Stray Little Devil

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Stray Little Devil

Message non lu par ShadO » 16 sept. 2010, 22:46

Stray Little Devil
[/b][/size]
Image
La fiche sur Manga-news

Vol. 1:

Stray Little Devil nous invite à suivre les aventures de Pam, une jeune fille pleine de vie ayant décidé de se mettre à la magie noire. Bien mal lui en a prit puisque voila qu'elle se retrouve perdue dans un monde inconnu ! Rapidement, elle va se rendre compte qu'elle se trouve sur le territoire des démons, et qu'elle-même en est devenu un. Commence alors pour notre héroine un long apprentissage dans son nouvel environnement, mais attention à ne pas passer outre la frontière et se retrouver sur le territoire des anges, bien moins sympathiques qu'on pourrait le croire !

Dès le départ, tout va relativement vite. Après une courte introduction, nous voila directement plongés dans le vif du sujet et dans ce monde parallèle qui se montre attrayant, à défaut de présenter de véritables originalités. Cela étant probablement dû au coup de crayon très agréable de Kotaro Mori. A la fois arrondi, mignon, et dynamique, il se marie à merveille avec le ton résolument léger du récit.

Récit dans lequel on n'aura pas le temps de s'ennuyer, c'est le moins que le puisse dire. Rapidement, une flopée de personnages fait son apparition, un fil conducteur se met en place, et de nombreuses informations nous sont fournies sur les règles en vigueur dans cet univers inconnu. Encore une fois, le tout ne sort pas plus que ça des sentiers battus et se contente de proposer des choses qui laissent un certain sentiment de déjà-vu. Pam est l'archétype de l'héroine naïve sur les bords mais qui n'hésite jamais à aider son prochain même si cela signifie prendre des risques inconsidérés, Linfa est la coincée ténébreuse qui cache un bon fond, Raim la méchante qui ne l'est pas vraiment, et Remy le mystérieux beau gosse sauveur de la nation. Heureusement, aucun d'entre eux ne tombe dans l'excès au point de (déjà) se faire détester. Mieux, la diversité des caractères présents permet pas mal d'interactions explosives et quelques gags plus ou moins réussis.

Cela dit, le manque de prise de risque de l'auteur à ce niveau là fait que l'on a globalement du mal à s'attacher à chaque protagoniste. Heureusement, pour venir contrebalancer cela et l'histoire assez quelconque, on a droit à quelques scènes d'action assez spectaculaires et bien menées. Voila donc de quoi rythmer encore davantage ce premier tome qui ne manque décidément pas de punch.

Premier tome qui, au final, s'avère être plutôt convaincant. Certes, quelques maladresses sont présentes, mais quoi de plus normal pour un début de série. D'autant plus qu'à côté de cela, on a droit à quelques très bons moments et que l'on a absolument pas le temps de s'ennuyer. Ainsi, cette petite série de Ki-oon, qui livre par ailleurs une très bonne édition, commence bien et promet quelques bonnes surprises pour la suite !
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9797
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Stray Little Devil

Message non lu par Koiwai » 16 sept. 2010, 22:58

Une série dont je garde un très bon souvenir. Pas foncièrement original, mais très beau visuellement, mignon, amusant et dynamique. Par contre, je me souviens assez peu du contenu ^^"" Il faudrait que je la relise.
Dans l'immédiat, j'ai surtout hâte de voir ce que Kotaro Mori va nous offrir sur son adaptation manga de Gurren Lagann :)
Image

Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Re: Stray Little Devil

Message non lu par ShadO » 29 sept. 2010, 15:42

Vol. 2:

Voila que Pam se retrouve embarquée dans un difficile exercice en compagnie de Raim. Ce sera l'occasion parfaite pour les deux filles de se rapprocher et d'unir leur force. Et ce ne sera pas superflu, étant donné que tout le monde ne semble pas particulièrement enclin à leur permettre de mener à bien leur mission ! Heureusement, elles auront droit à un peu de repos par la suite... Repos qui sera de très courte durée !

Maintenant que les bases sont posées, Kotari Mori profite de l'occasion pour partir un peu dans tous les sens et nous offrir un second tome sur-vitaminé. L'action est omniprésente, les personnages hyperactifs, et l'on a pas l'occasion de s'ennuyer ne serait-ce qu'une demi-seconde. Cela aurait pu, du coup, être brouillon et indigeste, mais il n'en est rien. Au contraire, on se laisse aisément prendre au jeu et l'on profite pleinement de cette déferlante électrique qui nous est offerte.

En plus de cela, l'auteur s'attarde également sur les deux compagnes de Pam, Raim et Vine. Le background des deux élèves s'épaissit et leur donne en même temps davantage de personnalité. Du coup, on en vient tout naturellement à s'attacher à elles, ce qui n'était pas encore le cas jusqu'à présent. Qui plus est, l'univers de la série s'approfondit lui aussi grâce au grand-père de Vine qui ne se prive pas pour nous raconter la fameuse légende mettant en scène le seul humain connu dans le monde des démons. Et voila du coup une trame de fond aux allants tragiques qui se dessine, histoire que tout cela nous mène quelque part.

Mais ce second opus sera aussi l'occasion pour Mori de confirmer ce que l'on avait déjà pu entr'apercevoir précédemment, la qualité de son coup de crayon. Car il faut bien avouer que l'on a droit à un petit régal pour les yeux. Le bonhomme ne souffre d'aucun moment de faiblesse et, au contraire, retranscrit toute cette folle action avec brio et efficacité.

Stray Little Devil continue donc de proposer des choses qui ne sont pas forcement novatrices, mais avec une pêche qui nous en met plein la vue et qui ne laissent aucun moment de répit au lecteur. En tout cas, la série semble avoir trouvé son rythme de croisière et séduit son public pour de bon !

Vol. 3:

Une nouvelle fois, Pam n'aura pas le temps de s'ennuyer durant les différents chapitres de ce troisième opus ! Entre un Zu qui a toutes les peines du monde à garder son calme, des vacances à la mer qui virent au règlement de comptes entre poulpes et sèches, et des examens inattendus loin d'être réussis d'avance, ça promet ! Heureusement pour elle, sa bonne humeur légendaire continue de l'accompagner épreuve après épreuve !

Assez étrangement, malgré les évènements qui s'enchainent, on entame ce tome en ressentant quelques manques de fluidité dans la narration. Beaucoup d'action oui, mais qui n'est pas forcément bien mise en valeur. Néanmoins, cela s'améliore au fil des pages et l'on retrouve petit à petit toute l'énergie propre à la série.

Pour ce qui est des sujets abordés, on retrouve des choses qui manquent quelque peu d'originalité. Entre la plage et les examens, tout cela n'est pas très imaginatif. Par contre, ce qui l'est, c'est la manière dont tout cela est tourné. De nombreux retournements de situations imprévisibles viennent ponctuer le récit et permettent de pousser la série vers le haut. Qui plus est, le scenario reprend également du poil de la bête, notamment avec la prophétie qui nous est contée, et le retour de Linfa et des anges, qui visiblement préparent quelque chose.

Enfin, l'auteur amène également un nouveau personnage sur le devant de la scène, qui ne devrait pas faire long feu, cela dit. A travers ce dernier, on a droit à quelques discours moralisateurs fort classiques et peu intéressants. Enfin, à force d'en retrouver dans la plupart des shonens existants, on finit par passer outre...

Voila donc un troisième opus qui remplit parfaitement bien son rôle, à défaut de faire véritablement mieux. La série conserve son rythme de croisière et offre quelques bons moments tout au long de la lecture.
Image
Image

Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Re: Stray Little Devil

Message non lu par ShadO » 08 nov. 2010, 20:00

Vol. 4:

Pam n'est pas en grande forme après ses douloureuses retrouvailles avec Linfa. Et pour cause, cette dernière l'a violemment rejeté ! Cependant, notre démone en herbe n'aura pas vraiment l'occasion de se morfondre puisque voila qu'un pervers prend un malin plaisir à découper en morceaux les vêtements des demoiselles qu'il croise... Et des messieurs aussi ! En plus, voila que Pam apprend que c'est bientôt la nouvelle année... Au printemps !

Cet avant dernier opus de Stray Little Devil est clairement divisé en deux parties. La première, qui occupe une moitié de volume, reprend la formule qui a marché précédemment. On retrouve donc une bonne dose d'action et de rigolade, le tout surfant allégrement sur le comique de situation et quelques quiproquos bien sentis. La suite, par contre, revient sur l'intrigue principale en mettant sur le devant de la scène Aregna. Logique, puisqu'il faut préparer le terrain pour les chapitres à venir qui clôtureront la série.

Si la partie "détente" est une nouvelle fois très réussie, offrant moult gags généralement très efficaces, sa consœur l'est nettement moins. D'un côté, Kotaro Mori se sent obligé de faire intervenir de nouveaux personnages, comme Marielou, complètement inutiles, voir même franchement ennuyants, à cette étape de l'histoire et, d'un autre, il se perd dans des clichés peu avenants avec un Aregna qui joue à merveille son rôle pas crédible pour un sou de martyr au grand cœur. Ajoutons à cela une Lizyerra qui fait de la figuration, et l'on obtient une bouille relativement indigeste.

Néanmoins, le dynamisme qui ressort des planches de l'auteur et sa qualité graphique qui a gagné en constance au fil des chapitres viennent nous faire oublier ces quelques errances et nous permettent de malgré tout s'amuser comme il faut.

Ce quatrième tome souffle ainsi le chaud et le froid. En continuant à développer l'aspect bon enfant du titre, Mori réalise du bon boulot. Par contre, lorsqu'il s'agit d'ajouter une dose de mélodrame à un scenario peu surprenant, ça passe nettement moins bien. La fin du volume promet néanmoins une conclusion explosive pour la série !

Vol. 5:

Pam se retrouve face à une Linfa transfigurée, les anges s'apprêtent à prendre d'assaut Deamonea, Remy refait son apparition... Bref, cet ultime volume de Stray Little Devil s'annonce pour le moins mouvementé ! Tandis que notre héroine apprend toute la vérité sur sa présence en ces lieux, la fin du monde approche, elle, à grands pas...

Beaucoup d'agitation donc pour ces derniers chapitres. Et cela n'aura pas que du bon. Ici, on peut oublier le côté humoristique qui était présent dans les premiers volumes. Les choses sont beaucoup plus sérieuses et, par la même occasion, nettement moins intéressantes. Bref, voila encore un bel exemple de série qui aura voulu se compliquer la vie en cherchant à développer un scénario apocalyptique qui n'avait pas lieu d'être et qui se prend les pieds dans le tapis.

Ce problème est particulièrement flagrant lorsque l'on se trouve en présence des hautes instances angéliques. Outre le fait que ces dernières soient visiblement peu gâtés intellectuellement parlant et qu'ils gobent tout ce qui leur passe sous le nez, ils sont finalement parfaitement inutiles au bon déroulement de l'intrigue vu qu'ils se feront exterminer sans avoir compris le pourquoi du comment avant même d'avoir levé le petit doigt. A leur tête, Dracaena. Son apparence physique plus que douteuse ne l'avantage déjà pas énormément, mais lorsqu'il commence à prendre ses grands airs pour sortir un discours complètement vaseux, c'est juste risible et pas crédible un instant.

Du côté des démons, ça va quand même un peu mieux. Heureusement d'ailleurs. Si l'on peut regretter le fait que Raim et Vine, bien que présentes, ne servent pratiquement à rien, le tout passe avec plus d'aisance. On a droit à quelques retournements de situations, quelques surprises, un peu d'action et tout ce qu'il faut pour un affrontement final plus ou moins réussi. Cependant, la fin, elle, manque un peu d'imagination et nous laisse quelque peu indifférent. Si ce n'est lorsque Linfa et Pam s'échangent un baiser. Scène particulièrement gratuite qui laisse plus interrogateur qu'autre chose.

On notera aussi pour l'anecdote que Kotari Mori a pris soin de ré-habiller certains de ses personnages pour l'occasion. C'est le cas notamment de la plupart des demoiselles qui peuplent son récit et c'est, ma foi, fort sympathique ! Par contre, pour ce qui est de la gente masculine, on est tout de suite moins à la fête. En plus du cas Dracaena déjà évoqué, les deux gardiens qui font une brève apparition lors du dernier combat n'ont pas été particulièrement gâtés non plus, les pauvres.

Stray Little Devil se termine donc de manière quelque peu décevante. On a perdu au fil des tomes l'humour, qui donnait tout son intérêt au titre, au profit d'une intrigue fort peu convaincante et légèrement brouillonne sur la fin. Dommage. L'auteur à un potentiel certain mais il n'est pas à l'abri de quelques maladresses. Un exemple illustre d'ailleurs à merveille cela dans ce cinquième opus : En plein moment critique, voila qu'Ishtar commence à nous expliquer le fonctionnement du balancier de Newton. Ah bon, ils connaissent Newton, à Daemonea ?
Image
Image

Répondre