Lineage Saga

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Lineage Saga

Message non lu par Koiwai » 05 avr. 2010, 02:00

Lineage Saga
Image
La fiche sur Manga-news


Tome 1:

Que ceux qui pensent que ce Lineage Saga a un quelconque rapport avec le jeu vidéo Lineage se ravisent: l'oeuvre du mangaka Akihiro Kimura n'a aucun lien avec celui-ci, en nous proposant de suivre une aventure de science-fiction en trois volumes.

Après plusieurs centaines d'années d'un règne pendant lequel il a réussi à instaurer la paix au sein de la confédération interplanétaire, l'empereur de Walvalia Waïlam se meurt sans héritier, sa fille étant incapable de faire appel aux dieux tutélaires lui ayant assuré jusqu'à présent la victoire dans toutes les batailles. C'est alors que Raüm, le bras droit de Waïlam, parvient à retrouver le jeune Rhafi, qui n'est autre que le fils caché que l'empereur a eu il y a près d'un demi-siècle avec une domestique d'une autre planète. Le garçon apprend donc son identité au moment même où certains ennemis, qui attendaient impatiemment le décès de l'empereur, préparent leur invasion et menacent la paix...

L'histoire d'un jeune garçon qui, après sa rencontre avec un homme venu le chercher, doit quitter sa planète et laisser sa mère seule pour tenter de continuer à maintenir la paix dans la galaxie, cela ne vous rappelle rien ? Si si, cherchez bien... La comparaison à Star Wars peut même se prolonger au niveau des personnages, à commencer par ce Raüm, vieil homme d'une bravoure sans pareil et fidèle jusqu'au bout à l'empereur... Cela donne bien le ton de la série: ne vous attendez à rien de foncièrement original dans ce premier volume. Le fond de l'histoire reste on ne peut plus classique.

Mais l'oeuvre n'en est pas mauvaise pour autant. Si le fond est peu original, Akihiro Kimura parvient à développer convenablement son récit.
Les réactions des personnages vis à vis des évènements qui ont lieu sont travaillées, ainsi Raüm se morfond après la mort de l'empereur qu'il ne peut empêcher, et a l'impression de ne pas avoir pu accomplir entièrement sa mission. De son côté, Padti, amie d'enfance de Rhafi, se demande bien si elle pourra continuer à vivre son amitié au vu du nouveau statut de notre héros. Quant à Rhafi lui-même, il lui faut évidemment du temps pour digérer le fait d'être le fils de l'empereur et de devoir laisser sa mère, et en viendra même à en vouloir à Waïlam de ne pas avoir cherché à les retrouver.
Le background général est lui aussi présent, et l'on découvre notamment dès ce premier volume certaines particularités de la lignée de Rhafi, notamment en ce qui concerne la longévité pouvant s'étendre sur plusieurs siècles, qui inclut une croissance physique plus lente que la moyenne. Nous en apprendrons également plus, au travers d'un court retour en arrière, sur la rencontre et l'amour entre l'empereur et la mère de Rhafi.
S'il reste assez simple, l'ensemble a le mérite d'exister, d'être clair et suffisant pour une série ne comportant que trois volumes.

Du côté des dessins, le design des personnages reste classique mais colle bien à l'ambiance de la série, et les décors sont quasiment inexistants et, quand ils sont présents, sont réduits au strict minimum. Un aspect épuré se dégage donc de l'ensemble, et le récit y gagne en clarté, et aurait pu y perdre en tension si le mangaka n'avait pas apporté un travail assez soigné au niveau du découpage, qui rend le tout plutôt dynamique. Toutefois, on regrettera un peu la pauvreté du design de certains passages, notamment ceux mettant en scène des vaisseaux spatiaux.

A défaut de proposer un contenu original, ce premier tome de Lineage Saga est assez soigné pour réussir à divertir.

Du côté de l'édition, on a affaire à du Ki-oon vers les débuts: la volonté de rendre une bonne copie est évidente, notamment à la vue des quatre premières pages en couleurs, mais l'impression générale est un rien en deça de la bonne qualité que nous propose l'éditeur sur ses séries plus récentes. Quant à la traduction et à l'adaptation graphique, elles sont globalement convaincantes.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Lineage Saga

Message non lu par Koiwai » 05 avr. 2010, 23:32

Tome 2:

Rhafi ne s'est pas encore fait à l'idée d'être le fils du défunt empereur et de devoir lui succéder. C'est alors que les Galerians, à sa recherche, débarquent dans son village natal de Koshital et sèment le chaos le plus total. Rhafi aura-t-il le temps de sauver les habitants, dont font partie sa mère et ses amis ?

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce deuxième tome commence fort, avec l'arrivée des Galerians à Koshital. Des Galerians menés par le redoutable Geirel, dont l'ordre est simple: tout massacre est autorisé. Ainsi, le village est mis à feu et à sang, et personne n'est épargné. On signalera, par exemple, l'horrible massacre d'un petit garçon devant sa soeur, montrant toute l'horreur dont peuvent faire preuve les ennemis. On regrettera l'absence de la moindre subtilité chez eux, mais le tout se révèle efficace. Et ne parlons pas de l'état dans lequel Rhafi retrouvera sa mère...
Tout ce massacre déclenche chez lui un tournant: le réveil en lui du dieu tutélaire de Walvalia. Mais notre héros ne maîtrise pas encore ce nouveau pouvoir, et il y a fort à parier que le troisième et dernier volume abordera plus particulièrement cela.
Le reste du volume est plus calme: beaucoup de blabla visant à enrichir encore le background. On apprendra notamment ce qui pousse les Galerians à attaquer, et on fera plus ample connaissance avec certains personnages intéressants, tandis que des nouveaux apparaissent encore si bien que l'on commence à avoir du mal à tous les retenir et à jauger le rôle qu'ils pourront avoir dans le dernier tome. Petit à petit, les différentes forces des camps opposés se mettent en place. Le travail des protagonistes principaux reste lui aussi bien travaillé, notamment en ce qui concerne Rhafi, encore pris de doutes sur plusieurs points, mais qui acceptera enfin d'assumer pleinement son rôle de nouvel empereur suite à quelques révélations, et en ce qui concerne Padti, qui n'arrive pas à digérer le futur éloignement de son ami et pourrait bien, elle aussi, jouer un rôle dans l'ultime opus.

Du côté des dessins, l'ensemble a le mérite de s'enrichir un peu plus au niveau du design général des vaisseaux. Pour le reste, c'est toujours classique mais bien découpé et dynamique.

Avec ce deuxième volume assez intense et sans temps morts, l'auteur continue de développer avec un certain talent son histoire à défaut de nous proposer quelque chose de vraiment original. Un seul doute subsiste lorsque l'on sait que le troisième tome sera le dernier: au vu de tout ce qu'a développé l'auteur jusqu'à présent, et de tous les personnages apparus, on se dit que l'oeuvre aurait facilement pu être un peu plus longue, et on se demande comment tout ceci pourra être bouclé en un seul volume.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Lineage Saga

Message non lu par Koiwai » 07 avr. 2010, 23:07

Tome 3:

Rhafi s'est enfin résigné à prendre la succession de son défunt père en tant qu'empereur. Mais alors qu'il fait route vers Walvalia pour y prendre officiellement possession de son titre, une trahison au sein des alliés voit son vaisseau intercepté. Fait prisonnier par les Galerians, c'en sortira-t-il ?

Suite et fin de Lineage Saga avec ce volume, qui conclut les choses, comme on pouvait s'y attendre, sur une fin assez ouverte sur les éléments futurs. Ainsi, si Waïlam parvient bien évidemment à devenir empereur, on ne découvrira que très peu son évolution dans ce nouveau rôle, en dehors d'un bond dans le futur de quelques pages à la toute fin. Dommage, on aurait aimé en voir un peu plus à ce sujet.
Quoiqu'il en soit, on n'a pas le temps de s'ennuyer pendant la lecture de ce dernier opus, tant le tout ne comporte aucun temps mort. Une nouvelle fois, le découpage travaillé offre un dynamisme indéniable à l'ensemble, notamment lors des scènes d'action, assez pauvres dans le fond mais bien rendues. Quant aux nombreux personnages, ils ont tous globalement un rôle à jouer, plus ou moins important, mais malheureusement, on a du mal à bien cerner tout l'intérêt de certains d'entre eux. L'utilité des différents protagonistes est inégale, mais les plus travaillés le sont bien, à l'image d'un Raüm, finalement peut-être bien le personnage le plus intéressant de la série, qui est doté du rôle que l'on attendait de lui (aucune surprise quant à ce qui lui arrive tant cela lui correspondait bien), et dont les derniers problèmes et interrogations sont résolus, de manière classique mais efficace, notamment en ce qui concerne sa relation avec son fils.

Au final, Lineage Saga se présente comme le récit de l'avènement d'un jeune garçon à la succession de son père, une succession mise à mal par les trahisons et les complots. Rien d'original, mais le tout est mené tambour battant... sans doute trop par moments, au vu de certains évènements un poil brouillons et du potentiel gâché de certains personnages.

Un divertissement convenable, malgré des défauts et maladresses bien présents.
Image

Répondre