Blue Exorcist

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Blue Exorcist

Message non lu par Sorrow » 27 nov. 2010, 20:15

Blue Exorcist


ImageImageImage

Auteur : Kazue Kato
Éditeur : Kaze Manga
Traducteur : Sylvain Chollet
Volumes Vo : 4 (en cours)
Volumes Fr : 3 (en cours)
Rythme de parution : quadrimestriel, voire davantage

Adopté dès son plus jeune âge par un exorciste de renom, Rin apprend un jour qu'il est le fils du mal incarné, quand son véritable père, Satan lui-même, apparaît pour l'emmener dans son monde. Mais impossible pour le jeune homme d'oublier tout ce qui lui a été enseigné jusqu'ici… Confronté à un adversaire invincible qui a consumé le seul homme à l'avoir jamais aimé, Rin fait alors le choix de combattre aux côtés des exorcistes, quitte à libérer, en dégainant l'épée de son père, la puissance démoniaque qui sommeille en lui !


Sincèrement, aucun des titres des éditions Asuka ne m'a jamais intéressé. Je faisais (et fait toujours) Gunslinger Girl, et c'était tout. Mais depuis qu'ils sont devenus Kaze Manga, les titres m'intéressant personnellement ont commencé à affluer. Moonlight Act, bien sûr. Rinne, en grand fan de R. Takahashi. My Girl, qui s'est révélé une très bonne lecture. Et enfin, Blue Exorcist, un manga sorti de nulle part, un shônen de plus, qui sera sans doute un de ces jours suivi par Kure-nai.
J'ai l'impression d'écrire toujours sur du shônen, mais en même temps, il s'agit du genre avec lequel je suis le plus à l'aise. Le seinen a ce quelque chose qui me pousse à l'introspection par moment, et que je n'ai pas spécialement envie de partager tout de suite, voire pas du tout. Et quand au shôjo et Josei, je ne pense pas avoir assez lu pour rendre un avis potable sur mes lectures, même si j'aime de plus en plus le genre (Simple comme l'amour, Sawako, Sweet Relax, pour n'en citer que quelque uns). Mais le shônen a une certaine universalité qui me pousse à en parler, et surtout, je maîtrise, je crois, assez bien les codes qui le compose pour juger de la valeur d'un titre de manière plus ou moins objective. Et je dois dire que Blue Exorcist est un très bon titre.


Comment j'en suis venu à m'intéresser à Blue Exorcist ?
J'en sais rien. Franchement, les histoires d'exorcistes et de fils de Satan, je m'en méfiais sérieusement. Les Japonais ont de bonnes idées de départ, mais ça part bien trop souvent dans le convenu une fois les deux premiers tomes dépassés. Puis je suis tombé dessus en magasin, j'ai feuilleté, et j'ai trouvé que le dessin était pas mal, et que l'histoire prenait place au Japon. Bon, c'est déjà ça, on ne se retrouvera pas dans une espèce d'Europe fantasmé, et l'auteur n'essaiera pas de jouer cette carte pour combler un éventuel vide scénaristique. Le découpage avait l'air sympa, et dernier argument de finir de me convaincre, c'est que c'était traduit par Chollet. En général, j'aime beaucoup les titres qu'il traduit, et en plus, j'étais certain que la lecture au moins des textes serait plaisante, à défaut de l'histoire. Bon, j'avais rien d'autre à acheter, j'ai emporté les deux premiers volumes pour me faire une idée sérieuse (je déteste lire debout dans une librairie), et je ne l'ai pas regretté.


Kazue Kato est une mangaka et vient donc gonfler les rangs des auteurs féminins de shônen. Et on sent une différence assez marquante avec leurs homologues masculins.
Déjà dans le traitement des personnages.

Comment dire, bien qu'ils possèdent tous certains caractères types de ce genre d'oeuvres, ils sont plus... humains. Plus crédibles. Ce ne sont pas des héros de films d'action, ils ont une vie propre qui s'impose tout de suite à nous. C'est ce qui accroche de prime abord dans Blue Exorcist, cette cohérence. Rin est le fils de Satan, et a causé la mort de son père adoptif, un prêtre, de manière bien involontaire en s'opposant à lui. Une amorce assez rude je dois dire, de voir après seulement un volume un personnage, qui nous semblait important, mourir. Mais c'est aussi ce qui servira de base à la quête de Rin, vers un destin qui le dépasse très nettement.
Cette mort servira aussi à affirmer la relation de Rin avec son frère jumeau, Yukio. Ce dernier est lui devenu exorciste très jeune, avant que Rin ne développe ses flammes démoniaques. Il est lui aussi le fils de Satan, même si il n'a pas hérité de sa puissance. Il a par contre de grandes capacités intellectuelles et un très bon sens du combat.
La relation entre les deux frères est intéressante à plus d'un titre. Déjà, pas de rapport amour/haine conventionnel, ou de rivalité. Yukio en a voulu à Rin d'avoir provoqué la mort du Père Fujimoto, qui s'est toujours très bien occupé d'eux. Les deux ont cependant dialogué de manière très ouverte, et les sentiments de rancoeur de Yukio se sont apaisés plus ou moins. J'ai beaucoup aimé le fait que les deux frères ont dialogué à leur manière, et que l'abcès a été vite crevé. J'ai trouvé ça bien plus naturel pour deux proches qui se sont toujours très bien entendus. J'apprécie aussi beaucoup qu'il n'y ait pas de rivalités entre les deux. Chacun a ses points forts, tout simplement. Yukio est un intellectuel qui connaît bien les démons et autres créatures, et se bat à l'aide de flingues de manière efficace. Il a d'ailleurs un rang assez élevé dans la hiérarchie des exorcistes. Quant à Rin, bien qu'un peu simple d'esprit par moment, il a lui aussi une vision claire de la situation, et est loin d'être un idiot. Il se rend bien compte que le fait d'être le fils de Satan pourrait lui valoir d'être pourchassé et tué pour cela, mais jamais il ne se plaint, jamais il ne se lamente sur son sort. Il a su accepté son pouvoir, et compte bien l'utiliser pour mettre sa pâté à son père bien planqué aux enfers. Ca fait quand même bien plaisir de ne pas avoir comme héros un bébé pleurnichard trop malheureux et seul au monde, et qui sait apprécier les personnes qui l'entourent. Bref, déjà rien qu'au niveau de son héros, Blue Exorcist est une très bonne lecture.


Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Shiemi a beau avoir l'air d'une petite pleurnicheuse au début, elle a une certaine force de caractère et ne demande qu'à évoluer. Niveau design, faut avouer que Kazue Kato est plus douée pour dessiner les personnages masculins, mais elle reste plus ou moins mignonne malgré tout. Sa psychologie reste intéressante, et sa courbe d'évolution énorme. Plus un petit coup de foudre de Rin qui rend leur relation intéressante.
Méphisto, le directeur de l'école, est un des personnages les plus intriguants qu'il m'ait été donné de voir. Il apparaît clairement comme faisant partie du monde des enfers, et pourtant, il a une haute position dans la hiérarchie des exorcistes. Il complote quelque chose avec certains rois des enfers, mais en même temps, il protège l'académie. Avec son look plus qu'excentrique, cela achèvera de titiller notre curiosité. Un personnage dont on ignore tout des motivations, et qui ne semble ni bon, ni mauvais. À surveiller de près, en tout cas.
Pour les autres personnages secondaires, je dois dire que le casting est pas mal : le rival sans vraiment l'être, les copains sympas mais un peu plus que seulement cela, la garce mais aussi un peu plus développée, la bombasse qui a tout de même une histoire... l'auteure a soigné sa galerie de personnages, et c'est tant mieux.

Au niveau de l'univers...
Et bien, c'est un peu un mélange de fantaisie à la Harry Potter (pour l'école notamment) et de créatures très occidentales, comme les gobelins, avec un look assez spécial et plus japonais. L'univers est agréable, facilement identifiable, on accroche assez facilement. L'auteure ratisse large dans ses références, avec Satan bien sûr, d'autres démons, des créatures comme les goules ou les fantômes, des invocations par le sang et avec des cercles cabalistiques... De manière générale, l'auteure revient à la source de l'exorcisme occidental. Pas de yokai ou de monstres japonais en nombre. Les personnages exorcisent à coup d'eau bénite, de passages de la bible, de plantes, et autres artifices. Un choix bien vu, qui a le mérite de se démarquer du reste de la production des autres exorcistes (Bleach, D. Gray Man, Ga-rei et même Kekkaishi). En tout cas, j'accroche bien. Ca n'a rien de foncièrement original, mais le traitement est très bon, et on passe un moment très agréable dans cet univers.


Au niveau de l'histoire...
Là par contre, même si c'est très fluide et que ça se laisse bien lire et accrocher, impossible de savoir encore dans quelle direction l'auteure va nous emmener. Aller combattre Satan, ce n'est pas rien. À quel point Rin va-t-il devoir évoluer pour aller affronter cette entité ? Peut-elle même être anéantie ? Le problème de Blue Exorcist viendra peut-être de là, de son ambition peut-être démesurée. Rien ne nous permet évidemment de l'affirmer pour l'instant, et sincèrement, j'aime beaucoup ce qu'a fait l'auteure pour ses trois premiers volumes. Mais si j'avais une inquiétude, elle viendrait de là. Autant je fais confiance à un vétéran comme K. Fujta pour nous faire une oeuvre hyper cohérente avec un monde aussi riche que celui des contes dans Moonlight Act, autant j'espère bien que K. Kato a déjà un peu en tête le déroulement de son histoire, vu que c'est une toute jeune auteure.
Mais pas de pessimisme, l'oeuvre reste très agréable pour l'instant, et promet beaucoup. On verra bien au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire. Elle a de l'ambition, et c'est très bien comme ça, et tout ce qu'on peut faire, c'est l'encourager dans cette voie.
Surtout que franchement, elle a la maîtrise de sa narration. C'est très fluide, avec des angles bien choisis, une très bonne narration dans les dialogues, une pointe d'humour juste quand il faut. Les combats sont pas mals, rapides et sans fioritures. Rien de marquant à ce niveau-là, mais ils ne sont pas en reste.


En résumé, Blue Exorcist est un bon shônen. Un titre qu'on lit pour son univers et ses héros, pour voir comment va évoluer l'histoire et pour découvrir la vision de l'auteure sur les croyances occidentales et son folklore. Un titre qui accroche bien et va un peu au-delà du simple divertissement. Beaucoup d'éléments positifs, et on ne peut qu'espérer que cela continue ainsi. Un titre qui m'a enthousiasmer en tout cas. À essayer, donc.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Shen Bao
Messages : 11
Enregistré le : 16 nov. 2010, 22:07

Re: Blue Exorcist

Message non lu par Shen Bao » 27 nov. 2010, 23:27

Manga lu et ... Approuvé !

Bonne surprise que ce Blue Exorcist, j'ai commencé la lecture en étant assez sceptique, malgré des commentaires plus que positifs, j'avais peur de tomber dans du plagiat de DGM ou autre manga du genre. Et ce fut tout le contraire après avoir lu les trois premiers tomes j'en ressors avec beaucoup de satisfaction. La première est d'avoir trouver un bon petit shonen : l'action est présente, la trame s'installe petit à petit est c'est très plaisant. Les personnages sont vraiment intéressants, bien que par moment on retombe dans certains clichés (shonen oblige). Mon autre satisfaction est le dessin, je le trouve d'une très grande qualité, les décors sont somptueux, les personnages très bien dessinés, certains ont un look très plaisant comme Faust ou encore Rin. Les monstres disposent d'un assez bon design, même si pour le moment on a juste eu à faire un des monstre de bas étage, j'espère avoir du lourd quand la chasse au gros débutera. En bref l'auteur a un trait très efficace je trouve.

Concernant l'histoire, au début ça avance plutôt vite avec d'emblée la mort du prêtre, puis les choses se tassent avec l'inscription à l'école de Rin, donc on peut présager un avenir lointain pour Blue exorcist, ce qui n'était pas évident avec les évènements du début qui s'enchainaient à vitesse grand V. Justement le fait que l'école ressemble assez à poudlard est un élément qui m'a fait encore plus adhérer à BE, ce style d'école recèle secrets en tout genre, salles d'études assez marrantes et bien d'autres détails exaltants. Les différents cours donnés font aussi pensé à Harry Potter, mais ceci est narré différemment.

Pour les personnages comme Sorrow, je les trouve humains, crédibles. Pour le moment on assiste pas à une révolution pour le héros qui a certains stéréotypes des héros de shonen, mais juste certains (ce n'est pas non-plus un Natsu de Fairy tail qui lui les assemblent) car sinon il ne me plairait pas. Chez Rin j'aime assez son côté je me laisse aller, sa manière de parler "assez jeune" sa décontraction, et son sens du devoir quand il faut passer à l'acte, c'est ni too much, ni pas assez, c'est parfaitement gérer. Son frère jumeau Yukio est l'opposé de son frère, et ce contraste et intéressant aussi, car on assiste souvent à des disputes entre frère tout ce qu'il y de plus normal, c'est-à-dire ça se bat pour des broutilles, ça se boude, bref des simples relations entre frères, et j'attends beaucoup d'eux pour la suite. Après concernant Faust qui doit faire débat, j'en attend beaucoup aussi, il est assez original, renferme pas mal de secret et déclenchera à l'avenir beaucoup d'évènements, comme sorrow je ne sais pas où le situer, de quel bord est-il. Les autres élèves de la classe apporte -pour moi- un plus indéniable, il contribue à faire de leur classe, une classe tout ce qu'il y a de plus normal avec des clans, des"intellos", des rivalités, et les après-classes sont souvent des moments de détentes pour eux et pour nous lecteurs, du moins c'est comme ça que je vois la chose. En les détaillant plus, je trouve le rival intéressant, l'auteur n'en fait pas trop et le personnage à devant lui une bonne marge de progression, il n'est pas over-cheaté dès le début. Il y les deux autres qui l'accompagne qui apporte moins, mais qui reste plaisant. Quant aux filles, les trois (Shiemi-miss no sourcil- la bombasse) ne sont pas trop nunuches, j'attends plus pour voir si l'auteur leur réserve un bon sort.

Je voulais aussi parler un peu de l'auteur, c'est donc une jeune mangaka plutôt talentueuse avec un dessin vraiment bon. j'espère qu'elle gardera cette fraicheur pour son titre, qu'elle ne tombera pas dans la facilité, car bon nombre de shônen plutôt bon au début on fini par se perdre.

Voilà, Blue Exorcist c'est une belle surprise (j'en ai pas mal en ce moment) je ne m'attendais pas à être conquis comme ça, j'espère que la suite sera meilleure.

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6383
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Blue Exorcist

Message non lu par Erkael » 06 mars 2011, 17:56

Vol 4: Nos jeunes héros sont en pleine foret hostile pour poursuivre leur formation en vue de devenir de brillants exorcistes, mais le simple entraînement en vue de tester leurs capacités ne se passe pas comme prévu… Et c’est tant mieux !

Depuis le début cette série arrive à nous séduire avec un charme incroyable, une identité propre qui va puiser dans de nombreuses références (on note ici une scène où les sabres se transforment prenant des allures bien classes, faisant penser autant à Bleach qu’au jeu Soulcalibur), des codes shonen classiques habilement exploités…on redoutait donc ce fameux passage inévitable de l’entraînement et de la sélection. L’auteur s’en sort donc à merveille, car au lieu de nous proposer un simple entraînement linéaire comme on pouvait s’y attendre, un imprévu de taille va venir tout chambouler et permettre à ce passage de redoubler d’intérêt ! Amaimon le démon de connivence avec Méphisto attaque les jeunes exorcistes, laissant l’occasion à Rin de dévoiler ses pouvoirs et par la même son identité de fils de Satan. Là aussi grosse surprise, car on redoutait que cette double identité perdure de trop mais l’auteur choisit de tout dévoiler rapidement afin que les choses soient claires pour tout les personnages. Tout va donc changer désormais, la relation entre les personnages, la préparation de chacun, les plans de Mephisto toujours aussi énigmatique…la série prend donc un virage radicale !

Au milieu de quelques révélations l’auteur n’oublie pas de continuer à développer ses personnages et leurs liens, elle a compris que c’est ce qui fait la force d’un bon titre et pour le moment elle arrive à susciter suffisamment d’intérêt pour nous accrocher tout au long de la lecture. Mais celui qui gagne la palme est sans conteste Méphisto qui est à la fois charismatique et inquiétant, on ne sait toujours pas ce qu’il a en tête, quels sont ses plans, si c’est réellement un allié ou un ennemi…le personnage idéal !

Avec un dessin toujours aussi accrocheur, un humour toujours aussi efficace, un ton toujours aussi plaisant entre moyen age gothique et Japon féodale, cette série ne cesse de nous séduire et de nous captiver ! Nul doute qu’on tient là un futur classique du shonen !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Blue Exorcist

Message non lu par shun » 10 mars 2011, 11:22

Blue exorcist tome 1-3

j'avais déjà lu le tome 1 a sa sortie, c'était sympa mais j'attendais que plus de tome soient sorti.
après 3 tomes je dois dire que j'ai bien accroché, même si l'histoire n'a pas encore vraiment commencé ( toujours a l'étude ), mais on vois déjà le scénario se mettre en boite. il faudra donc attendre que le titre prenne vraiment son envol pour le jugé vraiment.
c'est du shonen prenant !!! ce qui est assez rare dernièrement pour ma part, toutes les nouveautés sont bourrés de clichés, perso fade, dessins quelconque ici c'est l'inverse, peut être est ce du au faites que l'auteur est une femme ? ( j'en lis encore, car y'en a de très bon tels que one piece, hxh par ex )
petite ambiance graphique proche de soul eater ( titre prévu de faire, le début était prometteur ), j'aime beaucoup cette évolution graphique un peu déjantée sans exagération.
petite déception dans ce tome 3 avec l'arrivée de la miss "shura" qui graphiquement ne pête pas du tout comparé au autre perso, dommage!
méphisto est génial, on sent que quelque chose d'énorme va arriver avec lui, j'espère na pas être déçu sur ce point.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Asai
Messages : 74
Enregistré le : 09 mars 2010, 09:05
Localisation : Strasbourg

Re: Blue Exorcist

Message non lu par Asai » 11 mars 2011, 08:12

Ce titre n'avait retenu mon attention mais vu ce que vous en dites, je l'ajoute à ma liste d'achat.
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Blue Exorcist

Message non lu par jojo81 » 27 mars 2011, 14:40

Blue Exorcist, c'est le shônen de l'année 2010
Attends de lire Moonlight Act avant de t'avancer, je suis sûr que tu vas l'adorer celui là :wink:



Sinon Blue Exorcist... Pas lu ! Mais j'ai la silhouette et pour l'instant elle me suffit :arrow:
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Blue Exorcist

Message non lu par shun » 27 mars 2011, 15:22

jojo81 a écrit :
Blue Exorcist, c'est le shônen de l'année 2010
Attends de lire Moonlight Act avant de t'avancer, je suis sûr que tu vas l'adorer celui là :wink:
2 shonen complètement différents et risque pas du tout de plaire au même lectorat, moonlight act est pour l'instant vachement décevant comparé au début de karakuri circus ( dont ce dernier j'avais pas été plus loin que le tome 5 )
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Répondre