Mixim 11

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Mixim 11

Message non lu par Erkael » 06 janv. 2011, 20:31

Image
Auteur: Nobuyuki Anzai
Nombre de tomes au Japon: 12 (terminé)
Nombre de tomes en France: 3 (en cours)
Éditeur France: Glénat


Nobuyuki Anzai est un auteur assez controversé, il est capable du meilleur comme du pire. Le meilleur il l’a produit avec Flame of Recca, une série où l’on retrouve de grandes similitudes à des classiques du shonen, notamment Yuyu Hakusho, mais qui possède une vraie identité et qui a su marquer les esprits de ceux qui l’auront lu jusqu’au bout ; mais pour ceux qui l’auraient oublié, il est aussi capable du pire ! Mar, sa précédente série sorti en France partait très bien, on y trouvait de nombreuses références à de multiples contes de fées, de l’humour et des personnages intéressants, et puis le design de Anzai est assez remarquable, mais peu à peu sa série à sombré dans les clichés et conclure cette série s’est avéré être un vrai calvaire…

Glénat, toujours à la recherche de bons shonens qui sauraient attirer le public s’est penché sur cette nouvelle série, et nous la propose maintenant…à quoi doit-on s’attendre ? Le Anzai pleins d’imaginations qui propose des histoires sombres ou celui qui, en manque d’inspiration, reprend les idées des autres et bâcle son travail ?

Soyons honnêtes, très rapidement on penche pour la deuxième option ! Le début est….des plus déconcertant ! Une entrée en matière vraiment particulière, des premiers chapitres d’une vulgarité affligeante, cela se veut être de l’humour mais c’est plus consternant que drôle…on cherche l’intérêt.
Puis une début d’histoire commence à apparaître : nos trois héros sont des envoyés de Polaris, ils doivent trouver l’amour parmi douze jeunes filles portant la marque des constellations du zodiaque…chacun d’entre eux à droit à un chapitre qui lui est consacré…tous plus ridicule et éprouvant les uns que les autres.
On se croirait dans un mauvais jeu de drague, une mauvaise adaptation de Love Hina, les gags n’ont rien de drôle, on est simplement affligé d’imaginer Anzai derrière cela.

A la toute fin du tome, apparaissent des adversaires potentiels, qui permettraient à l’auteur de remettre en scène des affrontements comme il a su le faire dans Flame of Recca, des adversaires au design intéressants, car après tout, rappelons que Anzai a su créer des personnages exceptionnels, on pense notamment à Kurei, qui est sans nul doute l’un des méchants les plus charismatiques qui soient tout manga confondus…mais en attendant de voir le second tome et d’espérer une évolution, ce premier tome est tout simplement catastrophique. Même dans sa construction narrative, c’est brouillon, il n’y a aucune fluidité, on a parfois l’impression d’avoir sauté des pages…
Si le second tome est peut être plus intéressant, en tout cas, ce premier volume ne donne pas envie d’aller plus loin.

En ce qui concerne le dessin, pas de surprises, on retrouve le trait fin et habile de Anzai, le design des personnages n’est pas encore ce qu’il a fait de mieux, mais cela reste convenable.

Un premier volume des plus décevants, on ne s’attendait pas forcément à un tome exceptionnel dés le début mais de là à en arriver là…
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Mixim 11

Message non lu par Otaku62 » 06 janv. 2011, 21:00

Je crois que l'actuel directeur de collection de Glenat avait dit à ce sujet que le tome 1 n'était vraiment pas plaisant mais que la suite était bien meilleur...

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Mixim 11

Message non lu par Erkael » 06 janv. 2011, 21:21

Otaku62 a écrit :Je crois que l'actuel directeur de collection de Glenat avait dit à ce sujet que le tome 1 n'était vraiment pas plaisant mais que la suite était bien meilleur...
J'espère sinon, il faut bruler ce titre.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Ixnay
Messages : 113
Enregistré le : 14 mai 2008, 07:45

Re: Mixim 11

Message non lu par Ixnay » 06 janv. 2011, 21:54

Dans ce cas, il aurait sans doute été plus judicieux de sortir le tome 2 en même temps, non ?

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Mixim 11

Message non lu par Erkael » 06 janv. 2011, 22:23

Ixnay a écrit :Dans ce cas, il aurait sans doute été plus judicieux de sortir le tome 2 en même temps, non ?
Excellente remarque, très pertinent. Parce que c'est vrai que là, mis à part les kevin de 12 ans trés pipi caca, ce tome 1 a de quoi rebuter tout le monde
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9881
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mixim 11

Message non lu par Koiwai » 06 janv. 2011, 23:56

J'ai tenu une soixantaine de pages, pour ma part, avant de refermer le tome ^^" Ce premier volume est d'une nullité abyssale, la suite ne pourra qu'être meilleure ^^" Mais curieusement, je n'essaierai pas la suite. Je ne pense pas être le public visé, à la base.
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Mixim 11

Message non lu par Erkael » 04 mars 2011, 14:41

Vol 2: Après un premier tome plus que catastrophique, inutile de dire qu’on n’attendait pas grand chose de ce second volume, Anzai nous avait déçu au plus haut point, les dernières gouttes de confiance qu’on lui accordait après un final lamentable sur sa précédente série s’étaient taries en lisant ce premier tome incroyablement pathétique de cette nouvelle série que l’éditeur s’est pourtant fait un plaisir de mettre en avant.

Soyons honnêtes, il y a du mieux dans ce deuxième volume, mais en même temps il était difficile de faire pire.
Après avoir fait les présentations dans le volume précédent, cette fois l’auteur laisse la place à l’action, ainsi les trois héros se retrouvent face à des ennemis qui s’en prennent à eux sans qu’ils sachent pourquoi. Grâce à la magie des étoiles (Sailoir Moon ?) ils vont développer de nouveaux pouvoirs canalisés par des objets qui leur sont chers…et là c’est bien simple tous les pouvoirs apparaissant dans ce tome sont ridicules ! Anzai a cherché à faire un peu original et résultat il nous propose des choses qui ont du mal à passer : entre un des trois héros qui invoque ses personnages de jeux vidéos, un qui possède les pouvoirs d’un chien grâce à son costume des plus ridicules, et le troisième qui a des poupées sur les doigts…ça ne vole pas très haut. Remarquez en face on a un cracheur de feu et un autre qui vise ses cibles avec un verre de vin…
Au passage l’auteur recycle lui même ses propres idées, avec les marionnettes il nous fait un mix de ses deux précédentes séries : appeler les poupées par leurs noms pour qu’elles se réveillent et prêtent leurs pouvoirs comme les dragons de Flamme of Recca, et le principe même des poupées prêtant des capacités propres qui renvoie aux bagues de Mar.

Les interventions des différents protagonistes sont assez pittoresques, l’humour est toujours aussi peu efficace, et même le dessin n’est pas à la hauteur de ce qu’à pu faire cet auteur…
Il y a du mieux mais c’est loin d’être bien !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Mixim 11

Message non lu par Erkael » 03 mai 2011, 20:44

Vol 3: Maintenant que toutes les bases de l’histoire (ou presque) sont plantées, cette dernière peut entamer son rythme de croisière…du moins espérons le. Est ce que ce volume 3 va nous sortir de la platitude des deux premiers ? A voir…

Maintenant que les trois héros du titre se sont trouvés des alliés, il aurait été dommage de les exploiter ! L’auteur laisse donc ces nouveaux personnages au placard, ainsi que Koume le plus inutile et ridicule des trois princes. Par contre il nous présente le terrible quatuor menant leurs ennemis, ces quatre guerriers qui semblent être ceux à abattre pour conclure cette guerre.
Mais dans un premier temps Anzai introduit un personnage pathétique ne servant strictement à rien (il y a peu de chances qu’on le revoit) puis intègre les grands ennemis…une nouvelle lutte s’engage, et Ichimatsu développe de nouveaux pouvoirs ; on ne sait pas encore si ils sont amusants ou ridicules, peut être un peu des deux…rien de bien original en tout cas.

Le design des ennemis est intéressant, sans être lui non plus très original, on reconnaît la patte Anzai sans souci. Le leader du groupe rappelle grandement Kurei de Flame of Recca, du même auteur. Anzai recycle donc ses propres idées, tout en s’inspirant de celles des autres auteurs. Clairement le plus gros défaut de cette série (et pourtant il y en a), son manque de personnalité et d’originalité.
L’humour est toujours au ras des pâquerettes, et fonctionne assez pas (voir pas du tout), et même le graphisme de l’auteur, qui a toujours été son point fort apparaît très brouillon.
La narration est terriblement naïve, vraiment pathétique pour un auteur confirmé comme Anzai… « on est quatre guerriers surpuissants, on pourrait vous tuer ici et maintenant, surtout que vous n’êtes que deux, mais on va vous laisser du temps pour devenir plus fort ! » Ridicule !

Enfin il faut mentionner la vulgarité affligeante du titre. Je veux bien admettre qu’on puisse adapter le langage pour que le jeune public se reconnaisse, mais est il réellement nécessaire d’être aussi vulgaire ? Est ce qu’un « connard » toutes les deux pages est utile à l’histoire ?

L’histoire se développe mais l’intérêt lui ne progresse pas !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Mixim 11

Message non lu par Erkael » 30 août 2011, 00:22

Vol 4: Ce tome est entièrement consacré au combat…et personne ne s’en plaindra au vu de ce que ça donne quand Anzai essaye de faire de l’humour ou de développer ses personnages sur cette série.
On a donc en premier lieu la confrontation avec le tueur fou déjà responsable de la mort de deux jeunes filles protégées par les constellations, et pour le coup on n’a rien de bien passionnant, au contraire, le combat est rapidement expédié et à sens unique. Par contre on profite du pouvoir de la seconde marionnette d’Ichimatsu qui est assez sympathique.
Trois des quatre leaders de BBO entrent en scène et de suite les données du problème changent…et comme dans tout bon shonen qui se respecte, c’est quand notre héros est en danger que ses compagnons arrivent à la rescousse, et c’est quand les compagnons sont en dangers que des alliés inattendus (ou pas) arrivent à la rescousse ; et c’est quand tout ce petit monde est en danger que le héros se relève et libère un nouveau pouvoir…cliché vous croyez ? Sans doute ! Certes c’est cliché, Anzai n’est pas connu pour son originalité, mais au moins ça reste bien mis en scène. Il est juste dommage que les personnages en question ne possèdent pas le moindre charisme, au contraire, et pire, ils ne servent à rien, notamment les deux autres princes que sont Koume et Takezo. On se demande vraiment si Anzai sait quoi en faire et s’il ne regrette pas de leur avoir donné des facultés aussi pourris. Et à ce niveau, il faut mentionner la seconde attaque « ultime » de la deuxième marionnette…tout juste ridicule : je te fais tomber un gros vase sur la tête ! Impressionnant (ou pas).
Même le dynamisme dans le trait de Anzai, ce qui restait sa dernière grande qualité, ne s’avère plus efficace, les scènes d’actions sont brouillonnes, parfois surchargées…l’auteur déçoit de plus en plus, même avec un tome d’une qualité clairement au dessus des précédents…mais mieux que mauvais ne veux pas dire bon !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Mixim 11

Message non lu par Erkael » 05 oct. 2011, 00:27

Vol 5: Il aura fallu le temps mais on tient enfin un tome qui se laisse lire avec un certain plaisir ! Bien entendu tout étant relatif, vu la piètre qualité des tomes précédents, évidemment on se contente de peu désormais avec cette série et on se satisfait d’un rien.
Alors que faut il retenir de ce tome ? A commencer le dessin toujours aussi énergique de Anzai ! Il faut au moins reconnaître que sur ce plan là, l’auteur maîtrise totalement son sujet et pourrait en apprendre à certains, et allant avec, le design de ses personnages…il faut entendre par là, les adversaires de nos héros qui eux par contre ne bénéficient d’absolument aucun charisme (en plus d’avoir des pouvoirs pourris).
Et surtout, et là, il n’y a que Anzai pour faire cela aussi bien, il arrive à créer des adversaires terrifiants, de véritables psychopathes qui arrivent réellement à dégager quelque chose de malsain. Et ça il le tient depuis Flamme of Recca, on l’a retrouvé dans Mar et on le retrouve ici : ses psychopathes sont absolument remarquables ! Pourquoi dans ce cas, les autres personnages possèdent ils une psychologie aussi ridicule ?
Au détour de la fameuse phase imposée d’entraînement permettant aux héros de multiplier leur puissance en maniant des baguettes de la main gauche (véridique), les héros sont montrés avec des personnalités tellement simplistes et basiques, tellement déjà vu et sans intérêt. Bien entendu l’auteur nous sort le cliché de l’amitié qui soulève des montagnes mais au delà de ça rien d’autre à se caler sous la dent que ces fameux adversaires psychotiques (mais c’est déjà pas mal).

L’auteur essaie de surprendre avec un personnage féminin à double personnalité, mais là aussi tellement cliché.
C’est mieux, mais c’est encore bien peu pour suffire et faire de ce titre un shonen moyen (on lui demande même pas d’être un bon shonen, mais juste un shonen moyen !)
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre