Pandora Hearts

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9909
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Pandora Hearts

Message non lu par Koiwai » 09 juil. 2010, 23:26

Pandora Hearts
Image Image
La fiche sur Manga-news


Tome 1:

Une grande notoriété acquise avant même de sortir en France, une belle campagne publicitaire, une exposition dédiée lors de la dernière Japan Expo... On peut dire sans trop se mouiller que Pandora Hearts était une licence attendue, et que les éditions Ki-oon placent de gros espoirs dessus. Reste à voir si le jeu en vaut la chandelle.

Oz Vessalius est le jeune héritier de l'un des grand duchés du pays. Âgé de 15 ans, l'heure est venue pour lui de passer sa cérémonie de passage à l'âge adulte. Mais pendant la cérémonie, des bourreaux masqués remettent en cause sa propre existence et le précipitent dans l'Abysse, pour un crime dont il ignore tout. Au coeur de ce monde sombre, mystérieux et coupé de tout, il fait la connaissance d'Alice, une étrange jeune fille aux pouvoirs mystérieux, qui nourrit le même objectif que lui: quitter cet endroit. Les deux jeunes gens en viennent à conclure ensemble un pacte pour s'échapper. C'est le début de l'aventure pour Oz, attendu par l'organisation secrète Pandora, qui a pour but de lever le voile sur les mystères de l'Abysse...

Pandora Hearts nous fait rapidement entrer dans le vif du sujet: après quelques notes d'humour et une présentation rapide de certains des principaux personnages, tout s'enchaîne pour Oz, qui se retrouve dans l'Abysse et en ressort tout aussi vite avec la mystérieuse Alice en lui. Et c'est à peu près tout ce qui se passe, concrètement, dans ce volume d'ouverture: en parallèle, tout le reste sert à planter un background ô combien bourré de mystères: nombreux personnages étranges, conflits entre familles rivales, secrets bien gardés, visions macabres et fantastiques, univers semi-gothique intrigant qui ne demande qu'à se dévoiler... Ce premier tome part un peu dans tous les sens, dans le bon sens du terme. Les mystères s'annoncent nombreux, l'univers très riche, les déjà nombreux personnages intrigants, et au beau milieu de tout ceci, le lecteur, à l'instar d'Oz, se sent un peu perdu. L'auteure Jun Mochizuki jette ici et là pléthore d'éléments mystérieux vraisemblablement destinés à s'emboîter par la suite, sans jamais chercher à éclaircir quoi que ce soit pour le moment.

Pari risqué, qui s'annonce gagnant, grâce au style de la mangaka: puisant ses sources dans les romans sombres anglais du dix-neuvième siècle, s'inspirant sans rougir d'Alice au Pays des Merveilles, ne serait-ce qu'à travers certains éléments (la montre, le lapin) ou les noms des personnages (Alice, Dledee et Dledum...), Mochizuki mélange éléments humoristiques, mystérieux et inquiétants le plus naturellement du monde pour nous offrir un cocktail détonnant, porté par une vision toute personnelle d'une Angleterre victorienne un brin sordide. Le coup de crayon, s'il montre encore des signes d'immaturité de par l'inégalité ou le manque de détails des personnages et des décors par instants, se révèle expressif, personnel et attachant, et ne demande qu'à se peaufiner. Les fonds ne sont pas toujours présents, mais quand ils sont là, ils s'avèrent réussis et participent activement à l'ambiance générale. Il en est de même pour les vêtements souvent travaillés. Chaque personnage a son propre style, est facilement reconnaissable et possède un certain charisme, ce qui est un plus indéniable dans une histoire destinée à utiliser de nombreux protagonistes.

Au final, pendant la lecture de ce premier tome, le lecteur se retrouve un peu comme Oz: un peu perdu face à tous les personnages et tous les mystères qui sont déjà en place dans ce monde sombre et confus. On ne comprend pas encore grand chose, mais l'essentiel est là: Jun Mochizuki réussit sans difficultés à titiller notre curiosité, et l'on n'a qu'une seule envie, celle de découvrir en même temps que le héros les nombreux secrets de l'Abysse et de l'univers de Pandora Hearts.

Du côté de l'édition, c'est à nouveau du tout bon pour les éditions Ki-oon: première page en couleurs, impression, traduction et adaptation de qualité.
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Pandora Hearts

Message non lu par Raimaru » 10 juil. 2010, 08:51

J'ai un avis un peu mitigé sur le premier tome. Effectivement, c'est le brouillard. Mais comme ça a été dit, c'est plus ou moins un tome d'intro. Donc, en ouvrant le volume 2... Énorme bonne surprise ! Les rebondissements commencent avec l'histoire du sceau en forme d'horloge, mais surtout les personnages gagnent grandement en consistance, notamment Oz qui m'a épaté, alors qu'il m'avait un peu laissé perplexe au premier tome (je le voyais plus comme un petit enfant immature dans ce premier tome). Bref, il me tarde de lire la suite =D

Concernant le design, il y a un gros contraste : autant le chara design des personnages ainsi que leur look vestimentaires sont bien, voire très bien réussis, autant les décors sont quasi inexistants.

On m'avait beaucoup conseillé Pandora Hearts, mais j'émettais quelques réserves. J'avais peur que ce soit un énième "shônen à fille" parsemé de bishônen au charisme instable. Et bien non ! Le charisme des persos est bien réel et je ne regrette pas cette lecture !
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Pandora Hearts

Message non lu par shun » 18 juil. 2010, 23:44

tome 1-2

bonne base pour ce shojo/shonen, des perso variés, beau et approfondis, histoire basique mais bien renouvelée ( on a pas l'impression d'un" déjà lu" ) et on a un bon mélange entre combat, rire et scène dramatique.
le seul problème pour moi, c'est que je suis resté de marbre a la lecture, j'ai n'ai ressenti aucune émotion.
sur le coup je me suis dit qu'il fallait tester la version animée, l'émotion sera peut être plus palpable, mais là aussi néant au bout de 10 épisodes ( j'ai finalement regardé la fin, mais bon c'est une fin en queue de poisson ).

bonne série, mais pour les autres : )
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

cyrtak
Messages : 9
Enregistré le : 18 juin 2010, 11:06

Re: Pandora Hearts

Message non lu par cyrtak » 22 juil. 2010, 14:26

J'avais vu les bandes-annonces avant la Japan Expo, et je m'attendais à quelque chose de plus sombre et trash en fait, mais ce premier tome se laisse bien lire, dessins corrects, personnages sympas. J'attends la suite pour voir si j'accrocherais vraiment!

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9909
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Pandora Hearts

Message non lu par Koiwai » 30 juil. 2010, 17:42

Tome 2:

Après être sorti de l'Abysse avec Alice, Oz est recueilli par Sharon et Break, qui, après avoir scellé les pouvoirs de la Chain, proposent au jeune garçon de travailler pour Pandora. Leur première mission consiste à stopper un contractant illégal dans la ville voisine, et Oz compte bien en profiter pour découvrir le fameux crime dont l'accuse la famille Baskerville. Mais il ne tarde pas à remarquer que le monde a bien changé depuis son retour de l'Abysse...

Avec ce deuxième volume, Pandora Hearts confirme tout le bien qu'on en attendait après la lecture du premier tome. Seulement le deuxième tome, et déjà, les révélations et rebondissements sont nombreux. Ainsi, on commence à en apprendre plus sur l'Abysse et sa nature, et sur le lien qu'a Oz avec elle, bien que le tout reste encore imprécis. Mais ce qui marque surtout ici, c'est le travail apporté sur les personnages, à commencer par quelques révélations, bien évidemment sur Oz, mais également sur ce que sont exactement Sharon et Break, et surtout, sur la véritable identité de Raven. Et bien évidemment, toutes ces révélations ont un lien direct avec l'Abysse, d'une manière ou d'une autre. Et en dehors des révélations, c'est le charisme même des protagonistes qui grandit, leur personnalité respective se faisant de plus en plus marquée. Ainsi, on reste conquis par le caractère à deux vitesses d'Oz, tantôt gentil et un peu perdu, tantôt sombre et sadique. Son lien très fort avec Raven est également bien mis en avant et augure d'une relation largement ambiguë entre ces deux personnages. Du côté d'Alice, on appréciera son caractère de véritable folle furieuse qui contraste délicieusement avec son physique de gamine. Et ne parlons pas de Break, n'hésitant pas à parler de sa future mort le sourire aux lèvres... Qu'on se le dise, dans Pandora Hearts, chacun des personnages s'avère charismatique grâce à des personnalités bien marquées, et où un brin de folie est volontiers de mise.

Les révélations sont donc nombreuses, mais appellent de nouveaux mystères qui viennent assombrir l'ensemble et entretenir l'intérêt, d'autant plus quand surviennent des mauvais présages et d'étranges visions un brin inquiétantes. Ainsi, on se demande bien, par exemple, quel exactement l'intrigant passé d'Alice, de quelle manière Oz peut avoir une influence sur l'Abysse, ou bien encore ce qu'est exactement cette mystérieuse Volonté de l'Abysse.

A la fin de ce deuxième tome, le lecteur se sent un peu moins perdu car il commence à cerner les grosses ficelles des principaux enjeux de la série. Cela dit, chaque révélation apporte de nouvelles énigmes, et de fil en aiguille, l'univers s'enrichit tout en restant cohérent. Ajoutons à cela le charisme grandissant des protagonistes, l'ambiance réussie, le coup de crayon qui continue de gagner en qualités et quelques courts combats stylisés, et l'on obtient un deuxième tome de très bonne facture, pour une série véritablement prometteuse.
Image

Avatar du membre
vanengelgom
Messages : 2
Enregistré le : 29 août 2010, 19:49

Re: Pandora Hearts

Message non lu par vanengelgom » 29 août 2010, 20:44

la fin aux alentours de vingt tomes d'aprés jun mochizuki
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9909
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Pandora Hearts

Message non lu par Koiwai » 11 sept. 2010, 16:04

Tome 3:

L'univers de Pandora Hearts continue de se dévoiler et de s'enrichir avec ce troisième volume.

Ici, Oz se retrouve mêlé à une sombre affaire voyant un ami qu'il vient de se faire devoir faire face à une chain recherchant le père de ce dernier, qui est un contractant illégal.
Une petite histoire de fond assez simple, qui semble avant tout servir de prétexte pour continuer à mettre en place les différents éléments de l'intrigue.
Ainsi, on notera notamment l'apparition d'un nouveau personnage charismatique et mystérieux en la personne de Vincent Nightray, ainsi que des révélations sur son lien avec Gilbert, et sur ce que ce dernier a vécu durant les 10 années pendant lesquelles Oz a été prisonnier de l'Abysse. Tout ceci nous amène également à nous poser de plus en plus de questions sur Break, dont les objectifs restent encore très sombres.
Le tout est dominé par un bouleversement qui aura sans doute son importance par la suite: la forte possibilité qu'il y ait un traître au sein de Pandora...
Avant tout cela, on découvrira le tourment qui habite Oz vis à vis de la relation qu'il avait avec un père qui était dégoûté par sa propre progéniture. On attend de savoir pourquoi.

Pandora Hearts doit beaucoup aux nombreux mystères et aux caractères en deux temps de ses protagonistes, qui se révèlent absolument tous intéressants. Et même si quelques débuts de révélations sur Gilbert, Vincent et Break sont présents, les interrogations se font toujours plus nombreuses.
On a l'impression de n'avoir encore quasiment rien cerné de ce qui se trame, mais cela ne gêne en rien, bien au contraire, tant l'univers que met en place Jun Mochizuki s'annonce riche et cohérent.
Image

Avatar du membre
Mamoru
Messages : 16
Enregistré le : 03 sept. 2010, 18:31

Re: Pandora Hearts

Message non lu par Mamoru » 13 sept. 2010, 17:28

vivement le tome 4!

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9909
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Pandora Hearts

Message non lu par Koiwai » 17 nov. 2010, 22:59

Tome 4:

Alice, Oz et Gil partent à la recherche du chapeau de ce dernier, perdu au cours des précédents évènements, et le retrouvent entre les mains d'un voyou qui ne semble pas décidé à le rendre. S'engage alors une partie de bras de fer plutôt amusante, mais qui a surtout le mérite de permettre à la suite du récit de s'envoler. En effet, tandis qu'Oz et Gil retrouvent enfin Oscar, Alice se sent de trop à côté d'eux, et, sans être capable d'expliquer précisément pourquoi, préfère s'enfuir. De son côté, Break part pour la dimension du Chat du Cheshire, et y retrouve Alice, prise dans les griffes de ce sombre individu...

Chaque nouveau volume semble emballer un peu plus les rebondissements de Pandora Hearts, et ce quatrième tome ne déroge pas à la règle, puisque nos héros se retrouvent sous l'emprise du Chat du Cheshire. Qui est-il exactement ? Quel est son rôle ? Comme toujours, nous aurons ici des bribes d'informations sur ce nouveau venu.

Les révélations ne s'arrêtent pas là, puisque Jun Mochizuki continue avec habileté de distiller ça et là des informations sur ses personnages, informations qui ne font que renforcer le charisme et le mystère des protagonistes en question. Ici, il sera principalement question d'Alice, prisonnière de la dimension du Chat du Cheshire, et plus que jamais plongée dans la recherche des souvenirs de son passé oublié. Or, il semblerait qu'une partie de ses souvenirs soit dans cette dimension...
Pendant ce temps, les autres personnages ne sont pas en reste, et tandis que de leur côté, nous en apprenons toujours plus sur eux, sur la Volonté de l'Abysse, voire même sur Alice, l'apparition de nouveaux personnages, ou de souvenirs de personnages, continue de complexifier une intrigue décidément très tortueuse.

Tortueuse, mais jamais confuse, car Jun Mochizuki maîtrise avec un vrai talent son récit, sachant rendre ses personnages tous facilement reconnaissables et distillant les informations au compte-goutte. Ici, chaque chapitre apporte sa pierre à l'édifice, chaque nouveau passage offre de nouveaux éléments qui commencent à dévoiler certaines choses sans en faire trop, histoire de conserver le mystère au maximum.

En résulte un volume qui est, une nouvelle fois, d'excellente facture. Après 4 tomes, on a la très nette impression de n'avoir encore rien cerné de l'univers de Pandora Hearts, alors que les informations sont déjà nombreuses. Et pourtant, la frustration n'est jamais là. Jun Mochizuki maîtrise parfaitement l'évolution d'une histoire se faisant de plus en plus complexe et passionnante. Et voir une histoire et un background aussi alambiqués dans un shônen, aujourd'hui, fait réellement plaisir.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9909
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Pandora Hearts

Message non lu par Koiwai » 21 janv. 2011, 00:21

Tome 5:

Alice et Xerxes sont perdus dans le domaine du chat de Cheshire, une chain entièrement dévouée à la Volonté de l'Abysse, et qui cherche à les éliminer ! Mais Oz et Gil débarquent à leur tour dans le domaine pour les sauver, trouvant des alliés de poids en les personnes d'Eques et Jack Vessalius...

Suite des aventures de Pandora Hearts dans ce cinquième volume toujours aussi riche en révélations en tout genres. Ainsi, on en apprend notamment beaucoup plus sur la fameuse tragédie de Sablier, sur ses victimes, ses instigateurs, ses héros. Des révélations qui trouvent, bien évidemment, un écho direct auprès de la plupart des personnages, dont le rôle ou le drame se précise, tandis que d'autres, à commencer par Vincent Nightray, voient le voile de mystère qui les entoure s'épaissir encore un peu plus.

On reste donc, à l'instar des précédents volumes, sur une gestion habile entre des mystères qui s'épaississent et des révélations apportées à un rythme soutenu... trop soutenu, peut-être, puisqu'entre les nombreux personnages dont certains possèdent plusieurs noms ou plusieurs personnalités, les différents mondes dont il est ici question, et les nombreuses révélations, il suffira d'un rien pour que le lecteur pas assez attentif se retrouve un peu perdu par moments. Il s'agit sans doute du principal problème du manga depuis ses débuts.

Quoi qu'il en soit, les révélations apportées ici ont un grand mérite: celui d'éclaircir le rôle de certains personnages évoqués, à commencer bien évidemment par notre héros, Oz, mais également les membres du sombre clan Baskerville, à l'origine de la tragédie de Sablier.

Un peu poussif par moments à cause d'un rythme exagérément soutenu qui donne l'impression (fausse) que la série part un peu dans tous les sens, ce cinquième volume reste néanmoins riche et passionnera toujours autant les amateurs de la série, d'autant que les toutes dernières pages sont annonciatrices d'une suite prometteuse.
Image

Répondre