deux mouvementée !

Une très jolie jeune fille devient la maid d'un lycéen banal: on ne peut pas dire que l'histoire de Mahoromatic soit très originale. En effet, dans ce tome 1, celle-ci n'est que prétexte à une avalanche de fan-service coquin, et nous présente des personnages pour le moins stéréotypés et, pour l'instant, peu attachants, à l'image de Mlle Shikijo, professeur de Suguru affublée de mamelles de vache, aimant beaucoup mettre son corps en valeur auprès de ses élèves, et déclarant une véritable guerre à Mahoro pour savoir qui a le plus de chances d'attirer le regard du jeune garçon... Ca vole haut... ou pas.
On lit ce tome non pas rebuté, car l'ensemble n'est pas désagréable à ce point, mais en ne ressentant pas la moindre émotion face à une intrigue banale, des situations téléphonées et des dessins qui, malgré leur expressivité indéniable, restent très basiques.

Fort heureusement, quelques éléments sont là pour remonter un peu le niveau et titiller un minimum notre curiosité. Ainsi, au fil du volume, on découvre en Suguru un jeune garçon qui se sent très seul de par le fait qu'il a perdu ses parents très jeune. Par ailleurs, les dernières pages de ce premier tome nous permettent d'en apprendre un peu plus sur le père de Suguru, et de découvrir que Mahoro est liée de très près à sa mort. Enfin, à chaque fin de chapitre, le rappel de nombre de jours de vie qu'il reste à Mahoro sonne comme un refrain dramatique qui est bienvenu.

Difficile d'être convaincu par ce premier volume de Mahoromatic, série qui ne demande néanmoins qu'à se bonifier. Espérons seulement que ce sera le cas.

Du côté de l'édition, Ki-oon a, une nouvelle fois, effectué un bon travail. On regrettera seulement l'adaptation graphique inégale, made in GB One.
Image

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Mahoromatic

Message non lu par Otaku62 » 02 sept. 2009, 16:49

c'est une de mes premières déceptions chez Ki-oon ce manga...En effet,je pensais que le titre se révélerait un peu mieux que ça mais on offre des clichés tellement grand que même si on aime ce genre d'histoire on ne peut qu'être déçu à la lecture...
Le seul bonus est l'édition de qualité de l'éditeur même si comme le précise koiwai est assez inégale....

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Mahoromatic

Message non lu par Wang Tianjun » 02 sept. 2009, 16:53

Il est vrai que récemment je m'étais mis en tête de multiplier les séries chez Ki-oon, et de chercher leurs plus anciens titres... Mais bon, il faut bien l'avouer, il y a quand même pas mal d'erreurs de jeunesses chez l'éditeur ! :) Enfin bon aujourd'hui ils se rattrapent avec brio !!! :D

Donc malgré l'édition, je vais passer outre ce titre. Et puis il faut dire que je n'ai jamais trop compris la fascination nippone pour les maids... ça doit être encore une exception culturelle qui me passe au-dessus de la tête ! :lol:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9792
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mahoromatic

Message non lu par Koiwai » 02 sept. 2009, 19:14

Wang Tianjun a écrit :Il est vrai que récemment je m'étais mis en tête de multiplier les séries chez Ki-oon, et de chercher leurs plus anciens titres... Mais bon, il faut bien l'avouer, il y a quand même pas mal d'erreurs de jeunesses chez l'éditeur ! :) Enfin bon aujourd'hui ils se rattrapent avec brio !!! :D
Et oui ! Chez tous les éditeurs (même les meilleurs, la preuve :D ), il y a quelques croûtes :mrgreen:
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Mahoromatic

Message non lu par Wang Tianjun » 02 sept. 2009, 19:20

N'est-ce pas... mais je préfère largement quelques croûtes chez un bon éditeur que des bonnes séries se retrouvant dans un éditeur spécialisé dans les croûtes...

(et là j'ai des noms qui me viennent en tête.... pleeeein de noms !!! :twisted: )
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9792
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mahoromatic

Message non lu par Koiwai » 02 sept. 2009, 21:22

Wang Tianjun a écrit :N'est-ce pas... mais je préfère largement quelques croûtes chez un bon éditeur que des bonnes séries se retrouvant dans un éditeur spécialisé dans les croûtes...

(et là j'ai des noms qui me viennent en tête.... pleeeein de noms !!! :twisted: )
Là tout de suite, je pense à un magnifique manga dont le nom commence par "Ar" et se termine par "ia"... :cry:

Tome 2:

Entre un séjour à la plage, un face à face contre un mystérieux ninja voleur de culottes et une fête traditionnelle de quartier, le tout porté par une héroïne toujours optimiste et une professeur fantasmant sur son élève et tentant de le séduire, ce deuxième volume de Mahoromatic, niveau originalité, frise encore plus le néant que le premier tome, nous proposant à nouveau son lot de fan-service coquin et de situations téléphonées. Toutefois, ce tome commence à développer un peu l'intrigue autour de l'ancienne mission de Mahoro: des monstres extraterrestres sont encore présents sur terre, les apparitions d'OVNI se multiplient, et le lecteur peut découvrir les visages des membres de la société qui a créé notre héroïne. Enfin, notons que, petit à petit, notre héroïne s'adapte à sa nouvelle situation et que Suguru s'est d'ores et déjà beaucoup attaché à elle. Cela ne fait que rendre plus dramatique le fait que Mahoro ait une durée de vie qui ne cesse de s'écourter. C'est bien là le seul élément dramatique de la série.

Dans la lignée du premier volume, ce tome 2 se lit tout seul, mais s'oublie aussitôt.
Image

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Mahoromatic

Message non lu par Otaku62 » 03 sept. 2009, 10:14

Wang Tianjun a écrit :N'est-ce pas... mais je préfère largement quelques croûtes chez un bon éditeur que des bonnes séries se retrouvant dans un éditeur spécialisé dans les croûtes...

(et là j'ai des noms qui me viennent en tête.... pleeeein de noms !!! :twisted: )
Des noms!Des noms!On veut des noms.... :twisted:

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9792
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mahoromatic

Message non lu par Koiwai » 03 sept. 2009, 22:55

Tome 3:

Ce troisième opus est entièrement tourné sur l'apparition d'un nouveau personnage: Monsieur Ryuga est un nouveau professeur de sciences au lycée de Suguru, mais il paraît bien mystérieux et semble déstabiliser Mahoro... Qui est-il réellement ?
Le suspense ne tiendra pas longtemps puisque la réponse arrive très vite. Ainsi, c'est un personnage qui avait déjà été évoqué auparavant, et qui a un lien direct avec le passé de Mahoro, qui fait son apparition. L'humour et le fan-service, bien que toujours présents, se font un peu plus discrets pour laisser la place à la suite du développement et des révélations sur le passé de la jolie androïde, mais le tout reste assez superficiel, comme toujours, et le personnage de Ryuga en lui-même n'a finalement rien de très original. Pour finir, les évènements de ce tome sont, une nouvelle fois, l'occasion de voir à quel point Mahoro et Suguru sont devenus proches, la première étant prête à se sacrifier pour préserver le bonheur du jeune garçon, et le deuxième ne pouvant plus se passer de la présence à ses côtés de sa chère domestique.
Les personnages secondaires restent égaux à eux-mêmes, et les dessins laissent la belle place, en fin de tome, à un combat peu palpitant, car mis en scène sans la moindre imagination.

Un troisième tome qui, en faisant apparaître un nouveau protagoniste, essaie d'insister sur le développement du passé et du statut de Mahoro, mais qui, sans être mauvais, peine à convaincre car cousu de fil blanc.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9792
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mahoromatic

Message non lu par Koiwai » 04 sept. 2009, 21:45

Tome 4:

Tandis que Ryuga décide de se ranger et de rester professeur au lycée pour vivre comme un humain, Slash se méfie toujours autant de lui, le surveille de près et n'hésite pas à l'attaquer. Puis Mahoro et ses compagnons connaîtront de drôles d'aventures avec un appareil ayant la capacité d'augmenter le volume des seins, tout ceci avant que notre androïde n'intègre un lycée dans le but de découvrir des bombes qui y sont cachées.
Autant d'histoires basées sur le même type d'humour et de fan-service, qui ont un arrière goût de déjà vu et rendent le manga de plus en plus poussif. Toutefois, quelques éléments intéressants sont disséminés ça et là: ainsi, les origines du combat contre les extraterrestres sont révélées, mais on regrettera que cela soit fait de manière rapide et sans aucun suspense. Egalement, l'humanisation de Mahoro, qui se fait des amies dans le lycée qu'elle intègre brièvement, continue. Enfin, la fin de volume voit apparaître un nouveau rebondissement qui, espérons le, sera bien exploité, même si l'on en doute.

Avec ses quelques révélations qui tombent totalement à plat et son manque flagrant d'originalité, ce quatrième tome commence à montrer les limites de Mahoromatic, série qui n'était déjà pas bien palpitante auparavant.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9792
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mahoromatic

Message non lu par Koiwai » 07 sept. 2009, 18:35

Tome 5:

Après un combat contre les robots de the Keeper, Mahoro et Suguru recueillent une cyborg qui s'est enfuie, la rebaptisent Minawa et décident de l'héberger chez eux. La maison de Suguru compte donc une nouvelle pensionnaire ! Voilà un évènement qui arrive au bon moment pour relancer la série, aurait-on envie de dire. Oui, mais...

Apparence d'une gamine, timidité maladive et maladresse extrême, telles sont les caractéristiques de cette nouvelle venue qui, en plus d'aider Mahoro dans ses tâches de domestique, va intégrer le lycée de Suguru et va bien vite attirer les regards sur elle. Absolument rien d'original. Toutefois, l'intégration dans l'histoire de ce nouveau personnage, dont le caractère est exploité à outrance par les auteurs, empêche le titre de tomber dans le très lassant et relance un minimum la machine, même si c'est de manière très maladroite. Car en plus d'être un nouveau ressort comique, la jeune Minawa semble cacher en elle certains sombres secrets qui seront dévoilés au fil du tome, et la mélancolie ainsi que la tristesse qu'elle dégage par moments la rendent finalement assez attachante, et offrent une ambiance parfois légèrement plus dramatique au titre.
Notons également que la fin de volume, avec l'arrivée d'un méchant bien décidé à kidnapper Mahoro, pourrait bien relancer un petit peu la série.
En dehors de cela, ce tome 5 est dans la continuité des précédents: histoires téléphonées et à la narration banale, propices à l'habituel dose d'humour (qui ne se renouvelle pas le moins du monde) et de fan-service, et quelques semblants de révélations mal exploitées par-ci par-là. Une fois de plus, heureusement que l'arrivée de Minawa est là pour limiter les dégâts.
Image

Répondre