Rinne

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9819
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Rinne

Message non lu par Koiwai » 22 avr. 2014, 17:36

Tome 13 :

Entre des exorcisations et des rencontres farfelues, le quotidien de Rinne se poursuit sans que Rumiko Takahashi ne change sa recette faite de petites histoires reposant essentiellement sur les principaux talents de la mangaka : sa narration simple et claire, et sa capacité à distiller par-ci par-là des notes d'humour omniprésentes et qui n'ont pas besoin d'en faire trop pour nous faire sourire, si tant est que l'on apprécié les précédents volumes. Humour qui, comme très souvent, repose essentiellement sur le don de l'auteure pour exploiter constamment et sans lassitude les petits traits de caractère de ses personnages, notamment le côté un peu à l'ouest de Sakura ou le comportement très pécunier de notre héros. Mais il faut aussi saluer les divers protagonistes secondaires, que ceux-ci soient des fantômes d'un chapitre ou des nouvelles têtes destinées à réapparaître.

On devine donc qu'on sera amené à revoir de temps à autres les deux loustics de la forge Mikazuki, Raito et Refuto, deux "bunny" aux caractères opposés qui prennent déjà plaisir à refourguer à Rinne des faux pas au point et à se servir de lui comme cobaye. Quant aux esprits à faire partir dans l'au-delà, ils s'avèrent aussi bien campés que leurs prédécesseurs, entre la demoiselle passant son temps à manger, les chatons mignons, le frustré sentimental, ou même une maison regrettant l'époque où elle accueillait la joie de Noël.

Rumiko Takahashi ne cherche jamais à faire dans le surplus d'originalité, elle reste sur des choses simples, mais elle distille toujours aussi agréablement ses talents de raconteuse et d'humoriste. Si l'on a aimé Rinne jusque là, il n'y a aucune raison de bouder son plaisir.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9819
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Rinne

Message non lu par Koiwai » 02 déc. 2014, 13:34

Tome 14 :

Ici, Rinne et les autres doivent faire face à un esprit provoquant la flemme, à un démon voleur de haricots et à une malédiction centenaire. Là, Rokumon part participer à la cérémonie de réincarnation du doyen des chats noirs où de nombreuses surprises l'attendent. Au fil de récits d'un ou deux chapitres, le quotidien fantastique se poursuit pour nos héros, toujours aussi bien exploités dans leurs caractéristiques, qu'il s'agisse de la jalousie de Jûmonji, de la pauvreté de Rinne, des coups en douce de la grand-mère de notre héros... Et les conclusion, à l'image de celle sur le doyen des chats noirs ou sur le voleur de haricots, s'avèrent généralement suffisamment bien trouvées pour faire rire. Comme toujours, Rumiko Takahashi déballe son talent, sans forcément faire des gros efforts, mais cela suffit. Il y a pourtant la sensation d'un fond qui commence à peine à s'enrichir, à se renouveler...

C'est à cet instant précis que débarque alors une nouveau personnage, Renge Shima, belle jeune fille en apparence possédé par un fantôme ressemblant à Marylin Monroe, ce qui attire à elle tous les garçons, qui tombent immédiatement sous son charme... Mais qu'en est-il exactement ? Dans la deuxième moitié du tome, on découvre la vérité autour d'une Renge qui arrive au bon moment pour redynamiser un peu la série, et pour agrandir encore un peu plus la palette de personnages.

Au final, on a un tome qui parvient à rester agréable, divertissant et amusant pour quiconque a aimé les précédents volumes. A part ça, que dire ? Pas grand chose de plus, en fait, tant Rumiko Takahashi campe sur ses acquis des précédents volumes.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9819
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Rinne

Message non lu par Koiwai » 13 janv. 2015, 13:46

Tome 15 :

L'arrivée de la jolie damashigami Renge Shima amène de nouveaux problèmes dans le quotidien de Rinne et des autres. La nouvelle camarade de classe et nouvelle voisine de notre héros ne cesse d'enchaîner des plans aussi farfelus qu'inquiétants.
Tout d'abord, elle tente de s'emparer sournoisement d'âmes humaines en distribuant gratuitement d'étranges amulettes qui, en plus d'être dangereuses, privent Rinne de ses revenus ! Puis elle s'en prend à Sakura pour tenter de nuire à notre héros, avant d'entraîner tout le monde dans sa querelle avec Ageha puis dans son amour pour Kaïn...

L'arrivée de Renge dans le tome 14 promettait de redynamiser un peu la série, et cela se confirme vite ! Ce quinzième volume repose essentiellement sur la nouvelle venue, qui sème la zizanie dans son entourage. Evidemment, au milieu de ces nouveaux problèmes, l'humour est toujours là, en se reposant sur les bonnes vieilles habitudes (les gags de situation, la radinerie de Rinne, les artefacts magiques loufoques, l'idiotie d'Ageha...), mais ce volume permet surtout de cerner de mieux en mieux Renge, damashigami qui apparaît d'abord assez dangereuse, puis dont le passé se dévoile peu à peu au fil de ses frasques avec Ageha puis avec Kaïn, qu'elle connaît de longue date.

Avec les chapitres "La princesse Murmure" et "Un poids sur les épaules", on trouve deux autres courts récits totalement dans les habitudes de la série mais sympathiques, notamment parce que Takahashi y renoue avec certains fondamentaux des débuts (vive les fantômes morts de façon idiote !). Mais c'est bien Renge qui vient redonner un petit coup de boost à la série, juste au bon moment.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9819
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Rinne

Message non lu par Koiwai » 02 juin 2015, 17:13

Tome 16 :

Une fois de plus, Rinne a fort à faire !
D'un côté, il doit exorciser des esprits toujours plus farfelus, à commencer par une nuée de moustiques et un gamin à la plage. De l'autre, il doit à nouveau faire face aux Damashigami emmenés par son père et par Renge, et quand il ne faut pas simplement réduite à néant leurs plans pour voler des âmes, il s'agit d'observer une action syndicale au résultat plus qu'incertain... Entre les deux, notre héros ne doit pas oublier son quotidien, notamment les examens scolaires sur terre, et le nettoyage du Styx dans l'autre monde.

C'est donc un tome particulièrement varié qui nous attend, Rumiko Takahashi y alternant comme il se doit les petits enjeux, ce qui est d'autant plus agréable que la grande palette de personnages de la série y est bien représentée (de Rinne à Sakura en passant par Tamako, Sabato, Ageha, Tsubasa, Rokumon, Kaïn, Suzu, Renge, Masato... tous sont là, de façon plus ou moins prononcée), que les différents caractères y sont toujours aussi bien exploités (notamment l'idiotie D'Ageha et Tsubasa à la plage, et la fourberie assumée de Sabato), que quelques nouvelles idées loufoques sont bien trouvées (le nettoyage du Styx, le système de points pour pouvoir reposer en paix...), et, surtout, que les chutes sont souvent délicieuses dans leur absurdité.

Cela dit, qu'on ne s'y trompe pas : on reste cette fois-ci exclusivement dans de courtes histoires très simples, une seule d'entre elles (celle à la plage) faisant deux chapitres là où les autres n'en font qu'un. Rumiko Takahashi ne se foule pas forcément beaucoup, mais exerce efficacement son habituel talent.

Un volume mineur que l'on appréciera donc encore mieux à petites doses, comme souvent avec ce gag manga qui fait toujours aussi bien son office.
Image

Répondre