Shi Ki

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Shi Ki

Message non lu par Wang Tianjun » 16 sept. 2010, 19:18

Shi Ki 3

Face aux décès en série qui déciment peu à peu le village de Sotoba, le docteur Ozaki enrage de rester toujours impuissant quant à leur cause. Virus ? Infection parasitaire ? Il lui faudra l'aide de son ami Muroi, le bonze, mais également de Natsuno, pour trouver enfin un début d'explication... Mais quelle redoutable vérité attend nos héros ?

Ce troisième tome s'axe particulièrement sur le médecin du village, ayant droit aux honneurs de la couverture. On lui découvre alors un caractère de plus en plus dur et colérique, au point de hurler sur les autres, lorsqu'il ne comprend toujours pas les récents évènements. Mais en réalité, n'est-ce pas à lui-même qu'il s'en veut le plus ? On apprend également le lourd héritage familial pesant sur ses épaules, mais la rencontre avec sa mère et son épouse sont le plus étonnant, de par leur extravagance. Y aurait-il des choses que nous ignorions encore sur les protagonistes ? Le bonze Muroi se dévoile également au travers de son roman, intitulé "Shi Ki", offrant alors une histoire dans l'histoire.... Ryu Fujisaki nous perd, mais c'est pour notre plus grand bonheur !

Fort heureusement, ce tome ne se contente pas de rester dans le descriptif et le contemplatif et offre enfin un début de réponse au vu des différents indices. La narration si particulière nous permet d'en apprécier les tournants, comme lors de la rencontre entre Ozaki et Natsuno. Nos héros se mettent à avancer, prenant alors des initiatives incongrues, comme profaner des sépultures... pour vérifier que les morts sont encore à l'intérieur !

Au final, ce nouveau tome de Shi Ki parvient à garder toute notre attention en avançant suffisamment pour maintenir l'intérêt du lecteur, mais sans trop en dévoiler pour continuer à le frustrer. Notons également que ce volume, bien que toujours dense au niveau des textes et des dessins, se lit plus rapidement que les précédents, du moins en donne-t-il l'impression... Quoiqu'il en soit, les dernières pages réussissent encore à nous frustrer comme il faut, et Ryu Fujisaki continue de nous confirmer son talent pour les séries horrifiques et macabres. Vous ne pourrez pas rester de marbre devant ce manga !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9884
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Shi Ki

Message non lu par Koiwai » 02 déc. 2010, 20:23

Tome 4:

Ambiance, ambiance... De ce côté-là, ce volume fait encore des merveilles.
Côté histoire, le tout continue de suivre son cours, à son rythme, et le fait qu'on a pour la première fois une petite plongée dans le "camp" des "revenants" apporte une nouvelle perspective intéressante.
Mais ce que je retiens surtout, c'est le gros climax de fin :shock: 3 mois d'attente pour le tome 5, là, ça va être très très long :shock:
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Shi Ki

Message non lu par Wang Tianjun » 11 déc. 2010, 16:26

Shi Ki 4

Alors qu'ils sont enfin sur la piste qui expliquerait tous les décès du village de Sotoba, le docteur Ozaki et le bonze Muroï découvrent au pied de leur clinique Nao Yasumori, morte pourtant quelques jours plus tôt ! Cette dernière cherche à emmener sa belle-maman avec elle, dans le camp de ceux qui sont passés de vie à trépas...

Alors que le volume précédent dévoilait peu à peu les mystères de la série, nous découvrons ici enfin de véritables face à face entre les derniers survivants du village et ceux qui sont revenus d'entre les morts ! Morts-vivants ? Vampires ? Ou tout autre chose ? Leur nature est difficile à définir. Cependant, l'auteur nous offrira une plongée subjective dans leur monde avec le réveil de Masao, disparu quelque temps plus tôt. Nous découvrirons ainsi la relation de possession que partagent les chasseurs avec leurs victimes, et les interdictions auxquels ils sont soumis.

De nouveaux visages intrigants, voire effrayants, sont au rendez-vous, comme Shizuka, jeune fille ventriloque et capricieuse, qui offrira une séquence des plus angoissantes. Mais il est surtout très bon de revoir en pleine lumière, ou presque, certains visages disparus, auquel on avait pu s'attacher. Les revenants ne sont d'ailleurs pas uniquement des monstres assoiffés de sang, et conservent une part de leur libre arbitre : on peut donc imaginer quelques dissensions par la suite, ou des regrets, comme ceux qu'expriment Tooru...

La longue mise en place des premiers tomes prend tout son sens maintenant, et ce quatrième volume se lit d'une traite. Nous sommes portés par un suspens haletant, autour de la traque de ceux qui ont découvert la terrible vérité. Et malgré ce regain d'action, l'ambiance du récit ne faiblit pas dans son caractère sombre et angoissant. Ryu Fujisaki et Fuyumi Ono nous tiennent de plus en plus en haleine, jusqu'à une fin de volume époustouflante ! Les mois à venir vont paraitre très longs...
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
-nay-
Messages : 132
Enregistré le : 04 nov. 2009, 02:33

Re: Shi Ki

Message non lu par -nay- » 11 déc. 2010, 21:18

Encore un très bon tome, en effet, l'attente va être très longue... (mais pas autant que celle d'Alive... :( )

J'apprécie également beaucoup l'ambiance de Shi Ki.
Les dessins de Fujisaki qui joue avec les formes et les contrastes, conviennent parfaitement au rythme lent de l'histoire, c'est d'ailleurs ce rythme qui me plait dans les films d'horreur japonnais. Je retrouve ce plaisir dans ma lecture, chaque page mérite qu'on s'y attarde dessus, je rêve d'ailleurs d'une édition grand format ^^
Pour en revenir au tome 4, les choses s’accélèrent un peu et nous permettent de voir ce qu'il se passe "de l'autre côté"...
Bref, on en redemande et on espère que la série continuera sur sa lancée !

[spoiler]Masao est toujours aussi détestable :mrgreen:[/spoiler]
Image
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Shi Ki

Message non lu par shun » 10 mars 2011, 11:10

shun a écrit :Shiki tome 1-2

manga très spécial, on ne peut pas lui reprocher d'être banal, tout y est différent, graphiquement c'est très spécial tout en étant beau, pour ce qui est de l'histoire ça avance doucement, il se passe beaucoup de chose mais le lecteur reste dans l'inconnu.
dans le tome 2 on vois d'ou le mal vient, mais on suis l'histoire comme si on était natsuno, soit dans l'incertitude.

oeuvre original, beau dessins, titre intéressant, mais j'accroche pas.
l'atmosphère se veux terrifiante et noir mais je ne la ressent pas ( sauf quand natsuno se sent surveillé ) et les morts se succède sans grande tristesse ( sauf pour 2 perso ).

malgré tout je recommande au amateurs de testé, car le ressenti est différent pour chacun et on a affaire ici a un titre de qualité.
shi ki tome 3-4

j'ai voulu continuer pour voir ou ça allait et sans m'en rendre compte cette fois ci j'étais complètement dedans, je ressentais fortement cette atmosphère dérangeante, comme quoi le ressenti peut se jouer a peu de chose ( notre humeur a la lecture ).
le tome 4 fait beaucoup avancé les choses et sa fin est très surprenante, je ne m'y attendais pas du tout !

spéculation sur le tome 5 :
[spoiler]la seul solution classique serait que le docteur arrive a le choper et le garder écarter durant les x jours de sevration! ou il devient vampire mais joue sur les 2 tableau ( le mal par le mal comme on dit )[/spoiler]
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Shi Ki

Message non lu par shun » 20 mars 2011, 22:55

shiki tome 5 :

ce tome recalme le jeux malheureusement, il faudra attendre le 6 èm pour voir ou ça va mené, malgré tout ce tome reste intérressant mais tiède car on en attendait plus.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Shi Ki

Message non lu par Wang Tianjun » 21 mars 2011, 21:17

Shi Ki 5

A présent, le doute n'est plus permis pour le docteur Ozaki : la terrible épidémie s'étant étendue sur le village de Sotoba est bien due à des créatures surnaturelles, revenus d'entre les morts. Mais comment la poignée de personnes au courant de l'implacable vérité pourront l'annoncer au reste des habitants sans soulever un mouvement de panique ? Et quels sont les mesures à prendre pour se défendre contre ses êtres, qui ont pourtant encore tant de caractères humains en eux ? Devant cette question, une divergence nait entre Ozaki et son ami de toujours, le bonze Muroï...

Les auteurs de Shi Ki sont de vrais vicieux. Non contents de nous présenter Natsuno Yuki en très facheuse posture pour clore le volume précédents, les voilà repartis comme si de rien n'était vers des évènements plus calmes, sans nous tenir au courant de l'état de santé de notre pauvre héros. Rassurez-vous, nous découvrirons bientôt ce qu'il en est, mais pour l'heure, d'autres questions se profilent, toutes aussi passionnantes. Comme bien souvent dans la série, la progression viendra à partir de personnages totalement inédits et toujours plus loufoques : c'est ainsi que nous découvrons Ikumi Itô, medium de son état et qui accuse ouvertement les Kanemasa d'être des revenants, en le clamant haut et fort dans tout le village ! Si l'initiative réduit à néant les efforts de réserve du Docteur Ozaki, il permet en revanche d'en découvrir un peu plus sur cette mystérieuse famille qui semble à l'origine de tous les problèmes, et notamment leur chef des plus excentriques. Si l'heure semble être au round d'observation, et au repos après des évènements autrement plus palpitants, la tension scénaristique reste toujours des plus prenantes, sans parler de l'aspect horrifique venant pondérer le récit très subtilement.

Nous retrouverons enfin Natsuno en fin de volume, et le jeune homme prend une toute nouvelle dimension héroïque, rappelant même le Taigong Wang de Fujisaki dans Hoshin avec une certaine dimension altruiste, lorsqu'il met ses amis à l'écart, ou pacifique, quand il cherche un compromis entre vivants et morts. Il en viendra même à prendre des allures de martyr pour aider son "ami" Tooru, dans une relation de domination totalement envoutante, et portée par des séquences choquantes. Ainsi, la définition des deux camps en devient plus floue, plus confuse, à l'instar de ce héros à la frontière des mondes.

Ainsi, si ce tome ne joue pas la carte de l'action trépidante comme son prédécesseur, il offre tout autant de moments délectables, faisant avancer l'intrigue sans s'en donner l'air, de manière subtile et intelligente. La folie des personnages n'a d'égale que celle du graphisme, toujours aussi inclassable et extrémiste. Qu'on adule ou qu'on le vomisse, Shi Ki est définitivement une œuvre qui ne peut laisser indifférent !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9884
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Shi Ki

Message non lu par Koiwai » 16 avr. 2011, 18:32

Un tome 5 en apparence plus calme, mais qui annonce bien des choses grâce à de nouveaux personnages bien barrés (la vieille Ikumi, [spoiler]dont on se demande bien où elle est passée à la fin du tome[/spoiler]), mais aussi grâce à ceux déjà présents, à commencer par Ozaki et Buroi dont le point de vue diverge, ce dernier apportant quelques réflexions intéressantes sur le statut des revenants, mais aussi Natsuno, auquel l'héroïsme risque de coûter cher. De manière générale, la population commence à prendre vent de la rumeur des revenants, se divise en ne choisissant pas toujours la bonne solution, comme le père de Natsuno. Megumi revient faire des siennes, rongée par la jalousie suite aux dires du manipulateur Tatsumi, en laissant planer le doute sur le futur de certains personnages. Et c'est bien le but de ce tome: tout est assez calme, mais sur plusieurs points, le terrain est bien préparé pour une suite qui risque d'être assez sombre... Seul le tome 6 nous le dira.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9884
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Shi Ki

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 15:48

Tome 6:

Bon, on passe la couverture très "gay" assez grandiose :P (et qui présente un personnage qui a définitivement de la gueule !) pour replonger assez rapidement dans le vif du sujet. Et là, premier choc. Ce que l'on supposait avec un peu de crainte se confirme, ce qui prouve que Fuyumi Ono et Ryû Fujisaki n'épargneront aucun de leurs personnages, pas même ceux de premier plan. Dès lors, on peut s'attendre à tout pour la suite
Après ce premier grand moment, la suite ne viendra jamais contredire cet état de fait, en se focalisant sur un Ozaki qui sombre petit à petit. Complètement obsédé par ces cadavres revenant à la vie, il décide, pour découvrir le secret des shi ki, de mener secrètement des expérimentations sur son épouse qui vient de succomber. S'en suit alors tout un passage réellement malsain, qui permet de dévoiler vaguement quelques informations sur les shi ki, notamment en ce qui concerne leur sang, permet d'émettre quelques hypothèses quant à la façon de les éliminer, mais, surtout, représente à merveille la lente chute psychologique d'Ozaki, qui se fiche à présent de tout sauf des shi ki.
En parallèle, on en apprend un peu plus sur le bonze Muroi, dont le paternel intrigue pas mal. Et du côté des Shi Ki,[spoiler]la mort de Natsuno et son éventuelle incinération[/spoiler]sèment le trouble chez Megumi et Tooru, ce qui nuance pas mal le point de vue du lecteur quant aux shi ki. On avait déjà pu le voir, mais ceux-ci restent très intéressants. Même s'ils sont morts, ils n'ont pas oublié les choses qui les ont liés, de leur vivant, à certains personnages. Ce ne sont pas de simples "zombies".
Le coup de crayon de Fujisaki fait toujours des merveilles. Notamment, la froideur et l'aspect sombre et peu ragoûtant de l'ensemble de la scène où Ozaki dissèque sa femme ont de quoi retourner le coeur. Impeccable.
Un volume toujours aussi passionnant, assez riche et, surtout, plus malsain et morbide que jamais. On se demande bien ce que nous réserve la suite, car maintenant que [spoiler]Natsuno est mort[/spoiler] et qu'Ozaki sombre petit à petit, on se demande bien qui va pouvoir lutter contre les shi ki. Le bonze Muroi ? Akira et Kaori ? Nul doute qu'ils auront un rôle très important par la suite, mais attendons de voir.
Image

Répondre