Ashita no joe

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Kakunoshin Niitsu
Maître potier
Messages : 548
Enregistré le : 23 sept. 2009, 15:55
Localisation : Aoiya

Re: Ashita no joe

Message non lu par Kakunoshin Niitsu » 24 sept. 2010, 14:44

slayer a écrit :En même temps sur les 3 erreurs, la 1ere est une question d'interprétation
Oui et d'ailleurs je dis "passe encore pour celle ci"
slayer a écrit :Si toi tu es tatillon sur un titre que tu aimes, l'éditeur (Glénat ici) doit l'être sur tous les titres de son catalogue et pas seulement quelques titres.
Pas sur un titre que j'aime mais sur un monument du manga attendu depuis longtemps.C'est différent il me semble.Je ne connaissais ce manga que de nom avant d'entamer sa lecture.Evidemment Glénat doit gérer tout un catalogue (pourquoi veux tu me faire dire ce que je n'ai pas dis ?) mais tu conviendras qu'Ashita no Joe possède une dimension culturelle que ne possède pas grand nombres d'autres mangas.D'ou mon attention particulière c'est tout.
slayer a écrit :La perfection n'est pas de ce monde.
Est ce un mal de vouloir s'en rapprocher ? Je ne vois pas pourquoi tu viens uniquement pour me reprendre alors que tu ne postes pas d'avis... Je parle de ça uniquement parce que cette fois ça ma sauté aux yeux pendant la lecture.Je fais ce que font beaucoup ici, simple membre ou chroniqueur dans leur critique signaler une erreur ou une coquille qu'il remarque pendant leur lecture.

Et je vais en signaler une dernière ^^ cela m'a surpris de voir un bagnard Japonais des années soixante employer le terme Gogo Dancing dans ce volume.
Image
Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots.

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Ashita no joe

Message non lu par Sorrow » 24 sept. 2010, 15:42

slayer a écrit :3 erreurs et tu trouve ça dommage ... Tu n'es pas très indulgent.
En même temps, savoir qu'on paye dix euros pour un titre avec des coquilles ou des approximations, ça reste toujours un peu en travers de la gorge, non ?
On est tout de même en droit de s'attendre à un travail quasiment nickel de la part de professionnels.
Et puis passe encore si ce genre de problèmes était rare, mais Glénat accumule souvent les bourdes, entre pages moirées ou décalées, trad. approximatives, inversion de bulles, etc.
Des problèmes que je ne rencontre que très rarement chez Akata ou Kurokawa, si pas jamais.

Bref, la perfection n'est pas de ce monde, certes, mais certains ne cherchent de toute évidence même pas la peine de s'en approcher ne serait-ce qu'un petit peu.

(En passant, le "Down" en note de bas de page est encore un bel exemple d'ineptie de l'utilisation de cette pratique. Même dans Ippo il n'explique pas le terme une seule fois, puisqu'il semble tout de même assez évident...)
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
slayer
Messages : 607
Enregistré le : 21 juin 2004, 17:10
Localisation : Palaiseau

Re: Ashita no joe

Message non lu par slayer » 24 sept. 2010, 16:18

Kakunoshin Niitsu a écrit :
slayer a écrit :La perfection n'est pas de ce monde.
Est ce un mal de vouloir s'en rapprocher ? Je ne vois pas pourquoi tu viens uniquement pour me reprendre alors que tu ne postes pas d'avis... Je parle de ça uniquement parce que cette fois ça ma sauté aux yeux pendant la lecture.Je fais ce que font beaucoup ici, simple membre ou chroniqueur dans leur critique signaler une erreur ou une coquille qu'il remarque pendant leur lecture.
J'avais juste remarqué que tu soulignais 3 coquilles sur un manga de plus de 200 pages et que tu trouvais dommage pour un tel manga. Ce qui me paraissait peu au regard de la quantité.

Que tu trouves que Ashita méritait une attention particulière, je ne suis pas d'accord. L'éditeur ne va pas souiller un Bleach ou Eyeshield sous pretexte de mettre tout son personnel sur Ashita.

Cependant je ne suis pas attaché aux détails. Je remarque rarement les fautes d'ortho ou autres coquilles. bref je ne suis pas tatillon qq soit le manga (monument ou non).

En tout cas, si je t'ai vexé, je m'en excuse mais ce n'était le but.

Enfin que je poste ou non des avis ne regardent que moi et ma vie privée. Ce n'est pas un argument à me balancer comme ça.


Pour Sorrow, payer ta place de ciné 10 euros pour un très bon film mais avec qq approximations au niveau de l'adaptation, ça te reste en travers de la gorge ?
"L'amitié n'exige rien en échange, que de l'entretien."
Georges Brassens

http://www.pacte-ecologique-2007.org/nicolas-hulot/
Image

Avatar du membre
Otagame
Messages : 29
Enregistré le : 28 juil. 2010, 12:59
Localisation : RENNES 35

Re: Ashita no joe

Message non lu par Otagame » 24 sept. 2010, 16:40

J'ai découvert ce manga depuis peut,et je suis tombé sous le carme.D'accord les traits de dessin sont un peu vieillot mais ça c'est normal.C'est le seul manga de sport que j'aime avec eyshield21 et Ippo.Ma note 16/20

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Ashita no joe

Message non lu par Sorrow » 24 sept. 2010, 19:59

slayer a écrit :Pour Sorrow, payer ta place de ciné 10 euros pour un très bon film mais avec qq approximations au niveau de l'adaptation, ça te reste en travers de la gorge ?
Bah j'en sais rien, ça fait des années que je regarde les films en VO. :mrgreen: Edit : Mais sinon, oui, bien sûr.

Et je ferais pareil pour les mangas si je le pouvais...
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Kakunoshin Niitsu
Maître potier
Messages : 548
Enregistré le : 23 sept. 2009, 15:55
Localisation : Aoiya

Re: Ashita no joe

Message non lu par Kakunoshin Niitsu » 24 sept. 2010, 20:29

slayer a écrit :Que tu trouves que Ashita méritait une attention particulière, je ne suis pas d'accord. L'éditeur ne va pas souiller un Bleach ou Eyeshield sous pretexte de mettre tout son personnel sur Ashita.
Je ne suis pas vexé mais tu déforme un peu mes propos ou alors je me suis mal exprimé... effectivement je pense que ce titre mérite une attention particulière mais je n'ai jamais écrit ni pensé ni souhaité que Glénat le fasse au détriment de ses autres mangas...
D'ailleurs Glénat à mis deux traducteur pour Ashita no Joe preuve qu'il prend ce titre au sérieux ce qui rend d'autant plus dommageable (selon moi) de consater des erreurs aussi petites soient-elles.

Sinon comme toi je n'ai pas pour habitude de faire attention aux coquilles etc... pour une fois que je constate ce genre de détails j'ai voulu en faire part. Apparemment j'aurais peut être du m'abstenir. :roll:
Image
Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Ashita no joe

Message non lu par Wang Tianjun » 11 nov. 2010, 11:54

Ashita no Joe 4

Le Shiraki Boxing Club, dirigé par le père de Yoko, et comptant dans ses rangs le redoutable Tooru Rikiishi, fait une proposition d'embauche des plus séduisantes à Joe. Cependant, le jeune talent en devenir refuse cette offre qui l'empêcherait d'affronter en championnat son rival de toujours, et décide de rester fidèle à Danpei Tange, malgré l'interdiction pour ce dernier de pouvoir diriger son propre club. C'est ainsi que démarrera la longue route de nos héros vers la boxe au niveau professionnel !

Le nouveau monde qui s'ouvre aux yeux de Joe s'avère immense, et peuplé de boxeurs tout aussi talentueux que peut l'être Rikiishi. Malgré son statut d'amateur, notre héros parviendra tout de même à se faire déjà remarquer... par ses nouvelles frasques plus que par son potentiel. Il deviendra même la cible du monde journalistique sportif suite à une altercation avec la graine de champion Wolf Kanagushi, entrainant alors un défi dont l'enjeu sera la reconnaissance du Tange Boxing Club ! Mais avant cela, Joe et Nishi devront d'abord passer leur licence de boxeur pro. Là encore, l'impétuosité de notre héros risque de faire des étincelles...

Les auteurs nous offre ici leur vision de l'univers de la boxe de manière très objective, où les présidents de club semblent tenir les rênes du milieu. La peinture se veut tout de même très positive et loyale (pas de corruption à l'horizon), et c'est surtout l'emballement de la médiatisation qui est pointée du doigt, pour ce nouveau personnage charismatique mais encore très brut de décoffrage. Alors que précédemment, Joe avait ravalé sa prétention, le voilà redevenu fonceur et trop sur de lui, voire agaçant, en souhaitant passer un examen réservé à des boxeurs amateurs déjà confirmés. Son caractère hautain n'a d'égal que son ignorance des règles du sport et de ses subtilités, au point que l'on se demande ce que peut bien lui enseigner Danpei... De même, notre héros ne jure encore et toujours que par son célèbre contre-croisé, au risque de devenir prévisible. On se met alors à souhaiter vivement que quelqu'un vienne rapidement désamorcer son assurance et sa technique ! La régression de son caractère est d'autant plus dommageable lorsque le monde entier attend beaucoup de lui, ses amis comme ses rivaux.

Si les étapes présentées ici sont nécessaires au développement de l'intrigue, elles se déroulent sans grandes surprises hormis les différents éclats de violence de Joe, qui met un grand coup au modèle du héros parfait porté par les autres shonens. Il faudra néanmoins patienter jusqu'au tome suivant pour espérer voir le jeune boxeur au niveau des attentes qu'il suscite...
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
kynoo
Messages : 427
Enregistré le : 25 mars 2007, 18:59

Re: Ashita no joe

Message non lu par kynoo » 20 nov. 2010, 18:54

Une chose me frappe (sans mauvais jeu de mot) dans le manga, c'est le côté comic relief que jouent les gamins des Doya lorsqu'ils se parlent à coup de tatane ou qu'ils dépouillent les journalistes...
C'est là qu'on voit qu'on vit vraiment dans un monde complètement aseptisé. Ce genre de scène serait impensable de nos jours.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Ashita no joe

Message non lu par Wang Tianjun » 30 janv. 2011, 21:18

Encore une fois.... quel tome, mais quel tome !!! :shock:

Ashita no Joe 5

Joe Yabuki contre Tooru Rikiishi : le match que tout le Japon attend est sur le point de pouvoir se réaliser, tandis que les derniers obstacles à leur rencontre finissent par tomber. Après sa provocation face à Wolf Kanagushi, Joe affronte ce dernier dans un combat devant déterminer lequel pourra devenir un athlète confirmer et se battre en huit rounds. De son côté, Rikiishi s'inflige un entrainement et un régime sévère afin de pouvoir redescendre en poids coq, condition nécessaire pour que les deux adversaires de toujours puissent enfin régler leur duel entamé au centre de rééducation. Qui des deux rivaux entrera dans la légende ?

Le premier affrontement de ce cinquième volume, entre Joe et Wolf, fait la part belle à la stratégie, prouvant une fois encore toute la richesse de la boxe, et que notre héros n'est pas qu'un simple bagarreur. En effet, Joe comprend que son légendaire contre croisé n'est pas infaillible, et devra alors improviser une toute nouvelle riposte grâce à son instinct de combattant. L'aspect tactique sera également mis en valeur par Rikiishi dans un match de préparation avant "la" grande affiche, où le redoutable guerrier présentera une technique à base d'uppercuts... Une provocation ultime pour Joe, qui comprendra alors toute la dangerosité de son adversaire, ainsi que de l'importance impliquée dans ce combat.

Hanté depuis sa rencontre avec Joe au camp de redressement, Rikiishi est au centre de toutes les attentions dans ce tome, tandis qu'il arbore un facies des plus inquiétants. En s'infligeant des règles draconiennes pour maigrir à tout prix, c'est bien plus que sa propre vie qu'il met en jeu pour espérer lutter contre son Némésis. Entrainement dans une salle surchauffée, privations de nourriture et d'eau à l'extrême,... le champion impressionne par sa détermination aux frontières de l'obsession et de la folie. C'est ainsi que, lors de sa nouvelle prestation, le lecteur sera tant choqué par son aura que par son aspect plus que rachitique. Réalisant alors tout le sens que met son meilleur ennemi dans ce futur affrontement, Joe redoublera ensuite d'efforts pour s'en révéler tout aussi digne.

La peinture des Doyas, l'effervescence journalistique, les commentaires pointus, tout ce qui fait le charme de la série est bien là, et pourtant dérisoire face à ce qui sera pour Joe et Rikiishi le plus grand match de leur vie. Et rassurez-vous, lecteurs, point de cliffhanger haletant au rendez-vous : l'implacable duel a bel et bien lieu, présenté dans l'intégralité de ses huits rounds éreintants. Nous nous tairons là pour ne pas en gâcher ne serait-ce qu'un instant de ce match palpitant, imprévisible, à la hauteur de toutes les promesses, et bien tant encore...

Ashita no Joe dépasse alors le nom de "manga", ou même "d'œuvre". Il n'est plus qu'un cri, un cri qui résonne encore depuis plus de quarante ans dans la mémoire collective des lecteurs japonais... et vous, l'entendrez-vous ?
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9902
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Ashita no joe

Message non lu par Koiwai » 04 févr. 2011, 20:19

Je confirme l'excellence du tome 5 d'Ashita no Joe, dominé par le combat tant attendu entre Rikiichi et Joe. Ca a vieilli graphiquement, mais bon, dieu, quel rendu dans la mise en scène ! Quelle intensité, et ce avant même le début du match, lorsque l'on suit les préparatifs mettant en avant toute la détermination des deux "meilleurs ennemis" ! J'ai rarement lu quelque chose d'aussi intense dans un manga. Sans parler de la conclusion qui renverse tout ce qui était en place depuis le début du manga... Non, vraiment, c'est du très grand manga, sa réputation n'est pas volée.
Image

Répondre