Letter Bee

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Letter Bee

Message non lu par shun » 10 août 2011, 11:10

un tome 10 excellent, moins émouvant que d'autres mais qui fait avancé fortement l'histoire, ce tome amorce un gros bouleversement et les infos commencent a arriver.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

neko81
Messages : 1
Enregistré le : 08 août 2011, 19:28

Re: Letter Bee

Message non lu par neko81 » 10 août 2011, 12:39

C'est une de mes séries coup de cœur du moment. Chaque lettre à distribuer donne l'occasion de raconter une nouvelle histoire souvent remplie de regret et de mélancolie... L'univers de ce manga, aide beaucoup à rentrer dans ces histoires. Les lieux les sombres sont également les plus tristes et donnent du relief à cette distribution de courrier. Chaque nouvelle des personnes que l'on aime, c'est un peu comme en un rayon de soleil dans notre cœur.

Avatar du membre
Hitsuji
Time Sheep
Messages : 666
Enregistré le : 12 juil. 2011, 18:37
Localisation : Près d'un chat ! :3
Contact :

Re: Letter Bee

Message non lu par Hitsuji » 29 août 2011, 21:43

Tome 8:

Enfin! Près de huit mois après sa sortie, j'ai enfin pu me procurer ce tome! Et quel tome!
Intense et riche en émotions, il prouve encore une fois, si besoin était, qu'Asada maîtrise parfaitement son récit.
Le dessin n'est pas en reste, avec une.utilisation du noir et des contrastes magnifique!

Il me tarde d'avoir la suite...
"on the internet, no one knows you're a cat."
—A cat.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Letter Bee

Message non lu par Wang Tianjun » 28 sept. 2011, 20:22

Letter Bee 10
Depuis le retour de Chalybs Garrard, la hiérarchie au sein de la ruche postale de Yusari Central s'est considérablement bouleversée ! Ainsi, malgré ses récents exploits, Lag se retrouve détaché au service des lettres oubliées. Le jeune postier ne se décourage pas et se met à retrouver les destinataire de ce courrier laissé à l'abandon à un rythme effréné, mais à trop en faire, il finit par compromettre sa santé. Afin de remplir le quota infligé par Garrard, Aria Link se propose de remplacer Lag, sortant de son placard son vieil uniforme...

Ainsi, ce dixième volume de Letter Bee fait la part belle au "girl power", lorsqu'Aria se voit aidée dans sa mission par Niche, bien que la jeune dingo rechigne quelque peu à la tâche. Si Aria avait un certain charisme en tant que bureaucrate, le lecteur pouvait être curieux de la voir passer à l'action. Le résultat est plutôt mitigé : d'un côté, la jeune femme, qui n'a jamais brillé par ses exploits, a également considérablement rouillé pendant ses années d'inactivité; de l'autre, ce passage sera surtout l'occasion d'en savoir plus sur le passé de la demoiselle, et de ses relations avec Gauche à l'époque où il fut un brillant Bee. La tendresse d'Aria est également exprimé par son affection pour son dingo, resté en retraite mais comptant toujours pour elle. Mais au final, si cette aventure n'est pas désagréable et évite l'écueil du fan-service gratuit, elle sert avant tout à consolider les liens entre personnages, renforçant l'attachement que nous leur portons.

En réalité, le véritable cœur de ce volume ne consiste pas dans cette affiche féminine, mais dans le sujet de leur mission elle-même. Devant retrouver un certain Hôdai Franklin, les deux héroïnes vont fouler le passé de l'univers entier de la série, et réveiller le souvenir d'un terrible évènement : l'Extinction. Le témoignage d'un des survivants de la catastrophe, mêlé aux informations de Thunderland, font basculer la série dans une toute nouvelle dimension. Les mystères de la série s'entourent de nouvelles perspectives, avec une intrigue consistante et envoutante. Le monde de l'Amberground s'obscurcit et il faudra sans doute être patient pour en déceler tous les secrets !

On sent alors que Letter Bee n'en est encore qu'aux prémices de son histoire, pour notre plus grand bonheur. Ayant résolu sa quête principale en ayant sauvé (temporairement ?) son mentor, Lag aura sans doute fort affaire dans les volumes à venir. La série s'engage sur un crescendo de révélations et d'évènements rendant chaque épisode meilleur que le précédent ! Pourvu que ça dure !




Letter Bee 11

Attiré par l’apparition du Cabernet, Largo Lloyd se rend sur les lieux de l’affrontement entre Zazie et le maraudeur Zeal. L’ex-directeur de la ruche postale décide de sauver l’ennemi, en échange d’un service : qu’il soit amené jusqu’à Lawrence, meneur de la faction « Reverse ». Quelles sont ses véritables intentions ? De son côté, Gauche sort enfin de sa léthargie, pour le plus grand plaisir de Lag et Sylvette qui retrouvent enfin leur être cher ! Mais tout danger est-il écarté ?

Avec une couverture faisant écho à la première de la série, ce onzième volume de Letter Bee annonce la couleur : enfin, après tant d’épisodes douloureux, Lag et Gauche sont réunis sur le devant de la scène ! Si le moment est réjouissant, il risque hélas d’être de courte durée. En effet, Chalybs Garrard a l’intention de ramener le letter bee retrouvé à la capitale, pour vérifier son honnêteté et en savoir plus sur le groupe des maraudeurs dont il a fait partie sous le nom de Noir. Le nouveau directeur autorise néanmoins un répit au suspect, qui aura l’occasion de partager une dernière soirée en compagnie de ses proches. Si les retrouvailles sont délectables, elles prendront également une valeur symbolique lorsque Gauche revêtira ses anciens habits de facteur pour aider son apprenti ! Le passage n’est pas le plus essentiel de la série, pourtant on ne boude pas le plaisir de voir maître et élève réunis le temps d’une mission.

Outre ces réjouissances et les doutes qu’il peut subsister sur le retour de Gauche, les autres personnages évoluent à grand pas. Le nouvel assaut du Cabernet vers la capitale est au centre de toutes les attentions, et quelques-uns de nos héros tenteront de stopper son implacable avancée. Pour Zazie, ce sera l’occasion de travailler avec Jiggy Pepper à qui il voue une certaine admiration, et le jeune bee fera tout son possible pour être digne de ses enseignements. Nous aurons également la surprise de découvrir Mock, un employé qui ne paye pas de mine sauf lorsqu’il décide de passer à l’assaut !

Bref, les nouvelles aventures des letter bees sont toujours aussi palpitantes. Hiroyuki Asada prouve ici son talent narratif en offrant un cocktail savoureux d’action, d’intrigues et d’émotions. Si le volume offre quelques passages gratifiants pour les lecteurs de la première heure, l’auteur ne tombe pas dans le pathos que ces retrouvailles auraient pu susciter. A nouveau, la lecture est un petit moment de grâce, dont on retiendra toute la fragilité en fin de tome...
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Letter Bee

Message non lu par Wang Tianjun » 08 déc. 2011, 15:27

Mon énorme claque de cette fin d'année, qui me fait penser que je ne défends pas assez cette série !! :shock: :shock: :shock:


Letter Bee 12

Alors qu'il se réjouissait du retour au foyer de Gauche, Lag a aperçu quelques fragments du coeur de son mentor et a compris que ce dernier était encore habité par Noir. En effet, après avoir-reçu la balle-lettre de son élève, le maraudeur découvrit certains souvenirs de son ancienne personnalité et s'en est servi pour tromper son entourage. Mais quelles sont ses réelles motivations ? De son côté, Largo Lloyd est en direction de Bifrost, guidé par Zeal pour pouvoir parlementer avec Lawrence, leader de "Reverse"...

Il arrive quelquefois que le lecteur, assailli dans l'avalanche de sorties, voie son plaisir s'émousser devant l'accumulation et la redondance des titres. Mais, fort heureusement, il arrive parfois qu'une œuvre le sorte de cette torpeur, le ramenant à ses fondamentaux, au cœur de sa passion. S'il ne paye pas de mine par son univers enfantin et féérique, Letter Bee fait pourtant partie de ces séries-là, vous amenant dans un pur moment de magie où le reste du monde ne tourne plus. Pour cela, les ingrédients sont simples, mais si souvent consommés qu'on a pu en oublier la saveur : émotion, intensité, et simplicité.

L'émotion tout d'abord, au travers du début de ce douzième opus si fort en ressentiments, dans un dialogue percutant entre les deux personnages que l'on a appris à aimer dès les premiers temps de la série : Lag et Gauche, qui n'a jamais été aussi Noir. Et pourtant, bien loin d'offrir un volte-face manichéen, le maraudeur démontre un caractère autrement plus ambigu, en exprimant des motivations louables et un cœur qui ne demande qu'à recevoir de l'affection. La scène nous tiraille entre un farouche espoir de réconciliation entre les deux partis, et l'implacable motivation de Noir qui ne peut laisser de place aux compromis. Beaucoup de sentiments se bousculent dans la tête du lecteur en même temps que son héros, Lag, encore plus lacrymal qu'à l'accoutumé (mais de manière justifiée). Le jeune bee devra faire face à des épreuves de plus en plus difficiles que lui réservent la vie, les appréhendant avec une maturité grandissante.

L'intensité, au travers d'un danger planant (au sens propre comme figuré) sur les jeunes facteurs et sur leur monde, avec l'inexorable avancée du Cabernet. Au travers d'une mise en scène presque épique, l'intégralité des effectifs de la ruche postale de Yusari se mobilise pour stopper l'assaut du redoutable insectarmure vers la capitale. Bien loin des missions humaines du tri du courrier, la bataille nous amène vers des aspects bien plus sombres, le monstre laissant bien des victimes sur son sillage. Au même moment, le scénario continue de se consolider, la rivalité entre maraudeurs et bees s'affirment, et les secrets de l'univers ne tiennent plus en place. Tout avance dans une parfaite cohérence, et la spirale de montée en puissance des derniers volumes ne semble plus vouloir s'arrêter, pour notre plus grand bonheur !

Enfin, la simplicité, qui est sans doute l'élément central de la série, là où d'autres oeuvres s'emmêlent dans des considérations grotesques. Derrière les fils d'une intrigue de plus en plus aboutie, Hiroyuki Asada n'en oublie pas le plus important, le cœur, ou autrement dit, la sincérité de ses personnages. Au travers du regard de Lily Comfort, une jeune bee à peine plus âgée que Lag, le lecteur découvre le métier de bee dans sa "normalité", ses difficultés et ses motivations. Personnage immédiatement touchant, Lily est le prisme de tous ces petites abeilles anonymes, qui ne seront jamais appelées à un grand destin, masquées derrière le charisme de notre héros, "l'enfant de la lumière". Et c'est ainsi que le volume vient nous emporter une ultime fois dans toute sa splendeur, nous laissant coi devant sa superbe mise en scène et ses évènements devant lesquels nous sommes bien impuissants.

Ce douzième volume nous rappelle ainsi tous les fondamentaux de la série, tout en continuant à se développer de manière discrète mais cohérente. Sitôt la lecture finie, on se prend l'envie de vouloir la suite, avant de pousser un râle d'agonie alors que la publication française a presque rattrapé l'originale... Et en regardant derrière soi, on se rend compte à quel point cette série est exceptionnelle depuis le début, à quel point il aurait fallu la défendre à sa juste valeur à chaque fois. Merci, Mr Asada, pour ce moment de magie, propice dans cette période de fête, et de nous avoir ouvert à nouveau les yeux sur la qualité de votre œuvre.
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Letter Bee

Message non lu par Einah » 08 déc. 2011, 19:42

J'ai les 3 1er volumes, mais je ne les ai pas encore lu ^^;
Image

Avatar du membre
a-yin
Messages : 51
Enregistré le : 14 août 2007, 19:04

Re: Letter Bee

Message non lu par a-yin » 09 déc. 2011, 10:16

Eh bien tu dois le faire :D !!! Surtout avec cette ambiance hivernale ^^ je te le conseille plus que jamais maintenant =)

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Letter Bee

Message non lu par Wang Tianjun » 09 déc. 2011, 10:35

Exactement !! D'ailleurs, je me permets de m'auto-citer
Wang Tianjun, déjà en 2009, a écrit : je recommande chaleureusement cette série qui fera un très beau cadeau de Noel pour votre petit frère ou votre petite soeur... sauf si bien sur, vous le gardez pour vous ! :mrgreen:
Personnellement, en terme d'intensité narrative, d'émotion et d'humanité, je place ce titre au même niveau qu'un FMA. Ce n'est pas rien ! :D
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
kusagi
Messages : 17
Enregistré le : 25 nov. 2011, 11:07

Re: Letter Bee

Message non lu par kusagi » 09 déc. 2011, 13:03

J'ai vraiment envie de me lancer dans la lecture et l'achat de ce manga ... Mais je me suis dis qu'il fallait mieux que je finisse mes séries en cours avant d'en commencer de nouvelles ... Donc une fois que j'aurais fini mes nombreuses séries en cours je me lancerai dans Lettre Bee :mrgreen:
On peut aussi bien prier une sardine, ce n'est qu'une question de foi

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Letter Bee

Message non lu par Wang Tianjun » 09 déc. 2011, 13:21

En même temps, Letter Bee n'est pas une série fleuve : seulement 12 tomes de parus (loin des autres shonen à rallonge), et vu qu'on a rattrapé l'édition japonaise, on a le temps de voir venir...

Donc allez, pas de faux prétextes, si vous êtes attirés, foncez !!! :twisted:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Répondre