Breath of Fire IV

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Breath of Fire IV

Message non lu par Erkael » 31 janv. 2010, 13:01

Image
Auteur: Itoshi Ichimura
Nombre de volumes au Japon: 5 (terminée)
Nombre de volumes en France: 3 (en cours)
Editeur France: Ki-oon


Ki-oon nous propose une nouvelle série qui suit une tendance très à la mode ces derniers temps: les adaptations de jeux vidéos ! Et plus particulièrement de jeux de rôles (il faut dire que le genre s’y prête sans doute mieux).
Après (tout éditeur confondu) Suikoden III, Zelda, Tales of Symphonia…c’est au tour de Breath of fire !

Célèbre série de RPG développée par Capcom (et oui, Capcom a aussi développé des RPG !), la saga Breath of fire à vu le jour au Japon en 1993, mais le plus connu en Europe, celui ayant remporté le plus grand succès n’est autre que le quatrième opus sorti sur Playstation (première du nom) en 2000 au Japon et en 2003 en Europe…et ça tombe bien, ce manga est justement l’adaptation de ce quatrième volet !

On y retrouve donc les personnages du jeu, ainsi que l’histoire générale et la quête qui va avec, et bien entendu on retrouve également l’aspect RPG avec l’évolution des capacités des personnages, même si ce n’est pas encore très marqué dans ce premier tome.

On découvre donc le jeune Ryu, amnésique en quête de son passé mais également d’une personne qu’il doit à tout prix retrouver. Il va rencontrer Nina, une jeune princesse à la recherche de sa sœur, et Cray, un puissant guerrier, protecteur de Nina…ainsi va commencer leur aventure commune.

Dés le début, à peine le titre ouvert on est bluffé par la beauté du trait, fin et soigné, et les amateurs d’adaptations, voir de fantasy en général ne seront pas étonné et retrouveront avec plaisir Hitochi Ishimura, déjà responsable de l’adaptation de Tales of Symphonia.

On va découvrir les personnages assez rapidement et si peu de choses sont dévoilés en ce qui les concerne, les évènements se précipitent, à tel point que tout va trop vite…en deux temps trois mouvements, avant la fin du tome, voilà que la petite troupe est déjà constitué de quatre membres…On ressent le coté RPG avec le « on n’a rien sans rien », pour obtenir une information, les héros devant réaliser des mini quêtes ; mais ce qui peut passer dans un jeu peut paraître ridicule dans un manga : pour avoir le droit d’utiliser le bateau d’un riche marchand, les personnages doivent nettoyer sa maison…ben voyons !
Ce qui est très dommage est que l’on perd l’aspect progression dans les « donjons », l’auteur ne nous confrontant qu’au boss, ce qui, outre le fait de diminuer grandement l’aspect aventure, donne l’impression que tout s’enchaîne trop vite, avec des transitions douteuses, presque sans cohérence. Alors que l’on sent un scénario profond et complexe (normal pour un RPG), on reste avec un arrière goût de précipitation dans ce premier volume. Espérons que cela ne se vérifie pas sur le suite car le meilleur reste à venir !

Une excellente surprise pour ceux ayant joué au jeu, qui retrouveront ces personnages avec grand plaisir, mais qui resteront un peu déçu de la rapidité du traitement ; et encore une série de fantasy pour les autres, qui pour l’heure n’est pas la plus passionnante. Mais ce n’est qu’un premier tome, il faudra attendre un peu plus pour se faire une idée définitive.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Breath of Fire IV

Message non lu par Koiwai » 31 janv. 2010, 14:25

Bon, ça me confirme dans mon choix de ne pas commencer la série (gasp, il va me manquer un Ki-oon :o ), qui ne s'adresse visiblement pas du tout à moi, d'autant qu'à l'instar de Tales of Symphonia, je ne connais pas du tout le jeu (je n'en avais même jamais entendu parler avant la sortie du manga). Déjà que j'ai eu du mal à finir Tales of Symphonia... Ce Breath of Fire semble être dans la même veine.
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Breath of Fire IV

Message non lu par Erkael » 31 janv. 2010, 14:34

Je n'ai pas lu Tales of Symphonia, je ne peux pas comparer, mais perso je suis déçu de breath of fire. j'avais adoré le jeu que j'avais trouvé très orignal (le seul de la série auquel j'ai joué...je me suis essayé au 5, j'ai pas du tout accroché), et j'espérais retrouver cela dans le manga...pour le moment ce n'est pas le cas.
Et puis c'est surtout la rapidité du traitement qui gène...la même que pour Zelda. Piège que Suikoden III avait réussi à éviter
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Breath of Fire IV

Message non lu par Rogue Aerith » 31 janv. 2010, 16:27

Erkael a écrit :Et puis c'est surtout la rapidité du traitement qui gène...la même que pour Zelda
... si c'est la même que pour Tales of Symphonia, j'imagine le désastre...

C'est quoi la cause du problème ? L'auteur ou l'éditeur ? Non parce que ça commence à faire beaucoup. :?
Image
Image

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Re: Breath of Fire IV

Message non lu par Blacksheep » 31 janv. 2010, 16:45

C'est l'éditeur (et plus particulièrement l editeur du jeu vidéo) qui décide de ce qu il y aura dans le manga. D'après Ichimura lors de son itw à la JE de l'an dernier.
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Breath of Fire IV

Message non lu par Rogue Aerith » 31 janv. 2010, 22:00

Ben c'est pas une réussite. Aucune envie de commencer Breath of fire IV après la déception Tales of.
Laisser carte blanche à l'auteur aurait été préférable.
Ou comment le système japonais montre là ses limites. Pression de tous les côtés.
Image
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Breath of Fire IV

Message non lu par Erkael » 31 janv. 2010, 22:45

Et c'est vraiment dommage parce que Suikoden III dans le meme genre était une véritable réussite, preuve qu'on peut adapter un RPG long et complexe de fort belle manière
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Breath of Fire IV

Message non lu par Erkael » 16 mars 2010, 02:08

Vol 2: Après un premier tome en demi-teinte où l’adaptation tout en étant fidèle faisait perdre toute sa personnalité au titre, ce second volume est beaucoup plus positif et nous laisse croire à un avenir bien meilleur pour cette série.

Les évènements s’enchaînent dans ce tome, cela va vite mais cela ne nous laisse pas cette impression de précipitation, voir de bâclage qui ressortait du premier tome. Un nouveau personnage des plus singuliers rejoint la petite troupe, un ronin…chien ! C’est assez paradoxale mais malgré son coté presque ridicule il dégage une certaine classe, et se montre déjà beaucoup plus intéressant que ce pauvre Ershin le robot qui ne sert à rien, même si un traitement spécifique lui est réservé à la toute fin du tome, ce qui promet qu’on s’attarde un peu sur son cas par la suite. Il est l’exemple même de la difficulté d’adapter un jeu vidéo en manga…dans les RPG l’équipe des héros compte souvent un certain nombre de membres interchangeables à tout moment, mais seuls trois ou quatre apparaissent à l’écran en même temps…voir seulement le personnage principal dans les phases d’exploration…du coup faire explorer des couloirs étroits par une troupe de cinq personnages paraît de suite plus laborieux, et c’est donc Ershin qui en fait les frais dans ce volume…pendant toute la première partie on le remarque à peine ; un coup il est là, puis il disparaît pour réapparaître cinq cases plus loin…détail certains diront…mais cela nuit à la cohérence de l’action. Et cela pointe du doigt la rapidité de traitement du premier volume…on ne sait pas bien pourquoi il est là !
A coté de ça, on retrouve certaines touches propres au jeu, notamment l’apparition d’adversaires que l’on reconnaît comme étant des « Boss », d’autres personnages plus discrets qui étaient les « Maîtres » dans le jeu, ceux qui pouvaient nous apprendre des compétences…tous ces petits détails font la différence, on en vient à regretter que le titre arrive chez nous si tard après la sortie du jeu dont les souvenirs remontent à loin désormais…

Indépendamment de toutes ces considérations, si le manga n’avait pas été une adaptation, il restait un bon titre de Fantasy avec une histoire prenante et assez bien traitée, ce tome nous fait justement oublier le coté « adapté » du premier où l’on ressentait le besoin d’accumuler les références au détriment d’une facilité de lecture pour les non connaisseurs du jeu.

Pour ne rien gâcher le trait est toujours aussi fin et agréable même s’il manque un peu de personnalité.

On sort donc de la lecture de ce tome beaucoup plus convaincu qu’auparavant, et même si rien n’est encore gagné, on est optimiste…et si à l’instar de Suikoden III, Breath of Fire était une adaptation de RPG réussi ?
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Breath of Fire IV

Message non lu par Erkael » 31 mai 2010, 00:52

Vol 3: C’est le tome des révélations et des évènements plus surprenants les uns que les autres ! On apprend la vérité sur l’identité d’Ershin, ce qui provoque un certain effet comique avec l’apparition d’un nouveau personnage haut en couleurs ; on comprend enfin le lien qui existe entre Ryu et Fou-lu, et ce lien loin d’être banal, va donner un nouveau but et une nouvelle quête à nos héros.
Il y a une certaine démystification qui s’opère ici : les Dieux, bien que puissants, sont totalement à la portée des hommes, cela permet d’intégrer des éléments du divin dans l’histoire sans pour autant trop en faire…ainsi une déesse se joint à l’équipe sans que cela choque plus que ça. Cependant les Dragons, si puissants, sont invoqués mais on ne retrouve pas cette aura et cette crainte qu’ils devraient inspirés… Forcément cela joue sur l’ambiance de la série, il se dégage une certaine banalité de ces entités, outre le fait que leurs avatars à taille humaines manquent cruellement de charisme. Par contre les choses sont claires, Ryu va devoir à maîtriser les pouvoirs de chacun d’entre eux, et au vu du résultat pour le premier, il nous tarde de découvrir les autres ; on espère juste que cela traité correctement et non pas à la va vite.
L’équipe de héros évolue encore comme dans tout bon RPG qui se respecte, mais on regrette fortement le fait que l’auteur n’arrive pas à tous les mettre en valeur, certains semblent faire de la figuration et c’est vraiment dommage.

Malgré ces défauts, ce léger manque de magie que l’on pouvait trouver dans le RPG, l’histoire devient de plus en plus prenante et on se laisse volonté séduire par cette série qui, si elle ne rentrera sans doute pas dans les annales, se lit avec plaisir !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Breath of Fire IV

Message non lu par Erkael » 29 août 2010, 23:14

Vol 4: Alors que les deux précédents volumes nous avait laissés un avis vraiment positif, on sort de ce tome plus perplexes…
La question que l’on se pose systématiquement pour les adaptations de jeux vidéos est celle du traitement de l’histoire, et si jusqu’à maintenant on était rassuré par le fait qu’on ne ressentait pas trop de passer à coté de nombreux éléments du fait que l’auteur arrivait à condenser son scénario de façon assez habile, ce tome traduit justement une faiblesse à ce niveau…cela va trop vite, on perd tout le coté voyage/quête, les personnages se retrouvant là où ils le souhaitent d’une page à l’autre.
Le lien entre Ryu et Fou-Lu a été dévoilé mais pour autant on a malgré tout l’impression de passer à coté de certaines choses comme si il nous manquait des détails et on redoute que le dernier tome ne vienne pas combler tout cela.

Pour autant, cela reste une lecture agréable, sans parler du dessin qui est vraiment très réussi, la mise en page reste accrocheuse et l’histoire dans son ensemble l’est également…on souhaiterait juste qu’elle soit plus détaillée.
La scène final est elle par contre une véritable réussite, à la fois tragique et touchante, elle procure un mini choc !

Une lecture agréable donc, mais voilà, il manque toujours la magie que ce titre aurait pu nous procurer !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre