Kamichu !

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9842
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Kamichu !

Message non lu par Koiwai » 18 mars 2010, 21:05

Kamichu !
Image
La fiche sur Manga-news


Tome 1:

Il arrive de temps en temps que l'éditeur Ki-oon, au beau milieu des titres à succès de Square-Enix et autres manga de fantasy prometteurs, nous propose des séries plus atypiques et assez éloignées de ce que l'on a l'habitude de voir. Kamichu fait partie de celles-ci.

Kamichu est, à l'origine, une série animée sortie au Japon en 2005, lauréate du prix d'excellence au Japan Media Arts Festival de cette même année. Il ne faudra attendre que quelques mois pour voir débarquer une adaptation de 2 tomes en manga.

"Kamichu", contraction de "kami" (dieu en japonais) et "chugakusei" (collégienne), c'est le surnom que ses amies décident de donner à la jeune Yurie Hitotsubashi lorsque celle-ci devient, du jour au lendemain, une déesse. Mais déesse de quoi ? C'est ce qu'elle va tenter de découvrir, aidée dans cette tâche par ses deux amies, Mitsue et Matsuri...

Kamichu prend place dans une ville japonaise moyenne, au sein de laquelle notre jeune héroïne va évoluer en se confrontant, du haut de son statut de collégienne, à des rencontres farfelues et poétiques avec différentes personnes et divinités.

Le départ de la série peut paraître déroutant, tant les choses sont rapidement présentées. Yurie devient subitement une déesse, et personne ne semble s'en étonner plus que cela. De même, au fil de ce premier volume, nous découvrons souvent des personnages incapables de discerner les divinités qui peuplent la ville, et, de temps en temps, un protagoniste ayant la faculté de les voir, sans que l'auteur ne tente d'apporter de véritable explication à ce sujet, du moins pour la plupart. Néanmoins, on fait très facilement fi de ce point, car l'intérêt de la série est tout autre.

En effet, Kamichu n'a pas d'autre objectif que de nous offrir un moment de plaisir et de sérénité, et remplit ce rôle efficacement. Cela passe en premier lieu par les personnages, Yurie en tête.
Yurie, collégienne comme les autres, joyeuse, un brin gamine, naïve et insouciante, d'une timidité maladive mais toujours emplie de bonté, et qui contribue à elle seule à l'apport d'une ambiance résolument mignonne.
Yurie encore, qui en pince beaucoup pour Kenji Ninomiya, son camarade de classe, unique membre du club de calligraphie, souvent distant et dans la lune si bien qu'il arrive à peine à retenir le nom de notre héroïne, un peu long à la détente, cherchant souvent l'inspiration... Yurie pourrait-elle l'y aider ? Comment cette situation évoluera-t-elle ?
Yurie toujours, entourée de ses deux amies un peu plus matures qu'elle, la pétillante Matsuri et la plus posée Mitsue, et auxquelles viendront bientôt s'ajouter d'autres protagonistes attachants ou amusants, qu'il s'agisse d'humains, comme Miko, ou de divinités, comme Yashima ou le chat Tama.

Les divinités qui, d'ailleurs, constituent l'autre point important du titre. Kamichu est une série s'inspirant beaucoup de la religion shinto, qui veut que chaque objet, chaque lieu, chaque élément soit dominé par un dieu. De ce fait, les divinités pullulent durant la lecture, sous toutes les formes, l'auteur ne manquant pas d'imagination pour leur offrir des physiques très différents les uns des autres et contribuant grandement au côté fantastique et folklorique.

C'est dans cette ville paisible, qui mélange allègrement la culture traditionnelle à une modernité qui reste discrète, où d'amusants et adorables héroïnes et héros côtoient en le sachant ou non les divinités, que la quête de Yurie s'effectue. Une quête identitaire qui évolue lentement, pendant laquelle la jeune fille, toujours sans savoir précisément de quoi elle est la déesse, découvre peu à peu comment peut être utilisé son statut pour aider son entourage, mais en voit aussi les limites, par exemple lors du passage du typhon, si elle ne prend pas assez garde.
L'évolution en tant que déesse est visible, mais aussi celle en tant qu'humaine, et l'une ne va pas sans l'autre. Ainsi, pour être capable d'utiliser au mieux son statut de déesse, il est évident que Yurie va devoir apprendre à s'affirmer davantage. De même, sur le plan sentimental, le statut de déesse de la jeune fille la rapprochera indéniablement de celui qu'elle aime, et sur ce point-là aussi, on a hâte de voir comment les choses vont tourner.

L'ensemble est parfaitement servi par un coup de crayon résolument mignon, Hanaharu Naruko offrant à ses personnages des visages assez ronds et très expressifs. Les décors sont souvent présents, agréables et jamais envahissants, contribuant eux aussi, par moments, à l'instauration d'une touche paisible et poétique lorsque l'auteur les met un peu plus à l'honneur. Quant à la narration, elle alterne entre ces passages paisibles et des scènes amusantes et plus vives pour faire évoluer le récit.

Au final, ce premier volume de Kamichu, agréable au possible, tient toutes ses promesses. L'univers mis en place est délicieux, les personnages mignons et attachants, et l'on notera également que certains passages évoquent indéniablement certains films de Hayao Miyazaki comme le Voyage de Chihiro ou Kiki la petite sorcière.

Du côté de l'édition, Ki-oon rend une nouvelle fois une excellente copie. Première page en couleur très jolie, traduction, lettrage et adaptation graphique de bonne facture, impression plus que correcte... Il serait dommage de passer à côté de cet instant de bonheur, d'autant que la série ne fait que deux volumes !
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Kamichu !

Message non lu par Wang Tianjun » 19 mars 2010, 08:35

Je serais un peu plus réservé que toi sur le titre, Koiwai.

Alors oui, c'est frais, c'est drôle, c'est mignon tout plein, en revanche j'ai vraiment eu du mal à décoller vers le pays des dieux.
Je pense que c'est surtout le fait qu'il manque vraiment des explications sur l'univers : beaucoup trop de choses sont "admises" directement, sans autre forme de procès, le caractère divin de l'héroïne en tête (cf l'extrait en ligne):
"Mitsue, tu sais quoi ? Eh ben... hier je suis devenue une déesse"
Une annonce en plein milieu du repas, ça aurait pu être "hier j'ai mangé de la viande" que ça aurait le même impact, ce à quoi Mitsue répond :
"Sans blague ? Dans ce cas voilà une offrande !"
On sent que cette nouvelle l'a bouleversé... et d'ailleurs, c'est quoi, une déesse ? En quoi consistent l'amplitude de ses pouvoirs ?

Idem pour le reste, avec l'apparition d'autres divinités, que certains voient, d'autre pas... mais tout cela est naturel... et comme la moitié de personnages semblent à peine émerveillés par ce qui se passe, on a du mal à le faire à leur place. Une sorte d'"anti-Aria", où pour le coup il n'y a presque rien à se mettre sous la dent mais où les héroïnes s'extasient tout le temps ^^"

Du coup au bout d'un moment ça part un peu dans tous les sens, en apportant plein d'éléments à la volée, et j'ai eu du mal à comprendre où l'auteur voulait en venir.
Peut-être est-ce aussi du au fait que la série était un anime au préalable ? Est-ce qu'ils ont essayé de le condenser vite fait en deux tomes ? N'ayant pas vu l'anime, je me demande...


Bon, je donne l'impression de descendre la série, mais c'est surtout que je me concentre sur les défauts. Elle n'est pas complètement mauvaise non plus, les personnages sont relativement attachants, le trait rondouillard plutôt plaisant et certains passages sont réussis... Mais pour moi, c'est une série assez stérile, aussitôt lue, aussitôt oubliée ^^"
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Asai
Messages : 74
Enregistré le : 09 mars 2010, 09:05
Localisation : Strasbourg

Re: Kamichu !

Message non lu par Asai » 19 mars 2010, 21:41

Je suis en train de le lire, j'ai presque fini le tome 1 et j'ai du mal à rentrer dans l'univers. Moi aussi je veux me réveiller un matin et me dire : je suis une déesse ! mais je n'ai pas encore compris comment elle a fait la petite Yurie :lol: . J'aime bien les graphismes et l'histoire est rigolote mais j'accroche pas trop. Je vais quand même prendre le tome 2 et voir se qu'il raconte !
Image

Avatar du membre
Asai
Messages : 74
Enregistré le : 09 mars 2010, 09:05
Localisation : Strasbourg

Re: Kamichu !

Message non lu par Asai » 15 mai 2010, 07:03

Alors voilà j'ai fini le volume deux et je reste mitigé. Le graphisme me plait beaucoup et l'édition est bonne. Mais je n'accroche pas du tout a cet univers. Je préfère définitivement les dieux de la mort aux dieux de kamichu. Même la petite histoire d'amour de collégien en trame de fond reste très classique et finalement sans grandes surprises. Je n'ai ni souri, ni pleuré, ni aimé, ni détesté.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9842
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Kamichu !

Message non lu par Koiwai » 31 mai 2010, 22:14

Tome 2:

Yurie continue de découvrir les caractéristiques, les intérêts, les limites et les obligations de son nouveau statut de déesse, tout en continuant à vivre comme une collégienne normale, aux côtés de ses amies Matsuri et Mitsue, et de celui qu'elle aime secrètement, Kenji...

Ainsi, on retrouve dans ce deuxième et dernier tome ce qui faisait le charme du premier volume: des situations rafraichissantes, à mi-chemin entre la tranche de vie collégienne, et le fantastique servi par un folklore assez présent.
Entre des prédictions amoureuses, les réparations de catastrophes causées par elle-même, un stage dans une convention divine, et bien d'autres choses, pléthore de nouveaux défis se présentent face à notre jeune héroïne, qui, tout aussi maladroite et timide puisse-t-elle être, tentera de faire du mieux qu'elle peut. On appréciera également, le temps de deux ou trois chapitres, de voir le récit se focaliser un peu plus sur les personnages secondaires, principalement Miko, Mitsue, Matsuri et le petit frère de Yurie, lors de tentatives d'approche ou des scènes de dispute laissant au final transparaître l'attachement que peuvent ressentir les différents personnages les uns envers les autres.

Le récit suit donc son cours, jusqu'à une conclusion que l'on ne voit pas arriver, et qui, malheureusement, peine à convaincre. Ici Hanaharu Naruko choisit de terminer son récit sur une fin résolument ouverte, après avoir apporté un semblant de point de départ à la relation amoureuse entre Yurie et Ken. On ne s'attendait pas à trouver ici une fin bien définie, le style du récit ne s'y prêtant pas spécialement, mais l'on ne peut s'empêcher d'être un peu déçu, notamment parce qu'on ne saura pas de manière claire et précise de quoi Yurie devient la déesse, alors que ce point se dressait comme le seul véritable fil rouge de la dimension fantastique du récit.

Arrivé à la fin du manga, un autre point nous titille: c'est un fait, on s'attendait à quelque chose d'un peu plus abouti en ce qui concerne l'utilisation du folklore japonais, et si l'on pouvait accepter le fait que, dès le départ, le tout soit posé sans véritables explications et sans véritable surprise pour les différents personnages, on reste un peu frustré face au manque de profondeur de cet univers, que l'on espérait voir un peu plus travaillé et abouti dans ce deuxième et dernier opus.

Au final, on ressort un peu mitigé de la lecture de ce dernier tome de Kamichu, en ayant la sensation que le si attachant univers présenté est très loin d'avoir été exploité à son maximum. Reste une lecture rafraichissante et craquante, portée par une héroïne mignonne, que l'on prendra peut-être plaisir à relire de temps en temps, mais qui se dresse comme une petite tranche de vie teintée de fantastique qui ne laissera pas forcément un souvenir impérissable.
Image

Avatar du membre
mirtilberry
Messages : 16
Enregistré le : 18 juin 2010, 11:02

Re: Kamichu !

Message non lu par mirtilberry » 18 juin 2010, 17:01

Merci pour les critiques, même si c'est pas fou je vais peut-être essayer, j'ai un besoin de léger en ce moment^^!

Répondre