Ashita no joe

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
VpourViennetta
Messages : 143
Enregistré le : 11 mars 2011, 15:05
Localisation : Vers Terra…
Contact :

Re: Ashita no joe

Message non lu par VpourViennetta » 31 juil. 2012, 10:56

Molle tentative de vol au secours de ce volume 12, lors d'une discussion avec Rai sur MyAnimeList :
Rai a écrit :Et sinon, il est vraiment décevant ce tome d'Ashita. Créer un Rikiishi, un Carlos, un Kim, un Mendosa et nous sortir celui-là à l'avant-dernier tome, ça fait mal =(
V a écrit :C'est vrai que l'ami malais crée un léger malaise. xD Et pourtant, il a dû plaire vu qu'on retrouve ce côté bestial chez un adversaire de Takamura dans Hajime no Ippo. Ce qui n'a pas empêché les chroniqueurs d'Animeland de détruire le volume en question (à plus ou moins juste titre).

Allez, on oublie. Et encore une fois, vivement juillet.
Depuis plusieurs volumes, les planches mémorables (comme celles du combat contre Wolf ou Riikishi) se faisaient de plus en plus rares. Et le volume 12 n'a pas non plus rectifié le tir. Dommage, ç'aurait pu lui accorder un bon point.

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1687
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Ashita no joe

Message non lu par Raimaru » 31 juil. 2012, 11:08

C'est vrai, l'orgasme a eu lieu pour moi principalement lors des combats contre Wolf et Rikiishi, dans les tomes 4 et 5. Le reste est tout-à-fait excellent aussi (à quelques exceptions près), mais un tout petit cran en deçà de ces passages. Et comme tu le dis, le découpage y est peut-être pour quelque chose. La double page du contre-croisé de Joe sur Wolf était juste... wow :shock:
Image

Avatar du membre
Alehas
Messages : 30
Enregistré le : 19 mars 2011, 12:47

Re: Ashita no joe

Message non lu par Alehas » 31 juil. 2012, 12:49

J'crois que le dernier tome est encore plus intense que n'a pu l'être le combat contre Rikishii.
Je me suis mangé une ultime et dernière claque pour ce manga, mais ça sera sûrement définitivement la plus grosse :shock:

[spoiler]Y'a des planches juste magnifiques, je retiens surtout la planche en une page entière (l'illustration, quoi) où l'on voit un grand niveau de détail sur Joe et Mendoza, au niveau de l'expression ou du soucis du détail qui fait malocu à beaucouuuup de manga de nos jours.
Les planches où l'on peut voir Mendoza commencer à prendre réellement peur face à Joe, le voir péter les plombs et commettre des fautes... Et cet air flippant qu'arbore Joe qui donne l'impression de ne laisser juste aucune faille. On le voit se "consumer" tout le match, à chaque coup, on le sent partir, surtout quand on s'attend à la fin, avec son oeil qui le lâche carrément, ça m'a limite fait un mal de bide de le voir dans cet état. Non, on ne peut pas faire un combat de boxe prenant encore plus aux tripes que ça :lol: Dans Hajime No Ippo, j'ai jamais vu un combat d'aussi intense.[/spoiler]
The Art Of Inio Asano

Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Ashita no joe

Message non lu par Wang Tianjun » 02 août 2012, 21:22

Alea jacta est. Je me trouve bien maladroit mais bon, les mots sont dérisoires... ^^"


Ashita no Joe 13

Ayant réussi à résoudre l'ultimatum imposé par Yoko Shiraki, Joe est maintenant libre d'affronter José Mendoza, pour tenter de lui subtiliser sa ceinture de champion du monde. C'est alors que Carlos Riviera, ancien adversaire de Joe et José, refait surface en très piteux état : l'ivresse des boxeurs a eu raison de sa santé mentale ! Or, Yoko soupçonne le fait que Joe présente les symptômes de ce même syndrome... Mais après tous ces combats, pourrait-elle l'avertir à temps, ce qui l'empêcherait d'arriver au sommet ?

Nous y voilà. Enfin, nous tenons dans nos mains un pan de la littérature japonaise : l'ultime tome d'Ashita no Joe, et sa conclusion qui est restée dans l'histoire, au point d'être à peu près connue de tout mangaphile qui se respecte. Mais prenons notre temps avant d'y arriver...

Asao Takamori et Tetsuya Chiba ne trahissent pas le canevas qui a fait jusqu'ici la force de la série, avec un round d'observation avant la rencontre tant attendue. Mais si les talents de José sont explicités, le lecteur n'aura de cesse de s'inquiéter pour son héros. Le retour de Carlos nous émeut puissamment à l'idée qu'un sort identique puisse attendre Joe, qui continue pourtant à ne penser qu'à son combat comme si de rien n'était. Nous sommes ainsi partagés entre l'envie de voir aboutir les tentatives de Yoko pour l'alerter, et un rêve coupable d'assister au dernier embrasement du bagarreur des doyas. Chaque personnage se prépare ainsi à l'inévitable, et l'on atteindra quelques moments de grâce pour les seconds rôles, Yoko en tête, bien avant l'entame de cet ultime combat.

Pourtant, cet ultime combat, justement, s'étale sur les trois quarts du volume, sachant prendre le temps d'immortaliser toutes les passes d'armes entre les deux adversaires. Un match qui sera suivie dans l'intégralité de ses quinze rounds, sans temps morts, dont il faudra tourner les pages avec délectation pour ne rien perdre de ce moment historique. Pour cette fois, les auteurs n'iront pas vers la facilité d'extrapoler une technique spéciale, mais laisseront les combattants donner toutes leurs forces dans la bataille, et bien plus encore. Nous assistons ainsi fébrilement à la lente consumation de Joe, qui doit aller au bout de lui-même pour pouvoir ébranler l'invincible José. On se remémore ainsi les meilleurs moments de la série, avec des émotions en écho avec l'inoubliable lutte contre Rikiishi, même si l'on aurait aimé que les auteurs s'en rappellent plus explicitement. Mais qu'importe, cela n'altèrera en rien la grâce de ces derniers instants.

Voilà, ça y est. Par le biais des éditions Glénat, les lecteurs français ont enfin eu l'occasion de connaitre un monument de leur passion favorite. Il n'y a que peu de choses à regretter tant Joe n'aura jamais dévié de sa ligne de conduite jusqu'à la dernière page de la série, qui restera à jamais dans la mémoire collective. Cerise sur le gâteau, cette dernière illustration fait face à une postface exclusive d'Asao Takamori, se réjouissant de la traduction française de la série et espérant venir un jour en France. Préparons-nous à l'accueillir à bras ouverts !



------

Ah et sinon, avec le recul, je suis allé changer ma note sur le tome 5, qui restera définitivement mon préféré. Si je n'ai pas mis la note supreme à ce dernier tome, il fallait bien que je la mette quelque part... :mrgreen:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Kimi_
The Jelly
Messages : 1525
Enregistré le : 14 juil. 2011, 19:45
Localisation : Parti titiller les photons entre la Voie Lactée et Andromède.
Contact :

Re: Ashita no joe

Message non lu par Kimi_ » 02 août 2012, 22:14

Je vais me faire foudroyer sur place mais tant pis... Tes dernières chroniques Wang me font penser que je dois continuer la série, bloquée depuis un petit bout de temps au second volume. (Oui oui, honte à moi!) :oops:
Super Metroid

The operation was completed successfully. Clear time : 01:50.

Your rate for collecting items is 100%. See you next Mission.
[/b]
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Ashita no joe

Message non lu par Wang Tianjun » 03 août 2012, 06:34

T'inquiète y a pire, une personne très proche de moi est bloquée au premier :mrgreen:

C'est compréhensible, le début demander un vrai investissement pour entrer dedans. Pour moi aussi les deux premiers volumes ont été très laborieux, le déclic étant survenu au troisième. Troisième volume que j'ai d'ailleurs relu hier soir et j'ai réussi à être encore ému par le passage où Joe "pleure du coeur des hommes" :cry:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
shinob
Retired Zombie Cat
Messages : 5172
Enregistré le : 20 sept. 2004, 19:57
Localisation : τό ὅλον

Re: Ashita no joe

Message non lu par shinob » 07 août 2012, 18:42

Globalement mon avis sur le 13ème rejoint celui de Wang.

Comme le signale Wang, j'ai bien apprécié l'évolution du personnage de Yoko, qui se dévoile, se met totalement à nu dans cet opus.
A l'inverse, et j'aimerai avoir votre sentiment à ce sujet, je suis totalement déçu par le personnage de Danpei. Ce dernier n'aura jamais vraiment réussi à comprendre Joe, à anticiper ce qu'il était capable de faire:

[spoiler]= "se consumer" jusqu'à la mort[/spoiler]

C'est impardonnable pour un entraîneur, qui se doit d'être très très proche du boxeur dont il s'occupe (je peux pas m'empêcher de penser à Mickey, l'entraineur de Rocky ^^")


Chaque personnage secondaire, d'une certaine manière, obtient une récompense symbolique avant le dénouement final:

[spoiler]Nishi reçoit en quelque sorte la "bénédiction" de Joe lors de son mariage, Yoko a en leg les gants du dernier match de Joe.[/spoiler]

Mais quelle est la récompense de Danpei ? Si je ne m'abuse,rien. Jusqu'au bout, Joe n'en aura fait qu'à sa tête, et combattra sans réellement suivre les conseils du vieil homme. Au final, je me demande bien à quoi Danpei sert dans les derniers opus...
Don't dream it... Be it !

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1687
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Ashita no joe

Message non lu par Raimaru » 07 août 2012, 18:51

Je comprends ce que tu veux dire, mais je ne suis pas totalement d'accord.

[spoiler]Joe n'a pas gagné contre Mendosa, certes, mais dans quel état l'a-t-il mis ? Comment s'est-il fait battre ? Aux points, alors que Mendosa était juste intouchable pour n'importe qui. Il l'a également fait vaciller mentalement, en témoignent ses cheveux blancs. Danpei voulait faire de Joe le plus grand boxeur du monde. Il en a fait l'un des plus forts, c'est déjà une énorme récompense. Il a réussi à élever au rang de légende un pauvre vagabond sdf et bagarreur.

Mais il est vrai que Danpei a beaucoup apporté à Joe en début de série (le goût de la boxe, les techniques, la gestion de ses matches). Son retour sur investissement aura été tardif, et surtout pas tout blanc vu que Joe est mort.[/spoiler]
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Ashita no joe

Message non lu par Wang Tianjun » 07 août 2012, 19:51

***Attention mini-spoilers, j'avais la flemme de hacher et de faire le tri***

Sur la fin, je ne sais pas, mais Joe a énormément apporté à Danpei. Il a su lui être redevable (un "merci" durant le combat contre Rikiishi qui fait quand même son effet), et c'est quand même grâce à lui que Danpei a pu réintégrer dignement le monde de la boxe : il part rejeté de tous avec l'impossibilité d'avoir une licence d'entraineur, et finit à la tête d'un club vraiment décent, sans parler de sa fortune (ce n'est pas beaucoup évoqué, mais quand Danpei et Joe vont à Hawai, on voit qu'ils n'ont plus vraiment de problèmes financiers). Mais ça manque de symbolique, oui.

Par contre, s'il ne parait pas en phase avec les désirs de Joe, c'est sans doute car il joue son rôle de "père" au maximum, s'inquiétant pour son fils au point de se faire détester par lui. Je me souviens notamment de la scène avant le match avec Ryuhi, ou il truque la balance du club pour faire croire à Joe qu'il a atteint le bon poids, pour l'empêcher de se ruiner la santé d'avantage.

Enfin bon, j'essaierai de me concentrer sur ce point pour t'apporter plus d'éclaircissements pendant ma relecture totale de l'oeuvre.. Du moins, si j'arrive à la finir avant le... "début du match" :mrgreen:


Ah et sinon, hier soir je me suis regardé le film live de 2011, qui couvre l'histoire jusqu'au 5ème volume et des poussières (étonnant non ? ^^").
C'est plutôt un bon divertissement, mais le gros problème est que l'acteur interprétant est bien loin du modèle original, tant physiquement (mais trop difficile de faire tenir la banane) que psychologiquement : il est bien plus taciturne et poseur, un peu comme les héros d' "aujourd'hui", et on ne ressent pas du tout la "sauvagerie" du personnage. En revanche les autres rôles sont plus convaincants bien que caricaturaux par moments.
Il y a quelques raccourcis scénaristiques par-ci par-là, mais le plus choquant reste l'histoire autour de Yoko dont ils ont complètement changé les motivations, pour un résultat peu convaincant.
L'ambiance des doyas aurait pu être plus convaincante, en revanche les matchs de boxe sont assez prenants, avec des plans serrés et un vrai dynamisme. Par contre, c'est bien moins sanglant que le manga. Et même si ce n'est pas le film du siècle, j'ai quand même écrasé ma larmounette sur la fin :oops: (faut dire que j'avais lu le tome 5 le midi-même ^^")

J'espère qu'il finira par sortir en France pour l'analyser plus en profondeur (et pour être dans la légalité :mrgreen: )
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Alehas
Messages : 30
Enregistré le : 19 mars 2011, 12:47

Re: Ashita no joe

Message non lu par Alehas » 10 août 2012, 18:46

C'est sûr que Joe se retrouve moins détestable dans le film. Mais j'ai pas mal aimé l'ambiance en général qui va respecter le manga original, on ressent la pauvreté et la vraie saleté de la boxe, pas une boxe spectaculaire, rien de tout ça et tant mieux.
Bon après voilà, c'est un film qu'il vaut mieux avoir regarder en ayant connaissance du manga de base ou de l'anime à mon avis.

(Et la réaction de Joe face à la mort de bip bip est assez pourrave comparé à sa version papier.)


Hormis ça pour revenir à la fin du manga, malgré que je l'adore, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'elle arrive vraiment trop brusquement. Dans l'anime, lors dans sa saison 2 donc, je trouve la scène bien mieux amenée ^^
Le manga a donc vraiment du être arrêté brusquement face à la pression des autorités sur les auteurs à l'époque et ça a l'air de se ressentir.


A part ça j'ai fais quelques recherches sur les nombreuses éditions japonaises et je peux vous passer un lien (en jap malheureusement) qui résume toutes les différentes variantes du manga dans sa version d'origin http://members.jcom.home.ne.jp/ryo6/boo ... nsaku.html

De là j'ai pu remarquer sans que ça ne soit mentionner nul part, que la version française de Glenat bénéficiait de la refonte des planches.
Car en effet, à la manière d'un Urasawa qui va jusqu'à modifier des cases en les redessinant ou en améliorant la composition des planches dans l'édition Deluxe de Monster, il y a eu plus ou moins le même procédé pour Ashita No Joe. Il semble que ces fameuses planches "bonus" soient apparus pour la réédition du manga dans les années 1993 en gardant le graphisme de sa première édition (compliqué tout ça ^^) en gros ça ressemble à ceci :

Image

Et donc un exemple de planche ajoutée et modifiée :
Image


Voilà, un p'tit truc à savoir et c'est toujours un plus pour notre édition française j'ai envi de dire.


Image
Ah, et pour ceux que ça intéresse, une compil du manga était sorti pour les 50 ans du Shonen Magazine de Kodansha, c'est tout le manga condensé en un peu moins de 1000 pages ;)
Dispo pour 40 euros chez Junku 8) http://www.junku.fr/fr/detail.php?id=17941
Modifié en dernier par Alehas le 10 août 2012, 22:51, modifié 1 fois.
The Art Of Inio Asano

Image

Répondre